Benoîte GROULT (France)

Aller en bas

Benoîte GROULT (France)

Message  Lacazavent le Sam 13 Déc 2008 - 12:54

De : zeta-b Envoyé : 14/03/2007 13:17


Au départ elles étaient deux soeurs Benoite et Flora Groult. Elles ont écrit toutes les deux de nombreux livres sous leurs deux noms, et ont mené aussi leur carrière d'écrivain en solo.
J'ai lu beaucoup de leurs romans à la fin des années 60 et dant les années 70. Ils se lisaient facilement mais n'étaient pas inintéressant. Elles parlaient du couple, de la vie de famille, de la difficulté à être femme actives, mères, amoureuses et féministes, pour elles nées dans les années 20. Leurs romans étaient largement autobiographiques.


"La touche étoile"

"La touche étoile" continue sur cette lancée. Benoite Groult a plus de 80 ans. Dans son roman elle parle de la vieillesse (qui serait, sans doute, un peu moins difficile à vivre si on ne vous la lançait pas toujours dans les dents) avec beaucoup de verve et d'humour. Il y a le personnage d'Alice, presque octogénaire, qui dit :"L'âge est un secret bien gardé. Dire ce qu'est la vieillesse, c'est chercher à décrire la neige à des gens qui vivent sous les Tropiques. Pourquoi leur gâcher la vie sans soulager la sienne ?"

"Quand je me présente en haut d'une volée de marches, mes genoux m'interpellent :
- Tu ne comptes pas nous faire descendre ça, tout de même ?
- Ne m'emmerdez pas. Qui c'est qui commande ici ?
Ils ricanent. Rira bien qui rira le dernier."

Vous voyez c'est plaisamment raconté.
(n'empêche après Simone de Beauvoir, ça plombe un peu).

Il y a l'histoire de sa fille Marion, femme mûre, qui vit encore une histoire d'amour.

Là cela se gâte un peu.

Un roman c'est aussi un produit, qui doit rapporter de l'argent à l'éditeur et à l'auteur. Nous les amoureux des Livres on veut l'oublier un peu.
J'avais beaucoup aimé un précédent roman de Benoite Groult - "Les Vaisseaux du Coeur"(1988). Dans ce roman l'héroïne, mariée à un homme inconstant se consolait en entretenant, pendant de longues années, une liaison avec un homme qu'elle avait brièvement aimé dans sa prime jeunesse, et retrouvé dans sa trentaine. Cette liaison secrète, passionnée, charnelle et tendre, était en fait le grand amour de sa vie et à l'approche de la soixantaine elle en prenait conscience.
L'amant en question était marin breton, ils se retrouvaient pour des escapades amoureuses dans cette région que Benoîte Groult adore et raconte très bien.

Ce roman a eu du succès, il s'est bien vendu.... d'où la tentation d'en remettre une couche dans "La touche Etoile".
Donc l'histoire de Marion est quasiment similaire. Le marin breton est là un pilote irlandais, la Bretagne l'Irlande, à part ça, on retrouve les mêmes ingrédients.

Il n'y a sans doute pas que du mercantilisme à l'origine de cette répétition. L'auteur n'arrive peut-être pas à se débarasser d'une histoire qu'elle a vécue. Mais je l'ai déjà dit, je n'ai pas envie de lire toujours le même livre.
3/5

Mais si voulez essayer du Benoite Groult, il y en a des bons (pour mon goût).


De : doriane99 Envoyé : 25/06/2007 17:40
La touche étoile

Livre de Poche, 247p


Les sentiments d'Alice, quasi octogénaire et de sa fille Marion, sexagénaire face à la vieillesse qui les prend d'assaut.

Un livre "testament", l'auteure a dépassé sa huitième décennie et nous livre sous couvert d'un humour féroce ses sentiments les plus profonds. Féministe acharnée lors de sa jeunesse, elle déplore que les femmes d'aujourd'hui ne sachent pas reconnaître ce qu'elles doivent à leurs aînées et combien leur liberté est "récente". Mais on parle ici surtout de la vieillesse, de l'approche de la mort, des renoncements, les personnages se retournent sur leur passé. Beaucoup d'humour, de tendresse et un énorme amour de la vie. Un livre très émouvant.
4,5/5



De : lalyre7032 Envoyé : 03/07/2007 11:03
La touche étoile - Benoîte Groult Ed.Poche
247 p.

L'auteure nous fait le portrait de plusieurs femmes à des âges diffèrents,tout d'abord Alice,une dame de quatre-vingt ans qui nous conte son passage à la vieillesse avec drôleries par exemple,lorsqu'elle nous parle de son mari Adrien qui n'a jamais entendu parler de clitoris,elle dit:Je ne suis pour lui qu'un doudou et bien sûr c'est vital pour lui,pour les caresses dit-elle,il faut les avoir inventées à deux,sinon cela devient laborieux,parlant toujours de l'amour au lit,elle regrette que jamais personne ne lui avait présenté son clitoris,ni le reste et ajoute t-elle:Adrien avait bien appris quelques manoeuvres,mais il les pratiquait comme on récite une leçon.....
J'ai aussi aimé l'épisode de l'achat d'un ordinateur qui m'a bien fait rire....Et j'en passe de ces drôleries et situations rocambolesques qu'elle nous décrit avec un sourire sur les mots.C'est une femme qui a pris sa vie à pleines mains,qui nous parle de ses engagements,ses détresses et ses émotions avec de très belles réflexions sur la vieillesse,qui lutte aussi pour avoir le droit de mourir avec dignité.Marion sa fille ,mariée vit une belle histoire d'amour avec un homme déja marié et qui le restera ne pouvant abandonné sa femme malade.Des naissances viendront enjoliver ce roman mais se demande t-elle : Ces enfants que deviendront-ils ???

Haaa!!! Que je me suis amusée à lire ce livre à l'humour corrosif sur la vieillesse avec une superbe plaidoirie sur le rejet de la société souvent hostile aux plus démunis,un hymne à la vie tout simplement clamé par cette auteure que j'aime beaucoup, car je me suis souvent retrouvée dans ces écrits avec une certaine émotion. 5/5
Lalyre




De : lalyre7032 Envoyé : 29/07/2007 15:53
Les vaisseaux du coeur - Benoîte Groult Poche
249 p.

Une passion,une belle histoire d'amour,mais pourquoi ce prénom George ? Peut-être pour se diffèrencier des autres femmes !!! L'histoire est belle ,un peu leste, mais n'est-ce pas un peu irréaliste toutes ces retrouvailles ou seul l'acte d'amour efface tout.Il est vrai qu'ils s'aiment ces deux-là,à depuis de l'enfance jusqu'à la mort de Gauvain,mais quelque chose me dérange dans ce livre,auraient-ils pu vivre ensemble toute leur vie? Car George ne pense qu'au moment ou ils se retrouvent au lit,hors l'amour n'est-il que l'acte ?Ce questionnement n'implique que moi,étant toujours amoureuse du même homme depuis plus de cinquante ans.......

Je n'ai pas trop aimé ce roman,les descriptions de George quand à l'état de son vagin m'ont dérangée,je pense qu'avec une telle histoire d'amour il y avait moyen d'écrire autre chose que de s'appesantir sur ce qu'ils ressentent pendant et après l'amour.Heureusement l'auteur termine joliment son livre en parlant de la vieillesse d'une belle façon. J'ai trouvé l'amour de Gauvin plus sincère ce qui m'a un peu réconciliée avec ce roman.

3/5

Lalyre

De: Servane

Benoîte Groult - Les vaisseaux du coeur

C'est un livre que je relis régulièrement un peu comme leurs retrouvailles, et à chaque fois je vis quelque chose de nouveau, ça paraît nunuche pour certaine. Je l'avais égaré un peu oublier, et l'envie de le relire après un séjour en Bretagne m'a fait courir les bouquinistes. Toutes les femmes de la famille l'ont lu, merci!

Note : 5/5
(Servane, 55 ans, Bordeaux/France)



Les vaisseaux du coeur
Livre du mois en avril 2004


De : Garanemsa Envoyé : 25/10/2008 15:43
LA TOUCHE ETOILE

Zou, je viens de lire la critique de Zeta, et je ne vais pas mettre la mienne car c'est exactement ce que je pense aussi, mais elle l'a beaucoup mieux expliqué que moi car j'y avais repris le 4ème de couverture, j'ai souvent du mal à raconter ou à critiquer un livre
la seule chose , moi aussi j'ai été déçue car beaucoup d'autres points sur l'âge, gai ou pas aurait pu être évoqués, surtout avec son style d'écriture, cela me semble, aurait pu être agréable
je garderais la cote de zeta

3/5[b]
Lacazavent
Lacazavent
Admin

Nombre de messages : 5581
Age : 32
Location : France
Date d'inscription : 25/10/2008

http://quandlappetitvatoutva.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Benoîte GROULT (France)

Message  belledenuit le Mer 6 Mai 2009 - 15:25

Mon avis sur "La touche étoile" :

Une fois n'est pas coutume, je n'ai pas du tout accroché à ce bouquin.
Trop de vas et viens. Trop de mélange. Je me suis perdue par moment pour savoir qui parlait. Les chapitres sont ponctués de réflexions sur la vieillesse mais également sur l'infidélité.
Cela aurait pu être très intéressant mais j'ai trouvé trop lourdeurs dans le style de l'auteure.
Par moment, je n'y ai rien compris du tout ! Trop d'images, tue l'image !
En bref, un roman que je vais vite oublier parce qu'il m'a donné de très grosses migraines en tentant de comprendre là où Benoîte Groult voulait en venir.
Vous l'aurez compris, une chronique brève comme le passage de ce livre entre mes mains.

Ma note : 2,5/5
belledenuit
belledenuit

Nombre de messages : 1067
Age : 43
Location : Sud de la France
Date d'inscription : 05/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Benoïte Groult

Message  Garanemsa le Dim 8 Aoû 2010 - 16:28

LA PART DES CHOSES

Benoîte Groult

Ce livre date de 1974.J’aime beaucoup cette femme écrivain et ai lu pas mal de ses ouvrages. Comme toujours lorsqu’on referme un de ses livres, on peut se mettre à penser et à réfléchir car c’est souvent le livre de la vie, la vie de tout un chacun, mais tous nous pouvons y trouver notre part, et voir ce que nous faisons ou ne faisons pas.

Je vous livre le 4ème de couverture :


Neuf personnages qui s'embarquent pour un tour du monde en bateau. Le drame d'une femme vieillissante qui, par peur de perdre l'homme qu'elle aime, risque de le perdre.

Le problème d'un homme de quarante ans qui découvre, à la suite d'un infarctus, qu'il ne supporte plus son métier, sa femme, ses cinq enfants. Le malaise d'un garçon de vingt ans qui fuit Paris et le luxe familial pour aller chercher au loin des raisons de vivre.

La Part des choses, c'est la vie de tous ces personnages qui, sortis de leur cadre familier, révèlent leurs vraies angoisses, leurs réelles raisons d'espérer.

Mais c'est aussi et surtout l'histoire d'un couple arrivé à l'âge où l'on fait la part des choses : le passé vécu à deux, les enfants, la maison de vacances, les séparations, les mensonges, la tragédie même.

En Australie, à Nouméa, à Bénarès ou Tahiti, délivrés de toute servitude, nos personnages se retrouvent tous face à eux-mêmes. A Tahiti surtout où la facilité de vivre abolit les contraintes. C'est là que tous découvrent leur destin, un destin que la plupart d'entre eux n'avaient pas soupçonné




Je lui mets un 4/5
Garanemsa
Garanemsa

Nombre de messages : 445
Age : 73
Location : Belgique/Liège
Date d'inscription : 28/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Mon évasion - livre de poche - 4,5/5

Message  zeta le Lun 31 Jan 2011 - 11:55

J’ai commencé de lire « mon évasion » hier soir, il m’a été difficile de le lâcher, tard dans la nuit et je l’ai repris dès mon réveil très matinal pour l’achever dans la foulée.

J’ai aimé ce livre, même s’il présente certaines imperfections, parce que j’aime depuis longtemps ce que dit son auteure.

D’ailleurs je dois revenir sur une phrase de ma précédente critique, une phrase que je relis avec gêne : Ils se lisaient facilement mais n'étaient pas inintéressants. C’est beaucoup de condescendance de ma part, vis-à-vis d’une auteure de talent dont les livres sont en effet intéressants. Oui ses livres (leurs livres, pour ceux qu’elle a écrit avec sa sœur Flora Groult) se lisaient facilement, mais, avec le recul, je m’aperçois que j’attache de plus en plus de valeur à ce qu’elle y racontait : le parcours de femmes vraies, empêtrées dans les contradictions, nées trop tôt par rapport à leurs idées, qui avaient dans leur vie fait la part belle aux sentiments, tout en essayant de garder leur intégrité.

Je savais déjà que cette autobiographie ne m’apprendrait pas grand-chose sur l’auteure dont je crois avoir lu tous les ouvrages. Des romans dont on savait facilement qu’ils contenaient une grande part de sa propre expérience, tant ils sonnaient juste. Benoite Groult n’est pas ma contemporaine. En âge elle pourrait être ma mère, et ce qu’elle dit peut sembler daté. Mais d’abord elle a eu une vie familiale assez passionnante dans sa prime jeunesse (fille d’un décorateur en vue et de la sœur de Paul Poiret – grand couturier qui a libéré la femme du corset), a côtoyé les célébrités du début du 20e siècle. Puis elle a été une jeune femme libérée avant l’heure (on est dans les années 40-50) qui mal mariée à un journaliste célèbre, se bâtit une carrière, devient romancière et fonde un autre couple, une famille recomposée. A l’époque, il ne faut pas l’oublier, cela était encore assez rare. Benoite Groult dans « mon évasion » se plaint d’être entrée en féminisme tardivement. Mais je trouve qu’à l’image de Monsieur Jourdain (de Molière) elle faisait du féminisme sans le savoir. Car dans ses actes et ses écrits, on la sent profondément attachée à une liberté de penser et d’agir très volontaire, même dans son extrême jeunesse. Dans cette autobiographie on retrouve donc ses années de formation, l’histoire des ses amours maritales, on a aussi deux chapitres de conversation avec une journaliste qui l’interroge sur ses engagements (notamment contre les mutilations sexuelles pratiquées sur les petites filles dans certains pays) et après un saut dans le temps (une longue période dont elle tait le contenu) on s’amuse de son récit humoristique sur son rôle de grand-mère. Les dernières pages sont consacrées à la vieillesse, et à la mort de son deuxième mari l’écrivain Paul Guimard. Des pages sans concession ni auto-apitoiement.

Je souhaite à Madame Benoite Groult de pouvoir écrire encore d’autres livres, car nul doute que cette tâche la tienne en vie. L’intelligence, la jeunesse d’esprit et l’humour qu’elle montre dans « mon évasion » sont remarquables chez cette femme de 90 ans.

Et pour celles que cette période, devenue lointaine, et la vie des femmes de cette époque intéressent, je conseille « les trois quart du temps », « le journal à quatre mains » (écrit avec sa sœur) et « les vaisseaux du cœur »


Dernière édition par zeta le Lun 31 Jan 2011 - 17:47, édité 1 fois
zeta
zeta
Admin

Nombre de messages : 4028
Location : lot et garonne - France
Date d'inscription : 25/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Benoîte GROULT (France)

Message  dodie le Lun 31 Jan 2011 - 13:30

Très belle critique Zéta! "L'âge" venant j' ai vraiment envie de découvrir les soeurs Groult, chouchoutes de ma belle-maman Very Happy
dodie
dodie

Nombre de messages : 4938
Age : 55
Location : France
Date d'inscription : 11/04/2009

http://dodiecuisine.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Benoîte GROULT (France)

Message  clarize le Lun 31 Jan 2011 - 13:44

Dodie , pour lire Benoite GROULT il n'est pas question d'âge j'ai lu Journal à quatre mains il y a lontemps.

_________________

Challenge US : 10/50
clarize
clarize

Nombre de messages : 2595
Location : FRANCE
Date d'inscription : 09/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Benoîte GROULT (France)

Message  dodie le Lun 31 Jan 2011 - 13:51

Oups Clarize! Embarassed Ne crois pas que c'était une critique. Je pensais ( peut-être à tort!) que leurs écrits parlaient plus à des femmes d'âge "mûr".
Je ne le referai plus promis Very Happy
dodie
dodie

Nombre de messages : 4938
Age : 55
Location : France
Date d'inscription : 11/04/2009

http://dodiecuisine.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Benoîte GROULT (France)

Message  clarize le Lun 31 Jan 2011 - 14:00

Non Dodie, elles ont été jeunes et féministes comme l'explique Zéta dans sa critique.
Ta punition est un carré de chocolat en moins aujourd'hui


Dernière édition par clarize le Lun 31 Jan 2011 - 16:02, édité 1 fois

_________________

Challenge US : 10/50
clarize
clarize

Nombre de messages : 2595
Location : FRANCE
Date d'inscription : 09/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Benoîte GROULT (France)

Message  zeta le Lun 31 Jan 2011 - 14:13

Et bien leurs livres ont été écrits à divers âges de leur vie. Les livres écrits par les deux soeurs parlent de leur jeunesse et de leur trentaine, après elles ont fait livre "à part" et, ont écrit sur l'âge "mûr". Benoite à mon avis est plus intéressante pour cette partie là. Plus engagée. Et maintenant, par force évidemment, elle parle de la vieillesse Flora est morte depuis quelques années et comme elle avait la maladie d'Elzheimer, elle a arrêté assez tôt, il me semble, d'écrire.
En tout cas on peut trouver au moins un de leurs livres qui concerne l'âge dans lequel nous sommes ! C'est l'avantage des longues carrières d'écrivaine Very Happy
zeta
zeta
Admin

Nombre de messages : 4028
Location : lot et garonne - France
Date d'inscription : 25/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Benoîte GROULT (France)

Message  dodie le Lun 31 Jan 2011 - 16:17

Merci les copines Very Happy . Comme quoi on peut avoir des idées complètement faussées par moment!
dodie
dodie

Nombre de messages : 4938
Age : 55
Location : France
Date d'inscription : 11/04/2009

http://dodiecuisine.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Benoîte GROULT (France)

Message  Nathalire le Dim 31 Juil 2011 - 9:43

La touche étoile

Quand vous lisez ce titre peut-être avez-vous une image nette de quoi il s'agit, et bien moi, je ne sais pas si c'est que je suis débile ou quoi, mais je n'ai pas compris la signification de ce titre jusqu'à la dernière page du roman grimace
C'est pas grave me direz-vous mais quand même je partage un peu l'avis de Belledenuit plus haut, ce livre est un peu brouillon et je n'ai pas tout compris. Au début j'ai bien cru que j'allais l'arrêter tellement je ne voyais pas où ça allait nous mener et puis petit à petit sont apparus des personnages concrets et attachants alors j'ai continué et au final bien aimé quand même... Pas un chef d'oeuvre mais un roman vrai qui met en évidence un certain nombre de sentiments très forts notamment dans les relations parents-enfants que j'ai trouvé très honnêtes et pourtant on lit rarement ce genre de chose... Voilà un livre où tout n'est pas rose, où la vieillesse et la mort nous guette et nous ramène à la réalité de la vie. J'ai aussi rit quelques fois du ton ironique de l'auteur.
Note: 4/5
Nathalire
Nathalire

Nombre de messages : 1058
Age : 38
Location : Pully (Suisse)
Date d'inscription : 22/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Benoîte GROULT (France)

Message  Pistoufle le Ven 26 Fév 2016 - 21:34

La part des choses




Résumé : Neuf personnages s'embarquent pour un tour du monde en bateau. Une femme vieillissante qui, par peur de lasser l'homme qu'elle aime, risque de le perdre. Un homme de quarante ans qui découvre, à la suite d'un infarctus, qu'il ne supporte plus son métier, ni sa femme ni ses cinq enfants. Un garçon de vingt ans qui fuit Paris et le luxe familial pour aller chercher au loin des raisons de vivre : La Part des choses, c'est la vie de tous ces individus qui, sortis de leur cadre familier, révèlent leurs angoisses et leurs espoirs. Mais c'est aussi l'histoire d'un couple arrivé à l'âge où l'on fait la part des choses... En Australie, à Nouméa, à Bénarès ou Tahiti, délivrés de toute servitude, nos personnages se retrouvent face à eux-mêmes. À Tahiti surtout où la douceur de vivre abolit les contraintes. C'est là que nos héros découvrent leur destin, un destin que la plupart d'entre eux n'avaient pas soupçonné.

Mon avis : une lecture agréable mais sans plus. J'ai apprécié le voyage, aussi bien physique (le tour du monde en bateau) que psychologique (chacun des passagers est à un tournant de sa vie et doit faire un choix décisif) L'écriture est agréable, bien qu'un peu alambiquée par moment. A noter que l'histoire se déroulant à la fin des années 50, il est amusant de constater que les préoccupations de l'époque n'ont pas particulièrement changé. Certaines réflexions sont intéressantes, notamment sur le couple.
Le gros bémol pour moi vient des personnages : je n'en ai apprécié aucun. Ils m'ont tous semblé égocentriques, superficiels, voire immatures pour certains...Bref je n'ai ressenti aucune empathie pour aucun d'entre eux et n'étais pas fâchée de les quitter une fois le roman terminé. Un peu comme après un dîner avec des gens que vous ne connaissiez pas et avec qui vous ne vous êtes sentis aucune affinités....
Petite consolation : ce livre peut compter pour le thème, l'action se déroulant en grande partie en mer.

Ma note : 2,5/5
Pistoufle
Pistoufle

Nombre de messages : 472
Age : 34
Location : Val-de-Marne - FRANCE
Date d'inscription : 10/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Benoîte GROULT (France)

Message  lalyre le Jeu 29 Sep 2016 - 8:00

Groult Benoîte   
  Les vaisseaux du cœur       
   Livre de poche juin 2016      
        249 pages

Quatrième de couvertureExhortation provocante, triomphante, à la passion physique capable de balayer toutes les différences sociales, culturelles, les entraves conjugales, l'éloignement, le temps, Les Vaisseaux du coeur de Benoîte Groult est la plus fabuleuse des histoires d'amour.
Mon avis
Dans la préface Benoîte Groult m’a amusée avec ses réflexions sur l’amour et le sexe. Par exemple  les mots copulation et pénétration pourraient être employés par des mots oubliés et inventions d’une joyeuse et verte langue….hurtiboller ou fomborger le gingin et encore danser le branle ou calmer la braise….Et pourtant dit-elle ; l’histoire qu’elle raconte n’existerait pas sans la description du péché de turelure (faire l’amour) car c’est grâce à cela que les héros du roman se sont séduits. Donc cette histoire commence à l’adolescence de George, jeune touriste en vacances en Bretagne et Gauvin, un marin breton qui comme tous descendants de marin est  absent pendant de long mois, elle devient une professeur d’histoire à Paris. C’est un amour extraordinaire qui unit les deux amants séparés par quelques milles kilomètres, mais ils feront tout leur possible pour se retrouver le temps de quelques jours après de longues séparations car tous deux sont mariés. Ces retrouvailles ne sont que des moments de désir et d’étreintes car dès qu’ils sont proches l’un de l’autre, ils n’y peuvent rien, leurs corps se cherchent, s’affolent, se trouvent, vibrent et se savourent. Une écriture superbe  ou l’écrivaine ne se gêne pas pour appeler ce qui est un chat un chat, une histoire tout en nuance nullement érotique, ni vulgaire.  On peut s’imaginer dans les années soixante et réfléchir sur la condition de la femme, son émancipation, sa liberté et l’aveu de son désir de l’autre. J’ai aimé le très beau passage sur la vieillesse qui s’annonce (On ne vieillit pas tous les jours un peu, mais pat à-coups) Un très beau et émouvant roman sur l’amour caché de deux êtres que tout sépare, Une belle lecture que j’ai fortement apprécié qui est presqu’un coup de cœur.  4,8/5
Assez curieusement, en postant cette critique je m'aperçois avoir déjà lu ce livre en 2007 et que je ne l'ai pas ressent de la même façon. Comme quoi, l'âge aidant ce serait intéressant de relire d'anciennes lectures Embarassed
lalyre
lalyre

Nombre de messages : 4615
Age : 86
Location : Belgique
Date d'inscription : 01/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Benoîte GROULT (France)

Message  Patience le Jeu 29 Sep 2016 - 17:30

Je l'ai lu aussi il y a quelques années, il avait été livre du mois sur le forum. Je ne me rappelle plus du tout de l'histoire, mais seulement que je n'avais pas accroché. Au vu des tes 2 avis Lalyre, peut-être devrais-je retenter la lecture...

_________________
Lecture en cours : Le vieux qui voulait sauver le monde de Jonas Jonasson
PAL : 528
Livres lus depuis le début de l'année : 83 (31183 pages)
Patience
Patience

Nombre de messages : 1261
Age : 36
Location : Lorraine
Date d'inscription : 12/01/2011

http://quarte-editions.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Benoîte GROULT (France)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum