Alfred de MUSSET (France)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Alfred de MUSSET (France)

Message  Calepin le Lun 27 Oct 2008 - 10:49

De : Philcabzi5 --- Envoyé : 2006-07-10 06:28

Fantasio
Ed. Classiques Larousse
1934, 55 pages

Résumé de l'éditeur:

Fantasio, «bourgeois de Munich» vaguement bohème, est menacé de la prison pour dettes. Dans le même temps la princesse Elsbeth, fille du roi de Bavière, est fiancée au prince de Mantoue, un imbécile couronné. Pour échapper à ses créanciers et aussi par désœuvrement, Fantasio, sur un coup de tête, décide de prendre la place du bouffon du roi qui vient de mourir.

Mon avis:

Une comédie qui fait sourire sans plus. Les thèmes employés ne sont pas nouveaux (même pour l'époque) et l'écriture est trop sérieuse pour ce genre de pièce. Ce n'est pas pour autant mauvais. J'assisterais avec plaisir à une représentation de cette pièce.

Citation:

ELSBETH - Te voilà, pauvre garçon, comment te plais-tu ici?

FANTASIO - Comme un oiseau en liberté.

ELSBETH - Tu aurais mieux répondu si tu avais dit comme un oiseau en cage. Ce palais en est une assez belle; cependant c'en est une.

FANTASIO - La dimension d'un palais ou d'une chanbre ne fait pas l'homme plus ou moins libre. Le corps se remue où il peut; l'imagination ouvre quelquefois des ailes grandes comme le ciel dans un cachot grand comme la main.

Note: 3/5


Dernière édition par Calepin le Jeu 2 Avr 2009 - 18:04, édité 1 fois
avatar
Calepin

Nombre de messages : 1527
Age : 36
Location : Québec/Canada
Date d'inscription : 25/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alfred de MUSSET (France)

Message  Calepin le Lun 27 Oct 2008 - 10:50

De : joubjoub --- Envoyé : 2007-10-30 11:35

.:: On ne badine pas avec l'amour ::.

On ne badine pas avec l'amour est une pièce de théâtre d'Alfred de Musset, publiée en 1834 dans La Revue des Deux Mondes, mais représentée après la mort de son auteur le 18 novembre 1861 à la Comédie-Française. Il s'agit d'un drame romantique qui mêle le comique au tragique.

--------------------------------------------------------------------------------

Résumé : Perdican, fils du baron et jeune bachelier revient chez son père en compagnie de son précepteur, maître Blazius. Sa cousine Camille, fraîchement sortie du couvent, rentre également au château accompagnée de dame Pluche, sa gouvernante. Le baron rêve d'unir Camille et Perdican et il confie ce dessein à maître Blazius et à Bridaine, le curé du village. Mais les retrouvailles entre le cousin et la cousine sont glaciales. Camille reste insensible lorsque son cousin évoque leurs souvenirs d'enfance. Aux propos nostalgiques de Perdican, Camille oppose des répliques sèches et laconiques...

--------------------------------------------------------------------------------

On ne badine pas avec l'amour est ne tragédie romantique. Mais la noirceur du drame est atténuée à de nombreuses reprises par la fantaisie des personnages grotesques (Maître Bridaine, Maître Blazius et Dame Pluche). Musset prend soin, en effet, de varier la tonalité de la pièce par une alternance habile de moments pathétiques et comiques. Il mêle avec brio la comédie au drame.

Tandis que les personnages principaux rendent la pièce tragique pour nous émouvoir, les personnages secondaires rendent la pièce plus légère pour nous faire rire : ce sont des personnages tres caricaturaux comparés aux autres et qui mettent du coup un peu de gaieté dans l'histoire. Le ton oscille entre le sublime et le grotesque.

La lecture de cette pièce est très facile et très rapide avec un suspense qui dure jusqu'au bout. Alfred de Musset décrit parfaitement la variété et la complexité des sentiments qui accompagnent la passion amoureuse et il montre ce qu'il en coûte de jouer avec la vérité des sentiments.

Un extrait pour vous mettre en appétit et qui est une saisissante définition de l'homme, de la femme et de leurs relations :

Peerdican : Adieu Camille, retourne à ton couvent et lorsqu'on te fera de ces récits hideux qui t'ont empoisonnés, réponds ce que je vais te dire: Tous les hommes sont menteurs, inconstants, faux, bavards, hypocrites, orgueilleux et lâches, méprisables et sensuels ; toutes les femmes sont perfides, artificieuses, vaniteuses, curieuses et dépravées ; le monde n'est qu'un égout sans fond où les phoques les plus informes rampent et se tordent sur des montagnes de fanges ; mais il y a au monde une chose sainte et sublime, c'est l'union de deux de ces êtres si imparfaits et si affreux. On est souvent trompé en amour, souvent blessé et souvent malheureux ; mais on aime, et quand on est sur le bord de sa tombe, on se retourne pour regarder en arrière ; et on se dit : "j'ai souffert souvent, je me suis trompé quelquefois, mais j'ai aimé. C'est moi qui ai vécu, et non pas un être factice créé par mon orgueil et mon ennui".

Note : 3,5/5
avatar
Calepin

Nombre de messages : 1527
Age : 36
Location : Québec/Canada
Date d'inscription : 25/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alfred de MUSSET (France)

Message  gallo le Mar 23 Déc 2008 - 13:16

De: Bernie

Alfred de Musset - On ne badine pas avec l'amour
(Pocket, 2005, 96 pages)
C'est une pièce de théâtre de Musset fortement influencée par ses relations amoureuses avec George Sand.

Perdican vient d'avoir 21 ans, il a fini ses études. Il revient au château avec son "gouverneur" Maître Blazius, un bon vivant assez porté sur le vin. Le père de Perdican, Le Baron, envisage de lui faire épouser Camille, sa nièce, 18 ans, qui sort du couvent. Les deux jeunes gens se connaissent depuis l'enfance et s'apprécient mais il y a plusieurs années qu'ils ne se sont pas vus. Il faudrait une dispense parce que les deux jeunes sont cousins germains mais Le Baron pense l'obtenir de l'Eglise.

Camille a subi l'influence très dévote de Dame Pluche, sa gouvernante, ainsi que des nonnes du couvent où elle était. Camille a une image négative de l'Amour, des hommes, etc. Elle ne souhaite pas épouser Perdican mais plutôt devenir "une épouse de Dieu". Pour cela, elle doit freiner ses sentiments et jouer l'indifférente, parfois même feindre la haine pour dissuader son cousin. Mais Perdican ne veut pas s'avouer vaincu. Il songe à un "stratagème" qui pourrait amener Camille à dévoiler son amour pour lui malgré elle. Pourquoi ne pas faire la cour à Rosette, la soeur de lait de Camille (c'est-à-dire celle avec qui Camille a partagé la même nourrice). Rosette est naïve, peu instruite, mais qu'importe?

J'ai beaucoup aimé relire cette pièce de Musset. Je la conseille à tous les amoureux: réfléchissez deux fois avant... de jouer la comédie!

Note : 5/5
(Bernie)


Réponse
De: Enileda
Pièce de théâtre très bien écrite! Passionnante à lire. Très agréable! Pas trop compliqué, mais il faut quand même faire un effort pour comprendre. A recommander!
Note : 5/5
(Enileda, 14 ans, Poitiers/France)
avatar
gallo

Nombre de messages : 2598
Location : Pays-Bas
Date d'inscription : 29/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alfred de MUSSET (France)

Message  gallo le Mar 23 Déc 2008 - 13:17

De: Sandrine

Alfred de Musset - Lorenzaccio
(Gallimard/Folio, 2003, 239 pages)
Quatrième de couverture : "Dans la Florence des Médicis le jeune Lorenzo projette en secret l'assassinat de son cousin, le tyran Alexandre. Entre cynisme et idéalisme, la figure ambiguë de celui que l'on surnomme Lorenzaccio a inspiré à Musset ce chef-d'oeuvre du drame romantique."

J'adore Musset, la pièce que je préfère est "Lorenzaccio", c'est véritablement magnifique!!! Je me souviens l'avoir lu la bouche ouverte d'admiration, les larmes aux yeux devant tant de beauté. Si, si à ce point! Je vais le relire pour vous faire une jolie critique mais en attendant je le conseille à tout le monde!!!

Note : 5/5
(Sandrine)
avatar
gallo

Nombre de messages : 2598
Location : Pays-Bas
Date d'inscription : 29/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alfred de MUSSET (France)

Message  gallo le Mar 23 Déc 2008 - 13:18

De: Vicky

Alfred de Musset - Les caprices de Marianne
(Gallimard/Folio, 2001, 174 pages)
À mon école, on étudie beaucoup de pièces classiques et monotones. Alors que cette pièce, je l'ai vraiment aimée.

Je la conseille à toutes les personnes amoureuses du classicisme parce que cette pièce sort de l'ordinaire avec une histoire imprévisible.

Note : 4/5
(Vicky, 15 ans, Montréal)
avatar
gallo

Nombre de messages : 2598
Location : Pays-Bas
Date d'inscription : 29/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alfred de MUSSET (France)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum