Amitav GHOSH (Inde)

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

Amitav GHOSH (Inde / Etats-Unis)

Message  Lacazavent le Dim 7 Déc 2008 - 12:58

De : van1709 Envoyé : 03/05/2007 22:30
Le pays des marées

Piya est américaine d’origine indienne, cétologue, elle fait des recherches sur les dauphins et aime les observer dans leur habitat naturel. Elle se rend dans la région des Sundarbans, dans le Golfe du Bengale, en Inde, afin d’essayer d’observer le dauphin de l’Irrawaddy. Kanai vit à Calcutta, il est traducteur et se rend au pays des marées (les Sundarbans) afin de voir sa tante, qu’il n’a pas revue depuis de nombreuses années.

Ce livre est une petite merveille, on découvre cet endroit, le pays des marées, dont on n’entend jamais parler, vulnérable aux cyclones, raz de marée, et surtout aux tigres, qui prennent la vie de très nombreuses personnes chaque année. J’ai aimé lire les légendes locales sur la déesse Bon Bibi et sur les survivants de la dernière grande tempête, l’histoire de l’oncle de Kanai... On assiste à la rencontre de mondes différents à travers les différents personnages du livre, tels que Piya et Fokir, chacun venant d’endroit différent ne parlant pas la même langue, mais qui arrive à se cotoyer et se comprendre en toute simplicité. J’ai trouvé ce livre très poétique, très bien écrit, il nous transporte en ce lieu, à la découverte de ces îles, de ces dauphins. Très très bon.

Note : 5/5


avatar
Lacazavent
Admin

Nombre de messages : 5581
Age : 32
Location : France
Date d'inscription : 25/10/2008

http://quandlappetitvatoutva.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Amitav GHOSH (Inde)

Message  gallo le Mar 30 Juin 2009 - 10:54

Amitav GHOSH : Les feux du Bengale (1986)
Traduction Christiane Besse, Seuil 1990, Points roman 1992, 496 pg.

Un personnage principal, Alu (trois cadres de vie: L'inde, le diaspora indien àux pays arabes, le voyage vers l'ouest) et une multitude de personnages: voici les ingrédients pour un roman dynamique populaire, riche en événements et en couleurs locales.
Alu, enfant orphelin, silencieux, liseur, est accueilli par son oncle instituteur, président du club des adeptes de la phrenéologie et grand admirateur de Louis Pasteur. L'oncle voit dans Alu un talent de tisserand et il le met en apprentisssage chez un vieux tisserand du village.
On participe à la vie d'un village indien avec ses rites et coutumes, avec ses oppositions, entre partis qui vous forcent à choisir: ou bien Pasteur, les germes et la pureté basé sur des seaux de phenol; ou bien la ligne droite, la modernité par des routes asphaltés. Un indicateur présente la parti anti-germes comme un mouvement de terroristes. Et tandis que Alu part à al-Ghazira à la quête d'une machine à coudre, il est suivi par policier qui voit en lui un terroriste. Alu vit pas mal de périples pendant sa vie clandestine avec grand nombre d'autres clandestins, et doit finalement fuire "vers l'Ouest" en Afrique, où l'on veut maintenair la culture et la tradition indienne , où il découvre que le policier, le suivant, veut aussi aller vers l'ouest, et où il apprend qu'après son départ, les machines à écrire sont fabriqués en Inde...

Un récit plein de rebondissements, une vue multiple sur la societé indienne. Le tittre: "Les feux du Bengale", c'est les bombes fabriquées maison que l'on prépare pour la lutte dans le village, mais qui seront la "preuve" du terrorisme; mais c'est aussi symbole pour la riche imagerie dans ce livre.

Beaucoup de récits dans un seul roman, raconté de façon prenante. Ma note 4,5/5.


Dernière édition par gallo le Mer 5 Aoû 2009 - 13:58, édité 1 fois

_________________
Gallo
avatar
gallo

Nombre de messages : 2598
Location : Pays-Bas
Date d'inscription : 29/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Amitav GHOSH (Inde)

Message  Chantal le Mar 7 Juil 2009 - 21:11



LE PAYS DES MAREES : Amitav GHOSH
10-18 - 469 pages.


Le pays des marées, c'est au Nord-Est de l'Inde, le Bengale, à l'embouchure du Gange et du Brahmapoutre. Là s'étend un vaste pays de mangroves où ne poussent que les palétuviers, où les nombreuses îles qui forment l'archipel des Sundarbans, apparaissent et disparaissent au rythme des gigantesques marées. C'est le pays des cyclones, des tsunamis, mais aussi le pays où vivent les tigres mangeurs d'hommes, les crocodiles et les serpents.

Le roman nous raconte la rencontre de trois personnages solitaires et tellement différents : une jeune femme, Piya, chercheuse américaine d'origine indienne, spécialisée dans l'étude des dauphins, notamment ceux d'eau douce ; et deux hommes : Kanaï est un intellectuel de New Delhi, polyglotte et interprète, qui revient à l'ïle de Lusibari pour récupérer le carnet intime de son oncle que celui-ci lui a légué ; Fokir, indien illetré, simple pêcheur de crabes, mais qui connaît intimement toute la région et les lieux de vie des dauphins. Au fil de la lecture, leurs routes vont se rejoindre et leurs vies vont alors être changées à jamais.

Cet auteur est un formidable conteur qui vous entraîne dans son roman dès le début par une écriture captivante.Ses descriptions subtiles du paysage local vous font aimer ce pays si changeant et si hostile. Il y développe de nombreux thèmes comme la protection de la nature et des animaux face aux nécessités vitales de l'être humain, la répression des réfugiés venus chercher des terres au Bengale suite à la partition, l'organisation des indiens pour instaurer un minimum de protection sanitaire et sociale, le statut de la femme indienne, et les mythes indiens avec la déesse Bon Bibi, celle qui protège de Dokkin Ray, le démon-tigre.

C'est captivant. Il y a de l'aventure, de l'amour, du suspense et ça se termine avec une gigantesque tempête.

J'ai adoré.

coeur 5/5 coeur


avatar
Chantal

Nombre de messages : 2369
Location : France
Date d'inscription : 22/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Amitav GHOSH (Inde)

Message  Clochette le Mer 8 Juil 2009 - 8:36

Très belle critique Chantal. Et tu as raison, je vais me laisser tenter wink
avatar
Clochette

Nombre de messages : 2135
Age : 44
Location : Nantes Bretagne
Date d'inscription : 25/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Amitav GHOSH (Inde)

Message  Clochette le Jeu 16 Juil 2009 - 19:05

Le pays des marées - Amitav Ghosh
10-18
L'histoire :
Kanai, homme d'affaires sophistiqué, originaire de Calcutta, fait la
connaissance de Piya, une cétologue américaine d'origine indienne, dans
l'archipel des Sundarbans. Cette dernière, avec
l'aide du pêcheur Fokir, explore la faune et la flore locale à la
recherche d'une espèce unique de dauphin d'eau douce.

Mon avis :
Comment dire autrement que j'ai adoré ce roman coeur coeur coeur . Il a rassemblé tout ce que j'aime. Une ode à la nature et aux paysages avec des descriptions de mangroves, de rivières vraiment magnifiques dans lequel nagent les dauphins et leurs petits. Mais aussi la vie rude et âpre des bengali qui se satisfont de peu de choses avec ceux malgré tout qui cherchent à tout prix à sortir de leurs conditions. Les crocodiles, les tigres mangeurs d'hommes au pelage roux et noir et qui ôtent la vie à des milliers de personnes chaque année, sans que personne ne soit au courant et que l'on tient à préserver malgré ces vies ôtées.
Mais aussi les légendes indiennes, et notamment celle de Bon bibi, protecteur des faibles.
J'ai été également touchée par les deux histoires d'amour en parallèle et qui n'ont pas du tout détonné dans l'univers du roman
Bref une ambiance magique, poétique avec des héros vraiment tous très attachants et que j'ai vraiment eu du mal à quitter.
Tout cela n'est pas aussi bien critiqué que les critiques ci-dessus, mais je ne peux que le conseiller aux razérates, car je pense qu'il pourrait plaire à bon nombre d'entre vous.
Ma note : 5/5 - Un coup de coeur
avatar
Clochette

Nombre de messages : 2135
Age : 44
Location : Nantes Bretagne
Date d'inscription : 25/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Amitav GHOSH (Inde)

Message  Mousseline le Jeu 16 Juil 2009 - 19:28

Merci pour ces belles critiques. Je vais aussi me laisser tenter éventuellement.

_________________
Mousseline

Magasin général tome 2 : Serge de Loisel et Tripp et L'île des chasseurs d'oiseaux de Peter May



"Happiness is only real when shared." (Christopher McCandless)
avatar
Mousseline
Admin

Nombre de messages : 4359
Date d'inscription : 24/10/2008

https://sites.google.com/site/lauteursamericains/home

Revenir en haut Aller en bas

Re: Amitav GHOSH (Inde)

Message  belledenuit le Ven 17 Juil 2009 - 9:11

Bon avec toutes ces belles critiques, je ne peux que noter.
avatar
belledenuit

Nombre de messages : 1067
Age : 42
Location : Sud de la France
Date d'inscription : 05/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Amitav GHOSH (Inde)

Message  Philcabzi le Mer 5 Aoû 2009 - 12:56

Amitav Ghosh

Né à Calcutta en 1956, Amitav Ghosh a obtenu un doctorat en anthopologie sociale de l'Université d'Oxford. Plus jeune, il a fait la connaissance de Vikram Seth qui lui a suggéré de se concentrer sur la prose après avoir lu quelqu'un de ses poêmes (!). Marié et père de deux enfants, il enseigne la littérature comparée à au Queen's College (New York). Il retourne régulièrement en Inde où il possède une résidence.

Bibliographie

  • 1986 - The circle of reason (Les feux du Bengale) - Prix Médicis étranger
  • 1990 - The shadow lines (Lignes d'ombre) - Prix Sahitya Akademi
  • 1995 - The Calcutta chromosome (Le Chromosome de Calcutta) - Prix Arthur C. Clarke
  • 2000 - The Glass Palace (Le Palais des miroirs)
  • 2004 - The hungry tide (Le Pays des marées)
  • 2008 - Sea of Poppies

_________________
Philcabzi
Ainsi qu'une journée bien remplie donne un doux dormir, ainsi une vie bien employée donne un doux mourir. Leonardo da Vinci

Ma PAL: 64 livres
Lecture du moment: Les âmes perdues de Dutch Island de John Connolly
avatar
Philcabzi
Admin

Nombre de messages : 2995
Age : 42
Location : Québec/Canada
Date d'inscription : 25/10/2008

http://latetedanslechaudron.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Amitav GHOSH (Inde)

Message  Chantal le Mer 5 Aoû 2009 - 19:04

Amitav Ghosh et Vikram Seth se connaissent? ça ne m'étonne pas ! Deux coups de coeur pour moi ! Very Happy wink
avatar
Chantal

Nombre de messages : 2369
Location : France
Date d'inscription : 22/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Amitav GHOSH (Inde)

Message  Philcabzi le Jeu 6 Aoû 2009 - 11:23

Le Pays des marées
Ed. Robert Laffont, 2006, c2004, 469 pages, ISBN 2-221-10413-7
Titre original: The hungry tide (Traduit de l'anglais (Inde) par Christiane Besse)

Ma note: 4,25/5

Le résumé à déjà été fait avec talent précédement!

Mon avis:
Au début de ma lecture j'ai hésité à poursuivre car je ne savais absolument pas où l'auteur voulait en venir et je n'étais pas du tout accroché au style d'écriture. Mais ensuite, il m'a ferré bien solidement et comme un crabe je n'ai pas lâché le morceau avant d'avoir le fin mot de cette histoire. En fait, il faudrait dire de "ces histoires", au pluriel, car plusieurs récits s'entrecroisent dans ce bouquin. Il y a les histoires de Piya, de Kanai et de Fokir, mais il y a aussi celles de Mashima et de Saar, l'oncle et la tante de Kanai, celle de Kusum, la mère de Fokir, mais il y a surtout l'histoire d'un peuple, d'une région, le pays des marées. L'auteur nous parle d'histoire, de cétologie, de survie, de coutumes, d'environnement, de météorolgie, de poésie et j'en passe. Ici, les personnages ne sont pas caricaturaux, aucun bons ou méchants, seulement des êtres humains (quoique Kanai me tapais royalement sur les nerfs!) qui ont chacun une vision de la vie différente.

Pour ceux et celles qui l'ont lu voici un petit bémol qui m'a agacé vers la fin:
Spoiler:
Comment se fait-il que Piya et Moyra deviennent amies après la mort de Fokir? Ça me laise perplexe car Moyra était hostile à Piya lorsqu'elle est partie faire de l'observation, on sentait la jalousie, et maintenant que Fokir est mort on aurait pu penser qu'une haine immense aurait pu s'installer dans le coeur de sa femme. C'est tout de même à cause des recherches de Piya que Fokir s'est retrouvé pris dans la tempête.

_________________
Philcabzi
Ainsi qu'une journée bien remplie donne un doux dormir, ainsi une vie bien employée donne un doux mourir. Leonardo da Vinci

Ma PAL: 64 livres
Lecture du moment: Les âmes perdues de Dutch Island de John Connolly
avatar
Philcabzi
Admin

Nombre de messages : 2995
Age : 42
Location : Québec/Canada
Date d'inscription : 25/10/2008

http://latetedanslechaudron.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Amitav GHOSH (Inde)

Message  Cocotte le Lun 17 Aoû 2009 - 0:45

Le pays des marées
(Robert Laffont, 2006, 472 pages)




Ce livre nous transporte en Inde dans le pays des marées qui se situe dans une région marécageuse du golfe du Bengale . Le récit tourne autout de deux personnages principaux qui font un retour aux sources. Piya, une cétologue américaine, revient dans son pays natal pour observer les dauphins. Kanaï, un interprète, revient chez sa tante récupérer le carnet que son oncle lui a légué des années plus tôt. Plusieurs aventures les attendent au pays des marées.

Décidément, le thème de la littérature indienne m'aura fait faire de belles découvertes! Le pays des marées m'a fait découvrir l'Inde à travers sa nature qui sait parfois être d'une beauté incroyable, mais aussi d'une violence destructrice. L'auteur nous raconte la colonisation des îles du pays des marées ainsi que les mythes et légendes de cette région. C'est tout à fait intéressant! Tout comme les relations qui se forment entre les personnages qui sont si différents, mais qui doivent allier leurs forces face à la nature.

Un roman à découvrir!

Ma note : 4,5/5
avatar
Cocotte

Nombre de messages : 870
Age : 38
Location : Québec / Canada
Date d'inscription : 26/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Amitav GHOSH (Inde)

Message  Van le Mer 9 Sep 2009 - 20:24

Le palais des miroirs


En 1885, en Birmanie, Mandalay, Rajkumar, indien de 12 ans environ, vient chercher du travail en attendant de pouvoir repartir à bord de son bateau. Ses parents sont morts, et rien ne le retient nulle part. Les canons anglais se font bientôt entendre, et le roi de Birmanie est condamné à l’exil en Inde avec sa famille. Quelques servantes vont les accompagner, dont Dolly, une dizaine d’années. Rajkumar, en l’apercevant pour la première fois, va tomber amoureux d’elle.

Ainsi commence cette grande saga. Avec ce livre, on va découvrir la Birmanie, Ratnagiri en Inde, la Malaisie. La Birmanie et l’Inde sont alors sous le joug des britanniques. Les indiens sont nombreux à s’être installés en Birmanie. Ce qui instaurera au fur et à mesure une certaine haine à leur égard, car nombreux sont les indiens à avoir fait fortune dans ce pays, au détriment des habitants eux-mêmes. On va également découvrir une facette de la seconde guerre mondiale qu’on ne connaît pas forcément. Le rôle des indiens dans l’armée britannique pendant la deuxième guerre mondiale. Ces opprimés vont se retrouver à choisir entre deux oppresseurs. Ou, solution différente, vont se battre pour leur propre pays et en profiter pour mettre dehors britanniques et japonais. Ces indiens dans l’armée sont parfois condamnés à des choix pas toujours évidents. On observe les premiers pas de ceux qui se battent pour que l’Inde devienne indépendante. Tout cela sur trois générations. On voit grandir Dolly et Rajkumar, puis leurs enfants. On apprend à s’attacher aux personnages et c’est avec regret qu’on referme le livre. Vraiment intéressant à découvrir cette partie de l’histoire vraiment trop méconnue.

Note : 5/5
avatar
Van

Nombre de messages : 423
Age : 35
Location : Val de Marne - France
Date d'inscription : 03/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Le pays des marées - 10/18 - 4,8/5

Message  zeta le Mar 17 Nov 2009 - 15:51

Dans le pays des marées, la vie est si fragile, que lorsque les maris partent quelques jours pêcher dans les lagunes, les femmes portent leur deuil, et s’habillent du sari blanc pour conjurer le sort et déjouer la malchance. C’est un pays changeant et précaire, à la merci du vent, des montées soudaines des eaux, rivières et mer, qui fusionnent fougueusement leurs flots, menaçant de submerger les langues de terre, arrachées à la mangrove.

C’est dans ce pays que vivent Fokir le pêcheur, son épouse Moyna et leur petit garçon Tutul. C’est là que vient en observation Piya la cétologue américaine, pour la première fois. C’est là que Kanai, le traducteur arrogant, est convoqué par sa tante Milima. En quelques jours, va se dessiner l’avenir de ces personnages. Et si le fracas des événements passe sur le pays des marées, ravageant des existences édifiées avec volonté et courage, en dépit des périls ; il m’est d’abord venu à cette lecture une sensation de douceur et de sérénité. L’image de Fokir apporte sans doute cette persistance de quiétude. Lorsqu’il vogue sur les eaux en compagnie de Piya, on a une sensation feutrée de grande beauté, d’harmonie parfaite, malgré les dangers cachés au cœur de la nature.
Sans résignation, sans soumission, les habitants du pays des marées affrontent leur sort incertain, sachant, qu’au sein même de cet environnement magique, leur destinée ne tient qu’à un fil, quand le tigre le serpent ou le crocodile rodent …. Dans le pays des marées, on le sait, on attend, le malheur frappe trop souvent pour qu’on puisse l’ignorer …. Il est juste important de le tenir à distance, de le combattre, sans bravade, mais bravement.

Rien n’y est si harmonieux qu’on l’espérait au début du roman. Le carnet laissé en héritage à son neveu par l’oncle de Kanai révèle un épisode tragique, lorsque des colons déshérités ont voulu occuper l’île de morichjhapi. Dans une société gangrénée par la corruption et les injustices, que peut-on penser du silence des gouvernants sur les morts quotidiennes, au nom de la préservation d’une espèce en voie de disparition. la dualité alors nous envahit : peut-on mettre en balance la mort des tigres, rescapés magnifiques d’une faune en danger, et celles des humains qu’ils tuent ? Seules les orcelles et leurs ballets joyeux font oublier un instant l’insécurité qui plane.

Dans le déchainement des éléments final peut-on ne pas voir l’iniquité à son paroxysme ? frappant un peu plus encore les plus pauvres d’entre les pauvres. Le pays des marées, est finalement à l’image du félin qui l’habite, si beau et si redoutable, imprévisible et foudroyant quand il attaque. Amitav Gosh nous le dépeint sous ses aspects réalistes mi-ombre mi-soleil, quel voyage exaltant !
avatar
zeta
Admin

Nombre de messages : 4028
Location : lot et garonne - France
Date d'inscription : 25/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Amitav GHOSH (Inde)

Message  Manu le Sam 16 Jan 2010 - 21:17

Le pays des marées, 10/18 n° 4121, 2008, 473 pp.

Ghosh faisait partie des auteurs que j'avais envie de lire, pressentant, je ne sais trop pourquoi, que ce serait une belle rencontre. Cependant, il n'était pas représenté dans ma pile de livres en attente, et dès lors, je le laissais de côté. C'est en visionnant le reportage d'Isabelle Millard, « Sundarbans, les îles du silence », que j'ai craqué en achetant « Le pays des marées », qui a pour cadre cet archipel de
l'estuaire du Gange, à quelques kilomètres au sud de Calcutta, à cheval sur l'Inde et le Bangladesh.

Les « îles du silence », c'est un pays maudit : infesté de crocodiles, de serpents et de moustiques, peuplé d'une population de tigres du Bengale mangeurs d'hommes, régulièrement dévasté par les tornades, loin de tout système sanitaire. La région fut aussi l'objet du massacre de plusieurs centaines de ses habitants, en 1978, lorsque les autorités indiennes les délogèrent de l'île de Morichjhanpi, souhaitant en faire un sanctuaire plutôt que de venir en aide aux réfugiés qui s'y étaient établis « sans droits ».

Les « îles du silence », c'est aussi un pays magique : la nature y est préservée, d'une richesse et d'une beauté incomparables [il y a quelques mois, on y a trouvé une population de 6.000 orcelles ou « dauphins d'Irrawaddy », mammifère marin qui joue un rôle important dans le livre], tandis que de nombreuses formes de solidarité s'y développent via l'aide d'ONG, pour apporter un peu de bien-être à ses habitants.

C'est donc dans ce cadre fascinant qu'Amitav Ghosh va poser ses personnages : une jeune cétologue américaine, Piya, un interprète de Delhi, Kanai, ainsi que Fokir, pêcheur habitant les îles. Leur rencontre va nous plonger dans l'atmosphère et l'histoire récente des Sundarbans, avec deux fils conducteur, une navigation dans l'archipel à la recherche des orcelles, ainsi que la lecture d'un carnet décrivant le drame de Morichjhanpi.

Mon voyage en Inde est déjà bouclé pour 2010, mais en 2011, il faudra s'attendre à me voir débarquer à Canning !
En attendant, j'aurais le temps de lire toute l'oeuvre de Ghosh. Une belle découverte.


4/5
avatar
Manu

Nombre de messages : 31
Age : 58
Location : Bruxelles
Date d'inscription : 14/08/2009

http://anadi.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Amitav GHOSH (Inde)

Message  Ladybug le Mer 21 Juil 2010 - 9:07



Le pays des marées
(Editions Robert Laffont, 472 pages ou en poche aux Editions 10x18)

J'étais heureuse de découvrir, toujours à travers les romans, un autre style de vie et une autre région de l'Inde, les Sundarbans. Surtout qu'elle en est le personnage principal, sa beauté, son coté sauvage et inhospitalier, la mangrove, la faune, (les dauphins, les tigres et crocodiles) avec laquelle il faut partager ce cadre de vie, ces dangers qui rodent sur le fleuve ou sur la terre, ses éléments qui se déchaînent et peuvent tout détruire.

Mais c'est un roman à l'équilibre parfait entre humain et nature. Les relations humaines sont riches, les personnages qu'on cotoit pour certains à différents moments de leur existence sont variés, Fokir le pêcheur, silencieux et calme, dont la vie est ancrée dans cette nature avec ce fleuve qui lui colle au coeur, Kanai, ambitieux et qui voudrait appliquer ses choix de vie aux autres, et qui ne comprend pas qu'on puisse aimer une vie réduite à la simplicité, Piya et ses dauphins, son histoire familiale, Moyna et sa force de caractère, le couple Nilima et Nirmal qui a des vues différentes sur la manière d'améliorer la vie des Indiens et leur frustration de ne pas se comprendre.

On apprend également à travers l'histoire des personnages, un épisode historique de l'Inde, les légendes et superstitions qui peuplent cette région des Sundarbans.

Encore une belle découverte de l'Inde et ses auteurs, je reviendrai vers Amitav Ghosh, c'est certain.

Dommage que ce roman n'ait pas été lu dans le cadre du Nature Writing, (il me semble qu'il s'inscrit parfaitement dans ce thème) car du coup il n'apparait pas dans la liste.

Ma note : 4/5




_________________
Je lis

avatar
Ladybug

Nombre de messages : 1969
Date d'inscription : 22/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Amitav GHOSH (Inde)

Message  Lacazavent le Mer 21 Juil 2010 - 9:37

Avec tant de critique élogieuse j'ai envie de le lire maintenant. C'est malin la bibliothèque est fermé pour les vacances !
avatar
Lacazavent
Admin

Nombre de messages : 5581
Age : 32
Location : France
Date d'inscription : 25/10/2008

http://quandlappetitvatoutva.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Amitav GHOSH (Inde)

Message  Lacazavent le Mar 21 Mai 2013 - 16:31

Les feux du Bengale d' Amitav Gosh
Points, Grands Romans / 496 pages




Oncle Balaram a un drôle de métier: il étudie les bosses du cerveau. Alu, jeune orphelin, est recueilli par ce médecin extraordinaire qui décide de faire de lui un tisserand. Mais voici que l'oncle découvre Pasteur et se lance dans une folle croisade contre les microbes qui n'est pas du goût des autorités. Commence alors, sur les chemins de l'Inde, de l'Arabie et de l'Afrique, une rocambolesque odyssée de la Raison contre la Superstition...



Les Feux du Bengale est le premier roman d' Amitav Gosh, s' il laisse présager d' un grand écrivain, je n'ai pas été séduite tout au long des près de 500 pages. La première partie celle se déroulant en Inde est passionnante, pleine de rebondissement, riche en descriptions, elle nous entraîne avec bonheur dans la vie de ce village indien et de ses habitants. Le récit quitte ensuite l' Inde pour accompagner les héros immigrants, là entre incohérence, histoire obscure et longueur, j'ai perdu peu à peu tout mon intérêt pour cette histoire. Cela avait si bien commencé, j' ai trouvé dommage que l' histoire se disperse, en dire moins n'aurait pas été à mon avis une mauvaise idée.



3/5


Dernière édition par Lacazavent le Mar 24 Sep 2013 - 21:01, édité 1 fois

_________________
Lectures en cours :  Indépendance de Richard Ford  ([i]Frank Bascombe T2) $

Dernières lectures : L' Intérêt de l' enfant de Ian McEWAN (4/5), Un week-end dans le Michigan de Richard Ford (4,5/5)(Frank Bascombe T1), [/i]L' Homme du verger d' Amanda COPLIN (4/5), La Pyramide de glace J-F Parot (3,75/5)(T12)
avatar
Lacazavent
Admin

Nombre de messages : 5581
Age : 32
Location : France
Date d'inscription : 25/10/2008

http://quandlappetitvatoutva.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Amitav GHOSH (Inde)

Message  Van le Mar 21 Mai 2013 - 19:05

Lacazavent, je partage ton avis sur "les feux du Bengale" que j'ai nettement moins apprécié que "le palais des miroirs" ou "le pays des marées".
J'espère que tu te laisseras quand même tenté par un autre de ces livres.
avatar
Van

Nombre de messages : 423
Age : 35
Location : Val de Marne - France
Date d'inscription : 03/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Amitav GHOSH (Inde)

Message  Lacazavent le Mar 21 Mai 2013 - 21:03

Very Happy Bien sûr que je me laisserai retenter c'est bien rare lorsque j'abandonne après une tentative,
j'avais trouvé Le palais des miroirs d'occasion ce sera mon prochain.

_________________
Lectures en cours :  Indépendance de Richard Ford  ([i]Frank Bascombe T2) $

Dernières lectures : L' Intérêt de l' enfant de Ian McEWAN (4/5), Un week-end dans le Michigan de Richard Ford (4,5/5)(Frank Bascombe T1), [/i]L' Homme du verger d' Amanda COPLIN (4/5), La Pyramide de glace J-F Parot (3,75/5)(T12)
avatar
Lacazavent
Admin

Nombre de messages : 5581
Age : 32
Location : France
Date d'inscription : 25/10/2008

http://quandlappetitvatoutva.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Amitav GHOSH (Inde)

Message  Van le Mar 24 Sep 2013 - 19:15

Un océan de pavots

Dans l’Inde colonisée, les anglais font le commerce de l’opium avec les chinois. Ce sont les indiens qui travaillent dans les champs, dans les usines, dans des conditions inimaginables et pour une misère, pour le compte des anglais. La menace des chinois pèsent : ils veulent interdire le commerce de l’opium. Et cela ne plait pas aux commerçants anglais qui voient là une menace pour leur commerce, et leur richesse.
Tous les protagonistes du livre vont être réunis par la force des choses. Venant d’horizons différents, et de conditions différentes, ils vont pourtant se retrouver sur l’Ibis, en route pour une même destination, l’île Maurice. Tous pour de raisons différentes, échapper à la mort, à un mariage forcé, à la pauvreté, forçat, ils vont être liés et vont se soutenir car quitter sa terre pour Maurice est une véritable épreuve. Maurice fait l’objet de tant de légendes, que nombreux sont ceux qui croient que la mort les attend.
On en apprend énormément sur la façon dont les indiens ont pu se retrouver à quitter leur terre natale tant chérie. Ces hommes et femmes doivent perdre leurs castes, ils ne peuvent plus se permettre de respecter les contraintes des castes dans les conditions où ils se retrouvent. C’est une question de survie. Il y a beaucoup de personnages, il faut suivre, mais je me suis attachée à la plupart d’entre eux. De voir tant de personnages différents s’entraider dans cette situation, c’est quelque chose qui m’a énormément plu. Bien entendu, on quitte les personnages dans une situation difficile, histoire de nous laisser sur notre faim.
 

Note : 5/5 coeur  




Un fleuve de fumée
 
L’histoire reprend bien des années après les évènements sur l’Ibis. On est à Maurice et on retrouve l’un des protagonistes, entouré de sa grande famille. Dans une grotte au Morne, des dessins retracent l’histoire de chaque personne ayant été sur l’Ibis et qui lui était lié.
On se retrouve projeté dans la vie de deux des personnages de l’Ibis, après les évènements.
 
Je suis quand même un peu déçue. Je m’attendais à avoir vraiment le même style que dans le premier. Le passage d’un personnage à un autre. L’histoire de tous raconté en même temps.
Mais là, nous ne suivons que deux personnes, et encore, cela à travers le récit d’autres personnages qui n’étaient pas présents dans le premier livre. De temps à autres, la mention de personnages connus donnait des indices sur ce qui avait bien pu leur arriver ensuite. Mais bien sur ce n’est pas assez. C’est franchement frustrant.
Pour le contexte, on est maintenant en Chine, le nouvel empereur met sa menace à exécution et interdit l’opium. On suit donc la situation des commerçants, des gens qui sont dans l’enclave consacré aux étrangers. Ceux qui risquent de tout perdre, prêts à tout pour que le commerce de l’opium continue. Et ceux qui reconnaissent la faute que commet leur pays en forçant les chinois à consommer l’opium. On assiste donc à l’affrontement entre ces deux parties et ça reste quand même bien intéressant même si c’est souvent un peu longuet. J’ai eu du mal à le finir.
Je lirais quand même le dernier volume de la trilogie lorsqu’il sortira car j’aimerais bien avoir le fin mot de l’histoire.
 

Note : 3,5/5
avatar
Van

Nombre de messages : 423
Age : 35
Location : Val de Marne - France
Date d'inscription : 03/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Amitav GHOSH (Inde)

Message  Ladybug le Mar 24 Sep 2013 - 19:24

merci pour tes critiques, tu me donnes bien envie de lire Un océan de pavots, que j'ai dans ma LAL. J'avais beaucoup aimé Le pays des marées et Le palais des miroirs

_________________
Je lis

avatar
Ladybug

Nombre de messages : 1969
Date d'inscription : 22/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Amitav GHOSH (Inde)

Message  kattylou le Mer 25 Sep 2013 - 20:07

Moi aussi j'avais beaucoup aimé le pays des marées . J'ai pris un océan de pavot à la biblio pour lire quelques pages et l'acheter si il me plait !

_________________
Challenge US Plus que 4 Etats !
avatar
kattylou

Nombre de messages : 3821
Age : 53
Location : 77
Date d'inscription : 08/09/2009

http://kattyloucuis.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Le pays des marées

Message  nauticus45 le Mer 27 Aoû 2014 - 11:38




  • Poche: 472 pages
  • Editeur : 10 X 18 (16 avril 2008)
  • Collection : Domaine étranger
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2264045523
  • ISBN-13: 978-2264045522


Piya, une jeune cétologue américaine, arrive dans le pays des marées, en Inde, pour explorer les cétacés d'eau douce. En quelques heures elle fait la rencontre de Kanaï, un homme d'affaires venu dans cette région pour y retrouver une tante et de Fokir, un jeune pêcheur qui lui sauve la vie. Les deux hommes décident d'aider Piya dans ses recherches et au fil des jours chacun découvre les autres et se découvre lui-même. On suit ainsi les personnages au fil de l'eau et du temps, Kanaï replongeant régulièrement dans son passé, et on découvre avec eux cette région si particulière qu'est le pays des marées. Bercé par la poésie des lieux et du style, on s'attache à ces personnages et on pénètre à leur suite dans le pays des mangroves, là où chacun fait face à ses démons, ou à ses anges gardiens...

5/5 coeur
avatar
nauticus45

Nombre de messages : 1715
Age : 41
Location : Haut-Rhin, France
Date d'inscription : 27/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Amitav GHOSH (Inde)

Message  Chantal le Mer 27 Aoû 2014 - 13:21

Ah qu'est ce que j'avais aimé ce roman ! Smile
avatar
Chantal

Nombre de messages : 2369
Location : France
Date d'inscription : 22/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Amitav GHOSH (Inde)

Message  Clochette le Mer 27 Aoû 2014 - 15:35

Moi aussi ! Very Happy
avatar
Clochette

Nombre de messages : 2135
Age : 44
Location : Nantes Bretagne
Date d'inscription : 25/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Amitav GHOSH (Inde)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum