John GRISHAM (Etats-Unis)

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: John GRISHAM (Etats-Unis)

Message  dodie le Mar 13 Sep 2016 - 20:56

La dernière récolte

Dans les années 50, nous suivons à travers le récit d'un garçonnet de 7 ans, Luke, le quotidien des fermiers, producteurs de coton dans un petit village de l'Arkansas. Comme tous les ans le grand-père Eli, qui dirige l'exploitation d'une main de fer, recrute des employeurs saisonniers venant des montagnes ou du Mexique pour récolter le temps d'un été le coton avant que les premières pluies et inondations de l'automne ne surviennent. Mais tout le monde, de la grand-mère au petit Luke, doit malgré tout passer la journée entière dans les champs sous un soleil de plomb afin que la récolte soit suffisante pour payer les dettes et vivre jusqu'à l'été prochain. 

Malgré le jeune âge du narrateur, le récit n'est jamais en aucun cas mièvre. Dans une communauté très encadrée par la religion baptiste, très conservatrice qui considère le mensonge comme un terrible péché, Luke découvre avec ses yeux d'enfant la dure réalité  de la vie.
John Grisham nous offre ici un très beau roman d'apprentissage tout en nous faisant découvrir la vie certes laborieuse mais équilibrée dans les relations humaines d'une Amérique profonde, encore marquée par la guerre de Corée, une Amérique qui se passionne pour le base-ball dont les matchs sont suivis à la radio sous le porche de la maison. Mais petit à petit le progrès technologique et la sécurité d'un emploi à salaire stable dans une usine risquent d'attirer la jeune génération épuisée de devoir lutter contre les caprices de la nature et de la météo.
Un magnifique roman, une histoire très prenante, des personnages attachants...Bref un coup de coeur 
Ma note 5/5
avatar
dodie

Nombre de messages : 4539
Age : 54
Location : France
Date d'inscription : 11/04/2009

http://dodiecuisine.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: John GRISHAM (Etats-Unis)

Message  Bernard le Ven 12 Mai 2017 - 11:27



L'OMBRE DE GRAY MOUNTAIN

JC Lattès - 2015 - 476 pages


Note de l'éditeur
Nous sommes en 2008. La carrière de Samantha Kofer dans un grand cabinet d’avocats de Wall Street est sur des rails dorés… Mais la récession frappe soudain. La jeune femme se retrouve du jour au lendemain au bas de l’échelle, limogée, raccompagnée vers la sortie, quasiment jetée dehors par une escorte de vigiles. Samantha a toutefois de la « chance » dans son malheur ; un cadeau de ses supérieurs : si elle accepte de travailler gratuitement pendant un an dans un centre d’aide juridique, elle pourra peut-être réintégrer sa place au cabinet.



Mon avis :
 
 Samantha, jeune avocate dans l’un des plus grands cabinets au monde, si elle souhaite retrouver son emploi, doit intégrer un centre d’aide juridique bénévolement. De Manhattan où elle réside, elle s’installe, pour un an minimum, à Brady, Virginie.
La période ne laisse pas la place à trop de choix du fait qu’il y a beaucoup plus de demandes que d’offres. La profession, comme  d’autres, en pleine récession, suite à la faillite de la banque Lehman Brothers et la crise des subprimes, s’essouffle.
Diplômés d’universités prestigieuses ou non, tout le monde est logé à la même enseigne.
Marshall, le père, au passé sulfureux, radié de l’ordre des avocats, encore riche, conseiller d’entreprise, propose un job à Samantha, elle refuse.
La mère, Karen, laisse sa fille vivre son quotidien n’ayant, déjà, pas suffisamment de temps pour s’occuper d’elle-même.
 
Brady c’est dans les Appalaches. Le sous-sol est plein de charbon et le jeu consiste à créer des mines à ciel ouvert. Extraire, acheminer, vendre et faire du profit, d’abord, ensuite penser à l’environnement et pour finir, accessoirement aux mineurs.  
Le charbon c’est sale. Sale de partout, sale à extraire, sale à transporter, sale à livrer mais aussi la poussière est dangereuse et sale à respirer, quand il pleut et que ça ravine alors, bingo, en plein dans les rivières, les nappes phréatiques, les lacs, les étangs, tout ce qui coule, jusque dans les tuyaux d’approvisionnement en eau ex potable faisant qu’on ne peut plus la boire, se laver ni laver la vaisselle ou le linge.
Alors les femmes, les hommes et leurs enfants, ceux qui de près respirent cette vacherie, tombent malades, malades de ce qu’on appelait chez nous la silicose, la maladie du poumon noir ou cancer du poumon, là-bas.
On refuse de s’arrêter pour pouvoir vivre et assurer la survie de la famille, à n’importe quel prix, c’est-à-dire au prix de soi-même et de sa propre mort.
Certains essaient bien de traîner les compagnies minières devant un juge pour obtenir une aide ou un dédommagement. Les plus veinards auront entre 600 et 800 $ par mois, quand un avocat de ces esclavagistes sont rémunérés 900 $ de…l’heure !
 
Alors, gratuitement, dans ce cabinet d’aide juridique, Samantha, donnera tout son temps pour aider et défendre ceux qui sont floués, bafoués, maltraités par ces puissants aux mains aussi sales que leur minerai, ce qui n’est pas une mince affaire. Il y aura des pleurs et des grincements de dents, des menaces, des insultes et des envies de tout plaquer et de baisser les bras mais aussi le soleil de l’amour, même fugace comme un éclair, amour quand même, le tout dans un environnement à couper le souffle.
 
Je sais pas vous, mais moi j’aime assez Grisham, vrai c’est un bon auteur. Alors j’en lis un par an ou plus s’il est fécond car je le suis le bougre. Un peu comme une récompense, une sortie en barque où je ramerais pas ou aller sur un grand cheval de bois au manège de la place de la Déesse. La place de la Déesse c’est à Lille et quand j’étais petit il y avait un manège. Bon, je vous rase, je sais alors j’ai laissé pousser ma barbe. Elle est blanche maintenant ça fait distingué ! Bon je descends l’escalier de ma pensée et il est haut le bougre. Voilà, voilà, z’êtes encore là ? Bien.
Je confirme la qualité de cet ouvrage, lecture bénie…Dans le plus pur style écriture de la nature, si, c’est français, c’est quand même mieux que « nature writing » s’pas, non mais des fois !

4,5/5
B
avatar
Bernard

Nombre de messages : 3540
Age : 72
Location : 94160 Saint-Mandé
Date d'inscription : 28/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum