Michel TREMBLAY (Canada/Québec)

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Michel TREMBLAY (Canada/Québec)

Message  dodie le Mar 27 Oct 2015 - 7:24

RR J'ignorais qu'il existait des romans se situant avant Les Chroniques... . Si je compte bien il doit y en avoir 3 alors ? Les-a-t-il écrit avant ou après? Retrouve-t-on les mêmes personnages?
avatar
dodie

Nombre de messages : 4436
Age : 53
Location : France
Date d'inscription : 11/04/2009

http://dodiecuisine.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Michel TREMBLAY (Canada/Québec)

Message  Réaliste-romantique le Mar 27 Oct 2015 - 13:30

Dodie, je vais faire allonger ta LAL un peu plus : il y en a présentement neuf. Et le 9e est sorti cette année, pourquoi pas d'autres?

[*]La Diaspora des Desrosiers, série de neuf romans :
La Traversée du continent (2007) ;La Traversée de la ville (2008) ;La Traversée des sentiments (2009) ;Le Passage obligé (2010);La Grande mêlée (2011) ;Au hasard la chance (2012) ;Les clefs du Paradise (2013);Survivre! Survivre! (2014);La Traversée du malheur (2015).

À part Nana que l'on retrouvera dans les deux premiers romans, je ne sais pas si certains personnages des Chroniques reviennent. Selon les notes des fiches de ma bibliothèque, le troisième se déroule surtout à Duhamel (je crois que tu as visité ce village?). Ensuite, il y a des thèmes "jeune fille, relation mère-fille", "prostitués" pour le 5e et dans les derniers "travestisme, bars". Ça rejoint peut-être alors l'univers des trois cahiers.

_________________
Lectures en cours :   Austerlitz (Sebald), Sam (François Blais)
De la bibliothèque :   Le carnet d'or (Doris Lessing) Ada (Nabokov) Demain sera sans rêves (Jean-Simon Desroches) Le livre d'Hanna (Geraldine Brooks)
Commentaire en attente : La servante écarlate (Margaret Attwood) 5/5
avatar
Réaliste-romantique

Nombre de messages : 1860
Age : 41
Location : Outaouais, Québec
Date d'inscription : 30/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Michel TREMBLAY (Canada/Québec)

Message  dodie le Mer 28 Oct 2015 - 18:15

Le premier quartier de lune -Chroniques du Plateau-Mont-Royal Tome 5

 Dans ce cinquième livre, l'auteur centre son récit sur Marcel et son cousin, le fils de la grosse femme. Dix années ont passé depuis le premier tome et Marcel a maintenant 13 ans. 
Nous sommes au premier jour de l'été 1952 et l'histoire se déroule sur une seule journée, importante pour les enfants car jour d'examen de passage dans la classe supérieure. Cela ne perturbe pas trop le cousin de Marcel, toujours premier de sa classe. Quant à Marcel, il en est exempté car il suit une scolarité à part dans une classe auxiliaire pour enfants en grande difficulté.
Mais ce jour revêt une importance toute particulière pour les deux cousins: chacun va connaître un bouleversement dans sa vie, signifiant sans doute la fin de l'enfance et de l'insouciance. 
 Ce roman est empreint d'une grande nostalgie, Albertine elle-même faisant un bilan très noir de sa vie. C'est le plus sombre de la série pour l'instant.
J'ai hâte de découvrir le dernier tome  de ces chroniques ......
Ma note 4,5/5
avatar
dodie

Nombre de messages : 4436
Age : 53
Location : France
Date d'inscription : 11/04/2009

http://dodiecuisine.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Michel TREMBLAY (Canada/Québec)

Message  dodie le Lun 9 Nov 2015 - 11:02

Un objet de beauté- Chroniques du Plateau-Mont-Royal tome 6


Ce roman clôt ces Chroniques. Le temps a passé, la famille s'est éparpillée. Albertine vit dans un sous-sol avec Marcel qui est devenu un homme de 23 ans mais un homme dans un corps d'enfant. Pour échapper à son mal-être et à ses pulsions violentes, il se réfugie dans son monde bien à lui où il est un Héros: il invente un scénario de film, il se projette peintre de la Renaissance, il compose un air de musique......
Thérèse, devenue concierge, veut essayer de recommencer sa vie en retournant vivre dans la maison de son enfance rue Fabre avec sa mère et son frère mais les choses ne sont vraiment plus les mêmes. 
La grosse femme, dont on apprend enfin le nom Nana, se bat seule contre une terrible maladie.
Vous l'aurez compris, ce dernier volet est très très sombre. Certains passages sont vraiment émouvants.
Je suis triste de quitter ces personnages qui m'ont accompagnée pendant ces Chroniques......
Ma note 4,5/5
avatar
dodie

Nombre de messages : 4436
Age : 53
Location : France
Date d'inscription : 11/04/2009

http://dodiecuisine.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Michel TREMBLAY (Canada/Québec)

Message  Réaliste-romantique le Lun 9 Nov 2015 - 17:33

Intéressant article du quotidien Le Devoir sur le livre qui clôt (de façon magistrale) la Diaspora des Desrosiers (la série antépisode des Chroniques du Plateau Mont-Royal).

_________________
Lectures en cours :   Austerlitz (Sebald), Sam (François Blais)
De la bibliothèque :   Le carnet d'or (Doris Lessing) Ada (Nabokov) Demain sera sans rêves (Jean-Simon Desroches) Le livre d'Hanna (Geraldine Brooks)
Commentaire en attente : La servante écarlate (Margaret Attwood) 5/5
avatar
Réaliste-romantique

Nombre de messages : 1860
Age : 41
Location : Outaouais, Québec
Date d'inscription : 30/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Michel TREMBLAY (Canada/Québec)

Message  Mandarine le Mar 10 Nov 2015 - 7:07

Eh bien Dodie, tu as vraiment dévoré cette série en peu de temps! On voit là ton enthousiasme! Very Happy J'ai noté.
avatar
Mandarine

Nombre de messages : 2061
Age : 31
Date d'inscription : 10/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Michel TREMBLAY (Canada/Québec)

Message  Pistoufle le Ven 13 Nov 2015 - 14:25

La Traversée du continent - La Diaspora des Desrosiers n°1



Résumé : Elle était si bien, Nana, chez ses grands-parents, à Sainte-Maria-de-Saskatchewan, avec ses deux soeurs cadettes... Mais voici que sa mère, qui vit maintenant à Montréal, veut qu'elle la rejoigne... On est en 1913, on se déplace en train... Nana se rendra d'abord à Regina, où elle couchera chez sa tante Régina. Elle arrêtera ensuite à Winnipeg, chez sa tante Bebette. Puis elle passera une nuit à Ottawa chez la cousine Ti-Lou à la réputation douteuse... Elle découvrira la raison pour laquelle sa mère l'a fait venir sur le quai de la gare, à Montréal...

Mon avis : voulant participer au thème, je me suis laissée tenter par vos avis. Ceux sur Michel Tremblay m'ont attirée. J'ai donc choisi le seul roman disponible dans la bibliothèque de mon quartier et quel heureux hasard ! J'ai tout aimé dans ce roman que j'ai dévoré : les personnages tellement bien décrits, les paysages (on s'y croirait), les dialogues si savoureux (pour une française n'ayant jamais été au Québec !) Le tout forcément servi par une écriture magnifique. Un véritable coup de cœur !
J'ai été touchée et émue par cette histoire. Certaines scènes m'ont particulièrement bouleversée, comme le coup de téléphone passée par Rhéauna à sa mère lorsqu'elle est chez sa tante... Beaucoup d'émotions !
Bref, vous l'aurez compris, je suis totalement emballée par cet auteur et cette saga, que je vais m'empresser de poursuivre.
Un grand merci à tous ceux qui ont lu et brillamment conseillé cet auteur sur le site !


Ma note : 5/5 coeur coeur
avatar
Pistoufle

Nombre de messages : 350
Age : 32
Location : Val-de-Marne - FRANCE
Date d'inscription : 10/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Michel TREMBLAY (Canada/Québec)

Message  Lacazavent le Mer 18 Nov 2015 - 21:01

La Grosse femme d’ à côté est enceinte de Michel Tremblay
Chroniques du Plateau Mont-Royal T1


Un très beau roman qui nous plonge en plein chœur du Plateau Mont Royal en une journée l’on fera connaissance avec une foule de personnages que ce soit la grand-mère, les frères les sœurs, parents, enfants, les voisins et les voisines, le chat, les vieilles dames tous ont des caractères bien trempés.
C’est un roman d’atmosphère, très familial, en un clin d’œil on passe d’un éclat de rire à des chamailleries, de grosses disputes bien monumentales à une douce complicité.
Je me suis fait un petit pense-bête spécial personnages, qui et qui et pour qui, mine de rien il m’ a été bien utile pour me repérer dans les relations et les âges.
Une lecture tendre et plaisante, je retrouverai avec plaisir tout ce petit monde.


4/5



Kattylou

_________________
Lectures en cours :  Indépendance de Richard Ford  ([i]Frank Bascombe T2) $

Dernières lectures : L' Intérêt de l' enfant de Ian McEWAN (4/5), Un week-end dans le Michigan de Richard Ford (4,5/5)(Frank Bascombe T1), [/i]L' Homme du verger d' Amanda COPLIN (4/5), La Pyramide de glace J-F Parot (3,75/5)(T12)
avatar
Lacazavent
Admin

Nombre de messages : 5583
Age : 31
Location : France
Date d'inscription : 25/10/2008

http://quandlappetitvatoutva.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Michel TREMBLAY (Canada/Québec)

Message  Réaliste-romantique le Sam 28 Nov 2015 - 18:28

La Traversée de la ville

Deuxième de la Diaspora des Desrosiers, le livre alterne les chapitres qui se déroulent en 1912 et 1914. En 1912, Maria, veuve, enceinte de son 4e enfant, fuit le Rhode Island et ses manufactures pour retrouver son frère à Montréal. En 1914, Nana est revenu chez a mère depuis un an. Elle s’est attachée à elle et à son frère, mais s’ennui néanmoins de ses sœurs et de ses grands-parents toujours en Saskatchewan. Nana a aussi peur des rumeurs de guerre. Elle décide de casser son cochon (sa tirelire) et de traverser la ville pour aller acheter trois billets de train pour l’Ouest à la gare Windsor. Il s’agit d’une grande aventure pour une fillette, car elle doit marcher pendant plusieurs heures (aujourd’hui de marcher du métro Beaudry au métro Peel le long de la ligne verte), passer du quartier francophone au quartier anglophone. Elle fera plusieurs rencontres marquantes.
 
J’ai encore une fois adoré la plume de Michel Tremblay dans cet épisode de la Diaspora. Les personnages sont attachants, les aventures divertissantes et la peinture socio-historique très intéressante. Dans ce deuxième tome, Michel Tremblay illustre bien la fracture qui existait à l’époque entre Francophones et Anglophones. Dans sa traversée, Nana croise la « frontière » de la ville, le boulevard St-Laurent. Aujourd’hui, cette frontière est plus floue, mais elle demeure : la rue St-Denis et ce qui se trouve à l’est (les bars par exemples) est généralement plus francophones que ce qui se trouve à l’ouest du centre-ville (bars et restaurants de la rue Crescent par exemple). Le boulevard St-Laurent est aussi le « milieu » de l’île : c’est là que la numérotation des rues est-ouest débute, à 0. On retrouve la rue Ste-Catherine ouest à gauche et la rue Ste-Catherine est à droite. Les éléments décrits par Michel Tremblay, comme les magasins Dupuis, Morgan et Ogilvy, le Monument national et les rues, existaient à l’époque et existent encore pour la plupart aujourd’hui (parfois sous une autre forme, la Place Dupuis est toujours un centre commercial, mais du magasin éponyme il ne reste que le nom).
 
J’ai hâte de continuer la série.

5/5


Réaliste-romantique

_________________
Lectures en cours :   Austerlitz (Sebald), Sam (François Blais)
De la bibliothèque :   Le carnet d'or (Doris Lessing) Ada (Nabokov) Demain sera sans rêves (Jean-Simon Desroches) Le livre d'Hanna (Geraldine Brooks)
Commentaire en attente : La servante écarlate (Margaret Attwood) 5/5
avatar
Réaliste-romantique

Nombre de messages : 1860
Age : 41
Location : Outaouais, Québec
Date d'inscription : 30/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Michel TREMBLAY (Canada/Québec)

Message  Pistoufle le Ven 26 Fév 2016 - 21:06

La Traversée de la ville - La Diaspora des Desrosiers n°2
La Traversée des sentiments - La Diaspora des Desrosiers n°3

 

La Traversée de la ville : Octobre 1912, à peine arrivée à Montréal depuis le Rhode Island, Maria Desrosiers a l'intention de faire venir de l'Ouest sa fille Nana pour l'aider à prendre soin d'un bébé qui naîtra bientôt. Août 1914, un an après avoir traversé le continent canadien pour rejoindre sa mère, Nana frémit en entendant les rumeurs de la guerre : comment pourrait-elle retrouver son paradis perdu, ses plaines de la Saskatchewan ? A deux ans d'intervalle, mère et fille deviennent des fugueuses et parcourent un jour la même rue Sainte-Catherine, ces Champs-Elysées de Montréal, pour tenter de rattraper leurs vies en déroute [...]

La Traversée des sentiments : Août 1915, Montréal suffoque et la guerre fait rage en Europe. Maria amène ses enfants, Nana et Théo, en vacances à Duhamel, dans les Laurentides, en compagnie de ses soeurs, Teena et Tititte. Avec une finesse de peintre jouant des infinies nuances de la lumière, Michel Tremblay fait se rencontrer lors de cette escapade initiatique l'âme des plus vieilles montagnes du monde, dit-on, et celles de ces femmes attachantes, prises dans des lignes de vie aux parcours étourdissants, qui tissent de livre en livre la toile de La Diaspora des Desrosiers.


Mon avis : une fois encore le charme a opéré ! Comme dans le 1er tome j'ai été happée par l'écriture et l'ambiance des 2 romans. Il ne s'y passe pourtant rien d'extraordinaire, mais Michel Tremblay arrive à nous embarquer avec lui, au plus prés de ces femmes formidables, qu'il nous dépeint avec virtuosité.
Nana grandit, et devient une jeune fille attachante et très perspicace. Nous apprenons à connaître Maria, sa mère, que nous n'avions qu'entr’aperçu à la fin du premier roman. Les dialogues sont toujours aussi savoureux (notamment lors des parties de cartes entre sœurs) On voyage également, dans la ville de Montréal dans le 2nd tome, mais également dans les Laurentides lors des vacances d'été de la famille Desrosiers. Dépaysement garanti !
Les thèmes abordés sont nombreux, et variés. On ne s'ennuie pas une seconde, ces romans se dévorent !
J'ai hâte de poursuivre.

Ma note : 5/5
avatar
Pistoufle

Nombre de messages : 350
Age : 32
Location : Val-de-Marne - FRANCE
Date d'inscription : 10/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Michel TREMBLAY (Canada/Québec)

Message  Awara le Sam 27 Fév 2016 - 8:50

Intéressant.... Un passage au stand Québec du Salon du livre s'impose!

_________________
avatar
Awara

Nombre de messages : 3848
Age : 72
Location : PARIS
Date d'inscription : 03/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Michel TREMBLAY (Canada/Québec)

Message  Pistoufle le Lun 1 Aoû 2016 - 6:11

Le Passage obligé - La Diaspora des Desrosiers n°4



Quatrième de couverture : A la croisée des chemins qui la mènent vers la fin de son enfance, Nana traverse le passage mouvementé de son adolescence et des responsabilités nouvelles qui tombent sur ses épaules lorsque sa grand-mère Joséphine arrive à ses dernières heures. Pour calmer cette tourmente qui l’emporte, Nana poursuit sa lecture du cahier de Josaphat-le-Violon : au fil des trois contes fantastiques qu’il contient, des révélations l’attendent, dont elle ne peut mesurer encore toute la portée dans sa propre existence. En parallèle, sa mère Maria la rebelle, rentrée à Montréal, se morfond, tiraillée entre son désir de rassembler sa jeune famille autour d’elle et le doute profond qu’elle a de pouvoir s’en occuper correctement. Toujours à la recherche du meilleur et de l’ailleurs, saura-t-elle saisir l’opportunity dont parlent les Américains, “qui ne frappe qu’une fois à la porte de la vie” ? Mais le plus difficile passage obligé, c’est celui du temps, inexorable, qui brise littéralement tout sur son passage : les sentiments et les âmes qu’il lie et délie pour le meilleur, parfois, et le pire, trop souvent.

Mon avis : un nouveau tome tout aussi savoureux que les précédents. Ayant tellement adoré les 3 premiers, j'avais un peu d'appréhension, espérant que ce roman ne viendrait pas ternir mon avis sur cette saga. Mais au contraire, ce tome est tellement bien écrit, que je suis encore plus enthousiaste qu'avant ! L'histoire démarre fort. Nous avions laissé Nana et sa mère Maria dans les Laurentides, s'apprêtant à traverser le pays pour aller retrouver les deux sœurs restées chez les grands-parents. Nous les retrouvons séparées, chacune d'un côté du continent, et l'on comprend qu'il s'est passé quelque chose pendant ce long voyage. J'ai été happée par l'histoire, bercée par l'écriture extraordinaire de l'auteur. Je ne préfère pas trop en dire sur l'histoire, car elle est riche, et présage de nombreux rebondissements dans les tomes à venir. Le thème du "passage" est illustré de différentes manières : passage de l'enfance à l'âge adulte, de la vie vers la mort, de l'immaturité vers la prise de responsabilités. Ce roman est riche, magnifiquement écrit : plus j'avance, et plus j'ai envie d'aller au bout de cette série. Un très bon moment de lecture que je ne saurais que conseiller.

Ma note : 5/5
avatar
Pistoufle

Nombre de messages : 350
Age : 32
Location : Val-de-Marne - FRANCE
Date d'inscription : 10/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Michel TREMBLAY (Canada/Québec)

Message  kattylou le Lun 1 Aoû 2016 - 11:35

Merci pour ton avis je vais regarder de plus près cette série
avatar
kattylou

Nombre de messages : 3243
Age : 52
Location : 77
Date d'inscription : 08/09/2009

http://kattyloucuis.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Michel TREMBLAY (Canada/Québec)

Message  Réaliste-romantique le Mar 2 Aoû 2016 - 0:58

Au hasard la chance
La Diaspora des Desrosiers 6

Ti-Lou, la louve d’Ottawa, femme de charme plus très jeune, abandonne soudainement son « métier » et sa ville pour déménager à Montréal, avant que le passage du temps ne fasse que ses clients l’abandonnent. La transition d’un hôtel de luxe à un petit appartement, d’une vie de rencontres à une de solitude, de l’éclat à l’ombre, n’est pas facile. Elle doute de sa décision et regrette un peu son coup de tête. Mais elle sait aussi que c’était inévitable : si ce n’était pas maintenant, elle aurait quand même dû arrêter d’ici quelques années, à défaut de perdre sa dignité. À Montréal, elle renoue avec sa cousine Maria, le seul membre de la famille qui ose la fréquenter. Ti-Lou fera aussi de nouvelles rencontres dans cette ville.
 
Ce volume est encore un intéressant épisode de la saga des Desrosiers. Nous sommes dans les années vingt, Ti-Lou est surprise de l’emprise du clergé catholique et du puritanisme britannique sur les mœurs (elle n’a pas le droit d’entrer seule dans un bar par exemple) et elle décide de braver certains interdits. Le personnage de Ti-Lou est d’un milieu plus aisé que les autres Desrosiers, l’auteur peut donc explorer des milieux différents.
   
4/5

Réaliste-romantique

_________________
Lectures en cours :   Austerlitz (Sebald), Sam (François Blais)
De la bibliothèque :   Le carnet d'or (Doris Lessing) Ada (Nabokov) Demain sera sans rêves (Jean-Simon Desroches) Le livre d'Hanna (Geraldine Brooks)
Commentaire en attente : La servante écarlate (Margaret Attwood) 5/5
avatar
Réaliste-romantique

Nombre de messages : 1860
Age : 41
Location : Outaouais, Québec
Date d'inscription : 30/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Michel TREMBLAY (Canada/Québec)

Message  Réaliste-romantique le Mar 2 Aoû 2016 - 0:59

Les clefs du Paradise
La Diaspora des Desrosiers 7
 
Édouard a dix-sept ans et se cherche un premier emplois. Il cherche aussi son identité : pourquoi s’identifie-t-il autant aux personnages féminins des films et des livres? Teena, la tante de Nana, sa belle-sœur, va lui offrir une chance d’essayer de vendre des chaussures. Édouard a la répartie facile, ce qui lui coûte presque son emploi, mais lui ouvre aussi les portes du ringside, une salle spéciale du cabaret Paradise. Édouard découvre un monde de vieux garçons, un univers qu’il soupçonnait sans le connaître. En parallèle de l’initiation d’Édouard, certaines des femmes Desrosiers vont faire face à la maladie, tandis que des plus jeunes rencontrent les hommes et se posent des questions qu’elles ne peuvent formuler à haute voix pour raison de décence.
 
J’aime toujours autant les volumes de la Diaspora des Desrosiers. En 1930, les répercussions de la crise se font aussi sentir à Montréal. Dans ce volume, Michel Tremblay décrit l’entrée, fracassante, de la Duchesse de Langeais dans le milieu gai de l’époque (qui ne se nommait évidemment pas tel).
   
4/5

RR

_________________
Lectures en cours :   Austerlitz (Sebald), Sam (François Blais)
De la bibliothèque :   Le carnet d'or (Doris Lessing) Ada (Nabokov) Demain sera sans rêves (Jean-Simon Desroches) Le livre d'Hanna (Geraldine Brooks)
Commentaire en attente : La servante écarlate (Margaret Attwood) 5/5
avatar
Réaliste-romantique

Nombre de messages : 1860
Age : 41
Location : Outaouais, Québec
Date d'inscription : 30/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Michel TREMBLAY (Canada/Québec)

Message  Pistoufle le Mar 2 Aoû 2016 - 8:28

kattylou a écrit:Merci pour ton avis je vais regarder de plus près cette série

N'hésite pas Kattylou, cette série est vraiment formidable.
Je te conseille néanmoins de commencer par le premier tome pour bien comprendre la psychologie des personnages. Et puis tu pourras ainsi te faire une idée du style de l'auteur.
avatar
Pistoufle

Nombre de messages : 350
Age : 32
Location : Val-de-Marne - FRANCE
Date d'inscription : 10/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Michel TREMBLAY (Canada/Québec)

Message  géromino le Lun 8 Aoû 2016 - 9:19

"Le coeur découvert"  Babel 1995  412 pages 


           Ce n'est pas souvent que je lis ce genre de lecture "sentimentale", mais Michel Tremblay étant à l'honneur ce quadrimestre, je profite d'une trouvaille en bouquinerie pour en savoir un peu plus sur son oeuvre. 


           Dans les années 80, à Montréal, Jean-Marc (le narrateur) est professeur de français; il sort de plusieurs années d'une vie en couple avec Luc, qui s'est terminée par une séparation. Au hasard d'une soirée en boîte de nuit, il rencontre Mathieu. Ils sont très vite attirés l'un par l'autre. Jean-Marc n'a pas forcément envie de revivre une aventure sérieuse, mais se laisse néanmoins séduire par le beau jeune homme plus jeune que lui. Chacun se confie plus ou moins à l'autre et Jean-Marc apprend que Mathieu n'a découvert son homosexualité qu'assez tard, après plusieurs années de mariage, et qu'il a un petit garçon de quatre ans...


            Cette histoire, qui au départ apparaît comme une "banale" relation amoureuse entre deux hommes, s'étoffe au fil des pages, et se mue en une histoire touchante qui aborde avec sincérité des sujets sensibles comme le sida, la pédophilie, ou l'homoparentalité. Pour ce dernier point, j'ai trouvé que Tremblay démontait clairement et avec finesse les préjugés homophobes et discriminatoires qui tentent de diaboliser les relations enfants/parents homosexuels. L'exemple du petit Sébastien (le fils de Mathieu) au contact de la communauté gay est tout à fait significatif! Il est très heureux -et même fier!- d'avoir deux papas et plein de mamans (les co-propriétaires lesbiennes qui partagent l'immeuble de Jean-Marc et Mathieu). C'est très bien vu et si je devais retenir un aspect du livre, ce serait celui-ci (ne pas rater le tout dernier paragraphe!).
            C'est vrai que le début m'a paru un peu fade et j'avais la crainte de tomber dans un mélo quelconque doublé d'une histoire de quotidien très ordinaire, qui ne m'aurait pas plu. Finalement non, mais il m'a fallu cependant presque un tiers du livre avant de saisir toute la sensibilité et tout le réalisme du livre. 


Note: 3.5/5

_________________
                                                                                                                                                                              

Challenge "Book around the States":  17/50
avatar
géromino

Nombre de messages : 2693
Age : 53
Location : Finistère, FRANCE
Date d'inscription : 07/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Michel TREMBLAY (Canada/Québec)

Message  géromino le Mar 23 Aoû 2016 - 8:36

"Thérèse et Pierrette à l'école des Saints-Anges"   Babel 2012   328 pages
           
       Tome II de le "Chronique du Plateau Mont-Royal". On retrouve ce même quartier de Montréal quelques semaines plus tard après "La grosse femme d'à côté...".  
        C'est bientôt la fin de l'année scolaire à l'école des Saints-Anges (tenue par des religieuses) où les trois amies inséparables Thérèse, Pierrette et Simone vont en classe. Simone, qui vient de se faire opérer de son disgracieux bec-de-lièvre, est prise en grippe par la directrice de l'école, Mère Benoîte de Anges. Cette directrice sadique et irascible ne supporte pas qu'on remette en cause son autorité et ne manque pas une occasion de rabaisser et humilier son entourage. En prenant la défense de Simone, Soeur Sainte Catherine se heurte à la tyrannie de sa supérieure, qui tente de l'expulser de l'école. Mais Soeur Sainte Catherine a précisément en charge l'organisation de la procession de la Fête-Dieu et Mère Benoîte doit se résigner à garder la soeur rebelle.
         En parallèle de la vie scolaire mouvementée, le microcosme familial des fillettes se découvre petit à petit. On retrouve des personnages du tome I et notamment ces curieuses dames de la maison voisine et leur chat, que personne ne voit, hormis Marcel, le petit frère de Thérèse, qui parle à ce chat invisible...


         Passionnant de bout en bout, ce livre met en scène un tableau de la société Montréalaise dans les années 40, notamment par le biais de l'éducation prodiguée par les religieuses. Caustique à souhait quand il parle des soeurs, Tremblay sait émouvoir ou faire rire et la galerie de portraits qu'il nous présente nous rend attachants tous les personnages. Quand au côté surnaturel de ces vieilles dames qui tricotent sans que -presque!- personne ne les voit, c'est la cerise énigmatique sur un gâteau savoureux!


Note: 4.5/5

_________________
                                                                                                                                                                              

Challenge "Book around the States":  17/50
avatar
géromino

Nombre de messages : 2693
Age : 53
Location : Finistère, FRANCE
Date d'inscription : 07/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Michel TREMBLAY (Canada/Québec)

Message  Réaliste-romantique le Dim 28 Aoû 2016 - 0:02

Survivre! survivre!
La Diaspora des Desrosiers 8

La maladie frappe les Desrosiers : le diabète frappe finalement Ti-Lou (maintenant déménagée à Montréal), Titinne a une masse près d’un sein et le violoniste est déprimé. Édouard a accepté qu’il n’est pas un homme normal, mais cette vie n’est pas facile dans une société hautement catholique.
 
Tremblay mène encore très ben ses personnages. Victoria, la mère d’Albertine, Édouard et Gabrielle affronte enfin son mari et sort de sa routine. J’aime toujours cette série.
   
4/5
Réaliste-romantique

_________________
Lectures en cours :   Austerlitz (Sebald), Sam (François Blais)
De la bibliothèque :   Le carnet d'or (Doris Lessing) Ada (Nabokov) Demain sera sans rêves (Jean-Simon Desroches) Le livre d'Hanna (Geraldine Brooks)
Commentaire en attente : La servante écarlate (Margaret Attwood) 5/5
avatar
Réaliste-romantique

Nombre de messages : 1860
Age : 41
Location : Outaouais, Québec
Date d'inscription : 30/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Michel TREMBLAY (Canada/Québec)

Message  Pistoufle le Jeu 1 Sep 2016 - 21:04

La grande mêlée - La Diaspora des Desrosiers tome 5




Résumé : L'action se passe à Montréal en mai 1922. Rhéauna et Gabriel sont sur le point de se marier. Les invitations ont été expédiées à tous les membres de la famille.
Maria veut un gros mariage, des invités qui viendraient des quatre coins du pays, d'aussi loin que Regina. Mais elle se demande comment elle va payer ça.
En attendant, Maria et Rhéauna s'en vont acheter la robe de mariée chez Dupuis Frères. En compagnie de Tititte et de Teena. Ce qui n'est pas simple.
Peu avant la cérémonie, Rhéauna et Josaphat ont une conversation. Il pensait lui avouer son secret, son incroyable histoire d'amour avec Victoire. Mais elle savait...

Mon avis : encore un gros coup de cœur pour ce 5ème tome de la série sur la Diaspora des Desrosiers. Nana a bien grandi. C'est son mariage que nous nous préparons à vivre à ses côtés, tout comme tous les truculents membres de sa famille, éparpillés aux quatre coins du Canada, et qui vont pour l'occasion tous se retrouver à Montréal. Quel plaisir de retrouver sous la plume de Michel Tremblay tous les personnages croisés au fil des tomes précédents. Ils sont tous là, et c'est avec un véritable plaisir que j'ai "pris de leurs nouvelles", comme de vieilles connaissances qu'on a cru un temps avoir oublié. J'avais l'impression de faire partie de cette "Grande Mêlée", de les connaître tous, intimement. Ce furent d'agréables retrouvailles, qui auraient pu durer quelques centaines de pages supplémentaires : je ne me serais pas lassée !
C'est incroyable comme cet auteur arrive à me captiver avec ses romans. J'en redemande encore et encore.
Je conseille à nouveau cette saga à tous, chacun y trouvera son compte, j'en suis certaine.

Ma note : 5/5 coeur coeur coeur
avatar
Pistoufle

Nombre de messages : 350
Age : 32
Location : Val-de-Marne - FRANCE
Date d'inscription : 10/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Michel TREMBLAY (Canada/Québec)

Message  Mandarine le Lun 5 Sep 2016 - 6:32

J'ai vraiment très envie de commencer cette série!! Je suis sûre que ça va me plaire!
avatar
Mandarine

Nombre de messages : 2061
Age : 31
Date d'inscription : 10/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Michel TREMBLAY (Canada/Québec)

Message  Réaliste-romantique le Lun 5 Sep 2016 - 18:18

La Traversée du malheur
La diaspora des Desrosiers 9
 
Avec ce livre, Michel Tremblay boucle la boucle de l’ensemble de son œuvre. Situé en 1941, il s’ait de la conclusion des intrigues des Desrosiers et le début de celles de la famille de Gabriel et Nana. Pauvre et affecté par les restrictions dues à la guerre, cette famille emménage dans un grand appartement de la rue Fabre avec la famille d’Albertine, dont le mari est parti à la guerre, la grand mère Victoire et le vieux garçon homosexuel Édouard. Il met les personnages en place pour le Chronique du Plateau Mont-Royal. L’auteur doit aussi conclure au sujet de Teena, Titinne, Maria et Ti-Lou.
 
D’un côté, j’ai trouvé que les histoires de ces personnages que l’on suit depuis 9 livres s’épuisaient et que le livre manquait un peu de souffle. Il part dans de multiples directions, car il faut parler de toute la diaspora. Mais j’ai néanmoins donné une bonne note, car j’ai trouvé ce livre touchant, voir triste. Il y a beaucoup de malheurs (l’époque le voulait), mais c’est Nana qui perd deux de ses enfants à la tuberculose qui m’a le plus ému. Cette femme avait déjà fait de nombreux sacrifices dans sa vie et acceptait quand même sereinement son sort, mais elle est alors frappée par ce grand malheur.
   
4/5

RR

_________________
Lectures en cours :   Austerlitz (Sebald), Sam (François Blais)
De la bibliothèque :   Le carnet d'or (Doris Lessing) Ada (Nabokov) Demain sera sans rêves (Jean-Simon Desroches) Le livre d'Hanna (Geraldine Brooks)
Commentaire en attente : La servante écarlate (Margaret Attwood) 5/5
avatar
Réaliste-romantique

Nombre de messages : 1860
Age : 41
Location : Outaouais, Québec
Date d'inscription : 30/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Michel TREMBLAY (Canada/Québec)

Message  Réaliste-romantique le Dim 19 Mar 2017 - 0:28

Conversation avec un enfant curieux
2016

Michel Tremblay, enfant pendant les années 40 et 50, est très curieux. Il « tanne » son entourage avec ses questions à ne plus finir. Heureusement pour lui, il habite dans un grand appartement avec sa famille élargie : il peut poser des questions à sa mère (la Nana), Bertine, son père imprimeur, ses sœurs, ses tantes. Les questions sont innocentes mais néanmoins intelligentes.

L’enfant dépeint, qui est peut-être mais peut-être pas tout à fait l’auteur, a déjà l’esprit de rébellion de l’auteur des Belles-soeurs. Il a aussi grand cœur et se met parfois dans le trouble pour ses bonnes actions. J’ai surtout adoré les discussions autour de la religion : sa mère est pratique mais néanmoins critique, et la révolution tranquille approchait. Le « pauvre Canada » comme troisième secret de Fatima? Voyons si la Vierge aurait le temps de se préoccuper de politique. L’enfant ne se sent aussi pas comme les autres, il préfère jouer avec des poupées en papier que son garage. Le livre est fait pour ses fans, car on y retrouve la version « réelle » de plusieurs personnages de la Diaspora des Desrosiers.

4,5/5

RR

_________________
Lectures en cours :   Austerlitz (Sebald), Sam (François Blais)
De la bibliothèque :   Le carnet d'or (Doris Lessing) Ada (Nabokov) Demain sera sans rêves (Jean-Simon Desroches) Le livre d'Hanna (Geraldine Brooks)
Commentaire en attente : La servante écarlate (Margaret Attwood) 5/5
avatar
Réaliste-romantique

Nombre de messages : 1860
Age : 41
Location : Outaouais, Québec
Date d'inscription : 30/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Michel TREMBLAY (Canada/Québec)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum