Jachym TOPOL (Tchèquie)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Jachym TOPOL (Tchèquie)

Message  petitelune le Lun 15 Déc 2008 - 18:29

De : 5859Chouette (Message d'origine) Envoyé : 2003-05-25 17:38

Ange exit, éditions Robert Laffont, collection Domaines de l'est, 162 p.

Vous connaissez le monde underground de Prague ? Pas moi, alors je me suis plongée dans la lecture de ce court roman qui a reçu le prix prestigieux Egon Hostovsky. Eh bien accrochez-vous car il faut avoir le moral !
C'est un monde sinistre, cruel, accablant. Le monde des paumés, des drogués, des prostitués, de tous ceux qui ne trouvent pas leur place à la surface et qui se réfugient dans ce "bas monde". Pas nouveau comme phénomène me diriez vous ! Certes mais là, on boit la ciguë jusqu'à la lie. C'est un électrochoc ce bouquin, un des premiers que je lis qui aborde la vie après la dictature tchèque , une vie macabre sous les lampions vacillants de la révolution de velours.
Il ne faut pas pour autant généraliser sur la vie en Tchéquie, mais Topol, fils d'un célèbre écrivain dissident et figure de la culture underground rock sous le communisme, est devenu l'auteur culte de la jeune génération.
Contente de l'avoir lue mais pas prête à m'y replonger pour l'instant.

Note: 3,5/5
avatar
petitelune

Nombre de messages : 540
Age : 33
Location : Cantons de l'Est / Québec / Canada
Date d'inscription : 27/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jachym TOPOL (Tchèquie)

Message  Réaliste-romantique le Mar 16 Sep 2014 - 22:38

L’Atelier du Diable

Un enfant qui a grandi dans la ville de Theresienstadt après la guerre devient une pièce clé du groupe de marginaux qui, à l’ère d’Internet, veulent sauver la vraie ville, et non le mémorial artificiel, de la poussière. Les vieux survivants, derniers témoins, sont rejoints par des bandes de jeunes descendants de victimes des camps qui veulent comprendre comment vivre avec l’extermination de leurs ancêtres de trois ou quatre générations. Ils ne sont toutefois pas bien vus par les « forts en thème » du mémorial et les autorités de Prague, alors les bulldozeurs et les gendarmes surviennent un matin pour faire le ménage. Le héros réussi toutefois à s’enfuir pour le Biélorussie, grâce au contact de deux étranges personnages rencontrés dans leur campement. Là bas, il découvre l’horreur nazi en version Ost : pendant la deuxième guerre mondiale, la Biélorussie a perdu 4 millions d’habitants sur une population initiale de 10 millions. On y travaille sur un projet de musée unique, mais jusqu’où peut-on aller pour attirer l’attention?

Réflexions sur la mémoire des atrocités, en particulier du côté de l’Est où les Soviétiques ont jeté un voile pour cacher le tout, puisqu’ils ont aussi contribué aux décimations. La narration est un brin étrange, elle est floue : on en sait pas trop à quel époque on se trouve, ni ce qui se passe vraiment. Il y a quand même des réflexions intéressantes.

3,5/5

le Réaliste-Romantique

_________________
Lectures en cours : De profundis, Good Morning, Midnight
En attente : 
Commentaire en attente : The Traveller's Guide to Outer Space (Neil Comins) Vaterland (Anne Weber),
avatar
Réaliste-romantique

Nombre de messages : 1957
Age : 41
Location : Outaouais, Québec
Date d'inscription : 30/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum