James D. DOSS (Etats-Unis)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

James D. DOSS (Etats-Unis)

Message  gallo le Jeu 18 Déc 2008 - 9:40

De : Bibliocat2 (Message d'origine) Envoyé : 16/09/2005 14:09

James D. DOSS
Ceux qui apprécient les ethno-polars de Tony Hillerman devraient aimer les livres de cet auteur. Eminent chercheur de l'un des temples de la physique nucléaire américaine, James D. Doss vit au Nouveau-mexique où il partage son temps entre Los Alamos et Taos. Passionné des cultures indiennes, il a inventé les personnages du shérif Scott Paris, du policier tribal Charlie Moon et de la vieille indienne Ute, Daisy Perika, qui converse avec les esprits. Un mélange captivant de science et de mysticisme.


De : Bibliocat2 Envoyé : 16/09/2005 14:12

James D. DOSS - La danse de la soif

Résumé :

Chaque année, à Towaoc, les Utes des Montagnes organisent la Danse du Soleil. Pendant quatre jours, les danseurs vont au bout d’eux-mêmes, privés d’eau et de nourriture, pour approcher l’Esprit et peut-être, avoir la Vision. Charlie Moon est de permanence sur les lieux pour veiller à ce que tout se passe bien. Sa tante, la chamane Daisy Perika, est aussi venue du Colorado, de même que la belle Delly Sand et la vieille Stella Antilope dont le fils, Hooper, participe à la cérémonie. Mais seule la mort sera au rendez-vous pour ce dernier. Le médecin légiste conclut à une crise cardiaque. Mais que signifie cette piqûre à l’épaule de la victime ? Tandis que la moitié de la tribu croit à un envoûtement, Charlie Moon et Scott Paris, le chef de la police de Granite Creek, louvoyant entre logique policière et légendes indiennes, vont tenter de découvrir la vérité et de ramener la paix dans les cœurs.

Mon avis :
Dans ce roman qui se déroule durant des cérémonies religieuses indiennes, l’auteur nous offre toutes les questions de la vieille tradition figurée par Daisy Perika, la chamane Ute, sa magie, son recours au surnaturel et son affrontement avec notre modernité symbolisé par Charlie Moon, son policier de neveu. Daisy Perika se révélera très importante pour élucider bien des mystères qui entourent la vie des différents personnages, sans oublier Pitukupf, le nain malicieux et facétieux, qui n’est jamais à cours de mauvais tour pour surprendre quiconque ne respecterait pas sa tranquillité, et oublierait les offrandes dont il aime qu’on l’honore. Le récit oscille en permanence entre pragmatisme occidental et anciennes croyances venues du fond des âges, et nous laisse entrevoir que la vérité n’est jamais si simple que ça.
L’auteur parvient à nous plonger aisément dans l’univers mystérieux amérindien. avec une intrigue qui tient toutes ses promesses en maintenant le suspens jusqu’aux dernières pages.

Note : 4,75 / 5


De : 2550Chimère Envoyé : 17/09/2005 20:05
Je conseillerai de commencer la série avec le premier tome La rivière des âmes perdues qui introduit bien les personnages principaux. C'est vraiment une très bonne série et Daisy Perika est un personnage haut en couleur que l'on est pas près d'oublier.


De : lobadetolosa Envoyé : 28/10/2006 08:58
La rivière des âmes perdues de james D. Doss


résumé : Difficile de ne pas succomber à la magie de ce livre au titre évocateur. A la beauté grandiose de ses décors. La nature sauvage et les ciels infinis des montagnes Rocheuses. A la poésie envoûtante des vieilles croyances indiennes qui l'animent et que l'auteur excelle à faire vibrer à l'unisson de l'étrange fascination que peuvent exercer certaines perspectives scientifiques. l'intrigue se noue ainsi, dès les premières pages, aux frontières subtiles et troublantes entre science et prescience... A l'entrée du canyon del Espiritu, où elle vit en ermite, une vieille Indienne pétrie des traditions de son peuple, celui des Utes, scrute avec inquiétude les brumes du soleil couchant. La vieille femme-médecine y perçoit distinctement certains signes maléfiques (4° de couv)

Mon avis : Que dire?? Un mal fou à entrer dans le livre, je n'y trouvais pas de réel intérêt et puis il y a un moment clef qui déclenche tout!! On suit avec attention cette histoire qui mêle intrigue policière et religion des Indiens d'amérique. mais l'essouflemment est à nouveau présent vers la fin. J'ai trouvé qu'il y avait des disparités dans la narration : au début on nous bassine de religion indienne pour après la zapper presque, ce que je regrette!
Cela reste un bon polar, agréable à lire malgré tout!! Il y a une suite que je suis tentée de me procurer
Note : 3/5
avatar
gallo

Nombre de messages : 2598
Location : Pays-Bas
Date d'inscription : 29/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: James D. DOSS (Etats-Unis)

Message  clarize le Sam 20 Aoû 2011 - 17:38

La rivière des âmes perdues de James D.DOSS.






Biographie : James D.DOSS né en 1941, est un éminent scientifique, spécialiste de la supraconductivité à haute température; depuis trente ans , il fait de la recherche au Los Alamos National Laboratory, l’un des temples de la physique nucléaire aux Etats -Unies. Il vit au Nouveau-Méxique, où il partage son temps entre Los Alamos et Taos. James D.Doss s’est toujours passionné pour l’écriture , les cultures indiennes et le roman policier, c’est tout naturellement que sont nés les personnages de Scott Parris , Daisy Perika et Charlie Moon. Quatre romans ont étés publiés aux Etats-Unis, connaissant un succès croissant. Dès sa parution la Rivière des âmes perdues ,la critique américaine a salué la performance plaçant James D.DOSS au même niveau que Tony Hillerman.

Quatrième de couverture :

« Difficile de ne pas succomber à la magie de ce livre au titre évocateur. À la beauté grandiose de ses décors. La nature sauvage et les ciels infinis des montagnes Rocheuses. À la poésie envoûtante des vieilles croyances indiennes qui l'animent et que l'auteur excelle à faire vibrer à l'unisson de l'étrange fascination que peuvent exercer certaines perspectives scientifiques. L'intrigue se noue ainsi, dès les premières pages, aux frontières subtiles et troublantes entre science et prescience... À l'entrée du canyon del Espiritu, ou elle vit en ermite, une vieille Indienne pétrie des traditions de son peuple, celui des Utes, scrute avec inquiétude les brumes du soleil couchant. La vieille femme-médecine y perçoit distinctement certains signes maléfiques. [...]La Rivière des âmes perdues, premier roman d'une série dont on attend impatiemment la suite, conjugue à merveille le plaisir captivant d'une intrigue criminelle parfaitement menée avec le charme ensorcelant des légendes millénaires. »


Mon avis : J’ai été comblée par ce roman policier avec de la magie , des rêves prémonitoireS et les découvertes scientifiques, le tout avec un bon suspense pour moi du très bon et je vais certainement en lire d’autre.

Note : 5/5

_________________

Challenge US : 10/50
avatar
clarize

Nombre de messages : 2591
Location : FRANCE
Date d'inscription : 09/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: James D. DOSS (Etats-Unis)

Message  géromino le Ven 21 Juin 2013 - 7:55

'La danse de la soif" 10/18 Grands détectives 2004  407 pages

Extrait du 4e de couverture:
Chaque année, à Towaoc, les Utes des Montagnes organisent la Danse du Soleil. Pendant quatre jours, les danseurs vont au bout d'eux-mêmes, privés d'eau et de nourriture, pour approcher l'Esprit et, peut-être, avoir la Vision. Charlie Moon est de permanence sur les lieux pour veiller à ce que tout se passe bien. Sa tante, la chamane Daisy Perika, est aussi venue du Colorado, de même que la belle Delly Sands et la vieille Stella Antilope dont le fil, Hooper, participe à la cérémonie. Mais seule la mort sera au rendez-vous pour ce dernier. Le médecin légiste conclut à une crise cardiaque. Mais que signifie cette piqûre à l'épaule de la victime? Tandis que la moitié de la tribu croit à un envoûtement, Charlie Moon et Scott Paris, le chef de la police de Granite Creek, louvoyant entre logique policière et légendes indiennes vont tenter de découvrir la vérité et de ramener la paix dans les coeurs.

Un polar à la sauce indienne où la magie et la sorcellerie planent sur ses pages, où il est question de balles en os et de plumes de chouettes, de prières murmurées et de chamanes aux pouvoirs inquiètants. L'histoire livre un dénouement totalement inattendu.

Pas fan du genre policier, j'avais choisi ce livre en grande partie pour le "folklore" indien, les légendes, les traditions. De ce point de vue là, j'ai été ravi de découvrir les us et coutumes des Utes (Danses, rites funéraires, sorcellerie, etc...). D'un autre côté, j'ai trouvé la distribution des personnages un peu brouillonne (on a parfois du mal à s'y retrouver). Trop de longueurs dans le récit alourdissent la lecture. C'est malgré tout un roman policier original (pour moi) et pas trop mal ficelé: une lecture détente.

Note: 3/5

_________________
                                                                                                                                                                              

Challenge "Book around the States":  17/50
avatar
géromino

Nombre de messages : 2870
Age : 53
Location : Finistère, FRANCE
Date d'inscription : 07/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: James D. DOSS (Etats-Unis)

Message  Lacazavent le Ven 21 Juin 2013 - 8:04

Very Happy Tiens avec ses avis vous me donner envie d' aller voir cet auteur de plus près, à l' occasion.

Merci

_________________
Lectures en cours :  Indépendance de Richard Ford  ([i]Frank Bascombe T2) $

Dernières lectures : L' Intérêt de l' enfant de Ian McEWAN (4/5), Un week-end dans le Michigan de Richard Ford (4,5/5)(Frank Bascombe T1), [/i]L' Homme du verger d' Amanda COPLIN (4/5), La Pyramide de glace J-F Parot (3,75/5)(T12)
avatar
Lacazavent
Admin

Nombre de messages : 5582
Age : 31
Location : France
Date d'inscription : 25/10/2008

http://quandlappetitvatoutva.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: James D. DOSS (Etats-Unis)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum