John Kennedy TOOLE (Etats-Unis)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

John Kennedy TOOLE (Etats-Unis)

Message  petitelune le Lun 15 Déc 2008 - 18:28

De : Mousseliine (Message d'origine) Envoyé : 2004-09-11 21:40

LA CONJURATION DES IMBÉCILES

L'histoire tourne autour de Ignatius Reilly, un homme de 30 ans, très cultivé, qui vit avec sa mère à la Nouvelle-Orléans. Ignatius critique la société, il ne se s'est jamais adapté aux valeurs actuelles et n'a jamais su malgré ses diplômes universaires conserver un emploi. On pourrait presque écrire une thèse sur Ignatius tellement c'est un personnage complexe. Plusieurs autres personnages gravitent autour de lui, tous aussi cons les uns que les autres.

Ça faisait très longtemps que je voulais lire ce roman et ouille dès la première page ça commençait bien mal, c'est une comédie loufoque poussée jusqu'à l'extrême limite et moi qui déteste ce genre! Le danger avec l'humour loufoque est de tomber dans le ridicule et c'est presque toujours le cas ici. Sous le vernis de l'humour se cache une critique acerbe de la société et ça c'est très bien mais il y a tellement d'auteurs américains qui le font que ce n'est pas suffisant pour supporter le style quand on n'aime pas.

Par contre Ignatius est un grand personnage, vraiment un très beau personnage mais la plupart des autres sont insupportables tellement ils sont bêtes.

J'ai lu 341 pages sur 478 et là je n'arrive plus à avancer, si je lis un mot de plus je vais piquer une crise tellement je suis écoeurée. Ce livre a gagné le prix Pulitzer en 1981 et je crois que c'est mérité, même si moi j'ai détesté j'avoue que c'est une oeuvre d'envergure et ceux et celles qui aiment l'humour loufoque vont certainement apprécier grandement ce roman.




De : Venusia Envoyé : 2004-09-11 21:59

*rires* Mousseliine, tu as fait mieux que moi, j'ai abandonné au bout de 35 pages tellement je n'en pouvais plus. Voici une copie d'une critique que j'avais faite (en anglais - je l'ai traduite avec Babelfish et corrigé, mais c'est pas super comme résultat, Babelfish):
J'ai essayé très fort d'aimer ce livre, mais j'ai dû abandonner parce que je l'ai trouvé tout à fait ennuyeux. En lisant les critiques de la 4e de couverture, je prévoyait me dissoudre dans des fous rires et j'ai été bien déçue. Il y a tellement de transcription de dialogue et de descriptions que j'ai trouvé que ce livre semblait être écrit à fin de préparation pour un scénario de film. Je suis allée lire les mauvaises critiques sur Amazon, et tandis que les critiques 1* vont habituellement quelque chose comme "N'achetez pas cette merde ! Ce livre est ennuyeux!" , dans le cas de ce livre, il était amusant de voir la perplexité exprimée par les critiques au sujet de leur apparente incapacité de voir l'humour dans un livre qui a produit partout de tels éloges. Il y avait environ 100 critiques 1* pour environ 500 critiques 5* et très peu au milieu. Sois vous l'adorez, soit vous ledétestez, il semble.
En fin de compte, j'ai trouvé Ignatius trop repoussant pour prêter attention à la satire et au commentaires sociaux.
En passant, une petite note sur l'auteur: il s'est suicidé parce qu'il était déprimé de ne pas trouver d'éditeur pour ce roman, qui a finalement été publié grâce aux efforts de la mère de l'auteur, quelques dizaines d'années après son suicide.




De : Ysla Envoyé : 2006-08-31 15:35

La conjuration des imbéciles
John Kennedy TOOLE

Bonjour,

Je suis très étonnée de lire aussi peu de critiques sur ce roman, et surtout uniquement des avis négatifs... car c'est l'un de mes romans préférés de tous les temps, et je n'en ai pas une liste très longue jusqu'à présent.
Je l'ai lu 3 ou 4 fois, et je le lirai encore et encore. Je l'ai même acheté en anglais pour la prochaine lecture.
C'est difficile d'expliquer ce qui me fascine autant dans ce roman. Tout me plaît : les personnages, les situations, les quiproquos, la description de La Nouvelle Orléans, cette histoire incroyable, absolument tout !
Pour moi, impossible de concevoir qu'il ne puisse pas plaire puisqu'il me séduit autant... "Soit vous l'adorez, soit vous le détestez" ai-je lu dans une précédente critique ; peut-être bien, en tout cas, moi je l'adore.
Je crois qu'il faut l'essayer quoi qu'il en soit parce que si vous accrochez, c'est un moment de lecture unique en son genre.

Bien sûr, je lui donne 5/5, parce qu'on ne peut pas mettre 6 !




De : lejeez Envoyé : 2007-01-06 07:49

Comme l'a dit Ysla, c'est le roman parfait. Il relève du génie .
C'est le roman le plus drôle que j'ai jamais lu. Mais ce n'est pas que de l'humour loufoque, je pense que tous les genres d'humour sont présents : comique de situation, dialogues, satire, ironie...grâce à la palette de personnages très variés à la tête de laquelle Ignatius.
La force de ce roman tient entre autres dans la parfaite caractérisation des personnages. Contrairement au roman de base où il y a un personnage principal et d'autres secondaires, faire-valoir du premier, ici, tous ont une réelle psychologie : Ignatius "mon anneau pylorique fait des siennes" J. Reilly, l'intellectuel associable et imbu de lui même, qui va mettre en lousdé ces écrits sur des feuillets à la bibliothèque municipale,sa mère, alcoolque notoire qui vote pour le candidat à la présidentielle en fonction de la façon dont il semble traiter sa mère, l'agent Nick Mancuso, flic raté qui s'enrhume en planque dans les toilettes...et il y en a beaucoup d'autres...
Ils reflètent tous l'époque des 60's entre contestation ; peur du "comunniss"et de la bombe "nucleyère"; libération sexuelle ; capitalisme ; racisme ; le politiquement correct, émergence du pouvoir de la télévision...

Toole, à travers ses personnages est d'une extrême clairvoyance sur l'époque, sur les Américains, sur leurs moeurs.
Et il est en plus de cela c'est un magnifique conteur. Comme il a été dit dans les messages, il y a plusieurs histoires qui s'imbriquent, des personnages réapparaissent en second plan, dans d'autres récits (un peu à la Tarantino). Ce qui donne beaucoup de rythme à l'histoire, relativement dense.

Je le recommande évidemment, et je conseillerai à ceux qui n'ont pas aimé la Conjuration de lire "La Bible de Néon" du même auteur. C'est dans un genre totallement différent, il l'a écrit à 15 ans (!!!), c'est autobiographique, sensible, impressionnant de maîtrise. Déjà son sens de l'observation est admirable : l'hypocrisie des dévots, les contraintes sociales, le conservatisme...
(le pitch : l'histoire d'un jeune garçon, l'apprentissage de l'amour, l'école sa relation avec sa tante, sa mère, le pasteur, sur fond d'Amérique puritaine.) C'est très émouvant.


je finirai en citant Ignatius ( vous remarquerez l'opportunité du propos) :

"-Alors vous devez vous mettre à la lecture dès aujourd'hui, je vous ferai un programme. Ainsi vous serez en mesure de comprendre la crise que traverse notre époque, énonça solennellement Ignatius. Vous commencerez par les derniers romains, au premier rang desquels Boèce, bien sûr. Puis vous vous plongerez dans l'étude relativement exhaustive des penseurs du début du Moyen-Age. Vous pouvez sauter sans mal la Renaissance et les Lumières. C'est surtout de la propagande dangereuse. Et, pendant que j'y suis, vous feriez mieux de sauter les Romantiques et les Victoriens. Pour l'époque contemporaine, un choix de bandes dessinées et d'illustrés.
-Vous êtes formidable.
- Je recommande tout particulièrement Batman, car il a tendance à transcender quelque peu l'abominable société dans laquelle il se trouve. Et sa morale est assez rigide. Je dois dire que j'éprouve un certain respect pour Batman."


avatar
petitelune

Nombre de messages : 540
Age : 33
Location : Cantons de l'Est / Québec / Canada
Date d'inscription : 27/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: John Kennedy TOOLE (Etats-Unis)

Message  Mandarine le Jeu 26 Fév 2015 - 10:35

La conjuration des imbéciles

Je commencerai ce petit avis en disant que, honnêtement, je comprends que ce livre puisse ne pas plaire à tout le monde! Il est assez difficile à appréhender, car complètement loufoque, déjanté, et, disons-le, grotesque!!

Pour un aperçu de l'histoire, je vous laisse lire les commentaires ci-dessus.

Personnellement, j'ai bien aimé ce livre. Le style est spécial et bien abouti, l'histoire est bien ficelée, tous les personnages finissant par s'influencer les uns les autres, l'humour noir/second degré est irrésistible, etc.

Concernant le personnage principal, j'avoue que, contrairement à certains qui le trouvent touchant et « beau », moi, je ne me suis jamais vraiment sentie proche de cet hurluberlu; je l'ai trouvé répugnant et déconcertant du début à la fin. Obèse, sale, paresseux, imbu de lui-même, de mauvaise foi, misanthrope condescendant et j’en passe… même son intelligence sophistiquée a quelque chose d’irritant. Mais cela ne m’a pas du tout empêchée, paradoxalement, d’apprécier le livre et son univers burlesque. En fait, tout bien réfléchi, sa manière de parler désuète et élégante, les situations dans lesquelles il se met, ses réactions déroutantes, son assurance et sa confiance  exagérée en lui créent des situations très drôles et tellement absurdes qu’il est impossible de ne pas rire. En tout cas, moi, ça m’a amusée.
En dehors d’Ignatius, il y a toute une galerie de personnages truculents qui, également, font rire et irritent sur une même page. 

Pour moi, c'était une lecture unique en son genre. C’est différent de tout ce que j’ai pu lire jusqu’ici et, rien que pour ça, ça vaut la peine.

4.5/5
avatar
Mandarine

Nombre de messages : 2129
Age : 32
Date d'inscription : 10/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: John Kennedy TOOLE (Etats-Unis)

Message  lalyre le Jeu 26 Fév 2015 - 16:59

Mandarine ce livre me tente, je le note, merci pour ta chronique flower
avatar
lalyre

Nombre de messages : 4234
Age : 85
Location : Belgique
Date d'inscription : 01/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: John Kennedy TOOLE (Etats-Unis)

Message  Patience le Sam 8 Aoû 2015 - 7:35

LA CONJURATION DES IMBECILES
Robert Laffont / Pavillons 404 pages


Ma note : 1,5/5


Mon avis : Au vu des avis que j'ai lu, soit on aime, soit on déteste ce roman. Et bien, je fais partie de ceux qui n'ont pas accroché. J'ai abandonné au bout de 199 pages, et ça faisait déjà au moins une cinquantaine de pages que je ne faisais plus attention à ce que je lisais. Je n'ai pas grans chose à dire de plus, je pense vraiment qu'il fut le lire pour se faire une opinion. En tout cas, j'aurais essayé.

_________________
Lecture en cours : Prime Time de Jay Martel
PAL : 364
Livres lus depuis le début de l'année : 78 (30242 pages)
avatar
Patience

Nombre de messages : 1058
Age : 35
Location : Lorraine
Date d'inscription : 12/01/2011

http://quarte-editions.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: John Kennedy TOOLE (Etats-Unis)

Message  Franillon le Sam 8 Aoû 2015 - 8:53

J'ai lu La conjuration des imbéciles il y a pas mal d'années et, après avoir relu une fois de plus les différentes critiques pour et contre ci-dessus, je dirai que je fais partie de ceux qui ont vraiment beaucoup aimé ce livre, effectivement unique en son genre.
avatar
Franillon

Nombre de messages : 1652
Age : 83
Location : MONTMARTIN-SUR-MER (Manche)
Date d'inscription : 09/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: John Kennedy TOOLE (Etats-Unis)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum