Markus ZUSAK (Australie)

Aller en bas

Markus ZUSAK (Australie)

Message  gallo le Sam 6 Déc 2008 - 20:25

De : Foret_ (Message d'origine) Envoyé : 07/11/2007 17:02

Markus ZUSAK : La voleuse de livres

Oh! éditions 2007.
527 pages

Un livre au style original où la narratrice est la mort elle même. On est dans l'Allemagne nazie et on va à la rencontre d'une fillette qui s'accroche aux livres, les mots seront sa survie. Tout de suite on aime cette enfant mais aussi les personnages qui gravitent autour d'elle, Max le juif caché dans son sous-sol, son père nourricier peintre et accordéoniste, sa mère nourricière autoritaire mais au grand coeur, son ami Rudy qui rêve de l'embrasser... c'est une histoire émouvante et même déchirante à certains moments, écrite avec beaucoup de talent.

4.8/5


De : MicKaeline Envoyé : 01/06/2008 23:28
La voleuse de livres de Markus Zusak

Histoire de petites gens dans un quartier pauvre de Munich pendant la guerre 1939-43.
Originalité ''La mort'' est la narratrice de ce livre. Contrairement à ce qu'on peut en penser ce n'est pas angoissant dut tout. Un titre intriguant, mais une belle histoire.
Citation:
'' Je n'ai pas de faux ni de faucille. Je ne porte une robe noire à capuche que lorsqu'il fait froid. Et je n'ai pas cette tête de squelette que vous semblez prendre plaisir à m'attribuer ''.
Liesel, petite fille de 11 ans, Hans&Rosa les parents adoptifs de cette fillette. Ils garderont caché dans leur sous-sol, Max, ce juif qui saura se faire aimer de cette enfant et des parents adoptifs.
Ce juif apprendra le pouvoir des mots à cette enfant. Une histoire émouvante sans être larmoyante. Une mère rustre, un père doux mais des personnages combien attachants.
Une histoire extraordinaire.
Ma note : 4/5


De : lalyre7032 Envoyé : 09/09/2008 11:30

La voleuse de livres - Markus Zusak
Pocket 2008 632 P.

1939..Ce roman se passe en Allemagne nazie,la voleuse de livres s'appelle Liesel,une jeune adolescente,nous la suivons au fil des pages pour connaître son histoire.Lorsque nous faisons sa connaissance,elle est dans un train avec sa mère et son petit frère,elle ne sait ou sa mère les emmène,son petit frère est malade,il tousse beaucoup,il va très mal et lors d'un arrêt du train,il meurt là...sur le quai.Liesel ne comprend pas cette mort et lors des obsèques dans un cimetière quelconque,elle voit un livre qui tombe de la poche du jeune fossoyeur,elle le ramasse et ce sera son premier livre volé.Arrivée à la fin du voyage,un couple inconnu les attend ,sa mère la laisse et part malgré les cris de Liesel.Elle va vivre avec ce couple,Rosa et Hans pendant de longues années,Liesel va les appeler maman et papa,un papa qui est tout à fait charmant,qui lui apprend à lire ,la console lorsqu'elle a trop de chagrin,quand elle s'éveille après de terribles cauchemars.Il est accordéoniste et pour elle la musique est un enchantement ....Un jour on frappe à la porte,c'est un juif,un homme épuisé,Max que le couple va cacher dans sa cave ,avec lui Liesel va apprendre le sens des mots,chaque jour elle vient lui raconter le temps qu'il fait dehors.Liesel a un petit copain Rudy,complice lors de ses vols de livres en entrant par la fenêtre de la demeure bourgeoise du maire.Mais voici les bombardements et Max disparaît laissant un mot disant qu'il ne veut pas les mettre en danger,Liesel découvre le conte qu'il a écrit pour elle.Ce que j'oublie de dire c'est la Mort qui est la narratrice de ce livre et vraiment quand elle parle à la première personne entre-coupant l'histoire,là vraiment " je suis sans aucun mot pour décrire ce que je ressent tellement c'est beau " et on y trouve la lecture un peu fantastique d'un autre monde.....Comme mon résumé pourrait le faire penser,le roman a l'air d'être rose mais détrompez-vous car Liesel va perdre les gens qu'elle aimait,elle devra pourtant s'en sortir et c'est seulement lorsqu'elle aura atteint un âge avancé que la Mort nous en reparlera....

Un livre magnifique ,une histoire émouvante,parfois étrange,un roman ou les mots sont rois ,des personnages que j'ai beaucoup aimé ,tout d'abord Liesel et son ami Rudy,le papa attendrissant par l'amour qu'il porte à Liesel ,Max le boxeur juif ,Rosa malgré ses cris de colère reste solidaire de Hans dans les pires dangers,une vraie maman pour Liesel.,Même la Mort qui nous parle avec une certaine ironie troublante mais pas choquante....Par contre il y a les allemands fanatiques ....de ceux-la je n'en dis pas plus.Le conte que Max a écrit et dessiné pour Liesel m'a fortement émue....Un livre qui célèbre l'amour des mots ,de la lecture,la solidarité ,la tendresse et les liens familiaux.Un livre formidable qu'on ne saurait oublier et que je recommande vivement.Un groooos coup de 5/5
Lalyre


De : Lyreek14 Envoyé : 30/11/2008 15:13

Markus Zusak - La voleuse de livres
Pocket - 633 pages

Dans ce livre, c'est la Mort qui nous raconte une histoire : l'histoire de Liesel, une fillette allemande à l'époque du nazisme. Son petit frère est mort et sa mère est partie, la laissant aux soins de Hans et Rosa, un couple qui l'élèvera comme leur propre fille. A l'enterrement de son frère, Liesel a ramassé un livre perdu par le fossoyeur, son premier livre volé, qui lui vaudra son surnom.

Mon avis : Ce livre est envoutant et possède une atmosphère unique. Ne serait-ce que le fait que ce soit la Mort qui soit la narratrice, on sait déjà qu'on plonge dans un livre pas banal. Et les personnages aussi ne manquent pas d'originalité à l'instar de Rudy, l'ami de Liesel, et Rosa sa mère adoptive qui, sous des dehors bourrus cache un grand coeur. Entourée de ses proches, Liesel va grandir et apprendre l'amour des mots, grace à son papa et à Max, un juif réfugié dans leur cave et avec qui Liesel se lit d'amitié. Elle sera aussi confrontée à la peur, à la haine et à l'intolérance de ces temps de guerre.
Un livre qui se lit tout seul tant il est facile de s'attacher à la petite fille et à son entourage. L'écriture est poétique et pleine d'émotion teintée parfois d'un peu d'ironie lorsque la Mort évoque son "travail".
Bref, un roman plein d'espoir et d'humanité, qui donne envie d'y croire meme dans les situations les plus difficiles.

4,5/5


Dernière édition par gallo le Dim 29 Mar 2009 - 10:07, édité 1 fois
gallo
gallo

Nombre de messages : 2598
Location : Pays-Bas
Date d'inscription : 29/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

La voleuse de livres - Pocket - 5/5

Message  zeta le Jeu 19 Fév 2009 - 16:51

Merci les rats !

S’il est un livre que je n’aurais pas lu sans les rats c’est celui-là. Je ne l’avais jamais vu dans les rayons de ma librairie et je n’en avais pas entendu parler.

Je ne le regrette pas, j’ai beaucoup aimé ce livre pourtant tragique, moi qui, en général, fuit les tragédies.

C’est la mort qui parle dans ce livre, c’est elle qui narre l’histoire de Liesel, la petite voleuse de livre. Rien de moins que la mort elle-même, à une époque où elle a régné en souveraine absolue sur l’Europe, l’époque où elle a fait sa plus belle moisson d’âmes, récoltées plus encore parmi les populations civiles que sur les champs de bataille.

Mais la mort n’est pas comme on nous l’a représentée depuis des siècles, pas ce squelette effrayant dissimulé sous une cape, brandissant une faux, gourmande du trépas des humains. C’est une entité qui fait juste son travail, car il doit être fait, consciencieusement, et qui parfois peut ressentir de la compassion.

Beaucoup d’ouvrages ont été écrit dernièrement sur cette guerre, sur les nations et les populations qui ont payé le plus lourd tribut : les juifs et ceux qui ont été envahis par l’Allemagne nazie.

La les personnages sont allemands et ils souffrent aussi, ce ne sont pas des bourreaux mais des victimes. Apparemment pourtant ils vivent en harmonie avec la nation fidèle au Führer, dans un village, où il vaut mieux être inscrit au parti national socialiste et ne pas oublier de faire le salut hitlérien en toute occasion, si l'on tient à sa peau. Survivre, c’est à cela que sont occupés les héros de cette histoire, survivre pour les enfants, ou pour soi-même. Ne pas se faire remarquer et taire ce que l’on pense.

Se comporter héroïquement, le moment venu. Sans en tirer gloire, uniquement parce que cela s’impose à la conscience, parce que l’on ne peut plus faire autrement.

La mort nous le dit assez tôt, rue Himmel, là où vivent Liesel, le jeune Rudy, son meilleur ami, Hans et Rosa ses parents de substitution et biens d’autres, à la fin du livre, elle viendra chercher des âmes, irrémédiablement. On le sait mais on espère malgré tout, car, au cours de la lecture, on n’a pu s’empêcher de les aimer tous.
Après avoir lu ce livre, j’ai cherché sur le net des informations sur l’auteur, je suis tombée sur des commentaires faits par des lecteurs. Beaucoup aiment l’histoire, pas mal critiquent l’écriture. Je ne la trouve pourtant pas détestable. Je me suis laissée emporter par ce récit, je l’ai dévoré, j’ai été souvent très émue, mais j’ai souri, aussi car Zusak parvient à y insuffler de l’humour bien que le thème ne s’y prête pas.
C’est un très beau roman.
zeta
zeta
Admin

Nombre de messages : 4028
Location : lot et garonne - France
Date d'inscription : 25/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Markus ZUSAK (Australie)

Message  doriane99 le Ven 27 Mar 2009 - 16:42

Liesel est une petite fille de 10 ans. Son quotidien ? l’Allemagne nazie de 1943. Sa particularité ? elle a su attirer l’attention de La Mort. Cette dernière se charge de nous raconter l’histoire de la petite fille ballotée par l’Histoire.


Liesel est issue d’une famille «communiste », sa mère , pour la mettre à l’abri, la confie à une famille d’accueil : les Hubermann. La maman, Rosa, est une femme grossière, qui dispense davantage les insultes que les calins (même si c’est sa façon à elle de cacher son grand cœur). Le papa, Hans, est un homme doux, compréhensif, toujours prêt à aider son prochain.

Au sein de cette « famille » d’adoption, Liesel découvre ce monde hostile : les Juifs affamés conduits à Dachau, les restrictions alimentaires qui la conduiront à voler dans les vergers voisins, la menace qui pèse sur sa famille depuis qu’ils ont recueilli un Juif dans leur sous-sol.

De voleuse de pommes elle devient vite voleuse de livres… D’abord celui du fossoyeur qui a enterré son petit frère, puis celui dérobé au bûcher qui détruisait les oeuvres subversives, ou bien les livres volés dans la somptueuse bibliothèque du maire.

Grâce aux mots elle réconforte les voisins terrés dans un sous-sol pendant les bombardements, elle aide son ami malade à revenir à la vie. Les livres lui épargneront la mort alors que tous ses amis disparaîtront.

J’étais inquiète lorsque j’ai su que La Mort était la narratrice, en fait rien n’est morbide, l’histoire est empreinte de tendresse et quelques pointes d’humour viennent égayer un peu le fond de l’histoire. Une construction originale, un sujet dur traité de façon très abordable.


Un très beau livre que j’ai adoré ! J’émets juste une petite réserve, le style d’écriture que j’ai trouvé un peu trop « facile », ici et là j’ai constaté qu’on en parle comme d’un roman destiné aux « jeunes adultes », voilà peut-être l’explication.
On fait lire à nos 3e « le journal d’Anne Franck », eh bien, je pense que ce roman ci est tout aussi adapté pour aborder cette période historique.
4/5
doriane99
doriane99

Nombre de messages : 643
Age : 50
Location : Savigny Sur Orge (France)
Date d'inscription : 25/10/2008

http://lepotinoirdedoriane.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Markus ZUSAK (Australie)

Message  Chantal le Mer 20 Mai 2009 - 17:20

LA VOLEUSE DE LIVRES :
Editions "A vue d'oeil" (gros caractères) - 2 tomes : 808 pages.


Je ne reprendrai pas le résumé déjà fait.

C'est une très belle histoire mais....mais je n'ai pas du tout aimé l'écriture....l'écriture et la construction du récit. J'ai vraiment eu l'impression de lire de la littérature jeunesse (sans critique négative aucune pour la littérature jeunesse) où tout est expliqué, sur-expliqué, dévoilé même avant les évènements pour que l'émotion soit atténuée. Résultat : alors qu'il y aurait pu y avoir de la vraie émotion, du suspense, il n'y a eu qu'une "relation" plate de évènements. Et pourtant l'histoire est très belle, et racontée d'une autre façon, ce livre aurait pu être une vraie réussite. Donc au final, j'ai été déçue.

3,5/5
Chantal
Chantal

Nombre de messages : 2422
Location : France
Date d'inscription : 22/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Markus ZUSAK (Australie)

Message  Van le Dim 31 Mai 2009 - 16:24

La voleuse de livres


En Allemagne, Munich, pendant la seconde guerre mondiale. La Mort nous raconte l’histoire d’une fille, dont elle a appris l’existence en lisant son livre. Cette fille, la Mort l’a rencontré à trois reprises et elle a décidé de nous expliquer en quelles circonstances. En route vers une nouvelle famille, Liesel rencontre la Mort une première fois dans le train qui les emmène elle, son frère, et sa mère. Pendant l’enterrement de son frère, Liesel va voler son premier livre. Sa mère va malgré tout emmener Liesel chez Rosa et Hans Huberman qui devaient l’accueillir elle et son frère. Rosa est une femme très grossière et « grande gueule », ce qui peut facilement effrayer, mais elle aime beaucoup Liesel. Hans est peintre et joueur d’accordéon, Liesel va l’aimer par-dessus tout. Ainsi commence l’histoire de Liesel. On verra les personnages de la rue Himmel, dont Rudy, le meilleur ami de Liesel. Et on apprendra dans quelles circonstances Liesel va se remettre à voler des livres.

Un livre drôle parfois, tragique et triste aussi. Ce livre est tout à la fois. On sait que la douleur n’est pas loin, qu’elle guette, puisqu’elle est annoncée par la Mort elle-même qui ne supporte pas le mystère. On en savoure d’autant plus les instants de bonheur, de joie, de rires. Liesel est un personnage très attachant et on l’accompagne dans ses instants, on partage son bonheur due à la lecture, sa tristesse due aux malheurs de la guerre. Un livre qui présente bien des facettes et qui fait passer du rire aux larmes. Absolument magnifique.

Note : 5/5
Van
Van

Nombre de messages : 423
Age : 35
Location : Val de Marne - France
Date d'inscription : 03/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

La voleuse de livres de Zusak Markus

Message  Lisalor le Ven 5 Juin 2009 - 9:17

La voleuse de livres - Zusak Markus

Mon avis : Liesel "la voleuse de livres" perd son frére dans le train qui l'emméne chez sa famille adoptive, arrivée sa mére l'abandonne. Recueillie, par cette famille Allemande modeste qui n'adhére pas du tout au régime d'Hitler, elle va réapprendre à vivre.
A travers les bombes, les jeunesses hitlériennes, elle va se lier avec le juif qui habite chez elle au sous sol et se faire aussi un véritable ami, compagnon de vol et de foot qu'elle n'aura pas le temps d'embrasser avant sa mort.
Enthousiasmée au début j'ai dévoré une bonne moitié mais j'ai fini par m'enliser dans ce livre, j'ai trouvé que l'histoire au fur et à mesure devenait longue et répétitive mais j'ai quand même tenu jusqu'a la fin.
Un livre original à découvrir.

3.5/5
Lisalor
Lisalor

Nombre de messages : 310
Age : 48
Location : Auvergne/France
Date d'inscription : 16/02/2009

http://lisalor.loulou.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Markus ZUSAK (Australie)

Message  belledenuit le Jeu 16 Juil 2009 - 16:07

Mon avis sur La voleuse de livres :

Lorsque, au départ, j'ai emprunté cet ouvrage à ma bibliothèque, c'était pour comprendre et voir par moi-même pourquoi ce livre faisait tant parler de lui. J'ai attendu néanmoins quelques temps avant de m'y pencher. Il me fallait être prête...
Quoi qu'il en soit, je l'ai ouvert, je l'ai lu et le voilà refermé depuis peu. Et qu'en ressort-il ?
Beaucoup de choses (en émotions surtout) et peu de mots qui arrivent à le définir.
Il est prenant. Très prenant. Il est fort, en mots. Il est beau (malgré l'histoire sur laquelle il repose).
Pourtant, au début, c'était très mal parti. Je vous l'avoue sans honte.
Les livres qui parlent de la Seconde Guerre Mondiale notamment ne me disent plus rien. J'avais dû lire "Le rapport de Brodeck" le mois dernier pour le Prix des Lecteurs et j'avais eu du mal à véritablement m'intégrer dans l'histoire (tenant également la façon dont l'auteur avait pris son récit).
Je me trouvais là, une fois encore, avec "La voleuse de livres" cette fois-ci, dans le même genre de lecture (du moins c'est ce que je pensais).
Je me suis dit : "Que vas-tu faire maintenant que tu réalises sur quoi repose cette histoire ?" Et là deux questions se sont imposées à moi : "Est-ce que tu continues ?" ou "Est-ce que tu t'arrêtes ?"
J'ai malgré tout continué. Et non de non je ne regrette absolument pas !
Je me suis attachée à Liesel (peut-être même dès le départ sans m'en rendre compte). Je ne pouvais pas la laisser sans savoir ce qui allait advenir de cette petite personne.
C'est à travers la mort, car c'est elle qui nous parle, que l'histoire nous est contée. L'histoire d'une existence. Celle d'une jeune fille qui dans une ville allemande entre 1939 et 1945 va vivre une période traumatisante mais va connaître aussi l'amour (celle d'une famille nourricière) et surtout l'amitié.
Une amitié interdite tenant ces temps ravagés par l'antisémitisme.
Alors, on lit. Sans réserves, sans chercher à éviter l'inévitable. Parce qu'on sait, ou du moins on se doute, que certaines choses vont se produire. Et on arrive au bout de l'ouvrage, une boule au fond de la gorge.
Comme tant d'autres livres que j'ai découverts sur ce thème là, je ne peux pas vous dire que j'ai aimé ou pas cet opus de Markus Zusak.
Mais une chose est sûre et certaine : jamais je n'ai lu aussi "facilement" et sans appréhension un livre de ce genre.
L'auteur écrit avec une telle justesse et les mots sont tellement bien choisis que tout coule aisément. Le style est simple mais nous sommes là dans de la littérature jeunesse et c'est tout aussi bien.
Par ailleurs, le fait que ce soit la mort qui nous parle directement rend peut-être la lecture moins difficile puisque l'on "voit" alors à travers elle tout ce qui se passe. Et quelque part, elle nous apaise dans les malheurs de l'Histoire car voilà comment elle se présente :

"Je peux vraiment être enjouée. Je peux être aimable. Affable. Agréable. Et nous n'en sommes qu'aux "A". (...) Je pourrais me présenter dans les règles, mais ce n'est pas vraiment nécessaire. Vous ferez bien assez tôt ma connaissance, en fonction d'un certain nombre de paramètres. Disons simplement qu'à un moment donné, je me pencherai sur vous, avec bienveillance. Votre âme reposera entre mes bras. Une couleur sera perchée sur mon épaule. Je vous emporterai avec douceur..." (p 9-10)

Du coup, on ne craint plus rien et on lit jusqu'au bout ce très beau bouquin.

Ma note : 4,5/5
belledenuit
belledenuit

Nombre de messages : 1067
Age : 43
Location : Sud de la France
Date d'inscription : 05/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Markus ZUSAK (Australie)

Message  Clochette le Jeu 16 Juil 2009 - 18:34

Vraiment très jolie critique Belle de nuit Very Happy . Ca fait envie ! (et je l'ai déjà sur ma table de nuit wink )
Clochette
Clochette

Nombre de messages : 2135
Age : 45
Location : Nantes Bretagne
Date d'inscription : 25/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Markus ZUSAK (Australie)

Message  belledenuit le Jeu 16 Juil 2009 - 18:56

Clochette a écrit:Vraiment très jolie critique Belle de nuit Very Happy . Ca fait envie ! (et je l'ai déjà sur ma table de nuit wink )

Ben merci Clochette. C'est que j'en ai eu du mal à dire ce que j'en pensais. Pas facile après une telle lecture. Mais je note qu'il est sur ta table de nuit, donc je vais attendre ton avis Very Happy
belledenuit
belledenuit

Nombre de messages : 1067
Age : 43
Location : Sud de la France
Date d'inscription : 05/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Markus ZUSAK (Australie)

Message  Clochette le Jeu 16 Juil 2009 - 19:08

C'est gentil, Belle de nuit, mais avec moi, il ne faut pas être pressé Crying or Very sad . Quant aux critiques, je fais malheureusement un complexe là-dessus, et j'ai du mal à faire aussi bien que vous Embarassed . Mais c'est décidément très agréable de lire de si jolis critiques bienvenue3
Clochette
Clochette

Nombre de messages : 2135
Age : 45
Location : Nantes Bretagne
Date d'inscription : 25/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Markus ZUSAK (Australie)

Message  belledenuit le Ven 17 Juil 2009 - 9:14

Clochette a écrit:C'est gentil, Belle de nuit, mais avec moi, il ne faut pas être pressé Crying or Very sad . Quant aux critiques, je fais malheureusement un complexe là-dessus, et j'ai du mal à faire aussi bien que vous Embarassed . Mais c'est décidément très agréable de lire de si jolis critiques bienvenue3

Bah je sais être patiente wink et tu te débrouilles très bien dans tes avis. Il m'arrive aussi parfois de n'avoir pas grand'chose à dire sur un bouquin. J'attends alors un peu avant de poster un avis. Et puis ce n'est pas toujours facile de trouver les bons mots.
belledenuit
belledenuit

Nombre de messages : 1067
Age : 43
Location : Sud de la France
Date d'inscription : 05/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Markus ZUSAK (Australie)

Message  Caro le Mer 11 Nov 2009 - 13:12

Belledenuit ta critique est juste et très joli, j'ai terminé ce matin "La voleuse de livre" et j'ai vraiment beaucoup aimé. La mort dit les choses d'une façon juste et les mots sont bien choisis. Liesel et toutes les personnes qui l'entourent, sont attachants et touchants.
J'ai emprunté ce livre à la bibliothèque, je ne connaissais pas mais à chaque fois que j'allais à la bib. il était réservé et la bibliothécaire disait qu'il était très demandé, donc je l'ai pris au départ par simple curiosité, car je me demandais pourquoi il était aussi demandé, et je ne le regrette vraiment pas je vous conseille
4.5/5
Caro
Caro

Nombre de messages : 1234
Age : 45
Location : France
Date d'inscription : 04/11/2008

http://jailujelisetjelirai.eklablog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Markus ZUSAK (Australie)

Message  odilette84 le Lun 11 Jan 2010 - 18:51

la voleuse de livres

comme je suis assez d'accord avec toutes mes remarques qui ont été faites, je ne suis pas vraiment motivée pour rédiger un commentaire.
je me contenterai donc cette fois d'une note
4/5

_________________
résister c'est exister

odilette84
odilette84

Nombre de messages : 2261
Age : 54
Location : Provence
Date d'inscription : 28/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Markus ZUSAK (Australie)

Message  Liza_lou le Mar 26 Jan 2010 - 22:09

La voleuse de livres
(Pocket Jeunesse, 559 pages)

Elle s'appelle Liesel et il n'est pas facile d'être une enfant dans l'Allemagne nazie des années quarante. Il est encore plus difficile d'être la fille d'un communiste "disparu", et que sa mère place dans une famille munichoise qu'elle ne connait pas. Pour Liesel, tout commencera réellement dans ce train qui l'emmène à Munich lorsque son petit frère se penche doucement vers le sol pour y déposer son dernier soupir. Et devant la Mort, spectatrice muette mais non dénuée de sarcasme et de dérision, Liesel, dans le cimetière où est enterré son frère, commence sa carrière de voleuse de livres en dérobant le manuel du parfait fossoyeur oublié dans la neige...

Encore un livre sur la seconde guerre mondiale me direz vous! Et bien pas tout à fait car La voleuse de livres a ceci d'étonnant que le lecteur découvre tout un pan de la société allemande à travers la petite vie d'une rue populaire des faubourgs de Munich. C'est une Liesel prostrée, choquée par la mort de son frère et le départ précipitée de sa mère qu'elle ne reverra pas, que nous suivons dans ce récit raconté par la Mort elle-même, étonnée et touchée malgré elle par le caractère de cette enfant atypique. On ressent beaucoup de tendresse pour Liesel et les gens qui l'entourent, qu'il s'agisse de Hans, ce père accordéoniste et peintre qui la rassure la nuit quand elle fait des cauchemars ou de Rose, cette femme colérique en apparence mais en réalité avec un cœur immense. Et puis il y a Rudy, son meilleur ami, et surtout Max, ce boxeur juif que les Hubermann cachent au péril de leur vie dans leur cave et auquel Liesel s'attachera énormément. Mais l'Histoire est là et va tous les rattraper, la Mort en tête.

Évidemment, vous l'aurez compris, La voleuse de livres est un roman sur la folie des hommes et de la guerre, de l'horreur sans nom que cela comporte et aussi de la mort qui guette chacun de nous - elle même l'avoue dans le récit, il s'agit ici d'une des périodes les plus chargées qu'elle ait pu connaitre... Mais La voleuse de livres c'est aussi un récit sur l'amour de la lecture, de celle qui unit les êtres et les destins, véritable fédérateur des liens familiaux et de la solidarité humaine. Où l'on comprend aussi que l'on n'échappe pas à son destin...

Un très beau livre, de ceux qui vous marque et vous amène à réfléchir sur la folie des hommes et le sens de la vie que l'on peut avoir.

Ma note : 4/5

_________________
Lecture en cours :
Le Pavillon d'or de Mishima (Thème)
Liza_lou
Liza_lou

Nombre de messages : 1300
Age : 35
Location : France, à coté de Nantes
Date d'inscription : 07/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Markus ZUSAK (Australie)

Message  Suzanne-écrivain le Mar 26 Jan 2010 - 22:31

Liza Lou... J'ai beaucoup aimé ta critique ! J'avais tellement aimé ce roman !

_________________
Lecture du moment :
 
Violence à l'origine de Martin Michaud
Suzanne-écrivain
Suzanne-écrivain

Nombre de messages : 847
Age : 46
Location : Saint-Hubert, Québec
Date d'inscription : 25/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Markus ZUSAK (Australie)

Message  Shan_Ze le Ven 6 Aoû 2010 - 8:30

La voleuse de livres de Marcus Zusak
(Pocket, 634 pages)



Vraiment une très belle histoire, je l'ai fini avec une boule dans la gorge ! De prendre la Mort comme narratrice, c'est une idée originale qui va très bien avec le contexte dur et déchirant de la Seconde guerre mondiale.

A chaque fois que je lis un livre sur cette guerre, je me dis quelle saloperie, quelle connerie cette guerre. Heureusement ce n'est pas vraiment une histoire triste puisqu'il y a de l'amour de ses parents "adoptifs", l'amitié avec ses amis. On s'attache à Liesel, à ses parents, à ses amis...

C'est un livre qu'on peut découvrir très jeune parce que l'écriture est simple. La traductrice a eu la bonne idée de conserver des mots et expressions allemandes, on garde assez l'esprit original. J'ai quand même été agacée par quelques tournures, quelques moments qui faisaient moins naturels, ça m'a même fait posé le livre plusieurs fois...

Vraiment un livre que je conseille à tous !

Note : 4/5


(Je fais ma chipoteuse mais le texte des pages peintes en blanc du Mein Kampf est bien en anglais ? (Curieux si ça se passe en Allemagne. Peut-être n'est-ce que l'édition Pocket ?))
Shan_Ze
Shan_Ze
Admin

Nombre de messages : 7979
Age : 35
Location : Lyon/France
Date d'inscription : 26/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Markus ZUSAK (Australie)

Message  Ysla le Ven 6 Aoû 2010 - 8:34

C'est pas en anglais qu'il l'a écrit ce roman ? Je dis ça au sujet des termes allemands, la traductrice les a peut-être mis parce que l'auteur les avaient mis en allemand aussi ?
Ysla
Ysla

Nombre de messages : 1800
Location : Grenoble / France
Date d'inscription : 23/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Markus ZUSAK (Australie)

Message  Shan_Ze le Ven 6 Aoû 2010 - 8:41

Ysla a écrit:C'est pas en anglais qu'il l'a écrit ce roman ? Je dis ça au sujet des termes allemands, la traductrice les a peut-être mis parce que l'auteur les avaient mis en allemand aussi ?

Oui, il est australien donc oui, il écrit en anglais donc les termes allemands l'étaient sans doute par l'auteur. Bon, j'enlève le mérite au traducteur pour le remettre à l'auteur !
Merci Ysla, parfois j'oublie des évidences !

Et le Mein Kampf en anglais ? Tu as une idée, Ysla ?
Shan_Ze
Shan_Ze
Admin

Nombre de messages : 7979
Age : 35
Location : Lyon/France
Date d'inscription : 26/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Markus ZUSAK (Australie)

Message  Ysla le Ven 6 Aoû 2010 - 9:35

C'est vrai que c'est bizarre de mettre Mein Kampf en anglais si par ailleurs, il a mis des termes allemands ... Mais comme je n'ai pas lu le livre, j'avoue que je ne sais pas... En tout cas, tout ça m'a donné envie de le lire ! Ca fait un moment qu'il me fait de l'oeil mais là, encore plus. J'essaierai la VO je pense (s'il est dispo à la biblio internationale) et peut-être que ça donnera la clef de l'énigme...
Ysla
Ysla

Nombre de messages : 1800
Location : Grenoble / France
Date d'inscription : 23/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Markus ZUSAK (Australie)

Message  Elfe le Mer 25 Aoû 2010 - 14:35

La voleuse de livres

Quand la mort vous raconte une histoire, vous avez tout intérêt à l'écouter. Une histoire étrange et émouvante où il est question : d'une fillette ; des mots ; d'un accordéoniste ; d'Allemands fanatiques ; d'un boxeur juif ; de vols. (4e de couverture)


Un très beau roman sur la guerre, sur la générosité des hommes, sur l'amour de la lecture,...

Intriguée par le titre et le sous-titre plus particulièrement, j'ai découvert ce livre avec beaucoup de plaisir.

La mort nous raconte l'histoire de Liesel, petite fille, qui lors du voyage qui l'amène vers ses parents adoptifs, perd son petit frère. Installée chez un couple d'Allemand modeste à Munich, elle va être prise dans le tourbillon de la seconde guerre mondiale et de la folie des hommes.

Amoureuse des jolis mots, elle découvre la lecture et n'aura de cesse de voler des livres afin de découvrir de nouvelles histoires, de nouveaux mots et de les sauver de la dictature qui s'installe. Elle fait aussi la connaissance d'un homme juif, que ses parents adoptifs décident de cacher dans la cave.

Un livre très fort, poignant, et qui plus est qui fait réfléchir sur le sens de la vie. Intéressant quand c'est la mort qui nous donne une leçon sur la vie!

Ma note: 4/5
Elfe
Elfe

Nombre de messages : 1865
Age : 38
Date d'inscription : 07/01/2009

http://elfique2.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

La voleuse de livres

Message  coco2078 le Mer 8 Sep 2010 - 12:21

Je viens de terminer ce livre et j'ai vraiment adoré. C'est très touchant, c'est assez dur mais malgré tout, l'espoir reste toujours permis.

L'ayant lu en anglais, je vous confirme que certains termes sont bien en allemand suivis de leur traduction en anglais.

Je le conseille vivement en tout cas.

Ma note: 4/5

coco2078

Nombre de messages : 1
Date d'inscription : 08/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Markus ZUSAK (Australie)

Message  rose le Mar 4 Jan 2011 - 20:02

La voleuse de livres de Marcus Zusak
(Pocket, 634 pages)



Livre découvert grâce aux razérates..merci j'ai adoré cette belle fable. Etrange qu'est la mort qui nous raconte cette histoire. Sur fond historique, nous suivons Liesel, petite orphéline qui va être recueillie par la famille Hubermann. Lisel, la voleuse de livres, est un personnage attachant qui marque le lecteur par son humanité et sa maturité d'esprit. L'Histoire est tragique, la mort est aux aguêts, Liesel y apprend à lire, à entendre et à comprendre ce qu'il se passe autour d'elle.
Ce livre est un bijou. Une magnifique découverte

Ma note: 5/5

_________________
lecture en cours:

Kafka sur le rivage,Haruki Murakami
rose
rose

Nombre de messages : 639
Age : 44
Location : Suisse
Date d'inscription : 26/09/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Markus ZUSAK (Australie)

Message  Lacazavent le Mer 29 Fév 2012 - 18:30

La Voleuse de livres de Markus Zusak
Pocket / 634 pages




Leur heure venue, bien peu sont ceux qui peuvent échapper à la Mort. Et, parmi eux, plus rares encore, ceux qui réussissent à éveiller Sa curiosité. Liesel Meminger y est parvenue. Trois fois cette fillette a croisé la Mort et trois fois la Mort s'est arrêtée. Est - ce son destin d'orpheline dans l'Allemagne nazie qui lui a valu cet intérêt inhabituel ou bien sa force extraordinaire face aux événements ? A moins que ce ne soit son secret... Celui qui l'a aidée à survivre. Celui qui a même inspiré à la Mort ce si joli surnom : la Voleuse de livres...



J'ai été vraiment séduite par cette histoire, Liesel est une petite fille extrêmement touchante. Réfugié dans ses livres, elle garde une force de caractère incroyable malgré les difficultés et les drames qui vont continuer à la toucher. J'ai éprouvé pour elle une immense tendresse.
Pour autant, je n'ai pas particulièrement aimé le style et l'écriture. Les phrases courtes, malhabiles, les répétitions, ont rendue ma lecture par moment lassante, longue principalement dans le milieu de l' ouvrage. L'approche des dernières pages et l' histoire dont le rythme commence (enfin) à s'accélérer ont ravivé mon intérêt.
C'est cependant une bonne lecture malgré quelques pages de trop...


4/5

_________________
Lectures en cours :  Indépendance de Richard Ford  ([i]Frank Bascombe T2) $

Dernières lectures : L' Intérêt de l' enfant de Ian McEWAN (4/5), Un week-end dans le Michigan de Richard Ford (4,5/5)(Frank Bascombe T1), [/i]L' Homme du verger d' Amanda COPLIN (4/5), La Pyramide de glace J-F Parot (3,75/5)(T12)
Lacazavent
Lacazavent
Admin

Nombre de messages : 5581
Age : 32
Location : France
Date d'inscription : 25/10/2008

http://quandlappetitvatoutva.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Markus ZUSAK (Australie)

Message  dodie le Jeu 22 Juin 2017 - 12:33

La voleuse de livres


Je viens de terminer avec tristesse ce roman. Avec tristesse, car la petite Liesel, héroïne principale, va me manquer. 

Le décor: l'Allemagne nazie pendant la seconde guerre mondiale. La narratrice: La Mort en personne. Celle-ci nous raconte avec pudeur le "travail" sans fin qu'elle avait alors: venir chercher les âmes des personnes décédées. Elle nous relate aussi l'histoire de Liesel: recueillie par un couple dont le mari Hans va vite devenir son "papa" de cœur. Avec une infinie patience et une tendresse débordante il va réussir à apprendre à lire à Liesel. 
Pour fuir ses cauchemars et supporter la dure réalité, celle-ci va se réfugier dans la lecture de livres souvent volés, car l'argent manque cruellement pour ce genre de dépenses superflues.
Elle va aussi établir des relations profondes d'amitié avec un jeune garçon, Rudy et un jeune homme juif que ses parents cachent au fond de la cave.

Malgré la noirceur de l'histoire et le contexte historique, Markus Zusak arrive à nous faire sourire parfois et n'en fait jamais trop dans le registre larmoyant.

J'ai beaucoup apprécié la liberté prise par l'auteur de faire parler La Mort et de la considérer comme une personne.

Certaines critiques déplorent la simplicité de l'écriture. Certes, mais cela ne m'a pas dérangé car elle colle parfaitement au récit.

Ma note 5/5
dodie
dodie

Nombre de messages : 4938
Age : 55
Location : France
Date d'inscription : 11/04/2009

http://dodiecuisine.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Markus ZUSAK (Australie)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum