Jim THOMPSON: À deux pas du ciel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Jim THOMPSON: À deux pas du ciel

Message  Prospéryne le Dim 7 Déc 2008 - 17:41

De : Philcabzi5 (Message d'origine) Envoyé : 2008-09-27 17:37
À deux pas du ciel de Jim Thompson

Ed. Rivages/Noir, 1987, c1967, 223 pages, ISBN 2-86930-116-2

Titre original: South of Heaven (traduit de l'américain par Michèle Valencia)

Note: 4.9/5

Résumé:

C'est sur le chantier du dernier pipeline à être construit, au Texas, que nous faisons la connaissance de Tommy Burwell, jeune homme de 21 ans, instruit mais forcé à travailler sur ces chantiers depuis que ses grands-parents ont littéralement explosé. Tommy est soupe au lait, curieux et une foutu tête de pioche. Malgré les conseils de ses amis lui disant de retourner à l'université faire quelque chose de sa vie, il s'entête à retourner dans le camps avec ces hommes rudes, faire un travail inhumain. Il partirait bien mais pas sans Carol, cette petite bonne femme qui semble précipiter Tommy dans de graves emmerdes!

Mon avis:

Jim Thompson a déjà travaillé sur ce chantier, les informations donnés ici sont donc de premier ordre… et terriblement affreuses! On y apprend comment ces pipeline s furent construites au prix de la vie et de la santé de milliers d'homme. Il nous décrit la vie dans le camp, la relation des trimardeurs avec leurs "exploiteurs", la hiérarchie du chantier. Tommy s'en sortira peut-être, mais combien sont ensevelis tout au long de la tranchée? Car les cadavres jonchent les pipeline nous acheminant l'essence.

Outre l'aspect documentaire, l'aspect roman est aussi très intéressant. À tout moment j'avais des fourmis dans les jambes de ne pouvoir mettre mon pied au c… de Tommy! Je l'aurais secoué comme un prunier tant il avait une tête dure et tant il semblait ne s'attirer que des ennuis.

Dans cet opus, Thompson a une écriture plus sobre, moins flamboyante mais encore très imagée. On sent une plus grande maturité comme s'il avait cherché à bien faire passer son message.

Citation: (sa façon à lui de dire qu'il pleuvait très fort!)

Il peut s'écouler beaucoup de temps entre deux averses dans le Far-West du Texas. Un an, parfois deux ans. La nature ne se déplace pas jusque-là très souvent et quand elle le fait, elle doit rattraper le temps perdu. Et ce soir-là, elle avait sûrement beaucoup de temps à rattraper.
avatar
Prospéryne

Nombre de messages : 4864
Age : 35
Location : Québec, Canada
Date d'inscription : 26/10/2008

http://prosperyne.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum