Martha GRIMES (Etats-Unis)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Martha GRIMES (Etats-Unis)

Message  Lacazavent le Sam 13 Déc 2008 - 10:44

De : Mousseliine Envoyé : 04/05/2003 18:30

Il n'y a personne qui lit cette auteure?
Pour ma part j'ai lu son premier livre voilà plusieurs années et j'avais bien aimé...

voici deux critiques qui ont été faites sur les rates du temps qu'on était chez Sympatico.

Martha Grimms..."le vilain petit canard"...
c'etait mon premier de cette auteur...les personnages sont attachants et sympathiques (il y a plusieurs livres avec les mêmes personnages) et l'intrigue est correct....pas stressante et épeurante...un peu mystérieuse mais honnête...3.2...

critique par Toutatis

Bonjour ! je suis de retour ! j'ai fini un livre " Mystère au saut du cerf" de Martha Grimes

Je lis au dos du livre Martha Grimes est considérée comme la reine des "grandes dames du crime" anglo-saxonnes. Bof! pour ma part j'ai trouvé que l'auteur ne prend pas le temps de nous faire connaître chaque personnage mais elle nous garoche une vingtaines de noms en 20 pages et après on les connaît lentement au fil des pages. Je trouve cette façon compliqué et plus difficile à entrer dans l'histoire. C'est une histoire de crimes d'animaux, de personnes et c'est tout mélanger on ne sait jamais s'il cherche le meurtrier des animaux ou des personnes .... entoukas pas très attirante l'histoire la fin par contre est mieux alors j'ai eu le goût de le recommencer pour voir si je me situerais mieux mais l'intérêt n'était pas assez grande et j'avais hâte de lire mon 1e Robin Cook " "cure fatale" qui est pas mal intéressant je suis rendue à la moitié et j'aime bcp.
Alors je donne 2.8/5 pour Martha Grimes pas très long à lire ( une chance)

critique par Frimousse




De : Sahkti1 Envoyé : 04/09/2006 22:48
Martha GRIMES, Le vilain petit canard

Stratford-on-Avon, ville natale de Shakespeare, lieu de tourisme pour pas mal d'Anglais et d'Américains venus à la source du dramaturge. Une ville qui grouille de monde, surtout l'été. Profitant d'un voyage grand luxe organisé pour des Américains friqués, un tueur n'hésite pas à en égorger quelques-uns avant de les dépecer. Le commissaire Richard Jury, héros récurrent de Martha Grimes, démêle les fils de l'écheveau, patauge pas mal, avant de finalement profiter d'un déclic pour tout comprendre et arrêter le meurtrier.

Mis à part le plaisir de lire quelques bons passages sur Shakespeare ou Christopher Marlowe, je n'ai pas été subjuguée plus que ça par ce polar. Bien ficelé, certes, pas trop mal écrit, mais un peu simpliste à mon goût, presque trop facile, devinable dans la dernière partie, pas de gros rebondissements. Si je compare par exemple avec un autre héros récurrent du polar, l'inspecteur Wallander de Mankell, je retrouve chez les deux une certaine maladresse et puis un côté débonnaire assez touchant. Mais les points communs s'arrêtent là et ce qui fait la banalité de l'un constitue la force de l'autre.
Pas vraiment déçue au final, mais pas transportée non plus. Lecture de détente périssable.

Ma note: 2,5/5



De :Sahkti1 Envoyé : 24/12/2006 09:31
Martha GRIMES, Le jeu de la vérité

Voilà qui me réconcilie avec Martha Grimes! Même si je n'étais pas vraiment fâchée, juste un peu déçue par les titres que j'avais lus jusqu'à présent et que je trouvais bien trop classiques et convenus.
Ici, un format plus long, une approche psychologique plus en profondeur des personnages et une enquête qui ne se déroule pas selon une trame aisément devinable et cousue de fil blanc, autant d'élément qui font de ce "Jeu de la vérité" un polar digne d'autres grands auteurs du genre.

Mickey Haggerty, un vieil ami de l'inspecteur Richar Jury, atteint d'un cancer et proche de la mort, lui demande d'enquêter sur une mort qui remonte à 55 ans plus tôt, lors du bombardement d'un pub à Londres pendant la guerre. La nurse aurait échangé l'identité de sa propre fille contre celle de l'éheritière des lieux, très riches. Les deux bébés avaient quelques semaines, la supercherie semble avoir fonctionné. Oui mais...
Tentant de démêler le vrai du faux, Jury fait incursion dans le monde feutré de la haute bourgeoisie londonienne et croise des personnages étonnants, comme une petite fille de neuf ans super intelligente et un garçon vivant sous les ponts qui en apprendrait à plus d'un.
A cela, on ajoute des digressions sur l'art florentin et Masaccio, des passages qui donnent envie de voyager, et tout est là.

Un bon moment lecture, avec une histoire dont la résolution n'est réellement connue que dans les dernières pages. Martha Grimes prend tout son temps pour planter les décors et poser ses personnages, j'aime bien cette approche. Le mystère qui sert de fil conducteur s'épaissit au fur et à mesure et le lecteur tente de démêler l'inextricable en même temps que l'enquêteur de Scotland Yard. Coup de coeur pour cette chasse au tableau de la Renaissance italienne, de très belles pages!

Ma note: 4/5



De : Sahkti1 Envoyé : 07/01/2007 19:09
Martha GRIMES, Les mots qui tuent


Le célèbre commissaire Richard Jury s'envole pour les Etats-Unis, en compagnie des fidèles Wiggins et Melrose Plant, afin d'enquêter sunr le meurtre d'un SDF et celui d'un homme en apparence sans ennemis. Une étrange histoire d'un manuscrit inédit de Poe se greffe là-dessus pour donner naissance à un imbroglio dans lequel il est question de titres de noblesses et de supercherie littéraire. La différence de cultures entre Angleterre et Etats-Unis est également au coeur du récit.

Une intrigue intéressante, Martha Grimes évoque Edgar Poe et sa vie, son style et son oeuvre. Elle plonge également dans le milieu de la nuit et des SDF, via le personnage de Melrose Plant qui occupe dans ce volume bien plus de place que Richard Jury et c'est très bien, c'est un personnage drôle et attachant que j'aime beaucoup.
Une histoire à suspense avec une bonne dose de mystère et de tension. Je déplore cependant que la fin soit un brin confuse et que les recherches demandées à Jury par une petite fille qui joue un rôle certain dans l'histoire demeurent lettre morte. Dans un autre volume peut-être, il me reste encore beaucoup de Martha Grimes à explorer.

Ma note: 3,5/5


avatar
Lacazavent
Admin

Nombre de messages : 5582
Age : 31
Location : France
Date d'inscription : 25/10/2008

http://quandlappetitvatoutva.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Martha GRIMES (Etats-Unis)

Message  Lacazavent le Sam 13 Déc 2008 - 10:53

De :Sahkti1 Envoyé : 19/11/2007 21:43
Martha GRIMES, Le sang des innocents


Richard Jury est appelé en Cornouailles pour aider son ami Brian Macalvie à résoudre le meurtre d’une femme non identifiée, qui a été trouvée à Angel’s Gate, la riche propriété d’un homme dont la belle-fille, âgée de quatre ans, a disparu trois ans plus tôt. Sa femme en est morte de chagrin.
Parallèlement à cette enquête, Jury est sur la trace du ou des assassins d’une gamine de sept ans, abattue d’une balle dans le dos alors qu’elle fuyait une maison considérée par la police locale comme le repaire d’un pédophile notoire, très puissant et très influent, même au sein de la police.
Les deux enquêtes se croisent et se décroisent. Melrose Plant assiste une fois de plus son ami Jury en se faisant passer pour un expert des pelouses émaillées et des marches gazonnées à Angel’s Gate. Jury n’a pas le moral, sa cousine Sarah est morte, emportant avec elle l’espoir ténu nourri par le commissaire de recréer ses maigres souvenirs d’enfance.


Pas la meilleure enquête de Richard Jury. J’ai trouvé l’intrigue un brin brouillonne, par moments simpliste, voire simplette. Melrose Plant est sous-exploité, tout comme Macalvie. Et Jury démoralisé n’est pas très épais.
Martha Grimes a placé cette fois l’accent sur les états d’âme dépressifs de son commissaire fétiche, à la recherche de souvenirs d’un passé à jamais enfoui. Une mélancolie qui prend le dessus sur tout le reste, même si elle ne l’empêche pas de résoudre l’enquête en cours. Quelques personnages intéressants dans cette histoire, comme la petite Lulu, mais cela ne suffit pas à pallier au manque des habituels comparses de Plant (Trublood, Diane, Agatha…) qui ne font que quelques rares apparitions dans ce roman, ce qui est dommage car ils apportent souvent une vivacité bienvenue au milieu des enquêtes.
Un bon point cependant pour les belles descriptions du parc et des jardins dans lesquels se déroule une bonne partie de l’intrigue, cela crée une ambiance agréable et on aimerait se trouver dans un tel endroit.
Un roman assez moyen à mes yeux, j’a connu plus emballant du côté des enquêtes signées Richard Jury. (3/5)





De : Sahkti1 Envoyé : 22/11/2007 10:10
Martha Grimes, Disparition

Avant-dernière enquête traduite à ce jour en français de Richard Jury, avant "Le sang des innocents". Jury enquête non officiellement, pour rendre service au chirurgien qui l'a sauvé de ses blessures par balles, sur la disparition de la fille de celui-ci. La famille possède un haras de qualité et Nell Ryder adore les cheveux. C'est sans doute pour suivre un des meilleurs étalons que l'on serait venu voler qu'elle s'est volatilisée. Mais est-ce aussi simple que cela? Jury l'entend autrement et demande à Melrose Plant de mener l'enquête à sa place tant qu'il est à l'hôpital.


Une bonne enquête de Richard Jury, avec une belle place laissée à Melrose Plant, en pleine forme, drôle et efficace. Richard Jury de plus en plus nostalgique, conscient de la fragilité de la vie et soucieux de revenir sur son passé, fragilisé qu'il est par le fait d'être passé à deux doigts de la mort. Il s'interroge beaucoup et ces errances psychologiques vont lui permettre d'aller plus en profondeur dans l'âme des principaux suspects dans cette affaire.
Juste un bémol pour quelques longueurs et états d'âme qui prennent beaucoup de place, au point d'en devenir sirupeux. Et aussi pour quelques ficelles un peu grosses sur lesquelles Martha Grimes n'hésite pas à tirer et qui ressemblent à un mauvais scénario de série télé hollywoodienne.
Mais les personnages habituels de la série sont habilement exploités et leur présence apporte beaucoup de qualités au récit. Une bonne lecture, donc ! (3,5/5)



De : Sahkti1 Envoyé : 22/11/2007 10:24
Martha GRIMES, Une haine aveugle

Verna Dunn, une ancienne actrice détestée de tous, est assassinée alors qu'elle se trouve à Fengate, dans la résidence de son ex-mari et de la nouvelle épouse de celui-ci. On retrouve également, à proximité de l'endroit, le corps de Dorcas Reese, une des filles de cuisines de la maison.
Très vite, Jennifer Kennington, une amie de Jury est soupçonnée d'avoir commis les meurtres, ce qui ne laisse pas le commissaire de marbre, lui qui éprouve une passion certaine pour elle. Son fidèle ami Melrose Plant lui sera d'une grande aide dans cette enquête.


Richard Jury fragilisé, une intrigue prenante, Melrose Plant toujours aussi savoureux (avec Trueblood dans les aprages, un régal!), une suspecte qui ment sans arrêt... pas mal d'ingrédients de qualité qui font le succès de cette enquête de Martha Grimes. Jury n'a pas le beau rôle cette fois, il est diminué et en perd une partie de ses facultés d'enquêteur. Plusieurs personnages très attachants, comme Grace Owen ou la petite Zel, ça apporte un côté humain et bienvenu dans cette enquête, basée avant tout sur la psychologie des personnages que sur d'éventuels rebondissements ou découvertes d'indices. J'ai bien aimé la lente progression, à l'image du Marais de Wyndham, lieu du crime, qui envoûte et effraie en même temps chaque personne qui le contemple.

Les fans d'un Richard Jury efficace seront peut-être déçus par cette aventure, que je trouve pour ma part très réussie. (4/5)




De : Sahkti1 Envoyé : 22/11/2007 10:25
Martha GRIMES, L'énigme de Rackmoor


Yorkshire, Rackmoor, petit village perdu à flanc de falaises, envahi de ruelles et de sombres dédales. Un crime est commis pendant la Nuit des Rois, célèbre fête donnée par le châtelain dont le fils ne tarde pas à devenir suspect. C'est que la victime prétendait être la pupille du maître des lieux, disparue quinze ans plus tôt. Meurtre pour empêcher quelqu'un de faire main basse sur un héritage important? Ce serait trop simple...


Richard Jury, dont ce sont ici les débuts, enquête au milieu des lourds secrets de famille et des silences d'un village où chacun connaît son voisin. Melrose Plant l'accompagne, mais n'apparaît pas encore dans ce récit la complicité si joyeuse entre les deux hommes.
L'intrigue est bien ficelée même si je reproche quelques longueurs à l'ensemble, avec une désagréable impression de vouloir à tout prix allonger la sauce. La fin laisse quelque peu à désirer, parce que trop convenue, attendue et pas très emballante. Pas le meilleur Martha Grimes à mes yeux, mais tout de même une lecture plaisante. (3/5)



De : Sahkti1 Envoyé : 22/11/2007 10:26
Martha GRIMES, Le crime de Mayfair

Bof bof bof... pas emballée du tout par cette aventure de Richard Jury, complètement sous-exploité dans ce récit, tout comme son comparse Melrose Plant, pourtant si doué et plein de cet humour grinçant que j'aime.

Martha Grimes survole cette enquête, en oublie totalement l'exploration psychologique des personnages, dresse un portrait caricatural de la famille Winslow. C'est léger, beaucoup trop à mes yeux. Les mêmes reproches que ceux que j'avais formulés pour "Le vilain petit canard", alors que Martha Grimes est capable d'écrire d'excellents polars. Dommage, ça arrive, on ne peut pas tout le temps déployer une qualité égale dans les séries policières, mais c'est décevant cette fois. (1,5/5)




De : Sahkti1 Envoyé : 22/11/2007 10:26
Martha GRIMES, L'affaire de Salisbury

Frances Hamilton, une amie de Richard Jury, ainsi qu'une autre anglaise, ayant fait connaissance lors d'un voyage au Nouveau-Mexique meurent, de manière apparemment naturelle, mais Macalvie, flic brillant et tâtillon, copain de Jury, se dit qu'il y a anguille sous roche, d'autant plus qu'une troisème femme, marchande de bijoux à Sante Fe, décède "accidentellement" à Old Sarum, en Angleterre.
Richard Jury s'envole pour Sante Fe en vue d'élucider la mort de ces trois femmes, pendant que Macalvie mène l'enquête sur le sol britannique.
Sur place, Jury fait connaissance avec un univers étrange, empreint de mysticisme et de New Age, de superficialité et de paillettes, au milieu d'un décor renversant de beauté.

Martha Grimes délaisse un peu le suspense et les tensions, dans cet opus, pour se consacrer à l'approfondissement psychologique de ses personnages (en particulier Jury, Plant et Wiggins). Elle prend également le temps de poser décor et ambiance du Nouveau-Mexique, avec une réussite certaine. J'ai apprécié cette manière de faire, cette immersion dans un autre monde, cette approche d'un certain mode de vie.
Le coupable est devinable, la fin ne surprend guère mais ça ne dérange en rien, parce que tout repose sur le reste, la personnalité des protagonistes, leurs humeurs et les superbes décors si biend écrits par l'auteur. Un beau dépaysement! (4/5)




De : Sahkti1 Envoyé : 22/11/2007 10:27
Martha GRIMES, L'énigme du parc

On peut affirmer, je pense, sans vraiment se tromper, que Martha Grimes a placé cette fois l'accent sur ses personnages et leur développement intérieur plutôt que sur l'intrigue elle-même, qui n'est guère originale ou surprenante.
On entame le récit avec un Richard Jury désabusé, un brin déprimé, tombant sous le charme d'une inconnue qu'il suit de manière impulsive, ce qui ne lui ressemble guère. Le personnage est fragilisé, abandonne cette ligne rigoureuse qu'on lui connait dans d'autres histoires, ce n'est plus lui le héros.
Le héros, cette fois, serait plutôt Melrose Plant, occupant une bonne partie de l'espace (et tant mieux, c'est lui que je préfère!), déployant son humour féroce et sa grâce nonchalante d'aristocrate oisif et pas idiot.
Place à la psychologie donc au détriment de l'intrigue; ça pourrait être dommage si les personnages n'étaient pas aussi attachants, c'est certainement ce qui sauve le récit.

Il n'est pas simple, dans ce genre littéraire, de trouver le bon équilibre entre l'exploration intérieure des protagonistes et la juste dose de rebondissement et de suspense. Martha Grimes peine parfois à trouver le fil conducteur qui lui permettrait de parvenir à cette clé de répartition efficace; c'est le cas cette fois, mais ce n'est pas pour me déplaire, parce que j'apprécie particulièrement Plant et Jury et que ça me permet d'en profiter un peu mieux que dans d'autres enquêtes. Sur ce point, je trouve beaucoup de talent à l'auteur pour croquer des êtres de suite proches du lecteur comme le chat Cyril ou le sergent Wiggins. (3,5/5)




De : Sahkti1 Envoyé : 22/11/2007 10:28
Martha GRIMES, La nuit des chasseurs

Pfff, pas terrible ce Martha Grimes-ci. Je l'ai trouvé décousu, brouillon, confus même par moments.
L'histoire d'animaux domestiques qui disparaissent mystérieusement, d'une fillette bizarre recueillie et élevée par une baronne et d'un village à la population taciturne et remplie de secrets.
L'impression de temps à autre que l'auteur a oublié des morceaux d'histoire, qu'elle passe du coq à l'âne, qu'elle ne se souvient plus des caractéristiques de ses personnages, qui en ont oublié tout charme et humour. Rien à voir avec d'autres épisodes de la série qui m'ont charmée. Ici, je me suis presque ennuyée et n'ai pas été séduite.

Avis à ceux qui voudraient découvrir les enquêtes du célèbre Richard Jury: ne commencez pas par celui-ci ! (1,5/5)



De : joubjoub Envoyé : 10/04/2008 11:28
.:: La jetée sous la lune (Martha GRIMES) ::.

Titre original : The End of the Pier

Résumé : La Porte, Nouvelle-Angleterre, USA. Au Rainbow Café, la serveuse s'appelle Maud Chadwick. Le soir, sur la jetée, elle bavarde volontiers avec le shérif. Que se passe-t-il dans ces réceptions, sur l'autre rive du lac, qui, en période estivale, réunissent des beautiful people et des marginaux ? En l'espace de cinq ans, quatre meurtres ont été commis. Des meurtres dont les victimes sont toutes des femmes, toutes mutilées... Persuadé que l'homme qu'on a expédié en prison n'est pas le tueur en série, le shérif continue d'enquêter... Maud peut-elle l'aider ? Que sait-elle, au juste... ? (Source : France Loisirs)


Ce roman est étrangement classé dans la catégorie "Policer". Car d'enquête policière, il n'y en a pas. C'est une succession de portraits psychologiques de personnages, certes assez approfondis mais aussi peu attachants les uns que les autres.

L'histoire est ennuyeuse. L'action absente. Le rythme extrêmement lent. Un roman presque soporifique... Peut-être suis-je mal tombé avec ce roman qui n'appartient pas à sa principale et plus connue série de livres mettant en scène son commissaire Richard Jury de Scotland Yard ?

Note : 2,5/5




De : Garanemsa Envoyé : 23/06/2008 21:42
LES CLOCHES DE WHITECHAPEL


J’aime les policiers et les anglais surtout.

Comme d’habitude le commissaire Jury de Scotland Yard mène son enquête. Tous les policiers habituels de Martha Grimes sont présents bien entendu.
Une histoire compliquée et dont on peut encore un tant soit peu douter de la fin.
Le neveu de la richissime Lady Summerstone a été assassiné et aux docks de Wapping, une jeune coiffeuse est retrouvée poignardée.

Quel est le rapport ? Et pourquoi y a-t-il un rapport ?
Certes pour un policier, je n’en dirais pas plus sinon cela n’aurait plus de charme que de s’y plonger.
Comme je me suis délassée en le lisant d’une traite et que cela m’a évadé du quotidien, c’est aussi important pour un livre alors je lui donne un bon 4/5




De : zeta-b Envoyé : 22/09/2008 12:30
Le Sang des Innocents - Pocket

Les innocents du titre sont des enfants que le commissaire Jury, aidé de son fidèle ami et complice, Melrose Plant, vont essayer de sauver ou de retrouver. Beaucoup "d'atmosphères" dans ce roman, celle des jardins anglais, celle des pubs et des salons de thé. Un environnement très british, une enquête peu vraisemblable mais des descriptions minutieuses de lieux et de personnes à la Agatha Christie, beaucoup de blabla et d'humour.
Une impression mitigée à la fin : vais-je continuer avec ce charmant commissaire et son copain, ou vais-je laisser tomber des personnages qui tournent un peu en rond et dont la vie n'est finalement pas plus passionnante que leurs intrigues policières ?
2,5/5


avatar
Lacazavent
Admin

Nombre de messages : 5582
Age : 31
Location : France
Date d'inscription : 25/10/2008

http://quandlappetitvatoutva.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Martha GRIMES (Etats-Unis)

Message  Philcabzi le Mar 26 Mai 2009 - 14:18

De : Sahkti1 Envoyé : 19/01/2007 08:29
Martha GRIMES, La jetée sous la lune


Qualifié de polar, ce livre sort pourtant des sentiers habituels que l'on connaît en littérature policière. Un livre très différent de ce que propose Martha Grimes, surtout connue pour sa série policière des enquêtes de l'inspecteur Richard Jury. De quoi, ici, désarçonner, les habitués de l'auteur et de Jury.

Découpé en quatre parties, s'étalent en longueurs et détails divers au fil des pages, ce texte ressemble davantage à une observation psychologique qu'à une réelle enquête. Du coup, le lecteur qui attend qu'il se passe quelque chose en est pour ses frais parce qu'on ne peut pas vraiment dire qu'il y a de l'action, des rebondissements, une enquête palpitante et un meurtrier très malin. J'ai trouvé ça assez plat, presque ennuyeux. J'aime beaucoup lorsque dans un roman policier, les personnages prennent le dessus et que leur âme est explorée un peu plus que les faits (comme le fait Vargas par exemple ou, dans un autre registre, Mankell), mais ici, il manque quelque chose à la plume de Martha Grimes pour que vraiment ce livre décolle et soit d'une qualité égale à d'autres ouvrages entrant dans cette catégorie. Un peu l'impression que l'auteur a voulu essayer autre chose, sans vraiment oser sortir de son genre favori et que cela l'a étouffée, qu'elle s'est retrouvée coincée dans quelque chose dont elle n'avait plus la maîtrise et que cela a donné naissance à ce roman sans vie. Ceci n'est évidemment que supposition et impression de ma part.

A ne pas lire en premier, me semble-t-il pour se familiariser avec l'oeuvre policière de Martha Grimes, sous peine d'être déçu.

Ma note: 1,5/5




De :Sahkti1 Envoyé : 24/04/2007 11:56
Martha GRIMES, Le mauvais sujet


"Le mauvais sujet" est le premier titre de la série des enquêtes de Richard Jury. L'occasion pour le lecteur de faire connaissance avec le cher Merlose Plant et son irascible Tante Agatha, avec Marshall Trueblood ou encore Viviane Rivington, qui n'aura de cesse de hanter les coeurs de Richard Jury et de Melrose Plant par la suite.
Une histoire de meurtres commis dans des auberges aux noms les plus étranges les uns que les autres. Jury cherche à démasquer le coupable tout en faisant connaissance avec les habitudes locales.
C'est rempli d'humour et de bons mots, les personnages sont truculents et dès le départ, Martha Grimes donne envie de connaître la suite de leurs aventures, tant on s'y attache rapidement.

Si vous n'avez encore rien lu de cet auteur, je vous conseille de commencer par ce titre qui vous permettra de situer chaque protagoniste et d'y voir plus clair pour la suite de la série.
J'ai bien aimé cette ambiance pittoresque et ces personnages hauts en couleurs, Martha Grimes apporte beaucoup de vivacité à l'ensemble.



De : Sahkti1 Envoyé : 17/05/2007 12:14
Martha GRIMES, L'auberge de Jérusalem

A la veille de Noël, Richard Jury fait la connaissance d'Helen Minton, dont il tombe immédiatement sous le charme. Ils ne se verront que quelques heures, la jeune femme est retrouvée morte dans le manoir de Old Hall qu'elle faisait visiter aux touristes. Jury n'est pas chargé de l'enquête mais son coeur lui commande de rester sur place pour démêler l'intrigue.

Parallèlement, Melrose Plant, affublé de la tante Agatha, est invité avec Vivian Rivington dans une ancienne abbaye rénovée en habitation et qui, par le plus grand des hasards, se trouve à proximité de l'endroit où enquête Jury. L'enquête sera menée de front par les deux amis.


Un Richard Jury plus faible que dans d'autres intrigues, sans doute à cause des sentiments confus qu'il éprouve pour la victime (ça m'a fait penser au commissaire Brunetti, de Donna Leon, qui perd ses moyens dans "Mortes-eaux" à cause d'une femme, le cheminement est identique).
Ce récit ressemble à un huis-clos oppressant, tous les invités sont bloqués dans l'abbaye à cause des abondantes chutes de neige et la pression ne tarde pas à monter, la tension est palpable. Martha Grimes s'y entend pour détailler en profondeur et en détail chacun des protagonistes, histoire d'égare le lecteur sur quelques fausses pistes. Il y a à nouveau dans cette histoire des personnages éphémères et très attachants comme la petite Chrissie de l'Auberge de Jérusalem ou la petite orpheline de Bonaventure qui apprend un tour de magie à Jury. Cette apparition de personnages furtifs mais marquants apporte un plus à l'ambiance créée par Martha Grimes dans ses romans policiers, c'est quelque chose que j'aime beaucoup.

Par contre, je me serais volontiers passée de ce happy end en forme de conte de Noël qui apporte peu au récit. (3,5/5)




De : Sahkti1 Envoyé : 05/06/2007 11:11
Martha GRIMES, Les cloches de Whitechapel

Une jeune femme est retrouvée morte dans une barque sur la Tamise, à Londres. Parallèlement, Marchal Trueblood découvre un cadavre dans un secrétaire qu'il vient d'acheter à Lady Summerston à Long Piddleton. Les deux enquêtes se croisent rapidement, l'identité du cadavre jetant la confusion...

Confusion, c'est un mot qui pourrait caractériser ce récit. trop dense, pas toujours clair, très ambigü sur la fin. Et puis une inconhérence, enfin il me semble: le lecteur fait la connaissance du personnage excentrique de Diane Demorney dans ce récit, or elle apparaît ci et là dans de précédents récits. Je lis la série des enquêtes de Richard Jury en tenant compte de l'ordre en V.O., ayant appris à me méfier des tours de passe-passe des éditeurs qui proposent des traductions françaises des séries polars (on a vu ce que ça donnait avec Mankell, ce chaos!)

J'ai déjà eu "la blague" avec les enquêtes de Brunetti, par Donna Leon, où un mort refaisait son apparition dans un volume ultérieur, en bonne santé, or là encore, je me suis fiée à l'ordre de parution renseigné sur le site officiel de l'auteur. Bizarre donc...

Ce détail n'enlève rien à l'humour et l'ironie déployés par Trueblood et Plant dans ce récit, des personnages hauts en couleur que j'aime beaucoup.

PS: note à l'éditeur francophone, Guinness prend deux N Smile (3/5)



De : Sahkti1 Envoyé : 17/09/2007 21:10
Martha GRIMES, L'inconnue de la crique

Place à Melrose Plant dans cette nouvelle enquête de Martha Grimes. Notre séduisant gentleman loue un manoir splendide mais délaissé par ses propriétaires en Cornouailles. C'est que quatre ans plus tôt, leurs deux enfants se sont noyés au pied de la falaise qui borde la demeure et les souvenirs sont trop lourds à porter.
Alors que Plant prend possession de la maison, une femme du village disparaît sans laisser de traces, ce qui ne lui ressemble pas, et une autre est retrouvée assassinée dans une crique toute proche.
Jury est en Irlande du Nord depuis un mois; Melrose Plant tente de démêler les fils de l'intrigue avec le commissaire Brian Macalvie, que les lecteurs ont pu rencontrer dans de précédentes aventures de la fine équipe.

Pas le meilleur de Martha Grimes à mes yeux. Une enquête décousue, un Melrose Plant complètement rongé par la nostalgie, son entourage de Long Pid monté en caricature pendant quelques pages (et c'est bien dommage, ils sont terribles!), un Jury absent qui débarque en fin de récit tel un carabinier d'Offenbach ou un Zorro fatigué, juste pour inscrire son nom quelque part sur l'affiche...

Est-ce que Martha Grimes se sent perdue dans son héros fétiche? Possible, mais je ne le pense pas, malgré tout, car elle a pondu de très bons bouquins dans lesquels Jury n'apapraissait pas. Ici, beaucoup d'éléments se mélangent, tout va très (trop vite) par moments, les boucles ne se bouclent pas et ça semble un brin brouillon.
J'ai connu mieux chez cette auteure. (3/5)




De : odilette84 Envoyé : 19/11/2007 18:46
le sang des innocents.

une petite fille est retrouvée assasinée en pleine rue, une autre a disparue il y a quatre ans, une inconnue est tuée dans le jardin d'un gentleman.
toutes ces affaires ont-elles un lien ?, c'est ce que va tenter de découvrir le commissaire Jury.

ambiance British, policier sympathique, mais roman décousu, avec des sous entendus d'une part ( ex le tour de passe passe de la découverte de l'identité de l'inconnue) et d'autre part de longues pages de blablas sans intérêt pour l'enquête, comme par exemple, le concours organisé pour trouver un prénom à une chèvre ou la rencontre d'une enfant mal élevée dans une bibliothèque...bref des passages voire des chapitres inutiles .
finalement, peu passionnant ce policier ne me laissera aucun souvenir .

ma note : 2/5


_________________
Philcabzi
Ainsi qu'une journée bien remplie donne un doux dormir, ainsi une vie bien employée donne un doux mourir. Leonardo da Vinci

Ma PAL: 64 livres
Lecture du moment: Les âmes perdues de Dutch Island de John Connolly
avatar
Philcabzi
Admin

Nombre de messages : 2995
Age : 41
Location : Québec/Canada
Date d'inscription : 25/10/2008

http://latetedanslechaudron.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Martha GRIMES (Etats-Unis)

Message  s-lewerentz le Mer 4 Nov 2009 - 12:54

Le mystère de Tarn House – Martha Grimes

Résumé
Le commissaire Jury s’est épris de Jane, une jeune femme qu’il a l’intention d’épouser. Mais quelques semaines après leur rencontre, elle est retrouvée morte ; elle se serait suicidée. Ecarté de l’enquête, le commissaire envoie son ami Plant en espion pseudo bibliothécaire chez les Holdsworth à Tarn House, la belle-famille de Jane. Il faut dire que ce décès est le quatrième en six ans dans la famille et ça commence à faire beaucoup, d’autant que tous en ont visiblement après l’argent de l’arrière-grand-père Adam qui, pour mieux les narguer, s’obstine à vivre à Castle Howe, une maison de retraite toute proche. Quant à Alex, le fils de Jane, il disparaît.

Commentaire
C’est la première fois que je lis Grimes et je suis assez convaincue, surtout par les ambiances. Secrets de famille et belles demeures dans le brouillard de la campagne anglaise. Les personnages sont sympathiques bien qu'un peu "légers", l’énigme intéressante mais la fin extrêmement décevante. Ça se lit très vite. Je pense que la prochaine fois, je la lirai en v.o., car l’auteur semble avoir un humour assez caustique qui ne rend pas très bien en traduction française.
Vite lu, certainement vite oublié mais de temps en temps, ça change les idées.

Auteur
L’Américaine Martha Grimes est née en 1931. Après des études de lettres, elle enseigne dans différentes universités. Sa série policière la plus connue met en scène le commissaire Richard Jury et son ami aristocrate Melrose Plant. Elle a reçu plusieurs prix.

3.5/5

(éd. Pocket, 1994)
avatar
s-lewerentz

Nombre de messages : 865
Location : La Chaux-de-Fonds, Suisse
Date d'inscription : 27/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Le paradoxe du menteur - Pocket - 1,5/5

Message  zeta le Dim 28 Fév 2010 - 12:01

Je viens de me rendre compte que dans ma dernière critique de cet auteur, je m'interrogeais sur la nécessité de continuer à la lire ! J'aurais dû m'en souvenir quand j'ai acheté son dernier opus sorti en livre de poche qui m'a passablement ennuyé.
Pour résumer, sans trop dévoiler l'histoire, je peux dire que l'intrigue est complètement invraisemblable, que le commissaire Jury s'y montre empoté et peu psychologue, qu'un des personnages principal est un chien, adorable au demeurant, mais j'ai beau prêter à la gente canine une intelligence certaine, je dois dire que ce chien là tient du fantasme anthropomorphique .... Par contre si vous vous intéressez à la physique quantique il y a dans ce roman quelques théories qui prennent bien la tête ... est-ce pour cela que les protagonistes abusent autant des boissons alcoolisées dans les pubs ? Avec des scènes récurrentes de dégustation de vins et whisky. Enfin bref, je n'ai pas aimé ce roman policier là.
avatar
zeta
Admin

Nombre de messages : 4028
Location : lot et garonne - France
Date d'inscription : 25/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Martha GRIMES (Etats-Unis)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum