Akli TADJER (France/Algérie)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Akli TADJER (France/Algérie)

Message  petitelune le Lun 8 Déc 2008 - 16:41

De : Clochette1509 (Message d'origine) Envoyé : 2008-09-10 08:49

Akli Tadjer



Akli Tadjer est un écrivain franco-algérien né le 11 août 1954 à Paris. Il connait une enfance en banlieue. Passionné de lecture, il suit les cours de l'école de journalisme de la Rue du Louvre à Paris. En 1984, un voyage en Algérie lui inspirera son premier roman : Les A.N.I du Tassili dont il fera l'adaptation pour la télévision. C'est ainsi qu'il débute une carrière de scénariste. La plume de Akli Tadjer ne cesse de séduire le public et la critique qui saluent unanimement chacune des nouveautés de l'écrivain.


Sa bibliographie

1985 Les A.NI du Tassili (Prix Georges Brassens 1985)
2000 Courage et patience
2002 Le porteur de cartable
2005 Alphonse
2006 Bel-Avenir (Prix populiste 2006)

Source Wikipédia.




De : Clochette1509 Envoyé : 2008-09-10 11:17

Alphonse - Akli Tadjer
Editions J.C. Lattès

L'histoire
L'histoire débute avec Mohammed, une cinquantaine d'année, qui attend, à la Gare du Nord, sa cousine Juliette qu'il n'a pas vu depuis près de 40 ans et chez qui il a passé 11 jours de vacances en 1964. Il se souvient alors :
Mohammed a 11 ans, il est algérien, et vit dans une cité de la banlieue parisienne. Sa mère étant très malade, son père choisit de l'envoyer en vacances chez son frère qui habite dans le nord de la France, près de Lens. Il va y rencontrer une famille qu'il ne connaît pas du tout : Tante Jeanne, qui malgré sa bonhomme, préfère l'appeler Alphonse parce que décidément Mohammed, ça fait trop arabe, l'oncle Salah, complètement sous la coupe de sa famille, et qui ne prend part à aucune décision, le cousin Charles, obsédé par le foot, et surtout "Les sang et Or", et enfin la cousine Juliette, qui aurait été bien plus belle si elle avait été muette. Mais il va également y faire des rencontres hautes en couleur, telle que Théo, le juif polonais, amoureux transi de Juliette, Edouard, l'amoureux officiel de Juliette, faux blouson noir, car "les vrais blousons noirs, y'en a qu'à Paris !", et enfin Annabelle, dont il va tomber amoureux éperdument.


Une gentille histoire, écrite toute en tendresse, sur les difficultés pour un enfant de s'adapter à une famille inconnue, et qui parce qu'il est différent, peut se montrer très cruelle ; dans un environnement également inconnu et où il n'est pas forcément facile de s'acclimater. Pour Alphonse, le Nord et son parler, c'est franchement quelquechose. (Lire quelques phrases en ch'ti m'a d'ailleurs très souvent amené le sourire !).
Toutes ces petites histoires de gamins que l'on a tous fait m'ont également fait sourire, et je me reconnaissais dans certaines bêtises. Avec en filigranne, le racisme ambiant et tous les non-dits suite à la guerre d'Algérie.
Et c'est vrai qu'il est touchant ce petit Alphonse-Mohammed ! (Même si le personnage de Théo m'a également ému !)
Une histoire à lire par les gens du Nord (et il y en a quelques-uns ici !) qui s'y retrouveront peut-être !

La 4ème de couverture qui m'a bien inspiré :
Ma tante avait arraché la page de l'Almanach des Postes posé sur la cheminée. Chaque jour avait sa feuille. Chaque jour avait sa blague. Déjà le 1er août ! La blague, c'est quoi, m'man ? Ma tante avait lu en trébuchant sur chaque mot: A la Saint-Alphonse, fonce, fonce. Alphonse, c'était fait. Je serais Alphonse. Ça te plait au moins? avait dit ma cousine Juliette. J'avais fait non avec l'index. Elle s'en fichait. Elle était déjà dehors à jouer à la baballe avec son chien. Eté 1964. Mohamed arrive de Paris, seul, dans sa famille du Nord. Une famille dont on ne lui avait jamais parlé. Il découvre alors Tante Jeanne, Oncle Salah, Juliette, la gniace, et une ribambelle de cousins, tous chrétiens. Bien des années plus tard, que reste-t-il d'Alphonse?

Ma note : 4/5
avatar
petitelune

Nombre de messages : 540
Age : 33
Location : Cantons de l'Est / Québec / Canada
Date d'inscription : 27/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Akli TADJER (France/Algérie)

Message  lalyre le Dim 4 Mar 2012 - 12:44

……………………………………………………………………………………
La meilleure façon de s’aimer
Akli Tadjer
J.C.Lattès février 2012
283 pages


4ème de couverture
Murée dans son silence, Fatima revisite son passé, ses secrets, ses histoires d’amour bâclées, faites de violence et de trahisons. Et, tout au bout de sa mémoire, tel un soleil ressuscité, surgit un petit enfant. Auprès d’elle, à Paris, son fils Saïd n’a toujours pas compris pourquoi sa mère n’a jamais su lui dire qu’elle l’aime.
La meilleure façon de s’aimer est l’oeuvre la plus personnelle d’Akli Tadjer, unique dans sa façon de marier humour et tendresse. Il est également l’auteur du Porteur de cartable et de Il était une fois… peut-être pas, tous deux adaptés à la télévision.
Petit résumé
Ce livre à deux voix, tout d’abord celle de Saïd qui a perdu son emploi, il aime Clotilde mais il ne trouve pas les mots pour lui dire, on pourrait croire qu’il est infirme de mots d’amour. Beaucoup de disputes entre ces deux- la, ils se quittent, se réconcilient. Mais toujours elle sera là lorsqu’il a le cœur trop lourd. Le père de Saïd est mort, il vit un sentiment de culpabilité car il n’a jamais manifesté l’admiration qu’il avait pour lui. L’autre voix, celle de sa mère malade, il n’y pas d’espoir pour elle, emmurée dans son silence, elle se réfugie dans son passé d’Algérie, elle revoit la petite fille à la robe jaune qui fait des cabrioles sur le parapet de la plage, elle se trouve bien avec elle. Saïd vient la voir tous les jours mais l’espoir s’amenuise, elle souffre, il n’en peut plus de la voir dans cet état…..
Mon avis
Un très beau livre qui m’a encore interpellée, l’acharnement thérapeutique, une opération de dernier recours dont on sait que cela ne servira à rien. Des thèmes très forts comme la tendresse, le racisme, la souffrance et l’amour en font un beau roman. Mais qui donc est cette petite fille à la robe jaune qui habite la mémoire de la malade ? Cela vient-il de son imagination ? C’est ce que j’ai pensé tout au long de ma lecture, une lecture dont les premières pages me donnaient l’impression de lire un roman rose, mais très vite, j’ai changé d’avis et vraiment j’ai accroché. Et ce sera un gros coup de cœur pour moi 5/5
avatar
lalyre

Nombre de messages : 4234
Age : 85
Location : Belgique
Date d'inscription : 01/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Akli TADJER (France/Algérie)

Message  Clochette le Dim 4 Mar 2012 - 18:10

Merci Lalyre pour cette critique. Je viens de relire ma critique sur "Alphonse" qui m'avait laissée de doux souvenirs. Si je croise ce titre sur ma route, je pense que je le lirai Very Happy
avatar
Clochette

Nombre de messages : 2136
Age : 43
Location : Nantes Bretagne
Date d'inscription : 25/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Akli TADJER (France/Algérie)

Message  lalyre le Jeu 20 Mar 2014 - 17:24

Les Thermes du Paradis                 
Akli Tadjer    
JC Lattès 26 février 2014   
              314 pages


Quatrième de couverture          
Adèle Reverdy est une jeune femme pleine de complexes et, pour comble de malheur, les hommes la fuient dès qu’elle avoue son métier de croque-morts.
Mais sa vie va changer le jour de ses trente ans. Parmi les invités venus à la fête organisée par sa sœur, il y a Léo, ancien trapéziste devenu aveugle à la suite d’un accident puis masseur aux Thermes du Paradis. Un soleil noir dans la vie d’Adèle qui, aidée de sa meilleure amie Leila, talentueuse thanatopractrice, va tout faire pour conquérir le cœur de Léo.

Petite Chronique
Un roman amusant et reposant grâce à Adèle une femme croque-mort de trente ans, cette jeune femme est bourrée de complexe, elle se trouve laide, il est vrai qu’elle a un physique assez banal qui n’a jamais attiré les hommes, d’autant  plus que son métier les rebute. Alors sa sœur aînée décide de faire une grande fête pour les trente ans d’Adèle, on va inviter tous les anciens amis, on va boire et danser, cela pour lui trouver un homme qui lui conviendrait. Mais Adèle ne s’amuse guère, elle a mal aux pieds à cause de ses nouveaux escarpins, cependant sa vie va changer, car parmi les invités, il y a Léo, ancien trapéziste devenu aveugle à la suite d'un accident, puis masseur aux Thermes du Paradis  et avec l’aide de sa meilleure amie Leila, talentueuse thanatopractrice, elle va tout faire pour conquérir le coeur de Léo.


Mon avis

Deux personnages touchants dont Adèle souvent agaçante par ses complexes, cependant c’est une femme sensible et en quête de bonheur et  Léo, un soleil noir dans la vie d’Adèle. Une belle histoire d’amour, un roman rempli d’humour et de tendresse qui se lit d’un seul coup. Je n’ai guère aimé Rose, la sœur aînée et l’amie d’Adèle pour leur égoïsme mais cela ne gâte rien à l’histoire, j’ai adoré l’oncle André, un homme au grand coeur pour sa gentillesse et sa tendresse pour Adèle. Il y a aussi les trois assistants croque-mort, trop amusants ceux-là….. Bref un excellent roman de détente, qui sera un gros coup de cœur. 5/5
avatar
lalyre

Nombre de messages : 4234
Age : 85
Location : Belgique
Date d'inscription : 01/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Akli TADJER (France/Algérie)

Message  Awara le Jeu 20 Mar 2014 - 22:49

Et un de plus que je note!

_________________
avatar
Awara

Nombre de messages : 3998
Age : 72
Location : PARIS
Date d'inscription : 03/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Akli TADJER (France/Algérie)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum