Donna TARTT (Etats-Unis)

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Donna TARTT (Etats-Unis)

Message  petitelune le Lun 8 Déc 2008 - 20:19

De: Frisette (Message d'origine) Envoyé: 9/24/2002 5:16 PM

Donna TARTT - Le maître des Illusions

Un groupe de 6 étudiants étudient les langues anciennes dans une petite université de la Nouvelle-Angleterre.

Ils décident un jour de tenter d'expérimenter les bacchanales comme elles se faisaient dans l'Antiquité. Après plusieurs tentatives, quatre d'entre eux réussissent. Une ombre au tableau toutefois. Dans l'état où ils se trouvaient, ils ont tué un homme mais sans réellement s'en rendre compte et sans se faire prendre.

Bunny, un des étudiants non impliqués dans le meurtre apprendra tout et exercera un chantage sur les autres. Les 5 autres élaboreront un plan et le tueront.

Ce roman met en scène des gens plutôt pervers et détraqués. Par contre, l'auteure crée un climat trouble et glauque qui convient bien à l'histoire. On croit vraiment à tout ce qui est raconté et l'histoire accroche beaucoup.

Même si le bouquin compte 700 quelques pages, on n'a pas l'impression que l'histoire traine en longueur. C'est vraiment bien. Un peu dans le genre de la société des poètes disparus mais en plus noir...

4/5


De: boogok Envoyé: 9/29/2002 3:02 AM

Ça fait longtemps que j'ai pas écrit ici. beaucoup de lectures pour l'université. Pas le temps de lire autre chose.

J'ai lu Le Maître des illusions de Donna Tart. Il y a déjà quelque temps et personnellement je n'y avais pas cru! En fait, je me souviens avoir trouvé que c,était très bien écrit mais si peu crédible. Ça dépend toujours de l'esprit dans lequel on est soi-même quand on lit. Et je me souviens avoir trouvé ça très long 700 pages pour ce genre d'histoire. Bref, 3/5 pour ma part


De: Mousseline Envoyé: 9/29/2002 7:15 AM
Ça fait très longtemps que j'ai lu ce livre mais je peux vous dire que j'ai adoré! Inoubliable!
Note : 5/5

Wow de wow, je viens de lire dans La Presse que Donna Tartt sort un nouveau roman à la fin octobre....On parlait du fait que Donna Tartt a disparu cette semaine et voilà qu'elle réapparait dix après après son premier livre....(ah le hasard.....Smile)

C'est un roman de plus de 800 pages.

Bon on va attendre j'imagine près d'un an pour la traduction, mais c'est pas grave on va finir par l'avoir. Smile

pour ma part je donne 5/5 à son livre: Le maître des illusions. C'est en plein le genre de roman qui me fait trippé.

Pour celles qui ont aimé je vous suggère fortement La maison du sommeil de Jonathan Coe, un très très très bon roman, celui-ci se lit en quelques jours tellement on ne peut pas le lâcher une fois commencé.


De : melodie74 Envoyé : 2003-07-16 10:48

Tartt, Donna (2002) The Little Friend (555 pages)

Bonjour,

J'ai terminé la lecture de The Little Friend hier soir, et je suis triste...Quelle déception! En fait, si mes attentes n'avaient pas été si grandes peut-être aurai-je apprécié un peu plus. J'avais tellement hâte de lire ce bouquin!! En effet, j'ai lu The Secret History (trad. Le maître des illusions) il y a quelques mois et je suis tombée entièrement en amour avec ce livre. Évidemment, je ne m'attendais pas à une suite ou à la même histoire, mais je m'attendais à quelque chose de semblable...Et bien pas vraiment.

Donc, The Little Friend, c'est l'histoire d'une jeune fille de 12 ans, Harriet, qui vit dans un coin perdu du Mississippi. Son frère Robin a été tué lorsqu'elle n'était qu'un bébé et sa famille en a été détruite, la laissant plus ou moins à elle-même. Pendant les vacances d'été, elle décide de résoudre le meutre de son frère qui a eu lieu 12 ans auparavant.

À première vue, ça semble génial. Mais ça tombe à l'eau, ça finit en queue de poisson. Bon, il faut quand même rendre à César ce qui lui appartient, Donna Tartt a un don pour construire des personnages. Ceux-ci sont extrêmement bien construits et documentés. Peut-être un peu trop même...Nous avons un personnage principal (Harriet) et environ une douzaine d'autres très importants. Ça fait beaucoup de monde à la messe et on dirait qu'on passe les 3/4 du livre à lire des descriptions, physiques, psychologiques, historiques et que l'intrigue-même est reléguée au second-plan. De plus, l'héroïne est une fillette de 12 ans qui a l'air d'en avoir 25 de par ses actions et ses pensées. Je n'y ai pas cru une seconde!

C'est donc un 3/5 pour moi, mais je ne suis pas certaine d'être très objective, car je m'attendais peut-être trop à quelque chose comme The Secret History. J'espère bien que quelqu'un d'autre le lira et me dira ses impressions...

Bonne journée,
Mélodie


De : Mousseliine Envoyé : 2003-10-02 10:17

Sonia Sarfeti a beaucoup aimé Le petit copain. Elle fait un beau commentaire de ce livre.
Pour écouter: http://radio-canada.ca/url.asp?/radio/emissions/149.html
En tout cas, elle m'a donné le goût de le lire.


De : sereinejulie1 Envoyé : 2003-12-06 12:24

Donna TARTT - Le maître des illusions

Ce roman est captivant. Le suspense est assez intense quoique pas des plus rebondissants. La lecture nous emporte au fond de la manipulation, de la perversité et de l'égoisme. Les personnages sont cruels et sournois et heureusement pas du tout caricaturaux. Un bon polar dans une langue simple et efficace. 4.0
Sereine


De : Ghis1976 Envoyé : 2004-02-24 13:20

Le Petit Copain

J'ai lu Le Maître des illusions il y a maintenant 8 ans et j'ai tout de suite été conquis par l'histoire, les personnages, le style. Pour moi ce livre fait partie de mon top 5 des dix dernières années. J'étais donc très excité de lire Le Petit Copain. J'ai acheté les yeux fermés et je regrette aujourd'hui.

Mon avis :

Grande déception. L'histoire commence avec la mort du petit Robin. On embarque, j'ai reconnu très rapidement le style de l'auteur. Ces descriptions qui enlourdissent et qui créent un climat de peur. Les personnages sont très bien décrits même trop parfois. C'est bien écrit et on constate le talent de Donna Tartt. Mais après 200 pages, j'ai décroché. L'auteur laisse tomber l'intrigue pour approfondir les descriptions des nombreux personnages. Voilà ce à quoi on a droit, une série d'anecdotes et de descriptions qui racontent la vie des habitants d'une petite ville du Mississipi. C'est parfois intéressant parfois ennuyant. Parfois on y croit, d'autre fois on y croit moins. Mais en bout de ligne, on a rien. J'aurais aimé connaître le dénouement de l'intrigue qui ouvre le livre, avoir une explication. Mais rien. À la place, on a une fin décevante et cette mauvaise impression de livre inachevé.

Note : 3/5 (pour le style de Donna Tartt)
GHiS



De : Malou

Le maître des illusions

C'est un livre que j'ai lu il y a trois ans et que j'ai relu récemment avec le même plaisir. Toujours le même suspense et jamais aucun ennui. Malgré les 700 pages, il se lit très rapidement, on est absorbé par l'univers. C'est comme si on faisait partie du groupe. On a très envie de connaître l'issue de cette aventure où les personnages sont aussi attachants que manipulateurs!!!

A lire impérativement!
Note : 5/5
(Malou, Paris)


De: SarahEmily

J'ai vraiment adoré Le maître des illusions

Cette petite bande élitiste d'étudiants de grec ancien, gosses de riches. L'histoire est racontée par Richard Papen, un boursier qui réussi à se faire admettre au sein du petit groupe. Dès le départ, il sent qu'un drame se cache au milieu des cinq autres étudiants. Quatre d'entre eux ayant vécu l'assassinat d'un homme (accidentellement), et le 5e qui les fait chanter. Ce cinquième est d'ailleurs un être fort désagréable, bébé gâté et stupide.

L'histoire est enlevante, le rythme bien soutenu, aucun temps mort. Une réussite magistrale. Il y a longtemps que je ne l'ai pas relu, ma critique n'est donc pas très étoffée.

Note : 5/5
(SarahEmily)


De : Sandriine_1616 Envoyé : 2004-10-10 13:12

"Le petit copain"

Ouh la la : une catastrophe et pourtant, j'ai essayé, longtemps, je me suis aggrippé à ce bouquin mais hier soir j'ai craqué +ou- à la page 200 ( c'est rare que j'aille jusque là quand j'aime pas un livre) et après avoir sauté de nombreux paragraphes trop ...TROP!!!

J'ai fait un détour vers la fin pour savoir qui à tué Robin et les 20 dernières pages étaient ultra décevantes ( ont se retrouvent au même point quasiment) donc bon, j'ai perdu mon temps et ça m'enerve surtout que j'avais adoré son premier. J'ai eu l'impression qu'elle essayait d'en remettre une couche toutes les pages ( genre le rêve d'Harriet qui fait 3 pages incomprehensibles) et d'atteindre ainsi la valeur du premier...c'est pas réussi d'après moi..

1/5



De : Le-réaliste-romantique Envoyé : 2006-02-07 19:55
Le maître des illusions/The Secret History - Donna Tartt

Je tiens d'abord à préciser que j'ai changé de langue au fil de ma lecture : l'édition française de chez Plon était truffée d'ereûrs, telles Califormie à deux reprises, des mots avec trois n, des ou à la place de où, et vice-versa. Comme nous avions aussi la version anglaise chez moi, je suis passé à l'autre version. En plus, il y a de nombreuses expressions en frawnçais dans la text (peu surprenant dans un milieu universitaire, et littéraire, du Vermont) qui n'étaient pas identifiés tel quel dans la version de Plon.

Ceci dit, j'ai approché ce livre avec quelques réticences, car je ne suis pas un fana de polars. Mais ce livre n'est pas un banal roman policier, et il m'a captivé pour plusieurs raisons.

D'abord, et je ne ferais pas un nouveau résumé, mais l'auteur a suivi les enseignements de Boileau-Narcejac (bien expliqués par Thomthom sur ce forum) : le narrateur est partie prenante au meutre qui secoura ce groupe d'étudiants en études classiques. De plus, dans une habile mise en abyme, l'histoire présente plusieurs traits des tragédies grecques étudiées par ces étudiants : le drame, la loyauté, la tragédie et le dénouement connu dès le premier chapitre. Le suspens tient au mystère du déroulement : comment ces jeunes étudiants "normaux" en viendront à tuer de sang-froid un dès leur?

Ensuite, le milieu universitaire dans lequel se déroule toute l'intrigue m'intéresse beaucoup plus que les milieux des petites combines dans lesquels se déroulent la plupart des aventures policières (souvent les moins bonnes, je l'admets). Ceci permet à l'auteur, qui est très cultivée et adore la littérature, de parsemer son livre de références littéraires. Bien sûr, elle ne pouvait oublier Raskolnikov, mais de nombreux autres auteurs, de Tolstoï à Proust en passant par Orwell, viennent peupler ses pages.

Et puis, bien, l'histoire est très bien racontée, captivante. Le sentiment d'invulnérabilité de la jeunesse, la trop grand cérébralisation de la vie par ces universitaires, jusqu'à les faire décrocher du monde réel, le désir de plaire aux autres, interviennent tous dans ce drame.

4/5

le réaliste-romantique




De : docguillaume Envoyé : 2007-10-10 15:32

Le maître des illusions Donna Tartt

Contrairement à ce que pourrait laisser croire le résumé, ce livre n’est pas une plongée dans des rites occultes auxquels se livrerait une société d'étudiants. Le maître des illusions, c'est une plongée au sein d'un groupe d'étudiants dont la vie va se trouver bouleversée par un meurtre commis au cours d'une tentative de reconstitution de rites anciens. L'un d'entre eux, Bunny, qui n'a pas participé au rite, va découvrir la vérité et rendre la vie impossible de ses camarades au point que ceux-ci vont prendre une impensable décision : le tuer.

Parmi ces étudiants se trouve Richard Papen, qui a débarqué dans ce groupe et qui va lui aussi découvrir ce que ses nouveaux amis ont fait.



Tout le livre est resseré à l'extrême sur ce groupe qui vit à l'écart des autres étudiants du campus. On découvre avec une précision perverse le moindre détail de leur pensée. Les personnages sont vivants, pas une once de leur caractère ne nous échappe. C'est un roman que je qualifierais de psychologique. Parmi ces personnages se trouvent un homosexuel, un fils de bonne famille qui dépense tout son argent pour entretenir Bunny, un couple de jumeaux aux relations troubles. Et bien sûr il y a Bunny, dont le caractère et les menaces de révéler l'affaire vont le conduire à sa perte.



Donna Tartt a une écriture soignée, tant pour ses personnages que pour les descriptions de lieux - l'action se déroulant dans le Vermont. Certains effets de style sont bluffants, comme cette intemporalité au début de l'ouvrage (aucune notion d'année : sommes-nous dans les années 50 ? 60 ?) qui évolue au fil des pages.

Certains passages sont, il faut l'avouer, longs puisque le bouquin est un pavé de 700 pages. Quelques coupes auraient rendu la lecture beaucoup plus agréable.

C'est un livre excellent sur le plan des personnages, je n'avais jamais rien lu de pareil.

Ne soyez pas troublé par les premières dizaines de pages, descriptives et sans action. Le coeur du livre est très intense, même s'il s'essoufle un peu par la suite.
Une bonne lecture que je recommande, malgré quelques critiques négatives sur la longueur.

Note : 4.75/5


De : Houppelande Envoyé : 2007-12-01 15:19

Le maître des illusions

Ce livre nous amène à partager la vie d'un petit groupe d'étudiants qui vit un peu en marge des autres, étudiant le grec ancien avec un professeur qui n'accepte qu'un très petit nombre d'élèves (6). À la suite d'un meurtre commis par accident, la vie de ce groupe se trouve transformée, après que Bunny, n'ayant pas prit part au meurtre, découvre ce que ses amis ont fait et se mette à leur rendre la vie infernale. Les autres étudiants décident de tuer Bunny.

C'est un livre qui est très bien écrit. La psychologie des personnages est fouillée et l'histoire est bien décrite, crédible malgré la gravité des gestes commis. L'auteure sait créer un suspense, même si le meurtre de Bunny est connu depuis le début. Le seul bémol, certains passages sont un peu longs.

4.5/5

Houppelande
avatar
petitelune

Nombre de messages : 540
Age : 33
Location : Cantons de l'Est / Québec / Canada
Date d'inscription : 27/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Donna TARTT (Etats-Unis)

Message  gallo le Ven 19 Déc 2008 - 17:34

De: Anonyme, Toulouse/France

Donna Tartt - Le petit copain

J'ajoute ma déception à celle de Mélodie: impossible de lire cet énorme fratas domestique, cousu et recousu d'anecdotes, d'observations toutes plus vaines les unes que les autres. Le livre démarre sur 10 pages formidables qui laissent espérer un chef d'oeuvre de tension. Les 600 pages qui suivent sont absolument dénuées d'intérêt. D'un autre on dirait qu'il s'agit de remplissage et que c'est pathétique. De la part de Donna, bien sûr que non. On ne comprend pas. On est sous le choc. Le choc de l'année, pour moi, en tout cas, admirateur du formidable, du dionysiaque, du tout-puissant Maître des illusions. Et toute cette presse unanime! Qu'est-ce qui se passe?

Note : 0.5/5
(Anonyme, Toulouse/France)


De: JoséeG

Donna Tartt - Le petit copain

Ouh lala: une catastrophe et pourtant, j'ai essayé, longtemps, je me suis aggrippée à ce bouquin mais hier soir j'ai craqué plus ou moins à la page 200 (c'est rare que j'aille jusqu'à là quand j'aime pas un livre) et après avoir sauté de nombreux paragraphes trop... TROP!!!

J'ai fait un détour vers la fin pour savoir qui a tué Robin et les vingt dernières pages étaient ultra décevantes (on se retrouve au même point quasiment) donc bon, j'ai perdu mon temps et ça m'énerve surtout que j'avais adoré son premier. J'ai eu l'impression qu'elle essayait d'en remettre une couche toutes les pages (genre le rêve d'Harriet qui fait trois pages incompréhensibles) et d'atteindre ainsi la valeur du premier, c'est pas réussi d'après moi.

Note : 1.5/5
(JoséeG)


De: Anonyme, Paris

Donna Tartt - Le petit copain

Pour moi ce livre est tout simplement génial et je suis étonnée que les lecteurs de ce site ne l'aiment pas.

Le style est magnifique, les personnages sont attachants et ont une réelle présence, l'intrigue vous tient en haleine. Ce livre contient toutes les qualités que j'attends d'un bon livre car quand je le fermais, j'avais hâte de le reprendre et de retrouver les personnages. Et la fin est magnifique car elle est ouverte et c'est à nous lecteurs de l'imaginer selon que nous sommes optimistes ou pessimistes. Et puis d'abord ceux qui critiquent feraient de se dire qu'eux mêmes ne seraient pas capables d'en faire le millionnième. Alors vive Donna.

Note : 4/5
(Anonyme, 19 ans, Paris)
avatar
gallo

Nombre de messages : 2598
Location : Pays-Bas
Date d'inscription : 29/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Donna TARTT (Etats-Unis)

Message  belledenuit le Mer 29 Juil 2009 - 10:55

Le maître des illusions de Donna Tart

Editions Pocket (2004) - 704 pages


Quatrième de couverture :

Introduit dans le cercle privilégié d'une université du Vermont, un jeune boursier californien s'intègre peu à peu un petit groupe d'étudiants de la grande bourgeoisie. Il découvre un monde insoupçonné de luxe, d'arrogance intellectuelle et de sophistication, en même temps que l'alcool, la drogue et d'étranges pratiques sataniques. Très vite, il pressent qu'on lui cache quelque chose de terrible et gratuit qui l'entraîne, lui et ses camarades, dans un abîme de chantage, de trahison et de cruauté.

(Source jaquette et présentation : Amazon.fr)

Mon avis :

Le ton de l'ouvrage nous est donné dès le prologue. Le narrateur est Richard Papen et va, tout au long des 700 pages de cet ouvrage, nous raconter sa vie d'étudiant à l'université d'Hampden et comment il va sombre, lentement, dans un véritable enfer.
A ses côtés, il y aura cinq autres étudiants, mais d'un milieu plus aisé : Francis, Henry, Edmund (surnommé Bunny) et des jumeaux, Charles et Camilla.
Ces six jeunes gens prennent des cours de grec ancien avec un professeur très particulier : Julian Morrow.

"(...) Il n'accepte qu'un nombre limité d'étudiants. Un nombre très limité. De plus, à mon avis, il opère son choix selon des critères personnels et non académique. (...) C'est évidemment un universitaire distingué. Il se trouve aussi qu'il est tout à fait charmant. Mais il a des idées sur la pédagogie que je trouve très surprenantes. Lui-même et ses étudiants n'ont pratiquement aucun contact avec le reste du département (...)"

Dès la mise en place faite par le narrateur, je me suis sentie totalement emballée par cette lecture, même si j'avoue que certains passage concernant la littérature grecque a été quelque peu indigeste.
Néanmoins, prise dans l'engrenage dans lequel se trouvait peu à peu Richard, je ne pouvais pas lâcher ce livre et c'est avec avidité que j'ai dévoré la première partie, pour démarrer la seconde sur les chapeaux de roue.
Là, mon enthousiasme se confirmait puisque nous en arrivons à l'enquête (eh oui un meurtre a été perpétré dans cette université hors du commun).
Malheureusement pour moi, plus j'avançais et plus je sentais que ce qui allait arriver ne me plairait pas autant que ça.
Si au départ l'idée de lire un ouvrage où l'alcool et la drogue sont très présents, je n'ai pas réussi à comprendre pourquoi l'auteur en rajoutait à chaque page, et surtout dans la deuxième partie.
C'est bien simple : on ne sort jamais de l'emprise alcoolique de ces jeunes à laquelle se rajoute la drogue. Autant vous dire que le mélange est explosif !
Du coup, ces cinq étudiants deviennent de véritables loques (d'accord, il faut lire l'ouvrage pour se dire qu'ils ont peut-être des circonstances atténuantes sur leurs grands écarts. Mais quand même !)
J'ai eu besoin de poser voire même d'arrêter cette lecture parce qu'elle me pesait.
Mais en même temps, chose bizarre, je voulais savoir comment tout cela allait finir.
J'y suis parvenue mais avec beaucoup de difficultés, soyons honnête. J'ai même sauté des pages de l'épilogue : je savais ce qu'il en était et j'étais écoeurée et attristée par cette finalité.
Globalement, je ne dirai pas qu'il ne m'a pas plu. La déception, s'il y en a une, vient surtout du fait que je ne m'attendais pas à ce genre là mais à quelque chose de plus fantastique, de plus surnaturel. Alors que ce n'est pas du tout le cas.
On entre là dans le côté sombre de l'âme humaine.
Sur l'ouvrage que j'ai lu, Françoise Giroud indique que les "personnages sont terrifiants d'égoïsme et de férocité (...) C'est [l'ouvrage] magistral et d'une effarante perversité".
Quoi dire de plus si ce n'est que cela englobe tout ce que je ressens au moment où je vous écris mon avis. Il est difficilement imaginable de réaliser que l'homme puisse avoir une âme si cruelle. C'est "terrifiant" !
Oui, il n'y a pas d'autre mot pour décrire l'ouvrage dans son ensemble : terrifiant !

Ma note : 4/5
avatar
belledenuit

Nombre de messages : 1067
Age : 41
Location : Sud de la France
Date d'inscription : 05/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Donna TARTT (Etats-Unis)

Message  Mousseline le Jeu 30 Juil 2009 - 14:51

belledenuit, bonne critique, tu rends tellement bien les émotions que tu as ressenties.

Pour moi ce livre est un 5/5 - je l'ai aimé infiniment, et je m'en rappelle comme si je l'avais lu hier. Et j'envie ceux et celles qui ne l'ont pas encore lu.

_________________
Mousseline

Magasin général tome 2 : Serge de Loisel et Tripp et L'île des chasseurs d'oiseaux de Peter May



"Happiness is only real when shared." (Christopher McCandless)
avatar
Mousseline
Admin

Nombre de messages : 4359
Date d'inscription : 24/10/2008

https://sites.google.com/site/lauteursamericains/home

Revenir en haut Aller en bas

Donna TARTT (Etats-Unis)

Message  Isaby le Dim 18 Oct 2009 - 11:46

Le maître des illusions

J'ai terminé hier le maître des illusions de Donna Tartt. Contrairement à la majorité des commentaires de mes amis lecteurs, je ne suis pas tombée sous le charme de la plume de Donna Tartt. L'histoire de ces étudiants qui commettent un meurtre (je ne vous dévoile rien, on le sait dès le début) est en soi intéressante et on ressent le "stress" dans lequel ils se sont eux-mêmes placés. Cependant, l'histoire traîne en longueur et les détails et descriptions sont trop nombreuses à mon goût. De plus, j'ai lu le livre en format pocket et ce n'était pas une bonne idée. Est-ce un défaut de fabrication? Enfin, le papier était si mince que les pages collaient et étaient difficiles à tourner et les premiers mots de la ligne, coincés dans la reliure.

3/5

_________________
sunny
avatar
Isaby

Nombre de messages : 1855
Age : 43
Location : Québec, Canada
Date d'inscription : 11/08/2009

http://lavoixauchapitre.eklablog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Le maître des illusions

Message  cecile le Sam 23 Jan 2010 - 15:23

Le maître des illusions est scindé en deux parties, celle d'avant le meurtre, et celle d'après le meurtre. J'ai lu la première avec beaucoup d'intérêt et de passion. Les différents intervenants sont très bien décrits, caractères, habitudes, défauts, ainsi que la vie sur le campus universitaire. Le crime commis lors d'une cérémonie sectaire promettait une suite palpitante, mais je n'ai hélas pas du tout retrouvé dans la seconde partie l'engouement d'avant le meurtre. L'histoire part alors dans tous les sens, j'espérais des rebondissements et voire même un quelconque châtiment, mais il n'en sera rien. Certes une certaine culpabilité flottera, dans l'air, et il y aura un suicide, mais ceci mis à part, on retrouvera les sempiternelles prises de drogue et d'alcool. En tous les cas, les jeunes gens de cette histoire devaient être assez doués, car ils consacraient apparement peu de temps à étudier. Voilà donc ce que m'a inspiré ce récit. pour ne pas finir sur une note négative, je dirais que les dernières pages qui nous apprennent ce que sont devenus les héros rachètent un peu les carences de la seconde partie du roman.

Note : 3/5

avatar
cecile

Nombre de messages : 2360
Date d'inscription : 11/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Donna TARTT (Etats-Unis)

Message  Cyrielle le Sam 23 Jan 2010 - 15:57

Et un de plus dans ma LAL, elle grimpe elle grimpe
avatar
Cyrielle

Nombre de messages : 7349
Age : 30
Date d'inscription : 27/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Donna TARTT (Etats-Unis)

Message  Philcabzi le Lun 1 Nov 2010 - 11:20

Le maître des illusions
Ed. Plon, 1993, c1992, ISBN 2-266-12533-8
Titre original: The Secret History (traduit de l'américain par Pierre Alien)

Ma note: 4.25/5

Mon avis:
Malgré le nombre de pages (705) et le fait que je n'aime pas beaucoup les pavés, ce livre m'a tenu scotché durant moins d'une semaine. Le plus étrange c'est que je ne saurais dire pourquoi! Shocked Je ne me suis pas vraiment attaché aux personnages, l'histoire n'est pas remplis de rebondissements, l'écriture n'est pas extraordinaire, mais il y a tout de même un petit quelque chose qui fait qu'on tourne les pages comme hypnotisé. Je vous mentirais si je ne vous disais pas que j'espèrais à chaque détour de chapitre qu'ils se fassent prendre! Et je ne vous dirai certainement pas si mon espoir a été comblé ou non!! grimace

Un bémol... le titre en français! Je ne vois vraiment pas le lien avec l'histoire!

_________________
Philcabzi
Ainsi qu'une journée bien remplie donne un doux dormir, ainsi une vie bien employée donne un doux mourir. Leonardo da Vinci

Ma PAL: 64 livres
Lecture du moment: Les âmes perdues de Dutch Island de John Connolly
avatar
Philcabzi
Admin

Nombre de messages : 2995
Age : 41
Location : Québec/Canada
Date d'inscription : 25/10/2008

http://latetedanslechaudron.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Donna TARTT (Etats-Unis)

Message  odilette84 le Lun 1 Nov 2010 - 13:44

à lire vos commentaires, impossible de savoir si j'ai envie de lire ce livre ou non ... Shocked

_________________
résister c'est exister

avatar
odilette84

Nombre de messages : 2261
Age : 53
Location : Provence
Date d'inscription : 28/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Donna TARTT (Etats-Unis)

Message  Philcabzi le Lun 1 Nov 2010 - 13:51

L'idéal serait que tu le prennes à la biblio, comme ça si t'aimes pas c'est pas bien grave, tu n'as pas dépensé un sous.

_________________
Philcabzi
Ainsi qu'une journée bien remplie donne un doux dormir, ainsi une vie bien employée donne un doux mourir. Leonardo da Vinci

Ma PAL: 64 livres
Lecture du moment: Les âmes perdues de Dutch Island de John Connolly
avatar
Philcabzi
Admin

Nombre de messages : 2995
Age : 41
Location : Québec/Canada
Date d'inscription : 25/10/2008

http://latetedanslechaudron.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Donna TARTT (Etats-Unis)

Message  catherine le Mar 21 Fév 2012 - 1:29

The Secret History (Le maître des illusions)
Éditions Vintage contemporaries
559 pages


Résumé
Le roman commence tout en force, avec un meurtre d'un certain Bunny par un groupe d'étudiants de l'université de Hampden, Vermont, incluant le narrateur. Le meurtre est décrit en deux pages, on comprend qu'on en apprendra plus au fur et à mesure de notre lecture...
Le narrateur, Richard Papen, dégoûté de sa vie en Californie, réussit à quitter pour l'université en question, où il réussit par chance à se faire admettre dans la faculté classique d'études grecques où le professeur se permet de choisir ses élèves, au nombre de 5 - avant l'admission de Richard. C'est une ambiance toute particulière qui règne dans cette classe, coupée de la réalité du reste de l'université. C'est ce petit groupe d'élève qu'on apprend à connaître peu à peu, au même rythme que Richard - ou presque, puisque nous savons déjà le délit qu'ils commettront...

Critique
Certainement un livre à découvrir. L'auteure nous plonge totalement dans l'ambiance universitaire, où le sentiment d'appartenance est si important et où la pensée est à la quête d'un guide, d'un maître à penser. À l'université, le monde appartient aux élèves qui y entrent et le reste de leur vie dépend des choix et des relations qui y sont faites. Et ô combien ce livre traite de l'importance de ces chemins qui seront choisis. Dans ce petit groupe à huit-clos, on découvre que la camaraderie, l'amour et l'entraide cache les pires sentiments et actes - mensonge, trahison, chantage et bien sûr, meurtre. Et le pire est que ce basculement se fait un peu par hasard, par expérimentation, et se dégrade presque naturellement. Comme quoi l'homme, dans sa nature profonde, se rattache au bien par bien peu de choses... Un livre où j'ai plongé complètement, mais où à la fin comme certains autres rats que le supplice s'étirait un peu.

Spoiler:
Le châtiment n'arrive pas par la loi mais bien par les individus eux-mêmes, qui sont sans pitié par rapport aux autres membres du groupe et à eux-mêmes. Aucun n'en échappera, autant les vivants que les morts...
Un réel cauchemar, d'autant plus terrible qu'il semble si proche.

4.5/5

_________________



Lectures en cours:
The strange case of Dr Jekyll and Mr Hyde and other tales of terror de Robert Louis Stevenson
avatar
catherine

Nombre de messages : 611
Age : 40
Location : Montréal
Date d'inscription : 07/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Le maitre des illusions

Message  Chiwi le Mar 29 Jan 2013 - 18:19

L'histoire : Richard Papen, jeune californien, intègre une université du Vermont. Par curiosité, il intègre le cours d'un professeur exigeant. Il va se retrouver au contact d'étudiants issus de familles plutôt aisées. Mais il va découvrir que ses camarades lui cachent quelque chose.

Ce que j'en pense: Le Maître des illusions est un livre qui trainait depuis longtemps dans ma PAL. C'est peut-être son épaisseur qui m'a bloqué pendant tout ce temps.
Au début du roman, j'ai trouvé original de mettre en avant les lettres classiques dont le grec. Ça permettait de donner aux camarades de Richard un côté inquiétant exigeant ds intellectuels qui ne vivent et pensent qu'entre eux et font preuve de condescendance envers ceux qui n'ont pas leur niveau intellectuel ou qui tout simplement ne s'intéressent pas aux mêmes choses qu'eux.
Lorsqu'arrive la révélation du secret, résultat de l'opposition entre l'apollinien et le dionysiaque chers à Nietzsche, le roman devient plus ennuyeux. On rentre dans le schéma classique de chantages, de pressions et on y ajoute la consommation plus qu'excessive d'alcool. Passer une moitié du roman à voir les personnages se prendre la tête tout en s'enivrant n'est pas du plus intéressant. Donc la deuxième partie du roman tire en longueur et il faut s'accrocher pour finir le roman. En plus de cela il faut ajouter une traduction qui est des fois hasardeuse : le Menu Bonheur de McDo en est l'archétype.Un peu comme d'autres lecteurs, je m'attendais à mieux de ce roman.

Note : 2,5/5
avatar
Chiwi

Nombre de messages : 186
Age : 33
Location : Extrême nord de la France
Date d'inscription : 29/08/2010

http://lecturesdechiwi.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Donna TARTT (Etats-Unis)

Message  Mousseline le Mar 29 Jan 2013 - 18:44

Le menu bonheur... Very Happy

Dans les McDos en France: comment est traduit le happy meal? ou ca reste la même chose ?

Perso, ce roman est l'un de mes grands coup de coeur à vie... mais les goûts! et j'aime beaucoup les school novels

Après ca, faut voir La société des poètes disparus.

_________________
Mousseline

Magasin général tome 2 : Serge de Loisel et Tripp et L'île des chasseurs d'oiseaux de Peter May



"Happiness is only real when shared." (Christopher McCandless)
avatar
Mousseline
Admin

Nombre de messages : 4359
Date d'inscription : 24/10/2008

https://sites.google.com/site/lauteursamericains/home

Revenir en haut Aller en bas

Re: Donna TARTT (Etats-Unis)

Message  Chiwi le Mar 29 Jan 2013 - 18:52

Mousseline a écrit:Le menu bonheur... Very Happy

Dans les McDos en France: comment est traduit le happy meal? ou ca reste la même chose ?

Perso, ce roman est l'un de mes grands coup de coeur à vie... mais les goûts! et j'aime beaucoup les school novels

Après ca, faut voir La société des poètes disparus.

En France ça reste le Happy Meal, c'est pour ça que je trouve que le traducteur est passé à côté de quelque chose.
J"avoue que si la deuxième partie avait été plus travaillée je lui aurais mis une note plus élevée.
avatar
Chiwi

Nombre de messages : 186
Age : 33
Location : Extrême nord de la France
Date d'inscription : 29/08/2010

http://lecturesdechiwi.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Donna TARTT (Etats-Unis)

Message  dodie le Dim 10 Mar 2013 - 16:15

Le maître des illusions

Je ne reviendrai par sur le résumé.

J'ai tout de suite été séduite par ce roman qui au départ me rappelait Le cercle des poètes disparus, film culte pour moi. Ces étudiants en grec dans une université perdue au fin fond du Vermont, un drame que l'on nous annonce dès le départ....Bref tous les ingrédients étaient réunis pour que je passe un bon moment et cela a été le cas.
Bien que l'on sache dès le départ ce qui va se passer, on est accroché par cette histoire et peut-être nous intéressons-nous plus du coup aux personnages et à leur psychologie, leur attitude après le drame.
Ce que je trouve remarquable de la part de l'auteur est de nous faire nous attacher à des personnages qui ne sont en fait que des jeunes meurtriers manipulateurs, pour certains des enfants gâtés à qui rien ni personne ne doit résister.
J'émettrai juste une petite remarque négative: la deuxième partie renferme quelques longueurs.
Ma note: 4,5/5
avatar
dodie

Nombre de messages : 4541
Age : 54
Location : France
Date d'inscription : 11/04/2009

http://dodiecuisine.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Donna TARTT (Etats-Unis)

Message  Cyrielle le Mar 12 Mar 2013 - 18:20

LE MAITRE DES ILLUSIONS

Mon avis: 4,5/5

J'ai adoré la première partie, l'atmosphère toujours sous tension, le cadre de l'université américaine, la découverte des personnages tous assez mystérieux. J'ai eu peur que les leçons de grec prennent trop de place et finalement à part un passage un peu lourd au début, il n'y a que des références par ci par là.
La deuxième partie à quelques longueurs mais reste intéressante, je me suis tout le long demandée comment ça allait finir.
Ils sont certes assez portés sur la boisson et les cachets mais je peux les comprendre quand je peux met à leur place Laughing .
Quant à la fin, j'ai été un peu déçu.e:
Spoiler:
Je trouve bizarre que l'on conclu aussi rapidement et facilement à un accident pour Bunny et que l'on ne fasse pas tellement alusion au premier mort. Le comportement de Julian aussi est étonnant, même si je pensai pas qu'il allait les dénoncer, je trouve facile de partir comme ça, peut être que l'auteure n'avait pas d'idée Suspect .
Je m'étais mis dans la tête que Richard nous contait l'histoire depuis une prison Laughing
Je trouve que ça fini trop bien pour eux à mon goût, sauf pour Henry surpris
avatar
Cyrielle

Nombre de messages : 7349
Age : 30
Date d'inscription : 27/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Donna TARTT (Etats-Unis)

Message  odilette84 le Ven 19 Avr 2013 - 9:57

le maitre des illusions
autant dire tout de suite qu'avec un titre français aussi mal choisi, on peut passer à côté d'un grand moment de lecture ... c'est ce qui a failli m'arriver, car je me méfie aussi des 4° de couverture !

C'est un roman qui apprivoise son lecteur.
On n'entre pas tout de suite dans ce monde fermé de la bourgeoisie étudiante américaine qui nous parait au départ loin de notre époque .
Il faut aussi accéder au style de l'auteur et accepter la densité du texte.
par ailleurs, On entre dans le livre par la fin, procédé classique mais qui déroute ici car ce roman est avant tout une plongée dans la psychologie des personnages...
Une fois ces obstacles acceptés et franchis, on se laisse envouter par le rythme, et l'on se laisse entrainer dans la décadence, les excès, la violence morale, le désenchantement de ces jeunes gens...
Spectatrice complice ou horrifiée, j'étais dans les pas de Richard à chaque instant...
Je ne souhaite pas m'étendre sur l'histoire elle même, chacun se fera son opinion.
J'ai aimé ce livre, je le conseille à tous ceux qui ont aimé "le bûcher des vanités"

ma note : 5/5

_________________
résister c'est exister

avatar
odilette84

Nombre de messages : 2261
Age : 53
Location : Provence
Date d'inscription : 28/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Donna TARTT (Etats-Unis)

Message  catimini le Jeu 9 Mai 2013 - 16:29

Le maître des illusions

Editions Frances Loisirs
706 pages.


Richard Papen vit à Plano en Californie, il a décidé de s'inscrire à l'Université de Hampden dans le Vermont. Il veut s'éloigner de cette ville où il fait tout le temps chaud, mais surtout il veut s'éloigner de sa famille.
A l'Université il veut s'inscrire au cour de grec, mais cela va s'avérer difficile, on le prévient que le professeur de grec ancien ne désire pas avoir d'autres élèves, mais ce que Richard ne comprend pas, c'est que cette classe n'est composé que de cinq élèves.

Dès le prologue nous savons qu'il se passe quelque chose de terrible et surtout qui est impliqué.
J'ai beaucoup aimé ce livre, les personnages, leurs aspects psychologiques. Il me semble que le titre pourrait être mis au pluriel puisque certains personnages sont doués pour ne faire percevoir aux autres que ce qu'ils ont bien envie de leur montrer. Cacher sa vraie nature, il semble que certains sont passer maître dans cet art de l'illusion.

Par contre, ce qui m'a le plus déplu, c'est cette overdose d'alcool qu'ils se font un plaisir d'ingurgiter à tout moment et j'ai trouvé certains passages un peu long.
Mis à part cela ,j'ai passé un bon moment avec ce livre et vous le recommande.

Le Vermont semble être un bel Etat avec sa végétation luxuriante, mais la rudesse de l'hiver nous refroidie rapidement.

Ma note : 4,5/5

_________________
Lecture en coursLa chambre des curiosités de Douglas Preston et Lincoln Child
avatar
catimini

Nombre de messages : 503
Age : 43
Location : isère
Date d'inscription : 08/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Donna TARTT (Etats-Unis)

Message  Ladybug le Ven 27 Déc 2013 - 9:16

Le maître des illusions 
(Editions Pocket - 706 pages)


Richard Papen jeune califiornien en rupture familial, intègre l'université de Hampden dans le Vermont et le groupe très fermé (composé de seulement 6 étudiants) de classe de langues anciennes, Il va très vite découvrir leur lourd secret et le lecteur lui va apprendre d'emblée que l'un de ces étudiants va mourir...

Ce n'est pas un thriller, ce n'est pas un roman sur une société secrète, c'est un roman psychologique, très troublant sur les dérives de jeunes étudiants élitistes liés par un terrifiant secret. Une nature humaine complexe et ambiguë, les entraves qui découlent de leurs crimes, ces solitudes qui s'assemblent, ce pacte choquant sous la pression des événements m'ont laissé un puissant sentiment de mélancolie qui persiste encore aujourd'hui et qui a absorbé tout sentiment négatif que leurs actes auraient pu inspirer. Cruel, mais poignant et saisissant !

Ma Note : 5/5  coeur

_________________
Je lis

avatar
Ladybug

Nombre de messages : 1970
Date d'inscription : 22/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Donna TARTT (Etats-Unis)

Message  noemiejardine le Sam 22 Fév 2014 - 14:37

le chardonneret


  • Broché: 795 pages
  • Editeur : Plon (9 janvier 2014)
  • Collection : Feux croisés
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2259221866
  • ISBN-13: 978-2259221863



quatrième de couverture:
Qui est Theo ? Que lui est-il arrivé à New York pour qu'il soit aujourd'hui, quatorze ans plus tard, cloîtré dans une chambre d'hôtel à Amsterdam comme une bête traquée ? Qu'est devenu le jeune garçon de treize ans qui visitait des musées avec sa mère et menait une vie de collégien ordinaire ? D'ou vient cette toile de maître, Le Chardonneret, qu'il transporte partout avec lui ?
À la fois roman d'initiation à la Dickens et thriller éminemment moderne, fouillant les angoisses, les peurs et les vices de l'Amérique contemporaine, Le Chardonneret laisse le lecteur essoufflé, ébloui et encore une fois conquis par le talent hors du commun de Donna Tartt.

je n'ai lu que des éloges....pourtant, j'ai eu bien de la peine à terminer....trop de scènes de drogues, de cuites, de jeunes à la dérive....
à la longue, cela fatigue et rend tout ce qu'on lit suspect....

Et franchement, un tel pavé....reste persuadée que les belles histoires peuvent quand même se dire en moins de pages...
Ce que je laisse à Donna Tartt, c'est l'art de créer des personnages...

bref, ai reposé ce morceau de près de 800 pages en me disant: me faut maintenant un polar bien fichu et court!
3/5



 les éloges:
http://www.lefigaro.fr/livres/2014/01/15/03005-20140115ARTFIG00513--le-chardonneret-un-drole-d-oiseau.php
http://www.lemonde.fr/livres/article/2014/01/09/donna-tartt-haute-volee_4345059_3260.html
avatar
noemiejardine

Nombre de messages : 597
Date d'inscription : 05/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Donna TARTT (Etats-Unis)

Message  lalyre le Ven 25 Avr 2014 - 16:13

Le chardonneret         
  Dona Tartt    
Mon avis

En commençant la lecture de ce roman, j’imaginais que l’art  en serait le centre, oui bien sûr le tableau “ Le chardonneret “ fait partie du fond de l’histoire, je pense qu’il a surtout été relégué à l’arrière plan, j’ai trouvé cela assez décevant. Je dirais que l’alcool et la drogue  prennent trop de place dans ce roman, il y a bien une histoire qui m’a parue intéressante au début, mais l’intérêt s’est très vite estompé  par de trop nombreuses descriptions, par les beuveries et la drogue dont Théo ne sait plus se passer et justement ça ne m’a pas intéressée de savoir comment il se sentait en planant ou lors de ses ivresses.  Je n’ai pas aimé  l’invraisemblance dans les retournements subits de  fortune, ni le titre du livre que je trouve trompeur parce qu’il crée l’illusion que l’on se fait du roman qui fait tout même presque 800 pages. Bref mon ressenti est que ce roman est moyennement bon, sans plus….3,5/5
avatar
lalyre

Nombre de messages : 4234
Age : 85
Location : Belgique
Date d'inscription : 01/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Donna TARTT (Etats-Unis)

Message  Réaliste-romantique le Ven 25 Avr 2014 - 17:40

Mmm, deux critiques de note moyenne, ça ne donne pas le goût de se lancer dans ces 800 pages.

_________________
Lectures en cours : De profundis (Emmanuelle Pirotte), Good Morning, Midnight (Lily Brooks-Dalton)
En attente : 
Commentaire en attente :
avatar
Réaliste-romantique

Nombre de messages : 1959
Age : 41
Location : Outaouais, Québec
Date d'inscription : 30/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Donna TARTT (Etats-Unis)

Message  Mandarine le Ven 25 Avr 2014 - 19:43

Hmmm, en effet, Réaliste-romantique. Le fait que ce livre vienne de gagner le Pulitzer m'avait donné envie de le découvrir, mais finalement j'hésite!
avatar
Mandarine

Nombre de messages : 2129
Age : 32
Date d'inscription : 10/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Donna TARTT (Etats-Unis)

Message  lalyre le Ven 25 Avr 2014 - 20:26

Pensez-vous que l'on doit encore se fier aux prix littéraires mis à part quelques exceptions?
Bonne soirée
avatar
lalyre

Nombre de messages : 4234
Age : 85
Location : Belgique
Date d'inscription : 01/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Donna TARTT (Etats-Unis)

Message  Mandarine le Ven 25 Avr 2014 - 20:34

Hihi, non, tu as raison, Lalyre  Razz  Mais ça attire toujours l'attention quand même!
avatar
Mandarine

Nombre de messages : 2129
Age : 32
Date d'inscription : 10/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Donna TARTT (Etats-Unis)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum