Colm TOIBIN (Irlande)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Colm TOIBIN (Irlande)

Message  petitelune le Lun 15 Déc 2008 - 16:32

De : Venusia Envoyé : 2006-01-18 10:59

Ah, Colm Tóibín, dont j'ai lu The Master (Le maître) l'an dernier et j'ai été tellement impressionnée! J'ai tellement aimé!

C'est un récit fictif portant sur Henry James, durant les cinq ans après l'insuccès de sa pièce de théâtre Guy Domville, pendant sa période de séclusion dans un petit village retiré. Il y a aussi des retours sur sa vie, sa jeunesse, les épisodes marquants de sa vie, sa vie amoureuse mystérieuse, etc. C'est raconté dans un style Jamesien, feutré, élégant, une plume incroyable, d'une finesse remarquable.

Note: 5 sur 5

Depuis ce temps je souhaite découvrir d'autres oeuvres de cet auteur qui est présentement une des grandes étoiles médiatiques de l'Irlande.




De : Chantal5500 (Message d'origine) Envoyé : 2006-02-08 13:22

LA BRUYERE INCENDIEE :
Flammarion - 279 pages.
Traduit de l'anglais par Anna Gibson.

Eamon Redmond est juge à Dublin. Chaque été, il le passe avec sa femme Carmel dans une vieille maison au bord de la mer à Cush. Là, ils se reposent, prennent le temps de lire, ou de faire de longues promenades, de se baigner quand le temps le permet, de retrouver le peu de famille ou d'amis de jeunesse qui restent....

Voilà un joli portrait de l'Irlande à travers le portrait d'un homme solitaire, qui nous raconte à la fois sa vie actuelle et sa vie passée, et retrace ainsi des phases importantes de l'histoire récente de l'Irlande. Le style est très sobre, direct, lent, et le lecteur, tout imprégné d'une "ambiance" irlandaise, ressent fortement comme Eimon, la fuite du temps, révélée également par l'effondrement progressif de la falaise sous les coups de la mer qui "avale" peu à peu les maisons côtières. Belle étude psychologique qui paraît froide au début mais qui finit pleine d'émotion et d'espoir.

4,25 / 5

L'auteur :
Né en 1955 en Irlande, Colm Toibin est tout à la fois écrivain-voyageur, reporteur et romancier. Son oeuvre a tôt retenu l'attention des critiques et du public, comme en témoigne ce palmarès : son 1er roman "Désormais, notre exil" reçoit en 1991 l'Irish Times Literary Prize, tandis que "La bruyère incendiée" est couronnée en 1992 par l'Encore Award pour le meilleur second roman. En 1993, il est primé aux Etats-Unis où il reçoit le prix Forster décerné par l'Académie des Arts et Lettres américaine. Publié en 1997, "Histoire de la nuit" connait un succès critique et public extraordinaire puis en 1999, "Le bateau-phare de Blackwater" est finaliste pour le Booker Prize. Rédacteur pour plusieurs journaux anglais et irlandais, il s'est souvent fait l'ambassadeur de la litterature irlandaise contemporaine en éditant plusieurs anthologies de nouvelles.Son dernier ouvrage "Le maître", un roman magistral sur Henry James, est paru en 2005.
avatar
petitelune

Nombre de messages : 540
Age : 33
Location : Cantons de l'Est / Québec / Canada
Date d'inscription : 27/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Colm TOIBIN (Irlande)

Message  Bellonzo le Jeu 30 Avr 2009 - 6:52

Colm Tóibín - Mothers and sons (=Mères et fils)
Titre français: L'épaisseur des âmes



!
On aura du mal à me convaincre que L'épaisseur des âmes transcrit correctement le titre irlandais Mothers and sons pource très beau recueil de nouvelles de Colm Toibin,dont j'au lu les,tous excellents,Le bateau-phare de Blackwater,Désormais notre exil,La bruyère incendiée et Le maître. Composé de neuf histoires qui opposent une mère et un fils ce livre tisse une trame très fine sur ces rapports passionnels,jamais outrancièrement,plutôt musique de chambre qu'opéra wagnérien.Souvent en quelques phrases vers la fin de la nouvelle,pas à la Tennessee Williams à grand renfort de psychanalyse pesante,mais ponctuant une approche très sobre de la problématique familiale dans une Irlande moderne, pas trop cependant pour oublier la grande Histoire de ce pays.J'en citerai quelques-unes,ce livre confirmant la vitalité et la logique créative de ColmToibin.

Un prêtre dans la famille,le terrible désarroi d'une dame âgée dont le fils,prêtre,vient d'avouer les pires perversions.En une vingtaine de pages,un affrontement qui n'en est pas un,et la dignité,au-delà,la dignité...
Famous blue raincoat,revoilà ce vieil imper bleu de Leonard Cohen,pour une variation sur les années folk et un ado qui décide de compiler en CD les vieux enregistrements de sa mère et de sa tante,du côté de Fairport Convention.Bouleversant témoignage sur ces années et les traces des aiguilles.C'est douloureux, sobre et intense.


Sept pages suffisent pour faire Un trajet,une mère ramène son fils dépressif au chevet de son père.Ecrire si bien et si serré laisse rêveur.Et Une chanson finit par lespresque retrouvailles entre Noel et sa mère, celle-ci chantant une déchirante ballade,dans un pub, peut-être pour lui tout seul.Je vous laisse découvrir ce bien beau recueil dont une ou deux nouvelles m'ont cependant laissé de glace.C'est mieux ainsi,je ne goûte pas trop la perfection.
avatar
Bellonzo

Nombre de messages : 178
Age : 68
Location : Picardie
Date d'inscription : 26/04/2009

http://eeguab.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Colm TOIBIN (Irlande)

Message  s-lewerentz le Lun 11 Mai 2009 - 11:40

L’épaisseur des âmes


Résumé
Ce recueil regroupe 9 nouvelles qui mettent toutes en avant la relation mère-fils (le titre original du volume est d’ailleurs Mothers and sons). Dans « Famous blue raincoat », un garçon découvre des disques enregistrés par sa mère et la sœur de celle-ci dans leur jeunesse. « Un job d’été » parle de la relation privilégié d’un garçon avec sa grand-mère. « Un prêtre dans la famille » parle de la pédophilie, alors que « Trois amis » aborde le thème du sexe et de la drogue, avec les funérailles d’une mère en toile de fond.

Commentaire
Neuf histoires simples (ou en apparence du moins), dans l’Irlande d’aujourd’hui (sauf une qui se passe en Espagne). Relation parfois positive, parfois non, mais toujours complexe et fragile, et où la communication joue un rôle central. L’action de chacun des récits est simple, limitée dans le temps, mais avec une importante charge émotionnelle – ou du moins qui donne à réfléchir. Plusieurs de ces nouvelles ont en apparence un thème (religion, musique, etc.) mais qui en fait n’est qu’un prétexte à un autre sujet (la vieillesse, alcoolisme, etc.).
Fortement recommandé !

Auteur
Colm Toibin est né en 1955 à Enniscorthy. Il a étudié l’anglais et l’histoire à University College (Dublin), puis a vécu à Barcelone, avant de voyager en Amérique latine et de travailler comme journaliste. De retour en Irlande, il a publié plusieurs essais et romans qui ont obtenu de nombreux prix, notamment Bad blood – périgrénations le long de la frontière irlandaise (1987), Désormais notre exil (1990), La bruyère incendiée (1992), Histoire de la nuit (1996), et Le maître (2004). Son dernier roman Brooklyn est paru en anglais cette année.

4.75/5
avatar
s-lewerentz

Nombre de messages : 865
Location : La Chaux-de-Fonds, Suisse
Date d'inscription : 27/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Colm TOIBIN (Irlande)

Message  noemiejardine le Dim 24 Juil 2011 - 16:22

Brooklyn




  • Broché: 313 pages
  • Editeur : Robert Laffont (6 janvier 2011)
  • Collection : Pavillons
  • ISBN-10: 2221113497
  • ISBN-13: 978-2221113493
Présentation de l'éditeur:
Enniscorthy, sud-est de l’Irlande, années 50. Comme de nombreux jeunes
de sa génération, Eilis Lacey, diplôme de comptabilité en poche, ne
parvient pas à trouver du travail. Par l’entremise d’un prêtre, sa
soeur Rose obtient pour elle un emploi aux Etats-Unis. En poussant sa
jeune soeur à partir, Rose se sacrifie : elle sera seule désormais pour
s’occuper de leur mère veuve et aura peu de chance de se marier.
Terrorisée à l’idée de quitter le cocon familial, mais contrainte de se
plier à la décision de Rose, Eilis quitte l’Irlande. A Brooklyn, elle
loue une chambre dans une pension de famille irlandaise et commence son
existence américaine sous la surveillance insistante de la logeuse et
des autres locataires. Au début, le mal du pays la submerge, la
laissant triste et solitaire. Puis, peu à peu, elle s’attache à la
nouveauté de son existence. A son travail de vendeuse dans un grand
magasin où les premières clientes noires font une apparition timide qui
scandalise les âmes bien-pensantes, sauf Eilis, qui, dans sa petite
ville d’origine, n’a jamais connu le racisme. Au bal du vendredi à la
paroisse du quartier. Aux cours du soir grâce auxquels elle se
perfectionne en comptabilité. Dans ce rythme entre monotonie rassurante
et nouveautés excitantes, Eilis trouve une sorte de liberté assez
proche du bonheur. Et quand Tony, un Italien tendre, sérieux et très
amoureux, entre dans sa vie, elle est convaincue que son avenir est
tout tracé : elle deviendra américaine. Mais un drame familial l’oblige
à retraverser l’Atlantique pour un séjour de quelques semaines en
Irlande. Au pays, Eilis est devenue une femme à la mode, désirable,
parée du charme des exilées. Brooklyn, Tony, la vie américaine se
voilent de l’irréalité des rêves. Un nouvel avenir l’attend dans la
bourgade de son enfance : un homme prêt à l’épouser, un travail. Deux
pays, deux emplois, deux amours. Les possibilités inconciliables
déferlent sur Eilis, lui infligeant cette petite mort que suppose
l’impératif des choix.

un superbe roman et un vrai coup de coeur

Toibin excelle à nous rendre palpables les déchirements et les hésitations d'une jeune émigrée. Ce sont mille petits riens bout à bout, des gestes de la vie ordinaire..

une jolie critique:
http://www.amandameyre.com/archive/2010/06/06/brooklyn-colm-to%C3%ADb%C3%ADn.html

je vois que petitelune, bellonzo et s-lewerentz, ont tous très bien notés d'autre titres....conclusion: vais vite m'acheter un autre ouvrage de cet admirable écrivain irlandais!
avatar
noemiejardine

Nombre de messages : 597
Date d'inscription : 05/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Colm TOIBIN (Irlande)

Message  zeta le Dim 24 Juil 2011 - 17:00

Celui-là, après avoir lu différentes critiques, j'attends avec impatience sa parution en poche car il m'attire beaucoup.
avatar
zeta
Admin

Nombre de messages : 4028
Location : lot et garonne - France
Date d'inscription : 25/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Colm TOIBIN (Irlande)

Message  anna44 le Lun 25 Juil 2011 - 9:45

Je note également cet auteur, merci pour ta critique noemie Smile

_________________
Mes lectures en cours : Quitter le monde, Douglas Kennedy
avatar
anna44

Nombre de messages : 1601
Age : 35
Location : Québec (Qc)
Date d'inscription : 01/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Colm TOIBIN (Irlande)

Message  Cyrielle le Lun 25 Juil 2011 - 9:48

Je le note aussi
avatar
Cyrielle

Nombre de messages : 7349
Age : 30
Date d'inscription : 27/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Colm TOIBIN (Irlande)

Message  Clochette le Lun 25 Juil 2011 - 15:16

ah ben moi, à partir du moment où ça cause de l'Irlande, ça m'interpelle ! (mais il était déjà dans ma LAL Very Happy )
avatar
Clochette

Nombre de messages : 2136
Age : 43
Location : Nantes Bretagne
Date d'inscription : 25/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Colm TOIBIN (Irlande)

Message  noemiejardine le Dim 14 Aoû 2011 - 19:44

La bruyère incendiée


  • Poche: 278 pages
  • Editeur : 10 X 18 (20 juillet 2005)
  • Collection : Domaine étranger
  • ISBN-10: 2264032316
  • ISBN-13: 978-2264032317
présentaton de l'éditeur
Chaque été, le juge Eamon Redmond quitte Dublin avec sa femme pour la
petite ville de Cush. Là où la mer et le vent semblent avoir le dernier
mot, il vient oublier les hommes, et leurs déchirures entre croyances,
justice et engagement. Du moins le croit-il. Car si certains souvenirs
échappent à la mémoire comme s'effondrent sous la poussée des eaux des
pans entiers de la falaise, d'autres résistent à l'érosion. A travers
la conscience d'un homme, Colm Toibin explore les vicissitudes du
temps, inexorable bâtisseur de destinées. " Dans l'histoire poignante
de l'amour d'un vieux magistrat pour sa femme mourante, on retrouve
l'infinie miséricorde des chefs-d'œuvre où la fuite inéluctable du
temps s'accompagne des souvenirs indélébiles de la lutte nationaliste.
" Anne Pons, L'Express

Au fil des années, Eamon Redmond, magistrat à Dublin - que tous au
village appellent le Juge -, observe la marne tendre de la falaise de
Cush céder sous la pression du vent et de la mer. Saison après saison,
cette étrange disparition d'un contour remplacé par un autre le fascine
jusqu'à l'osmose. Pourtant, si la fuite du temps est inéluctable, si
l'amour entre Eamon et sa femme semble s'en être allé et si les enfants
ne sont plus que de lointaines connaissances, restent les souvenirs
indélébiles : après-guerre en camionnette sous une pluie battante et
sans essuie-glaces ; fleur rose de l'églantier sur le treillage ;
moulières à quai tels des vieux sabots auxquels on aurait ajouté des
treuils et des grues ; brusque coup de vent qui emporte les copies "
examen que le père corrige à l'ombre du jardin. Instantanés bleu
ardoise à l'image du ciel d'Irlande, mais aussi pages où l'histoire,
gronde - rébellion de 1916, adolescence militante au Fianna Fail -, et
où rayonne la ferveur religieuse. Géologue mémorialiste, Táibín mêle
strates et passé d'un homme de loi pour peindre l'Irlande tout entière,
terre déchirée entre justice et foi, entre raison et passion. D'une
beauté crépusculaire, La bruyère incendiée capture l'âme gaélique, en
plongeant au coeur même de l'Eire.

quelle belle histoire......un homme vraiment solitaire que cet Eamon....
qui a tant de peine à exprimer ses sentiments et revit son passé.
l'Irlande est comme on se l'imagine, verte, très pluvieuse,venteuse, avec ces falaises qui s'effritent dans la mer....

4.5/5
avatar
noemiejardine

Nombre de messages : 597
Date d'inscription : 05/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Colm TOIBIN (Irlande)

Message  noemiejardine le Dim 28 Aoû 2011 - 10:52

le bateau-phare de Blackwater


  • Poche: 268 pages
  • Editeur : 10 X 18 (7 mai 2003)
  • Collection : Domaine étranger
  • ISBN-10: 2264034122
  • ISBN-13: 978-2264034120
présentation de l'éditeur:
Lassée par les rapports conflictuels qu'elle entretient avec sa mère,
Helen a coupé les ponts. Mais son patient échafaudage de mise à
distance est balayé d'un coup. Son frère, Declan, atteint d'une maladie
incurable, souhaite qu'elle annonce la nouvelle à leur mère. Pire
encore, il veut se retirer quelques jours avec elles dans la maison de
famille à Wexford. Deux amis, qui ne quittent pas son chevet, seront du
voyage.

une famille vraiment compliquée....que de non-dits et de malentendus....
Toibin, excelle dans le décorticage des postures...
et toujours la pluie et la mer qui grignote les falaises, inexorablement...
il me semble que dans chacun de ses bouquins, Colm Toibin évoque une maison qui se délite tout en bord de falaise....

une jolie critique:
http://eireann561.canalblog.com/archives/2006/05/21/1922100.html

ma note: 4/5
avatar
noemiejardine

Nombre de messages : 597
Date d'inscription : 05/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Colm TOIBIN (Irlande)

Message  noemiejardine le Sam 24 Sep 2011 - 14:24

l'épaisseur des âmes



  • Poche: 292 pages
  • Editeur : 10 (2 décembre 2010)
  • Collection : Domaine étranger
  • ISBN-10: 226404912X
  • ISBN-13: 978-2264049124

j'apprends par bellonzo et s-lewerentz que le titre original de ces nouvelles est mothers and sons.
on comprend mal pourquoi l'éditeur français a choisi ce titre,
sauf qu'il est vrai que ces mères et ces fils ont une profondeur, donc une épaisseur fantastiques.
J'ai particulièrement aimé la dernière nouvelle, intitulée un long hiver...la mère fuit, se perd dans la neige, et tout le village attend le dégel,
il importe de retrouver la dépouille avant les vautours...
c'est sombre...mais tout est en finesse et juste évoqué...pourtant, quelle force!
une lecture très envoûtante...

une critique d'André Clavel:
http://www.lexpress.fr/culture/livre/colm-toibin-devoile-les-ames-sombres-de-l-irlande_952643.html
une autre
http://eireann561.canalblog.com/archives/2008/08/16/10251754.html
encore une
http://fahrenheit451.hautetfort.com/archive/2011/03/29/l-epaisseur-des-ames-colm-toibin.html

4.5/5
avatar
noemiejardine

Nombre de messages : 597
Date d'inscription : 05/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Colm TOIBIN (Irlande)

Message  Lyreek le Dim 9 Déc 2012 - 17:58


Brooklyn - Colm Toibin
Robert Laffont - 313 pages

En Irlande, dans les années 1950, Eilis n'arrive pas à trouver de travail. Par l'intermédiaire d'un prêtre ami de la famille, sa soeur Rose lui décroche un emploi de vendeuse aux Etats-Unis. A contrecoeur, plus par devoir que par envie, Eilis part pour Brooklyn où une nouvelle vie l'attend.

Un joli roman sur l'immigration, le mal du pays et la difficulté de trouver sa place.
J'ai beaucoup aimé la première partie : le départ, le voyage, l'arrivée à New York et les premiers pas d'Eilis qui essaie de se faire à sa nouvelle vie malgré le mal du pays.
J'ai regretté toutefois qu'il n'y ait pas plus de description de la ville de New York et de la vie de quartier à Brooklyn à cette époque. Ici, l'auteur se centre avant tout sur son héroïne, qui n'est pas une grande exploratrice et tente d'oublier sa nostalgie de l'Irlande, en se concentrant sur son travail et ses cours de comptabilité.
Je regrette également la fin, trop abrupte à mon gout. J'aimerais qu'il y ait une suite car je suis curieuse de savoir ce que sera la vie d'Eilis et les conséquences de son choix.
Au final, je dirais donc que j'ai aimé ce livre mais qu'il m'a laissé un peu sur ma faim.

3.75/5

_________________
Lecture en cours : Les sept soeurs tome I : Maia de Lucinda Riley

"Lire est le seul moyen de vivre plusieurs fois"
avatar
Lyreek

Nombre de messages : 2288
Age : 35
Location : Côte d'Azur, France
Date d'inscription : 26/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Colm TOIBIN (Irlande)

Message  Chantal le Lun 22 Juil 2013 - 12:01

 BROOKLYN :
Editions 10/18 - 332 pages.


Je vais faire court en disant que je me retrouve beaucoup dans l'avis de Lyreek. Une belle histoire de femme qui ne doit souvent que compter sur elle-même et se battre pour "avancer". Moi aussi, un peu déçue par la fin abrupte. Je me demandais même s'il y avait un deuxième tome (?). Mais par contre, j'aime toujours autant l'écriture de l'auteur, toute simple,  mais souvent chargée de langage implicite.

Challenge USA : état de New York

4/5
avatar
Chantal

Nombre de messages : 2249
Location : France
Date d'inscription : 22/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Colm TOIBIN (Irlande)

Message  odilette84 le Ven 2 Aoû 2013 - 7:23

là j'ai noté, le thème me va tout à fait !!

_________________
résister c'est exister

avatar
odilette84

Nombre de messages : 2261
Age : 53
Location : Provence
Date d'inscription : 28/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Colm TOIBIN (Irlande)

Message  noemiejardine le Sam 19 Avr 2014 - 15:03

la couleur des ombres




  • Broché: 288 pages
  • Editeur : ROBERT LAFFONT (13 février 2014)
  • Collection : Pavillons
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2221127110
  • ISBN-13: 978-2221127117

quatrième de couverture:
Sans doute parce qu'ils étaient différents, trop sensuels et rebelles à l'hypocrisie, les protagonistes de ces neuf nouvelles ont quitté leur cercle familial et se sont exilés.
Pourtant, ils ne souffrent plus d'être éloignés de leur passé. Au contraire. Malik, jeune Pakistanais immigré à Barcelone, découvre son homosexualité dans une communauté musulmane plus tolérante que son père.
Pour Frances, l'Irlandaise devenue américaine, revenir au pays, c'est se réconcilier avec l'une des plus belles pages de sa vie amoureuse, avant de repartir définitivement.
Carme, rejetée par ses parents franquistes, les retrouve alors qu'ils s'apprêtent à brader aux promoteurs la vieille demeure où règne encore le souvenir de sa grand-mère...
La prose voluptueuse et lancinante de Colm Tóibín nous emporte vers ces moments de basculement subtil où, quittant l'ombre de leur exil intérieur, des personnages accèdent enfin à la clarté. "
Par sa délicatesse de ton et la soudaine intimité de ses révélations, La Couleur des ombres fait écho aux précédentes oeuvres de Tóibín, les grandit et les rend uniques. " The Financial Times

Tolm Coibin est une valeur sûre.
J'ai bien aimé ces nouvelles, chacune traite d'un retour au pays ou d'un exil, c'est écrit avec une délicatesse infinie.
en lisant, me suis dit  que l'Irlande doit être un pays vraiment très spécial, en tous les cas une terre qui laisse une marque indélébile....

5/5
avatar
noemiejardine

Nombre de messages : 597
Date d'inscription : 05/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Colm TOIBIN (Irlande)

Message  dodie le Dim 8 Juin 2014 - 10:56

Brooklyn

Dans les années 1950, une jeune irlandaise, Eilis, sans emploi, quitte sa famille et l'Irlande pour aller tenter sa chance à Brooklyn. Un emploi de vendeuse dans un grand magasin et une chambre dans une pension de famille irlandaise l'attendent. Après une traversée maritime chaotique, c'est une nouvelle vie qui se présente. Afin de remédier au mal du pays qui la ronge, elle se concentre sur son travail et prend des cours du soir afin de devenir comptable. Petit à petit les images de l'Irlande s'éloignent, d'autant plus qu'elle rencontre Tony, un italien qu'elle apprécie beaucoup. Son chemin semble être maintenant tout tracé lorsqu'un drame familial la rappelle en Irlande. Quelle vie va-t-elle choisir?

Tom Coibin décrit avec beaucoup de justesse et de sensibilité le cheminement intérieur de son héroïne. Brooklyn est un très beau roman sur le déracinement et la quête du bonheur. Le lecteur ne peut que s'attacher à cette jeune femme qui fait preuve de ténacité pour avancer dans sa vie. 

Comme d'autres lecteurs j'ai cependant trouvée la fin un peu rapide et aurais aimé en savoir plus sur la vie future de Eilis........
Malgré tout ce fut une lecture très plaisante dont j'ai apprécié le style.
Ma note 4/5
avatar
dodie

Nombre de messages : 4541
Age : 54
Location : France
Date d'inscription : 11/04/2009

http://dodiecuisine.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Colm TOIBIN (Irlande)

Message  Chantal le Ven 10 Nov 2017 - 12:56




NORA WEBSTER :
10/18 - 427 pages.


4è de couv : 
Irlande, fin des années soixante. Nora, qui élève seule ses quatre enfants, depuis la mort de son mari, tente de refaire sa vie sous l'oeil critique des habitants de la petite ville où elle vit depuis toujours. Opiniâtre et indocile, elle s'affranchit peu à peu des carcans, et s'autorise de menues libertés : prendre des cours de chant, s'acheter une chaîne stéréo… La profondeur des émotions que soulève en elle la musique s'accorde au réveil de sa sensibilité et de sa personnalité.


Un petit peu de temps pour me remettre dans l'écriture de Colm Toibin, et puis, je l'ai lu très vite, en laissant pas mal de choses de côté. Voilà un très beau portrait de femme, confronté au deuil et à tout ce qui en découle : la compassion de personnes quelquefois trop présentes qui veulent la confiner dans son rôle de veuve éplorée qui n'aura plus comme rôle que de chérir le souvenir de son mari, et d'élever ses enfants ; la charge d'éduquer seule ses enfants et de les aider dans leur deuil à eux ; celle de gagner sa vie pour pouvoir subvenir aux besoins de la famille, et donc faire des choix comme vendre la maison de vacances, ou prendre un emploi guère enthousiasmant…. Tout cela, en faisant aussi son propre travail de deuil en passant par des états de chagrin, de souvenirs douloureux, de grosse déprime ou de colère.
Mais peu à peu, elle va se redécouvrir et se découvrir une nouvelle liberté, celle de se faire plaisir : s'occuper de son apparence, prendre des cours de chants, s'acheter une chaîne stéréo pour écouter de la belle musique qui l'apaise tant, redécorer sa maison… Tout au long du récit, le lecteur suit son évolution, ses sentiments. Petit à petit, elle deviendra une femme forte, plus sûre de ses choix, et surtout rebelle à ce que la société irlandaise de son petit village voudrait qu'elle soit, une femme aussi plus sensible et à l'écoute du paysage politique de l'époque, avec les graves conflits en catholiques et protestants, et la montée de l'IRA.
L'écriture est très simple, totalement dans le quotidien de Nora, mais c'est cela qui en fait son charme. J'ai beaucoup aimé.


4,5/5
avatar
Chantal

Nombre de messages : 2249
Location : France
Date d'inscription : 22/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Colm TOIBIN (Irlande)

Message  kattylou le Ven 10 Nov 2017 - 20:28

Belle critique je veux vraiment le lire !

_________________
Un vieux chêne en Bretagne - Louis Pouliquen
Toni Morisson - Sula 
Challenge US Plus que 5 Etats !
avatar
kattylou

Nombre de messages : 3394
Age : 52
Location : 77
Date d'inscription : 08/09/2009

http://kattyloucuis.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Colm TOIBIN (Irlande)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum