Amin MAALOUF (Liban / France)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Amin MAALOUF (Liban / France)

Message  gallo le Ven 19 Déc 2008 - 8:40

De : Curyos22 (Message d'origine) Envoyé : 14/07/2003 14:37

Amin MAALOUF - Le Périple de Baldassare (Le Livre de Poche 15244 - 506 pages) Note : 2/5
500 pages de longueurs et de digressions pour que rien n'arrive !
Au début du roman, tout est mis en oeuvre pour appâter : quelques mois avant 1666, année de l'Apocalypse, un livre mystérieux, Le Centième Nom, un long voyage pour éviter l'une et retrouver l'autre...
Malheureusement, Maalouf entraîne le lecteur dans les méandres de la pensée de Baldassare - et sont-ils nombreux - ainsi que dans un Orient où tout et rien sont dits, où tout est supposé et non affimé...


De : 5859Chouette Envoyé : 14/07/2003 23:21

Amin MAALOUF - Le périple de Baldassare note : 5/5

Périple d'un an en Méditerranée conté sous la forme d'un voyage initiatique pour cet Embriaco Baldassare qui a tant besoin de découvrir les gens et les contrées lointaines où il se confrontera à son destin. Un véritable conte ou l'Histoire se mêle à la fiction. J'ai adoré.


De : BenYoz Envoyé : 20/02/2004 08:33
Amin MAALOUF - Samarcande

Dans la tradition des récits orientales, Amin Maalouf essaye de nous faire traverser huit siècles d'histoire du monde perse. Essaye car il multiplie à tel point les narrateurs qu'on a tendance à les confondres. Au-lieu de trasverser l'histoire, on se plonge dans un récit linéaire qui aurait mieux du être un peu plus cyclique. De plus, l'Américain d'origine française narre de la même manière que son comparse poète perse du XIe siècle. Pour retrouver qui est qui ? on effectue des véritables jeux de déduction à certains passages.
Si ce n'est ces quelques maladresses dans la trame narrative du roman, Samarcande est bon roman divertissant. Mais n'essayez pas trop d'apprendre sur la mythique ville d'Ouzbékistan dans ce conglomérat orientalisé de Maalouf. A vrai dire, il ne conte pas l'Orient, il le réécrit.

Note : 2/5


De : lassy Envoyé : 16/05/2004 23:44
moi aussi, j'adore Maalouf !

Le premier livre que j'ai lu, Léon l'africain, m'a enchantée. C'est l'histoire de Hassan al-Wazzan, rebaptisé Jean-Léon de Médicis, un ambassadeur maghrébin du XVIe siècle, capturé par des pirates, offert au pape, Leon X.
" Qu'ai-je gagné, qu'ai-je perdu, que dire au Créancier Suprême? Il m'a prêté quarante années, que j'ai dispersées au gré de mes voyages : ma sagesse a vécu à Rome, ma passion au Caire, mon angoisse à Fès, et à Grenade vit encore mon innocence. "

Les jardins de lumière
est peut-être mon préféré, j'aime le ton oriental du récit, poetique et nonchalant, adapté à nos oreilles européennes, je dirais.

Puis Samarcande, et Les échelles du Levant, pour la même raison

(J'ai moins aimé Le premier siècle après Béatrice.)

et les autres ...


De : crystal-jade54 Envoyé : 19/08/2004 12:05

En fait j'ai lu 2 oeuvres de Maalouf, "Samarcande" et "Les jardins de lumiére", mais j'ai pas apprécié des masses.
Je trouve qu'il fait trop durer l'histoire, qui n'est pas d'un premier intérêt (dans Les Jardins..., c'est le développement du manichéisme). J'adore toutes les oeuvres historiques, c'est mon genre littéraire préféré à vrai dire, mais j'accroche pas du tout Maalouf et sa façon de voir l'histoire.


De : Kabbaliste Envoyé : 21/10/2004 11:05
Je signale que son dernier roman intitulé ORIGINE a reçu le prix Mediterranée il y a un mois !


De : Mousseliine Envoyé : 07/12/2004 03:02

Amin MAALOUF - Léon l'Africain
(Livre de Poche, 1987, 348 p.)

Léon l'Africain c'est en fait Hassan al-Wazzan, un homme né à Granada (Espagne) à la fin du 15e siècle. Sa famille s'est exilée à Fès (Maroc) quand les Castillans ont pris la ville et que l'inquisition a fait des ravages. Hassan a grandi à Fès, plus tard il s'est lancé dans le commerce ce qui l'a amené à voyager à travers l'Afrique. Il était en Egypte quand les Ottomans l'ont envahi. Puis il a été capturé par des pirates siciliens et offert en cadeau comme esclave au pape Léon X.

J'ai beaucoup aimé ce roman, j'ai été enchantée de parcourir le monde arabe du 16e siècle: l'inquisition, les mosquées, les sultans, les émirs, les mariages, l'école coranique, l'empire Ottoman; le Caire, Tunis, La Mecque, Constantinople, Tombouctou... tous ces lieux si riches de traditions, de civilisations, de croyances. Les villes arabes étaient très développées en ce temps-là mais les choses semblent avoir peu changées depuis, l'islam est une religion qui n'évolue pas alors les coutumes des siècles passés sont encore là aujourd'hui. De plus les guerres anciennes ont été remplacées par d'autres. La dernière partie c'est Rome et ses richesses scandaleuses, la guerre entre l'Empire de Charles Quint, le roi de France et le sultan Soliman...

Bon je ne dirai pas tout à vous de découvrir ce monde des mille et une nuits.

Amin Maalouf raconte clairement et gaiement les choses, il sait captiver les lecteurs. Il explique ce qui doit être expliqué et ce sans jamais nous ennuyer mais sa plume est contemporaine alors c'est parfois difficile de s'imaginer que c'est Hassan qui écrit ses mémoires. Les personnages manquent de profondeur mais je m'y suis attachés et j'ai suivi leur destin avec intérêt et souvent appréhension. Le rythme est souvent précipité, j'aurais aimé qu'il s'attarde davantage à décrire certains événements, la dernière partie surtout déboule rapidement.

Malgré ces quelques défauts c'est une lecture très agréable, prenante et enrichissante! C'est la première fois que je lisais Amin Maalouf, et je suis très heureuse car il me reste tout un monde à découvrir, à parcourir avec cet auteur!

note: 4.25/5


De : Cocotte8017 Envoyé : 12/05/2005 19:08

Amin MAALOUF - Léon L'Africain
(J.-C. Lattès, 1986, 368 pages)

Léon L'Africain, c'est l'histoire de Hassan al-Wazzan, un ambassadeur maghrébin qui a vécu au 16ème siècle. Né à Grenade, il a été obligé de s'exiler avec sa famille lors de l'Inquisition de la ville. Il a passé une partie de son enfance à Fès avant de voyager à travers l'Afrique. Il a d'ailleurs été témoin de la prise de l'Égypte par les Ottamans. Finalement, il a été capturé par des pirates siciliens qui l'ont offert en cadeau au pape Léon X. Il est devenu alors le géographe Jean-Léon de Médicis dit Léon L'Africain.
J'ai bien aimé ce roman dépaysant et fort enrichissant! J'ai toutefois eu quelques difficultés au début à embarquer dans l'histoire. Après quelques chapitres, tout est entré dans l'ordre ; j'étais littéralement captivée par le périple de cet homme qui a voyagé à travers Grenade, Fès, Tombouctou, Constantinople et Rome. On est alors témoin des grands événements qui ont marqué le monde arabe du 16ème siècle. On découvre également les traditions, coutumes et la place que prend la religion pour les habitants de l'époque. Tout ça est très intéressant tout comme l'ensemble des personnages faisant partie de l'histoire de Léon L'Africain.

J'aurais toutefois aimé que l'auteur approfondisse davantage certains événements. Le livre est divisé en plusieurs chapitres généralement d'une dizaine de pages chacun, un chapitre décrit une année de la vie de Léon L'Africain. Par conséquent, les aventures se précipitent à un rythme rapide. L'avantage d'une telle structure : ça se lit très bien, ce n'est pas ennuyant tellement les rebondissements sont nombreux. L'inconvénient : ça laisse peu de place aux explications et aux détails. J'en aurais voulu un peu plus!

Ma note : 4/5


De : clochette Envoyé : 06/02/2006 22:43

Amin MAALOUF - Origines
Grasset _ 485 pages

J'ai voulu lire ce livre parce que j'adore Amin Maalouf. J'ai lu quasiment tous ces livres et comme je m'aperçois que cet auteur est peu connu chez les rats, je me ferai un plaisir de vous critiquer les livres que j'ai déjà lus auparavant, d'autant plus que la critique ci-dessous ne lui rend pas hommage...

Origines retrace la vie des Maalouf sur quatre générations. Amin Maalouf revient, au travers d'un décès et d'archives familiales retrouvées par hasard, sur la vie des ces ancêtres, parents, grands-parents, arrières grands-parents et sur la façon dont leurs histoires ont en quelque sorte façonnée la sienne. On comprend bien que ces histoires soient essentielles pour l'auteur et pour sa famille. Mais le lecteur lui a bien du mal à entrer dans ces histoires de famille qui, il faut bien le dire, n'ont rien d'extraordinaires... Et le lecteur, lui, il s'ennuie ferme !

Donc abandon à la 125ème page.
Toutefois, cela n'enlève rien pour moi au fait qu'Amin Maalouf soit un grand auteur.

Note : 1/5

Clochette


De : clochette Envoyé : 06/02/2006 22:59
Allez je commence tout de suite parce que ça me fait trop mal de laisser cette page avec une si mauvaise critique...

Amin MAALOUF - Samarcande
Le livre de poche _ 312 pages

Samarcande nous livre le récit romancé de la vie du grand poète perse Omar Khayyam. L'histoire de ce poète nous emmène dans un Orient méconnu, celui d'un passé pas si lointain fin XIXème, début XXème où les cours des rois sont fastes et bien plus licencieuses qu'aujourd'hui. Le vin coule à flot (dans un pays pourtant largement islamique) et les atours féminins sont largement aussi disputés que ceux du pouvoirs.
C'est aussi l'époque de la célèbre secte dite des Assassins sur laquelle beaucoup d'encre a coulé. Ancêtre des martyrs de l'Islam, on leur faisait consommer du Haschich, pour avoir un avant-goût du paradis, avant de les envoyer vers des missions suicides d'où le nom Hashashin (mangeurs de Haschich) qui aurait donné Assassins...

Ce livre est un doux voyage vers les vertiges de l'Orient, un rien d'exotisme mais aussi beaucoup d'histoire sur ce pays qu'était La Perse. La vie d'Omar Khayyam, poète mais aussi astronome est fascinante.
J'ai même acheté par la suite ses célèbres Rubbayat, poèmes en quatrains sur la vie, le vin et les femmes...

Note : 4/5

Clochette



De : doriane99 Envoyé : 08/02/2008 08:25
Amin MAALOUF - Léon l'Africain

Autobiographie imaginaire à partir de l'histoire vraie d'Hassan al-Wazzan. Chacun des 40 chapitres relate une année de la vie exceptionnelle de cet homme. Chassé de Grenade lors de la "Reconquista", il se réfugie à Fès, puis voyage en Egypte, en Afrique Noire pour se retrouver enfin à Rome, proche conseiller du pape. On survole l'histoire politique et religieuse du 16e siècle : Luther, les Médicis, le Grand Turc, l'Inquisition, Charles Quint, François 1er, chacun de ces politiques viendra bouleverser la vie d'Hassan, éternel voyageur.

"Entre l'Andalousie que j'ai quittée et le Paradis qui m'est promis, la vie n'est qu'une traversée. Je ne vais nulle part, je ne convoite rien, je ne m'accroche à rien, je fais confiance à ma passion de vivre, à mon instinct du bonheur, ainsi qu'à la Providence."

Un livre très dense, le découpage par année donne l'impression de 'sauter' parfois d'un sujet à l'autre et nous frustre ! Mais il nous permet aussi de mieux comprendre les jeux de pouvoir et le rôle prépondérant de la religion dans ces temps troublés. Une belle découverte.
4/5
avatar
gallo

Nombre de messages : 2598
Location : Pays-Bas
Date d'inscription : 29/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Amin Maalouf - Léon l'Africain

Message  Parch le Sam 29 Aoû 2009 - 10:05

Amin Maalouf - Léon l'Africain
J.-C. Lattès - 1986
349 pages en livre de poche

Le protagoniste raconte sa vie mouvementée dans un style cherchant à imiter celui de l'époque. Il est témoin de la chute de Grenade, de la prise du Caire et du sac de Rome ; tour à tour, réfugié, commerçant, poète, diplomate,géographe, professeur, etc. Allant à l'essentiel, il n'omet pas de raconter quelques éléments de sa vie familiale, ses missions auprès des grands de l'époque.

Je début du livre est excellent, on vit à Grenade puis à Fès. Les détails relevant de la vie quotidienne à l'époque sont nombreux. Ensuite le cœur du livre se contre sur les caravanes et les missions diplomatiques. Enfin, Hassan se retrouve à Rome, où il devient Léon : je ne sais si cela est du à l'effet de rupture mais j'ai moins appréciée cette partie : peu de détail, la fiction enrobant les faits historiques mentionnés se fait de plus en plus maigre. Cette partie italienne me semble un peu bâclée...

Léon l'Africain
reste un ouvrage essentiel à lire pour tous les curieux de l'Andalousie musulmane et les passionnés d'histoire en général. La période couvert (1488-1527) voit ainsi l'achèvement de la Reconquista, la guerre entre les Ottomans et les Mamelouks d'Egypte ou encore celle entre les luthériens et la Papauté (je pense d'ailleurs qu'il faut un petit bagage historique pour pour se retrouver rapidement dans les imbroglios diplomatiques entre François Ier, l'Empire de Charles Quint, le Pape et les Ottomans mais l'aspect diplomatique des missions du protagoniste ne gène pas la lecture).

On ne s'ennuie pas, le rythme est soutenu. L'auteur parvient à raconter 40 années d'une vie trépidante en moins de 400 pages. Il va à l'essentiel, sans négliger de situer le récit au moyen de quelques éléments culturels. Nous vivons à travers les yeux d'un voyageur : il énonce les faits mais explique aussi à chaque fois ce qui l'a surpris (manière de vivre, etc.).

Ma note : 4/5
avatar
Parch

Nombre de messages : 619
Age : 32
Location : Aix-en-Provence, France
Date d'inscription : 25/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Amin MAALOUF (Liban / France)

Message  Bellonzo le Sam 29 Aoû 2009 - 10:19

Lire Amin Maalouf c'est toujours l'assurance de mieux connaître la Méditerranée et ses civilisations,en même temps que l'occasion d'excellents moments littéraires.J'ai lu Le rocher de Tanios,Les échelles du Levant et Samarcande.
avatar
Bellonzo

Nombre de messages : 178
Age : 68
Location : Picardie
Date d'inscription : 26/04/2009

http://eeguab.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Amin MAALOUF (Liban / France)

Message  Lacazavent le Mar 20 Juil 2010 - 18:38

Samarcande d' Amin Maalouf
Le Livre de Poche / 312 pages
Prix des Maisons de la Presse 1988




Résumé de l'éditeur :
Samarcande, c'est la Perse d' Omar Khayyam, poète du vin, libre-penseur, astronome de génie, mais aussi celle de Hassan Sabbah, fondateur de l' ordre des Assassins, la secte la plus redoutable de l' Histoire. Samarcande, c'est l'Orient du XI et du début du XX, un voyage dans un univers où les rêves de liberté ont toujours su défierles fanatismes. Samarcande, c'est l'aventure d'un manuscrit qui, né au XIe siècle, égaré lors des invasions mongoles, est retrouvé des siècles plus tard.



Thème du swap de la rentrée 2010 oblige je n'ai pas pu résister à l'envie de farfouiller un peu parmi ma PAL et d'en ressortir quelque Roman Historique. J'avais envie d'ailleurs, de voyage, alors quoi de mieux que l' Orient et de ses mythiques cités.
Voyage et découverte furent bien au rendez-vous, je regretterai simplement après ma lecture l'absence d' enthousiasme que je ressens. J'ai lu un bon livre parfait pour des vacances. J'ai appris beaucoup sur la perse du XIème siècle, sur la fondation de la célèbre secte des Assassins, sur les différentes communautés. Par contre, j'ai moins apprécié la construction du récit; Samarcande comme le résume si bien l'éditeur est une somme de plusieurs histoires, on suit un poète, son manuscrit, et Benjamin O.Lesage dernière personne à l'avoir eu en sa possession avant sa disparation dans les eaux de l'Atlantique Nord lors du naufrage du Titanic. Si elles se mèlent plutôt bien au début et attirent l' attention du lecteur les cents dernières pages se sont avérés bien longue avec une pirouette décevante. L'écriture change et l'alchimie ne fonctionne plus.
J'ai particulièrement aimé les parties consacrés à la Perse ancienne, conté avec brio, je me suis presque surprise à me rappeler des histoires figurant dans Les Milles et une nuit. C'est une interprétation menée avec ce qu'il faut de distance lorsque l' on se veut narrer une période si lointaine.

Une lecture agréable où le dépaysement accompagne à ravir nos vacances.


4/5


Un extrait des fameux "Rubbayat" dans une traduction de F. Toussaint :

Lucidité et scepticisme
(CXLI)
<blockquote>« Contente-toi de savoir que tout est mystère :
la création du monde et la tienne,
la destinée du monde et la tienne.

Souris à ces mystères comme à un danger que tu mépriserais. »

</blockquote>
<blockquote>« Ne crois pas que tu sauras quelque chose
quand tu auras franchi la porte de la Mort.

Paix à l'homme dans le noir silence de l'Au-Delà ! »

</blockquote>

avatar
Lacazavent
Admin

Nombre de messages : 5583
Age : 31
Location : France
Date d'inscription : 25/10/2008

http://quandlappetitvatoutva.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Amin MAALOUF (Liban / France)

Message  lalyre le Jeu 6 Sep 2012 - 16:47

Les désorientés
Amin Maalouf
Grasset 5 septembre 2012
519 pages

Quatrième de couverture
« Dans Les désorientés, je m'inspire très largement de ma propre jeunesse. Je l'ai passée avec des amis qui croyaient en un monde meilleur. Et même si aucun des personnages de ce livre ne correspond à une personne réelle, aucun n'est entièrement imaginaire. J'ai puisé dans mes rêves, dans mes fantasmes, dans mes remords, autant que dans mes souvenirs.
Les protagonistes du roman avaient été inséparables dans leur jeunesse, puis ils s'étaient dispersés, brouillés, perdus de vue. Ils se retrouvent à l'occasion de la mort de l'un deux. Les uns n'ont jamais voulu quitter leur pays natal, d'autres ont émigré vers les Etats-Unis, le Brésil ou la France. Et les voies qu'ils ont suivies les ont menés dans les directions les plus diverses. Qu'ont encore en commun l'hôtelière libertine, l'entrepreneur qui a fait fortune, ou le moine qui s'est retiré du monde pour se consacrer à la méditation ? Quelques réminiscences partagées, et une nostalgie incurable pour le monde d'avant. »

Mon avis
Comme dit si bien Amin Maalouf, il a consacré une grande partie de ce roman à une étude du passé. Que sont devenus les amis de la jeunesse d’Adam ? Justement ces amis furent inséparables, et après s’être perdus de vue, vont réapparaître grâce aux recherches d’Adam et l’on va connaître l’histoire de chacun d’eux. Ce roman à deux voix est riche de sentiments variés que ce soit l’amitié, l’amour ou la mort, car forcément le passé refait surface dévoilant les blessures accumulées, les désirs inassouvis, les erreurs, les trahisons, la corruption et les cicatrices mal refermées….Ce roman représente l’état idéologique des pays arabes sans que pour cela, jamais Amin Maalouf ne dévoile le pays ou l’histoire se passe et pourtant j’ai très fort ressenti ce livre qui me paraît autobiographique (moins en partie) écrit comme un hommage magnifique et touchant à son pays. Certains passages m’ont émue ou enchantée par leur beauté, tel celui-ci que j’aime partager avec vous…Encore un roman coup de cœur pour moi 5/5

On parle souvent de l’enchantement des livres. On ne dit pas assez qu’il est double. Il y a l’enchantement de le lire, et il y a celui d’en parler. Tout le charme d’un Borgès, c’est qu’on lit les histoires contées tout en rêvant d’autres livres encore, inventés, rêvés, fantasmagoriques. Et l’on a,l’espace de quelques pages, les deux enchantements à la fois
avatar
lalyre

Nombre de messages : 4121
Age : 85
Location : Belgique
Date d'inscription : 01/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Amin MAALOUF (Liban / France)

Message  Lacazavent le Jeu 6 Sep 2012 - 20:32

Encore un livre qui m' intéresse Very Happy
Merci Lalyre

_________________
Lectures en cours :  Indépendance de Richard Ford  ([i]Frank Bascombe T2) $

Dernières lectures : L' Intérêt de l' enfant de Ian McEWAN (4/5), Un week-end dans le Michigan de Richard Ford (4,5/5)(Frank Bascombe T1), [/i]L' Homme du verger d' Amanda COPLIN (4/5), La Pyramide de glace J-F Parot (3,75/5)(T12)
avatar
Lacazavent
Admin

Nombre de messages : 5583
Age : 31
Location : France
Date d'inscription : 25/10/2008

http://quandlappetitvatoutva.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Amin MAALOUF (Liban / France)

Message  wenesday le Mar 23 Avr 2013 - 5:50

Le périple de Baldassare.
Résumé: Baldassare, Gênois d'orient, est marchand de curiosités; il s'intéresse tout particulièrement à un ouvrage intitulé le centième nom, et le périple de commencer....
Mon avis: un bon roman d'aventures sur fond historique: un plaisir!
avatar
wenesday

Nombre de messages : 261
Age : 47
Location : paris
Date d'inscription : 13/01/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Amin MAALOUF (Liban / France)

Message  gallo le Ven 27 Juin 2014 - 17:18

J'ai beaucoup aimé Amin Maalouf   Les désorientés (2012) . Il donne une vue de l'évolution spirituelle d'une group de de jeunes amis, qui sont dispersés suite à la guerre civile de 1976 au Liban, mais vont se retrouver 25 ans plus tard pour le déces d'un deux. Cela fait mieux comprendre ce qui se passe actuellement en Syrie: il y a plsueurs parallèles. 


Le livre m'a touché spècialement, l'ayant lu peu après la mort du père Frans van der Lugt, avril dernier, que j'ai eu l'honneur d'avoir rencontré une fois.

5/5, un coup de coeur.  
Gallo

_________________
Gallo
avatar
gallo

Nombre de messages : 2598
Location : Pays-Bas
Date d'inscription : 29/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Amin MAALOUF (Liban / France)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum