Sylvain TESSON (France)

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Sylvain TESSON (France)

Message  petitelune le Mar 9 Déc 2008 - 15:53

De : Espoinka (Message d'origine) Envoyé : 2007-08-06 05:44


L'axe du loup de Sylvain Tesson

Ma note : 3,5 / 5

Un cadeau de Noël comme on aimerait que Papa Noël en fasse tout le temps. De l'aventure, de la sueur, de la peur, des rencontres ... de grands espaces.

A vous le grand air !


Slavomir Rawitz, arrêté en 1939 lors des grandes rafles staliniennes, est déporté dans un goulag sibérien l'année suivante. Beaucoup y sont morts. Lui s'en échappera dans une folle odyssée qui le mènera jusqu'en Inde.
Il écrit son aventure dans A marche forcée. Beaucoup le voient comme un affabulateur devant l'impossibilité de l'aventure.

Sylvain Tesson, russophone et voyageur au long court, décide de rééditer cet exploit.
A pieds, à vélo ou à cheval il traverse la toundra, le désert de Gobi ou la chaîne himalayenne et nous fait partager ses joies et ses peurs, ses pépins aussi qu'ils soient administratifs ou physiques.

Si le livre n'est pas particulièrement bien écrit, il captive. Il est rempli de références et de pensées sur l'histoire et la géographie des pays traversés. Il donne envie, et c'est là sa principale qualité, de prendre la route à sa suite.

A rapprocher des films Urga ou Himalaya - L'Enfance d'un chef, un vrai bol d'air, une excellente ouverture d'esprit sur des modes de vie qui nous sont étrangers.

J'adore ce genre de littérature qui prend son temps. Sylvain Tesson a dédié sa vie aux voyages et il en vit plutôt bien. Je viens de finir un autre de ses livres : petit traité sur l'immensité du monde. Un vrai régal.
Pour ceux qui aime cette littérature, je conseil tout particulièrement les Editions Gallmeister dédiées au "nature writing".




De : Chantal5500 Envoyé : 2008-04-07 16:39


Sylvain Tesson


Nationalité : française

Naissance : 1972

Biographie :

Issu de la jeune génération d’explorateurs français, Sylvain Tesson est particulièrement apprécié pour les récits de ses expéditions qu’il relate avec talent. Géographe de formation et membre du comité directeur de la Société des Explorateurs Français, il a déjà réalisé plusieurs voyages au long cours, dont trois en Asie Centrale et en Haute Asie.

Né en 1972, il passe son enfance en ville prés de Paris. A 19 ans, il effectue une traversée du désert central d’Islande à vélo. C’est à cette occasion qu’il découvre l’aventure et le plaisir de se déplacer à la fois lentement et par ses propres moyens. Il part ensuite en 1993-94 pour un tour du monde à vélo avec Alexandre Poussin alors qu’ils terminaient leurs études de géographie. Sylvain Tesson obtiendra en 1996 un DEA de géopolitique (La guerre de l’eau en Israël, directeur Yves Lacoste).

Le duo repart dès 1997 pour une traversée de l’Himalaya à pied : 5000 kilomètres en 6 mois du Bhoutan au Tadjikistan. C’est au cours de ce voyage, qu’il renforce son amour pour cette région de la Haute Asie. Il aime ses immensités, ses peuples au caractère fort, sa culture nomade. C’est à cheval que se déroule ensuite sa nouvelle aventure : il part en 1999 pour une traversée de l’Asie centrale avec cette fois-ci Priscilla Telmon - 3000 kilomètres en 5 mois d’Alma-Ata (Kazakhstan) à la mer d’Aral-. Sa monture lui permet de s’intégrer dans l’environnement et la culture d’un pays cavalier.

Après plusieurs voyages humanitaires et d’études archéologiques en Afghanistan (dès 2001), c’est en solitaire qu’il repart en 2003 et 2004, pour un périple de 9 mois sur les traces des évadés des goulags soviétiques. Périple à travers l’Eurasie sauvage qu’il a raconté dans « L’Axe du loup » (R. Laffont, 2004) puis qui donne lieu à « Sous l’étoile de la liberté » ouvrage illustré par les photographies de Thomas Goisque qui l’a rejoint sur place (Arthaud, 2005).

Sylvain Tesson pratique l’escalade, la plongée, l’équitation, la moto, et plusieurs instruments de musique. Ses aventures donnent déjà naissance à une dizaine de récits ou d’ouvrages illustrés publiés chez différents éditeurs, plus de 400 conférences (sur l’Himalaya et l’Asie centrale notamment) et aussi des films. Il co-réalise une dizaine de documentaires comme « Ils ont marché dans le ciel » (co-auteur Alexandre Poussin, France 3, Toison d’or 1998) ou « les Chemins de la liberté » (co-auteur Nicolas Millet, diffusion Voyage, 2004 et Paris Première, 2005). Un temps co-présentateur de l’émission « Montagnes » sur France 3, Sylvain signe régulièrement des articles et reportages, notamment dans Paris-Match, VSD, Trek Magazine, Grands Reportages, ou bien Le Figaro et le Figaro Magazine qui le font connaître d’un très vaste public.

Sylvain Tesson ne voyage pas pour se connaître lui-même. Il est attiré par les autres cultures, l’environnement, le monde et son histoire. Il prend ainsi un grand plaisir dans des déplacements aux dimensions humaines c’est à dire sans utiliser d’engin motorisé : à pied, à cheval, à vélo ou en kayak. Mais ses voyages lui ont surtout appris que le bonheur passe par l’action : selon sa formule, il n’attend pas d’être heureux pour agir mais le devient en agissant. Aujourd’hui, il se consacre à de nouveaux projets d’ expéditions et d’écriture. Lorsqu’il ne voyage pas, il est basé à Paris. ©️ arthaud.fr

Livres de Sylvain Tesson :

On a roulé sur la terre, en collaboration, Laffont, 1996.
Himalaya : visions de marcheurs des cimes, en collaboration, Transboréal, 1998.
La marche dans le ciel : 5000 km à pied à travers l’Himalaya, en collaboration, Laffont, 1998.
Les métiers de l’aventure et du risque, Hachette, 2000.
La chevauchée des steppes : 3000 km à cheval à travers l’Asie centrale, en collaboration avec Priscilla Telmon, Laffont, 2001.
Carnets de steppes : A cheval à travers l’Asie centrale, en collaboration avec Priscilla Telmon, Glénat, 2002.
L’axe du loup, Laffont, 2004.
Sous l’étoile de la liberté, Arthaud, 2005.
Éloge de l’énergie vagabonde, Éditions des Équateurs, 2007
Petit traité sur l’immensité du monde, Éditions des Équateurs, 2005
Nouvelles de l’Est, Phébus, 2002
Les Jardins d’Allah, Phébus, 2004




De : Chantal5500 Envoyé : 2008-04-07 17:29

L'AXE DU LOUP : (De la Sibérie à l'Inde sur les traces des évadés du goulag)
Pocket - 277 pages.

C'est le livre "A marche forcée" de Slavomir Rawicz (évadé du goulag) qui raconte sa longue et terrible marche de la liberté, de la Sibérie jusqu'à l'Inde, qui a déclenché l'envie de vivre cette aventure à Sylvain Tesson, l'envie de prouver que cette traversée très controversée est possible, et ainsi de rendre à ses évadés un vibrant hommage. Alors que les populations dans ces contrées se déplacent le plus souvent suivant les axes ouest-est et inversement, l'axe du loup, c'est l'axe nord-sud, celui des prédateurs ou de ceux qui les fuient.

A pied, il traverse la taïga en suivant les bord de la Léna, en éloignant les ours avec une banale clochette ou sa propre voix, rencontrant de rudes russes bûcherons complètement isolés et même de "vieux-croyants", puis il traverse les steppes mongoles à cheval s'abritant dans les yourtes ou dormant à la belle étoile ; à vélo et à pied, il poursuit son voyage et franchit le désert de Gobi, les hauts plateaux tibétains, retrouve son amie Priscilla Telmon à Lhassa et franchit la chaîne himalayenne pour rejoindre la montagne de Darjeeling. A travers des difficultés énormes qu'il réussira à surmonter, à travers ses rencontres, il nous emmène dans un superbe voyage, où les "coups de gueule" ne sont pas rares, ses goûts de la solitude et du déplacement "par ses propres moyens" très attirants, sa vitalité et sa volonté à toute épreuve admirables. Il y a un style Tesson avec des avis très tranchés (qui me plaisent bien), de l'humour un peu cynique, de l'énergie... comme il y a un style Bouvier, les deux très différents mais que j'aime tout autant. Et sa peur panique des araignées m'a à la fois ravie et amusée (je me retrouve). Mais au-delà du livre, je porte une très grande admiration à ce baroudeur qui m'a vraiment épatée par son courage et sa volonté. Chapeau !

Bref une très bonne lecture qui m'a passionnée.

4,5/5




De : loup_en_vadrouille Envoyé : 2008-04-18 10:26


Petit traité sur l'immensité du monde

(Pocket, 01/2008, 167 pages)

Il ne s'agit pas du récit d'un voyage en particulier mais d'un hommage aux vagabonds de tout temps et de tout lieu. "Pour saluer leurs ombres qui passent, furtives, sur le tapis du monde", dira l'auteur.
On sait que le temps est une donnée relative et Sylvain Tesson évoque le rapport qu'a le voyageur avec celui-ci. N'a-t-on jamais remarqué comme le temps s'étire lorsqu'on se balade en forêt et comme il fuit lorsqu'on court en ville ? Il parle aussi du corps et de l'âme du voyageur, des nouveaux terrains à explorer, de la particularité de voyager à cheval qui entraîne une "nouvelle lecture du monde", de sa passion pour la géographie et, plus précisément, la géomorphologie qui permet de revenir à une orientation naturelle. Il explique également son désenchantement vis-à-vis de ses semblables et sa méfiance envers "l'humanisme béat". Puis, il nous livre de beaux passages sur l'escalade de cathédrales (entre autres) et ses nuits passées dans les branches d'un arbre. Enfin, il nous confie ce qu'il souhaite quand la fin sera proche ; ce qu'on comprend aisément après avoir partagé ses pensées.

C'est un livre court mais très riche. Mes yeux ne sont pas restés bien longtemps collés au texte car celui-ci fait réfléchir à de nombreuses reprises et, parfois même, entraîne l'esprit vers le large.
Le chapitre 8, intitulé "Aux bords de l'humanisme", m'a particulièrement touchée et interpelée. Sylvain Tesson y évoque "l'universelle oppression de la moitié de l'humanité par l'autre", et il faut comprendre l'oppression des femmes par les hommes. Et à ce sujet, son témoignage est effarant.
J'ai aussi beaucoup aimé l'idée du voyage au cours duquel on se "présente à la nature à armes égales", c'est-à-dire à pied, à cheval, à vélo. J'imagine que ce doit être très différent de voyager de cette façon, bien plus intense.
Concernant l'écriture, elle est concise et directe. L'auteur va droit au but. Cependant, j'ai parfois regretté qu'il ne s'attarde pas plus sur certaines idées.
Beaucoup de poésie aussi dans ce petit traité surtout lorsqu'il évoque la féerie. Comme une échappée loin de la laideur du réel.

Ma note : 3,75/5


Chantal, ici aussi il parle de sa peur des araigneés : "elles tuent horriblement, ligotent et mordent leur proie..." et il revient sur son voyage rapporté dans le livre que tu as lu : "En partant il y a deux ans dans les pas des évadés des goulags sibériens, je suis moi-même coupable d'avoir voulu rebattre des sentiers rabâchés". C'est intéressant de pouvoir suivre son évolution, le fait qu'il revienne sur ses expériences passées pour dire ce qu'il en pense aujourd'hui. Du coup, ça donne envie de lire ses précedents bouquins pour mieux le comprendre et les suivants pour voir où il en est.




De : lalyre7032 Envoyé : 2008-04-22 08:17

L'axe des loups Sylvain Tesson Pocket 2007
276 P.

Il faut beaucoup de jours pour l'auteur arriver au point de départ qu'il s'est fixé pour refaire le trajet que firent les évadés du goulag,notamment celui d'un polonais Slavomir Rawicz qui s'était évadé d'un camp du goulag soviétique en 1941.Nous sommes au mois de mai 2003,Sylvain commence son périple,il est seul ,le voila lancé sur la route de la liberté,il ira jusqu'au bout a t-il décidé,il ne s'arrêtera pas avant d'avoir atteint l'Inde.Mois de juin,il longe la Léna et se dirige vers le Baïkal,il y reste quelques jours car notre héros aime cet endroit,.Il traverse le pays bouriate pendant les mois de juillet-août et continue vers Oulan-Bator.Rien n'est facile pour lui car en août il se trouve dans la steppe,en septembre le voici traversant le Gobi ,là c'est terrible pour lui ,l'immensité est infinie ,pas une plante,pas un arbre pour s'abriter du vent ou du soleil.Octobre vers le Thibet,pas facile de passer les frontières,les chinois veillent,il devra faire un long détour pour passer en douce,il fait très froid mais les thibétains sont hospitaliers.Il traverse l'Inde pour arriver à Bombay .Tout ce voyage il l'a fait à pied,en vélo,à cheval ou sur le dos d'un mulet gravissant les montagnes ,s'enfonçant dans les marais,le sable est pire encore ,chaque pas coûtant un effort considérable,enfin la récompense de l'effort accompli,il se pose la question ;comment ces évadés qui sont sont partis sans rien ont-ils pu survivre en faisant cette infernale traversée ??

Un très beau livre que je recommande vivement ,j'ai suivi l'auteur pendant les six milles kms avec passion,souffrant avec lui ,m'inquiètant des dangers encourus.Je pense que des gens comme cela méritent des récompenses car il nous aprennent ces pays dont nous ne connaissons presque rien.Ce sera donc un gros coup de coeur et un grand bravo à cet auteur courageux. 5/5
Lalyre
avatar
petitelune

Nombre de messages : 540
Age : 33
Location : Cantons de l'Est / Québec / Canada
Date d'inscription : 27/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sylvain TESSON (France)

Message  petitelune le Mar 9 Déc 2008 - 15:53

De : zeta-b Envoyé : 2008-05-21 08:24

L'axe du loup

C'est un voyage prodigieux accompli par ce voyageur infatigable. Il nous le raconte dans une écriture parfois poétique, parfois abrupte, toujours captivante. Cela manque de photo dans cette édition poche, car on a vraiment envie de voir ce qu'il nous décrit. Kilomètres après kilomètres, malgré les cartes on a du mal à appréhender les distances parcourues, les paysages, le climat, les habitants se transforment et, comme il ne s'y attarde pas, on a aussi du mal à entrevoir toutes les difficultés rencontrées, toutes les douleurs éprouvées.
Sa peur des ours au début du périple et celle des araignées vers sa fin nous rendent plus accessible ce surhomme, dont il faut dire qu'il manifeste une misanthropie assez marquée. Loup en Vadrouille cite son rejet de "l'humanisme béat", en effet très marquant dans les pages de ce récit. Ne vous attendez pas à ce qu'il glorifie les autochtones rencontrés, qu'il fasse une description idyllique des us et coutumes des peuples, on a surtout l'impression qu'il fuit autant que faire se peut ses semblables. Chantal parle d'avis tranchés, certes. Je dirais même parfois des jugements sans indulgence. Ce qui, certainement, est légitime quand on parcourt le monde et qu'on y cotoie autant, voire plus, le mauvais que le bon du genre humain. Sylvain Tesson a une personnalité aussi ardue que le voyage entrepris, et certainement aussi intéressante




De : Chantal5500 Envoyé : 2008-11-19 17:43

NOUVELLES DE L'EST : Sylvain Tesson
Editions Phébus - 175 pages.

Avec ces seize nouvelles se passant dans la Russie profonde, Sylvain Tesson ne fait plus de récits de voyage mais s'essaye à la "littérature d'imagination", et c'est très réussi. Toutes m'ont beaucoup plu, et certaines même m'ont passionnée, notamment "Un tombeau dans les sables rouges" (la première nouvelle qui frappe fort) et "La seconde côte d'Adam". Je ne peux ici les résumer, (certaines sont d'ailleurs très courtes), sinon il n'y aurait plus de découverte. Mais le lecteur est vraiment plongé dans les paysages, les façons de vivre ou de penser, de ces régions, décrits, avec une belle écriture, par un vrai écrivain qui connaît tout de ces contrées.

Je ne suis pas une fana de recueil de nouvelles, mais là, j'ai vraiment beaucoup aimé.

4,5/5
avatar
petitelune

Nombre de messages : 540
Age : 33
Location : Cantons de l'Est / Québec / Canada
Date d'inscription : 27/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sylvain TESSON (France)

Message  Chantal le Lun 29 Déc 2008 - 18:22

PETIT TRAITE SUR L'IMMENSITE DU MONDE : Sylvain Tesson
Pocket - 167 pages.

Dans ce livre très court, l'auteur nous fait l'éloge du vagabondage à sa manière. Pour ralentir ce temps qui passe si vite dans nos sociétés occcidentales, il a choisi d'agir, de bouger, de partir, de parcourir le monde par ses propres moyens. La méditation sous un arbre, n'est pas son "truc", il a besoin d'action, de canaliser son énergie profonde, et il peut toujours vagabonder dans sa tête, par exemple, lors de ses traversées infinies du désert, sur le dos d'un cheval. Il se compare à un "wanderer", ce vagabond romantique allemand, qui n'a besoin que d'un chapeau à plume, d'un bâton de pin, d'un léger cahier de riz (pour prendre des notes) et d'une flûte à bec pour avaler les plus longues distances. Il nous raconte aussi ses escalades de monuments et cathédrales au temps de ses 20 ans, et ses nuits passées accroché au sommet d'un arbre.

Il nous dresse ainsi un portrait d'un homme énergique, toujours dans l'action, qui laisse les laideurs du monde de côté pour regarder plutôt les beautés de la nature, celles d'un ciel étoilé, et qui scande ses marches au rythme de vers poétiques, déclamés en rythme. Il a une bien piètre opinion du genre humain, notamment du genre masculin, oppresseur continuel de la femme dans les pays orientaux, et conclut sur son besoin d'isolement, de solitude, jusque dans l'attente de la mort. Une fin un rien pessimiste. Dommage.

3,5/5
avatar
Chantal

Nombre de messages : 2249
Location : France
Date d'inscription : 22/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sylvain TESSON (France)

Message  noemiejardine le Jeu 5 Jan 2012 - 10:22

petit traité sur l'immensité du monde


Pour le résumé, se référer à Chantal.

adorable ouvrage...un vrai régal...mais cette lecture m'a fichu un bourdon pas possible:
regrette soudain de n'être pas née wanderer ou à tout le moins, née à proximité des dernières grandes forêts primitives d'Europe...
textes courts, forts, Tesson a beaucoup lu et parsème ses réflexions de mille références sympas d'autres wanderer.....
surprise pour moi: l'existence des escaladeurs de cathédrales....
et d'apprenrde que Jack London a eu cette phrase magnifique:
"l'homme se distingue des autres animaux surtout en ceci: il est le seul qui maltraite sa femelle, méfait dont ni les loups, ni les lâches coyotes ne se rendent coupables, ni même le chien dégébéré par la domestication".

bref, un petit traité, c'est à dire, un peu de tout, charmant et envoûtant.

4.5/5
avatar
noemiejardine

Nombre de messages : 597
Date d'inscription : 05/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sylvain TESSON (France)

Message  Chantal le Lun 9 Jan 2012 - 17:32

DANS LES FORETS DE SIBERIE : Sylvain Tesson
Editions Galimard - 267 pages.
Prix Médicis Essai 2011.


Alors qu'il jouait au "loup des steppes" et ne faisait, par ses nombreux voyages, que courir après le temps, Sylvain Tesson a décidé cette fois de "faire l'ours" et de s'isoler pendant six mois (de février à juillet 2010) dans une cabane en bois de 3 m X 3, au bord du lac Baïkal, à plusieurs jours de marche du plus proche voisin. C'est l'hiver, le lac est gelé, les températures à -30 ° et il est seul. Ses journées se passent, après être allé chercher de l'eau dans un trou creusé dans la glace du lac, à lire et à écrire dans ses "carnets de bord", l'après-midi à couper son bois, à pêcher, faire du patin à glace, ou explorer la montagne environnante, quand il ne se réchauffe pas à coups de vodka ou en savourant un cigare...Il fait l'expérience du froid, de la solitude (rompue de temps en temps par quelques visites et la compagnie de deux chiens), du silence (interrompu par les craquements étonnants de la glace). Il essaie d'apprivoiser le temps, de vivre chaque moment intensément, même quand il n'agit pas, en regardant la nature, le lac, un oiseau, un phoque...Sa fenêtre est sa télévision. Il s'essaie à méditer. Il nous fait part de ses lectures, nous donnant même la liste des livres apportés (j'en ai lu une dizaine), de son besoin d'écrire, de sa vision de notre société. Ses descriptions de la nature très détaillées et belles nous emmènent dans un monde de froid mais aussi de beauté pure. Le récit ne manque pas d'humour non plus, surtout quand il parle de ses visiteurs russes au langage très imagé.

Après ma lecture, j'ai pu mettre des images sur ses mots en visionnant son reportage sur Internet : "Six mois de cabane au Baïkal" et ça vaut vraiment le coup.

Une bien belle lecture, une belle évasion.

Finalement, l'ermite est rentré. J'espère qu'il nous contera bientôt une nouvelle aventure.

4,5/5
avatar
Chantal

Nombre de messages : 2249
Location : France
Date d'inscription : 22/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sylvain TESSON (France)

Message  clarize le Lun 9 Jan 2012 - 20:42

Chantal, il y a longtemps que j'ai envie de lire cet auteur ta critique me convainc en plus

_________________

Challenge US : 10/50
avatar
clarize

Nombre de messages : 2590
Location : FRANCE
Date d'inscription : 09/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sylvain TESSON (France)

Message  noemiejardine le Mar 31 Jan 2012 - 16:17

l'axe du loup

j'ai eu beaucoup de plaisir à lire ce livre, ce périple est vraiment fabuleux!
Tesson a le même âge que l'un de mes fils....
quand ils étaient petits, rêvais souvent ainsi: ils partiraient loin, jeunes, et reviendraient des années après, s'en foutant de mes angoisses maternelles, avec pour seule explication: " la mère, le monde c'est assez fabuleux!"
bon, bref, mes fils ne sont pas comme Tesson....
alors je le lis avec avidité. Le monde, c'est vrai que c'est fabuleux, surtout à pied, semble-t-il....
et contrairement à petitelune, trouve qu'il écrit pas si mal que ça., Tesson,
en tous les cas, aime beaucoup ses desciptions de nature et de bicoques paumées...

vrai, Tesson a des avis tranchés sur un peu tout, mais on doit avoir un caractère tranché pour faire ce genre de voyage, non?
en tous les cas, il me plaît de plus en plus ce Tesson....
vais encore voyager en sa compagnie....
quand je n'aurai plus de polars pour entrecouper mes autres lectures, ben, prendrai un Tesson, après tout c'est comme aller en vacances!

4/5
avatar
noemiejardine

Nombre de messages : 597
Date d'inscription : 05/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sylvain TESSON (France)

Message  zeta le Mar 31 Jan 2012 - 16:42

J'aimerais comprendre Noémie, c'est toi qui rêvais que tes enfants parcourent le monde ??? (et non pas tes fils) Shocked Et d'après ce que je lis, ils ne l'ont pas fait. Je trouve que tu as une sacré chance ! que nos enfants nous quittent c'est indispensable pour leur équilibre, mais pas trop loin et pas complètement .... Quand je repense à "l'axe du loup", si j'avais un tel fils, moi l'angoissée, je serais morte d'inquiétude. Je pense trop à ce qui peut arriver de pire, depuis toujours. Pour le caractère de Tesson (qui ne doit pas être facile) j'avais relevé une phrase qui m'avait cependant beaucoup plue : il y disait (de mémoire j'ai prêté ce livre) : qu'il regrettait que, de par le monde, à peu près la moitié masculine de l'humanité opprime la moitié féminine .... au moins il n'est pas misogyne.
avatar
zeta
Admin

Nombre de messages : 4028
Location : lot et garonne - France
Date d'inscription : 25/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sylvain TESSON (France)

Message  Réaliste-romantique le Mar 31 Jan 2012 - 17:43

Les forêts de Sibérie, de Sylvain Tesson
2011


L'auteur passe 6 mois isolé dans une cabane sur la rive du lac Baïkal, à 15 km de la plus proche habitation et plus d'une centaine de kilomètre d'une bourgade. Il apprend à vivre à un autre rythme, explore les montagnes des environs, accueille des visiteurs et visite à son tour ses voisins.

L'idée m'a d'abord fasciné, et l'auteur fait des réflexions intéressantes sur la vie érémitique, coupée de la civilisation moderne, mais je me suis rapidement ennuyé. Le récit est livré sous la forme d'un journal, et les journées sont toutes semblables: admirer le paysages, faire quelques travaux manuels, boire un coup…ou plutôt plusieurs. Il y a parfois des sorties, des visites de ou chez quelqu'un, mais j'ai senti que les réflexions sur l'aliénation de la vie moderne et le bonheur du retour à la nature tournaient en rond. Je n'interrogeais sur les proches qu'il a laissés derrière pendant ce temps, surtout qu'un de ceux-ci réussit à le contacter pour une nouvelle bouleversante vers la fin du séjour, mais comme ce n'est pas l'objet du récit, on n'en sait rien, même après l'événement du 5e mois. Bref, je n'ai pas aimé.

2,5/5


le réaliste-romantique
avatar
Réaliste-romantique

Nombre de messages : 1959
Age : 41
Location : Outaouais, Québec
Date d'inscription : 30/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sylvain TESSON (France)

Message  noemiejardine le Mar 31 Jan 2012 - 19:16

Hi Zeta!
te rassure de suite, ne suis pas une mère totalement indigne et de fait, plutôt angoissée aussi,
mais mon ideal de fils c'était souvent, dans mes rêveries, un mec très indépendant, style pionnier de l'ouest, super débrouille,
pouvant vivre seul au milieu de nulle part et qui à l'improviste décidait de revenir voir sa vieille mère...
aujourd'hui cela m'amuse un peu...étais-je naïve! pour avoir une chance d'avoir un fils comme ça, j'eusse dû moi aussi être bien différente...

réaliste-romantique, les forêts de Sibérie t'ont barbés pour l'essentiel....ben éviterai ce Tesson là....
avatar
noemiejardine

Nombre de messages : 597
Date d'inscription : 05/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sylvain TESSON (France)

Message  Réaliste-romantique le Mar 31 Jan 2012 - 20:13

@Noemiejardine: Moi oui, mais ma conjointe a beaucoup aimé. (Nous n'avons rien en commun Wink )
avatar
Réaliste-romantique

Nombre de messages : 1959
Age : 41
Location : Outaouais, Québec
Date d'inscription : 30/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sylvain TESSON (France)

Message  zeta le Mar 31 Jan 2012 - 22:50

Non, non je n'ai jamais pensé que tu étais une mère indigne, je t'assure. Je n'ai pas eu de fils, peut-être projette-t-on sur un fils l'image de l'homme idéal tel qu'on le rêve, et toi tu rêvais d'un baroudeur ! Very Happy Mais c'est chouette aussi les enfants qui ne nous donnent pas trop d'inquiétude. Dans le genre, ma fille a eu la gentillesse de ne me dire qu'après qu'elle avait fait une fois du saut à l'élastique, et même rétrospectivement j'en ai frémis de peur.
avatar
zeta
Admin

Nombre de messages : 4028
Location : lot et garonne - France
Date d'inscription : 25/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sylvain TESSON (France)

Message  Elfe le Sam 28 Avr 2012 - 13:33

Dans les forets de Sibérie
Gallimard



Pour fuir le rythme effréné de la vie
quotidienne, Sylvain Tesson choisit d'aller vivre 6 mois isolé dans
une cabane au bord d'un lac en Sibérie. Va-t-il se supporter? Lui
qui va vivre seul pendant 6 mois avec pour seul compagnie une
mésange, un ours ou encore ses quelques livres. Chaque jour est un
défi, pendant lesquels ils s'impose un rythme: lire, fumer, boire de
la vodka, mais aussi couper du bois, pêcher, … Un voyage
intérieur qu'il nous invite à partager avec lui grâce à
l'écriture de son journal. On suit avec lui ses angoisses, mais
aussi ses petits bonheurs de tous les jours qu'il semble redécouvrir
loin de sa vie urbaine. D'une très belle écriture, Sylvain Tesson
nous emporte à ses côtés au bord de ce lac, au coeur de la nature
et du silence. Une vraie parenthèse de sérénité.
4/5
avatar
Elfe

Nombre de messages : 1777
Age : 37
Date d'inscription : 07/01/2009

http://elfique2.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Dans les forêts de Sibérie

Message  Ondine le Jeu 2 Mai 2013 - 16:07

289 pages, Folio.

Dans les forêts de Sibérie, il y a des tempêtes, des russes très virils et alcooliques, les craquements du lac Baikal en hiver et beaucoup d'insectes au printemps. Il y a aussi Sylvain Tesson parti tenter de s'isoler dans une cabane; pour voir ce que ça fait; dans l'espoir d'une possible transmutation de sa personnalité à l'aube de ses 40 ans, d'une perception plus intense de sa vie intérieure.
Sous l’influence du milieu, Sylvain Tesson devient lui même grand buveur de vodka. Il lit des livres (dont ils nous propose certains passages), coupe du bois, se promène aux alentours et a, malgré tout, une forme de vie sociale. L'auteur ne tente pas spécifiquement une expérience extrême (quoique...manger des silures...!), ce qu'il ne prétend aucunement d'ailleurs (pour cela visez plutôt Mike Horn etc.). Il expérimente le contre-pied de ces habituelles pérégrinations: il prend le temps de l'immobilisme.
L'axe du loup est autrement plus passionnant sur tous les plans! Dans les forêts de Sibérie m'est presque tombé des mains! Quelle déception!

2,5/5

Ondine

Nombre de messages : 76
Date d'inscription : 02/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Dans les forêts de sibérie

Message  lejeez le Lun 15 Juil 2013 - 9:05

Déception, non pas par rapport à la réputation de l'auteur, ou à ce qu'il a pu déjà écrire, puisque c'est le premier livre que je lis de lui, mais déception en raison de la promesse du livre : un homme part six mois dans une cabane de sibérie ! On s'attend nécessairement à de belles choses, peut être de l’aventure, peut être un manuel de survie, peut-être plus modestement, un retour à la nature, à la vie simple, mais non...Sylvain Tesson s'interpose constamment entre lui et son sujet : il se voit écrire, se voit lire, se voit couper du bois, se voit critiquer la société de consommation, bref Sylvain Tesson se voit vivre cette expérience sans la vivre sincèrement. D'où ces longues phrases ampoulées et sophistiquées pour promouvoir la simplicité de la vie, pour découvrir les sources élémentaires de bonheur, pour représenter la beauté de la nature... Rien ne semble simple, ni beau, ni vrai. Il se dégage une certaine forme d'hypocrisie dans ce journal. 
Le véritable intitulé serait plutôt : "Sylvain Tesson écrit son livre dans les forêts de Sibérie."

0.5/5
avatar
lejeez

Nombre de messages : 24
Date d'inscription : 28/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sylvain TESSON (France)

Message  noemiejardine le Sam 17 Aoû 2013 - 9:05

Geographie de l'instant



  • Broché: 345 pages
  • Editeur : Editions des Equateurs (4 octobre 2012)
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2849902217
  • ISBN-13: 978-2849902219


quatrième de couverture:
"Géographie de l'instant" réunit les blocs-notes de sylvain Tesson parus dans le magazine "Grands Reportages" et divers journaux. Il y évoque ses voyages aventureux ou immobiles, ses rencontres, ses escalades, ses lectures secrètes et contemple les ravages commis par les hommes contre la nature, la douceur. Il y parle de la Russie, de l'Afghanistan, de Haïti, de l'Islande, de New York, de Paris. Il choisit le dégagement, l'humeur, la féerie, se confronte à l'absurde et aux ridicules de son époque. Avec un joyeux désespoir, ce nomade injecte de la couleur dans la grisaille du quotidien. "Géographie de l'instant" est un manteau d'arlequin sur lequel Sylvain Tesson trace les points cardinaux de son univers intime. C'est un pamphlet poétique contre la lourdeur du monde, révélant la part secrète d'un voyageur pour qui les retours sont des brûlures.

Bon, le razerates, ce bouquin là m'a passablement déçu.
Certains passages valent le coup, le reste, ce sont ses réflexions sur l'état du monde....et il a toujours un avis fort tranché sur tout Sylvain Tesson
me suis même dit que je n'aimerais pas passer une soirée en sa compagnie s'il vaticinait de la sorte.
Mon cadet résume ça de manière très succinte: "il se la pète un peu, Tesson, non?"

Lisais avec gourmandise ses périples dans le grand nord, mais là....bref, déception.
il ne devient pas plus sage avec les années, il a pris de l'assurance et semble penser que ce qu'il dit est la vérité, alors que ce n'est que sa vérité.
2.5/5
avatar
noemiejardine

Nombre de messages : 597
Date d'inscription : 05/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sylvain TESSON (France)

Message  géromino le Sam 17 Aoû 2013 - 17:26

"Dans le forêts de Sibérie" Folio 2013 290 pages

Au cours de ses précédentes périgrinations, Sylvain Tesson avait été séduit par les beautés du lac Baïkal et l'accueil fraternel, quoique sans doute un peu rude (à la Russe, quoi!) de quelques-uns des rares habitants qui vivent sur ses berges. Le projet d'y séjourner en ermite avait mûrit dans sa tête...

C'est en février 2010 qu'il pousse la porte de sa cabane de rondins, à quelques pas de l'immense lac, au pied de montagnes culminant à 2000 mètres d'altitude. Le froid est sibérien: -40! Le premier voisin est à 5 heures de marche. Le lieu est propice à la méditation, à la contemplation des beautés qui se présentent à ses yeux. De rares visites viennent briser sa solitude volontaire; il s'agit de chasseurs qui ont choisi de vivre à l'écart de la ville ou d'employés en poste à l'année dans une station météo. Certains deviennent des amis et les visites de courtoisie finissent la plupart du temps autour d'une bouteille de "poison" : l'incontournable vodka qui brûle quand on l'avale, ravage le crâne au réveil, mais resserre les liens entre Humains.

Six mois s'écouleront dans la solitude; au plus près de la nature, en Robinson Baïkalien, Sylvain Tesson les passera à méditer sur son sort et celui de l'Humanité. Ses lectures (il a emporté plus de soixante livres!) et ses excursions en solitaire aiguillent ses pensées. Comme Théodore Monod se retirait au désert pour se perdre dans ses réflexions, Sylvain Tesson aime oublier un temps la civilisation et se ressourcer loin de ses semblables et du bruit des villes. Voyageur infatigable, contempleur de la nature, le regard critique qu'il porte sur notre société est souvent empreint d'une certaine sagesse. J'aime son écriture spontanée, hérissée de bons mots, servie avec franchise et naturel. A lire dans la sérénité et le calme pour apprécier tout à fait!

Note: 4.5/5

_________________
                                                                                                                                                                              

Challenge "Book around the States":  17/50
avatar
géromino

Nombre de messages : 2836
Age : 53
Location : Finistère, FRANCE
Date d'inscription : 07/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sylvain TESSON (France)

Message  Cyrielle le Mar 7 Jan 2014 - 14:52

DANS LES FORETS DE SIBERIE




Mon avis 3.5/5
J'ai apprécié cette lecture mais il m'a manqué plus de détail sur la vie quotidienne de l'ermite Tesson. J'ai trouvé qu'il parlait beaucoup de lui et de ses états d'âmes et moins de ses conditions de vie et de son cadre.
Toutefois j'ai aimé la construction en journal, cela dynamisait la lecture qui parfois partait trop dans le philosophique pour moi. Sylvain Tesson donne envie de faire un court séjour dans cette taïga à la fois hostile et attirante.
avatar
Cyrielle

Nombre de messages : 7349
Age : 30
Date d'inscription : 27/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sylvain TESSON (France)

Message  noemiejardine le Mer 5 Fév 2014 - 21:50

S'abandonner à vivre


  • Broché: 224 pages
  • Editeur : Gallimard (2 janvier 2014)
  • Collection : Blanche
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2070144240
  • ISBN-13: 978-2070144242


le sous-titre est "nouvelles"...??
à part une ou deux au début de l'ouvrage, ce ne sont pas des nouvelles à mon sens, juste des récits.
Certains sont sympas, par les gens et les lieux décrits. Il décrit bien, vite, à larges traits, d'une façon assez vivante....

Mais d'autres sont très courts et parfois bien ennuyeux: un échange de dialogues dans un bar paumé, chez des gens, un récit de sa sortie en vitesse de chez sa maîtresse d'un moment, femme mariée, parce que le mari revenait inopinément....
totalement sans intérêt, sauf à me le faire trouver assez goujat avec sa copine.

Ai l'impression que Tesson écrit trop et trop vite.
Il y a quelques jolies tournures, des trouvailles langagières amusantes....mais l'ensemble ne m'a vraiment pas convaincu...
me suis dit: n'aurais pas envie de passer une soirée chez des amis avec lui....
c'est bête, pas vrai? peut-être qu'il est très drôle, sympa...mais j'ai comme une réserve sur le fond: il n'a pas d'indulgence pour les faibles et les paumés de chez nous.
 
bref, un petit désamour pour Tesson....verrai bien demain, il est encore jeune, il pourrait peut-être se bonifier...

3/5
avatar
noemiejardine

Nombre de messages : 597
Date d'inscription : 05/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sylvain TESSON (France)

Message  Ladybug le Jeu 6 Fév 2014 - 17:53

Je ne le connais pas bien mais son personnage m'impressionne (les grands voyageurs comme lui me fascine). Sur le fait qu'il te donne l'impression ne pas être indulgent avec les faibles je ne jugerai pas, je ne le connais pas assez. Je ne l'ai jamais lu mais je le lirai sans doute un jour, mais pas son livre de nouvelles je ne suis pas adepte de ce genre. 

Ta critique est très vivante, j'ai bien aimé la lire  Very Happy

_________________
Je lis

avatar
Ladybug

Nombre de messages : 1970
Date d'inscription : 22/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sylvain TESSON (France)

Message  géromino le Mar 29 Avr 2014 - 14:34

"La chevauchée des steppes" Pocket 2013 315 pages

Une aventure partagée avec Priscilla Telmon. (Après des études d'ethnomédecine, elle parcourt le monde de reportages en voyages au long cours. Photographe et réalisatrice, elle a publié "Himalayas, sur les pas d'Alexandra David-Neel" Actes Sud 2010).


En 1999, du début de l'été à l'entrée de l'hiver, Sylvain Tesson et Priscilla Telmon ont traversé les ex-républiques soviétiques du Khirghizistan, Tadjikistan, Ouzbékistan, au pas lent de leurs trois chevaux Ouroz, Bucéphale et Boris. Départ d'Almaty (anciennement Alma-Ata) au Kazakhstan; arrivée à la mer d'Aral (ou ce qu'il en reste...), 3000 km plus loin. Entre les deux, ils auront contourné le lac d'Issyk-Koul, plongé à travers les steppes herbeuses du Kirghizistan, franchi les Monts Célestes (Tian Shan), traversé les immenses plantations de coton Ouzbèkes et le désert des Sables Rouges.
Ils auront rencontré d'anciens nomades Kirghizes qui regrettent l'ère soviètique (en évoquant avec nostalgie la Bolchevita!), se seront heurtés à l'entêtement et à l'absurde règlement de douaniers zélés, auront été à plusieurs reprises attaqués par des voleurs, auront fait la connaissance d'une directrice de musée (à laquelle ils lègueront leurs chevaux,faute de pouvoir les ramener avec eux en France), rencontreront des contrebandiers qui les conduiront en camion sur les rivages de la Mer d'Aral, à cinquante kilomètres du port désormais ensablé et inutile de Moynak.

Un périple de 3000 km, où on croise les traces de personnages légendaires comme Gengis Khan ou le sanguinaire Tamerlan; où l'on a un aperçu de ce que sont devenues des villes fabuleuses comme Boukhara ou Samarcande (sa zone industrielle porte le nom de "Superfosfate"!) où l'on comprend mieux les divers enjeux politiques, économiques, religieux de cette Asie Centrale qui a servi de frontière entre l'Orient et l'Occident, l'Europe et l'Asie, et en même temps de zone de passage et de communication entre les peuples.

Pour avoir vécu au plus près des habitants des contrées traversées, ils dressent un bref mais édifiant tableau socio-culturel de ces peuples écartelés entre les préceptes hérités de la période soviétique, et les espoirs de retrouver une identité qui leur est propre, échafaudés sur leur récent statut de Nation indépendante.

Un superbe voyage géographique et historique qui rend compte de la cruelle réalité : des populations déstabilisées par la chute de l'URSS, des guerres sporadiques régionales (surtout dues à des extrémistes islamiques); un constat écologique apocalyptique d'une région (la Mer d'Aral et proximités) sacrifiée volontairement et consciemment sur l'autel du Dieu coton, par une poignée de décideurs de l'ex-URSS.

Une belle aventure humaine, passionnante et instructive et naturellement dépaysante à souhaits!

Note 4.5/5

_________________
                                                                                                                                                                              

Challenge "Book around the States":  17/50
avatar
géromino

Nombre de messages : 2836
Age : 53
Location : Finistère, FRANCE
Date d'inscription : 07/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sylvain TESSON (France)

Message  Clochette le Mar 29 Avr 2014 - 15:23

Tes lectures nous font fréquemment voyager Géromino ! Merci à toi  Very Happy
avatar
Clochette

Nombre de messages : 2136
Age : 43
Location : Nantes Bretagne
Date d'inscription : 25/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sylvain TESSON (France)

Message  géromino le Mer 30 Avr 2014 - 8:26

Clochette, la lecture c'est aussi un moyen de découvrir le monde à peu de frais  Very Happy  !

_________________
                                                                                                                                                                              

Challenge "Book around the States":  17/50
avatar
géromino

Nombre de messages : 2836
Age : 53
Location : Finistère, FRANCE
Date d'inscription : 07/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sylvain TESSON (France)

Message  kattylou le Mer 1 Juil 2015 - 17:21

Dans les forêts de Siberie - Sylvain Tesson

Il était sans ma liste depuis longtemps . J'ai aimé la construction du livre sous forme de journal et ses réflexions sur le plaisir de retrouver des bonheurs simples et la possibilité de regarder la nature autrement en prenant le temps. Cela tourne un peu en rond par moment mais c'est une bonne lecture dans l'ensemble
4/5
avatar
kattylou

Nombre de messages : 3394
Age : 52
Location : 77
Date d'inscription : 08/09/2009

http://kattyloucuis.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sylvain TESSON (France)

Message  dodie le Mar 9 Aoû 2016 - 16:18

Dans les forêts de Sibérie


De février à juillet 2010 Sylvain Tesson s'installe seul dans une cabane sur les bords du lac Baïkal à 15Km de son plus proche voisin et 5 jours de marche du premier village. 
Il nous décrit sous forme de journal son expérience: les paysages et la nature magnifiques, le climat hostile, ses longues journées de contemplation devant sa fenêtre, ses quelques rencontres avec des visiteurs...La vodka et les cigares pour se réchauffer....Les livres pour s'évader.....
Ce récit même s'il est un peu répétitif par moment (et oui il ne se passe pas grand chose au fin fond de la Sibérie...) est merveilleusement bien écrit. J'ai beaucoup aimé la plume de Sylvain Tesson. Il nous donne matière à réfléchir sur la beauté de la nature et le rôle des hommes dans la dégradation de notre planète.
" Et si la liberté consistait à posséder du temps?"
Une belle lecture  même si dans le style j'avais préféré Indian Creek de Pete Fromm


Ma note 4/5
avatar
dodie

Nombre de messages : 4541
Age : 54
Location : France
Date d'inscription : 11/04/2009

http://dodiecuisine.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sylvain TESSON (France)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum