J.H. GRIFFIN (Etats-Unis)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

J.H. GRIFFIN (Etats-Unis)

Message  Lacazavent le Sam 13 Déc 2008 - 10:07

De : Mousseliine Envoyé : 31/07/2004 18:30
Dans la peau d'un noir

Éditeur : Gallimard (11 juin 1976)
Collection : Folio
Format : Poche - 248 pages


L'histoire:
Un écrivain américain, J.H. Griffin, s'est transformé en noir avec l'aide d'un médecin et de maquillage. Pendant six semaines, il mène la vie d'un noir. L'histoire se déroule en 1959, époque où le sud des Etats-Unis était très raciste.



Mon avis:
C'est un récit saisissant. L'auteur nous entraîne dans toutes les émotions par lesquelles il est passé. Maintenant il ne s'agissait que de survivre, des besoins aussi élementaires que manger, boire, pisser, se laver les mains relevaient presque de l'exploit. La grande force du récit est moins de dévider les attitudes racistes que de nous faire entrer dans la peau d'un noir américain, cette perte de dignité, d'estime de soi, d'amour-propre l'auteur l'a ressenti lui-même en tant que noir bafoué par le blanc. Aussi aspect intéressant, Griffin se déplace dans différents états; Louisiane, Alabama, Georgie, Mississipi, d'une ville à l'autre l'attitude des noirs et des blancs diffère. À noter qu'il faut le prendre comme un récit historique pour ce qui est des faits, l'histoire se passe en 1959, les choses ont bien changé, du moins je l'espère. Pour ce qui est des émotions alors là c'est et ce sera sans doûte toujours d'actualité.

Une très belle découverte, à lire très certainement! La forme n'épate pas mais le contenu lui est remarquable. Un récit qui se lit rapidement tellement c'est prenant, d'ailleurs je regrettais de lire aussi vite et de ne pouvoir m'arrêter pour souligner certains passages.

Note : 4.25/5

p.s. Si ma critique ne vous convainc, il y a de bonnes critiques sur Amazon.fr


John Howard Griffin est né en 1920 à Dallas (Texas). Étudiant en médecine, il se destine à la carrière de psychiatre. S'intéressant à la musicologie, il vient en France travailler avec Nadia Boulanger et fait des recherches historiques chez les Bénédictins de Solesnes.

Il a fait la guerre de 1940 dans le Pacifique et a été sérieusement blessé à deux reprises. En 1947, il retourne aux États-Unis où il continue ses études de philosophie et de théologie avant de devenir écrivain.


De: Marion

Dans la peau d'un Noir est tout d'abord un récit saisissant, absorbant; du point de vue des aventures vécues dans les différents états visités: à savoir que les attitudes des Noirs diffèrent selon les états! Du point de vue des émotions que l'auteur nous fait parvenir, en se privant de beaucoup de choses, comme manger, boire, les besoins de tous les jours...

A savoir que c'est un récit historique, datant de 1959, depuis ce temps, les choses ont beaucoup évolué entre les Noirs et les Blancs! C'est aussi un récit à valeur de témoignage, narrant le vécu de l'auteur, ses difficultés rencontrées. Dans ce livre, l'auteur a voulu transmetttre au lecteur ce que pouvait éprouver un Noir, que l'on juge seulement de par sa couleur, son apparence. C'est un livre dont la forme n'est pourtant pas originale, mais son contenu est remarquable; il fait vraiment réfléchir sur la condition des Noirs en 1959, et nous apprend beaucoup de choses. C'est une autobiographie réellement émouvante, saisissante et passionnante, que lorsqu'on la commence, il est difficile de s'en décrocher...

Note : 4.25/5
(Marion, France)




De : natevaP Envoyé : 10/12/2005 17:38
DANS LA PEAU D'UN NOIR de J.H.GRIFFIN
3.5/5



Afin de vivre la ségrégation plutôt que de disserter sur le sujet, J.H. Griffin se transforme en Noir avec l'aide d'un dermatologue qui lui fournit le traitement nécessaire. Il va vivre pendant six semaines les brimades qu'il dénonce, dans les états du sud les plus ségrégationnistes, coupé de sa famille et prêt à assumer une fois l'expérience terminée les conséquences d'une telle audace en cette fin des années 50.


C'est une expérience qui me paraît difficilement réalisable dans la conjoncture d'alors. J'ai du mal à admettre qu'on ait pu l'assimiler à un Noir, la couleur de la peau n'étant pas la seule caractéristique de la négritude. Cela dit, on assiste à une errance ponctuée de rencontres chaleureuses qui sont transcrites avec vraisemblance. C'est un savant mélange d'humilité, de révolte muette et de dignité lorsqu'il constate que le Noir ne peut se poser nulle part car il n'y a pour lui aucune place dans cette société qui abuse de lui tout en voulant nier jusqu'à son existence. Les passages alternatifs d'une identité à l'autre (Noir/Blanc) de la fin ne m'ont pas paru très crédibles. Les Noirs sont souvent trop intègres et les Blancs qu'il rencontre en tant que Noir toujours entachés de vices, une simplification inutile et sûrement erronée. On devine sa critique des Blacks Panthers à demi mots lorsqu'il aborde le racisme dans l'autre sens mais de manière beaucoup trop brève et timorée. J'aurais souhaité un peu moins de parti pris pour être réellement convaincue.

Nateva



De : doriane99 Envoyé : 01/05/2006 10:14
Dans la peau d'un noir


Dans les années 50, au Sud des USA, un journaliste par le biais d'un traitement médical qui fonce la peau arrive à se faire passer pour un homme de couleur et vit le quotidien des "Noirs" pendant un mois et demi.

Même si l'écriture n'est pas exceptionnelle, le récit est boulversant... Le journaliste a réellement réussi à se transformer, tant du point de vue physique que mental, à tel point que son retour "à la normale" n'a pas été si facile pour lui... J'ose espérer que la problématique de l'intégrations des Noirs aujourd'hui n'est plus la même, malgré tout, on ne peut s'empêcher de faire des parallèles avec certaines situations, ici en France, vis à vis des émigrés en général...

La fin m'a moins plu, comme Chimère, les passages alternatifs noir-blanc sont un peu surréalistes, mais il n'empêche que ce livre se dévore et est une bonne piste de réflexion

3.75/5


avatar
Lacazavent
Admin

Nombre de messages : 5582
Age : 31
Location : France
Date d'inscription : 25/10/2008

http://quandlappetitvatoutva.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum