Arlette COUSTURE (Canada/Québec)

Aller en bas

Re: Arlette COUSTURE (Canada/Québec)

Message  Liza_lou le Mar 23 Mar 2010 - 20:46

Blanche
(Albin Michel, 552 pages)

Ce deuxième tome de la saga québécoise d'Arlette Cousture nous emmène dans le Montréal des années vingt. Nous suivons Blanche, une des filles d'Emilie, qui décide de tenter sa chance et de devenir infirmière. Lassée de soigner des familles bourgeoises et d'être traitée avec mépris, Blanche décidera brusquement de partir dans les contrées éloignées et sauvages de l'Abitibi. Pendant trois ans, Blanche vivra alors la vie exaltante des pionniers et soigne les habitants de la petite ville de Villebois. Jusqu'au jour où Blanche fait une rencontre qui va bouleverser son existence...

Ah que j'ai eu du goût à lire cette histoire! J'avoue que j'aurais presque pleuré d'émotion lorsque j'ai été obligé de refermer le roman sur un des passages les plus poignants qu'il l'a été donné de lire. Assurément, Arlette Cousture a réussi à faire passer ici une grande palette d'émotion à travers tous les personnages qu'elle nous conte, de Emilie, femme abandonnée et obligée d'assumer seule l'éducation et la substance de ses enfants, à ses enfants justement dont nous suivons au fil des années la destinée. On s'attache à tous; Emilien, Marie-Ange, Jeanne, Paul... avec leurs défauts mais aussi leur force et leur courage qui les font se battre pour vivre, aller au bout de leurs rêves et partir, pour la plupart d'entre eux, en Abitibi, cette terre sauvage et inhospitalière où vit leur père qu'ils ont tous si peu connu pendant leur enfance.

Et pourtant... Malgré tout, c'est encore et toujours Emilie qui illumine littéralement le récit. Notamment durant la première moitié de l'histoire, où nous la suivons dans son combat de tous les jours pour élever ses enfants. Revenue à Sainte-Tite avec ses huit enfants, Emilie redevient institutrice pour gagner de l'argent et subvenir aux besoins de toute la maisonnée. C'est une vie presque de misère qu'elle offre à ses fils et ses filles qui, par la suite, feront tout leur possible pour aider en retour leur mère. Néanmoins, Emilie n'a perdu ni sa verve ni son gout effréné pour la vie et toujours, elle se battra pour ses enfants.

Blanche ne ressemble guère à sa mère. Plus douce, plus effacée, Blanche va cependant elle aussi tout faire pour réaliser son rêve : devenir médecin. Cela ne sera pas facile car outre son manque d'argent qui l'empêche de s'inscrire à la faculté, Blanche aura à se battre contre la moquerie de nombreuses autres jeunes filles élèves infirmières comme elle et jalouses de sa beauté et de son intelligence. Je me suis par instant retrouvée dans ce personnage de Blanche, et peut-être est ce pour cela qu'une certaine empathie s'est crée au fil des pages et que j'ai, en définitive, été très touchée par ce personnage.

Quelle tristesse au moment de refermer le roman; quelle déchirement de laisser tous les Pronovost alors que j'aurais tant aimé continuer à les suivre tous! Blanche aura assurément fait battre mon cœur et il faut maintenant impérativement que je me procure le dernier tome, Elise, car c'est une question de survie!

Ma note : 5/5
Liza_lou
Liza_lou

Nombre de messages : 1300
Age : 35
Location : France, à coté de Nantes
Date d'inscription : 07/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Arlette COUSTURE (Canada/Québec)

Message  Clochette le Mer 24 Mar 2010 - 8:36

Liza-Lou, ma médiathèque l'a (C'est vrai qu'il est une denrée rare !) Veux-tu que je l'emprunte pour toi ? Ca ne me dérange pas.
Clochette
Clochette

Nombre de messages : 2135
Age : 45
Location : Nantes Bretagne
Date d'inscription : 25/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Arlette COUSTURE (Canada/Québec)

Message  Liza_lou le Dim 12 Déc 2010 - 17:28

Elise
(Albin Michel, 375 pages)

Des années soixante au début des années quatre-vingt dix, la vie d'Élise Lauzé, jeune femme vivant à Montréal avec sa mère Blanche et sa soeur Micheline. Orphelines de père, les deux sœurs Lauzé ne se ressemblent absolument pas : alors qu'Élise rêve de campagne, de vie tranquille avec un mari et des enfants, Micheline, elle, se lance dans des études de droit, participe aux campagnes nationalistes québécoises et collectionne les amants. Et tandis que le monde autour d'Élise se bouleverse de plus en plus vite, son propre destin à elle n'est pas de tout repos, et il en faudra du courage à cette jeune femme douce mais déterminée pour accéder au bonheur qu'elle aspire...

Troisième et dernier tome de la série à succès Les filles de Caleb d'Arlette Cousture, Élise nous emmène dans le Québec moderne, notamment celui des années soixante-dix et quatre-vingt. Émancipation des femmes qui font des études supérieures poussées, droit à la pilule et à l'avortement, indépendance financière, les Québécoises de la seconde moitié du XXème siècle sont résolument modernes. Micheline, sûre de son charme et de son aplomb, fait figure de porte-étendard, et refuse absolument de se marier et d'avoir des enfants, tout occupée qu'elle est à conserver sa liberté et son indépendance. Élise, au contraire, ne rêve que de vie simple, et c'est auprès de Côme, dans la campagne québécoise, qu'elle croit l'avoir trouvé. Mais les désillusions sont nombreuses, que ce soit d'une maternité qu'elle aspire désespérément que d'un mari terriblement volage.

Élise, à la différence de sa mère Blanche et de sa grand-mère Émilie, est bien moins spectaculaires qu'elles. Arlette Cousture nous dépeint ici une héroïne calme et douce mais pourtant résolument déterminée à acquérir sa propre liberté. Nombreux sont les lecteurs qui ont moins apprécié ce volume aux deux précédents et je ne suis pas en reste même si cette lecture a été un véritable plaisir. En tant que personnage, Élise m'a beaucoup plu et je me suis beaucoup attachée à elle ainsi qu'à sa sœur Micheline, sa mère Blanche mais aussi aux personnages secondaires comme les Philippe ou Marcel et Jacqueline. Mais il est vrai que le récit souffre de quelques longueurs et s'essouffle un peu vers la fin. Ce léger bémol mis à part, Élise n'en demeure pas moins un vibrant hommage aux femmes québécoises d'hier et d'aujourd'hui et je ne peux assurément encore une fois que conseiller cette série littéraire qui fait chaud au cœur et à l'âme.

Ma note : 4/5
Liza_lou
Liza_lou

Nombre de messages : 1300
Age : 35
Location : France, à coté de Nantes
Date d'inscription : 07/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Arlette COUSTURE (Canada/Québec)

Message  Lyreek le Lun 2 Oct 2017 - 18:54



Les filles de Caleb tome I : Emilie - Arlette Cousture

France Loisirs - 526 pages

Quatrième de couverture

En cette fin du XIXe siècle, sur les bords du Saint-Laurent, la rude vie des fermiers est rythmée par les étés brûlants et les hivers interminables. Volontaire, intelligente et passionnée de lecture, Emilie Bordeleau ambitionne une tout autre vie. En devenant institutrice, la jeune femme affirme son indépendance. Mais cette liberté difficilement acquise est menacée par un homme, le séduisant Ovila Pronovost, qu’elle aime en secret depuis toujours. Inspirée par le destin de sa grand-mère, cette vie ordinaire devient sous la plume aiguë d’Arlette Cousture le touchant symbole de celles de milliers de femmes au début du siècle dernier.

Mon avis

J’ai beaucoup aimé ce livre que j’ai trouvé très dépaysant et très agréable à lire. C’est une belle découverte de la campagne québecoise de la fin du 19ème siècle, de ses hivers rudes et de ses habitants.

Nous faisons la connaissance d’Émilie alors qu’elle a quinze ans. Passionnée de lecture, indignée par les différences de traitement entre elles et ses frères, elle rêve de devenir institutrice et craint que son père la retire de l’école pour la cantonner au ménage et aux fourneaux.

J’ai particulièrement aimé toute la première partie du roman, lorsqu’Emilie, à seize ans à peine devient l’institutrice de la petite école du village avec face à elle des élèves de tout age donc certains n’ont que quelques années de moins qu’elle. Mais Émilie a du caractère malgré son jeune age et ne s’en laisse pas compter.

Puis, arrive Ovila et Émilie tombe amoureuse mais rien n’est simple. Ovila a du charme mais il n’est pas très fiable. Émilie, malgré ses sentiments, hésite à s’engager. Et la seconde partie du roman lui donnera raison, malheureusement un peu tard.

J’ai moins aimé cette seconde partie, une fois Émilie mariée. On tombe dans la routine, la vie maritale d’Émilie étant rythmée par les nombreuses grossesses et les frasques de son mari. C’est finalement assez répétitif et les disputes, fâcheries et réconciliations du couple un peu lassantes à la longue. Émilie est bien courageuse de supporter tout ça et j’ai eu bien souvent envie de la secouer.

Malgré cette deuxième partie que je trouve moins réussie, j’ai beaucoup aimé ma lecture de ce roman qui fait découvrir de l’intérieur le quotidien d’une famille québécoise à la campagne, avec le froid des hivers, le manque de nourriture, la difficulté de trouver de l’argent et l’école encore trop peu fréquentée. A l’occasion d’une courte virée en ville également, on se rend compte des préjugés que les citadins ont envers les campagnards et du décalage entre ces deux mondes, notamment au niveau du confort.

Bref, c’est une saga familiale agréable à lire avec les paysages et le parler québécois qui à eux seuls garantissent l’évasion.
Je lirai avec plaisir la suite qui apparemment mettre en scène Blanche la fille d’Émilie.

4/5

_________________
Lecture en cours : Dewey de Vicki Myron

"Lire est le seul moyen de vivre plusieurs fois"
Lyreek
Lyreek

Nombre de messages : 2470
Age : 37
Location : Côte d'Azur, France
Date d'inscription : 26/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Arlette COUSTURE (Canada/Québec)

Message  kattylou le Jeu 5 Oct 2017 - 10:49

J'ai beaucoup aime les 2 volumes . Il me reste le dernier Laetitia à lire

_________________
Challenge US Plus que 4 Etats !
kattylou
kattylou

Nombre de messages : 4010
Age : 54
Location : 77
Date d'inscription : 08/09/2009

http://kattyloucuis.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Arlette COUSTURE (Canada/Québec)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum