Marie DESPLÉCHIN (France)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Marie DESPLÉCHIN (France)

Message  gallo le Mar 16 Déc 2008 - 21:29

De : 5859Chouette (Message d'origine) Envoyé : 16/03/2003 22:17
Marie Despléchin est un auteur française du Nord. Elle a commencé à écrire des livres pour enfants avec talent puis a fait l'unanimité aves ses romans pour adultes.

Sans moi, éditions de L'Olivier et Seuil Points
Quatrième de couverture

Que faire d'une jeune femme qui s'installe chez vous avec armes et bagages, sous prétexte qu'elle n'a pas de domicile et qu'elle s'entend bien avec vos enfants ? Son portrait, peut-être. Enfant de la DDASS, fille des rues, "fourmi" pour un dealer et prostituée occasionnelle, Olivia porte en elle un passé chargé et un présent hasardeux. Avec elle, c'est un peu de la violence et de la corruption du monde qui frappe à votre porte.Olivia vient brouiller tous les repères de celle qui l'héberge. Ingénue professionnelle, libertine à son insu, cette accidentée de la vie est pleine d'une énergie vitale qui fait craquer toutes les digues.Dans ce livre cruel à force de justesse, Marie Despléchin effleure, sans craindre de faire mal, nos zones sensibles : les faux-semblants, trahisons infimes, petits accomodements sans importance où se joue chaque jour notre survie morale.Après Trop sensibles (1995), elle s'impose au tout premier plan d'une génération d'écrivains qui sait allier la force, la sensibilité et l'ironie.

Mon avis
Un texte mordant et tendre, ironique et chaleureux bien que cruel. Scènes de la vie quotidienne de la femme de 35 ans, crises sentimentales, névroses familiales et sociales, ce livre relate la confrontation entre deux modes de vie, deux morales sur un fond de respect mutuel, d'apprentissage et d'humilité. Cette chronique douce-amère de la résurrection d'une fille des rues nous renvoie au portrait d'une femme d'aujourd'hui, avec ses miracles et ses absurdités.
Le style est très simple, presque oral parfois, mais il s'intègre parfaitement au rythme dynamique du récit.
Bref , on ne s'ennuie pas, on en prend plein la gueule, on rit, on pleure ... j'ai beaucoup aimé !

Note: 4,5/5


De : Cryssilda_ Envoyé : 17/03/2003 09:26

J'avis déjà lu "Trop sensibles", un recueil de nouvelles si je me souviens bien et je n'avais pas du tout aimé, j'avais trouvé ce livre "fade" (c'est à dire que je me suis beaucoup ennuyée et que je n'y ai pas trouvé grand intérêt).


De : Lhisbei Envoyé : 04/04/2004 22:02

Je viens de lire Dragons de Marie DESPLÉCHIN.

4eme de couverture :
" Ne réveillez pas le dragon qui dort. "
Telle pourrait être l'injonction que les personnages de ce livre s'adressent à eux-mêmes. Et que, bien sûr, ils refusent d'entendre. À cause de ce malentendu, chacun d'entre eux plonge dans son enfer personnel. Rêves, obsessions, hallucinations, transe, possession, tous sont victimes d'une illusion analogue. Jusqu'au moment où le cauchemar devient réalité. Dragons parle du peu de fiabilité du réel. Après l'univers intimiste de Sans moi, Marie Desplechin fait passer sur ce roman le souffle de l'imaginaire, avec une virtuosité et une force d'émotion rares.

Un roman bizarre où le surnaturel est omniprésent et chamboule la vie des personnages. Nous voyons évoluer 3 couples : Pascale qui a des visions et Georges hanté par un passé douloureux, Damien, un coureur de jupons invétéré et Vanessa son épouse ancien mannequin, Mélanie absorbée par son travail (et qui fut un temps la maîtresse de Damien) et Emmanuel un fantôme qui fut autrefois amoureux de Mélanie. Leurs destins se croisent dans une farandole absurde lorsque Pascale invite les autres à partager la location d'une maison de vacances sur une île bretonne. Vanessa et Damien débarquent avec leurs 2 enfants, Mélanie vient seule avec sa fille et Emmanuel s'invite aussi.

J'ai bien aimé ce roman mais il ne m'a pas passionné. Je lui donne un 3,5/5. J'envisage de le faire voyager pour avoir votre avis sur ce roman.



De : doune9197 Envoyé : 28/04/2004 02:43
Hé bien Lhisbei,
Je viens tout juste de terminer ton livre voyageur Dragons de Marie DESPLÉCHIN!

Mon appréciation: Je l'ai aimé, mais je n'ai pas du tout mais pas du tout aimé le personnage de Damien. Non que ça me dérange, c'est bien qu'il est un personnage qu'on n'aime pas mais un moment donné, quand tout (et je dis bien tout) lui donne envie de se masturber... Un moment donné, c'est trop!! LOL Désolée mais ça m'a vraiment traumatisée! Et pourtant, je lis bien de la littérature érotique... Bref!!!! L'histoire en général est peut-être un peu trop général, trouves-tu? Je trouvais l'idée de départ géniale, avec le dragon qui dort et le phénomène de Pascale mais je trouve qu'au lieu d'ajouter certains détails sur des choses insignifiantes, l'auteure aurait du développé plus sur le point du dragon et des sentiments que Pascale et Geoges ont... Bref, développé le côté mystique. Le fantôme Emmanuel, très bien! Mais le fantôme qui s'ajoute... sans plus. Je ne veux pas dévoiler aucun punch mais je trouve ceci un peu bizzare. En général, j'ai apprécié le livre mais sans plus.
Ma note: 3,2/5
Cependant, merci d'avoir fait voyagé ce livre, c'est un genre qui sort du type de livres que je lis et j'adore découvrir!!! =)
Doune


De : Chantal5500 Envoyé : 23/03/2005 10:55

Marie DESPLÉCHIN - DRAGONS :
Points - 228 p. - Livre-voyageur de Lhisbei .

Roman en trois parties : la première (la ronde) où tous les amis se retrouvent sur l'ïle de Batz en Bretagne, la deuxième (la farandole) où le surnaturel s'empare du récit, et la troisième (la révérence) où tous se retrouvent sur le continent et voient leur vie transformée par le vécu sur l'ïle.
C'est un petit roman étrange, déroutant mais original, qui oscille entre les mondes réels ou irréels et où les personnages se posent plein de questions et par conséquent, le lecteur s'en pose beaucoup également. Marie Desplechin aborde les thèmes du surnaturel (prémonition, visions), de la folie et surtout de la mort, en nous présentant des personnages face à leurs démons intérieurs, leurs angoisses et qui se battent pour rester maître de leur vie.
J'aime beaucoup l'écriture de l'auteur qui nous amène à plein de réflexion, à faire "marcher" notre imagination. Chacun de nous a son dragon en lui, chacun de nous détient sa propre vérité et sa propre vision du monde qui l'entoure, vision qui n'est pas forcèment la même que son voisin.
Une heureuse découverte, et je suis très intéressée à lire tous ses autres romans. Merci Lhisbei pour cette découverte et je comprends que tu l'aies mis en livre-voyageur car on se demande comment d'autres lecteurs peuvent le recevoir (sensibilité) et le décrypter.
4/5


De : Claarabel Envoyé : 23/03/2005 11:35
J'ai essayé par 2 à 3 fois de lire "Dragons" : je n'ai jamais réussi à accrocher !
J'avais lu aussi "Sans moi" mais je n'avais pas particulièrement aimé non plus ... , mais je l'avais lu jusqu'au bout !
Du coup je crois que cette écrivain n'est pas ma tasse de thé !


De : 2186Elfe Envoyé : 19/08/2005 19:06

Un pas de plus de Marie Desplechin: (recueil de nouvelles)

4ème de couverture: Avec son style sobre, sa générosité et cette faculté à saisir les petits riens de la vie pour en faire de grands livres, Marie Desplechin exprime ici tout son talent.
Ces onze nouvelles, s'autorisant parfois de surprenants détours vers le polar ou la science-fiction, s'inscrivent dans la lignée de trop Sensibles.

Mon avis: De Marie Desplechin je n'avais lu que deux romans pour enfant mais je ne connaissais pas du tout sa plume pour les adultes.
Eh bien, c'est une écriture très simple, même épurée que nous propose l'auteur.
Chaque nouvelle nous présente un personnage un peu perdu, en pleine dépression, ou en pleine euphorie. Mais il y a toujours quelqu'un ou quelquechose pour les aider à refaire surface et revoir le jour.
J'ai apprécié ce recueil, néanmoins il m'a manqué quelquechose, je n'arrive pas à cerner pourquoi mais je n'ai pas été satisfaite.
Ma note: 3/5.


De : lalyre7032 Envoyé : 08/12/2005 16:55

Séraphine - Marie Desplechin
Ecole des loisirs

Sur la butte Montmartre Séraphine,orpheline recueillie à sa naissance par le père Sarrault est placée chez Jeanne couturière,notre héroïne qui a maintenant treize ans y coud des chemises pour les bourgeois de cette fin du XlXe siècle,mais elle s'ennuie et voudrait changer de vie.Avec l'aide de sa tante Charlotte,courtisane et croit-elle celle de Ste Rita,patronne des causes désespèrées à laquelle elle adresse ses prières en lui demandant de les exaucer,elle devient petite bonne à tout faire dans un bar-restaurant et les patron l'accueille comme leur fille.Mais Séraphine a un coeur grand comme ça et voudrait que tout le monde soit heureux,elle voudrait débarrasser le monde des injustices et retrouver ses racines.Elle retrouve son père ancien communard qui a passé quelques années au bagne et qui est ami avec Louise Michel.Toute l'histoire se passe à l'époque de la construction du Sacré-coeur dans le petit village de Montmartre ou pousse encore les vignes.

Mon avis:Un très beau livre ou je me suis égarée oubliant que j'étais dans un roman jeunesse,bien écrit avec des faits et personnages historiques .
J'aime beaucoup la photo de la couverture qui représente Anaïs Vaugelade.
Et n'en déplaise je cote 5/5


Marie Desplechin - La vie sauve
(Seuil, 2005, 127 pages)

La vie sauve est un livre qui n'est pas seulement le témoignage bouleversant d'une femme en rémission car derrière l'histoire terrible et belle de la lutte de Lydie écrite avec les mots de Marie, avec des phrases courtes, tranchantes, chargées d'espoir qui font l'éloge d'un combat quotidien on reste sans voix.

On suit son parcours, de l'annonce de sa maladie jusqu'à la dernière ressource. Cela se passe avant tout par une remise en question de soi, on voit comment évolue le comportement de l'entourage et des médecins face à une femme qui voit ses jours comptés, on sent que la narratrice veut faire prendre conscience aux lecteurs de ce que peut ressentir un être humain face à la mort.

Mon avis : Un livre qui m'a fait venir les larmes aux yeux et comme une gifle j'ai lu cette phrase qui prête à une grande réflexion : "La maladie c'est le faubourg de la mort comme une imperfection dans le monde des règles, que ceux qui se croient vivants ne veulent voir ni admettre."

Note : 5/5
(Lalyre)
avatar
gallo

Nombre de messages : 2598
Location : Pays-Bas
Date d'inscription : 29/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marie DESPLÉCHIN (France)

Message  ligouchka le Lun 23 Aoû 2010 - 11:46

Le sac à main

Résumé:
J'ai apprécié ce court roman qui présente deux points de vue. Le plus développé est celui de Dorothée, elle détaille le contenu de son sac à main et par ce biais nous offre quelques réflexions personnelles.
Dans les dernières pages, nous apprenons beaucoup d'éléments grâce au point de vue de Lars, le mari de Dorothée.

Mon avis:
J'ai été séduite par ce petit livre qui offre un moment de détente mais que l'on n'oublie pas facilement. J'ai beaucoup réfléchi sur le couple et la raison des choses que l'on garde suite à ce livre.

Ma note: 4,5/5
avatar
ligouchka

Nombre de messages : 55
Date d'inscription : 14/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marie DESPLÉCHIN (France)

Message  Shan_Ze le Jeu 2 Juil 2015 - 21:49

Verte de Marie Desplechin 

  

Difficile d’imaginer que le titre du roman est éponyme ! Et pourtant, Verte, c’est le nom de la jeune fille qui est une sorcière en devenir. Sa maman, Ursule souhaite à tout prix que sa fille devienne une excellente sorcière très rapidement, même si cette dernière n’est pas du même avis. C’est la grand-mère, Anastabotte qui va essayer de lui donner le goût de la magie en la prenant avec elle tous les mercredis…
J’avais déjà lu Marie Desplechin même si l’avant-dernier en date m’avait un peu refroidi, (Le journal d’Aurore) mais il faut dire que j’avais fait une overdose de journaux intimes féminins (en jeunesse). Mais quand j’ai vu que Verte était une histoire de sorcière, ça a aiguisé ma curiosité. L’image de la couverture a deux versions la première, plus ancienne, avec un dessin tiré de Fluide Glacial et la seconde avec un dessin de Soledad Bravi. Ce dernier présente l’avantage de viser un public plus jeune qu’avec la précédente (du moins, c’est l’impression que j’en ai) et c’est celui-ci qui m’a séduite. L’histoire est racontée du point de vue de quatre personnes et même si les événements sont répétés plusieurs fois, il est intéressant de savoir ce que chacun pense. Finalement, il ne s’y passe pas grand-chose mais maintenant je connais bien les personnages  et l’ensemble est séduisant par son humour et les différents sujets qu’il aborde : amitié, relation mère-fille, différence... Je me lancerai sous peu dans le second volet, Pome, en espérant qu’il me séduira autant (voir plus !).
Note : 4/5
avatar
Shan_Ze
Admin

Nombre de messages : 7405
Age : 34
Location : Lyon/France
Date d'inscription : 26/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marie DESPLÉCHIN (France)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum