Marc PAILLET (France)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Marc PAILLET (France)

Message  gallo le Jeu 18 Déc 2008 - 18:51

De : gallomaniac (Message d'origine) Envoyé : 18/12/2008 19:49

Marc Paillet - Les vikings aux bracelets d'or.
Grand détectives 10/18, 1999, 286 pg. Ma note 4/5

Vers l'an 800, Erwin le Saxon est arrivé en Danmark comme ambassadeur de Charlemagne auprès les Vikings. Les Vikings aux bracelets d'or sont les riches proprietaires de grands domaines et chefs de clans. Au jour de son arrivé un chef de clan est tué. Cet événement divise les clans, qui tous essayent de gagner Erwin le Saxon pour leur cause. Mais d'autres événements autant graves font aggravir la division: chaque clan inculpe et est inculpé. Il n'y a que Erwin le Saxon qui garde son calme, qui tout en examinant la possibilité d'un intrigue venant du dehors des clans, fait venir une garde suplémentaire en prévison des événements à venir. Par ruse et vigilance, force d'armes et force de persuasion, il réussit de capter le coupable et de tranquilliser les clans.

Après un début intentionellement chaotique, le livre devient progressivement plus intéressant. L'auteur est un vrai historien. Sous sa plume les rudes Vikings deviennent des personnages sympathiques, bien que batailleurs.
avatar
gallo

Nombre de messages : 2598
Location : Pays-Bas
Date d'inscription : 29/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marc PAILLET (France)

Message  Awara le Dim 17 Mai 2015 - 20:24

LE POIGNARD ET LE POISON
Marc PAILLET
Editions 10/18, Coll. Grands détectives, 1995, 254 pages.

Nous sommes en 796. Charlemagne qui n’est pas encore empereur, est en train d’organiser son royaume et s’appuie pour cela sur les missi dominici qui sont les redoutables instruments de son pouvoir. Ils partent toujours à deux, un comte et un évêque (ou abbé). L’abbé saxon Erwin fait partie des lettrés, érudits et savants que Charlemagne a réunis autour de lui. Il est chargé de vérifier au cours de ses déplacement, l’état et la valeur des manuscrits, de s’assurer de la compétence des moines copistes et de leur sérieux. Il est envoyé à Autun avec le comte Childebrand, suite à une requête de l’évêque d’Autun pour statuer sur une querelle qui l’oppose au comte qui administre ce territoire…
Au cours du banquet d’accueil, un proche du comte meurt empoisonné. Les envoyés du maître détenant tous les pouvoirs enquêtent sur cette affaire. Le déroulement de l’action est assez classique, mais permet à l’auteur de dresser un tableau intéressant et bien documenté sur la société carolingienne et la manière de vivre à cette époque.
 
J’ai pris beaucoup de plaisir à cette lecture qui a pour toile de fond une société qui amorce le bouleversement de la « renaissance carolingienne »

Note 4/5

_________________
avatar
Awara

Nombre de messages : 3848
Age : 72
Location : PARIS
Date d'inscription : 03/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum