Ann RULE (Etats-Unis)

Aller en bas

Ann RULE (Etats-Unis)

Message  Lacazavent le Jeu 4 Déc 2008 - 16:42

De : Mousseliine Envoyé : 18/11/2006 15:54
Un tueur si proche

(LGF, 2004, 546 pages)

Dans ce livre Anne Rule, journaliste judiciaire, ex-policière, qui s'intéresse de près aux histoires de viols, d'enlèvements, de meurtres en série, raconte l'histoire de Ted Bundy, l'un des plus célèbres serial-killers au monde. C'est un homme qu'elle a connu avant même qu'il commette son premier crime.

En 1971, à Seattle, Ann Rule faisait du bénévolat dans un organisme communautaire et là elle a rencontré Ted Bundy, un jeune universitaire, qui lui travaillait à ce centre comme étudiant stagiaire. Ils se sont liés d'amitié, une amitié plutôt professionnelle entre collègues de travail. Ils se sont perdus de vue quant Ann Rule a quitté le centre.

Ces années-là, Ted Bundy dans la vingtaine, suivait des cours à l'université, tout en travaillant dans la politique. Il était promis à une belle carrière. C'était un beau jeune homme que tout le monde trouvait sympathique. Il fréquentait régulièrement une jeune femme, Meg.

Un premier meurtre a eu lieu en janvier 1974, suivit de plusieurs autres à Seattle et dans la région... Toutes des femmes, de belles jeunes femmes aux cheveux longs.

A un moment donné, un portrait-robot a circulé, plusieurs femmes avaient été abordées par le tueur, et on savait même son prénom : Ted. Quatre personnes dont Ann Rule, et même son amie Meg ont signalé à la police que Ted Bundy ressemblait drôlement au portrait robot. Mais Ann Rule en fait ne pouvait imaginer que le tueur soit vraiment Ted Bundy, un jeune homme si charmant mais en cas... Sauf que que la police détenait une liste de 2000 suspects possibles, répondant au prénom de Ted, et correspondant à la description.

Par la suite Bundy a sévit dans différents états : Utah, Colorado, Floride. Il y a eu des meurtres atroces, trente-six victimes avouées mais probablement une centaine. Il a été arrêté, s'est évadé par deux fois, a été repris. Toutes les procédures judiciaires sont racontées. Bref tout ça nous amène jusqu'en 1989 lorsqu'il a passé sur la chaise électrique.

Durant toutes ces années, Ann Rule est restée en contact avec Ted Bundy par des échanges de lettres ou appels téléphoniques.

C'est une lecture qui terrifie, et pourtant j'ai lu énormément de romans policiers, plusieurs concernant des meurtres en série, mais cette fois-ci je sais que c'est vrai. Un homme que personne n'aurait soupçonné. Une enfance normale. Du succès dans les études. Du succès avec les femmes. C'est terrifiant. Et contrairement à un roman où la police finit toujours pas trouver le coupable, ou du moins le corps, ici cela a pris des mois et plusieurs jeunes filles assassinées avant de retrouver le moindre bout d'os.

Cette histoire, une biographie d'un tueur mais racontée comme un roman, nous tient drôlement en haleine, on passe à travers des cinq cents pages en deux soirées. Il n'y a pas chez Ann Rule de style littéraire comme chez les romanciers. Par contre elle a le mérite de dépeindre la réalité même si on peut regretter un portrait psychologique approfondie de Bundy, et ça reste qu'elle est limitée avec ce qu'elle possède comme informations réelles contrairement à un romancier qui invente...

A lire très certainement pour connaître un vrai de vrai serial-killer. On dit que Thomas Harris s'est inspiré de Ted Bundy pour créer Hannibal Lecteur, le personnage réel me semble encore plus monstre que le romancé. Je ne me lancerai pas pour autant dans la lecture de bouquins qui relatent l'histoire des grands criminels mais c'est tout à fait intéressant d'un lire un pour voir comment c'est loin d'être aussi simple pour la police que ce que nous laisse voir les romans policiers.

Note : 4/5
(Mousseline)


Quand elle n'écrit pas, Ann Rule, ancien inspecteur de police à Seattle, forme de jeunes enquêteurs et collabore avec le FBI à Quantico pour rechercher des tueurs en série. Elle a écrit plusieurs livres qui ont été traduits en français, entre autres : "Jusqu'à ton dernier souffle" - 2005, "On a tué mes enfants" - 2005, "Un tueur si proche" - 2004, "Et ne jamais la laisser partir" - 2003, "Sans nouvelles de toi" - 2002, "Si tu m'aimais vraiment" - 2001.




De : Sophie-Libeaucoup Envoyé : 22/02/2007 17:23
ET NE JAMAIS LA LAISSER PARTIR

Une jeune femme disparaît inexplicablement. Proche collaboratrice du gouvernement de l'Etat, fiancée à un homme qui l'aimait, très entourée par sa famille et ses amis, Anne-Marie n'avait apparemment aucune raison de fuire.......
539 pages mollassonnes, une vraie corvée,
j'ai failli ne pas finir.

1/5 et parce que je suis gentille
avatar
Lacazavent
Admin

Nombre de messages : 5581
Age : 32
Location : France
Date d'inscription : 25/10/2008

http://quandlappetitvatoutva.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ann RULE (Etats-Unis)

Message  Bernard le Jeu 27 Mai 2010 - 18:16




Ann RULE

Elle se définit comme une auteure de thriller authentique.



Si tu m'aimais vraiment (If You Really Loved Me)

Michel Lafon - 2000 - 459 pages


Résumé :

Nous sommes à Orange (Californie).
Linda Brown est morte, assassinée de deux balles de revolver pendant son sommeil. Lors de l'arrivée de la police, le mari David Brown et Patricia - Patty - Bailey, la soeur de la victime et Krystal Brown, un bébé, fille du couple Brown, sont présents.
Cinnamon Brown, 14 ans, fille d'un premier lit de David, est trouvée, par la police, endormie dans l'une des niches du chenil, couverte de vomissures et d'excréments. Elle a sur elle un billet par lequel elle regrette son geste. Elle a tenté de se suicider en avalant des barbituriques. Avant d'être conduite à l'hôpital elle avoue avoir tué sa belle-mère. Reconnue saine d'esprit, elle est jugée puis inculpée et transférée dans une maison fermée californienne pour mineures.
Une équipe composée d'un inspecteur, Fred Mc Lean, un enquêteur du bureau du procureur, Jay Newell et du substitut, Jeoffrey Robinson, restée convaincue de l'innocence de la jeune fille, reprend l'enquête du départ et, à force d'abnégation et de nombreux efforts, découvrira un abominable et inimaginable complot où se mêlent horreur et manipulation.

Mon avis :

L'univers, dans lequel évoluent les protagonistes de cette histoire véridique, est cossu, alors que tous sont issus des quartiers pauvres et ont eu des jeunesses difficiles parmi des familles nombreuses.
Brown, lui, a réussi et fait vivre une cour composée de sa famille, de sa belle famille et même de ses précédentes épouses.
L'homme aime les jeunes filles adolescentes et s'en désintéresse dès lors qu'elles sont enceintes. Il est obsédé par le sexe à la frontière du priapisme et accumule les exploits amoureux.
Ceux de sa cour lui sont entièrement dévolus et obtempèrent au petit doigt levé.
L'argent est omniprésent, les maisons se suivent, les meubles et les voitures aussi.
Le climat est terriblement malsain. La manipulation fait partie intégrante de la vie de David Brown. C'est son élément, il s'y meut comme un poisson dans l'eau.
Il ne faudra pas longtemps à ce sociopathe pour commettre les délits les plus abjects, les plus horrifiques pour arriver au seul but qu'il se soit jamais fixé dans la vie, sa vie : son seul et unique bien être.
Le substitut du procureur, Robinson, aura les mots justes pour définir cette abominable affaire : luxure et cupidité.

Pour raconter cette horreur, Ann Rule utilise un style mécanique, plus près du rapport de police que du roman. Comparable aux minutes de procès: date, heures, lieux, faits. L'écriture pourrait s'avérer ennuyeuse, ce qui n'est pas le cas. Au contraire ce côté journalistique entraine plus qu'il ne rebute. La lecture est aisée, prenante, plaisante et le livre se lit très vite.
Un bon bouquin pour une sale histoire.



David Arnold BROWN, le phénix.

4,5/5

B
avatar
Bernard

Nombre de messages : 3675
Age : 73
Location : 94160 Saint-Mandé
Date d'inscription : 28/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ann RULE (Etats-Unis)

Message  Shan_Ze le Jeu 27 Mai 2010 - 21:19

Je suis plus thriller que policier. Ca me dit bien même si ça n'a pas l'air joyeux. Je le note en attendant qu'il apparaisse dans le catalogue de la bibliothèque (...ou qu'une suggestion l'aide à en faire partie) Merci Bernard.
avatar
Shan_Ze
Admin

Nombre de messages : 7846
Age : 35
Location : Lyon/France
Date d'inscription : 26/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ann RULE (Etats-Unis)

Message  Bernard le Jeu 27 Mai 2010 - 21:54

De rien Shan_Ze. Merci de ton intérêt;

B
avatar
Bernard

Nombre de messages : 3675
Age : 73
Location : 94160 Saint-Mandé
Date d'inscription : 28/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ann RULE (Etats-Unis)

Message  Lisalor le Mar 20 Juil 2010 - 16:10

Une petite fille trop gâtée - Ann Rule



Sur ses photos de mariage, la frêle Pat pose au côté de Tom telle une ravissante Scarlett. Elle rêve de plantations, de jardins de roses et de réceptions chics dans les résidences huppées d'Atlanta. Deux mois plus tard, tous ses espoirs sont réduits à néant : son bel époux est accusé d'avoir sauvagement assassiné ses propres parents

Mon avis : Que dire d'Ann Rule ? C'est un écrivain qui relate des histoires vraies et qui a tendance à donner des faits bruts et peu romancés ce qui donne au livre bien souvent un rythme chaotique et assez difficile à lire. Pourtant ses enquêtes sont relativement intéressante mais souvent traînent en longueur avec des données très voir trop détaillées, ce qui tue un peu l'histoire. On a l'impression qu'elle nous fait plus une liste de rapports qu'un livre romancé. Je comprends que certains lecteurs ont du mal à la lire. Mes avis différent du bon au moins bon avec l'ensemble des ses livres.

En ce qui concerne Une petite fille trop gâtée, j'ai passé un bon moment de lecture et je n'ai pas trop ressenti cet effet.

Ce livre reste assez effarant : Patricia avait tout pour être une petite fille normale dans un foyer aimant (même trop) où elle est choyée, chouchoutée mais elle devient au fil de sa vie une tortionnaire et une manipulatrice des plus vils, une meurtrière qui saura se faire passer pour un être malade sans défense. Le plus choquant c'est que tout le monde lui donnerait le bon dieu sans confession.

Une saga où on préservera la famille coute que coute malgré les fresques grandissantes de Pat.

Un livre divisé en plusieurs parties, la vie de Pat nous est racontée par différentes personnes au fil du temps. Ceux qui la soutiendront tout au long de sa vie et ceux qui n'auront de cesse de s'opposer à elle bien souvent au détriment de leur santé physique et psychique.

Un livre très intéressant et j'ai suivi avec intérêt les turpitudes de Patricia en me demandant souvent qui allait l'arrêter et mettre fin à ses agissements.
avatar
Lisalor

Nombre de messages : 310
Age : 47
Location : Auvergne/France
Date d'inscription : 16/02/2009

http://lisalor.loulou.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ann RULE (Etats-Unis)

Message  Bernard le Mar 22 Nov 2011 - 15:46

Un tueur si proche



Le livre de poche - 2002 - 540 pages


Résumé :

Ann Rule et Ted Bundy se sont rencontrés au Centre d'Aide d'Urgence (CAU) de la ville de Seattle en 1970. C'est le parcours de cet homme, tueur en série, dont le nombre de victimes, toutes des femmes, est inconnu, depuis sa rencontre jusqu'à sa mort, sur la chaise électrique en 1989, que Rule raconte.

Mon avis :

Il aura fallu du temps avant que Ann Rule accepte la culpabilité de Bundy dans plus de 36 homicides, tous les plus horribles les uns que les autres. Bundy a qui la question est posé par un inspecteur sur le nombre de ses victimes, estimé à 36, répondra qu'en ajoutant un chiffre on ne serait pas loin du compte. Oui mais comment cet ajout : 36 + 1, soit 37, 1 devant 36, soit 136 ou 1 derrière 36, soit 361 ? Le mystère demeurera, le chantage au sursis n'ayant pas été accepté par la cour suprême de Floride ou il sera, finalement, exécuté. Donnant, donnant, je vous communique le nombre et les endroits et vous commuez ma peine en réclusion à perpète. L'opinion voulant une exécution et le gouverneur d'un état où la peine de mort est appliquée, du moins à l'époque, n'appliquant pas de sursis, les meurtres resteront, pour une part, inconnus et les victimes ne trouveront pas de digne sépulture, les familles, quant-à elles restant dans l'expectative et l'attente.
Il s'agit de la vie d'un monstre génial, certes, cultivé, propre sur lui, beau, intelligent, charmant, parfois dévoué, mais un monstre quand même et malgré l'incertitude développée par Rule, à aucun moment, je n'ai eu de pitié pour un tel homme, qui n'a ni regretté, ni avoué ses crimes.
Les victimes, des belles filles, pleines de sève, à l'aube de leur vie, ont été plus sauvagement abattues que du bétail dans un abattoir, abandonnées là où elles ne risquaient pas d'être trouvées, dans ce but, en toute conscience, d'éviter la justice des hommes. Bundy fut une ordure, laissant des cadavres aux charognards et prédateurs, allant jusqu'à jeter un corps dans une bauge où les cochons l'ont nettoyé ne laissant que des os non identifiables.
L'homme Bundy est né sans père et sans autre reconnaissance que celle de sa mère qui n'a pas crû bon de lui donner un prénom, longtemps il considérera cette femme comme sa soeur et ses grands-parents comme ses parents.
La terre se serait écroulée sous ses pieds lorsqu'il connaîtra cette vérité qui, pour certains experts psychiatres serait le détonateur de sa folie. Pour d'autres, la rupture, brutale, d'avec la première et, peut-être, seule femme qu'il a aimée, rupture du fait de cette dernière, aurait engendré cette folie meurtrière.
-Je ne suis pas un Dr. Jekill, doublé d'un Mister Hyde, je suis un être sain et conscient, innocent de ce dont on m'accuse.
Déclaration dont il fera un leitmotiv lors de son (ses) procès.
Il est édifiant de savoir que ses coups étant si bien préparés et prémédités que des preuves auront toujours manqué pour le traîner devant un tribunal et, les deux reprises où il fut arrêté, le furent pour des banals manquements au code de la route.
Par la suite, habitué, certainement, à passer au travers des services de police, il lèvera sa garde et sera reconnu par plusieurs témoins oculaires dont, notamment, des femmes ayant réchappé à sa folie, lesquelles, cependant, resteront marquées à vie, dans leur chair et dans leur psychisme, devant ce qui faillit leur arriver.
Bundy fut un personnage exécrable, menteur, manipulateur, calculateur, schizophrène, enjôleur, dénué de conscience et de sens commun, il tuait comme d'autres jouent aux courses, banalement pour assouvir des pulsions incontrôlables dont il niera jusqu'à l'existence.
Il deviendra insultant, jettera ses avocats comme des kleenex, les reconnaitra incapables et demandera des révisions de procès par faute de cette incapacité à le défendre, allant jusqu'à assurer sa propre défense. Il tiendra tête aux juges auxquels il déclarera ne point les craindre, ni eux, ni leur justice.
Après avoir tenté de sauver sa peau par tous les moyens mis à sa disposition par la justice américaine, il sera exécuté en Floride, le 24 janvier 1989.
Ann Rule nous présente ce monstre comme un garçon affable, attentionné, courtois, fort intelligent et brillant. Il l'accompagne à sa voiture après leur travail commun de bénévolat au CAU, attendant son départ pour s'assurer qu'elle ne risquait plus rien de fâcheux. Cette dualité, ce dédoublement de la personnalité ne se révélera au yeux de l'auteure qu'au moment où il n'était plus possible de nier l'évidence. De 1970 à 1989, Rule restera en contact avec Bundy et je peux comprendre qu'elle ait subi un choc devant cette réalité diamétralement opposée à celle qu'elle à sue, vue et connue de ce type infâme en fait. Je ne lui jetterai pas la pierre, simplement, à aucun moment, je n'ai fait dans le misérabilisme de bas niveau, dans la sensiblerie de caniveau, rien, non aucune excuse à mes yeux !
Contrairement à son habitude, l'auteure, ancienne flic, n'écrit pas, ici, à la manière d'un rapport de police, ce qui lui est, généralement, reproché. L'écriture est simple, déliée, claire, précise et lisible. Le schéma du bouquin est entraînant pour le lecteur dans l'histoire, il permet de s'y installer, sans bruit, confortablement : chapitres bien ficelés, histoire ordonnée, faits parfaitement relatés et pudeur dans les descriptions des exactions, Rule va jusqu'à prévenir son lectorat du risque à lire certains passages particulièrement violents.
En conclusion, pour un thème aussi difficile à relater, à conter, on peut dire que l'auteure s'en sort honnêtement, voire avec mention. Ce livre n'est pas désagréable à lire si on occulte la personnalité de ce boucher que fut Bundy.
Il est, évidemment, impossible de ne pas faire un parallèle avec Le chant du bourreau de Norman Mailer narrant l'histoire de cet autre tueur, fusillé, Gary Gilmore (les deux assassins ont "fréquenté" la même prison sans, cependant, se rencontrer). Pour ce qui me concerne, ayant lu les deux, je ne choisirai pas entre l'un et l'autre.

4/5
B
avatar
Bernard

Nombre de messages : 3675
Age : 73
Location : 94160 Saint-Mandé
Date d'inscription : 28/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ann RULE (Etats-Unis)

Message  cookie610 le Mer 11 Juil 2012 - 8:42

Un tueur si proche

Note : 5/5 coeur coeur coeur

Résumé
: Le livre retrace la vie du tueur en série Ted Bundy, qui a agressé, violé, tué ou tenté de le faire plus d'une centaine de jeunes femmes. Ann Rule n'est pas que sa biographe puisqu'elle l'a aussi étroitement connu, lorsqu'ils étaient tous les deux travailleurs au centre d'appel d'urgence de Seattle.

Critique : Gros coup de coeur pour moi lors de cette lecture. Ann Rule retrace méticuleusement chaque détail de cette sombre histoire. Ted Bundy est aujourd'hui l'un des tueurs en série les plus connus aux Etats-Unis, l'ampleur de ses horreurs est impressionnante. Ann Rule en dresse un portrait précis avec beaucoup d'analyse et de finesse, et pas mal de détachement aussi tout en rapellant que, vue sa position d'amie, elle manque forcément d'objectivité. Malgré tout, j'ai trouvé qu'elle s'en sortait avec les honneurs, n'oubliant aucun détail, racontant tout, même les choses les plus sordides de cette histoire. L'essentiel porte sur comment Ted Bundy, étudiant assez beau gosse et à l'aise avec la gente féminine, a pu se livrer à de telles extrémités ? C'est près de 20 ans d'horreurs, de meurtres, de cavales et d'évasions, de procès et de recours en justice qui sont racontés dans ce livre. Personnellement, cette lecture m'a fait froid dans le dos parfois (le passage de la sororité notamment est terrible à lire), principalement du fait que je sais pertinemment que c'est totalement vrai, que cet homme a bel et bien existé et qu'il a bel et bien fait tout ce qui est raconté. Le livre est assez long (plus de 500 pages) et malgré quelques répétitions que l'on pardonne volontiers à l'auteur, les pages défilent toutes seules. Bref, une lecture que je vous recommande vivement si le sujet peut vous intéresser.

avatar
cookie610

Nombre de messages : 4860
Age : 28
Location : Lyon
Date d'inscription : 28/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ann RULE (Etats-Unis)

Message  Awara le Dim 12 Mai 2013 - 15:35

ET NE JAMAIS LA LAISSER PARTIR
Ann Rule
Traduit de l’anglais ( Etats-Unis ) par Emmanuelle Farhi et Jean-Pascal Bernard
Livre de Poche – 2003 - 540 pages.

Le livre d’Ann Rule n’est, hélas, pas un roman mais uneenquête précise sur un meurtre commis sur la personne d’Anne-Marie par Thomas Capano, « homme réputé brillant, cultivé, éloquent, doué et charmant » qui a s’est révélé être « un esprit coléreux, sinistre, manipulateur, et machiavélique » selon les termes du Président du tribunal. L’idée de toute puissance qui l’habite s’est orientée au cours de sa vie de manière positive : il aidé des personnes faibles ou en difficulté, mais quand cet homme qui se croyait au-dessus des lois et manipulait tout le monde, aussi bien les hommes politiques que ses maîtresses, sa volonté de tout contrôler pouvait l’a mené à inventertoutes sortes de punitions et même envisager le meurtre. Lui qui entretenait plusieurs liaisons en même temps avait un rapport pervers à la fidélité de ses maîtresses, mais surtout ne supportait pas qu’elles puissent échapper à son pouvoir ou le quitter.

Anne-Marie Fahey, la trentaine, a passé son enfance et sa jeunesse dans un contexte familial difficile ; Elle croit trouver dans cet homme de cinquante ans, l’appui et la solidité qui lui ont fait défaut. Mais progressivement elle ne supporte plus la double vie qu’il lui fait mener ainsi que son autoritarisme. Elle tente de mettre fin à cette liaison, d’autant plus qu’elle est tombée amoureuse d’un homme avec lequel elle espère se marier et fonder une famille. A partir du moment où il sent que sa maîtresse lui échappe, il va la harceler et, devant son refus de lui revenir, mettre sur pied une machination machiavélique et programmer de sang-froid l’assassinat d’Anne-Marie

A la lecture de ce livre on ressent l’oppression qui monte et l’étouffement que Tom Capano fait régner autour de lui.Cette histoire se lit facilement, comme un thriller. Cependant on a froid dans le dos quand on sait que ce récit n’est pas un roman mais une horrible réalité. Ann Rule qui a travaillé pour la police, raconte
l’enquête pas à pas. En même temps elle dévoile progressivement la personnalité perverse de Tom Capano et dissèque tous les points sombres de sa personalité. Ce livre est une excellente étude de ce type de comportement pathologique.


On découvre en arrière-fond l’état du Delaware? proche de Washington, dont les hommes politiques sont liés de près ou de loin au pouvoir fédéral.
Toutefois, je crois que l'écriture aurait pu être plus travaillée, le récit aurait gagné en force.

Merci Cyrielle d'avoir mis ce livre à voyager.


Note : 4,5/5

_________________
avatar
Awara

Nombre de messages : 4415
Age : 73
Location : PARIS
Date d'inscription : 03/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ann RULE (Etats-Unis)

Message  cookie610 le Lun 3 Juin 2013 - 14:22

Un coeur trop lourd

Note : 4/5

Résumé : Ann Rule retrace l'histoire d'un fait divers qui a marqué l'Amérique : Lyisa tue son mari dans un camping de l'Oregon, à l'automne 2000. Cas de légitime défense ? Femme battue ? Une meurtrière dépeinte comme une figure angélique, un mort qui passe pour un monstre à abattre... Entre les partisans de l'une et de l'autre, Ann Rule démêle l'écheveau de mensonges, d'ambitions et de trahisons qui conduisit à une tragédie insensée.

Critique : J'aime beaucoup la façon qu'Ann Rule a de décrire les faits divers qui ont marqué l'actualité aux USA. Le style est presque journalistique, très détaillé, fourmillant de pleins d'informations. Elle nous rend bien compte des sentiments, des états d'esprit, des psychologies des personnages principaux. L'histoire est passionnante, ça fait frissonner de penser que c'est vraiment une histoire vécue. Le livre m'a un peu moins transporter que Un tueur si proche, notamment parce que l'histoire est moins symbolique, mais j'ai tout de même passer un super moment de lecture.
avatar
cookie610

Nombre de messages : 4860
Age : 28
Location : Lyon
Date d'inscription : 28/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ann RULE (Etats-Unis)

Message  odilette84 le Mer 26 Juin 2013 - 20:55

ET NE JAMAIS LA LAISSER PARTIR

je ne crois pas avoir déjà lu ce type de roman ou plutôt affaire réelle romancée...
J'avoue qu'après avoir été accrochée, à la moitié du livre, je me suis lassée car il ne se passait plus rien, j'avais l'impression de tourner un peu en rond ...
Je retenterai l'expérience avec un eutre titre pour me faire une meilleure idée et savoir si c'est la manière de raconter ou le sujet qui ne m'a pas accrochée.
Désolée Cyrielle, mais merci quand même pour ce prêt

_________________
résister c'est exister

avatar
odilette84

Nombre de messages : 2261
Age : 54
Location : Provence
Date d'inscription : 28/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ann RULE (Etats-Unis)

Message  dodie le Ven 1 Mai 2015 - 16:17

Et ne jamais la laisser partir




Dans ce récit, inspiré d'un fait divers réel, Ann Rule nous raconte la disparition en 1996 de Anne-Marie, jeune femme de trente ans, proche collaboratrice du gouverneur de l'état du Delaware,  l'enquête puis le procès qui en découlèrent.
Ann Rule nous dévoile étape par étape les protagonistes de cette affaire qui sont issus principalement de deux familles les Fahey et les Capano.
Le style est très épuré et s'apparente à celui d'un chroniqueur judiciaire. 
Tout est très détaillé: l'histoire des deux familles, la jeunesse des principaux personnages puis évidemment les évènements, l'enquête avec les témoignages divers et variés et enfin toutes les minutes du procès.
Pour être honnête, j'ai du m'accrocher au début pour poursuivre ma lecture: le style journalistique, les descriptions des personnages, les évènements relatés par diverses personnes et donc l'impression de répétition. 
Mais j'avoue ne pas regretter d'avoir persévéré: l'auteur nous fait vivre cette enquête de l'intérieur comme si nous étions nous-même acteurs de cette histoire. Au fil du récit, elle approfondit l'étude de la psychologie des personnages et leur description est telle qu'il nous semble les connaître vraiment.
Alors certes le récit est lent mais l'atmosphère devient de plus en plus oppressante.
Une lecture très intéressante au final.
Ma note 4/5
avatar
dodie

Nombre de messages : 4846
Age : 55
Location : France
Date d'inscription : 11/04/2009

http://dodiecuisine.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ann RULE (Etats-Unis)

Message  cookie610 le Mer 29 Juil 2015 - 15:03

Ann Rule est décédée le 26 Juillet 2015. Elle avait 84 ans.
avatar
cookie610

Nombre de messages : 4860
Age : 28
Location : Lyon
Date d'inscription : 28/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ann RULE (Etats-Unis)

Message  Awara le Mer 29 Juil 2015 - 21:50

Merci Cookie pour cette info; j'avais beaucoup apprécié Et ne jamais la laisser partir.

_________________
avatar
Awara

Nombre de messages : 4415
Age : 73
Location : PARIS
Date d'inscription : 03/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ann RULE (Etats-Unis)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum