Louis GAUTHIER (Canada/Québec)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Louis GAUTHIER (Canada/Québec)

Message  Lacazavent le Ven 5 Déc 2008 - 13:13

De : Mousseline Envoyé : 2002-12-05 08:52
Voyage au Portugal avec un allemand de Louis Gauthier

Je viens de découvrir un grand écrivain...

Louis Gauthier relate un voyage qui s'inspire de son expérience personnelle. C'est l'histoire d'un jeune écrivain québécois en route pour l'Inde. Il part de Londres en passant par Paris, Toulouse, Bayonne, Biarritz, San Sebastian (au Portugal) et il finit par parvenir à Lisbonne. Il a quitté son chez-lui, Montréal, pour s'évader, se libérer...A Lisbonne il rencontre un drôle de type, un allemand, mais il rencontre surtout la solitude et l'angoisse...

L'écriture est parfaite, rien de moins. C'est sobre, élégant, pas un mot de trop. J'adore. Smile

C'est une histoire qui nous tient en haleine, en fait c'est un petit bouquin de moins de 200 pages qu'on pourrait lire en quelques heures mais pour ma part je l'ai lu à petites doses afin de bien savourer chacun des mots. C'est un brin humoristique, un brin philosophique. Ça m'a rejoint et beaucoup!

A lire absolument, absolument, absolument oui oui je vous dis c'est vraiment un très bon bouquin. Le seul point négatif...c'est trop court. J'aurais continué à voyager comme ça encore longtemps avec Louis Gauthier. Mais bon j'ai découvert Louis Gauthier avec son dernier roman alors j'aurai le plaisir de lire ses autres bouquins.

Louis Gauthier a gagné le grand prix du livre de Montréal avec ce livre.

Je l'ai rencontré au Salon du livres et il a signé mon livre, il a écrit:
Pour Mousseline, dans un pays que nous connaissons tous, au fond...
J'ai été intrigué car je ne connais pas le Portugal Smile, mais après avoir lu le livre j'ai compris.

Voici une citation que j'ai bien aimé:

J'ai peur que toute ma vie ne soit comme ce voyage, tellement moins grandiose que je ne l'avais imaginé. Une vie sans apparitions, sans miracles, sans apothéose, sans conclusions. Une promenade banale.

note: 4.75/5




De : 5859Chouette Envoyé : 25/03/2003 22:23
Voyage en Irlande avec un parapluie


Voyage en Irlande avec un parapluie raconte avec beaucoup de réalisme et un humour très personnel les principales étapes d'un itinéraire qui mène le lecteur de Montréal à Dublin en passant par New York et Londres. L'histoire d'un voyage plutôt banal, sauvé in extremis par une brève histoire d'amour. L'histoire d'un homme aux prises avec un souvenir qui l'encombre autant que son parapluie, un homme qui ne pleure plus mais sur qui le ciel pleut abondamment. Un livre bref mais intense, qui ne laisse personne indifférent.

"J'exposai ma théorie du moment : la vie était une fiction, de toute manière. La réalité ne nous concernait pas. La réalité concernait la matière et l'esprit et nous étions entre les deux, nous étions à la fois les créateurs de la fiction humaine et ses produits. La littérature, si on ne trichait pas, ne pouvait que conduire au silence."

Dès son premier roman, qu'il publie au tout début de la vingtaine, Louis Gauthier s'est imposé comme un écrivain plein de talent et d'originalité. Au milieu des années 1980, après une assez longue éclipse de la scène littéraire, il offre à ses lecteurs ce Voyage en Irlande avec un parapluie, devenu depuis un véritable livre-culte.



Mon avis
Une écriture simple, sobre qui suit les cheminements torturés de la pensée de ce voyageur que nous avons tous un jour en nous. Éloge à l'évasion, ode à l'aventure, Gauthier signe un grand roman rempli de questions essentielles sur la vie et ses aléas. Si vous aimez voyager en stop, le sac rempli de vieilles histoires dont vous voudriez vous défaire, ce livre est pour vous !

Note : 4 / 5



De : la-grande Envoyé : 11/04/2003 14:50
Voyage au Portugal avec un Allemand

Note: 5/5

J'ai été tout simplement envoûtée dès la première ligne... c'est un livre d'une beauté d'écriture extraordinaire... la quête de ce jeune homme qui cherche quelque chose... sans trop savoir finalement... mais il veut être ailleurs, essayer d'oublier sa peine, sa peur, son angoisse, la Chose comme il l'appelle!

J'ai pris 2 jours à le lire tellement je voulais le savourer, le déguster, voyager avec lui le plus longtemps possible... continuer le voyage dans sa tête et dans son coeur.

C'est un livre à lire - pour l'écriture, pour le personnage, pour la description de l'angoisse, pour le Portugal en hiver... parce que c'est bon!

Je n'arrive pas à mettre les mots justes ... j'aurais aimé l'écrire comme Louis Gauthier.





De : lucepico Envoyé : 21/05/2003 05:17
Voyage au Portugal avec un Allemand, Louis Gauthier

3/5 mais il m'est difficile de le noter.

J'ai un préjugé favorable car il m'a été prêté. Partager une lecture, c'est très très agréable. J'ai beaucoup pensé à la personne qui ne le prêtait en lisant.

Ce roman est très déprimant. J'ai du le mettre de côté quelques jours et quand je l'ai repris je l'ai lu "froidement". Juste la suite des mots.
L'auteur sait décrire une émotion. C'est sans doute son point fort. Le héro est dailleur focussé sur son nombril et sa place dans l'univers. Pendant ma première portion de lecture j'avais juste le goût de lui botter le cul! (C'est très personnel, ma façon de réagir au héro mou. Ils m'enragent tous!)

Le voyage est un prétexte pour exprimer la solitude. Pourtant on peut être si seul à deux pas de chez soi... Je ne comprends pas pourquoi l'auteur nous amène en voyage, dans ce roman, si ce n'est que pour nous parler de son nombril. Il en parle très bien, avec de beaux mots, mais ça reste son nombril.
Le personage secondaire est très intéressant. On sent un cheminement vers ce que le héro recherche pourtant... Le héro le laisse filer sans même un aurevoir. J'avoue que ça m'a frustré.
Ce roman est plein de questions mais n'offre aucune réponse. Il n'a dailleur même pas de fin. On nous laisse en suspend. Je soupçonne le héro d'aimer étirer la sauce.

Pour le prochain, je suggère comme titre: Voyage en Inde avec mon nombril.

J'ai reconnu plusieurs émotions intenses dans ce roman. Juste pour les décrire si bien j'offre le 3/5. Il est vrai que le roman entier pourrait servir dans la section citation.
En bref, un roman tellement bien écrit, mais si plate.

J'aurais aimer trouver plus de points positifs. Désolée. Je ne suis pas une très bonne lectrice-analyste.



De : Mousseliine Envoyé : 21/05/2003 21:49

Ah Sacré Pico... ta critique est très très intéressante mais si je ne partage pas ton point de vue. Je me place plutôt dans le point de vue de Lagrande. J'ai aimé passionnément ce livre.

Voici la bibliographie de Louis Gauthier...et selon des critiques que j'ai lu, Anna est un très bon livre ainsi que les aventures de Sivis Pacem. Pour le reste je ne sais pas...
Polo pourrait peut-être nous en dire davantage?

C'est amusant, il a écrit son premier livre l'année où je suis née.

# Anna, 1967
# Les aventures de Sivis Pacem et de Para Bellum, tome 1, 1970
# Les grands légumes célestes vous parlent, précédé de Le monstre-mari, 1973
# Souvenir du San Chiquita, 1978
# Voyage en Irlande avec un parapluie, 1984
# Le pont de Londres, 1988
# André Moreau, un génie méconnu, 2001
# Les aventures de Sivis Pacem et de Para Bellum, tome 2, 2001
# Voyage au Portugal avec un allemand, 2002



Les livres de Louis Gauthier chez BQ:

http://www.livres-bq.com/Auteurs.asp?91

en personne il est adooorable....d'une gentille extraordinaire, il dégage beaucoup de douceur.



De : melodie74 Envoyé : 07/12/2003 17:40
Louis GAUTHIER (2002) Voyage au Portugal avec un Allemand. 181 pages.

Un jeune homme dans la vingtaine part en voyage. Il désire se rendre en Inde et pour ce faire, au lieu de prendre un avion, décide de le faire petits bouts par petits bouts, par bus/train/auto-stop, etc., avec l'espoir de se "trouver" en chemin. C'est son petit bout au Portugal qui nous est raconté ici...

C'est intéressant de lire vos critiques. Elles sont aux antipodes. Quant à la mienne, elle penche plus vers celle de Lucepico, même que je suis encore plus méchante.

Je donne un 2/5 car moi, je n'ai pas vécu ni vu tant de belles émotions que ça...

De plus, comme Pico l'a si bien dit, on pourrait renommer ce roman Moi et mon nombril. Dans le genre quête de soi, peine d'amour etc. j'aime beaucoup mieux les héros de Guillaume Vigneault. Le héros de Gauthier a l'air d'un enfant gâté qui ne fait que chiâler pendant 181 pages. Je n'enlève aucune crédibilité à ce sujet, je l'aime bien même, quand c'est bien fait, mais ici, on tourne en rond. Ce sont les mêmes choses qui sont répétées de la page 1 à la page 181. Certains passages sont à mon avis tous simplement gratuits (i.e. celui où il rêve qu'une plantureuse Européenne l'invite à sa chambre et le "viole" presque). Enfin, ce n'est que mon humble opinion et je sais bien que cette fois-ci, je suis en marge car ce livre a gagné plein de prix.

J'ai quand même aimé quelques petites choses dont les descriptions des différentes places qu'il visite en France, en Espagne et au Portugal. C'est toujours intéressant de voir un peu comment les gens d'ailleurs vivent. Je dois aussi avouer que mon coeur a flanché pour une partie du livre et c'est lorsque que notre personnage reçoit la lettre tant attendue de son ex, Angèle. Il l'avait tellement imaginée cette lettre et quelle déception...J'avoue que j'ai compati avec lui cette fois-ci. Cette fois-ci seulement

Donc, un 2/5. Un livre que je ne relirai certainement pas!

Mélodie

p.s. je me suis rendue compte en ouvrant le livre et en voyant la liste des livres de Louis Gauthier que j'avais déjà lu un de ses livres (Voyage en Irlande avec un parapluie). Celui-ci m'avait beaucoup plus plu!


avatar
Lacazavent
Admin

Nombre de messages : 5582
Age : 31
Location : France
Date d'inscription : 25/10/2008

http://quandlappetitvatoutva.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Louis GAUTHIER (Canada/Québec)

Message  Lacazavent le Ven 5 Déc 2008 - 13:23

De : Mousseliine Envoyé : 08/12/2003 05:03

Aaaaaaaaah mon pauvre Louis.

Qu'est-ce que tu lui trouves de nombrilisme? mais bon les perceptions d'un livre et de ses personnages sont souvent bien personnelles.

Moi je l'ai perçu comme étant un livre qui n'est pas vraiment un récit de voyage où alors c'est un voyage dans le coeur et la tête d'un homme, un homme bien ordinaire, qui est souvent mêlé et se pose bien des questions, qui se cherche, très métaphysique. J'aime bien les gens mêlés et qui se pose des questions pour lesquels ce n'est pas toujours clair.... ça me ressemble.

Tu ne trouves pas qu'il écrit bien? faut lui accorder au moins ça.




De : melodie74 Envoyé : 09/12/2003 16:58

Mousseline,

C'est vrai, donnons-lui ça, l'écriture est parfaite, elle va directement au but sans passer par milles chemins ou sans être trop enguirlandée.

Mais pour ce qui est du personnage "ordinaire, ben mêlé qui se pose des questions", je n'y ai pas cru. Moi aussi j'aime bien cette thématique d'habitude mais cette fois-ci, elle n'a pas opéré sa magie. Mais mon problème avec le personnage et son récit est un peu le même que Pico : je le trouve mou. J'avais envie de lui brasser la cage un peu. Ce genre de personnage m'irrite au cinéma, à la télé et dans livres! Mais bon, c'est très personnel comme tu dis et je suis capable de voir et comprendre pourquoi il a quand même fait un tabac dans la dernière année.

Sans rancune
Mélodie



De : Friisette Envoyé : 05/04/2004 12:42
Voyage au Portugal avec un allemand

3/5

Alors je viens ajouter de l'eau au moulin de ceux qui ont plus ou moins aimé ce roman... Je n'ai pas réussi à accrocher. Bien des fois, je me suis surprise à penser à autre chose durant ma lecture tellement je m'emmerdais... Et là, je devais retourner en arrière. Frustrant quand on trouve l'histoire inintéressante...

Je penche aussi du côté d'un titre comme Moi et mon nombril... J'ai eu l'impression que l'auteur nous ressassais la même chose tout le long du livre sans jamais rien apporter de nouveau. En plus, il semblait se foutre des gens l'entourant, à moins que ça puisse consoler ses angoisses existentielles...

Les seuls aspects que j'ai trouvé positifs, c'est lorsque l'auteur raconte des crises d'angoisse. Là j'y ai cru! Et puis l'écriture est simple. Sans flafla. Sinon... C'est très très ordinaire comme roman. Ça me surprend qu'il ait gagné des prix.



De : Mousseliine Envoyé : 05/04/2004 13:19

J'aimerais bien que vous m'expliquiez en quoi ce roman est nombrilisme?.... je ne dois pas avoir la même définition du nombrilisme que vous car je serais bien loin de le qualifier de nombrilisme.
C'est un roman d'instrospection oui, le personnage principal se cherche, cherche un sens à sa vie, il est beaucoup trop faible pour être un nombril.
Est-ce que toute oeuvre d'introspection est nombrilisme?
Ce n'est certes pas ma définition.



De : Friisette Envoyé : 05/04/2004 22:33

En fait je trouve le héros nombriliste car il ne fait pas que de l'introspection... Il rattache tout à lui-même. Par exemple lorsqu'il rencontre l'allemand, il essaie de trouver quels questionnements ou problèmes il a en commun avec lui.

Il ramène toujours tout à sa propre peine et ce qui l'entoure devient secondaire... La vision que j'en ai, ce n'est pas qu'il se cherche mais plutôt qu'il cherche à tout ramener à lui... Tu n'as pas eu cette impression?



De : Mousseliine Envoyé : 05/04/2004 23:45

Heu.... c'est ça se chercher non? Quand on se cherche on ramène tout à soi. Ça ne veut pas dire pour autant qu'on croit être le centre de tout, au contraire quand on se cherche on doit se sentir loin de tout, on cherche un sens à sa vie on est bien loin de croire être le centre de tout.

Je crois que si je vivais une peine d'amour... je serais peu disponible aux autres. Ça ne s'appelle pas du nombrilisme. Sans avoir besoin d'une peine d'amour, il y des périodes dans ma vie ou j'aime bien rester avec moi-même. Ce n'est pas du nombrilisme, plutôt de l'égoïsme.

Et le personnage principal se sent davantage un minable qu'un centre.
Je crois que vous confondez le nombrilisme avec la recherche de soi.




De : Friisette Envoyé : 06/04/2004 00:10

On ne s'entend peut-être pas sur la définition de nombrilisme mais j'ai eu l'impression que c'était plus que de l'égoisme ou qu'un recherche de soi... On peut se remettre en question sans ramener n'importe quelle situation à notre petite personne... Dans la vie, on aime au moins certains aspects de notre personne il me semble, aussi petits soient-ils...

Mais une chose est sûre, qu'on appelle ça du nombrilisme ou de l'égoïsme, ça reste que ça m'a tapé sur les nerfs.
Wink




De : melodie74 Envoyé : 06/04/2004 00:15

Pour moi aussi, nombrilisme n'égale pas introspection ou recherche de soi mais je rejoins Frisette quand elle dit que le héros ramène tout à lui, que ça soit bon ou mauvais. Il joue le rôle de victime de la vie et c'est là que l'introspection change je crois. Moi aussi il y a des fois où je suis plus déprimée, où j'aime bien tout ramener à moi ou être seule avec moi moi moi, mais dans ces cas-là, je reste seule! Je ne vais pas me promener au Portugal et pleurer sur mon sort...Au moment où il y a plusieurs contacts humains, sociaux, interculturels et le héros ne peut que voir lui, je trouve que ça ressemble beaucoup plus à du nombrilisme ou de l'égocentrisme qu'à de l'égoïsme.
Mélodie



De : Mousseliine Envoyé : 14/05/2004 15:00
Voyage en Irlande avec un parapluie

Le narrateur part avec son sac d'os, il quitte sa vie à Montréal histoire de tenter de se retrouver, de donner un sens à sa vie. Il débarque à Londres l'enchantement des premiers jours fait place à la monotonie. Alors il repart, cette fois-ci pour l'Irlande mais il pleut, il pleut, il pleut tout le temps. "La verte Irlande... poètes en mal de symboles, l'Irlande est grise, noire et brune, plate et froide, mouillée et décourageante."

C'est moins un road-novel qu'un voyage à l'intérieur de soi. Le narrateur n'est pas un héros c'est juste un homme qui se cherche, un homme qui ne sait pas trop comment dealer avec la vie. J'aime beaucoup ce genre de personnages pas que ça me ressemble, loin de là d'ailleurs, mais j'éprouve beaucoup d'empathie pour ce type d'indivus, j'arrive à me mettre dans leur peau.

L'écriture ici est vraiment moins bien que dans Voyage au Portugal avec un allemand, moins accomplie surtout vers la fin. Ça reste que j'ai retenu quelques extraits comme:

"La poésie n'est pas donnée à tout le monde, il faut d'abord faire la conquête du silence et faire taire la voix de tout ce qui en nous n'est pas de nous. Les mots sont de trop. Nous parlons trop, nous lisons trop et nous écrivons trop."

Un bon livre mais qui laisse un peu sur sa faim quoiqu'on peut lire Voyage au Portugal avec un allemand qui est en quelque sort la suite. Malheureusement Louis Gauthier est un écrivain peu prolifique, faut attendre des années avant qu'il sorte un prochain livre alors que moi je meurs d'envie de savoir ce qui va arriver à notre personnage après le Portugal, s'il va finir surtout par trouver ce qu'il cherche...

Note : 3.75/5



De : melodie74 Envoyé : 14/05/2004 16:53

Moi aussi j'ai lu ce livre à l'Université. Je l'avais bien aimé (plus que Voyage au Portugal avec un Allemand) peut-être justement parce que l'écriture était moins accomplie alors j'avais moins l'impression que la nature du personnage était amplifiée, l'accent était moins mis sur sa quête (il faut dire que le livre est très très court aussi, ça aide peut-être!).

Hum...intéressant ton idée de "boucle", i.e. va-t-il y avoir une "suite", où le personnage sera enfin satisfait, heureux, aura trouvé ce qu'il cherche..Penses-tu qu'il va le faire? Qu'est-ce qu'il fait de bon notre Louis Gauthier? Il enseigne? Il écrit temps plein?

Mélodie



De : Cocotte8017 Envoyé : 27/01/2008 03:58
Voyage en Irlande avec un parapluie

Le narrateur quitte Montréal pour se rendre en Irlande. Durant son voyage où la pluie sera presque toujours au rendez-vous, il se questionne sur sa vie et se remémore des souvenirs parfois douloureux.

J'ai trouvé ce livre vraiment trop court, 91 pages, ce n'est pas assez! Ça se lit tellement rapidement que je n'ai pas eu le temps de m'attacher au narrateur, de me laisser toucher par sa quête d'identité. C'est tout un défi de captiver un lecteur en si peu de pages, mais ici l'auteur n'a pas réussit avec moi. J'ai lu ce livre tout de suite après un gros coup de coeur, c'est rien pour aider!

Un livre qui se lit rapidement, mais qui va s'oublier aussi rapidement... Dommage, mais ça ne m'a pas empêché de lire Voyage au Portugal avec un Allemand...

Ma note : 3/5




De :Cocotte8017 Envoyé : 27/01/2008 04:33
Voyage au Portugal avec un allemand

Un écrivain québécois déprimé se rend en Inde afin de s'évader et s'éloigner de l'amour perdu qui le hante. Son voyage n'aurait pas été le même s'il n'avait pas rencontré cet allemand...

Ce titre de Louis Gauthier, je l'ai beaucoup plus apprécié que Voyage en Irlande avec un parapluie. L'histoire m'a davantage captivée, j'ai embarqué dans ce voyage qui s'avère plutôt un prétexte pour nous livrer l'histoire d'un homme seul qui se cherche, qui se questionne sur la vie. J'avoue que j'avais parfois envie de le secouer cet homme avec cette façon pas très positive de voir la vie. Mais ça reflète la réalité de tellement de personnes grugées par la solitude et l'angoisse. Ce livre est loin d'être réjouissant...

C'est un roman que j'ai pris le temps de savourer pour la beauté des mots. Louis Gauthier a du talent, c'est évident. J'ai trouvé sa plume très belle.

Ma note : 4/5

avatar
Lacazavent
Admin

Nombre de messages : 5582
Age : 31
Location : France
Date d'inscription : 25/10/2008

http://quandlappetitvatoutva.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum