Hubert SELBY (Etats-Unis)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Hubert SELBY (Etats-Unis)

Message  Calepin le Dim 7 Déc 2008 - 16:38

De : Mousseliine (Message d'origine) Envoyé : 2007-05-27 08:38

Note biographique
Hubert Selby, Jr. (23 juillet 1928 – 26 avril 2004) est un auteur états-unien.

Né à Brooklyn, Selby quitte l'école à l'âge de 15 ans pour s'engager dans la marin marchande. Affaibli physiquement par la tuberculose, il perd une partie de son poumon à 18 ans et est renvoyé chez lui. Son espérance de vie semble alors très limitée.

Lors de la décennie suivante, Selby est cloué au lit et fréquemment hospitalisé à la suite de diverses infections du poumon. Incapable de suivre une vie normale à cause de ses problèmes de santé, Selby dira : « Je connais l'alphabet. Peut-être que je pourrais être écrivain. ».

Son premier roman, Last Exit to Brooklyn, une collection d'histoires partageant un décor commun, Brooklyn, entraîna une forte controverse lorsqu'il fut publié en 1964. Il fut l'objet d'un procès pour obscénité en Angleterre et banni en Italie. Son éditeur, Grove Press, exploita cette controverse pour la campagne de promotion du livre, qui se vendit aux alentours de 750 000 exemplaires la première année.

Son écriture est très rythmée et très rapide, notamment du fait d'une syntaxe très abrupte et d'une ponctuation délibérément lacunaire, dans la continuité des expériences stylistiques de Faulkner aux Etats-Unis, de Beckett ou Guyotat en France. Par exemple, dans certains dialogues, plusieurs personnes peuvent prendre la parole sans qu'on puisse y trouver un seul tiret ni un seul point.

Après la publication de Last Exit to Brooklyn, Selby devient dépendant à l'héroïne, un problème qui le conduira finalement en prison. Après sa sortie de prison, il déménage pour Los Angeles et se débarrasse de cette mauvaise habitude. Selby a été marié trois fois et a eu quatre enfants. Plus récemment, Last Exit to Brooklyn et Requiem for a Dream ont été adaptés au cinéma. En 1999, un documentaire intitulé Hubert Selby, 2 ou 3 choses... lui a été consacré. Il est mort le 26 avril 2004 à Los Angeles d'une maladie pulmonaire chronique.

Bibliographie
Last Exit to Brooklyn, 1964
La Geôle (The Room), 1971
Le Démon (The Demon), 1976
Retour à Brooklyn (Requiem for a Dream), 1978
Chanson de la Neige Silencieuse (Song of the Silent Snow), 1986
Le Saule (The Willow Tree), 1998
Waiting Period, 2002 (trad. fr., Flammarion, 2005)

------------------------------------------------------------------------------------

Hubert Selby - Le Saule
(Seuil/Points, 2000, 336 pages)
C'est un très très bon roman!

L'auteur nous fait pénétrer dans le coeur du Bronx; un Bronx violent. C'est une histoire d'amitié très intense entre Bobby, un jeune noir, et Moontz un vieil homme qui a survécu aux camps de concentration.

C'est un roman à personnages. Hubert Selby décrit de façon sublime les émotions, sentiments de ses personnages. C'est grandiose.

C'est souvent dur à lire, dur parce que cela touche énormément.

Bref un livre que je recommande à tous quoique ceux et celles qui aiment le suspense et la vitesse je ne crois pas que ce livre vous passionnera.

Note : 5/5
(Mousseline)
avatar
Calepin

Nombre de messages : 1527
Age : 36
Location : Québec/Canada
Date d'inscription : 25/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hubert SELBY (Etats-Unis)

Message  Calepin le Dim 7 Déc 2008 - 16:40

De : Mousseliine (Message d'origine) Envoyé : 2007-05-27 08:38

Last Exit to Brooklyn
(10/18, 2004, 303 pages)

Vous aimez la littérature noire? vous allez être très bien servis avec "Last Exit to Brooklyn". Hubert Selby ne nous épargne rien.

Ce roman a connu un succès fulgurant à sa sortie dans les années soixante et est resté comme un des incontournables de la littérature américaine, ainsi que toute l'oeuvre de Hubert Selby, d'ailleurs. Il suscitait partout la controverse et a même été interdit de publication en Angleterre. Pourtant le fond n'est sans doute pas plus noir que dans bien d'autres romans qui ont été écrits depuis. Mais Hubert Selby a une écriture fulgurante, hachée, qui percurte, qui nous entraîne sans qu'on sans rendre compte, qui nous scotche à chacun de ses mots, et finalement on ne sait plus si on est dans un roman ou bien dans la vie réelle.

On est à New York, probablement au début des années soixante, dans un milieu glauque où gravitent des travestis, petits voyous, toxicomanes. Le sexe, la drogue, la violence conjugale, un langage très vulgaire. Tout est sordide, très sordide. Rien n'est beau. Six chapitres dans lesquels l'on retrouve plus ou moins les mêmes personnages mais toujours le même milieu, celui des paumés, moins la misère que la bêtise humaine dans ce qu'elle a de plus crasse.

Dans "Coda", on fait la connaissance des locataires qui habitent le même immeuble. Et croyez-moi ces gens on ne voudrait surtout pas les avoir comme voisins. Les femmes gueulent après les enfants, les maris ne foutent rien, les chicanes, la saleté, les enfants qui traînent dans la rue, on voit déjà qu'ils ne feront pas mieux que leurs parents... "Un dollar par jour" se déroule chez le Grec, un bar miteux, où se retrouve les paumés du quartier, jour après jour. "Tralala", c'est l'histoire d'une jeune fille de 15 ans prête à coucher avec n'importe qui pour quelques dollars, mais elle a voulu viser trop haut... Je vous laisse découvrir le reste.

Hubert Selby a un talent inouïe pour les descriptions à croire qu'il a gravité dans les mêmes milieux. Ses personnages sont répugnants et abjects à l'extrême. Ils sont laids et repoussants en fait même les enfants...

Très fortement recommandé. Peut-être que vous n'allez pas aimer mais une chose est sûre, vous ne resterez pas indifférent. Et pour découvrir ce qu'est un excellent roman noir. Tant qu'à moi je vote pour le chef-d'oeuvre.

Note : 5/5



De : circee_et_moi (Message d'origine) Envoyé : 19/06/2008 19:23

WAITING PERIOD
édité par 10/18 , 249 pages

Ce livre est le dernier roman de Hubert SELBY Jr, mort en 2004 à Los Angeles.

Que dire de SELBY, écrivain américain maudit auteur de Last Exit to Brooklyn et du Démon, qui fût en son temps jugé pour "obscénité", interdit de vente aux mineurs dans certains états d'Amérique et censuré dans plusieurs pays d'Europe? Qu'on l'aime ou qu'on le déteste,il ne peut laisser personne indifférent. Son style rappelle un peu celui de Faulkner notamment en ce qui concerne es monologues intérieurs du personnage, on assiste aussi (au choix) amusé ou agacé à quelques acrobaties stylistiques telles que commencer systématiquement un paragraphe en début de ligne ou se passer de guillemets lors des dialogues; artifices constituant une véritable marque de fabrique de SELBY. Comme le café,les livres de Selby sont noirs, amers et peuvent causer des nuits blanches tant ils dépeignent le malaise et le désespoir. Que dire de l'intrigue de ce Waiting Period? C'est l'histoire d'un homme, le narrateur anonyme qui un jour décide de se suicider.Il commence par lister froidement les moyens dont il dispose pour passer à l'acte et finit par se décider pour le revolver en se tirant une balle dans la bouche.Malheureusement, suite à un "bug"informatique, il sera soumis à une période d'attente d'attente de quatre jours avant d'entrer en possession de son arme.Constatant que d'autres méritent plus de mourir que lui, il va se lancer dans une véritable croisade durant ce répit, destinée à purger l'Amérique de ses "salauds", en commençant par un bureaucrate de l'administration des anciens combattants qu'il empoisonnera grâce à la bactérie E-colie.

Je pense que ce roman pourrait plaire aux amateurs de polars en particulier ceux qui ont apprécié ELLROY, tout comme il plaira à ceux qui aiment SELBY et toute la génération d'écrivains américains dont il peut revendiquer la paternité: EASTON ELLIS, Chuck PALLANIUK. Je ne lui décernerai toutefois pas la note maximale l'ayant trouvé un peu en-dessous du Démon ou de Last Exit.

[voilà, c'était ma toute première critique, soyez donc indulgent,je reviendrai prochainement]

Note : 4/5
avatar
Calepin

Nombre de messages : 1527
Age : 36
Location : Québec/Canada
Date d'inscription : 25/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hubert SELBY (Etats-Unis)

Message  Adrien le Jeu 8 Avr 2010 - 14:48

Retour à Brooklyn, de Hubert Selby JR





Cette lecture a été une grande déception. Sans remettre en cause la force du message et la justesse de la description de ce monde de Selby, je n'ai tout simplement pas été touché ni par les personnages, ni par leurs aventures. J'ai eu beaucoup de mal avec avec l'argot même si je ne suis pas opposé à ce style. J'ai trouvé cela fatiguant et difficile. J'ai été cependant un peu plus "concerné" par les péripéties de la mère, avec plusieurs moments très bien imaginés ; je n'ai par contre pas réussi à m'intéresser vraiment à Harry, Marion, et Tyrone. La fin du livre est celle qui m'a le moins déplue, je ne sais pas si c'est à cause de la tournure des évènements et la chute des héros, oui si c'est parce que je sentais que le roman se terminait enfin, en tout cas ce livre ne restera pas dans mes meilleurs souvenirs.

1,5/5
avatar
Adrien

Nombre de messages : 18
Age : 29
Date d'inscription : 17/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hubert SELBY (Etats-Unis)

Message  Lyreek le Jeu 12 Juil 2012 - 15:02


Le saule - Hubert Selby
Points - 301 pages

Bobby, 14 ans, est un jeune noir qui vit dans le Bronx. Un jour qu'il se promène avec sa petite amie Portoricaine Maria, il se fait violemment attaquer par des jeunes racistes. Gravement blessé, il est recueilli par Moishe, rescapé des camps de concentration. Dès lors, Bobby n'a qu'une obsession : se venger...

Un roman très fort, très noir et en même temps très humain ; un roman riche en émotions en tout cas. Révolte, haine, vengeance, mais aussi acceptation, amitié et pardon.
Moishe est un personnage extrèmement touchant, qui a tellement souffert et qui pourtant n'est pas amer mais au contraire en paix. Une paix qu'il va tenter de transmettre à Bobby, pour le détourner de son désir de vengeance et le ramener à la vie.

Un livre dur, qui nous plonge dans le monde sombre et violent du Bronx mais qui arrive à faire surgir la beauté au milieu de toute cette noirceur.
A lire!

5/5

_________________
Lecture en cours : Le fils de Philipp Meyer

"Lire est le seul moyen de vivre plusieurs fois"
avatar
Lyreek

Nombre de messages : 2298
Age : 36
Location : Côte d'Azur, France
Date d'inscription : 26/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hubert SELBY (Etats-Unis)

Message  Caro le Jeu 12 Juil 2012 - 18:04

Lyreek : je vais voir s'ils l'ont à la bibliothèque, tu m'as donné envie de le lire
avatar
Caro

Nombre de messages : 1234
Age : 44
Location : France
Date d'inscription : 04/11/2008

http://jailujelisetjelirai.eklablog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hubert SELBY (Etats-Unis)

Message  Lacazavent le Ven 13 Juil 2012 - 9:59

Very Happy Je le note également, merci Lyreek

_________________
Lectures en cours :  Indépendance de Richard Ford  ([i]Frank Bascombe T2) $

Dernières lectures : L' Intérêt de l' enfant de Ian McEWAN (4/5), Un week-end dans le Michigan de Richard Ford (4,5/5)(Frank Bascombe T1), [/i]L' Homme du verger d' Amanda COPLIN (4/5), La Pyramide de glace J-F Parot (3,75/5)(T12)
avatar
Lacazavent
Admin

Nombre de messages : 5582
Age : 31
Location : France
Date d'inscription : 25/10/2008

http://quandlappetitvatoutva.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hubert SELBY (Etats-Unis)

Message  Lyreek le Ven 13 Juil 2012 - 10:53

De rien Smile J'espère qu'il vous plaira!

_________________
Lecture en cours : Le fils de Philipp Meyer

"Lire est le seul moyen de vivre plusieurs fois"
avatar
Lyreek

Nombre de messages : 2298
Age : 36
Location : Côte d'Azur, France
Date d'inscription : 26/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hubert SELBY (Etats-Unis)

Message  Mousseline le Ven 13 Juil 2012 - 16:48

Ca fait tellement longtemps que j'ai lu ce livre - plus de 10 ans je crois - mais je m'en souviens encore très bien.

Dans le même genre je trouve que le roman de Colum McCann sur New York dont j'ai oublié le titre.

Enfin une autre rate qui l'a aussi lu...

_________________
Mousseline

Magasin général tome 2 : Serge de Loisel et Tripp et L'île des chasseurs d'oiseaux de Peter May



"Happiness is only real when shared." (Christopher McCandless)
avatar
Mousseline
Admin

Nombre de messages : 4359
Date d'inscription : 24/10/2008

https://sites.google.com/site/lauteursamericains/home

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hubert SELBY (Etats-Unis)

Message  cookie610 le Lun 1 Fév 2016 - 20:00

Le Saule
 
Note : 4/5
 
Résumé : En plein cœur du quartier du Bronx, Bobby, un afro-américain de 14 ans, et sa petite-amie Maria, fille d’immigrés portoricains, se font agresser par un gang. Bobby, gravement esquinté, atterri dans le repère de Moishe, un marginal rescapé des camps de la mort, qui va prendre soin de lui. Maria, quant à elle, est transportée à l’hôpital, défigurée par un jet de soude.  
 
Critique : Une belle découverte. Je ne connaissais pas du tout cet auteur, pas même par réputation alors je me suis lancée là-dedans totalement à l’inconnu, sans aucun a priori. Et je ne pouvais donc être que surprise. Dès les premières phrases, on est tout de suite dans le cœur de l’histoire avec l’agression des deux adolescents. C’est un passage un peu dur à lire d’ailleurs. L’auteur cherche à s’interroger sur notre relation à la haine, à la vengeance et au pardon. L’histoire est vraiment très intéressante et poignante. J’ai bien aimé aussi la part qui est faite aux deux mères des deux adolescents. Le style par contre est un peu particulier. Ce sont des grands paragraphes continus, avec peu de ponctuation et de mise en page. Ajoutez à cela un phrasé très urbain, parfois écrit comme ça se prononce. C’est un peu compliqué au départ, on s’habitue mais ça alourdit quand même la lecture, surtout au niveau des dialogues où on ne sait pas toujours qui parle. Les personnages sont très attachants, en particulier Moishe. J’ai eu un peu de mal à les quitter. On a envie de connaitre ce qui va leur arriver par la suite. C’est un livre dur et brutal mais qui porte tout de même en lui une belle part d’optimisme.
 
Merci à Lyreek de m’avoir offert ce livre dans le cadre d’un Swap. Je ne l’aurais probablement pas lu de moi-même et ça aurait été dommage car au final, c’est une très belle découverte, d’un très bon auteur.
avatar
cookie610

Nombre de messages : 4734
Age : 27
Location : Lyon
Date d'inscription : 28/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hubert SELBY (Etats-Unis)

Message  petitemartine le Lun 1 Fév 2016 - 21:46

Cookie, tu me donnes envie de placer en haut de ma PAL Last exit to Brooklyn acheté à un vide grenier car Selby semble un auteur incontournable et indémodable.
avatar
petitemartine

Nombre de messages : 2426
Age : 47
Location : Morbihan /France
Date d'inscription : 04/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hubert SELBY (Etats-Unis)

Message  Awara le Lun 1 Fév 2016 - 21:50

Il y a fort longtemps, j'ai lu de cet auteur Last exit to Brooklyn, un livre sur les bas-fonds de Brooklyn. J'en garde un souvenir impressionné. Terrible, mais une écriture remarquable. Je te conseille de le sortir de ta PAL, Patitemartine. Je lirai volontiers celui-ci.

_________________
avatar
Awara

Nombre de messages : 4032
Age : 72
Location : PARIS
Date d'inscription : 03/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hubert SELBY (Etats-Unis)

Message  Cyrielle le Lun 1 Fév 2016 - 22:20

J'ai Le démon depuis une éternité dans ma PAL. C'est le roman qui aurait inspiré Bret Easton Ellis pour écrire American Psycho.
avatar
Cyrielle

Nombre de messages : 7382
Age : 30
Date d'inscription : 27/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hubert SELBY (Etats-Unis)

Message  Lyreek le Mar 2 Fév 2016 - 21:29

Je suis contente qu'il t'ait plu Cookie Smile

_________________
Lecture en cours : Le fils de Philipp Meyer

"Lire est le seul moyen de vivre plusieurs fois"
avatar
Lyreek

Nombre de messages : 2298
Age : 36
Location : Côte d'Azur, France
Date d'inscription : 26/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hubert SELBY (Etats-Unis)

Message  lejeez le Mer 19 Oct 2016 - 12:59

Last exit to Brooklyn

(nouvelle) traduction de JP Carasso et Jacqueline Huet, Albin Michel, 2014

Amateur de littérature américaine, il fallait que je lise enfin Henry Selby Jr et, rien de mieux que de commencer par l'objet du scandale, Last Exit to Brooklyn.

J'ai trouvé le roman difficile d'accès, peut-être à cause des choix des traducteurs qui souhaitaient rester fidèle à l'écriture de Selby. En effet, il faut déjà prévenir le lecteur que le roman ne comporte, sauf erreur, aucune apostrophe, donc lon trouve ce type de raccourci ou encore celui-ci : c/est un peu gênant au départ. Ensuite, si les histoires comportent bien de nombreux dialogues, l'auteur n'utilise aucun tiret ni n'ajoute des "dit-il" ou "il répondit" etc...ce qui donne ce type de phrases en plein milieu d'un paragraphe : salut, ça va. bien et toi. quoi de neuf ? la routine. J'ai vu ta soeur. ah ouais ? Bref vous voyez le genre (c'est moi qui parle là !). Selby procédait ainsi pour coller le plus au langage parlé de Brooklyn. Voilà quant à la forme. Quant au fond, comme il a été dit plus haut, le roman est véritablement désespéré et désespérant, et Selby ne pouvait pas mieux le décrire qu'en disant qu'il parle des "horreurs d'une vie sans amour". 
J'ai tenu jusqu'à la moitié du roman (vers la page 200) avant d'hésiter sérieusement à abandonner. Comme une nouvelle histoire débutait (le livre tient plus du recueil de nouvelles "interconnectées"), je lui ai laissé sa chance. Et là, tous les efforts pour arriver jusque là étaient en quelque sorte récompensés. Le style ne me rebutait plus et la noirceur de l'ambiance non plus. Le récit en question raconte quelques mois de la vie d'un ouvrier et syndicaliste qui s'illusionne de son importance avant l'immanquable chute. Pendant une centaine de pages, Selby raconte lentement, avec moult détails, la vie quotidienne de cet être pathétique, utilisé par les autres, moqué de tous. 
Les histoires sont dures, parfois d'une violence difficilement soutenable mais il me semble que les souffrances endurées par les personnages ne sont pas la conséquence du Mal, ou de personnages résolument mauvais ou malveillants. Ce sont la conséquence, comme Selby le dit, d'une absence : d'amour, d'espoir, de tendresse...Dans son livre, les rapports entre les personnages reposent sur l'intérêt personnel, le dégoût de soi, l'envie, dès lors, ça ne peut que donner des relations violentes, psychologiquement comme physiquement. Les personnages quand ils ne se servent par les uns des autres, s'insultent, se hurlent dessus, se frappent, se méprisent...
Au final, c'est une expérience de lire Last Exit to Brooklyn mais je la recommande.

4/5
avatar
lejeez

Nombre de messages : 24
Date d'inscription : 28/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hubert SELBY (Etats-Unis)

Message  Awara le Mer 19 Oct 2016 - 15:59

C'est un livre qui m'a beaucoup marqué et que j'avais lu à sortie en France.... C'est-à-dire fort longtemps... Mais en vidant la maison familiale, je l'ai retrouvé et mis de côté. Un livre que j'ai souhaité garder.

P.S. En relisant les critiques, je vois que je me répète Vieux

_________________
avatar
Awara

Nombre de messages : 4032
Age : 72
Location : PARIS
Date d'inscription : 03/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hubert SELBY (Etats-Unis)

Message  kattylou le Mer 19 Oct 2016 - 18:20

Jamais lu mais la chronique donne envie de s'y interesser

_________________
Un vieux chêne en Bretagne - Louis Pouliquen
Toni Morisson - Sula 
Challenge US Plus que 5 Etats !
avatar
kattylou

Nombre de messages : 3434
Age : 53
Location : 77
Date d'inscription : 08/09/2009

http://kattyloucuis.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hubert SELBY (Etats-Unis)

Message  Réaliste-romantique le Mer 19 Oct 2016 - 23:09

J'ai d'abord vu le film, mais j'ai abandonné la lecture de Last Exit to Brooklyn. Je ne me rappelle plus si j'avais essayé en français ou en anglais... Rolling Eyes

_________________
Lectures en cours : The Rook (Daniel O'Malley), 
En attente : 
Commentaire en attente : Défaite des maîtres et possesseurs (Vincent Message)
avatar
Réaliste-romantique

Nombre de messages : 1981
Age : 42
Location : Outaouais, Québec
Date d'inscription : 30/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hubert SELBY (Etats-Unis)

Message  Cyrielle le Ven 25 Aoû 2017 - 9:24


Résumé de l'éditeur 10/18
Où l'on découvre qu'il y a plusieurs formes de littératures coup de poing chez Selby. Ceux qui ont adoré Last Exit To Brooklyn y retrouveront un Selby mordant, noir, cynique et provocateur. Ceux qui reprochent à Last Exit sa brutalité y découvriront une écriture tout en tension sous-jacente et en subtilité, mais non moins audacieuse et efficace. Quant à ceux qui approcheront Selby pour la première fois, ils seront sans doute désorientés par cette chronique du quotidien de Harry White, jeune cadre new-yorkais brillant dont l'équilibre est progressivement menacé par un démon intérieur. À la fois ravis et dégoûtés, tout comme Harry lui-même, ils seront entraînés à sa suite dans une spirale enivrante et monstrueuse où il est question de sexe, de pouvoir et de défi, et où la mort est envisagée dans son rapport dialectique avec la délivrance. Le Démon est un roman qui oblige à se remettre en question. --Sana Wauters 
"Le Démon" est un chef-d'oeuvre. De loin le plus accompli des romans de Selby. Pour un monsieur qui a reçu une éducation classique, c'est l'oeuvre parfaite. Avec des scènes familiales absolument magnifiques. Et cett tension déchirante, à l'intérieur... Le mouvement dramatique doit aboutir là où il aboutit à la fin du livre. Pas une page de plus. C'est splendide, achevé... Le Démon, c'est le Don Juan de Mozart, le seul que je connaisse parfaitement. Et le cri de Don Juan, au bout, n'est pas un cri de détresse, attention ! C'est "Merde", jusqu'au bout ! Avec ça, d'un point de vue stylistique, Selby reste très classique : mais dance ce cadre classique, ce qu'il raconte est terriblement nouveau. ça fait du Démon un roman fabuleux, tellement fort..." Marc Gibot (traducteur)  
Mon avis : 4.5/5
J'ai souhaité lire l'histoire le Démon suite à ma lecture d'American Psycho de Bret Easton Ellis que j'ai adoré.
On y retrouve l'histoire d'un Golden Boy a qui tout réussi au départ, des parents aimants, du succès avec les filles, un boulot en or et plus tard une femme et des enfants magnifiques.
Mais une obsession le tourmente, les femmes.... Au départ ce que l'on pourrait prendre pour un sex addict va dévier vers une autre folie, plus sombre, plus profonde qui va détruire lui et sa famille, petit à petit comme un cancer, comme un Démon qui a pris possession de son esprit...
L'écriture de Selby est intense, parfois cru mais toujours réaliste, on est totalement immergé dans la folie d'Harry White, on sombre avec lui au fur et à mesure que les pages se tournent.
Le Démon est pour moi le roman de la folie pure, sournoise, qui vous ronge et ne vous lâche plus...
avatar
Cyrielle

Nombre de messages : 7382
Age : 30
Date d'inscription : 27/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hubert SELBY (Etats-Unis)

Message  géromino le Ven 25 Aoû 2017 - 12:28

Cyrielle, je connais pas tellement ce genre de littérature (j'avais essayé Bret Easton Ellis, sans succès), mais j'avoue que ton commentaire et ceux plus haut ne me laissent pas indifférent concernant l'auteur. Pas sûr que cela me convienne, ça paraît vraiment trèèèès noir et glauque, mais par curiosité, ça pourrait me tenter.

_________________
                                                                                                                                                                              

Challenge "Book around the States":  17/50
avatar
géromino

Nombre de messages : 2870
Age : 53
Location : Finistère, FRANCE
Date d'inscription : 07/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hubert SELBY (Etats-Unis)

Message  Cyrielle le Ven 25 Aoû 2017 - 12:34

Ah oui ce n'est pas une ode à la vie  Laughing mais c'est tellement bien écrit que ça pourrait certainement te plaire.
avatar
Cyrielle

Nombre de messages : 7382
Age : 30
Date d'inscription : 27/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hubert SELBY (Etats-Unis)

Message  petitemartine le Sam 26 Aoû 2017 - 20:28

Tu me donnés envie d'essayer !
J'aime assez Bret Easton Ellis , le thème abordé m'intéresse, cette descente aux enfers que tu décris ... et il paraît que Selbt que je n'ai jamais lu est un sacré auteur !
Très tentée !
Véridique : last exit to Brooklyn est sorti et posé sa côté de mon bureau depuis plusieurs mois ...
avatar
petitemartine

Nombre de messages : 2426
Age : 47
Location : Morbihan /France
Date d'inscription : 04/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hubert SELBY (Etats-Unis)

Message  Cyrielle le Dim 27 Aoû 2017 - 8:35

Je vais l'envoyer prochainement à Géromino, veux-tu qu'il te le transmette après ?
avatar
Cyrielle

Nombre de messages : 7382
Age : 30
Date d'inscription : 27/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hubert SELBY (Etats-Unis)

Message  petitemartine le Dim 27 Aoû 2017 - 8:55

C'est gentil mais j'en ai tellement à lire !
On verra , tu me le reproposeras d'ici la !
avatar
petitemartine

Nombre de messages : 2426
Age : 47
Location : Morbihan /France
Date d'inscription : 04/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hubert SELBY (Etats-Unis)

Message  géromino le Jeu 12 Oct 2017 - 14:42

"Le démon" 10/18 2010  351 pages


                         Harry White est célibataire; à 25 ans il vit encore chez ses parents. Cadre brillant dans une grosse entreprise en plein essor à New-York, son patron croit en lui comme un futur vice-président possible. Mais Harry présente un gros problème: il est littéralement obsédé par la séduction des femmes, d'autant plus si elles sont mariées. Son obsession accapare tellement son esprit qu'une spirale inquiétante s'installe; il en vient à négliger son travail et à prendre des libertés avec ses horaires de bureau, ce qui ne manque pas de lui attirer des remarques de son supérieur. A deux doigts de se faire renvoyer, il se ressaisit finalement après la rencontre de Linda. Mariage, puis naissance d'un enfant, promotion, on dirait bien que tout réussit à Harry. Mais bientôt ses vieux travers reviennent le hanter. La spirale infernale le reprend de plus belle, l'entraînant dans une descente inexorable dans l'abject et la folie.


                          Peu accoutumé à ce genre de lecture, il m'a fallu quelques pages pour me situer. Il faut dire que le ton est donné dès la première page: c'est cru, voire obscène, presque gênant. Mais pris dans les pulsions sexuelles de Harry, il est difficile de traiter le sujet sur un ton à l'eau de rose, évidemment. Passée cette petite mise au point, la descente infernale de Harry fait frémir, et vous ne pouvez plus lâcher le livre. Il vous faut aller jusqu'au bout, jusqu'à l'anéantissement qui ne manquera pas de se produire. 
                          C'est un livre violent; perturbant parce que présentant avec réalisme le quotidien d'un psychopathe. La descente aux enfers fait froid dans le dos. La folie d'un homme apparaît dans toute son abomination; c'est comme si son âme était possédée, rien ni personne n'est en mesure de soigner son état. Et Harry souffre, incapable de contrôler ses pulsions qui vont le mener au délire.
                          Je l'ai lu par curiosité ne sachant pas vraiment où je mettais les pieds. J'ai été subjugué malgré moi par la force du récit; c'est forcément noir, mais aussi haletant et très réaliste (c'est peut-être d'ailleurs cela son point fort). 
                          Je ne saurais pas mettre une note, mais ce roman m'a profondément marqué! Merci Cyrielle, dorénavant, je saurai ce que le nom de Selby veut dire!
                          
                   

_________________
                                                                                                                                                                              

Challenge "Book around the States":  17/50
avatar
géromino

Nombre de messages : 2870
Age : 53
Location : Finistère, FRANCE
Date d'inscription : 07/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hubert SELBY (Etats-Unis)

Message  Cyrielle le Sam 14 Oct 2017 - 8:35

Belle critique Géromino ! 
avatar
Cyrielle

Nombre de messages : 7382
Age : 30
Date d'inscription : 27/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hubert SELBY (Etats-Unis)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum