Pierre de MARIVAUX (Canada/Québec)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Pierre de MARIVAUX (Canada/Québec)

Message  Calepin le Lun 27 Oct 2008 - 10:40

De : joubjoub --- Envoyé : 2007-07-10 07:20

.:: Le jeu de l'amour et du hasard ::.

Le jeu de l'amour et du hasard est une pièce de théâtre de Marivaux créée au Théâtre-Italien le 23 janvier 1730.

Résumé : Sylvia, fille de Monsieur Orgon, craint d'épouser, sans le connaître, Dorante, le jeune homme que son père lui destine. Elle décide de se "travestir" et d'échanger son habit avec sa femme de chambre, Lisette. Elle espère ainsi pouvoir mieux observer son prétendant. Mais Dorante a eu la même idée et se présente chez Monsieur Orgon déguisé en un serviteur nommé Bourguignon, alors que son valet, Arlequin, se fait passer pour Dorante. Monsieur Orgon et son fils, Mario, sont seuls informés du travestissement des jeunes gens et décident de laisser ses chances au "jeu de l'amour et du hasard". (Source : Wikipédia)

--------------------------------------------------------------------------------

Tout en respectant les codes de bienséance de l'époque (les nobles finiront ensemble, et les petites gens de leur côté) Marivaux, dans cette comédie retourne l'ordre établi, trouble les préjugés et inverse les rapports maître/valets.

L'obstacle à l'amour chez Marivaux, n'est pas extérieur (comme les pères de Molière) mais réside dans l'amour propre des personnages. Par suite d'un préjugé, d'un quiproquo, d'un malentendu, de déceptions antérieures, les jeunes héros ne veulent pas reconnaître qu'ils sont amoureux. Mais comme il s'agit d'un jeu, après les détours imposés par l'amour-propre, le dénouement toujours heureux est inévitablement le triomphe de l'amour. On retrouve ici l'écho des méandres de la préciosité du XVIIème.

Il ne s'agit pas d'une analyse de caractères et les personnages n'ont ni vices ni passions. Ils sont exlusivement préocupés par les charmes de la tendresse et raisonnent selon la logique passionnelle.

Chez Marivaux, la comédie devient une peinture de l'amour, délicate et légèrement ironique. Dans cette pièce, il raconte la victoire de l'amour sur les illusions. Au travers des personnages de Silvia et Dorante, il montre aussi les ravages de l'amour sur la raison.

Chassé-croisé amoureux à la mécanique sans faille, Le jeu de l'amour et du hasard conjugue avec bonheur la réflexion sociale et la légèreté insouciante des émois de jeunesse.

Note : 4/5
avatar
Calepin

Nombre de messages : 1527
Age : 36
Location : Québec/Canada
Date d'inscription : 25/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

L'ILE DES ESCLAVES

Message  majeanne le Sam 1 Fév 2014 - 13:03

Marivaux (1688-1763), né sous Louis XIV, mort sous Louis XV.

Marivaux est un moraliste plus qu'un politique et sa révolution est celle du coeur.

Dans la majorité de ses pièces, des comédies, il décrit les mille et un visages de l'amour. Mais il abandonne le thème de l'amour dans trois pièces et notamment dans "L'île des esclaves".

Sur une île occupée par d'anciens esclaves, le gouverneur, Trivelin, oblige des naufragés à échanger leur condition : le maître devient valet, la maîtresse servante, afin qu'ils se rendent compte de la manière injuste et maltraitante dont ils traitent leurs domestiques.
Cet échange de rôles aboutira à une prise de conscience des maîtres, plus touchés par le pardon de leurs anciens domestiques que par leur désir de vengeance qui a été leur réaction première. La conversion du coeur des maîtres passe donc par la conversion du coeur du valet et de la servante. Chacun retrouvera la condition dans laquelle il est né mais la relation, elle, sera nouvelle, empreinte d'humanité et de respect.

Marivaux ne souhaite pas une révolution sociale, ou du moins il sent que le temps n'est pas encore venu, mais une conversion des coeurs. Pour lui, l'essentiel ce n'est pas le rang social mais l'aptitude de chacun à ouvrir son coeur :
"la différence des conditions n'est qu'une épreuve que les dieux font sur nous".

C'est une pièce courte et rondement menée. Elle me donne le désir de poursuivre avec le théâtre de Marivaux.
J'ai également découvert qu'il avait écrit des romans... A creuser.      sunny


Dernière édition par majeanne le Dim 2 Fév 2014 - 19:09, édité 1 fois
avatar
majeanne

Nombre de messages : 276
Age : 56
Location : le Grand Sud
Date d'inscription : 02/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pierre de MARIVAUX (Canada/Québec)

Message  Cafrine le Dim 2 Fév 2014 - 16:50

De bons souvenirs des cours de français... Qui me rappellent que Beaumarchais pourrait entrer dans le thème aussi.
Par contre il y a d'une petite erreur sur la nationalité de Marivaux
avatar
Cafrine

Nombre de messages : 624
Location : Réunion/France
Date d'inscription : 01/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

"Le Jeu de l'Amour et du Hasard" de MARIVAUX

Message  majeanne le Mer 12 Mar 2014 - 18:37

J'ai lu à haute voix et avec plaisir cette pièce enlevée dans laquelle Marivaux dépeint le triomphe de l'amour sur les règles de bienséance et l'amour propre qui nous empêche d'y déroger.

Une jeune fille hostile au mariage accepte de faire la connaissance de son promis à condition de prendre le déguisement de sa servante. Ce qu'elle ignore c'est que le futur fiancé va avoir la même idée et se présentera sous la livrée de son valet.

Chez Marivaux les pères sont des complices amusés et nul événement extérieur ne fait obstacle à l'amour. La question est de savoir si Dorante et Silvia seront capables de dépasser leur amour propre et d'accepter qu'ils aiment au-dessous de leur condition. Nous voyons Silvia passer peu à peu de la surprise à l'estime puis de l'estime à l'amour même s'il est inavoué. L'amour de Dorante est immédiat. La conclusion étant connue d'avance, tout l'intérêt réside dans la façon dont le jeu est mené. Silvia qui apprendra la vérité la première continuera le jeu jusqu'au bout pour s'assurer que l'amour de Dorante est capable de vaincre tous les préjugés mais elle aura elle aussi sa leçon lorsque Dorante menacera de la quitter quand elle jouera à éveiller sa jalousie ; elle comprendra qu'on ne badine pas avec des sentiments sincères et profonds.

Lisette et Arlequin sont un parallèle joyeux et comique des amours de leurs maîtres.

Chez Marivaux l'amour est rendu aux amoureux, seuls responsables de leurs choix.

Certes on peut trouver des invraisemblances dans les situations mais elles ne remettent pas en cause la sincérité de coeur des protagonistes, valeur essentielle pour Marivaux. Et n'oublions pas qu'il s'agit là d'un jeu. Un jeu tout de grâce et de poésie.
avatar
majeanne

Nombre de messages : 276
Age : 56
Location : le Grand Sud
Date d'inscription : 02/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pierre de MARIVAUX (Canada/Québec)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum