Faïza GUENE (Algérie/France)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Faïza GUENE (Algérie/France)

Message  Lacazavent le Dim 14 Déc 2008 - 11:31

De :Lhisbei Envoyé : 06/09/2005 20:14
Kiffe kiffe demain de Faïza Guène

Collection piment France Loisirs 169 pages


Doria a 15 ans et habite une cité de Livry Gargan, dans la banlieue parisienne. Sa cité n’a pas bonne réputation. Quand on en parle à la télé c’est pour des affaires de drogues ou de violence. Doria est lycéenne et vit seule avec sa mère depuis que son père est rentré au Maroc, les abandonnant pour se trouver une femme plus jeune. Doria nous raconte sa vie plutôt minable accrochant au passage quelques bouts de vie d’autres personnages (le jeune dealer qui essaye de rentrer dans le rang par exemple). Tout y est : le racisme ordinaire mais douloureux, les idées reçues, le pessimisme rendu par un humour désespéré. Faïza Guène égratigne au passage les société française et ses services sociaux personnifiés par une galerie hilarante d’assistants sociaux, de psychologues…. Le langage n’est pas celui de Proust mais il est vrai, direct. Les mots sonnent justes et les émotions passent. Un roman coup de poing.

Une phrase :
« Le destin ça veut dire que quoi que tu fasses, tu te feras toujours couiller. »

Un extrait
« Plus tars, moi, je voudrais travailler dans un truc glamour, mzais je ne sais pas où exactement… Le problème c’est qu’en cours, je suis nulle. Je touche la moyenne juste en arts plastiques. C’est déjà ça mais je crois que pour mon avenir, coller des feuilles mortes sur du papier Canson, ça va pas trop m’aider. En tout cas, j’ai pas envie de me retrouver derrière la caisse d’un fast-food, obligée de sourire tout le temps en demandant aux clients : « quelle boisson ? Menu normal ou maxi ? sur place ou à emporter ? pour ou contre l’avortement ? » Et de me faire engueuler par mon responsable si je mets trop de frites à un client parce qu’il m’aurait souri… C’est vrai, ça aurait pu être l’homme de ma vie celui-là. Je lui aurais fait une réduction sur son menu, il m’aurait emmené à Hippopotamus, m’aurais demandée en mariage, et on aurait vécu heureux dans son sublime F5 ».

4,5/5


Faïza Guène, 19 ans, est étudiante en sociologie. Elle a réalisé 5 courts-métrages, un moyen métrage intitulé «Rien que des mots», et un documentaire. Kiffe kiffe demain est son premier roman.



De : doriane99 Envoyé : 26/02/2006 12:50
Kiffe kiffe demain

Doria, Adolescente vit en banlieue et nous raconte son quotidien...

Heureusement que le livre est court !!! Autant ça m'amuse d'entendre parler "banlieue", autant j'ai un mal fou à lire ce genre de style Une narratrice sympa mais... j'ai moi même vécu dans une cité de banlieue et n'ai rien découvert d'extraordinaire dans son livre... Je lui reconnaît des qualités : l'humour, la conclusion optimiste avec le jeu de mot entre "kif kif" et "kiffe kiffe" mais... un livre qui ne restera pas sur mes rayons de biblio...

2.5/5




De : bódhran Envoyé : 2006-08-01 04:01
Kiffe kiffe demain


Doria a quinze ans, vit avec sa mère dans une cité de Livry-Gargan. Son père est reparti au pays pour épouser une autre femme. Elle est mauvaise en classe à peu près partout (sauf en arts plastiques), alors pour elle la vie c'est "kif-kif demain".
Mais STOP, ce livre n'est pas triste à pleurer, au contraire. La situation n'est vraiment pas enviable et même si Doria fait preuve d'une grande lucidité, c'est toujours avec drôlerie.
De plus elle évolue au milieu d'une galerie de personnages (très) hauts en couleurs: Hamoudi, qui traîne toujours dans le hall 32 à fumer des pétards et qui a connu Doria "pas plus haute qu'une barrette de shit"; Nabil le nul, que sa mère prend pour "l'Einstein des HLM" ou encore l'assistante sociale Mme "Dutruc" (en fait Dupont, Dupré ou Dubois, "un nom qui dit que tu viens de quelque part")...


Un exellent premier roman, franchement, j'ai pas grand-chose à dire de plus qu'il est très réaliste sans pour autant sombrer dans le mélo. A LIRE ABSOLUMENT!

Note 5/5, sans hésiter!


De : Profgéo Envoyé : 16/04/2007 15:43
Kiffe Kiffe demain, Faïza Guène, 189 pages


Doria a 15 ans, un sens aigu de la vanne, une connaissance encyclopédique de la télé, et des rêves qui la réveillent.
Elle vit seule avec sa mère dans une cité de Livry-Gargan, depuis que son père est parti au Maroc un matin pour trouver une femme plus jeune et plus féconde. Ça, chez Doria, ça s'appelle le mektoub, le destin: «Ça veut dire que, quoi que tu fasses, tu te feras couiller.» Autant alors ne pas trop penser à l'avenir et profiter du présent avec ceux qui l'aiment ou qui font semblant.
Sa mère d'abord, femme de ménage dans un Formule 1 de Bagnolet et soleil de sa vie. Son pote Hamoudi, un grand de la cité, qui l'a connue alors qu'elle était «haute comme une barette de shit». Mme Burlaud, sa psychologue, qui met des portes-jarretelles et sent le Parapoux. Les assistantes sociales de la mairie qui défilent chez elle, toujours parfaitement manucurées.
Nabil le nul, qui lui donne des cours particuliers et en profite pour lui voler son premier baiser. Ou encore Aziz, l'épicier du Sidi Mohammed Market, avec qui Doria essaie en vain de caser sa mère. Kiffe kiffe demain est d'abord une voix, celle d'une enfant des quartiers. Un roman plein de sève, d'humour et de vie.



Très bon petit bouquin, qui se lit très bien et avec beaucoup d'humour. Malgré le fait que la québécoise que je suis était parfois un peu mêlée avec tout le vocabulaire de la rue française (chelou, tête de perf et autre) j'ai beaucoup aimé cet aspect qui permet de bien comprendre ce que vivent ces gens-là, pris dans les banlieues françaises.
J'en profite au passage pour remercier un prof de géo de l'université qui nous avait expliqué ce que sont les cités françaises, parce que par chez nous, les quartiers pauvres sont plutôt situés dans les centre-ville des grandes villes et pas en banlieue... Pour le reste, j'ai adoré qu'elle raconte sa vie de musulmane vivant en France, toutes les contraintes et la peur du jugement des autres qui y est associée et aussi tous les préjugées qui viennent avec de la part des Français de souche. Je crois qu'en un sens, il faudrait plus de romans de ce genre, parce qu'ils font tomber les tabous et permettent d'aller voir de l'autre côté ce qui se passent vraiment dans la vie de ces gens que l'on regarde souvent de haut en les traitant de paresseux. Un très bon petit livre sur le cheminement d'une adolescente à travers toutes ces histoires en plus, et ça, je crois que tout le monde peut s'y identifier!

Ma note 5/5


De : Mousseliine Envoyé : 14/05/2007 01:13

Vos critiques me rappellent un film que j'ai vu voilà quelques années au Festival Vues d'Afrique à Montréal. L'histoire se passait dans une de ces cités, les personnages étaient des immigrants du Maghreb et de l'Afrique noire, le réalisateur africain bien sûr, tous les films présentés à Vues d'Afrique les réalisateur sont Africains - un excellent festival de cinéma en passant. Mais par contre ce film, dont j'ai malheureusement oublié le titre, était très violent moins par les scènes que par les images de rues, d'appartements.

Ça m'avait profondément marqué et stupéfié car on n'est pas habitué au Québec de voir un vilain côté de la France, les films comme la littérature qui nous arrive de France présente toujours Paris et le reste de la France avec ce qui est joli, les monuments, les châteaux etc...

Et je suis très très étonnée que vos auteurs ne profitent pas davantage de ces lieux pour écrire leurs livres. En Amérique... c'est le genre d'endroit où il va s'écrire des dizaines ou sinon des centaines de romans.

Je me demande d'ailleurs si la littérature en Amérique n'est pas davantage engagée qu'en France!?!


Ce livre vous plairait sans doute : Push de Sapphire



De : Clochette1509 Envoyé : 06/07/2007 09:46
Kiffe Kiffe demain de Faiza Guene

Doria vit avec sa mère depuis que son père les a quittées pour une femme plus jeune. Elle raconte via de courts moments ce qui caractérise sa vie dans les cités, ses différentes rencontres avec des gens censés l'aider, mais aussi sa première expérience amoureuse, et sa quête du bonheur pour elle et sa maman.

Et bien même s'il est vrai qu'il m'a fait parfois sourire, comme Doriane, je ne pense pas que ce petit roman restera dans mes annales.
J'ai eu l'impression que la vocation de l'auteur était de nous faire rire, pas de nous montrer ce qui se passe réellement dans les banlieues. J'ai moi aussi vécu dans une banlieue parisienne, et c'est vrai que tout le monde n'en veut pas forcément à votre peau, mais pour le coup, j'ai trouvé que la vie de Doria était dans du coton ; je me suis donc peu attachée à elle.

Ma note : 3/5
Clochette.




De : lalyre7032 Envoyé : 28/09/2008 19:13
Les gens du Balto - Faïza Guène Hachette/Littératures
172 P.


Une petite ville de banlieue,un meurtre a eu lieu,Joël Morvier ,patron du bar " Le Balto " est trouvé mort,complètement nu,gisant dans une mare de sang.S'agit-il d'un crime commis par des voleurs surpris par Joêl ?
Il se peut aussi que ce soit une vengeance ou un règlement de compte...Pour tirer une réponse à cette énigme,l'auteur va faire parler les personnages qui fréquentaient le bar et connaissaient la victime,d'ailleurs ils se connaissent les uns les autres...
Ils sont tous différents et vont raconter ce qu'ils faisaient au moment de la tuerie.Il y a même la victime qui d'outre-tombe s'amuse beaucoup parce que les gendarmes imaginent que le tueur se trouve parmi les clients du bar....
Il y a Yeva,une femme vulgaire qui tous les jours se rendait au bar pour acheter ses cigarettes,râlant sans cesse sur les gestes déplacés de Joël à son égard ,Jacques son mari ,chômeur qui toujours le derrière sur le canapé à regarder la télévision qu'elle a surnommé " gros cul "et qui a quelques raisons d'en vouloir à la victime,leurs deux fils Yeznig ,handicapé qui compte ses dents après chaque repas et Taniel,son frère aîné renvoyé du lycée.Il y a la blonde Magalie amoureuse de Taniel dont Joël salit la réputation ainsi que Ali ,surnommé "Le gros nez " qui aime Magalie, Joël insultait souvent celui-çi parce qu'il est arabe...et quelques autres mais ceux-çi sont les principaux personnages typiques qui hantaient le bar...Alors qui a tué le patron du Balto ??


En lisant ce roman bien construit,j'ai eu l'impression de cotoyer des personnages réels,de vraies personnes dans une vraie vie,un roman à plusieurs voix,l'auteur nous conte par ces voix une histoire sociale,vraisemblable réaliste avec ces gens qui prennent la vie à bout de bras,beaucoup d'humour dans leur langage argotique ou les gros mots se glissent l'air de rien.Vraiment j'ai aimé ce petit livre délassant avec ces personnages sympathiques qui habitent le roman et qui utilisent des mots qui ne sont pas dans le dictionnaire.....5/5
Lalyre
avatar
Lacazavent
Admin

Nombre de messages : 5582
Age : 31
Location : France
Date d'inscription : 25/10/2008

http://quandlappetitvatoutva.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faïza GUENE (Algérie/France)

Message  Cocotte le Mar 23 Déc 2008 - 1:08

De : Lyreek14Envoyé : 2008-12-20 15:04
Kiffe kiffe demain - Faiza Guène
Hachette - 192 pages

Ce roman nous raconte la vie quotidienne de Doria , jeune adolescente d'origine maghrébine, qui vit seule avec sa mère depuis que son père l'a quitté pour une femme plus jeune et plus fertile.

J'ai beaucoup aimé ce roman plein de fraicheur et qui se lit quasiment d'une traite. Doria est un personnage très attachant, j'ai aimé son franc-parler et son humour.
Je ne connais pas spécialement la banlieue donc je ne peux pas juger du côté réaliste du roman, mais j'ai trouvé que ça fonctionnait très bien et en tout cas, j'ai passé un excellent moment à la lecture de ce livre.
Peut-être que le coté léger nuit un peu à la transmission du message que veut nous faire passer l'auteur, mais en tout cas pour moi, ça reste un bon roman qui nous offre une lumière sur la vie dans les cités.

4,5/5
avatar
Cocotte

Nombre de messages : 870
Age : 37
Location : Québec / Canada
Date d'inscription : 26/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faïza GUENE (Algérie/France)

Message  Fifietseslectures le Sam 23 Jan 2010 - 8:34

Les gens du Balto,
Faiza Guene

Livre de poche, 154 pages

Résumé (4eme de couverture)

Jusqu'à ce fameux samedi, il ne s'était jamais rien passé
d'extraordinaire à Joigny-les-Deux-Bouts, petite bourgade tranquille en
fin de ligne du RER. Yéva, minijupe à ras et verbe haut, rêvait
toujours d'une vie ailleurs. Jacquot, son mari chômeur, creusait une
fosse dans le canapé à force de jeux télévisés. Leur fils Yeznig,
déficient mental, recomptait ses dents après chaque repas. Son frère
Tanièl, renvoyé du lycée pour avoir abîmé le conseiller d'orientation,
peaufinait sa technique pour serrer les blondes. Le jeune Ali, Marseillais au gros nez,
essayait de se fondre dans le décor. Et Magalie, LA blonde du lycée,
suivait à la lettre les conseils de son magazine préféré pour rendre
crazy tous les mecs.
Bref,
la routine pour ces habitués qui, un matin, découvrent le patron de «
leur » bar, baignant dans son sang. Un drame ? Pas pour les gens du
Balto.

Mon avis:

Ce petit roman est un roman Choral il y a 7/8 personnages: Jojo le patron du Balto, Yéva, Jacquot, Yeznig, Taniel, Magalie, Nadia et Ali.
A chaque chapitre, un personnage différent parle, raconte son histoire et sa version des faits quant à l'assassinat de Jojo.
Chaque personnage correspond à quelqu'un qu'on a déjà rencontré dans la vraie vie...ou plutôt sa caricature.

Magalie, dite la blonde, m'a bien fait rigolé, extrait:" J'ai envie de mourir. Je sais pas à quoi çà ressemble la mort mais là, j'ai envie tout de suite. Je veux die. Mon père m'a confisqué mon portable, parait que j'ai fait explosé la facture. Il exagère toujours, çà va 380 euros, c'est pas la mer à boire!"

Chaque personnage a une façon de s'exprimer propre et la transition entre les différents chapitres se fait bien.

J'aime beaucoup le style d'écriture de Faiza Guene, la lecture est facile et on se sent vraiment proche de gens. Par contre, je ne suis pas sure que ce style plaise à tous.
Ce livre est plein d'humour et m'a fait passé un bon moment!

Ma note: 3,8/5
avatar
Fifietseslectures

Nombre de messages : 261
Age : 39
Location : Hauts de Seine, France
Date d'inscription : 11/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faïza GUENE (Algérie/France)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum