Jean-Christophe GRANGE (France)

Aller en bas

Jean-Christophe GRANGE (France)

Message  Lacazavent le Ven 12 Déc 2008 - 10:39

De: Isabelle

Jean-Christophe Grangé - Le concile de pierre
(LGF - Livre de Poche, 2002, 413 pages)

Ce livre est tout simplement génial!

C'est le premier de cet auteur que je lis et je trouve que sa façon d'écrire est vraiment bien. J'ai eu un peu de mal à entrer dans le bouquin mais une fois qu'on y est, il est vraiment difficile d'en sortir. Il y a du suspense de bout en bout et la fin est tout ce qu'il y a de plus surprenante.

Note : 5/5
(Isabelle)

De: SarahEmily

Jean-Christophe Grangé - Le concile de pierre

Les intrigues de cet auteur sont vraiment exceptionnelles. Même s'il va parfois un peu loin dans ses jeux (je pense entre autres aux "Rivières Pourpres" et à l'examen de l'eau cachée sous les paupières...), il nous emporte. J'aime voir combien il peut nous emporter dans des lieux que l'on n'aurait jamais imaginés, au rythme d'un suspense bien soutenu.

L'histoire : Une femme adopte un jeune enfant asiate. Peu après, ils échappent de justesse à un accident. Le petit garçon risque de mourir, mais il reçoit, de nuit, la visite d'un acupuncteur qui le sauvera. Personne ne sait d'où il vient... mais il sera retrouvé mort le lendemain matin. Les morts s'accumulent, les événements bizarres aussi. Qui est finalement Lucien, le jeune garçon qu'elle a adopté? D'où vient-il? Et pourquoi? Pourquoi cherche-t-on à les éliminer? Comme dans "les Rivières Pourpres", le tout culmine dans un lieu à mi-chemin entre la fantaisie et l'horreur, où on n'aurait jamais cru pouvoir se rendre.

Fort divertissant, sans être exceptionnel. C'est un roman que j'ai aimé lire, que j'ai lu rapidement (un exploit en ce moment), mais que je ne relirai probablement pas.

Note : 4/5
(SarahEmily)

De : Cherubs Envoyé : 2002-09-13 17:32
Les rivières pourpres

J'avais vu le film, j'ai eu envie de lire le livre!

Alors voilà:
Un policier célèbre (autant pour ses enquêtes que pour ses frasques) enquête cette fois-ci sur un étrange meutre ds un petit village tranquille et isolé,situé au pied de la montagne...
Conspiration,vengeance,folie;quel peut bien être le mobile de ce crime qui au départ,semblait tout de même assez simple à élucider???

Au fil de l'enquête,il fera la connaissance d'un jeune lieutenant,aux manières assez particulières également qui lui, enquêtait sur un autre crime,plus léger,ds la ville voisine et qui par un stupéfiant concours de circonstances se retrouvera mêlée à cette première affaire.

Histoire tordue,machiavélique,complètement saugrenue et à vous dresser les cheveux sur la tête!
J'ai adoré,tout simplement!
Bien meilleur que le film!

je lui donne 4.5 sur 5, -0.5 point pour la fin qui m'a laissé sur mon appétit!


De : nimbus Envoyé : 04/07/2003 21:41
Les rivières pourpres


je viens ( enfin) de finir les rivières pourpres, et je ne sais pas trop quoi en penser ?
Bien écrit, bien documenté, bien construit!
Mais c'est quand même La Joconde peinte au balai brosse!
Les personnages sont caricaturaux, surtout les flics! Se lavent jamais, dorment jamais, mangent jamais: des automates.
Apres 50 pages, on a deviné la fin: c'est le même témoin qui decouvre le premier meurtre, puis le second, une fusillade se déroule en bas de chez lui...mais on ne pense jamais à lui demander son emploi du temps!
Et beaucoup de questions en suspens à la fin du livre!
Peu crédible tout ça!

Note 2 / 5


De :missplume3 Envoyé : 02/12/2003 21:46
l'Empire des loups

L'empire des loups est absolument fantastique!!! je lui mes 5/5! il nous tient en haleine de façon phénoénale, on le dévorerait presque...
A lire inévitablement!!!
Missplume


De : mamanlouve Envoyé : 03/12/2003 15:16
l'Empire des loups

mousseline n'hesite pas... je viens de le terminer l'Empire des loups et je le conseil... aussi bon que les riviere pourpres tant qu'a moi. Ceux qui en ont fait de mauvaise critique connaisait-il le style grangé????

Toujours est-il que moi je le cote aussi 5/5


De : Luciole Envoyé : 16/12/2003 20:00
l'Empire des loups

L'empire des loups est un vrai livre d'action, on a presque l'impression d'etre devant un film, Grangé à cette incroyable capacité, quand le personnage court, on est presque essoufflé avec lui ! Donc un très bon livre, il n'y a aucune epaisseur, les personnages sont superficiels et il n'y a aucune place au psychologique, comme dans un production américaine, tout est noir ou blanc.

ma note, 4/5, car quand même, on ne dois pas le commencer si on peut pas le terminer dans la foulée...
luciole


De : hermanicuss32 Envoyé : 07/07/2004 18:42
La ligne noire


Marc a subi deux traumatismes dans son passé : le suicide d’un ami et le meurtre sauvage de sa femme. Il s’est depuis lors passionné pour une seule chose : le crime. Il recherche constamment une seule et unique chose : entrer dans la tête d’un tueur. Mais pas n’importe quel tueur. Il lui faut un tueur en série. Lorsque Jacques Reverdi est arrêté en Malaisie pour le meurtre de plusieurs femmes, Marc tient enfin une cible. Il doit piéger ce tueur en série pour découvrir son fonctionnement.

Commence alors un échange de mails et de lettres entre le tueur et Marc. Un échange dont l’aboutissement est loin d’être celui auquel s’attendent et Marc et le tueur.


Un roman absolument affreux…… Ce livre me fait vaguement penser à american psycho qui parle aussi d’un tueur en série. Mais cette fois-ci Grangé va plus loin, il entre dans la tête d’un tueur (j’espère qu’il s’en est sorti). Il faut avoir le cœur et l’esprit bien accroché pour en sortir intact.

Ce n’est pas trop mon genre de livres on dirait… 3,5/5 mais il ne tient qu’à vous de tenter de pénétrer le cerveau d’un des plus grands tordus du siècle….

Grangé doit l’être aussi un peu pour écrire des trucs pareils mais bon…. ;-)

Steph

De: Mousseline

Jean-Christophe Grangé - Le vol des cigognes
(LGF - Livre de Poche, 1999, 377 pages)

Époustouflant! Ça tient en haleine pour de vrai!

Louis Antioche, 32 ans, qui vient de terminer son doctorat en histoire, se voit offrir par un ornithologue réputé d'enquêter sur des cigognes qui disparaissent pendant leur hibernation. Il les suit à travers leur périple: les Balkans, Israël, Centre Afrique. Que cache le vol des cigognes? un traffic? pourquoi toute cette violence partout sur la route des cigognes?

J'ai beaucoup aimé ce premier bouquin de Jean-Christophe Grangé. C'est original, différent. Il y a un bon suspense. Je vous le suggère avec plaisir.

Note : 4.25/5
(Mousseline)


De: Zanie

Jean-Christophe Grangé - Le vol des cigognes
Très bonne intrigue, très bien écrit, très intéressant.

Les idées sont très originales, je trouve décidemment que cet auteur a de l'avenir! En effet, les policiers, trop souvent se ressemblent plus ou moins. Mais Grangé a une imagination très fertile. Peut-être parce que c'est un Français et comme les polars actuels sont souvent le fruit de la littérature anglaise, cela fait vraiment différent.

En tout cas, je trouve que c'est chouette, qu'il renouvelle un peu le genre. Je l'ai préféré aux "Rivières Pourpres", probablement parce que la fin de celui-là m'avait laissée sur ma faim.

Donc, je le recommande fortement à ceux et celles qui aiment les polars.

Note : 4.2/5
(Zanie)
avatar
Lacazavent
Admin

Nombre de messages : 5581
Age : 32
Location : France
Date d'inscription : 25/10/2008

http://quandlappetitvatoutva.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-Christophe GRANGE (France)

Message  Lacazavent le Ven 12 Déc 2008 - 10:49

De: Mousseline

Jean-Christophe Grangé - Les rivières pourpres
(Livre de Poche, 2001, 409 pages)

Des personnages violents, agressifs, fous. Même les lieux sont violents, dangereux, austères. Tout est noir. Mais ça me plaît comme ça.

Je suis très contente d'avoir lu un thriller français, c'est rare que j'en lis. J'ai appris beaucoup de choses sur l'alpinisme et j'ai bien apprécié. C'est un très bon livre. Mais il me semble que ce livre ne mérite pas toute la publicité qu'on lui a faite. Et c'est certainement exagéré que de le comparer aux "Silence des agneaux", et de comparer l'auteur à Stephen King; faut pas charrier!

Bon faut dire que la fin m'a rendu amère. Sinon, j'ai beaucoup aimé malgré ses quelques défauts. Un auteur qui a certainement un bon avenir devant lui!

Note : 4/5
(Mousseline)


De: Loukiana

J'ai beaucoup aimé "Les rivières pourpres". Pour une fois que je lis un thriller policier où les policiers n'ont pas l'air de travailleuses sociales!

J'ai trouvé l'histoire bien ficelée, çà se lisait facilement et j'ai appris plein de choses. Mais la fin est plutôt tirée par les cheveux mais c'était très bon quand même.

Note : 4.25/5
(Loukiana)


De: Annabelle

Jean-Christophe Grangé - Les rivières pourpres

J'ai vraiment adoré lire ce livre. Je l'ai dévoré du début à la fin en deux nuits. Et avec toutes mes études j'ai pris du retard sur celles-ci mais je ne pouvais pas lâcher les yeux de ce roman.

Parfois certains passages sont très durs mais justifiés selon moi. J'ai bien aimé voir la vie de policier à la limite de la justice. Ça faisait du bien de voir et d'admettre que les policiers ne sont pas toujours gentils et calmes, qu'ils ont en eux la même fibre que certains criminels.

Beau roman.

Note : 4.5/5
(Annabelle)


De: Spiderlyne
Au début j'ai eu de la difficulté à entrer dedans mais par la suite je ne pouvais plus m'arrêter.
Très bon suspense.
Note : 4/5


De: Tity

Jean-Christophe Grangé - Les rivières pourpres

J'ai vraiment adoré ce roman et ce même si j'ai dû m'y reprendre une dizaine de fois pour lire le début. Oui oui une dizaine de fois sans joke. Je ne sais pas pourquoi mais je n'arrivais pas à accrocher au début. Une chance que j'ai persévéré puisqu'à partir du 3ième chapitre j'ai été plus qu'accrochée!

J'ai bien aimé les personnages principaux (Karim et Niémans). Je les ai trouvé vrais; pas dans le sens réel mais plutôt dans le sens de juste et franc. J'ai aussi bien apprécié l'histoire même si la fin fut tragique.

Et maintenant avec le recul je me demande vraiment comment j'ai pu avoir tant de difficulté à accrocher au début.

Note : 4.5/5
(Tity)


De: ALC

Jean-Christophe Grangé - Les rivières pourpres

J'ai bien aimé ce livre. Mes aspects préférés sont le côté obscur des deux détectives (j'adore les personnages sombres) ainsi que la convergence des deux enquêtes.

Par contre, j'ai été déçu par la fin. Non pas par la mort de Niemans, c'était la seule fin possible pour ce policier qui allait vraisemblablement être accusé de meurtre (au moins il meurt en fonction sans le déshonneur). Non, ce que je n'ai pas aimé c'est les deux personnages assumant une unique identité. C'est exactement la trame d'un roman de Dean Koontz dont j'ai malheureusement oublié le titre.

Note : 3.5/5
(ALC)


De: Pico

J'ai adoré Les rivières pourpres. Bien aimé que l'histoire soit en France, ça fait différent de l'américain. J'ai aimé le croisement des enquêtes et les personnalités des policiers. Je n'ai pas trouvé ça dur, je m'attendais à bien pire que ça.
On lit ce livre comme on écoute un film, deux histoires, deux caméras.
Note : 4.5/5


De: Chatminou

Jean-Christophe Grangé - Les rivières pourpres

Bien difficile de mettre une note. J'ai embarqué à 100 km à l'heure, puis j'ai quitté à 90 km. Je suis encore toute meurtrie de cette chute dans le précipice de la folie. Tout le monde est fou dans cette histoire. Taré, dégénéré, ratissé du bulbe!

Policier décadent, pas un ripoux, mais un de ceux qui a franchi la frontière qui sépare le voleur du flic. Un de ceux qui enfant jouait le rôle du flic et qui dans sa phase de maturité est devenu un tueur. Certes, il tue les assassins, les crapules et les sanguinaires. Il tue au nom d'une justice qui n'a que le nom justice. Celle de la fausse morale de ceux qui laissent le système s'empaler au nom de la loi. Pierre Niémans est un super flic, une vedette, un génie en déséquilibre sur la falaise de la morale. Sa dernière folie meurtrière le désigne pour Guernon, un bled perdu dans l'Isère, où un crime de maniaque vient d'être découvert.

Karim Abdouf est flic aussi. Lui c'est le voleur devenu flic. Brillant, intelligent, mais d'origine arabe. Le Beur qui part en guerre. Puisqu'il ne veut pas infiltrer les siens, il se retrouve à Sarzac, loin de tout, dans le département du Lot. Une petite école cambriolée, une tombe profanée vont réunir nos deux héros sur deux enquêtes parallèles qui convergent vers un assassin sanguinaire, sauvage, hors du commun.

Tout ça c'est existant... c'est un polar, non! Mais... hélas, il y a toujours un mais... la fin est tellement cul-cul et d'un prévisible que même moi la cancre de la découverte, je la voyais venir comme une tonne de briques!

Malgré tout, j'ai bien aimé ce roman noir. Grangé à une belle plume. Des tournures de phrase imagées, un style. C'est un auteur à suivre. Personnellement je vous recommande "Le vol des cigognes" beaucoup moins décevant dans sa conclusion.

Note : 3.8/5
(Chatminou)


De: Malou
J'ai lu "Les rivières pourpres" il y a deux ans, livre qui m'a beaucoup fascinée. Je l'ai relu hier pour la deuxième fois avec autant d'avidité que la première sinon plus (j'ai lu entre temps les deux bouquins qui lui succèdent avec autant de succès).

Je vois pour la première fois le film "Les rivières pourpres" aujourd'hui. Je suis franchement anéantie que l'interprétation se résume, excusez moi l'expression, à une sombre merde. Je ne trouve pas d'autre mot pour qualifier le film adapté de cet ouvrage qui m'a tenu en éveil jusqu'à l'aube.

Tant de différences me paraissent inacceptables. Pourquoi Niémans n'a pas "ses lunettes cerclées de métal"? pourquoi Karim Abdouf a un nom francé, et ne porte pas les dreaklocks, ses boucles d'oreilles? la France est-elle raciste à ce point? pourquoi la soeur Andrée est-elle la mère de Judith? pourquoi Fanny n'a pas, dans le film, les cheveux bouclés? autant d'interrogations sur le rapport entre le film et le livre.

M. Grangé, avec tout le respect que je vous dois en tant qu'écrivain, je vous demande de ne plus laisser adapter vos romans à des films pour incultes tels qu'est la moyenne des Français d'aujourd'hui.

Une fan de vos romans qui attend le prochain avec impatience mais je vous promets que je resterai fidèle à vos chef-d'oeuvres d'écriture.

(Malou)


De: Dytal

Jean-Christophe Grangé - Les rivières pourpres

Un suspense formidable, du début à la fin, de la première à la dernière page...
Deux enquêtes policières en parallèle, l'une qui cherche le lien entre un vol dans une école et une tombe ouverte... l'autre enquête cherche à comprendre une série de meurtres tous plus sordides les uns que les autres.
Génial! Un livre qui vaut le détour!
Note : 5/5


De : Stephermanicus Envoyé : 06/12/2004 19:56
Les rivières pourpres.

Un petit cadeau et une excellente surprise !!
J'avais vu le film et je n'avais pas vraiment envie de lire le livre...
Mais ce fut excellent!!!
Je l'ai trouvé beaucoup plus prenant que le film : Grangé ne nous laisse aucune seconde de répit.
Il nous lance dans l'histoire dès le premier mot et ne nous laisse plus tranquille.
C'est peut-être un peu trop fort : il se concentre uniquement sur le thriller et très peu sur les personnages (ce que le film met plus en évidence je trouve)

Mais pour les amaterus de suspens c'est un incontournable : du Grand Grangé!!

4/5



De : van1709 Envoyé : 01/06/2006 17:41
La ligne noire

Résumé :
Marc Dupeyrat est journaliste. Son meilleur ami s’est suicidé et des années plus tard, sa fiancée est morte assassinée après avoir été torturée. Dans les deux cas, il a découvert les corps et est tombé dans un coma qui a effacé ses deux souvenirs. Il est obsédé par une seule chose : les tueurs en série. Il veut en savoir toujours plus. Ainsi, lorsqu’il apprend que le tueur en série Jacques Reverdi, a été arrêté en Asie du Sud-est, il veut à tout prix, peu importe le moyen, comprendre ce qui lui passe par la tête.

Mon avis :
Un roman vraiment très très noir, on entre entièrement dans la folie du tueur. On suit le journaliste, qui découvre petit à petit des éléments qui permettent d’expliquer pourquoi le tueur agit ainsi. C’est vraiment horrifiant, et il faut être bien accroché. C’est bien du Grangé, et on se demande comment il a pu écrire des trucs pareils. C’est très bien écrit et à la fin on a une très belle surprise (m’enfin « belle » c’est pas vraiment le bon mot). L’auteur continue à me surprendre, j’adore !

Note : 4.5/5

De : Laïze Envoyé : 19/05/2007 13:59
La ligne noire

Il existe, quelque part, en Asie du Sud-Est, entre le tropique du Cancer et la ligne de l'équateur, une autre ligne. Une ligne noire jalonnée de corps et d'effroi…

Marc Dupeyrat est journaliste pour le magazine Le Limier, spécialisé dans les faits divers. Pour lui, simple routine de relater l'arrestation en Malaisie de Jacques Reverdi soupçonné de plusieurs meurtres atroces. Pour subvenir à ses besoins, Khadidja étudiante en philosophie court les castings où les filles sont traitées comme de la chair fraîche. Tout est normal jusqu'au moment où Marc se prend de passion pour Reverdi et cherche à en savoir plus. Deux morts atroces ont marqué son passé : un ami au lycée et sa femme en Sardaigne. C'est certainement ce qui a poussé Marc à se spécialiser dans les faits divers. Son obsessions : comprendre les mécanismes de la pulsion meurtrière. Quoi de mieux que cette affaire Reverdi pour s'y essayer ? Le Limier dispose de peu de moyens, hors de question de faire le voyage en Malaisie aux frais du patron. Marc doit alors chercher un autre moyen. Il se lance alors dans un jeu très dangereux qui l'emmènera très loin, aux confins de la jungle asiatique, mais aussi aux confins de l'âme humaine et de tout ce qu'elle peut receler de plus monstrueux, d'inhumain. Impossible d'en dévoiler plus sans gâcher le plaisir de lecture des amateurs.

Les deux premières parties de ce roman sont très entraînantes et se lisent à une vitesse incroyable. En revanche, la troisième est un peu fastidieuse, une longueur qui dévoile en plus une bonne dose d'insanités. Certaines images sont assez frappantes voire effrayantes tout au long de ce livre, on aimerait parfois se voir épargner certaines de ces images, mais ce sont les règles du genre, la noirceur est de mise. Chaque personnage gagne en profondeur grâce à un passé hors du commun. C'est un excellent thriller, le suspense est haletant, le dépaysement complet.

Ma note : 4/5
avatar
Lacazavent
Admin

Nombre de messages : 5581
Age : 32
Location : France
Date d'inscription : 25/10/2008

http://quandlappetitvatoutva.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-Christophe GRANGE (France)

Message  Lacazavent le Ven 12 Déc 2008 - 10:50

De :lalyre7032 Envoyé : 28/09/2007 13:56
Le serment des limbes - Jean-Christophe Grangé Albin Michel
Parution 2007 652 p.


Dans ce roman,nous suivons Mathieu Durey,fervent catholique et policier à la brigade criminelle de Paris.Lorsqu'il apprend la tentative de suicide de son meilleur ami Luc,lui aussi policier ,il ne comprend pas ce geste,il va enquêter seul mais ne se doute pas qu'il va mettre sa vie en danger.Il découvre une série de meurtres à travers l'Europe,les indices prouvent que les tueurs semblent avoir trouvé le moyen de hâter la décomposition de certaines parties du corps des victimes.
Ce que Mathieu découvre au cours de son enquête solitaire le stupéfie et va le faire entrer dans la compréhension du mal,le voila sur les traces de Satan,en effet il semblerait qu'il y a plusieurs meurtriers qui tous à un moment ou un autre de leur vie,sont tombés en état de coma et lors de leur mort imminente ont fait un pacte avec le diable,ils auraient prêté le " serment des limbes " ce qui leur permet de revenir à la vie et la vouer à commettre le mal.Mais bien d'autres surprises l'attendent.Que devient Luc dans cette histoire ? Quelles sont les liens entre sa tentative de suicide et les meurtres ? La réponse se trouve dans les dernières pages du roman...

Thriller,policier ou fantastique qui nous révèle les dessous de ce roman à à un rythme captivant,des coups de théâtre qui chaque fois relancent le suspense,de nouveaux éléments qui tiennent en haleine.On voyage avec Mathieu dans plusieurs pays,on fait la connaissance du monde de la prostitution africaine.Mais notre ami policier saura t-il préserver sa vie dans cette enquête qui le confronte à la réalité du diable??
4,5/5
Lalyre


De : 82naurore Envoyé : 11/11/2007 16:57
L'empire des loups
Albin Michel 456 p.

Ma note : 3.5/5

Résumé :
Au début, le lecture suit deux histoires en parallèle. La première, nous faisons connaissance avec Anna, femme d'un haut fonctionnaire, travaillant dans une chocolaterie à Paris. Mais elle commence à perdre une partie de sa mémoire, notamment cellle des visages. Puis elle commence à soupçonner des choses étranges derrière sa perte de mémoire. Machination ? Folie ? La seconde est une enquête policière. Trois femmes sont découvertes mortes, torturées, défigurées, dans le quartier de la petite Turquie à Paris. Toutes les trois se ressemblent étrangement, et sont des clandestines turques. Ces deux histoires vont se télescoper de façon assez inattendue.

Mon avis :
Sans avoir été happée par cette histoire, j'ai pas mal apprécié. 'écriture est simple, fluide, les chapitres sont courts, rendant la lecture agréable. Mais l'histoire ne tient pas debout, les personnages sont stéréotypés : le gentil flic qui veut rester honnête, le méchant flic pourri jusqu'à l'os, la gentille-méchante, etc. Aucune surprise dans les caractères et les actes des personnages. A cela, rajoutez une fin complètement hallucinante(celle-là, je ne l'avait aps vue venir ! ). Bref, on n'est pas dans la grande littérature, mais ça reste une lecture de vacances agréable.


De :van1709 Envoyé : 13/01/2008 18:10
Le serment des limbes


Matthieu Durey inspecteur de police, veut comprendre pourquoi son ami Luc a tenté de se suicider. Celui-ci n’est pas mort, mais il est plongé dans un coma d’où il n’est pas sur qu’il puisse revenir. Ce geste est d’autant plus inexplicable que Matthieu et Luc ont toujours été très portés sur la religion. Matthieu est persuadé que Luc a du faire face à une enquête particulièrement difficile pour en arriver à vouloir se suicider. C’est ainsi que Matthieu va se lancer sur les traces de Luc et tenté de travailler sur son dossier en-cours, qui va le mener dans le Jura avec le meurtre de Sylvie Simonet – meurtre d’autant plus mystérieux que le corps présentait différents stades de décomposition, des jambes qui étaient décomposés de plusieurs mois au visage presque intact – et le mystère non résolu du meurtre de sa fille Manon quelques années auparavant.


Un thriller vraiment passionnant. Matthieu tente de comprendre le geste de son ami, et il est prêt à tout pour cela. C’est donc à une descente aux enfers qu’on va assister, avec des personnes capables des pires actes, des personnes ayant vécues une expérience similaire qui les aurait changé. « Le serment des limbes » est un très bon roman, présentant de nombreux rebondissements. Ce livre tellement sombre que ça donne la chair de poule, d’autant plus lorsqu’on est plongé dans l’histoire, mais ça n’en reste pas moins une très bonne lecture.

Note : 4.25/5



De : Myanka_K9 Envoyé : 21/01/2008 00:38
Les rivières pourpres
(Albin Michel - 405 pages)

4.25/5

Tueur en série, histoire de vengeance, secte diabolique? Autant d’hypothèses que devra envisager Niémans, policier aux humeurs sombres et au tempérement violent, lors de son enquête sur une série de meurtres sordides dans un village tranquille aux pieds des montagnes. De son côté l’inspecteur Abdouf, ancien voyou devenu policier, se voit confier deux affaires banales dans un patelin où il ne se passe pratiquement jamais rien. Il ira de découvertes en découvertes et aboutira, inexorablement, aux pieds des dites montagnes où son enquête rejoindra celle de Niémans.


Un bon polar. Un thriller (collection Spécial Suspens) qui, enfin, livre la marchandise. Tout y est : meurtres sordides, enquêtes, révélations, découvertes, rebondissements, moments d’angoisse (bien ressentis d’ailleurs. . . heureusement, je ne me ronge pas les ongles!), une fin bien balancée que moi personnellement je n’avais pas vu venir. Un rythme soutenu qui nous garde dans le roman de la première à la dernière page. De bonnes descriptions mais pas de longueurs. Personne n’est blanc comme neige dans ce roman, ni les policiers, ni les victimes, ni les meurtriers. Bien sûr on se doute de certains trucs, mais ça n’enlève rien à l’intrigue, ça nous aiderait plutôt à nous investir un peu plus dans le roman, l’anticipation jouant un rôle majeur dans tout bon thriller qui se respecte. . . à mon avis. On pourrait dire des personnages principaux qu’ils sont bien campés, même s’ils sont un peu caricaturés, comme les situations, qui sont un peu exagérées. Mais ce n’est pas déplacé étant donné le genre et ça contribue à créer une ambiance propice.


De : loup_en_vadrouille Envoyé : 22/02/2008 18:49
Le serment des limbes

(ed : Albin michel, 2007, 652 pages)

Habituellement, je prends plaisir à résumer l'histoire d'un livre mais là, je n'en ai pas le goût. Heureusement, les résumés de Lalyre et de Van sont très bien écrits et se complètent.

Il est vrai que c'est un bon polar dans le sens où tous les éléments sont réunis pour tenir le lecteur par la barbichette. Une bonne dose de suspense, des éléments nouveaux en permanence, donc de nombreux rebondissements, beaucoup de mystère, une atmosphère bien sombre... etc.

J'ai été jusqu'au bout des 652 pages sans prendre plaisir à lire ce livre. Pourquoi? J'étais curieuse de voir comment l'auteur allait se dépétrer avec son histoire mystique. Pour le reste, il s'agit d'un véritable catalogue des horreurs, ce qui ne m'attire pas particulièrement.
J'ai été fort déçue par le dénouement. Comment est-ce possible? Je devrais plutôt dire que cela est dû à un aspect du dénouement. La résolution de l'enquête est surprenante mais la réaction du personnage principal, Matthieu Durey, m'a beaucoup déçue. Je me suis dit : "Purée! j'ai tenu 652 pages pour ça!". Pour ceux qui l'ont lu, il s'agit du dernier chapitre.

Bref, je n'ai pas trouvé mon bonheur avec ce livre. Mais je pense qu'il est intéressant pour les lecteurs qui sont mordus du genre polar et qui ne sont pas dérangés par des descriptions absolument horribles.

J'essairai tout de même de lire un autre livre de cet auteur pour être sûre de ne pas rater un phénomène incontournable. Le vol des cigognes doit traîner dans ma bibliothèque. J'imagine qu'il y aura encore un tas de choses effrayantes mais qui sait?

Note : 3/5





De : doriane99 Envoyé : 28/05/2008 11:14
Le serment des limbes


Mathieu, inspecteur à la brigade criminelle est anéanti lorsqu'il apprend la tentative de suicide de son ami Luc. Mais bien vite, il doute, Luc est un fervent catholique et ne se serait jamais suicidé. Il décide alors d'enquêter sur les pistes suivies par Luc dernièrement. Meurtres horribles, sectes satanistes, expériences de "mort imminente", un imbroglio d'indices qui le mènera aux portes de l'enfer.

Un excellent Grangé (je les ai tous lus) ! Je l'ai préféré à "la ligne noire" qui m'avait réellement mise au bord de la nausée... Tout du long, j'ai craint l'arrivée du fantastique (je n'avais pas apprécié "l'empire des loups" à cause de sa dimension fantastique) mais là, non, l'explication se tient. Bien sûr, des cadavres horriblement mutilés (mais on en retrouve dans tous les livres de Grangé), mais un suspens haletant, je me suis régalée avec ce thriller.
4,5/5



De : Clochette1509 Envoyé : 26/10/2008 07:55
Le serment des Limbes - Jean-Christophe Grangé


L'histoire
Quand Mathieu Durey, flic à la brigade criminelle de Paris apprend que Luc, son meilleur ami, flic lui aussi, a tenté de se suicider, il n'a de cesse de comprendre ce geste.
Il découvre que Luc travaillait en secret sur une série de meurtres aux quatre coins de l'Europe, dont les auteurs orchestrent la décomposition des corps des victimes et s'appuient sur la symbolique satanique.
Les meurtriers ont un point en commun : ils ont tous, des années plus tôt, frolé la mort et vécu une «Near Death Experience».
Peu à peu, une vérité stupéfiante se révèle : ces tueurs sont des «miraculés du Diable» et agissent pour lui.
Mathieu saura-t-il préserver sa vie, ses choix, dans cette enquête qui le confronte à la réalité du Diable ?


Mon avis :
J'ai également lu tous les Grangé, et j'avais vraiment l'impression que plus on avançait dans ses titres, moins ça me tenait en haleine, sachant que mon préféré restait "Les rivières pourpres".
Et bien, dans celui-ci, je m'y suis plongée avec beaucoup de plaisir malgré les scènes un peu "gore" que j'ai même trouvé un peu moins difficiles que dans les autres romans. Le thème de ce roman est la lutte entre le Bien et le Mal, Dieu contre le Diable.

Et bien malgré le sujet qui pourrait apparaître bien abstrait, ,je crois que ce que j'ai aimé, c'est que tout avait une explication concrète, une origine: les comportements de chacun, même la NDE (Near Death Experience) expliquée par un spécialiste, et qui du coup a éclairé ma lanterne. J'ai même trouvé ça plutôt réaliste.
Ce côté rationnel commençait à faire particulièrement défaut dans les derniers, surtout "L'empire des loups" !
Même la fin, Loup, j'ai trouvé plutôt bien que Mathieu reste sur ses convictions et continue à traquer le mal là où il pensait le trouver.

J'ai beaucoup aimé le rythme donné à l'histoire, les chapitres sont très courts qui précipitent l'action, (c'est une technique facile, mais là en l'occurence pour moi, ça a marché), et honnêtement une fois lancée, j'ai franchement eu du mal à m'arrêter. J'ai bien aimé le personnage de Mathieu, tourmenté, qui a du mal à admettre ce qu'il arrive à son ami, et qui malgré tout tient sa ligne de route envers et contre tout (surtout contre tout !)
Deux petits bémols malgré tout : tout le côté "référence religieuse" que je n'ai pas, donc j'ai quelquefois pataugé, et la fin qu'encore une fois j'ai trouvé un peu abrégée et très facile (mais Grangé a du mal à écrire ses fins de romans, et très souvent, on a l'impression qu'il veut s'en débarasser : allez hop, ça, c'est fait !)

Ma note : 4,5/5
Clochette.

PS : j'ai vu il y a peu de temps "36 quai des Orfèvres" d'Olivier Marchal, et j'ai eu la même impression d'ambiance : grise, triste mais réaliste.
avatar
Lacazavent
Admin

Nombre de messages : 5581
Age : 32
Location : France
Date d'inscription : 25/10/2008

http://quandlappetitvatoutva.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Miserere

Message  doriane99 le Dim 11 Jan 2009 - 16:10

"Le cri était prisonnier des orgues. "

Pour l'écouter : Ici : Miserere

Le Miserere d'Allegri est une oeuvre musicale, chantée à capella, composée au XVIIe siècle. Il était chanté exclusivement lors de la Semaine Sainte, à l'intérieur de la Chapelle Sixtine. Il contient la plus haute note chantée par un homme : un do (initialement chanté par les castrats, aujourd'hui seuls les enfants parviennent à atteindre cette note). Quiconque se risquait à le chanter sans l'autorisation de l'Eglise s'exposait à l'excommunication.

Miserere est aussi le titre du tout dernier livre de Jean-Christophe Grangé. Dernier opus de sa "Trilogie du mal" (après "la ligne noire" et "le serment des limbes"). Le fond de l'intrigue tourne autour de ce "do" magique, obsédant et terrible. Tout commence par un crime un peu mystérieux : un chef de chorale retrouvé mort dans une Eglise, ses tympans auraient été percés violemment et la douleur aurait entraîné son décès. Kassan, policier à la retraite, décide d'enquêter.

Le milieu Arménien, Les tortures sous Pinochet, le nazisme... Comme toujours chez Grangé, des univers terribles se cotoient. On y retrouve la marque de fabrique de l'auteur : des scènes très visuelles (une balade dans les réservoirs de Monstsouris), des meurtres sauvages, des héros hantés par leur passé et une histoire qui tient en haleine de bout en bout. Moins "gore" que La ligne noire, on retrouve le plaisir de lecture du vol des cigognes ou du serment des limbes (oui, je les ai tous lus, je suis accro). Deux petits bémols : une fin tarabiscotée qui m'a un peu déçue et j'aurai dû éviter les interviews de l'auteur : l'effet de surprise n'a pas fonctionné.

D'accord, ça n'est pas de la grande littérature, mais un thriller diablement efficace, pourquoi bouder son plaisir ? Je suis une fan !
4/5
avatar
doriane99

Nombre de messages : 643
Age : 49
Location : Savigny Sur Orge (France)
Date d'inscription : 25/10/2008

http://lepotinoirdedoriane.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-Christophe GRANGE (France)

Message  Philcabzi le Dim 11 Jan 2009 - 16:31

Doriane, est-ce que l'on doit lire les deux autres titres avant ou celui-ci peut être lu indépendament?
avatar
Philcabzi
Admin

Nombre de messages : 2995
Age : 42
Location : Québec/Canada
Date d'inscription : 25/10/2008

http://latetedanslechaudron.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-Christophe GRANGE (France)

Message  doriane99 le Dim 11 Jan 2009 - 17:01

les livres sont totalement indépendants les uns des autres, ce ne sont pas les mêmes personnages
juste une facette du "mal absolu" dans chacun affraid
avatar
doriane99

Nombre de messages : 643
Age : 49
Location : Savigny Sur Orge (France)
Date d'inscription : 25/10/2008

http://lepotinoirdedoriane.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-Christophe GRANGE (France)

Message  Elfe le Mer 8 Avr 2009 - 7:08

La ligne noire


Encore une fois, Grangé m'a pris dans ses filets. J'ai commencé les premières lignes et je n'ai pas laché le livre avant la fin.

Un homme, féru de plongée, emprisonné pour le meurtre d'une femme.

Un journaliste, au passé difficile, qui cherche le dernier scoop. Ces deux hommes vont se rencontrer mais de façon inattendue et s'ensuit une longue cavalcade parsemée de cadavres et de sang...

L'écriture de Grangé est toujours aussi captivante.



Ma note: 5/5
avatar
Elfe

Nombre de messages : 1823
Age : 37
Date d'inscription : 07/01/2009

http://elfique2.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

La ligne noire

Message  Rosario le Mer 8 Avr 2009 - 12:23

Je crois bien que c'est "La ligne noire" mais je n'en suis pas très sûre... mais lorsque j'ai lu ce livre où les plaies de la prisonnière sont cautérisées avec de la cire que le meurtrier fait fondre quand il veut... J'ai dit STOP !! Je n'ai rien d'une fleur bleue sensible, mais là c'était trop et j'ai juré que je ne lirai plus jamais un livre de Christophe Grangé ! Ce que j'ai fait, mais ça n'engage que moi.

Et je n'ose pas vous dire ce que j'ai fait d'Américain Psycho où pourtant j'ai tenu jusqu'au bout dans l'espoir que ce jeune homme se rendrait compte de son attitude, de ses crimes, une quelconque rédemption, quoi ! mais rien... et bien, j'ai ouvert le vide ordure de l'étage et hop ! à la poubelle. Je ne me suis pas sentie très fière de mon geste, des années après j'y pense encore, mais quel soulagement !

Tiens, c'est le livre que j'aurais pu jeter à la tête d'un ennemi, si j'en avais eu un !

Bonne journée à toute la souricière !


Rosario

Rosario

Nombre de messages : 341
Age : 73
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Le serment des limbes

Message  supernova57 le Mer 25 Nov 2009 - 16:02

L'histoire :
Matthieu Durey est un policier, catholique pratiquant ; son meilleur
ami, et collègue, Luc Soubeyras fait une tenative de suicide, et se
retrouve dans le coma. Matthieu persuadé que luc n'a pas pu tenter de
se suicider, va remonter les affaires sur lesquelles son ami
travaillait. Ses recherches vont le conduire dans une enquête de
meurtre satanique dans le Jura et au milieu de superstitions liées au
Diable, sujet qui passionnait son ami.
Au travers de cette histoire, il va faire connaissance avec les
sans-lumière, des gens qui auraient, à la suite d'un coma, fait une
expérience de mort imminente négative : au lieu de voir une lumière
blanche, ils auraient vu une lumière rouge précédent le Diable, qui
leur aurait proposé le serment des limbes.
Alors le Diable est-il vraiment derrière une série de meurtre ?

Mon avis
: je ne connaissais de Grangé que l'adaptaion cinéma de son roman "les
rivières pourpres" ; j'avais à l'époque trouvé l'univers de l'auteur
assez sombre, voire même glauque. Même avis en lisant ce livre : c'est
glauque, des descriptions de meurtre un peu gore (il a une imagination
bizarre ce type quand même !).
Bon sinon j'avais peur que ça tourne au thriller fantastique, mais la
fin est quand même bien terre à terre, donc pas d'explication
métaphysique, et c'est tant mieux ! l'ensemble est bien mené jusqu'au
dénouement, avec de nombreux rebondissements et de l'action (je le
verrais bien en film). Peut être un peu trop de mouvements cependant
car en 10 jours le héros parcours l'Europe en tous sens (Jura, Suisse,
Sicile, Lourdes, Pologne, Paris, Pyrénées...) et utilise (et détruit en
partie) une dizaine de voiture de location.
Une lecture faile et divertissante cependant.

3,75 /5
avatar
supernova57

Nombre de messages : 29
Age : 40
Location : Metz
Date d'inscription : 29/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-Christophe GRANGE (France)

Message  Lisalor le Jeu 26 Nov 2009 - 13:38

La forêt des Mânes de Jean-Christophe Grangé
Albin Michel - 508 pages

Quatriéme de couverture :

Jeanne Korowa, juge d’instruction au TGI de Nanterre, soupçonne son petit ami, Thomas, de la tromper. Abusant de son autorité, elle place sur écoute le psychanalyste de Thomas pour écouter ses séances et connaître la vérité...
Recevant chaque soir ces enregistrements, elle se prend au jeu et écoute les séances de tous les patients. Jusqu’à surprendre un mystérieux visiteur, à l’accent espagnol, dont le fils autiste subit de terribles crises, peut-être meurtrières...
Jeanne ne va pas tarder à comprendre que ce fils est sans doute le tueur cannibale qui terrifie Paris et sur lequel enquête son voisin de bureau, François Taine.
Malheureusement, elle ne peut parler de ses écoutes illégales à personne...
Après la mort de Taine, Jeanne va prendre l’enquête en main, totalement hors-la-loi. L’aventure la mènera au Nicaragua, au Guatemala puis au fond des lagunes d’Argentine, sur la piste d’un traumatisme préhistorique qui pourrait révéler l’origine de la violence chez l’homme

Mon avis : Finalement j'ai bien aimé ce dernier livre de Jean Christophe Grangé même si dans la deuxiéme partie l'histoire prend le pas sur l'avancée de l'enquête. On parle beaucoup de la culture, des conflits des peuples d'Amérique latine, de leur superstition vis à vis de la mort et de leur rapport avec tout ce qui touche au sang comme les transfusions et le mélange des races.
L'histoire commence pourtant sur les chapeaux de roue : trois meutres assez sanglants avec démembrements et cannibalisme sont commis sur Paris. Jeanne, juge d'instruction du tribunal de Nanterre se voit investie d'une mission découvrir le meurtrier mais elle n'est pas retenu pour l'enquête car trop impliquée. Son ami vient de mourir dans un incendie et sa soeur est morte assassinée. Mise au placard par son chef, elle se met en disposition et fait quelques investigations en free lance. Son enquête l'emmene en Amérique du sud. C'est aussi une fuite pour elle pour oublier qu'elle est delaissée, déprimée à la limite de l'anoréxie ... (d'ailleurs je ne lui ai pas vu d'ami). Elle part un peu exorciser ses démons.
Cela aurait pu être un trés bon livre si il n'y avait pas autant de longueurs, certains passages sont assez longs et m'ont semblé inutile à l'histoire. La derniére partie est trés bien mais trop courte.
J'ai trouvé que l'enquête était plus crédible que dans Miséréré, plus terre à terre.
Je pense lire son prochain livre.
Je découvert le tueur avant la fin ....

4/5
avatar
Lisalor

Nombre de messages : 310
Age : 47
Location : Auvergne/France
Date d'inscription : 16/02/2009

http://lisalor.loulou.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

La forêt des Mânes

Message  doriane99 le Lun 30 Nov 2009 - 12:06

3,5/5

Jeanne Korowa est juge d'instruction au TGI de Nanterre. Traumatisée par le meurtre sauvage de sa soeur lorsqu'elle était enfant, son objectif intime était de poursuivre les tueurs en série. Profitant de l'attirance que ressent pour elle son vieux copain de l'école de magistrature, elle enquête à ses côtés sur une série de meurtres rituels.

J'aime lire Grangé (à part son "empire des loups" que j'ai trouvé trop fantastique à mon goût) et n'ai pas hésité à me plonger dans ce dernier opus. Moins "gore", on y retrouve toujours un univers très documenté. Les tableaux de Klimt, l'autisme, l'histoire torturée du Nicaragua et les grands-mères de la place Mai de l'Argentine.

Des femmes qui accouchaient dans des lieux de torture. Des enfants qu'on offrait comme des chocolats pour Noël. Des bourreaux qui élevaient la progéniture de leurs propres victimes. Des trentenaires qui traînaient maintenant leurs parents adoptifs dans le box des accusés et s'identifiaient à des ossements retrouvés dans le désert ou sur les plages atlantiques d'Uruguay.

(Sur ce sujet, je ne peux que vous recommander chaudement la lecture de Luz ou le temps sauvage d'Elsa Osorio)

Une histoire prenante, j'ai crains un moment de me sentir entraînée dans une dimension fantastique mais non, les événements s'imbriquent logiquement même si j'ai regretté d'avoir deviné le dénouement du livre à mi-chemin de ma lecture.

Un autre "hic" : si l'histoire de fond est recherchée, j'ai été gênée par rapport à la forme d'écriture. Grangé m'a habituée à mieux. J'ai souri devant : elle pratiquait la claudication bancaire avec une certaine agilité mais grimacé en lisant : l'esprit froissé comme un papier gras ou bien encore Elle n'était pas seulement abonnée à Orange. Mais ausi, mais surtout, au désir d'être aimée. Un abonnement à perpétuité. (euhhh, c'est censé être de l'humour ? je trouve ça mal écrit au possible !).

Encore un reproche (si ! si ! si ! je vous promets, le livre est quand même "pas mal"), les marques vestimentaires citées à tout moment. Je suppose que ce doit être pour permettre au lecteur de situer socialement les personnages mais Prada, Lacoste and Co m'ont donné l'impression de lire un "chick lit".

Bon, je suis sévère, parce qu'au final j'ai plutôt pas mal aimé. Un livre détente mais bien meilleur que Musso par exemple (désolée mais je n'ai toujours pas digéré ma dernière lecture de cet auteur !!!), néanmoins j'espère que le prochain sera un cran au-dessus...
avatar
doriane99

Nombre de messages : 643
Age : 49
Location : Savigny Sur Orge (France)
Date d'inscription : 25/10/2008

http://lepotinoirdedoriane.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-Christophe GRANGE (France)

Message  odilette84 le Jeu 25 Fév 2010 - 19:43

MISERERE

je ne reprends pas le résumé.
on en peut pas reprocher à Grangé son talent pour emballer le lecteur dans une course effrénée vers le dénouement.
On en peut pas lui reprocher de ne pas savoir raconter les histoires
On en peut pas dire qu'il n'a pas des idées ingénieuses et qu'il n'est pas bien documenté
Bref, on peut lui reconnaitre de grandes qualités tant sur le plan des trouvailles de l'intrigue que dans le rythme qui ne ralentit jamais...

pour autant on peut lui reprocher les personnalités torturées de ses héros,
on peut trouver que les situations sont souvent d'une violence inouïe, on peut aussi dire que certaines scènes sont d'un sordide et d'une crudité qui ne rajoutent vraiment rien à l'intrigue ...

j'ai fait mine plusieurs fois de fermer le livre avant la fin car l'ambiance générale ne me convenait pas ...toutefois, je suis allée au bout même si je me doutais un peu de certaines choses...
en souvenir du "vol des cigognes et des rivières pourpres " je ne serai pas trop sévère avec Grangé , mais je n'ai pas retrouvé ce qui m'avait faite vibrer les premières années
ma note 2,75/5

_________________
résister c'est exister

avatar
odilette84

Nombre de messages : 2261
Age : 53
Location : Provence
Date d'inscription : 28/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-Christophe GRANGE (France)

Message  Shan_Ze le Ven 26 Fév 2010 - 9:33

Deux avis différents sur Miserere ! Je l'ai dans ma PAL depuis l'avant-dernier Noël !
Je n'ai pas encore lu Grangé... Miserere fait partie d'une série ? Il faut avoir lu d'autres avant ?
avatar
Shan_Ze
Admin

Nombre de messages : 7664
Age : 34
Location : Lyon/France
Date d'inscription : 26/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-Christophe GRANGE (France)

Message  odilette84 le Ven 26 Fév 2010 - 16:18

non aucune série ...
j'attends ton avis

_________________
résister c'est exister

avatar
odilette84

Nombre de messages : 2261
Age : 53
Location : Provence
Date d'inscription : 28/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-Christophe GRANGE (France)

Message  Bernard le Mer 12 Jan 2011 - 11:48

[img][/img]

La forêt des mânes

Albin Michel - 2009 - 508 pages

Ce livre a été suffisamment et bien résumé, ci-dessus.

Mon avis :

Grangé est un auteur que je suis et dont j'ai lu tous les livres.
Ici on trouve du bon et du moins bon.
Le
livre peut être scindé en deux parties distinctes : les meurtres à
Paris et sa région, d'une part, la traque en Amérique Centrale et du
Sud, d'autre part.

La première partie est bonne, enlevée, bien
menée. Les personnages sont à leur place et l'auteur nous les décrit
avec justesse et talent d'écriture évident. Cette juge, mal dans sa
peau, dans sa tête, à la recherche du prince charmant, attention, le
vrai avec cheval blanc et grande épée, blond a souhaits, va de déception
sentimentale en déception professionnelle, alors quand le sensationnel
lui pète à la figure, comme un feu d'artifice du 14 juillet, elle saisit
l'affaire comme un nageur une bouée et en fait sa chose. Virée de
l'affaire, elle ira chercher au fin fond du monde sa vérité, quitte à se
damner, se ruiner mais vivre son moment de gloire, son instant de vie à
elle. L'écriture et le style coup de poing de Grangé entraînent le lecteur à la suite de Jeanne, en courant, jogger de pacotille, hirsute, langue pendante, attends moi...
Ensuite ça se délite, autant Grangé
connait son Paris, autant on se demande, malgré son travail de
recherche, s'il ne nous prend pas pour des crédules attardés ! Le
périple de Jeanne, dans cette hostilité, le Nicaragua, le Honduras, le
Guatemala, l'Argentine, un coup en voiture, un coup en avion, puis en
pirogue, le tout en claquant les doigts, avec facilité, dextérité et
décontraction, non, je n'y crois pas. Cala ressemble à ces vieux
westerns avec Alan Ladd où, après une énorme bagarre, le héros se relève
à peine décoiffé. Le dénouement est surprenant, inattendu ou pas, c'est
selon, il ne m'a pas surpris, je n'y étais plus. Jeanne, meurtrie,
blessée après une bataille à mort avec le méchant, parvient à courir et
atteindre le salut. Je sais, l'énergie du désespoir, d'accord et c'est
un roman, mais l'énergie du désespoir est certainement plus admissible
dans certains coins que d'autres et sur les rives de la rivière
Paraguay, pedibus jambus, c'est improbable.

Le style reste le même, cependant. Grangé
possède une écriture directe et concise. Phrases brèves,
sujet-verbe-complément. Descriptions justes et courtes, portantes.
Caractères assimilables facilement et un grand travail de recherches,
telle cette explication de la prise de pouvoir des généraux en Argentine
et des mères de la place de mai, qui défilent tous les jeudis pour
leurs disparus, fils ou maris - Loin des yeux de l'occident comme chante Balavoine.

3,75/5

B
avatar
Bernard

Nombre de messages : 3566
Age : 73
Location : 94160 Saint-Mandé
Date d'inscription : 28/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-Christophe GRANGE (France)

Message  lalyre le Mar 22 Mar 2011 - 17:44

Miséréré
Jean-Christophe Grangé
Livre de poche mai 2010
640 pages

4ème de couverture
CE SONT DES ENFANTS. ILS ONT LA PURETÉ DES DIAMANTS LES PLUS PARFAITS. AUCUNE OMBRE. AUCUNE INCLUSION. AUCUNE FAILLE. MAIS LEUR PURETÉ EST CELLE DU MAL.
Résumé et avis
Deux personnages principaux que nous allons suivre lors de notre lecture, voici Lionel Kasdan, arménien, un policier retraité qui fait partie d’une paroisse arménienne de Paris ou dans l’église, un musicien et chef de chorale d’enfants est retrouvé assassiné. Volokine, est un jeune inspecteur, héroïnomane, qui fait partie de la brigade de la protection des mineurs, ce jeune homme est d’origine russe. Kasdan, bien que retraité va enquêter en secret, aidé par son compère Volokine, grâce à eux nous irons en Allemagne pour y redécouvrir les atrocités qui ont eu lieu dans les camps, ensuite on se retrouve au Chili, on sait qu’une secte s’était installée dans ce pays....Mais pourquoi revenir en arrière et remué tout cela ? C’est parce que Wilhiem Goetz à l’époque accompagnait les tortionnaires et n’hésitait pas à leur donner un coup de mains. Donc c’est à partir de cela que nous allons apprendre beaucoup, notamment que des français sont allés au Chili pour expliquer le fonctionnement des appareils de torture. Mais nous saurons bientôt que la secte s’est installée en France, vers les Causses, que des jeunes garçons à la voix d’or ont disparus, selon Grangé qui a beaucoup d’imagination et qui fait dire au gourou de la secte que la voix poussée au paroxysme tue sans laisser aucune trace...Pendant tout le roman avec les deux enquêteurs, nous allons tenter de trouver le ou les tueurs car il y aura d’autres victimes. Il y a de beaux passages mais aussi d’autres qui m’ont fait frémir avec certaines limites intolérables, il y a des automutilations, la souffrance imaginées des jeunes garçons, très peu de style, beaucoup de dialogues, du rythme et une ambiance bien rendue. Thriller, policier et fantasy selon mon avis sont bien représentés dans ce livre, malgré des sujets très durs et réalistes tels que: les camps de concentrations, les tortures sur fond d’ambiance musical, les expériences allemandes au Chili.... Du suspense bien évidement jusqu’à la fin qui m’a laissée pantoise..... 4/5
avatar
lalyre

Nombre de messages : 4359
Age : 86
Location : Belgique
Date d'inscription : 01/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-Christophe GRANGE (France)

Message  matw25 le Mar 22 Mar 2011 - 19:13

Je note ce livre mais pour quand c'est une autre histoire merci lalyre Very Happy

_________________
Ce qui demeure secret chez le père, s’exprime chez le fils et je
découvre souvent grâce à lui le secret que son père n’a jamais dévoilé
-Nietzche



Lecture en cours: Peine Perdue d'Olivier Adam


avatar
matw25

Nombre de messages : 865
Age : 26
Location : Besançon (25)
Date d'inscription : 10/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-Christophe GRANGE (France)

Message  cookie610 le Lun 8 Aoû 2011 - 15:05

Les rivières pourpres

Note : 4/5

Résumé : Pierre
Niémans, célèbre policier, enquête sur un meurtre sordide dans un petit village
isolé au pied d’une montagne. La victime a été gravement mutilée et ses yeux
ont été ôtés. Parallèlement, Karim Abdouf enquête sur la profanation au
cimetière du tombeau d’un jeune garçon avec un visage mystérieux. Les deux enquêtes vont se mêler et
les deux policiers vont devoir faire équipe.

Critique : j’avais déjà vu le film il y a quelques années donc
je connaissais déjà l’histoire générale qui ne m’a donc pas surprise. Mais dans
ce livre, elle est beaucoup plus développée et beaucoup plus complexe. L’histoire
est complètement tordue et c’est ce qui m’a plu. Il ne faut pas craindre le
genre thriller-machiavélique : tout est noir et sombre, violent, plein de suspense. Si l’histoire est complexe, je trouve que tout s’explique bien à la
fin. On rentre rapidement dans le roman et après, je n’ai pas pu le lâcher. J’ai bien aimé le personnage de Karim qui
change des flics habituels des romans policiers. Bref, un bon thriller.
avatar
cookie610

Nombre de messages : 4801
Age : 27
Location : Lyon
Date d'inscription : 28/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-Christophe GRANGE (France)

Message  zeta le Dim 25 Sep 2011 - 7:39

Je sais que Grangé est un auteur de trhiller très apprécié. Je suis tombée hier sur une interview de lui, à l'occasion de la sortie de son dernier livre. Il y avait une photo et je trouve que cet homme a une belle tête (mais là je suis hors sujet )

Je n'aime pas trop les thrillers de cet auteur, j'en ai lu deux ou trois et j'ai laissé tombé parce que je trouvais que leur fin ne tient pas, je le disais à l'occasion d'une critique de Thilliez (pas plus crédible ) : Il y a Grangé qui fait des romans qui tiennent en haleine sur toute la longueur, avec une montée progressive et vertigineuse du suspens pour dans les dernières pages accoucher d'une fin minable, qui ne colle pas du tout avec l'importance des faits racontés au cours du roman, et il y a Thilliez qui lui tombe dans le grand guignol dans les derniers moments de l'intrigue à tel point qu'on y croit plus.
Dans cette interview j'ai trouvé une réflexion de l'auteur, lucide. Cela correspond un peu à ce que j'en disais, il semble avoir changé de méthode. Cela me donne presque envie de recommencer à le lire

Celui qui pose les questions lui demande :
"Il y a tellement de rebondissements et, donc, d'éléments pour les expliquer que, quand vous écrivez, vous n'avez pas peur de ne plus vous y retrouver vous-même ?"

Grangé répond :
J'ai progressé de ce point de vue-là dans mon savoir-faire. Les gros défauts de mes premiers livres, c'était de monter une usine à gaz et d'avoir du mal à déplier tout, à relier et à expliquer. J'ai appris à mieux répartir les révélations et à creuser mes filons, alors qu'avant je les multipliais. Quand je relis "les rivières pourpres" aujourd'hui, c'est hallucinant : J'étais arrivé à la limite de la limite du crédible.

J'attends confirmation par celui ou celle qui lira son dernier ouvrage Very Happy
avatar
zeta
Admin

Nombre de messages : 4028
Location : lot et garonne - France
Date d'inscription : 25/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-Christophe GRANGE (France)

Message  Louvaluna le Mar 4 Oct 2011 - 14:32

Elle est marrante sa formulation : "J'étais arrivé à la limite de la limite du crédible". Il semble nous dire avec beaucoup de modestie qu'il se trouve crédible malgré tout.

_________________
Louvaluna

« Écrire consiste à rêver avec une intensité telle que nous parvenions à arracher au monde un morceau. » - Pierre Jourde

« J'aime la lecture en général. Celle où il se trouve quelque chose qui peut façonner l'esprit et fortifier l'âme est celle que j'aime le plus. » - La Rochefoucauld
avatar
Louvaluna

Nombre de messages : 1131
Location : France (Est)
Date d'inscription : 28/10/2008

http://biblioscopie.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Miserere

Message  nauticus45 le Ven 5 Juil 2013 - 13:14




  • Poche: 640 pages
  • Editeur : Le Livre de Poche (5 mai 2010)
  • Collection : Policier / Thriller
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2253128473
  • ISBN-13: 978-2253128472


CE SONT DES ENFANTS. ILS ONT LA PURETÉ DES DIAMANTS LES PLUS PARFAITS. AUCUNE OMBRE. AUCUNE INCLUSION. AUCUNE FAILLE. MAIS LEUR PURETÉ EST CELLE DU MAL.

Cette phrase extraite du roman le résume bien je trouve, car tout au long de ce roman on passe, face à la musique et aux enfants, de l'enchantement à la terreur! C'est parfois difficile à soutenir mais Jean- Christophe Grangé maîtrise tellement le suspense qu'il est difficile de décrocher quand même. Alors on reste plongé dans le roman, en espérant que les évènements seront plus soutenables par la suite, et comme à chaque fois avec cet auteur le suspense et l'horreur s'amplifient au fil des pages. A la fin les phrases deviennent tellement courtes qu'on a l'impression de voir des flash, et lorsqu'on pense pouvoir reprendre notre souffle l'auteur, dans une dernière phrase, nous fait comprendre que tout n'est pas fini. Le rythme est soutenu donc, mais l'intrigue aussi, c'est étoffé et lorsqu'on a l'impression que l'on va sombrer dans l'invraisemblable l'auteur arrive quand même à se rattraper en rajoutant une connexion logique là où on ne l'attendait pas. Un bon thriller donc, mais à déconseiller aux personnes sensibles.

4/5
avatar
nauticus45

Nombre de messages : 1637
Age : 41
Location : Haut-Rhin, France
Date d'inscription : 27/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-Christophe GRANGE (France)

Message  lalyre le Ven 6 Nov 2015 - 13:03

Lontano        
J-C Grangé     
Albin Michel 9 septembre 2015   
777 pages

Quatrième de couverture
Le père est le premier flic de France.
Le fils aîné bosse à la Crime. Le cadet règne sur les marchés financiers.
La petite soeur tapine dans les palaces. Chez les Morvan, la haine fait office de ciment familial. Pourtant, quand l’Homme-Clou, le tueur mythique des années 70, ressurgit des limbes africaines, le clan doit se tenir les coudes.

Sur fond d’intrigues financières, de trafics miniers, de magie yombé et de barbouzeries sinistres, les Morvan vont affronter un assassin hors norme, qui défie les lois du temps et de l’espace. Ils vont surtout faire face à bien pire : leurs propres démons. Les Atrides réglaient leurs comptes dans un bain de sang. Les Morvan enfouissent leurs morts sous les ors de la République.
Mon avis
Avec cette saga des Morvan, J.C.Grangé en agençant un polar noir et glauque avec une chronique familiale et un contexte politique, nous offre un roman troublant. Des personnages insolites et hallucinants. Maggie, la mère paraissant bizarre et fragile, supportant les coups et les insultes de son mari, liée avec lui par des secrets sombres. Lui c’est le patriarche Grégoire Morvan détenant les actions d’une société de minerai dont on extrait le coltan, cela au Rwanda, Burundi etc...Ils ont trois enfants, Erwan l’aîné, que l’on suit tout au long du roman, enquêtant dans une affaire sordide, ce qui va l’amener à la découverte de sa propre famille. Loïc, le second fils, dépendant de la drogue et de l’alcool, financier. Quand à Gaëlle , la fille est anorexique, proche de la folie, se prostituant pour embêter son père. Un beau mélange personnages  accompagnés par des tueurs aux moeurs étranges. L’auteur avec une parfaite maitrise du sujet dénonce des trafics que l’on peut imaginer encore avoir lieu. Sans oublier les rites fétichistes de pays lointains et les dérives qui sans aucun doute, existent toujours. Des  failles profondes dans le milieu familial qui pour Erwan devient une enquête éprouvante en découvrant le passé assez troublant de son père. Un suspense accrochant tout au long du roman avec des intrigues financières, des magouilles africaines et les trafics de minerai, tout cela m’a passionnée jusqu’à la dernière page du roman noir bien documenté avec beaucoup de rebondissements. 5/5

Une suite de ce roman devrait sans doute paraître lors du premier trimestre 2016
avatar
lalyre

Nombre de messages : 4359
Age : 86
Location : Belgique
Date d'inscription : 01/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-Christophe GRANGE (France)

Message  Cyrielle le Mar 17 Avr 2018 - 12:46

LES RIVIERES POURPRES







Résumé de l'éditeur
Un cadavre, horriblement mutilé, suspendu entre ciel et terre dans les montagnes de la région grenobloise.
Une tombe, celle d'un petit garçon, mystérieusement « visitée » pendant la nuit, cependant que les dossiers le concernant disparaissaient de son école.
Deux énigmes, que vont s'attacher à résoudre deux flics hors normes : Pierre Niémans, policier génial, dont les méthodes peu orthodoxes ont compromis la carrière. Et Karim Abdouf, l'ancien délinquant devenu flic, dont la couleur de peau et les dreadlocks suscitent plutôt la défiance dans le trou de province où on l'a nommé…
Les deux affaires vont se rejoindre, et les deux hommes se reconnaître. Ensemble, ils vont remonter vers le terrifiant secret des rivières pourpres. Un secret qui ne nous sera livré qu'aux dernières pages de ce thriller exceptionnel, dû à l'auteur du Vol des cigognes et porté à l'écran par Mathieu Kassovitz.

Mon avis : 4.5/5


Jean Christophe Grangé, nous embarque dans deux enquêtes qui au départ tout oppose.


Niémans, un flic violent part après une bavure, enquêter dans l'université de Guernon sur le meurtre du bibliothécaire qui a été retrouvé mutilé et en position foetale dans la montagne.


Karim, jeune flic perdu dans la campagne, enquête sur un mystérieux cambriolage dans l'école de sa petite ville et sur la profanation de la tombe d'un enfant sans visage...


Jean Christophe Grangé, m'a tenu en haleine jusqu'à la dernière page, même si je me suis doutée de quelques trucs, ce qui empêche mon coup de coeur, j'ai été happé par ces deux enquêtes qui finissent pas se rejoindre, j'ai trouvé la construction du roman bien faite, le final surprenant, mais peut être un peu trop rapide.


Les personnages sont un brin caricaturaux mais je m'y suis attachée, surtout Karim, j'aurai aimé en apprendre d'avantage sur Niémans car c'est un personnage très intriguant.


Au final, Les Rivières Pourpres est un très bon thriller qui me donne envie de poursuivre ma découverte de Grangé.

_________________
Lecture en cours :
Carrie de Stephen King
avatar
Cyrielle

Nombre de messages : 7612
Age : 31
Date d'inscription : 27/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-Christophe GRANGE (France)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum