Alain DAMASIO (France)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Alain DAMASIO (France)

Message  gallo le Mar 16 Déc 2008 - 16:35

De : 2550Chimère (Message d'origine) Envoyé : 21/01/2005 19:41

Alain DAMASIO - LA HORDE DU CONTREVENT
ed La Volte/521p

4ème de Couverture : "Imaginez une Terre poncée, avec en son centre une bande de cinq mille kilomètres de large et sur ses franges un miroir de glace à peine rayable, inhabité. Imaginez qu'un vent féroce en rince la surface. Que les villages qui s'y sont accrochés, avec leurs maisons en goutte d'eau, les chars à voile qui la strient, les airpailleurs debout en plein flot, tous résistent. Imaginez qu'en Extrême Aval ait été formé un bloc d'élite d'une vingtaine d'enfants aptes à remonter au cran, rafale en gueule, leur vie durant, le vent jusqu'à sa source, à ce jour jamais atteinte : l'Extrême Amont".
Mon nom est Sov Strochnis, scribe, Mon nom est Caracole le troubadour et Oroshi Melicerte, aéromaître. Je m'appelle aussi Golgoth, traceur de la horde, Arval l'éclaireur et parfois même Larco lorsque je braconne l'azur à la cage volante. Ensemble, nous formons la Horde du Contrevent. Il en a existé trente-trois en huit siècles, toutes infructueuses. Je vous parle au nom de la trente-quatrième : sans doute l'ultime."

Mon avis : "Nous sommes fait de l'étoffe dont sont tissés les vents" (extrait).
La lecture de La Horde du Contrevent est une aventure à elle seule. Il faut accepter d'entrer dans un monde hors norme où c'est au lecteur d'imaginer, de bâtir des hypothèses sur l'univers dans lequel se déroule l'histoire : une histoire passionnante épique, racontée à près de 22 voix.
Ce qui surprend avant tout c'est la forme particulière du roman. La pagination est inversée (de la page 521 à 0), les personnages sont représentés par un glyphe associé à leur nom [ ) Sov Strochnis, Scribe<> Aoi Nan, cueilleuse et sourcière, X Oroshi Melicerte, aéromaître, )- Arval Redhamaj, Eclaireur, (.) Alme Capys, soigneuse, ~ Callirhoé Déicoon, Feuleuse, etc..] car chacun d'entre eux devient narrateur et raconte l'histoire. Il faut donc se reporter assez souvent sur la liste des personnages pour savoir qui parle (sauf pour les principaux que l'on finit par mémoriser).
Il ne faut pas oublier l'inventivité du vocabulaire lié au souffle, au vent etc...On y rencontre des créatures appelées Chrones aux propriétés étonnantes. Il est même question du vif (mais aucun rapport avec un certain Fitz ).
C'est un roman qui se dévore une fois accepté les partis pris de l'auteur mais qui peut éventuellement déboussoler les lecteurs habitués à une trame classique en fantasy.

") De mon passé de rafale, je n'ai jamais cherché à dégravoyer le lit. Mes souvenirs sont faits d'épaisseurs, de vents et de poussière. Je coule, j'avance à pas élastiques, délardé comme une pierre, étréci jusqu'au dense, jusqu'à l'axe. Avant même de naître, je crois que nous marchions. Nous étions déjà debout, la horde entière étalée en arc, déjà fermes sur fémurs et nous avancions avec nos carcasses raclées et nos côtes nues, les rotules rouillées de sable, à griffer le roc avec nos tarses. Nous avons marché longtemps ainsi, tous ensemble à chercher la première de toutes nos prairies. Nous n'avons jamais eu de parents : c'est le vent qui nous a faits." (extrait)

Le CD : le roman est vendu avec un CD spécialement créé pour être écouté pendant la lecture du roman. Personnellement, mise à part 2 ou 3 morceaux plutôt agréables, j'estime que c'est un plus dont on peut se passer, d'autant que les passages parlés gênent plus la lecture qu'ils ne la prolongent.

Ma note : 4,5/5
avatar
gallo

Nombre de messages : 2598
Location : Pays-Bas
Date d'inscription : 29/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alain DAMASIO (France)

Message  Van le Dim 12 Avr 2009 - 18:16

La horde du contrevent


Le début était pour moi assez confus. Il n’y avait pas d’indications dans le texte sur le narrateur. Et on se rend compte au bout d’un moment que le narrateur n’est pas toujours la même personne. Puis j’ai vu qu’au début de chaque paragraphe il y a un symbole instauré par l’auteur, qui représente une personne.

Au début, ce n’est pas évident de s’y retrouver, car la 34è Horde comprend plus d’une vingtaine de personnes. Mais qu’importe, j’ai tout de suite plongé, et j’ai été emportée. Ca commence fort. Un danger mortel semble se rapprocher, un « furvent », qui pousse le groupe à chercher de toute urgence un abri. On se doute que probablement, le groupe ne s’en sortira pas indemne. Mais on n’en sait rien pour l’instant. Quel est le but de cette horde ?

Ce récit est souvent interrompu, on ne participe pas au voyage en totalité. Au début on est un peu perdu d’ailleurs puisqu’on est au cœur du groupe sans explication aucune et que l’on ne sait pas quand le voyage a commencé. Certains personnages sont là depuis longtemps, d’autres sont des petits nouveaux. Quoiqu’il en soit, ces personnages sont tous différents, drôles, bourrus, chacun avec son caractère.
Ca n’a pas l’air comme ça, mais j’ai plus qu’adoré ce livre, un vrai coup de cœur. L’histoire est différente de toutes celles que j’ai pu rencontrer jusqu’à maintenant. La narration est elle aussi différente, chaque personnage s’exprime, chacun à sa façon de s’exprimer, bien particulière. La structure du livre n’a rien à voir avec ce qu’on voit d’habitude, des passages dans le temps sont sautés, on se retrouve parfois projeté quelques mois plus tard, voire deux ans. On ne connaît pas tous les personnages comme on le souhaiterait. Mais ce n’est pas grave, j’ai quand même été fascinée par ce livre, cette histoire, cette horde, l’extrême amont qu’ils essayent d’atteindre.

C’est différent, et je ne peux rien dire de plus, des explications claires gâcheraient le plaisir de la découverte. Je le conseille vivement.

Note : 5/5
avatar
Van

Nombre de messages : 423
Age : 34
Location : Val de Marne - France
Date d'inscription : 03/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alain DAMASIO (France)

Message  nuage le Jeu 16 Avr 2009 - 14:21

on m a achete ce livre il y a peu vous avis me donne reelement envie de le decouvrir
ce sera mon tout premier livre du genre
bonne lecture Like a Star @ heaven
avatar
nuage

Nombre de messages : 26
Age : 43
Location : sud de la france
Date d'inscription : 10/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alain DAMASIO (France)

Message  Parch le Jeu 22 Oct 2009 - 18:00

Alain Damasio, La Horde du Contrevent, Folio, 700 p.
Prix de l'Imaginaire 2006

La Horde du Contrevent est un livre dans lequel il est difficile d'entrer : il faut un peu de temps pour s'adapter au style si particulier de l'auteur. Certains néologismes sont pertinents en raison de l'importance du vent dans l'univers du roman (pharéole, aerudit, etc.) mais d'autres nuisent à la lecture (ex. "muage" pour nuage donc je n'ai pas compris l'utilité). Le début du roman est un peu abrupt : on est jeté au cœur d'un "furvent", violente tempête à laquelle la horde tente de résister. Car telle est la quête de cette horde : contrer le vent dans un monde linéaire où les principaux points cardinaux sont l'Extrème-Aval (point de départ de la horde) et l'Extrème-Amont (où la horde espère trouver la source des vents).

Ce monde est rythmé par les différentes formes de vent qui le parcourent... Si les vents et les différents obstacles que la horde recontre sont traités en détail, l'auteur n'a pas assez décrit, selon moi, la partie civilisée de ce monde. Que vivent les habitants d'Aberlaas ou les abrités ? Quel est leur rapport au vent ? Certes, la formation des hordiers transparait à travers quelques témoignages et le passage par Alticcio nous offrent un regard sur cela... mais je suis resté sur ma faim.

Il y a une vraie différence entre la première et la deuxième moitié du roman. Au début les relations entre les personnages ne sont pas suffisemment développées. On passe d'une épreuve à une autre... les combats interminables sont un peu fatiguant. Ce n'est qu'après le passage à Alticcio, dernière ville rencontrée que le roman prend toute son épaisseur... peut-être parce que l'on s'est enfin attaché aux personnages.

Finalement le livre m'a plu mais un peu à l'usure. J'étais curieux de voir le bout de leur quête. Le travail d'écriture de Damasio reste remarquable même si je ne suis pas toujours partisan de compliqué des choses qui peuvent être simplement (et joliment) exprimé. Dans tous les cas, La Horde du Contrevent reste une expérience de lecture intéressante et un ouvrage singulier qui n'appartient ni à la science fiction, ni à la fantasy...

Ma note : 4/5
avatar
Parch

Nombre de messages : 619
Age : 32
Location : Aix-en-Provence, France
Date d'inscription : 25/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

La horde du contrevent

Message  Ondine le Dim 4 Sep 2011 - 19:37

Folio, 700 pages
4/5

J'ai lu ce livre cet été et comme pour Parch, il m'a plu à l'usure! La trame de l'histoire est simplissime: une horde d'une vingtaine de personnes doit remonter le vent pour en trouver l'origine. Les personnages racontent l'histoire à tour de rôle avec leur façon propre de s'exprimer et on découvre peu à peu l'histoire personnelle et la personnalité de chacun. L'écriture est un peu déroutante au début mais on ne m'avait dit que du bien de ce livre alors j'ai persévéré malgré les 700 pages! Certains passages m'ont fait penser à la Planète Géante de Jack Vance mais le monde crée par Damasio dans ce livre est vraiment unique! C'est un bon livre de science-fiction qui vaut le détour.

Ondine

Nombre de messages : 76
Date d'inscription : 02/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

La Zone du Dehors

Message  Ondine le Mer 22 Fév 2012 - 12:19

Folio SF, 650 pages
2,5/5

4eme de couverture:
2084. Orwell est loin désormais. Le totalitarisme a pris les traits
bonhommes de la social-démocratie. Souriez, vous êtes gérés ! Le citoyen
ne s'opprime plus : il se fabrique. A la pâte à norme, au confort, au
consensus. Copie qu'on forme, tout simplement. Au coeur de cette glu, un
mouvement, une force de frappe, des fous : la Volte. Le Dehors est leur
espace, subvertir leur seule arme. Emmenés par Capt, philosophe et
stratège, le peintre Kamio et le fulgurant Slift que rien ne bloque ni
ne borne, ils iront au bout de leur volution.

Critique:
Ce livre m'a paru très long et assez poussif malgré un propos et un univers intéressant. L'écriture de Damasio n'est pas d'un abord facile, cela se confirme ici, mais j'avais apprécié la lecture de La Horde du Contrevent. J'ai été déçue par La Zone du dehors qui promet et contient pourtant beaucoup de bonnes idées. Imaginez 1984+Tron+Cosmos 1999 et vous avez approximativement l'ambiance du livre. Ca donne envie mais faut que la mayonnaise prenne...

Ondine

Nombre de messages : 76
Date d'inscription : 02/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alain DAMASIO (France)

Message  Louvaluna le Ven 6 Juil 2012 - 21:18


Présentation de l’éditeur
(La Volte) :

Né à Lyon en 1969, Alain Damasio caracole sur les cimes de l'imaginaire depuis la parution en 2004 de son deuxième roman, La Horde du contrevent (La Volte), Grand Prix de l'Imaginaire. Il explique sa prédilection pour les récits polyphoniques, et pour le travail physique, physiologique de la langue, par un besoin vital d'habiter plusieurs corps, et de se laisser lui-même habiter. Après la réédition par la Volte en 2007 de La Zone du Dehors (Cylibris, 2001), récit d'anticipation inspiré par Michel Foucault, il s'est lancé dans la création d'un ambitieux jeu vidéo et prépare actuellement son troisième roman.

Amplement salué par la critique, dévoré par le public, Alain damasio construit une œuvre rare, sans équivalent dans les littératures de l'imaginaire. Bienvenue au cœur d'un cyclone !

La Horde du Contrevent a reçu le Grand Prix de l'Imaginaire 2006 et le prix Imaginales des Lycéens 2006. La Zone du Dehors a reçu le Prix Européen Utopiales 2007.

_________________
Louvaluna

« Écrire consiste à rêver avec une intensité telle que nous parvenions à arracher au monde un morceau. » - Pierre Jourde

« J'aime la lecture en général. Celle où il se trouve quelque chose qui peut façonner l'esprit et fortifier l'âme est celle que j'aime le plus. » - La Rochefoucauld
avatar
Louvaluna

Nombre de messages : 1131
Location : France (Est)
Date d'inscription : 28/10/2008

http://biblioscopie.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alain DAMASIO (France)

Message  Louvaluna le Ven 6 Juil 2012 - 21:29




La Horde du Contrevent
- Folio SF, 2004, 700 pages -

Ils sont vingt-deux à former un bloc de chair et d’os pour contrer le vent et remonter inlassablement jusqu’à sa source. Ce groupe d’élite, dressé dès l’enfance à avancer à tout prix et dans lequel chacun tient une place essentielle, va subir les assauts du doute qui sont peut-être plus violents encore que le furvent. La vie en autarcie ancre les certitudes quand les rencontres sèment les interrogations. Mais ils sont nourris par la fureur de vaincre de leur traceur Golgoth et liés par le verbe de leur troubadour Caracole. Ils traversent le monde à pied vers un Extrême-Amont fuyant, leur quête, exposent leur vie à des expériences de plus en plus redoutables, sans échapper aux sentiments communs à tous les êtres humains (l’amitié, l’amour, le deuil), malgré un quotidien extraordinaire.

La Horde du Contrevent n’est ni tout à fait œuvre de science-fiction ni tout à fait de fantasy ; l’auteur parle volontiers de littérature de l’imaginaire. Et l’imagination d’Alain Damasio est particulièrement fertile. Il écrit peu mais il crée ici un univers d’une telle épaisseur ! Ce monde sculpté par le vent l’est aussi par des idées nourries de lectures philosophiques et un travail passionné de la langue. Univers et style apparaissent comme indissociables. Le personnage de Golgoth est si charismatique qu’on s’attend presque à ce qu’un visage en furie déforme le papier pour mieux se faire entendre. Ses propos outranciers et vulgaires ont la surprenante habitude de désamorcer les moments les plus tendus de cette aventure en provoquant le rire. Celui de Caracole nous émerveille pour sa malice qui s’intensifie par son habileté, toujours plus surprenante, à jongler avec les mots. On admire encore la maîtrise de ce roman polyphonique, déroutant au premier abord mais participant assurément, en plus d’une écriture très visuelle, à amplifier cette impression de totalité englobante : on finit par contrer avec eux.

Arrivée au bout… de ce roman, je ne vous dis rien pour l’Extrême-Amont, sauf qu’on est surpris et plutôt désappointé, je me suis beaucoup questionnée sur la distance qu’on se doit de prendre avec notre éducation. Le conditionnement des hordiers m’a fait penser à celui que doivent subir les kamikazes formés très jeunes. Je ne sais pas si c’est ce dont parle fondamentalement ce livre, mais c’est ce qu’il a interpelé en moi. Le contre le plus difficile est peut-être celui-là : mettre une distance juste entre nous et ce que l’on nous a appris. Qu’il faut choisir en fonction de soi, de ses inspirations et besoins personnels, et non selon les attentes et les exigences d’autrui, fussent-ils nos parents et nos maîtres.
Note : 5/5

_________________
Louvaluna

« Écrire consiste à rêver avec une intensité telle que nous parvenions à arracher au monde un morceau. » - Pierre Jourde

« J'aime la lecture en général. Celle où il se trouve quelque chose qui peut façonner l'esprit et fortifier l'âme est celle que j'aime le plus. » - La Rochefoucauld
avatar
Louvaluna

Nombre de messages : 1131
Location : France (Est)
Date d'inscription : 28/10/2008

http://biblioscopie.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alain DAMASIO (France)

Message  Lacazavent le Jeu 12 Sep 2013 - 16:44

La Horde du contrevent d' Alain Damasio
Folio SF / 736 pages



Un groupe d'élite, formé dès l'enfance à faire face, part des confins d'une terre féroce, saignée de rafales, pour aller chercher l'origine du vent. Ils sont vingt-trois, un bloc, un nœud de courage : la Horde. Ils sont pilier, ailier, traceur, aéromaître et géomaître, feuleuse et sourcière, troubadour et scribe. Ils traversent leur monde debout, à pied, en quête d'un Extrême-Amont qui fuit devant eux comme un horizon fou.


Un ouvrage surprenant,
c'est une lecture qui se gagne petit à petit. Au premier abord la construction déconcerte, il faut pour le lecteur appréhender l' histoire et l' univers dans lequel vont évoluer les personnages mais également se familiariser avec le procédé singulier qu' a utilisé Alain Damasio pour mettre en page son texte.
Je lis relativement peu de « littérature de l' imaginaire » et pourtant avec des ouvrages comme celui là impossible de faire la difficile. Je me suis régalée, j'ai aimé l' univers que l' auteur a imaginé et qu' il est parvenu à retranscrire complexe, riche en détail, précis, éloigné du réel mais si cohérent qu' il en devient crédible chaque page devient une découverte. Quand aux personnages ils sont variés haut en couleur, sympathique ou bourru dans un texte qui alterne les points de vu il a su donner à chacun une voix bien particulière.
Malgré une pointe de déception, la fin bien venue, m'aura surprise.

4,75/5 coeur


Dernière édition par Lacazavent le Ven 13 Sep 2013 - 20:07, édité 1 fois

_________________
Lectures en cours :  Indépendance de Richard Ford  ([i]Frank Bascombe T2) $

Dernières lectures : L' Intérêt de l' enfant de Ian McEWAN (4/5), Un week-end dans le Michigan de Richard Ford (4,5/5)(Frank Bascombe T1), [/i]L' Homme du verger d' Amanda COPLIN (4/5), La Pyramide de glace J-F Parot (3,75/5)(T12)
avatar
Lacazavent
Admin

Nombre de messages : 5582
Age : 31
Location : France
Date d'inscription : 25/10/2008

http://quandlappetitvatoutva.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alain DAMASIO (France)

Message  Patience le Jeu 12 Sep 2013 - 17:39

Je vais me laisser tenter par celui-là. C'est noté !

_________________
Lecture en cours : Prime Time de Jay Martel
PAL : 364
Livres lus depuis le début de l'année : 78 (30242 pages)
avatar
Patience

Nombre de messages : 1058
Age : 35
Location : Lorraine
Date d'inscription : 12/01/2011

http://quarte-editions.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alain DAMASIO (France)

Message  catimini le Ven 13 Sep 2013 - 17:24

Je note, merci Lacazavent.

_________________
Lecture en coursLa chambre des curiosités de Douglas Preston et Lincoln Child
avatar
catimini

Nombre de messages : 503
Age : 43
Location : isère
Date d'inscription : 08/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alain DAMASIO (France)

Message  Patience le Dim 10 Aoû 2014 - 16:44

LA HORDE DU CONTREVENT
Editions la Volte 521 pages


Ma note : 4/5


Le résumé a déjà été fait plusieurs fois.


Mon avis : Lorsque j'ai commencé ce livre, je me suis dit que je n'arriverai jamais a accrocher et à m'adapter au style, et puis, au bout d'une dizaine de pages, le charme a agit. Je me suis alors complètement laissée happer par ce mode, mi-fantasy, mi science-fiction.
On démarre avec 23 personnages, qui prennent la parole chacun leur tour, ce qui fait un roman écrit à la première personne, mais avec plusieurs narrateurs, chacun identifié par un signe différent. Au début, j'ai voulu essayer de reconstruire la liste des personnages par moi-même, mais j'ai vite abandonné car ils sont trop nombreux et j'ai récupéré cette liste qui m'a servie de marque-page. Malgré tout, on se fait très vite à cette multitude et chacun a sa personnalité qui se traduit par un style particulier.
En bref, j'ai beaucoup aimé ce livre et son originalité. Quant à la fin, personnellement ce ne fut pas vraiment une surprise, elle faisait partie de mes hypothèses de départ. Ca n'en reste pas moins une lecture que je conseille.

_________________
Lecture en cours : Prime Time de Jay Martel
PAL : 364
Livres lus depuis le début de l'année : 78 (30242 pages)
avatar
Patience

Nombre de messages : 1058
Age : 35
Location : Lorraine
Date d'inscription : 12/01/2011

http://quarte-editions.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alain DAMASIO (France)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum