Khalil GIBRAN (Liban)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Khalil GIBRAN (Liban)

Message  Lacazavent le Dim 14 Déc 2008 - 13:17

De : Mousseline Envoyé : 2003-02-04 06:37
Le Prophète de Khalil Gibran


Bon c'est pas mal mais disons que je comprend pas pourquoi ce bouquin est un chef-d'oeuvre universel!!!

Un homme sage est sur le point de quitter une ville et ses habitants avec lesquels il a passé.quinze ans de sa vie. Avant qu'il parte pour de bon, quelques personnes s'empressent de lui pose des questions histoire de bénéficier pour une dernière fois de sa grande sagesse.

"Parle-nous de l'Amour.", "Qu'en est-il du Mariage maître?", "Parle-nous des enfants", "Parle-nous du don." et ainsi de suite...

C'est une écriture poétique, métaphorique, des beaux mots, des paroles sages. Mais je ne dirais pas que c'est moralisateur. Parfois c'est intéressant, j'ai souligné plusieurs passages qui m'ont plue. Mais l'ensemble ne m'a vraiment pas épatée. Les paroles de sagesse disons que ça ne m'apporte rien de nouveau en tant que tel. A vingt ans j'aurais probablement adoré ce livre mais maintenant je trouve ça plutôt ordinaire. Par contre l'écriture est vraiment remarquable.

note: 3.25/5

Tiens voici un extrait que j'ai bien aimé pour vos donner un avant-goût:

Al-Mitra reprit la parole. Elle demanda : maître, que dire du mariage ?

Il répondit :

Ensemble êtes-vous nés et ensemble resterez-vous pour toujours.
Quand les blanches ailes de la mort éparpilleront vos jours, vous serez ensemble.
Oui, vous serez ensemble dans la mémoire silencieuse de Dieu.
Mais qu'il y ait des espaces dans votre entente.
Que les vents des cieux puissent danser entre vous.

Aimez-vous, l'un l'autre, mais ne faites pas de l'amour un carcan:
Qu'il soit plutôt mer mouvante entre les rives de vos âmes.
Remplissez, chacun, la coupe de l'autre, mais ne buvez pas à la même.
Donnez-vous l'un à l'autre de votre pain, mais ne partagez pas le même morceau.
Chantez et dansez ensemble, et soyez joyeux, mais que chacun demeure isolé,
Comme sont isolées les cordes du luth, bien que frémissantes de la même musique.

Donnez vos coeurs, mais pas à la garde de l'autre,
Car vos coeurs, seule la main de Dieu peut les contenir.
Et dressez-vous ensemble, mais pas trop près l'un de l'autre :
Car les piliers du temple se dressent séparément,
Et le chêne et le cyprès ne peuvent croître dans leur ombre mutuelle
.



De : Pinpin Envoyé : 2003-02-04 11:22

A un moment difficile de ma vie, il y a très longtemps, j'avais 17 ans, quelqu'un m'a offert ce livre "Le Prophète". Je me rappelle très peu sauf peut-être l'essentiel: Je m'en était imprégnée comme une éponge au point que je l'avais pendant de nombreux mois dans mon sac à main et j'en relisais souvent des passages. Je le trouvais très bien écrit et plein de sagesse. En y pensant aujourd'hui, je ne sais pas si c'est le fait de l'avoir reçu de cette personne où son contenu qui me donna ce sentiment qu'il était si précieux... Je sais que dix ans plus tard, je suis retombée sur ce livre et j'ai tenté de le relire et je n'y suis pas arrivée. Je pense que c'est un livre important pour certains moments dans une vie, peut-être pas pour tous les moments.

Pinpin


De: Patrice L.

Le Prophète de Khalil Gibran n'est-il pas une leçon de vie pour nous tous? C'est selon moi, et selon beaucoup d'autres une ode à la vie, une poésie qui par essence ne se lit pas avec la tête mais avec la coeur. Si l'émotion et les larmes ne viennent pas à sa lecture, c'est un indice qui ne trompe pas. Ce ne sont ni seulement des mots, ni seulement des phrases, mais une émotion pure à chaque détour, entre deux mots ou entre deux phrases. Aux deux critiqueurs précédents, je répondrai: n'avez-vous jamais aimé? N'avez-vous jamais souffert de cet amour? Si cela était le cas, alors vous devriez comprendre. Si, en revanche ce n'est pas le cas, alors, comme la voyante Almitra disait à propos de la vérité: "... Et nous la donnerons à nos enfants, et eux-mêmes à leurs enfants et elle ne périra point...". Dans votre cas, je regrette qu'elle ne vous ait jamais été transmise par vos parents.

N'essayez pas d'aborder l'oeuvre de Khalil Gibran avec votre intellect qui comme pour nous tous est probablement un ramassis d'idées fausses! Seule l'intelligence du coeur, le vrai savoir, celui qu'on appelle aussi sagesse vous fera découvrir la vérité ultime et alors, vous commencerez à vivre et non pas à "penser" que vous vivez.

(Patrice L., Liège/Belgique)






De : Polo Envoyé : 2003-02-04 16:55

C'est une oeuvre qui découle d'une culture mise en recettes de vie. C'est comme pour l'évangile, qui donne une vision moyen-oriental du monde autant dans sa forme que dans son expression. Avec Gibran, on rencontre un guide, certes éclairé, qui articule la vie autour d'une liberté qui élimine les attachements. Pour les enfants, par exemple, il dit qu'ils ne sont pas nés en fonction de nous. On les met au monde pour qu'à leur tour, ils puissent vivre. Le succès de cette oeuvre vient du fait qu'elle présente quelque chose de nouveau pour les Occidentaux comme ce passage que tu cites sur le mariage, qui ne réfère pas à l'amour fusion comme le conçoivent ces amoureux qui portent le même genre de vêtements.

De prime abord, cette philosophie est séduisante, mais elle est voisine de celle des kamikazes, qui eux portent le détachement jusqu'au mépris de leur propre vie. Ça reste un ouvrage intéressant pour celui ou celle qui se cherche une philosophie de vie. Sinon, ça ne vaut pas la peine de le lire. Il a son importance pour les jeunes de 15 à 20 ans, comme tu l'écris toi-même, qui sont en quête de recettes de vie. Après cet âge, on est accaparés par nos responsabilités. Quand la crise du mitan de la vie frappe à la porte alors que les enfants volent de leurs propres ailes, on y retourne parfois pour éclairer le dernier tiers de notre vie. On ressort alors Le Chemin le moins fréquenté, Terre des hommes...

Ce peut être intéressant pour ceux qui sentent un vide dans leur vie, qu'on tente souvent de combler en se tournant vers les sectes ou d'autres religions comme l'hindouisme, devenu très populaire au cours des trente dernières années. Gibran n'est pas un maître à rejeter, mais sa pensée ne se hisse pas au niveau d'une philosophie. C'est une aspirine pour le mal à l'âme. Les fans de ce genre d'oeuvres courent en général d'auteur en auteur comme un cuisinier en quête de recettes nouvelles.

Ce n'est pas facile de juger Le Prophète. Ça dépend de nos besoins et de notre âge. Gibran est une voix parmi d'autres, mais son oeuvre est loin de satisfaire toutes les cultures. Ce n'est pas Malraux qui écrivait que le 21e siècle sera mystique ou qu'il ne sera pas? Gibran n'est pas un mystique, un sage peut-être, qui pourrait aider ceux qui ont besoin de sagesse. Voilà ce qui m'est venu à l'esprit en lisant ta critique. Ça recoupe pas mal ce que tu as écrit.

Note : 3 / 5



De : JoAnn_Kamar Envoyé : 17/04/2006 19:30
Khalil Gibran (Liban)
Le Prophète - 1923
Livre de Poche - 116 p.
2.5/5


► Résumé Al-Mustafa, prophète, quitte Orphalèse douze ans après son arrivée. Le jour de son départ, sur le port, Almitra, prophètesse elle aussi lui demande de leur faire part de sa sagesse avant qu'il ne quitte au peuple d'Orphalèse.
Chaque habitant pose une question sur les "chose de la vie" comme les enfants, le mariage, le bien et le mal, le plaisir, les lois...

► Ma lecture J'ai pas tout compris, on va dire ça comme ça. Peut-être m'attendais-je à quelque chose d'autre, car depuis le temps que mon professeur de philosophie de première nous en parlait, et vu le phénomène qu'il est, je me demande si on parle du même livre.
Souvent j'avais lu des citations de Khalil Gibran comme "vos enfants ne sont pas vos enfants(, ils vous sont empruntés)".
Ce livre est très poétique, les métaphores sont belles et fortes. Mais à la longue, 116 pages, aussi courtes soient-elles deviennent lourdes, ennuyeuses. Je n'ai pas pu reprimer un "ouf" de soulagement en tournant la dernière page.

Si les gens du port n'étaient pas tous des lettrés, auront-ils vraiment compris ce que ce prophète disait?



De : joubjoub Envoyé : 29/01/2007 10:50
.:: Le prophète (Khalil GIBRAN) ::.

Cet ouvrage, publié en anglais en 1923, connut une notoriété internationale peu commune confirmée par d'innombrables traductions. Il a été qualifié à l'époque par le London Times de "synthèse de tout ce qu'il y a de meilleur dans la pensée chrétienne et la pensée bouddhiste".

"Je ne connais pas d'autre exemple, dans l'histoire de la littérature, d'un livre qui ait acquis une telle notoriété, qui soit devenu une petite bible pour d'innombrables lecteurs, et qui continue cependant à circuler en marge, comme sous le manteau, sous des dizaines de millions de manteaux, faudrait-il dire, mais sous le manteau quand même, comme si Gibran était toujours un écrivain secret, un écrivain honteux, un écrivain maudit." Amin Maalouf

Souvent comparé à l’œuvre de Nietzsche ("Ainsi parlait Zarathoustra"), ce court recueil philosophique est optimiste et généreux sur la nature et la condition humaine à l'inverse de Zarathoustra qui est pessimiste.

Le style est poétique, le langage clair et accessible à tous. Livre de paix, livre de dialogue, livre d'enseignement de la liberté. Il dépasse les oppositions religieuses pour chanter les valeurs universelles qui, depuis la nuit des temps, consacrent la grandeur de l'humanité.

Véritable hymne à la vie et à l'épanouissement de soi, "Le prophète" est à la fois imprégné d'un mysticisme oriental et d'une culture occidentale. Cet ouvrage par le biais d'images évocatrices et fortes, vulgarise quelques leçons de vie quotidiennes. Ce guide de sagesse ne serait-il pas à conseiller à tout le monde pour rendre le monde meilleur ?

Un livre très (trop) rapide à lire, mais qui est long à digérer !

Note : 4/5


De : Le-réaliste-romantique Envoyé : 07/12/2008 19:12
Khalil Gibran
Le prophète


Un prophète répand son enseignement en répondant à des questions sur tous les aspects de la vie : le travail, la liberté, l’amour, les vêtements, les enfants… Récit « inspirant » qui ne m’a pas touché : trop prêchi-prêcha et je ne suis pas d’accord avec la vision de la vie présentée (accepter les cadeaux comme les malheurs, car ils sont les offrandes du divin. Je caricature, mais je suis plutôt pour une rébellion face à l’injustice et aux épreuves). Le seul mérite de ce livre est, à part être court, de m’avoir fait réfléchir sur mes positions personnelles, en opposition à certaines présentées dans le livre.
2,5/5

le réaliste-romantique



De : Calepin0 Envoyé : 08/12/2008 00:33
Le prophète, de Khalil Gibran
Éditions Casterman
1975, 94 pages

Résumé : Almustafa, sorte de prophète ambulant, s'apprête à quitter la ville d'Orphalese et répond aux questions existentielles de la populace.

Mon avis : Avant de me lancer dans cette lecture, j'ignorais tout de son contenu. Seul l'acclamation générale m'a servi de guide pour choisir ce type de lecture. De prime abord, j'ai été déçu par cette désagréable impression de lire en fait un évangile de la bible. De par le style très évangélique, mais aussi par son contenu : Une série de sages recommendations sur divers sujets comme le mariage, le travail, la religion, etc.

Seulement, s'arrêter à cette mouture et le pointer du doigt comme livre de propagande religio-culturelle serait tout prendre au premier degré. On pourrait dire que les affirmations du prophète tombent dans la "recette miracle" ou plutôt dans une saine philosophie de vie. La limite entre les deux est bien mince, mais pour ma part, je pencherais davantage pour la philosophie de vie. Certains passages m'ont marqués de part leur simple universalité, entre autre celui-ci :

Al-Mitra reprit la parole. Elle demanda : maître, que dire du mariage ?

Il répondit :

Ensemble êtes-vous nés et ensemble resterez-vous pour toujours.
Quand les blanches ailes de la mort éparpilleront vos jours, vous serez ensemble.
Oui, vous serez ensemble dans la mémoire silencieuse de Dieu.
Mais qu'il y ait des espaces dans votre entente.
Que les vents des cieux puissent danser entre vous.

Aimez-vous, l'un l'autre, mais ne faites pas de l'amour un carcan:
Qu'il soit plutôt mer mouvante entre les rives de vos âmes.
Remplissez, chacun, la coupe de l'autre, mais ne buvez pas à la même.
Donnez-vous l'un à l'autre de votre pain, mais ne partagez pas le même morceau.
Chantez et dansez ensemble, et soyez joyeux, mais que chacun demeure isolé,
Comme sont isolées les cordes du luth, bien que frémissantes de la même musique.

Donnez vos coeurs, mais pas à la garde de l'autre,
Car vos coeurs, seule la main de Dieu peut les contenir.
Et dressez-vous ensemble, mais pas trop près l'un de l'autre :
Car les piliers du temple se dressent séparément,
Et le chêne et le cyprès ne peuvent croître dans leur ombre mutuelle.
P.17-18

C'est dans cette universalité que le texte de Gibran prend sa force. Sensible et étonnamment simple. Et malgré l'âge du livre, certaines affirmations me sont demeurées cruellement d'actualité :

Vous vous complaisez à faire des lois,
Mais vous vous complaisez davantage à les violer
.
P. 44

En conclusion, ce court roman prend une place d'incontournable dans mon univers littéraire. Je regrette seulement que l'auteur ait choisi ce style d'écriture complètement dépassé pour faire passer son message.

Note : 4/5
avatar
Lacazavent
Admin

Nombre de messages : 5582
Age : 31
Location : France
Date d'inscription : 25/10/2008

http://quandlappetitvatoutva.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Khalil GIBRAN (Liban)

Message  Lacazavent le Sam 28 Mar 2009 - 10:24

Le prophète de Khalil Gibran
Folio Classique / 111 pages


Mais où est le chef d'oeuvre ?

Bon, soyons honnête c'est pas mal. En le débutant je ne sais pas trop à quoi je m'attendais, j'ai été séduite par l' écriture vraiment remarquable à la fois si simple et si poétique. Par contre le contenu même du texte m'a laissé relativement insensible, plus que des paroles de sagesse j'y ai vu là une énumération de bon sens parfois prononcé sur un ton sentencieux (Voilà ce que je dis, c'est ma réponse et c'est ainsi qu'il vous faut penser.).
Alors même si certains passages m'ont séduite, même si j'ai relevé quelques lignes et même s'il m'a permis de m'interroger sur ma façon de percevoir certains des sujets développés, je n'ai jamais été véritablement imprégné par le texte. C'est un livre que l'on peut percevoir différemment en fonction de notre âge, notre vie, notre passé, c'est une force mais à part ça pas grand chose ! 3,25/5
avatar
Lacazavent
Admin

Nombre de messages : 5582
Age : 31
Location : France
Date d'inscription : 25/10/2008

http://quandlappetitvatoutva.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum