Junichirô TANIZAKI (Japon)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Junichirô TANIZAKI (Japon)

Message  petitelune le Lun 8 Déc 2008 - 16:56

De : nimbus (Message d'origine) Envoyé : 2004-04-05 15:33

Junichirô Tanizaki "le coupeur de roseaux"
folio. 120 pages.

L'auteur: il est japonais, né à Tokyo dans une riche famille de marchands en 1886. Il meurt en 1965 en laissant une oeuvre importante, mais souvent discutée car estimée inconvenante à plusieurs reprises.Il est néanmoins établi comme l'un des écrivains les plus importants du vingtième siècle japonais.

L'histoire: Lors d'une promenade autour d'un ancien palais impérial, le narrateur rencontre un homme étrange. Est-ce un fantôme, un esprit qui habite les lieux? Celui-ci lui offre du saké et lui raconte l'histoire de la belle O-Yû, perverse et inaccessible.

Mon avis: A la suite d'excellentes critiques lues dans la presse spécialisée, j'ai acheté ce petit livre et je suis déçu!
La première moitié du livre est intérressante, bien que très lente, l'auteur met en place les éléments: le Japon traditionnel_ je dirais médiéval !_ l'importance de la nature_ la lune, l'eau, les montagnes..._ pour un japonais lettré d'un âge mûr...
Tout cela est très poètique et interessant.
Arrive ensuite l'histoire de O-Yû, riche perverse et inaccessible! A partir de là, plus aucun interet! Sauf peut-être un nouveau témoignage de l'incapacité des japonais de l'époque à établir des relations homme-femme saines et franches!
A la fin...on reste sur une mauvaise impression!

Note: 1 pour l'histoire et 4 pour l'écriture
ça doit faire une moyenne de 2,5 / 5
nimbus.

PS : le titre n'a aucun rapport avec l'histoire! mystère!




De : Sophie-Libeaucoup Envoyé : 2006-12-05 10:53

TANIZAKI Junichirô - ÉLOGE DE L’OMBRE

«Aussi n’est-il pas impossible de prétendre que c’est dans la construction des lieux d’aisance que l’architecture japonaise atteint des sommets de raffinement. Nos ancêtres qui poétisaient toute chose, avaient réussi paradoxalement à transmuer en un lieu d’ultime bon goût lendroit qui, de toute la demeure, devait par destination être le plus sordide, et par une étroite associationa vec la nature, à l’estomper dans un réseau de délicate associations d’images. »

Le ton est donné Tanizaki développe le goût des Japonais pour tout ce qui ne brille pas le papier, le jade, la laque…
C’est un monde de sensations et de raffinement dans lequel on entre, un monde qui nous est totalement étranger
La nourriture, le théatre, le costume, le maquillage Tanizaki nous convertit à la magie de l’ombre et le charme agit.

C’est LE livre à lire pour essayer de comprendre le Japon

5/5




De : supermartine Envoyé : 2008-01-19 08:55

Bonjour,

Je suis en train de parcourir le site, à la découverte des auteurs japonaiss. Et quelle fut ma surprise de constater si peu de titres du grand écrivain Junichiro TANIZAKI !!!! Qui, pour moi en tous cas, est LE grand maitre de la littérature japonaise.

C'est avec lui que j'ai découvert la littérature japonaise il y a maintenant 11 ans avec le roman QUATRE SOEURS : un pavé de plus de 800 pages. Le parcours de 4 soeurs dans le Japon occidentalisé et/ou traditionnel.
Ce rman m'a vraiment donné envie de poursuivre la découverte de cet auteur et des autres écrivains japonais !

Dans beaucoup de ses romans, on retrouve des personnages tiraillés entre tradition et modernisme, des relations hommes/femmes assez complexes, des rapports dominant/dominé etc... Beaucoup de passions dans ses romans !

De mémoire, je vous conseillerai :
UN AMOUR INSENSÉ où un homme d'une trentaine d'année entrepend de "fabriquer" sa femme idéale à partir d'une jeune fille de 16 ans.
LA CONFESSION IMPUDIQUE dont vous avez sûrement entendu parler
SVATISKA : assez diabolique ! une intrigue complexe pleine d'amours, de jalousies, de trahisons et de mensonges entre les quatre protagonistes...
etc....
Et je n'ai pas terminé ma découverte de cet auteur !

Par exemple ,je n'ai pas encore lu le coupeur de roseaux !
avatar
petitelune

Nombre de messages : 540
Age : 33
Location : Cantons de l'Est / Québec / Canada
Date d'inscription : 27/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Junichirô TANIZAKI (Japon)

Message  gallo le Dim 22 Mar 2009 - 15:55

Messages mis au bon endroit:

giginou a écrit:SVASTIKA:
Tanizaki (Japon 1886-1965), écrivain reconnu comme romancier de la perversion sexuelle "? m'enchante toujours.

Intrigue sentimale, entremêlée de relations hétéro-homosexuelles.Triangle amoureux.

Passion lesbienne ( une des deux femmes est mariée )..
suspence s'en suit.

Un style d'écriture qui à juste tire vaut à Tanizaki d'être reconnu comme un des meilleurs auteurs de la littérature japonaise .

Un livre qui ne vous laisse pas indifférent.
Bien au contraire

4.5/5
Messaline a écrit:J'avais justement l'intention de me mettre à la littérature japonaise. Ca a l'air distrayant. Hop! Dans ma liste de lecture !
Merci.

giginou a écrit:Bonsoir Messaline
oh que la lecture d'auteurs Japonais m'a fait voyager!
Lectures tout en romance ou tout en intrique, horreur .
Un voyage sur les ponts au dessus des nénuphars!
tu devrais aimer !
ce fut mes lectures prévilégiées juste avant l'an 2000.
Mais je sais que j'y reviendrai
Smile
amitiés
giginou

P.S: je viens de voir " répondre " tout en bas..Donc , je cliquais avant sur " citer" au lieu de répondre
Normalement je comprend vite lorsqu'on m'explique longtemps Smile)

avant de publier une autre critique, je vais m'assurer de bien comprendre ce Forum
avatar
gallo

Nombre de messages : 2598
Location : Pays-Bas
Date d'inscription : 29/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Junichirô TANIZAKI (Japon)

Message  Shan_Ze le Mar 3 Aoû 2010 - 9:42



Jun'ichirō Tanizaki est un écrivain japonais né le 24 juillet 1886 et mort le 30 juillet 1965 à Tōkyō, au Japon. Son œuvre révèle une sensibilité frémissante aux passions propres à la nature humaine et une curiosité illimitée des styles et des expressions littéraires.

Sources et bibliographie française
* Tanizaki, Œuvres, Bibliothèque de la Pléiade, éditions Gallimard, 1997, vol. 1 (Œuvres 1910-1936 Le Tatouage, Le Kilin, Les Jeunes Garçons, Le Secret, Terreur, La Haine, Une mort dorée, Le Meurtre d'O-Tsuya, L'Espion du Kaiser, Visions d'un lit de douleur, La Complainte de la sirène, Morosité d'un hérétique, Les Deux Novices, Le Petit Royaume, Le Goût des orties, Yoschino, Éloge de l'ombre, Le Chat, son maître et ses deux maîtresses…).
* Tanizaki, Œuvres, Bibliothèque de la Pléiade, éditions Gallimard, 1998, vol. 2 (Œuvres 1943-1961 Bruine de neige, La Mère du général Shigemoto, La Clef [alias La Confession impudique], Le Pont flottant des songes, Journal d'un vieux fou, …).


Filmographie

De nombreux films de fiction ont été réalisés a partir des œuvres de Tanizaki, peu ou pas de documentaire. L'excellente série Un siècle d'écrivains de Bernard Rapp, produite par France 3, a cependant consacré un film à la biographie de cet auteur majeur de la littérature du XXe siècle. Tanizaki Junichiro est un film documentaire réalisé par Didier Deleskiewicz, coécrit avec A. Schilling produit par Noria Films diffusé par France 3 en 1998 puis rediffusé par France 5 et TV5.



(Tiré de Wikipedia.fr, une partie de sa bibliographie)
avatar
Shan_Ze
Admin

Nombre de messages : 7430
Age : 34
Location : Lyon/France
Date d'inscription : 26/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Junichirô TANIZAKI (Japon)

Message  Shan_Ze le Mar 3 Aoû 2010 - 9:45

La confession impudique de Junichiro Tanizaki
(Folio, 195 pages)



Un homme vieillissant n'arrive plus à satisfaire les besoins sexuels de sa femme. Il remarque alors que la jalousie aiguise son appétit sexuel...

L'auteur nous livre tour à tour le contenu des journaux intimes du mari et de la femme. Chacun livre ses pensées sur sa relation avec son époux/épouse, ses suspictions sur la confidialité de leur journal. Un jeu amoureux et érotique (avec beaucoup de pudeur) rondement mené, même si parfois un peu trop long.

Spoiler:
Après la mort du mari, le récit devient moins intéressant, ce n'est qu'une explication de texte, mais a-t-on vraiment toutes les réponses ?
J'ai beaucoup aimé ce petit jeu de cache-cache entre époux, c'est un roman psychologique plein de finesse.

Il y a longtemps, j'avais tenté par deux fois de lire Quatre soeurs du même auteur, je n'y étais arrivée, vaincue par ses 900 pages. Je retenterai le coup plus tard, j'ai beaucoup apprécié la plume de Junichiro Tanizaki.

Note : 4/5
avatar
Shan_Ze
Admin

Nombre de messages : 7430
Age : 34
Location : Lyon/France
Date d'inscription : 26/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Junichirô TANIZAKI (Japon)

Message  Cyrielle le Dim 27 Mar 2011 - 15:17

LE MEURTRE D'O-TSUYA




Présentation de l'éditeur

Femme-enfant ingénue, la belle O Tsuya apprend vite à user de ses charmes et devient une courtisane accomplie qui excelle à corrompre et manipuler les hommes. Jeune et naïf, Shinsuke est une proie facile. Mais qui sait jusqu'à quelles folies peut conduire la passion ? Avec un talent incomparable, Tanizaki met en scène une dramatique histoire d'amour dans le japon du XIXe siècle.


Mon avis: 4/5
Pour une première lecture japonnaise je suis très contente. Ce court roman (125 pages) m'a emmené dans cette culture japonnaise si particulièrement.
Une histoire d'amour que je ne pourrais pas qualifier de belle car elle prend très vite une tournure tragique. J'ai vite été attaché par le personnage de Shinsuke, un jeune homme bien qui tombe fou amoureux d'O Tsuya qui n'a pas tellement de morale. J'avais parfois le sentiment qu'il se faisait manipuler par sa belle mais comme on dit l'amour rend aveugle.
Un beau roman qui va me pousser à lire à nouveau de la littérature nippone.
avatar
Cyrielle

Nombre de messages : 7349
Age : 30
Date d'inscription : 27/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Junichirô TANIZAKI (Japon)

Message  kattylou le Lun 28 Mar 2011 - 14:09

je vais voir si je le trouve à la bibliothèque sinon pour 2 euros ce n'est pas la ruine !

_________________
Un vieux chêne en Bretagne - Louis Pouliquen
Toni Morisson - Sula 
Challenge US Plus que 5 Etats !
avatar
kattylou

Nombre de messages : 3394
Age : 52
Location : 77
Date d'inscription : 08/09/2009

http://kattyloucuis.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Junichirô TANIZAKI (Japon)

Message  Cyrielle le Lun 14 Nov 2011 - 8:24

LE COUPEUR DE ROSEAUX

Présentation de l'éditeur
Lors d'une promenade autour d'un ancien palais impérial, le sanctuaire de Minase, le narrateur rencontre un homme étrange. Est-ce un fantôme, un esprit qui hante les lieux ? Celui-ci lui offre du saké et lui raconte l'histoire de la belle O-Yû, perverse et inaccessible..

Ma note: 3/5
Une très belle écriture, pleine de poésie et qui calme pendant tout le temps de la lecture.
En revanche je n'ai pas été trop emballée par l'histoire du triangle amoureux que nous narre le mystérieux personnage sorti des roseaux. D'ailleurs il reste un mystère et ce court roman se terminer un peu brusquement à mon goût.
avatar
Cyrielle

Nombre de messages : 7349
Age : 30
Date d'inscription : 27/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Junichirô TANIZAKI (Japon)

Message  Shan_Ze le Ven 2 Mar 2012 - 19:19

Le tatouage et autres récits de Junichiro Tanizaki
(Editions Sillage, 128 pages)





Un tatoueur cherche à réaliser l’ouvre de sa vie, des enfants subissent les sommations d'un camarade et un homme cherche à découvrir qui est son amante secrète... Trois nouvelles qui montrent l'envie : l'envie du meilleur, l'envie de dominer, l'envie de savoir.

J'ai beaucoup aimé ces nouvelles, très bien menées par Tanizaki. L'écriture est simple et détaille bien les personnages et lieux sans trop s'attarder. Rien d'extraordinaire mais j'ai été rapidement conquise par ces petites histoires simples dont il ressort un peu de noirceur, une sexualité sous-jacente. Tanizaki, un auteur que je relirai ! Surtout quand j'ai appris dans la biographie du début que ce sont ses premiers récits.
Note : 4.5/5


Dernière édition par Shan_Ze le Ven 8 Mar 2013 - 22:00, édité 1 fois
avatar
Shan_Ze
Admin

Nombre de messages : 7430
Age : 34
Location : Lyon/France
Date d'inscription : 26/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Junichirô TANIZAKI (Japon)

Message  Réaliste-romantique le Lun 25 Juin 2012 - 16:35

Junichirô Tanizaki
Un amour insensé

1926

Dans les années vingt, un travailleur japonais s’éprend d’une adolescente frondeuse, serveuse dans un café. Il compte la prendre comme aide-ménagère, pour la former en femme merveilleuse, et la marier si ça en vaut la peine. Jôji est fasciné par l’occident et la modernité, et Naomi en est l‘image avec ses cheveux courts et son tempérament. Toutefois, Jôji se retrouve rapidement subjugué par son amoureuse. Il l’a marie, mais leur relation évolue rapidement. Jôji est subjugué par sa compagne, il répond à tous ses caprices, alors que Naomi impose sa volonté et tyrannise Jôji. Il l’a juge de plus en plus superficielle et sans espoir d’amélioration, mais complètement sous son charme, il n’arrive pas à s’en défaire. Lorsqu’il la met à la porte après un ultime excès, ce n’est pas long avant qu’il ne se mette à sa recherche.

C’est une histoire d’amour-haine passionnée mais dur, comme on en connaît maintenant beaucoup. Toutefois, Naomi est ici l’allégorie de l’occident et de sa modernité qui attirait autant le Japon de l’époque. Après le tremblement de terre de 1923, l’auteur est fasciné par l’opposition entre le Japon traditionnel et son occidentalisation superficielle. Toutefois, je n’ai pas beaucoup aimé le style, et les détails de l’intrigue ne m’ont pas captivé, donc ceci n’a pas compensé pour cela, et je n’ai finalement pas apprécié cette lecture.

2,5/5

le réaliste-romantique
avatar
Réaliste-romantique

Nombre de messages : 1959
Age : 41
Location : Outaouais, Québec
Date d'inscription : 30/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Junichirô TANIZAKI (Japon)

Message  géromino le Ven 29 Juin 2012 - 8:26

"Le chat, son maître et ses deux maîtresses" Folio 1997 210 pages

Un recueil de 4 nouvelles publiées entre 1918 et 1936

"Le chat, son maître et ses deux maîtresses": (la plus longue, ~120 pages) Shôzô vit une relation quasie fusionnelle avec la petite chatte Lily. Séparé de Shinako, il est en ménage désormais avec Fukuko. Mais Shinako demande à récupérer la petite Lily, avec peut-être comme arrière-pensée, de renouer avec Shôzô.

Entre amours et jalousies autour d'une petite chatte comme personnage central. Je me suis laissé prendre à l'histoire (en plus on a une vision des moeurs au Japon dans ce début XXe siècle), mais la fin tombe tellement à plat qu'on a l'impression qu'il manque des pages; j'attendais autre chose.

"Le petit royaume" raconte l'incroyable influence qu'un jeune collégien exerce sur ses camarades de classe, jusqu'à organiser une micro-société avec ses lois, sa propre monnaie!! Faut-il y voir une sorte de critique du régime alors en place?...

"Le professeur Radô": Un journaliste tente -sans succès!- d'interviewer un professeur émérite mais peu coopératif et très énigmatique...

"Le professeur Radô revisité": Le même journaliste quelques années plus tard, retrouve, à l'occasion d'un spectacle, le professeur Radô. Bien décidé à un savoir plus sur son homme, il finit par découvrir quelques secrets de sa vie privée.

Dans l'ensemble, une lecture "récréative" mais qui ne m'a pas réellement accroché.

Note: 2.5/5

_________________
                                                                                                                                                                              

Challenge "Book around the States":  17/50
avatar
géromino

Nombre de messages : 2836
Age : 53
Location : Finistère, FRANCE
Date d'inscription : 07/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Junichirô TANIZAKI (Japon)

Message  petitemartine le Sam 30 Juin 2012 - 17:01

Géromino, ta note est un peu juste Laughing mais je suis d'accord avec toi pour dire que c'est une lecture récréative. Lu il y a longtemps, j'avoue avoir surtout gardé en souvenir la nouvelle titre. Mais j'ai oublié la fin Embarassed
Ce n'est de toute façon pas mon Tanizaki préféré.
avatar
petitemartine

Nombre de messages : 2416
Age : 46
Location : Morbihan /France
Date d'inscription : 04/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Junichirô TANIZAKI (Japon)

Message  géromino le Lun 2 Juil 2012 - 7:09

PetiteMartine, ma note est peut-être sévère, j'avoue Very Happy ! Elle reflète surtout ma déception sur la nouvelle du "Chat....":

Spoiler:
Shôzo s'introduit chez Shinako à son insu pour vérifier que la petite Lily est bien soignée. Il constate effectivement que Shinako s'en occupe bien malgré sa pauvreté. Lorsque la soeur de Shinako le prévient de l'arrivée de celle-ci, il s'enfuit. J'aurais aimé voir une belle fin par exemple...

_________________
                                                                                                                                                                              

Challenge "Book around the States":  17/50
avatar
géromino

Nombre de messages : 2836
Age : 53
Location : Finistère, FRANCE
Date d'inscription : 07/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Junichirô TANIZAKI (Japon)

Message  petitemartine le Lun 2 Juil 2012 - 20:01

Merci Géromino pour le spoiler, ça m'a bien rafraîchi la mémoire
avatar
petitemartine

Nombre de messages : 2416
Age : 46
Location : Morbihan /France
Date d'inscription : 04/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Junichirô TANIZAKI (Japon)

Message  Lacazavent le Mar 7 Aoû 2012 - 9:31

Terreur de Junichirô TANIZAKI
Nouvelle

Très courte nouvelle, une dizaine de pages, dont le sujet tourne autour d' une peur irraisonnée qu' éprouve le personnage principal. Difficile de bien juger un texte aussi bref, pour moi sa principale qualité réside dans l' analyse minutieuse des sentiments. Le sujet est abordé sous un angle bien particulier, j'aurais aimé quelques pages de plus pour que le thème puisse être traité avec plus de profondeur.



3,5/5

_________________
Lectures en cours :  Indépendance de Richard Ford  ([i]Frank Bascombe T2) $

Dernières lectures : L' Intérêt de l' enfant de Ian McEWAN (4/5), Un week-end dans le Michigan de Richard Ford (4,5/5)(Frank Bascombe T1), [/i]L' Homme du verger d' Amanda COPLIN (4/5), La Pyramide de glace J-F Parot (3,75/5)(T12)
avatar
Lacazavent
Admin

Nombre de messages : 5582
Age : 31
Location : France
Date d'inscription : 25/10/2008

http://quandlappetitvatoutva.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Junichirô TANIZAKI (Japon)

Message  Cyrielle le Mar 14 Aoû 2012 - 7:42

LE PONT FLOTTANT DES SONGES



Présentation de l'éditeur
Tadasu a grandi, mais il reste toujours un petit enfant lorsqu'il pense à son enfance et à sa mère, la merveilleuse Chinu, si bien réincarnée dans la seconde femme de son père, avec qui il entretient une relation trouble mêlant amour filial et désir. Un magnifique éloge de la maternité et une réflexion sur l'image de la Femme.

Mon avis: 4/5
Un court roman de 110 pages qui se lit très vite, l'écriture de Tanizaki est très belle, fluide, ça coule comme une cascade dans un jardin japonais.
L'histoire est intriguante même parfois troublante, je ne vois pas trop l'éloge à la maternité, au vu du lien très particulier entre Tadasu et sa belle mère. Mais plutôt une réflexion sur le deuil et le remplacement d'un parent décédé.
Je le conseille à ceux qui veulent découvrir cet auteur.
avatar
Cyrielle

Nombre de messages : 7349
Age : 30
Date d'inscription : 27/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Junichirô TANIZAKI (Japon)

Message  Ladybug le Dim 19 Aoû 2012 - 9:24



Quatre soeurs
(Editons Gallimard, Collection folio - 887 pages)

Présentation de l'éditeur
[...] Dans une vieille famille de commerçants aisés dont tout le monde connaît le nom à Osaka, quatre filles ont mené une vie luxueuse jusqu'à la mort de leur père. Sa disparition et les changements de vie dans le Japon de l'entre-deux-guerres les ont laissées dans une situation financière précaire. Les deux aînées sont mariées. Leur destin est tout tracé, mais celui des cadettes ? [...]
J'ai volontairement coupé la présentation de l'éditeur. Honte à lu ! il raconte la fin Evil or Very Mad , si vous lisez cette édition de poche, ne lisez pas le quatrième de couverture.

Un fabuleux roman qui est construit autour de la recherche d'un mari pour la troisième sœur. Les problèmes de classe, de fortune, de scandale influencent l'avenir matrimonial des deux plus jeunes. Les frasques de la benjamine confrontent la famille au monde qui évolue, chacun réagit différemment.

J'ai apprécié l'écriture de Tanizaki, on visualise aisément, elle est claire et directe, riche de portraits psychologiques et moraux, notamment ceux des quatre sœurs : l'aînée traditionaliste et rigide dans ses raisonnements, la troisième soeur, passive, la dernière avec son besoin d'entreprendre et sa nature passionnée qui s'accorde mal avec la pudeur japonaise, enfin la deuxème sœur : nuance et habileté la caractérisent.

C'est un roman très dense, sur l'aspect social et moral de l'époque et le tableau complet d'une famille avec sa culture et ses traditions, un roman à la fois fascinant et instructif sur les modes de pensées et de fonctionnement. un régal !

Ma note : 5/5

_________________
Je lis

avatar
Ladybug

Nombre de messages : 1970
Date d'inscription : 22/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Junichirô TANIZAKI (Japon)

Message  anna44 le Sam 25 Aoû 2012 - 19:47

Je le note Ladybug, merci pour ta critique Smile

_________________
Mes lectures en cours : Quitter le monde, Douglas Kennedy
avatar
anna44

Nombre de messages : 1601
Age : 35
Location : Québec (Qc)
Date d'inscription : 01/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Junichirô TANIZAKI (Japon)

Message  nauticus45 le Jeu 24 Avr 2014 - 13:25




  • Poche: 276 pages
  • Editeur : Gallimard (2 avril 1991)
  • Collection : Folio
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2070383423
  • ISBN-13: 978-2070383429


Résumé:

Joji approche de la trentaine, travaille à Tokyo dans une compagnie et passe auprès de ses collègues pour "un homme bien". Peu enclin à construire une vie de famille, il rencontre un jour dans un bar la jeune Naomi. D'apparence eurasienne, la jeune fille de quinze ans remarque Joji mais le sert comme n'importe quel client. Joji, lui, a du mal à détacher ses yeux d'elle et, vu le jeune âge de la demoiselle, il se dit qu'il pourrait la prendre en charge et la modeler progressivement pour faire d'elle l'épouse qui lui conviendra. Mais modeler une personnalité n'est pas si simple et montrer ainsi ses attentes à la jeune fille pourrait bien finir par desservir Joji...

Commentaire:

Les principaux thèmes de ce roman sont l'amour et la passion, mais aussi le Japon traditionnel et la fascination de l'Occident. Joji et Naomi naviguent en permanence entre ces sentiments et chacun finit par s'y perdre tout en restant dépendant l'un de l'autre. On se demande souvent comment Joji fait pour tenir ainsi dans cette relation plutôt malsaine et quand on réalise à la fin du roman qu'il n'a que trente-six ans et Naomi vingt-trois, on ne peut s'empêcher de penser que le calvaire de cet homme est loin d'être fini. Pour autant le sort de Naomi n'est pas forcément plus enviable, la jeune femme n'intéresse pas sa famille et quant un homme s'intéresse à elle c'est pour faire d'elle celle qu'il veut, difficile dans ses conditions de se respecter soi-même...

3,75/5
avatar
nauticus45

Nombre de messages : 1558
Age : 40
Location : Haut-Rhin, France
Date d'inscription : 27/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Junichirô TANIZAKI (Japon)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum