Sylvain TESSON (France)

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Sylvain TESSON (France)

Message  kattylou le Mer 10 Aoû 2016 - 16:55

Nous avons eu à peu près le même ressenti sur ce roman .
avatar
kattylou

Nombre de messages : 3365
Age : 52
Location : 77
Date d'inscription : 08/09/2009

http://kattyloucuis.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sylvain TESSON (France)

Message  géromino le Jeu 13 Juil 2017 - 8:37

"Berezina" Folio 2016 205 pages  
         
             Juillet 2012, un projet mûrit entre Sylvain Tesson et son ami Cédric Gras, lors d'une pérégrination dans les eaux de la Terre de Baffin: 
   "Cette année en décembre, toi et moi nous devons aller au salon du livre de Moscou. Pourquoi ne pas revenir à Paris en side-car? A bord d'une belle Oural de fabrication russe. Toi, tu seras au chaud dans le panier, tu pourras lire toute la journée. Moi je piloterai. On part de la place Rouge, on enquille plein ouest vers Smolensk, Minsk et Varsovie. Et tu sais quoi?   -Non, dit-il.    -Cette année ce sont les deux cents ans de la Retraite de Russie, dis-je.     -Pas possible?       -Pourquoi ne pas faire offrande de ces quatre mille kilomètres aux soldats de Napoléon? A leurs fantômes. A leur sacrifice..."
            Pour finir de convaincre son ami, Sylvain Tesson rajoute: "... Ce sera un voyage de mémoire. On frôlera aussi quelques catastrophes, je te le promets."   Et Cédric gras: "Alors d'accord.
            Viendra s'adjoindre aux deux compères, Thomas Goisque, photographe habitué aux périples de Tesson. Vitaly et Vassili, deux amis russes complètent l'équipée, chacun sur son side-car. 
             C'est donc le 2 décembre 2012 que trois français intrépides (Vitaly et Vassili les rattraperont quelques jours plus tard, suite à des problèmes mécaniques) bravent le froid intense de Moscou et se lancent, 200 ans plus tard, sur les traces de la Grande Armée, celle qui avait fait trembler l'Europe, et qui finit anéantie dans d'atroces souffrances par le froid, la faim et les Cosaques. Sur 450.000 hommes que comportait l'armée impériale, il n'y aura que 60.000 rescapés, la plupart blessés ou mutilés. Le passage de la Berezina, que tout le monde connaît, reste l'image incontournable de cette tragédie; mais quand Sylvain Tesson raconte l'histoire de cette retraite, les anecdotes pleuvent. Lui et ses amis puisent dans les témoignages de l'époque de quoi faire revivre le calvaire des hommes (et des chevaux, il ne les oublie pas) dans cette entreprise dantesque et sans issue sinon une mort horrible, pour presque un demi-million d'êtres humains.  
             L'originalité de ce récit tient dans le voyage effectué dans des conditions assez particulière; ces trois baroudeurs-là ne reculent devant aucunes difficultés et s'en amuseraient même! Il faut imaginer trois engins plafonnant à 80 km/h, avec le pilote qui ne distingue plus qu'il ne voie réellement, à travers un rideau de neige et la buée des lunettes, une route à moitié gelée, frôlés par des semi-remorques peu délicats dans leurs dépassements; le tout dans un froid polaire! Mais la plume de Tesson (que je trouve toujours savoureuse), son humour à l'emporte-pièce et sa désinvolture font oublier le péril du voyage et surtout contrebalancent la gravité de la tragédie Napoléonienne et des atrocités relatées. 
             Mieux qu'un livre d'Histoire pour comprendre et imaginer ce qu'on subi ces milliers de soldats. Et en plus, ça donne envie de relire "La guerre et la paix"!
 
Note:   4.5/5

_________________
                                                                                                                                                                              

Challenge "Book around the States":  17/50
avatar
géromino

Nombre de messages : 2811
Age : 53
Location : Finistère, FRANCE
Date d'inscription : 07/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sylvain TESSON (France)

Message  Chantal le Mer 27 Sep 2017 - 8:12

SUR LES CHEMINS NOIRS :
Gallimard - 144 pages


    Il aura fallu que Sylvain Tesson tombe d'un toit et qu'il frôle la mort pour qu'il choisisse de découvrir à pieds les chemins noirs de son pays. Les chemins noirs, ce sont les chemins de traverse, quelquefois presque invisibles, qui parcourent les régions les plus rurales de France. Plutôt que de se rééduquer dans un centre de réadaptation, il va se rééduquer seul en marchant avec beaucoup de courage et non sans souffrances, par des chemins les plus isolés possibles, loin des voies fréquentées, souvent en pleine nature et en solitude. Parti de la frontière italienne au sud-est de la France, il va gagner le Contentin et la pointe de la Hague.


   Récit d'une reconstruction à la fois physique et psychologique, servi par cette écriture intelligente, lucide et souvent teintée d'humour acerbe que j'apprécie beaucoup, qui amène l'auteur à se dire qu'il n'y a pas forcément besoin de courir à l'autre bout du monde pour SE trouver sur SON chemin.
Trop court !


4,5/5
avatar
Chantal

Nombre de messages : 2241
Location : France
Date d'inscription : 22/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sylvain TESSON (France)

Message  géromino le Ven 29 Sep 2017 - 7:49

A plusieurs reprises j'ai entendu Sylvain Tesson parler de son livre dans des émissions de radio; je le lirai, c'est sûr!

_________________
                                                                                                                                                                              

Challenge "Book around the States":  17/50
avatar
géromino

Nombre de messages : 2811
Age : 53
Location : Finistère, FRANCE
Date d'inscription : 07/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sylvain TESSON (France)

Message  géromino le Lun 2 Oct 2017 - 14:31

"La marche dans le ciel -5000 km à travers l'Himalaya-" Pocket 2016  400 pages
   En collaboration avec Alexandre Poussin


                   Après avoir réalisé quelques années auparavant, un beau et audacieux voyage autour du monde à vélo (25.000 km et 31 pays visités), nos deux compères remettent ça. Cette fois, il projettent de traverser le massif himalayen d'est en ouest, au plus près des plus hauts sommets de la chaîne, intégralement à pied, sans autre bagage que ce qu'ils peuvent porter; autant dire rien, sauf l'essentiel: "...un sac de couchage, une couverture de survie, un cahier, une flûte, un appareil photo, une paire de chaussettes et un slip de rechange...". Six kilos, pour six mois de randonnée! 
                    Départ du Bhoutan le 15 mai, arrivée au Tadjikistan le 4 novembre. Entre les deux: "174 jours, 5000 km à pied,  121.000 mètres de dénivelé positif, 70 passes, 69 gués et un trait déroulé continuellement du Bhoutan au Pamir, foulée après foulée, d'est en ouest". 
                    En matière d'émotions, rien ne leur sera épargné. Ils ont aperçu les plus majestueux sommets de l'Himalaya, traversé des jungles inextricables à la végétation exubérante, gravi ou descendu des pentes vertigineuses, marché dans des déserts de cailloux, grelotté de froid ou failli mourir de soif, ont connu les sangsues qui se glissent partout, ont gratté leurs poux, leurs puces, ont couru pour échapper à un ours ou dormi à proximité d'une panthère... 
                    Les deux compères nous racontent leur aventure dans un journal à deux voix, chacun prenant la parole à son tour pour présenter une portion de l'itinéraire. On se rend compte que les franchissements de gués sont souvent plus périlleux que les passages de cols à de 5000 mètres (fréquents) voire plus! Les postes-frontières existent bel et bien entre les états, même dans les coins les plus reculés des montagnes, et tenter de contourner la vigilance des gardes peut s'avérer dangereux (les Russes tirent à balle réelle...); ce qui n'empêchera pas Alexandre et Sylvain de franchir illégalement des frontières, notamment celle de la Chine (Tibet)!
                    Des paysages qu'on imagine extraordinaires (il y a quelques belles photos); des rencontres avec des autochtones inoubliables qui procurent de grands moments d'émotion; des montées d'adrénaline qui font s'accélérer le coeur lorsque le périple devient périlleux, le tout raconté avec l'humour et la désinvolture qui caractérisent les deux amis. 
                    Avec une audace, une ténacité et une insouciance qui frôlent parfois la déraison, Alexandre Poussin et Sylvain Tesson ont réalisé la traversée d'un monde peu connu, au plus près de ses habitants. Ils portent un magnifique regard d'aventuriers occidentaux qui préfèrent les rencontres humaines plutôt que l'exploit pur et simple!


Note: 5/5  coeur

_________________
                                                                                                                                                                              

Challenge "Book around the States":  17/50
avatar
géromino

Nombre de messages : 2811
Age : 53
Location : Finistère, FRANCE
Date d'inscription : 07/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sylvain TESSON (France)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum