Francis DANNEMARK (Belgique)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Francis DANNEMARK (Belgique)

Message  gallo le Mar 16 Déc 2008 - 17:00

De : marie2040 (Message d'origine) Envoyé : 21/04/2003 13:47

"Les petites voix" Francis Dannemark

Résumé

" C'est le début de l'été et la ville se vide.Une traductrice, journaliste à ses heures, accepte de faire pour un magazine le portrait détaillé de Paul Grenz, un musicien réputé mais mal connu. Disposant de peu d'informations, ignorant où il vit -et même s'il est vivant -,elle va être amenée à rencontrer des personnes l'ayant cotoyé.De témoignages en confidences, d'anecdotes en révélations, l'enquêtrice improvisée réunit à sa façon les pièces d'un puzzle apparemment paradoxal.
Pour la jeune femme, l'enquête va se transformée en découverte.De quoi?D'une certaine sagesse, peut-être."

Ce livre se lit d'un bout à l'autre avec l'envie de découvrir avec le personnage central qui est ce musicien et ce qu'il est devenu.
Elle n'est plus tenue de faire l'article demandé par le magazine, mais quelque chose dans la musique, qui l'a pour ainsi dire envoutée,la pousse à continuer dans sa recherche.
Tout est léger comme les notes de musique et les petites voix,mais tellement captivant

4/5

Marie


De : loutre699 Envoyé : 25/09/2003 18:55
Bonjour,

De Francis Dannemark, il faut lire absolument un conte : "La traverséee des grandes eaux", à l'origine publié chez Cadex et disponible (gratuitement) dans le catalogue Le Castor Astral où cet écrivain est directeur de collection (coll. Escales du nord). C'est tout simplement merveileux. un enchantenement qui l'air de rien fait réfléchir sur nos conditions d'hommes et de femmes, jeunes, moins jeunes et vieillissants.


De : Sahkti1 Envoyé : 21/06/2006 21:05

Francis DANNEMARK, Bel amour - chambre 204
Littérature belge

Esther a 85 ans, elle invite toute la famille dans sa grande maison, c'est la fête, même si la musique n'arrive pas à adoucir les tensions formées au fil des ans. Le lendemain, Esther pousse son dernier soupir, David hérite de ses livres préférés, dont un bien étrange, une moitié de livre. Il n'aura de cesse de trouver l'autre moitié, cherchant à travers la toile et le monde, jusqu'au jour où...
Quelle magnifique histoire que celle-ci, tendre et douce, cruelle aussi. Comme l'amour. Le fil conducteur de ce court récit. Amour entre David et Esther. Entre David et Fiona. Entre David et un livre dont la moitié a disparu. A travers sa quête obsessionnelle de cette moitié d'ouvrage qu'il tente à tout prix d'identifier, on devine que c'est lui-même qu'il essaie de cerner. Sa quête n'en est que plus douloureuse et en même temps elle est si belle, si noble.
Tout au long de ces belles pages, j'ai ressenti la présence d'Esther de manière tellement forte, comme si elle était un ange riant sous cape devant tout cela.
Voici de la lecture telle qu'on en redemande, dont on ne se lasse jamais, tant elle est riche et belle. Une écriture qui s'offre avec une fin qu'on espère tout en la redoutant, une fin qui rime avec amour, retour, détour, toujours. Une petite merveille!

Ma note: 4,5/5


De : Sahkti1 Envoyé : 21/06/2006 21:06

Francis DANNEMARK, La longue promenade avec un cheval mort
Littérature belge

Un résumé très court pourrait raconter ceci : David transporte à travers la France et la Belgique un cheval mort, congelé dans un camion-frigo, qu'il ramène à son oncle, le propriétaire de l'animal.
Etrange n'est-ce pas ? Cela a suffi pour me donner une envie immédiate de dévorer ce livre. Alors détaillons un peu plus...

David est un jeune homme tourmenté par la vie et surtout par sa rupture avec Julia. Une femme qu'il aime, pour laquelle il a construit une maison, maison qu'elle n'aime pas, il la détruira (la maison, puis Julia), elle partira, il ne s'en remet pas. L'oncle de David possède un cheval, Hope, une magnifique bête au teint noir qui vient de perdre la vie. l'oncle souhaite enterrer son cheval chez lui, il demande à David de lui ramener le cheval. Pour ce faire, on congèle la bête telle quelle dans un camion-frigo. Le cheval a l'air vivant, David lui parle, le caresse, se confie à lui. Toute l'histoire se passera sous les yeux de Hope, témoin muet des souffrances intérieures d'un homme.
En chemin, par un heureux concours de circonstances, David fait la connaissance d'Antoine, un écrivain jadis médiatique qui s'est retiré des mondanités suite à un pétage de plombs lors d'une émission à grande écoute. Antoine est marié à la délicieuse Rosa, infirmière des coeurs et des âmes qui décèlera au premier regard la tristesse et les nombreuses interrogations de David.

Le récit s'articule autour de ses personnages. Chacun se raconte, chacun écoute, chacun évolue.
Merveilleuses lignes de Francis Dannemark (un auteur que je vous recommande absolument) qui a su saisir la sensibilité humaine (et masculine) à travers ces portraits et arrive à décrire de la plus belle manière qui soit le silence, le regard, la pensée. Des mots significatifs, des idées qui prennent vie sous sa plume. Délicate insertion dans la tête de David, on s'installe confortablement dans les méandres de son âme et on part à la découverte de lui-même. Une analyse dont on ne ressort pas tout à fait indemne, David abritant en lui une parcelle de chacun de nous, cette tendance à ne pas accepter de regarder la vérité en face, de masquer ses défauts, d'avoir peur des solutions, de craindre les autres avant tout par peur de soi-même.

Ma note: 4/5


De : Sahkti1 Envoyé : 21/06/2006 21:06

Francis DANNEMARK, Qu'il pleuve
Littérature belge

Un court roman, 115 pages qui laissent sans voix lorsque la dernière se referme. Un texte émotionnellement perturbant, sur un écrivain qui se cherche, sur une mystérieuse femme qui se trouve, sur la vie qui passe.
L'histoire en quelques mots : un écrivain vient de terminer un roman dans la douleur, il est fatigué, veut se reposer et se perd entre les femmes qu'il aime et qui sont toutes restées de simples amies, parfois très proches, comme Odile, avec laquelle il a acheté une ancienne maison envoûtante au bord d'un ruisseau.
Un coup de fil va déranger sa vie : une mystérieuse femme, inconnue, répondant au prénom d'Ariane, veut à tout prix acheter son roman, elle lui offre une coquette somme à condition que ce roman n'appartienne qu'à elle, comme un tableau de maître qu'elle s'offrirait.
Chassé-croisé tantôt virulent tantôt attachant entre les protagonistes, hésitations de l'écrivain, harcèlement et détresse de l'acheteuse, conseils des amis et toujours cette vie qui passe, drainant son lot de souvenirs parfois difficiles à digérer. L'écrivain-narrateur nous fait partager ses incertitudes, sa fatigue, son besoin de souffler et de retrouver ses émotions d'antan, cette chaleur et cet entrain qu'il déplore aujourd'hui.
La fin m'a semblée triste mais correspond parfaitement à ce qui la précède : une fin tristement humaine, qui ouvre la porte d'un certain espoir et, en même temps, tourne une page. La dernière ?
A découvrir et à lire d'une traite !

Ma note: 4,5/5


De : Mousseliine Envoyé : 12/04/2007 01:37
pour toi Sahkti, un courriel que j'ai reçu de Francis Dannemark :

Bonjour,

J'ai eu le plaisir de découvrir sur votre site des critiques tellement enthousiastes de quelques-uns de mes livres que j'ai envie, tout simplement, de vous remercier, et de remercier la personne qui les a écrites. Comme auteur et comme éditeur, je trouve que l'existence d'un site comme le vôtre est une merveille, qui prouve, malgré la situation pour le moins critique de l'édition littéraire, que la passion des livres a encore de beaux jours et de belles nuits devant elle.

Chaleureusement,


Francis Dannemark


Francis Dannemark

"Escales des lettres"

francis.dannemark@skynet.be
Website : www.francisdannemark.be
Blog : http://escalesdeslettres.hautetfort.com/


Réponse
De : Sahkti1 Envoyé : 12/04/2007 09:26
Ha ben ça fait plaisir ça! Merci!


Réponse
De : lalyre7032 Envoyé : 12/04/2007 09:37
Félicitations Sahkti,tu as mis notre groupe à l'honneur

Amitiés
Lalyre



Francis Dannemark dans la section Poésie:
http://clubdesrats.forumr.net/poesie-f29/francis-dannemark-t3853.htm
avatar
gallo

Nombre de messages : 2598
Location : Pays-Bas
Date d'inscription : 29/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Francis DANNEMARK (Belgique)

Message  Chantal le Mar 4 Aoû 2015 - 15:11

LA VERITABLE VIE AMOUREUSE DES MES AMIES EN CE MOMENT PRECIS :
Robert Laffont - 541 pages.


    Chaque mercredi soir, qu'il neige ou qu'il vente, Max accueille dans sa maison huit femmes, et son vieil ami Jean-François, grand amateur de comédies de l'âge d'or du cinéma américain, et animateur passionné de leur ciné-club. Leur bonheur? Se laisser emporter ensemble par la magie de ces films qui rendent plus léger le cours des jours. Mais aussi, parler, et de quoi, sinon de l'amour, qui leur a parfois joué des tours amers, mais dont ils attendent, sans trop oser le dire, et parfois même sans le savoir, le grand retour.
     Les semaines passent et Max s'inquiète : pourra-t-il conserver cette vieille maison pleine de charme, mais dont il est incapable de payer les réparations qui s'imposent? Et qui est Felisa, la dernière venue du groupe? Une folle? ou une fée ? Toujours est-il que, peu à peu, tandis que l'on se dirige vers l'été, la vie de chacun va changer de couleur.


    Attention, lecture bonbon ! J'ai beaucoup aimé. La chaleur d'un feu de bois dans une vieille maison au coeur de l'hiver, la chaleur de l'amitié autour d'un repas partagé suivi d'un bon vieux film américain. Le roman pullule de références cinématographiques (liste à la fin que j'ai photocopiée). On se perd un peu dans les personnages au début (j'ai vu qu'il y en avait une présentation à la fin du livre après l'avoir terminé….) mais on prend vite le fil et on ne lâche plus. Quelquefois un peu redondant, mais au final, il m'a fait beaucoup de bien. Et c'est le principal, n'est ce pas?


   Un auteur que je relirai avec plaisir.


4/5
avatar
Chantal

Nombre de messages : 2224
Location : France
Date d'inscription : 22/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Francis DANNEMARK (Belgique)

Message  Chantal le Ven 21 Aoû 2015 - 14:38

DU TRAIN OU VONT LES CHOSES A LA FIN D'UN LONG HIVER :
Robert Laffont - 92 pages.


    A la  fin de l'hiver, dans un train qui trace son chemin sans trop de hâte vers le Portugal, un homme s'enfuit paisiblement. Il ne sait peut-être pas ce qu'il cherche en s'en allant, mais il sait que le temps est venu de partir, de dire non à un monde dans lequel il ne trouve plus sa place et qui le fatigue. En face de lui, une inconnue. Entre Paris et Lisbonne, au fil des heures, ils vont se demander comment ils vont.


    C'est l'histoire d'une rencontre. C'est l'histoire de deux vies qui vont se dévoiler peu à peu l'une à l'autre. C'est très doux, très poétique. Mais tellement trop court.! On aimerait connaître la suite...Je l'ai lu en une heure et je pense que je le relirai avant de le rendre à la médiathèque. J'ai retrouvé la même ambiance, caractéristique de cet auteur que j'aime beaucoup. 


4/5
avatar
Chantal

Nombre de messages : 2224
Location : France
Date d'inscription : 22/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Francis DANNEMARK (Belgique)

Message  myrtille le Sam 22 Aoû 2015 - 16:46

Chantal : ta critique m'inspire Smile
avatar
myrtille

Nombre de messages : 129
Age : 45
Location : loiret
Date d'inscription : 28/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Francis DANNEMARK (Belgique)

Message  lalyre le Dim 4 Juin 2017 - 15:55

Dannemark Francis     
  Martha ou la plus grande joie 
Editions Le Castor Astral juin 2017    
 122 pages

Quatrième de couverture
Martha a perdu de larges pans de sa mémoire à la suite d’un accident. Elle parle peu mais elle voit tout. Et quel sourire ! Au début de l’été, en nous rendant dans un joli village au bord de l’Yonne, nous ignorions qu’une femme âgée allait nous dévoiler son passé et nous plonger dans l’eau froide du nôtre. Pendant ce temps, en Irlande, un vieil écrivain, dont j’étais le traducteur et l’ami, serait accusé de plagiat et disparaîtrait dans la nature.
Mais lorsque je repense à ces journées, j’ai envie de retenir tout ce qu’elles ont eu de tendre, de farfelu et de merveilleux. J’ai envie de parler de la plus grande joie de Martha, qui pourrait bien être aussi la mienne. Et la vôtre. »
Mon avis
Martha se remet doucement de l’accident qui lui a fait perdre la mémoire, le roman commence au moment ou elle voyage en voiture pour la Bourgogne, avec Martin son frère jumeau qui est le narrateur. En cours de route, Martha demande pour s’arrêter car il y a une belle rivière qui coule parallèlement à la route, avec une excitation joyeuse elle s’y dirige, il est certain que l’endroit est tellement beau. Mais lorsque Martin veut reprendre la route, c’est la panne. Septime, un garagiste,  justement passait par là et c’est à partir de ce moment que la belle histoire commence. Citant quelques personnages venant agrémenter le roman, il y à Jeanne, une amie de leur père, revisitant avec eux un passé lointain mais déchirant, Hélène la propriétaire du gîte ou ils vont loger, bien évidemment Septime au cœur d’or, Cyril et Pauline les enfants de Martha, le vieux John Bersic, un écrivain accusé de plagiat qui a disparu dont Martin est le traducteur de ses romans et le recherche.  Mais que l’on ne s’y trompe pas Martha, l’héroïne principale a toujours toute sa tête et du cœur, elle en a aussi et les jolies petites fleurs bleues au nom de Véronica longifolia que Martha aime cueillir. Ce voyage va transformer la vie de certains des personnages, un fait leur apportant un bonheur inespéré.  Ce roman est une très belle histoire d’amour et de renaissance qui ne saurait être qu’un coup cœur …..5/5.

J’ai aimé ce passage qui m’a fait rêver….
Traversant le feuillage du sous-bois, la lumière du soleil prenait cette teinte si tendre et chaude qui donne envie de croire à la magie, ou qui du moins rappelle que la vraie beauté du monde ne tient pas dans ses paysages les plus spectaculaires, mais dans la splendeur discrète et fragile d’un rayon qui caresse en passant le vert velouté d’une feuille d’arbre »
avatar
lalyre

Nombre de messages : 4194
Age : 85
Location : Belgique
Date d'inscription : 01/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Francis DANNEMARK (Belgique)

Message  Chantal le Dim 4 Juin 2017 - 16:54

Noté et en bonne place ! J'aime beaucoup cet auteur ! Merci pour ton avis, Lalyre.
avatar
Chantal

Nombre de messages : 2224
Location : France
Date d'inscription : 22/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Francis DANNEMARK (Belgique)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum