Carlos RUIZ ZAFON (Espagne)

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Carlos RUIZ ZAFON (Espagne)

Message  Marion le Mar 04 Jan 2011, 16:21

Merci pour ta critique ! J'en retiens surtout qu'il faut lire L'Ombre du vent, que j'ai dans ma PAL depuis plus d'un an... je l'ai acheté au moment où je me suis installée à Barcelone, et en fait, je ne l'ai jamais lu malgré toutes les bonnes critiques que j'entendais Rolling Eyes
Je vais peut-être m'y mettre ce mois-ci car j'ai un petit week-end prévu à Barcelona... J'aimerais bien le lire quand même, mais c'est le côté fantastique qui me rebute...
avatar
Marion

Nombre de messages : 174
Age : 32
Location : Paris
Date d'inscription : 26/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Carlos RUIZ ZAFON (Espagne)

Message  rose le Mar 04 Jan 2011, 16:29

Marion je te le conseille vivement. Il serait même super de lire en parallèle. J'ai lu ce roman il y a 4 ans déjà, donc il faudrait que le relise pour mieux cerner ce Barcelone-là. J'adore cette ville, j'y ai appris l'espagnol il y 20 ans....

_________________
lecture en cours:

Kafka sur le rivage,Haruki Murakami
avatar
rose

Nombre de messages : 639
Age : 42
Location : Suisse
Date d'inscription : 26/09/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Carlos RUIZ ZAFON (Espagne)

Message  dodie le Dim 27 Fév 2011, 13:03

Le jeu de l'ange

Ce roman a déjà été bien résumé

Mon avis: Toutes les critiques étaient unanimes: "Si vous avez aimé L'ombre du vent, vous allez être déçus." J' avais adoré L'ombre du vent et j'ai donc abordé ce roman avec prudence.
Certes je n'ai pas retrouvé la magie du premier et l'histoire m' a paru assez tarabiscotée.
Par contre j'ai adoré cette "promenade" dans une Barcelone mystérieuse et un peu effrayante. Contrairement à d'autres lecteurs je me suis attachée au personnage principal même si ma préférence va au vieux libraire.
Ce livre restera une bonne lecture qu'il ne faut absolument pas comparer au précédent.
Ma note 4/5
avatar
dodie

Nombre de messages : 4453
Age : 53
Location : France
Date d'inscription : 11/04/2009

http://dodiecuisine.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Carlos RUIZ ZAFON (Espagne)

Message  Brynette le Ven 04 Mar 2011, 08:29

Dodie, ta critique rejoint tout ce que j'ai déjà pu lire sur ce livre. Comme j'ai lu L'ombre du vent depuis un moment, il se peut que j'apprécie cette lecture. En tout cas, elle est notée dans ma LAL.
avatar
Brynette

Nombre de messages : 80
Age : 46
Location : Alsace
Date d'inscription : 09/02/2011

http://brynette.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Carlos RUIZ ZAFON (Espagne)

Message  Caro le Jeu 07 Avr 2011, 16:46

LE JEU DE L'ANGE

Mon avis
: Je ne remet pas de résumé car il y est déjà plusieurs fois dans les précédentes critiques.
Je viens de terminer ce livre que j'ai lu plutôt rapidement. Je dois avouer qu'il y a pas mal de similitude avec "L'ombre du vent", de par le décor, les personnages que j'ai eu par moment l'impression d'avoir déjà rencontrer. Il y a par contre beaucoup plus de fantastique.
J'ai vraiment beaucoup aimé, mais je ne sais m'empêcher de faire la comparaison avec son premier livre.

Ma note :
Ce n'est pas un coup de coeur, je met quand 5/5
avatar
Caro

Nombre de messages : 1234
Age : 43
Location : France
Date d'inscription : 04/11/2008

http://jailujelisetjelirai.eklablog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Carlos RUIZ ZAFON (Espagne)

Message  Little girl le Ven 15 Juil 2011, 10:05

Marina


Résumé de l'éditeur :
Solitaire, Oscar aime se promener après les cours dans les rues envoûtantes de Barcelone. Un jour, il rencontre la jolie et mystérieuse Marina. Liés par un amour de plus en plus fort, les adolescents n'ont peur de rien, pas même de suivre une femme au comportement bizarre... Qui est-elle et pourquoi se rend-elle sur une tombe gravée d'un papillon noir? Lancés sur la piste d'une énigme qui hante la ville depuis trente ans, Oscar et Marina risquent de se perdre...
Une histoire captivante, d'amour et de suspense!


L’écriture est simple, elle se lit bien et vite. J’ai été un peu surprise car j’ai lu L’ombre du vent il y a quelques années et j’avais en mémoire un style différent.
Un livre d’aventure qui peut plaire autant aux adolescents qu’aux adultes, on y retrouve une touche d’horreur avec des créatures à la Frankenstein. Je me suis très vite laissée prendre par l’histoire et j’ai passé un très bon moment de lecture.

4/5


_________________
Lectures du moment :
La ballade des adieux de Lori Lansens
avatar
Little girl

Nombre de messages : 86
Date d'inscription : 11/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Carlos RUIZ ZAFON (Espagne)

Message  lalyre le Mar 01 Nov 2011, 14:53

Le prince des brumes
Carlos Ruiz Zafon
Pocket jeunesse novembre 2011
206 pages

Présentation de l’éditeur
1943, Angleterre. Fuyant la guerre, la famille Carver - les parents et leurs trois enfants, Max, Alicia et Irene - se réfugie dans un village de bord de mer. Leur nouvelle maison appartenait précédemment à un riche couple qui a quitté le pays après la mort de Jacob, leur petit garçon. Peu après son emménagement, la famille Carver est confrontée à de troublants événements. La maison de la plage paraît hantée par le souvenir de Jacob. Les films que le jeune garçon a tournés avant de mourir et que la famille Carver a retrouvés dans la cave réveillent des ombres inquiétantes. Quelque chose ou quelqu'un rôde entre les murs, une ombre cruelle et insatisfaite. Max et Alicia commencent à enquêter sur les circonstances obscures de la mort de Jacob. Roland, un adolescent du village, les aide dans leurs recherches. Il les entraîne dans des plongées exploratoires autour d'un cargo qui gît dans la baie après avoir été victime d'une tempête des années plus tôt. Autour de cette épave, tout respire le mystère et la peur : les poissons ne s'y risquent jamais, des ombres paraissent à l'affut derrière les cloisons rouillées et dans les coursives délabrées... Et c'est Roland qu'elles épient, Roland dont elles veulent se saisir. Qui accumule les pièges mortels autour du jeune homme ? Quel secret entoure Roland pour qu'il soit l'objet d'une si terrible haine ? En interrogeant le grand-père de Roland, Max et Alicia exhument involontairement les secrets du passé. Un passé terrible dont émerge un être machiavélique, le Prince de la brume... Doté de pouvoirs diaboliques, le Prince de la brume peut emprunter toutes les formes et tous les visages. Il est le maître d'une troupe de grotesques statues à demi-vivantes qui ont élu domicile dans le jardin de la maison des Carver... Le Prince de la brume réclame le paiement d'une dette contractée peu avant la naissance de Jacob. Une dette dont Roland est le prix... S'ils veulent sauver leur ami, Max et Alicia doivent affronter l'être maléfique sur son territoire : dans le jardin des statues vivantes mais aussi dans le terrifiant cargo enseveli sous les eaux.

Mon avis
La présentation de l’éditeur révélant déja beaucoup, ce que je peux dire c’est que ce roman pour les adolescents reflète bien l’immense talent de l’auteur. Attirée par la couverture, je pensais lire un roman spécifique pour adultes, je ne fus pas déçue car dans la note de l’auteur on lit : J’aime croire que ces contes ( y inclus le roman Marina ) sont faits pour tous les âges, et j’espère que des adultes auront envie d’explorer ces histoires de magie, de mystères et d’aventures. L’auteur nous dit qu’il a tenté d’écrire le genre de roman qu’il aurait aimé lire quand il était adolescent, mais qui continuerait à l’intéresser à l’âge de vingt-trois, quarante-trois et quatre-vingt-trois ans. Ceci dit, j’ai beaucoup aimé ce livre, une intrigue bien tournée, une histoire développée simplement, des maléfices, une figure diabolique et du suspense, ce qui en fait un coup de coeur.....5/5

Deux passages que j’ai aimé parmi d’autres
En haut des falaises, le faisceau du phare récoltait les dernières ombres de la nuit comme une cuillère de feu à travers la brume.

Nous marchons vers une unique fin. la vie se partage en trois périodes. Dans la première, on ne pense même pas que l’on va vieillir, ni que le temps passe, nique, dès le premier jour lors de notre naissance, nous marchons vers une unique fin. Commence alors la deuxième période ou l’on se rend compte de la fragilité de sa vie. Enfin, au terme de la vie, s’ouvre la troisième période, celle de l’acceptation de la réalité et, en conséquence, la résignation et l’attente.
avatar
lalyre

Nombre de messages : 4135
Age : 85
Location : Belgique
Date d'inscription : 01/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Carlos RUIZ ZAFON (Espagne)

Message  matw25 le Mar 01 Nov 2011, 19:16

Je note ce livre merci pour la critique Lalyre

_________________
Ce qui demeure secret chez le père, s’exprime chez le fils et je
découvre souvent grâce à lui le secret que son père n’a jamais dévoilé
-Nietzche



Lecture en cours: Peine Perdue d'Olivier Adam


avatar
matw25

Nombre de messages : 865
Age : 25
Location : Besançon (25)
Date d'inscription : 09/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Carlos Ruiz Zafon

Message  nauticus45 le Mer 30 Nov 2011, 05:18





Carlos Ruiz Zafón (né le 25 septembre 1964 à Barcelone) est un auteur espagnol. Ruíz Zafón écrit principalement en castillan. Il habite depuis 1993 à Los Angeles où il écrit des scénarios de films.

À l'âge de quatorze ans, Carlos Ruiz Zafon écrit son premier roman, une histoire de 500 pages. À dix-neuf ans, il choisit de commencer sa carrière dans la publicité, qu'il quitte pour se consacrer à son roman El principe de la niebla (Le Prince du brouillard, 1993) qui gagne le prix de la jeunesse d'Edebé en 2000.

Son quatrième roman, L'Ombre du vent a été traduit en de nombreuses langues. Il a été sélectionné dans les romans étrangers pour le prix Femina 2004. Il a reçu aussi des prix littéraires français, comme le Prix des Amis du Scribe et le Prix Michelet en 2005, ainsi qu'au Québec, comme le Prix des libraires du Québec 2005 (Roman hors Québec). En janvier 2010, le classement de plusieurs magazines dédiés à l'édition, dont Livres-Hebdo en France et The Bookseller en Grande-Bretagne, le place à la cinquième place des écrivains de fiction les plus vendus en Europe en 2009[1].


Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Carlos_Ruiz_Zafon
avatar
nauticus45

Nombre de messages : 1524
Age : 40
Location : Haut-Rhin, France
Date d'inscription : 27/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

L'ombre du vent

Message  nauticus45 le Mer 30 Nov 2011, 05:43






  • Poche: 636 pages
  • Editeur : Le Livre de Poche; Édition : EDITIONS LIVRE DE POCHE N° 30473 (4 janvier 2006)
  • Collection : Le Livre de Poche
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2253114863
  • ISBN-13: 978-2253114864

Présentation de l'éditeur





Dans la Barcelone de l'après-guerre civile, " ville des prodiges " marquée par la défaite, la vie est difficile, les haines rôdent toujours. Par un matin brumeux de 1945, un homme emmène son petit garçon - Daniel Sempere, le narrateur - dans un lieu mystérieux du quartier gothique : le Cimetière des Livres Oubliés. L'enfant, qui rêve toujours de sa mère morte, est ainsi convié par son père, modeste boutiquier de livres d'occasion, à un étrange rituel qui se transmet de génération en génération : il doit y " adopter " un volume parmi des centaines de milliers. Là, il rencontre le livre qui va changer le cours de sa vie, le marquer à jamais et l'entraîner dans un labyrinthe d'aventures et de secrets " enterrés dans l'âme de la ville " : L'Ombre du Vent. Avec ce tableau historique, roman d'apprentissage évoquant les émois de l'adolescence, récit fantastique dans la pure tradition du Fantôme de l'Opéra ou du Maître et Marguerite, énigme où les mystères s'emboîtent comme des poupées russes, Carlos Ruiz Zafon mêle inextricablement la littérature et la vie.


Commentaire:

Bien que "L'ombre du vent" ait manifestement remporté un succès mondial, je ne connaissais ni son titre ni son auteur jusqu'à ce que le bibliothécaire me le conseille. Pourtant, dès les premières pages, je me suis demandée comment j'avais pu ne pas entendre parler de ce roman, tellement il est dense, bien écrit, et capable de vous emporter dès les premières pages dans la Barcelone de l'après-guerre, envoûtante et effrayante à la fois. Difficile pour autant de parler de l'histoire car au fond il y en a plusieurs très habilement entremêlées: celle de Daniel, d'abord, un jeune garçon qui vit seul avec son père libraire depuis le décès de sa mère, celle de Julian Carax, dont Daniel découvre le dernier roman "L'ombre du vent" et qu'il entreprend de retrouver, et enfin celles des personnes qui ont connu Julian et son incroyable destin. A ces trois histoires principales se mêlent la vie de Barcelone et de ses habitants de l'époque, partagés entre la peur, la violence et l'espoir. Toutes ces vies auraient pu se croiser dans un mélodrame un peu mielleux mais ce n'est pas le cas, car Carlos Ruiz Zafon réussit à les regrouper dans un mélange de roman policier, fantastique et romantique, le tout formant une véritable alchimie qui nous emmène dès les premières phrases et nous ensorcèle jusqu'au dénouement, lequel parvient encore à nous surprendre.

5/5
avatar
nauticus45

Nombre de messages : 1524
Age : 40
Location : Haut-Rhin, France
Date d'inscription : 27/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Carlos RUIZ ZAFON (Espagne)

Message  Fabienne le Mer 30 Nov 2011, 13:48

Nauticus merci pour cette critique. Cela m'a donné envie d'en savoir un peu plus sur ce livre et j'ai donc lu les autres critiques. Que d'éloges sur ce livre !!! Je me le note pour le lire absolument.

_________________
Lecture en cours :  En un monde parfait - Laura Kasischke
Challenge USA : 18/50
avatar
Fabienne

Nombre de messages : 1957
Age : 51
Location : Sud ouest de la France
Date d'inscription : 03/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Carlos RUIZ ZAFON (Espagne)

Message  lalyre le Mar 10 Jan 2012, 14:49

Le Palais de Minuit
Carlos Ruiz Zafon
Pocket jeunesse janvier 2012
285 pages


Présentation de l'éditeur

Calcutta, 1916. Un soldat anglais fuit dans les ombres nocturnes de la Cité des palais. Au creux de ses bras, il abrite des jumeaux de quelques jours qu'il vient d'arracher à un mystérieux criminel. Confiés à leur grand-mère, les jumeaux, un garçon et une fille, sont séparés. Sheere reste avec sa grand-mère, Ben est confié à un orphelinat. Le jour de leur seize ans, Sheere retrouve Ben à l'orphelinat. Il s'y est fait six fidèles amis avec lesquels il a formé la Chowdar Society. La nuit, les sept enfants se réunissent dans une grande bâtisse désolée qu'ils ont baptisée le "Palais de Minuit". A son tour, Sheere est admise à la Chowdar Society. Mais dès que les jumeaux sont réunis, une force maléfique semble se réveiller. Un train de feu tout droit sorti de l'enfer les terrorise. Une ombre liquide s'acharne contre eux. Qui est l'être, ou le démon, à l'œuvre derrière les attaques répétées contre Sheere et Ben ? Pourquoi leur manifeste-t-il une haine aussi implacable ? Le père disparu de Ben et de Sheere, architecte de génie possédé par une folie homicide, a bâti l'extraordinaire garde de Jheeter's Gate. Cathédrale élevée à la gloire de la technologie ferroviaire, ce bâtiment sans égal dans le monde a été la proie d'un terrible incendie le jour même de son inauguration. Depuis, sa carcasse noire, dressée au centre de Calcutta, est hantée par l'âme en colère de Jawahal. C'est au coeur de ce lieu maudit que Ben et Sheere doivent affronter les vérités douloureuses de leur passé. Ensemble, les huit membres de la Chowdar Society s'enfoncent dans les ténèbres de la gare maudite. Au bout des tunnels les attend le plus cruel et le plus attachant des criminels. Il veut l'âme de Sheere et la mort de Ben. Pour cela, il doit détruire l'amitié qui unit les adolescents. Mais l'amour est toujours plus fort que la mort : armés de leur courage, de leur attachement et de leur sincérité, Sheere, Ben et leurs six amis vont tout risquer pour apaiser l'esprit malade de Jawahal.
Mon avis
Fantastique et polar, ce roman m’a accrochée de la première page jusqu’à la fin et pourtant je ne suis guère fan de fantastique mais en lisant j’ai ressenti beaucoup d’émotion. Je me suis attachée aux huit membres de la Chowdar Sociéty, j’ai imaginé la construction colossale de cette gare avec ses tunnels terrifiants, évidement j’ai détesté l’ignoble et cruel Jawahal avec son allure monstrueuse ( cela aussi je l’ai imaginé tout de noir vêtu avec des yeux lançant des éclairs). Ce qui m’a le plus touchée pendant ma lecture même s’il y a de la terreur et de la haine de la part de Jawahal, c’est la grande amitié et la fraternité qui unissent les jeunes gens. C’est un roman que j’ai beaucoup aimé et qui s’adresse aux adultes et grands adolescents, qui sera un gros coup de coeur...5/5
avatar
lalyre

Nombre de messages : 4135
Age : 85
Location : Belgique
Date d'inscription : 01/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

L'ombre du vent

Message  anna44 le Sam 04 Fév 2012, 17:38

L'ombre du vent, Le livre de poche - 636p.

Mon résumé : Daniel Sempere a 4 ans lors du décès de sa maman. Il vit depuis exclusivement avec son papa, bouquiniste à Barcelone, plongé dans l'univers des livres depuis son plus jeune âge. Cette plongée sera d'autant plus forte lorsque son père lui fera découvrir quelques années plus tard le Cimetière des Livres Oubliés : un endroit magique où des millions de livres sont rangés, voire cachés là pour l'éternité... ou presque !
Daniel va y faire la découverte d'un livre : L'ombre du vent de Julian Carax, auteur quasiment inconnu, tombé dans l'oubli et qui n'aura de cesse de hanter Daniel toute sa vie.
Ayant très peu d'informations sur cet auteur, il va chercher à connaître sa vie, son oeuvre, qui il est etc... et va aller de surprise en surprise. Au fur et à mesure de ses investigations, aidé par son ami Fermin, Daniel va se retrouver mêlé à une étrange histoire d'amour, d'amitié, de haine...

Mon avis : Une fois n'est pas coutume : Whaou !!!
Bon, essayons d'argumenter cela... Tout d'abord l'ambiance. Nous sommes dans le Barcelone des années 1940, après guerre, époque de la reconstruction. La pauvreté est encore fort présente, les moeurs ne sont pas déridées mais on sent naître une certaine note d'espoir malgré tout. L'amour entre le père et le fils Sempere est magnifique, on ne tombe à un aucun moment dans le côté pathos mais juste dans une relation belle et conflictuelle comme elle peut l'être dans ces circonstances.
Le thème de l'amitié est également superbement traité : que ce soit entre Daniel et Fermin, un enfant avec un adulte, des confidences, des coups montés à l'insu du père, mais aussi entre Julian, Molina, Jorge Aldaya, Fumero, un groupe d'amis dont l'amitié se confond souvent avec rivalité, jalousie...
Et que dire de l'amour, clé de toute cette histoire ? Mais il ne s'agit pas d'une histoire d'amour, ce livre est bien plus que cela : c'est l'amour d'abord de Daniel pour Julian qu'il ne connait pas mais qui le subjugue ; l'amour de Daniel pour Clara, une jeune femme plus âgée que lui, aveugle, qui lui fera espérer tant... ; l'amour des livres, l'amour de Barcelone, et bien sûr l'amour de Julian pour Penelope et de Daniel pour Bea...
Carlos Ruiz Zafon a su mener un parallèle entre Daniel Sempere et Julian Carax assez époustouflant et nous promène dans une villa mystérieuse, lieu de réponses à de nombreuses questions...
Au fil des pages, on va de surprise en surprise, le rythme est soutenu. Il m'a été très difficile de quitter les personnages et de passer à autre chose.
Je ne l'oublierai pas de sitôt !

Ma note : 5/5 coeur coeur coeur

_________________
Mes lectures en cours : Quitter le monde, Douglas Kennedy
avatar
anna44

Nombre de messages : 1601
Age : 35
Location : Québec (Qc)
Date d'inscription : 01/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Carlos RUIZ ZAFON (Espagne)

Message  Isaby le Jeu 09 Fév 2012, 19:19

L'ombre du vent
livre de poche
2001

3.75/5

J'avais ce livre dans ma PAl depuis plurieurs années et j'hésitais à le lire. On m'en avait dit tant de bien que mes attentes étaient élevées, probablement démesurées. Les 200 premières pages du livres m'on totalement conquises. Je toruvais le rythme très bon et l'idée de départ de ce cimetière des livres oubliés vraiment accrocheuse pour une amoureuse des livres comme moi.

L'histoire.... En gros, c'est l'histoire d'un garçon qui lors d'un rite initiatique choisi un livre dans le cimetière des livres oubliés. Il choisi un livre d'un auteur dénommé Julian Carax et s'engage à protéger ce livre tout au long de sa vie. Après lecture du Livre qui, oh mystère, se nomme l'ombre du vent, Daniel souhaite lire d'autres livres de Julian Carax, mais voilà, ils sont introuvables... Qu'est-il donc arrivé? S'amorçe alors une enquête menée par le jeune homme le menant sur les traces des mystères entourant la vie de Julian Carax.

L'ombre du vent n'est pas un coup de coeur pour moi, mais j'en garderai tout de même un bon souvenir. Carlos Ruiz Zafon a une belle écriture, il sait faire ressortir de l'atmosphère mystérieuse qui ne nous quitte pas jusqu'à la fin du livre. Aussi, merveilleuse qualité s'il en est une, il a un humour fort intelligent ce monsieur Zafon! En ce qui concerne les personnages, ils sont intéressants, mais peut-être un peu trop caricaturaux...et trop nombreux. Il y en avait au total une quarantaine. Chacun de ces personnages apporte sa part d'éléments à l'enquête, mais les déclarations des personnages sont si longues qu'on perd l'intérêt... le rythme s'en trouve ralenti, sans parler de l'épilogue qui n'en finissait pas de finir! C'est principalement pour cette raison que ce roman, dont je reconnais les qualités, n'a pas transformé cet instant de lecture en coup de coeur littéraire. Si vous avez eu un coup de coeur pour Carlos ruis Zafon, je vous recommande de lire Isabel Allende.


_________________
sunny
avatar
Isaby

Nombre de messages : 1855
Age : 42
Location : Québec, Canada
Date d'inscription : 11/08/2009

http://lavoixauchapitre.eklablog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Carlos RUIZ ZAFON (Espagne)

Message  lalyre le Mar 20 Mar 2012, 14:54

Les lumières de septembre
Pocket Jeunesse mars 2012
262 pages
lSBN9782266213059

Quatrième de couverture
1937. Irène et Dorian Déménagent en Normandie. Leur mère a accepté un poste de gouvernante chez l’étrange Lazarus, un fabricant d’automate qui vit dans un immense manoir rempli de ses créations….A peine installée, Irène va devenir l’amie d’Hannah, une fille du village. Et surtout tomber amoureuse d’Ismaël, seize ans, un orphelin qui vit chez son oncle. Mais une force obscure est à l’œuvre dans la vieille maison…Irène, Ismaël et Hannah arriveront-ils à échapper à l’âme damnée qui semble les poursuivre ?

Mon avis
Quelle est donc cette force criminelle qui a pris possession du vieux manoir de Gravenmoore ? Pourquoi tue t-elle Hannah et cherche à assassiner, Simone et ses enfants ? Ismaël le petit ami d’Irène est-il aussi en danger ? Qui est Lazarus, le fabricant d’automates qui semblent presque vivants ? C’est à la fin du roman que toutes ces questions trouveront réponses….Car Irène et Ismaël trouveront la clé de ces mystères mais pour cela, ils vont devoir traverser les pièges tendus par l’ombre, une ombre jalouse, plus noire que les recoins les plus obscurs. Une voix qui émerge d’on ne sait ou, une mort suspect, un phare hanté, une mystérieuse chambre d’enfant et l’ombre sans cesse présente….De quoi créer de l’angoisse et surtout de la terreur lorsque le mal enlève son masque…. Un roman fantastique et magique qui est le dernier volet de la trilogie après " Le prince de la Brume et le Palais de Minuit ". Adultes et adolescents qui aiment le fantastique liront ce livre avec plaisir……4,5/5
avatar
lalyre

Nombre de messages : 4135
Age : 85
Location : Belgique
Date d'inscription : 01/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Carlos RUIZ ZAFON (Espagne)

Message  belledenuit le Mer 21 Mar 2012, 05:01

Bon ben, il faut que je lise les deux premiers avant celui là si j'ai bien compris. Voilà comment augmenter une LAL de 3 bouquins avec juste un seul avis Laughing
avatar
belledenuit

Nombre de messages : 1067
Age : 41
Location : Sud de la France
Date d'inscription : 05/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Carlos RUIZ ZAFON (Espagne)

Message  lalyre le Mer 21 Mar 2012, 05:13

belledenuit a écrit:Bon ben, il faut que je lise les deux premiers avant celui là si j'ai bien compris. Voilà comment augmenter une LAL de 3 bouquins avec juste un seul avis Laughing
Tu peux le lire sans avoir lu les 2 premiers car on n'y retrouve guère les personnages
Bonne lecture flower
avatar
lalyre

Nombre de messages : 4135
Age : 85
Location : Belgique
Date d'inscription : 01/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Carlos RUIZ ZAFON (Espagne)

Message  matw25 le Mer 21 Mar 2012, 05:48

Je le note aussi il serai tant qu'il soit auteur du mois ce monsieur car sinon je n'y arriverais pas Razz

_________________
Ce qui demeure secret chez le père, s’exprime chez le fils et je
découvre souvent grâce à lui le secret que son père n’a jamais dévoilé
-Nietzche



Lecture en cours: Peine Perdue d'Olivier Adam


avatar
matw25

Nombre de messages : 865
Age : 25
Location : Besançon (25)
Date d'inscription : 09/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Carlos RUIZ ZAFON (Espagne)

Message  Fabienne le Mar 03 Avr 2012, 17:06

L'ombre du vent de Carlos Ruiz Zafon

Edition Grasset



Résumé :
Nous sommes à Barcelone en 1945. Daniel Sempere a 10 ans. Son père l'emmène dans un endroit exceptionnel : Le cimetière des livres oubliés. Il doit y choisir un livre et le sortir ainsi de l'oubli. Ce livre "L'ombre du vent" à travers son auteur, Julian Carax, l'entraîne dans toute une série de découvertes, mésaventures, secrets de famille..., dans une Barcelone pleine de secrets.

Ma critique :
L'intrigue est bien construite et finement amenée. Les personnages de Daniel et de Julian s'emboitent parfaitement. C'est une idée originale.
J'ai trouvé beaucoup de mystère, un envoûtement réel à travers la ville de Barcelone, une poésie et un contexte historique que l'auteur m'a fait découvrir (la guerre civile Espagnole) .
Les principales critiques négatives parlent de longueur. Personnellement, je ne l'ai pas ressenti. L'auteur multiplie les rebondissements et j'ai adoré arpenter les rues de Barcelone avec les yeux de Daniel, Fermin, Julian...
Une belle découverte.

Ma note : 4.5/5

_________________
Lecture en cours :  En un monde parfait - Laura Kasischke
Challenge USA : 18/50
avatar
Fabienne

Nombre de messages : 1957
Age : 51
Location : Sud ouest de la France
Date d'inscription : 03/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Carlos RUIZ ZAFON (Espagne)

Message  Pistoufle le Lun 25 Fév 2013, 10:13

Le Prince de la brume



Résumé : voir commentaire de Lalyre

Ce petit roman où fantastique et réalité se côtoient se lit d'une traite.
L'écriture de
Carlos Ruiz Zafon est toujours aussi agréable à lire. N'étant pas
amatrice de fantastique, je me suis pourtant laissée bercée par ce
récit, ou plutôt par ce conte, joliment mis en scène.
J'avais adoré L'ombre du vent, lu il y a plusieurs années. J'ai été heureuse de retrouver le plume de cet auteur espagnol.

Ma note : 3,25/5
avatar
Pistoufle

Nombre de messages : 351
Age : 33
Location : Val-de-Marne - FRANCE
Date d'inscription : 10/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Carlos RUIZ ZAFON (Espagne)

Message  Lacazavent le Lun 05 Aoû 2013, 05:27

L' ombre du vent de Carlos Ruiz Zafon
Livre de poche / 634 pages


Quatrième de couverture :
Dans la Barcelone de l'après-guerre civile, " ville des prodiges " marquée par la défaite, la vie est difficile, les haines rôdent toujours. Par un matin brumeux de 1945, un homme emmène son petit garçon - Daniel Sempere, le narrateur - dans un lieu mystérieux du quartier gothique : le Cimetière des Livres Oubliés. L'enfant, qui rêve toujours de sa mère morte, est ainsi convié par son père, modeste boutiquier de livres d'occasion, à un étrange rituel qui se transmet de génération en génération : il doit y " adopter " un volume parmi des centaines de milliers. Là, il rencontre le livre qui va changer le cours de sa vie, le marquer à jamais et l'entraîner dans un labyrinthe d'aventures et de secrets " enterrés dans l'âme de la ville " : L'Ombre du Vent. Avec ce tableau historique, roman d'apprentissage évoquant les émois de l'adolescence, récit fantastique dans la pure tradition du Fantôme de l'Opéra ou du Maître et Marguerite, énigme où les mystères s'emboîtent comme des poupées russes, Carlos Ruiz Zafon mêle inextricablement la littérature et la vie.



Des dizaines de fois commencé, des dizaines de fois reposé, je viens enfin de parvenir à le terminer.    
Ce ne devait pas être une lecture pour moi, je m' y suis ennuyée d' un bout à l'autre même si certains passages parvenaient de temps à autre à raviver mon intérêt.  C'est un ouvrage qui m' a paru calibré pour plaire, une dose de mystère, une dose d' humour, des personnages attachants par leur blessure ou leur caractères, je voyais trop de ficelle.
Une grosse déception bien loin du coup de cœur.  

3/5

_________________
Lectures en cours :  Indépendance de Richard Ford  ([i]Frank Bascombe T2) $

Dernières lectures : L' Intérêt de l' enfant de Ian McEWAN (4/5), Un week-end dans le Michigan de Richard Ford (4,5/5)(Frank Bascombe T1), [/i]L' Homme du verger d' Amanda COPLIN (4/5), La Pyramide de glace J-F Parot (3,75/5)(T12)
avatar
Lacazavent
Admin

Nombre de messages : 5583
Age : 31
Location : France
Date d'inscription : 25/10/2008

http://quandlappetitvatoutva.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Carlos RUIZ ZAFON (Espagne)

Message  lalyre le Mar 10 Sep 2013, 13:27

Le prisonnier du ciel                
  Ruiz Zafon Carlos        
  Robert Laffont 2012       
            340 pages

Quatrième de couverture
  

"Barcelone, Noël 1957. À la librairie Sempere, un inquiétant personnage achète un exemplaire du Comte de Monte Cristo. Puis il l'offre à Fermín, accompagné d'une menaçante dédicace. La vie de Fermín vole alors en éclats. Qui est cet inconnu ? De quels abîmes du passé surgit-il ? Interrogé par Daniel, Fermín révèle ce qu'il a toujours caché. La terrible prison de Montjuïc en 1939. Une poignée d'hommes condamnés à mourir lentement dans cette antichambre de l'enfer. Parmi eux Fermín et David Martín, l'auteur de La Ville des maudits. Une évasion prodigieuse et un objet volé? Dix-huit ans plus tard, quelqu'un crie vengeance. Des mensonges enfouis refont surface, des ombres oubliées se mettent en mouvement, la peur et la haine rôdent.
 Foisonnant de suspense et d'émotion, Le Prisonnier du ciel nous rapproche pas à pas de l'énigme cachée au cœur du Cimetière des Livres oubliés." 
 
Mon avis
Voici un roman ou le décor et l’ambiance m’a donné le désir d’en savoir toujours plus au fil des pages, c’est compréhensible puisqu’on se trouve dans une librairie en 1957 ou l’on retrouve Daniel aidant  son père avec Fermin, un personnage assez drôle mais cependant attachant. Il faut aussi dire que ce sont des personnages dont nous avons déjà fait connaissance  dans les deux premiers livres
1939…Revenons avec Fermin qui par son récit à Daniel, nous fait découvrir l’horreur des prisons en Espagne sous le régime de Franco. Fermin sait de quoi il parle ayant séjourné dans une de ces prisons sous le joug de Mauricio Walls, un homme machiavélique. Il y a aussi David Martin, un prisonnier qui n’a pas toute sa tête mais les apparences sont parfois trompeuses…..
Mais revenons en 1959, ou la vie suit son cours, sinon que…….J’ai très envie de m’étendre plus sur cette histoire forte avec un passé interpellant beaucoup de questions, j’ai beaucoup aimé cette façon d’écrire sur les livres, car au cœur de ce roman psychologique, l’auteur rend un hommage chaleureux à la littérature. En lisant les premières parties du roman, je voyais un coup de cœur se profiler, mais le dernier chapitre m’a carrément fait changer d’avis par sa lenteur, certes il y a des rebondissements mais ils ne m’ont pas tellement intéressée bien que j’ai beaucoup apprécié le roman ou j’ai trouvé la fin un peu simplistece  qui m’a laissée sur ma faim. dommage….. 4,5/5
 
 
 
 
 
 
 
avatar
lalyre

Nombre de messages : 4135
Age : 85
Location : Belgique
Date d'inscription : 01/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Carlos RUIZ ZAFON (Espagne)

Message  Cyrielle le Jeu 11 Mai 2017, 10:56

LE JEU DE L'ANGE


Dans la turbulente Barcelone des années 1920, David, un jeune écrivain hanté par un amour impossible, reçoit l'offre inespérée d'un mystérieux éditeur : écrire un livre comme il n'en a jamais existé, "une histoire pour laquelle les hommes seraient capables de vivre et de mourir, de tuer et d'être tués", en échange d'une fortune et, peut-être, de beaucoup plus.


Du jour où il accepte ce contrat, une étrange mécanique de destruction se met en place autour de lui, menaçant les êtres qu'il aime le plus au monde. En moyennant son talent d'écrivain, David aurait-il vendu son âme au diable ?

Moins bien que L'ombre du vent, qui est un des livres qui m'a donné le goût de la lecture, Le Jeu de l'ange reste un roman assez efficace.

On retrouve l'univers de Carlos Ruiz Zafon, emprunt de fantastique avec ce mystérieux personnage d'Andrea Correli. Mais l'intrigue est très tarabiscotée, j'ai parfois été perdue dans l'enquête que mène David sur la disparition de l'ancien propriétaire de sa maison.
En revanche j'ai beaucoup aimé les passages avec Isabella, une gamine très attachante.

Malgré quelques longueurs c'est un roman qui tient en haleine jusqu'à la fin, très surprenante.


3.5/5
avatar
Cyrielle

Nombre de messages : 7288
Age : 30
Date d'inscription : 27/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Carlos RUIZ ZAFON (Espagne)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum