Miriam TOEWS (Canada)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Miriam TOEWS (Canada)

Message  petitelune le Lun 15 Déc 2008 - 16:31

De : la-grande (Message d'origine) Envoyé : 11/09/2005 12:38

Drôle de tendresse
Editions Boréal - 357 p.

Nomi a 16 ans et elle vit seule avec son père après que sa mère et sa soeur aient "disparues". Ils vivent à East Village, un petit bled perdu du sud du Manitoba.

Nomi et sa famille sont des mennonites - une espèce de secte fondée il y a 500 ans et où, un peu à la manière des amish - on vit "à l'ancienne", on a sa propre langue et tout un interdit.

Voici d'ailleurs un passage du livre en quatrième de couverture:

"Nous sommes des mennonites. A ma connaissance, il n'y a pas, pour une adolescente, de sous-secte à laquelle il soit plus gênant d'appartenir. Il y a cinq cents ans, en Europe, un homme du nom de Menni Simons s'est mis en tête de pratiquer la religion à sa manière, bizarre, faut-il le préciser. Imaginez que l'élève le plus mésadapté de votre école fonde une clique dissidente de fidèles dont la manifeste interdit les médias, la danse, le tabac, les climats tempérés, le cinéma, l'alcool, le rock'n'roll, le plaisir sexuel, la natation, le maquillage, les bijoux, le billard, la fréquentation des villes et les veillées qui se prolongent après neuf heures. Cet élève c'est Menno. Merci pour tout Menno."

--------------------------------------------------------------------------------


Drôle de tendresse c'est une livre sur la détresse d'une adolescente qui rêve de partir découvrir le monde, de quitter East Village gouverné par son oncle très pieux. Une adolescente délaissée par sa soeur aînée qu'elle adorait et qui essaie, tant bien que mal de rendre son père heureux.

Nomi est une fille à la fois forte et fragile... L'auteur a décidé de mettre tout le poids de ce roman - qui est à la première personne - sur les épaules de Nomi et c'est très réussi. Il y a de l'humour, de l'amour, de la tendresse mais aussi une immense tristesse et une belle leçon de don de soi.

Une très belle lecture, un livre que je n'oublierai pas pas nécessairement à cause de son écriture mais principalement à cause du personnage de Nomi ...

A lire... à découvrir

Note: 4.5/5




De : la-grande Envoyé : 11/09/2005 07:43

Sur l'auteur:

Miriam Toews vit à Winnipeg, elle a 41 ans. Elle a déjà fait paraître 2 romans (Summer of my Amazing Luck et A boy of Good Breeding). Elle a aussi écrit un ércit biographique (Swing Low: A Life) sur la vie de son père.

La version originale de Drôle de tendresse (A Complicated Kindness) a remporté le Prix du Gouverneur général en 2004.




De : la-grande Envoyé : 11/09/2005 10:34

J'ai oublié de mentionner que c'est un livre qui bénéficierais d'une deuxième lecture... il y a des passages que j'ai relu afin de mieux comprendre.

Et puis j'ai mis 2 jours à digérer la fin, à comprendre, à me poser des questions...

Merci - j'ai eu peine avec cette critique. Ce roman fait partie de ces livres qui nous touchent et j'ai toujours peine à exprimer pleinement ce que j'ai ressenti après ces lectures.




De : Cocotte8017 Envoyé : 19/05/2007 10:25

Drôle de tendresse
Boréal, 2005, 357 pages)

Suite aux départs successifs de sa mère et sa soeur aînée, Nomi reste seule avec son père à East Village, un bled isolé du Manitoba. Nomi a grandi au sein d'une communauté mennonite dirigé par son oncle, une genre de secte strcite où les interdits sont nombreux.

J'ai beaucoup aimé ce roman! Toute l'histoire est axée sur le personnage de Nomi qui est la narratrice. L'auteur dresse avec justesse le portrait d'une adolescente de 16 ans dont la famille vient d'éclater en grande partie à cause de la religion. Nomi passe par toute la gamme des émotions que ce soit le désarroi, la révolte ou la solitude. L'auteur réussit à rendre ce personnage vivant, Nomi m'a beaucoup touchée avec sa force de caractère, mais aussi sa sensibilité. Ce livre, c'est une belle leçon sur la liberté et la quête de sa propre identité.

Une belle réussite!

Ma note : 4,75/5




De : Mousseliine Envoyé : 19/09/2007 08:48

Drôle de tendresse
(Boréal, 2005, 357 pages)

L'adolescence peut être très difficile mais encore davantage pour Nomi : "Nous sommes des mennonites. À ma connaissance, il n'y a pas, pour une adolescente, de sous-secte à laquelle il soit plus gênant d'appartenir."

Cette secte a été fondée par Menno Simons, en Hollande et s'est répandue en Pologne et en Russie. Subissant des persécutions, certains de ses membres se sont réfugiés au Canada à Steinbach dans le sud du Manitoba.

Nomi a 16 ans, elle vit seule avec son père à East Village. Sa mère et sa soeur sont parties, à quatre mois d'intervalle. Pour Nomi l'avenir se résume à un boulot à l'abattoir de poulets. Quoique la danse, le rock and roll, le cinéma, le maquillage et etc. soient interdits, Nomi ne rejette pas entièrement sa religion du moins au départ. En fait elle s'interroge, se révolte contre certaines pratiques telles que l'excommunication par quoi certains membres sont mis au ban de la société ou encore l'écriteau dans la rue principale qui dit : "Satan est réel, choisissez maintenant".

Elle revient sur son passé pour tenter de comprendre. Certaines anecdotes nous font sourire, comme quand elle raconte que des touristes américains l'été vont visiter leur ville, comme s'ils étaient des animaux de zoo. (Heu... j'avoue personnellement que je ne peux m'empêcher d'observer les mennonites ou huttérites que je rencontre plutôt fréquemment dans ma région, c'est difficile de faire comme si de rien n'était.)

C'est écrit au "je" avec la voix d'une adolescente qui se cherche et qui dissimule son mal avec un humour sarcastique... jusqu'à temps que la soupape explose.

Un très très bon roman que j'ai aimé énormément et qu'il me fait plaisir de vous recommander.

extrait : "Je crois maintenant qu'elle avait du chagrin. Pas facile d'avoir du chagrin dans une ville où le moindre incident témoigne de la volonté de Dieu. Pas facile de savoir quoi faire du vide qu'on sent en soi quand le vide en question n'est pas censé exister."

Note : 4,75/5
(Mousseline)




De : Mousseliine Envoyé : 19/09/2007 22:44

Quelques infos sur Miriam Toews :

Miriam Toews vit à Winnipeg, elle a 41 ans. Elle a déjà fait paraître deux romans ("Summer of my Amazing Luck" et "A boy of Good Breeding"). Elle a aussi écrit un récit biographique (Swing Low: A Life) sur la vie de son père. La version originale de "Drôle de tendresse" (A Complicated Kindness) a remporté le Prix du Gouverneur général en 2004.
avatar
petitelune

Nombre de messages : 540
Age : 33
Location : Cantons de l'Est / Québec / Canada
Date d'inscription : 27/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Miriam TOEWS (Canada)

Message  Sue le Jeu 21 Oct 2010 - 17:29

Les Troutman volants de Miriam Toews

Boréal, 2009

Présentation de l’éditeur
L’impétueuse Hattie vient de se faire plaquer par son petit ami à Paris. Sa sœur, Min, connaît un épisode dépressif encore pire que les précédents. Quand Hattie reçoit l’appel de sa nièce Thebes, qui n’a que onze ans, elle saute dans le premier avion pour Winnipeg. Elle trouve Min en route pour l’hôpital psychiatrique et prend ses neveu et nièce sous son aile. Des deux enfants de Min, Logan et Thebes, l’un ne parle pas, tandis que l’autre parle trop, beaucoup trop... Hattie est bien sûr dépourvue de toute aptitude parentale et décide de faire la première chose qui lui passe par la tête : entasser les enfants dans la fourgonnette Ford avec une glacière pleine de sandwichs, et foncer vers le sud des États-Unis à la recherche de leur père, qui vit quelque part là-bas.
Dans le périple fantasque qui s’ensuit, Hattie tente de se réconcilier avec le passé piégé qu’elle partage avec sa sœur, Logan grave à la pointe du couteau d’étonnantes maximes sur le tableau de bord, tandis que Thebes dessine des chèques gigantesques qu’elle distribue aux gens dans le besoin. Le trio découvre bientôt que, si la liberté a un prix, elle comporte aussi d’indéniables avantages.

Mon avis
Ben sirop je n’ai pas détesté du tout et je suis vraiment ravie de ce beau moment de lecture passé aux côtés d’Hattie, Thèbes et compagnie. Un roman style «road tripe» dans lequel on retrouve des personnages tout à fait différents l’un de l’autre mais auquels on s’attache veut, veut pas et personnellement j’ai beaucoup aimé Thèbes. Jeune fille extravagante, jasante parfois même beaucoup, marginale à sa façon et un coeur grand comme ça dans le fond. Elle se retrouve avec sa sœur Logan et sa tante Hattie sur les routes américaines à la recherche de leur père car leur maman Min est malade. Tout au long de leurs recherches, cette «petite famille» va parcourir bien des routes. Autant celles qui pourraient les mener vers le papa «disparu» que celles qui leur feront se découvrir et feront en sorte que des liens très serrés se tisseront.
Un très bon roman mêlant petites et grandes tristesses de la vie à ses joies et beaux côtés aussi. Cette auteure écrit bien, un style simple même si parfois celui-ci énerve un peu par certains dialogues trop hachurés comme si le rythme changeait trop souvent. Enfin, c’est ce que j’ai ressentie mais malgré tout, cette histoire se lit quand même bien et j’ai aimé son côté original et divertissant même si j’ai pleuré sur certains passages. Bref, Les Troutman volants renferme une très bonne histoire qui titillera vos émotions. Bonne future lecture.


Source pour couverture et résumé: les Éditions Boréal
]Note: 4/5
avatar
Sue

Nombre de messages : 18
Location : Dans les livres, au Quebec et ailleurs
Date d'inscription : 20/10/2010

http://Balades.blogg.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Miriam TOEWS (Canada)

Message  Mousseline le Jeu 21 Oct 2010 - 18:46

Merci! je retiens ce roman dans ma LAL moi qui avait tant aimé Drôle de tendresse.

_________________
Mousseline

Magasin général tome 2 : Serge de Loisel et Tripp et L'île des chasseurs d'oiseaux de Peter May



"Happiness is only real when shared." (Christopher McCandless)
avatar
Mousseline
Admin

Nombre de messages : 4359
Date d'inscription : 24/10/2008

https://sites.google.com/site/lauteursamericains/home

Revenir en haut Aller en bas

Re: Miriam TOEWS (Canada)

Message  Lyreek le Mar 21 Déc 2010 - 20:04


Drole de tendresse - Miriam Toews
Seuil - 356 pages

Nous sommes à East Village, mais pas celui de New York, non, nous sommes ici au sud de Manitoba. Nomi a 16 ans et elle est membre d'une toute petite communauté : les mennonites. Chez eux, tout est interdit et les excommunications sont monnaie courante. Difficile de vivre une adolescence normale dans ces conditions.

J'ai eu un peu de mal avec ce roman principalement à cause du style que je n'ai pas aimé. Je l'ai trouvé trop confus à mon gout, j'avais souvent du mal à suivre surtout lors des dialogues. Du coup, j'ai perdu mon intérêt pour l'histoire de Nomi au fil des pages et c'est dommage car le sujet m’intéressait et j'avais envie de découvrir cette communauté si particulière.
J'ai toutefois apprécié les petites notes d'humour et d'ironie qu'a glissées l'auteur mais pour le reste, je crois que je suis passée à côté.
Tant pis, ça m'a tout de même permis de voyager et d'en apprendre un peu sur les mennonites.

3/5

_________________
Lecture en cours : Les sept soeurs tome I : Maia de Lucinda Riley

"Lire est le seul moyen de vivre plusieurs fois"
avatar
Lyreek

Nombre de messages : 2288
Age : 35
Location : Côte d'Azur, France
Date d'inscription : 26/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Miriam TOEWS (Canada)

Message  Mousseline le Mer 4 Mai 2011 - 0:53

Trop dommage que tu n'aies pas aimé Lyreek.

Pour moi ce livre est encore un grand coup de coeur. Faut dire que ce genre de communauté me fascine... et je me demande quand je vois des familles comment on peut arriver à élever des enfants dans cette foi en 2011 ... !

_________________
Mousseline

Magasin général tome 2 : Serge de Loisel et Tripp et L'île des chasseurs d'oiseaux de Peter May



"Happiness is only real when shared." (Christopher McCandless)
avatar
Mousseline
Admin

Nombre de messages : 4359
Date d'inscription : 24/10/2008

https://sites.google.com/site/lauteursamericains/home

Revenir en haut Aller en bas

Re: Miriam TOEWS (Canada)

Message  Lyreek le Mer 4 Mai 2011 - 10:56

Oui, c'est dommage car moi aussi cette communauté m’intriguait. Ce n'est pas le fond qui est en cause mais vraiment la forme que je n'ai pas aimé.

_________________
Lecture en cours : Les sept soeurs tome I : Maia de Lucinda Riley

"Lire est le seul moyen de vivre plusieurs fois"
avatar
Lyreek

Nombre de messages : 2288
Age : 35
Location : Côte d'Azur, France
Date d'inscription : 26/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Miriam TOEWS (Canada)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum