Larry BROWN (Etats-Unis)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Larry BROWN (Etats-Unis)

Message  gallo le Mer 3 Déc 2008 - 19:27

De : Lhisbei (Message d'origine) Envoyé : 24/05/2005 22:32


Larry Brown est né à Oxford dans le Mississippi. Pompier pendant seize ans, il a décidé en 1990 de se consacrer entièrement à l'écriture. Rapidement reconnu comme un grand romancier (en témoignent les nombreux prix reçus, tel le Southern Book Critics Circle Award For Fiction en 1992), il construit une œuvre fortement inspirée par William Faulkner. Ses livres (Joe, Sale Boulot)...), tournent autour du bien et du mal, de la tentation, du sacrifice et de la rédemption.
Larry Brown est décédé en novembre 2004.

Un dossier complet sur l'auteur sur ce site http://livres.telerama.fr/edito.asp?art_airs=M0504251116154

Pour finir de faire de la pub voici une bibliographie (je ne sais pas si elle est complète)
Livres en français :
Sale boulot
Joe
Père et fils
Dur comme l'amour (recueil de nouvelles dont est tirée 92 jours)
Livres en anglais :
Facing the Music (nouvelles, 1988)
Dirty Work (1989)
Big Bad Love (1990)
Joe (1991)
On Fire (récit, 1993)
Father and son (1996)
Fay (2000)
Billy Ray's farm (2001)


De : Lhisbei Envoyé : 24/05/2005 22:49
Larry BROWN - 92 jours
Folio - 142 pages

Ce livre raconte 92 jours de la vie de Leon Barlow, un écrivain fauché du Mississipi . Leon n'a pas la vie facile. Ses nouvelles, qu'aucun éditeur n'accepte de publier, débordent de ses tiroirs. Il vient de divorcer de Marylin qui l'empêche de voir leurs deux enfants tant qu'il ne paie pas la pension alimentaire qu'elle lui réclame et qu'il n'a bien sur pas les moyens de lui verser. La vie de Leon n'est pas très jolie à voir : alcool, cigarettes et virées sordides avec les copains. Leon tient à sa liberté et poursuit son rêve de devenir écrivain mais cette liberté a un prix : solitude, souffrance et desespoir sont les compagnons du quotidien de Leon.

92 jours est un texte dur. Le style de l'auteur est brut, cru parfois, sans artifices ni effets de style. La vie de Leon est glauque, sordide. Il n'y a ni optimisme ni pessimisme dans ce récit, seulement la dure réalité de la vie. L'écriture vous prend au tripes et ne tombe jamais dans le pathos. C'est un vrai coup de coeur ce livre que j'ai envie de partager avec vous.
5/5


De : teddyteddy_nounours Envoyé : 10/06/2005 16:02

92 JOURS DE LARRY BROWN

Mon avis:

Ce livre m'a fait passer un bon moment. Ce n'est pas le genre de livre qui me plaît le mieux, je le trouve trop négatif et surtout énormément de bière. Dans cette histoire, Léon, futur écrivain, a l'air de se contenter de sa vie de looser. C'est vrai, il attire tous les problèmes à lui, mais quand il a une ouverture il ferme les yeux. Tout n'est pas négatif, mais actuellement il n'est pas dans mes préférés, mais pas dans les nuls non plus. Désolé, j'ai besoin de positif.

Teddy
-------------------------------
De : teddyteddy_nounours Envoyé : 30/06/2005 23:03
Larry Brown et son 92 jours me tracasse depuis 20 jours.
Ce que je trouvais négatif c'est transformé en leçon de vie ,
c'est à dire en positif. Donc ma note passe à 3,3 /5
Teddy



De : Papiillon_vole Envoyé : 27/06/2005 00:08

92 jours de Larry Brown

Folio – 2001 – 136 pages.

Du sang, de la sueur et des larmes, c'est ce que Churchill avait promis aux anglais pendant le Seconde Guerre mondiale. Et c'est ce que vous trouverez dans ce petit roman de Larry Brown.

Leon Barlow vit au fin fond du Mississipi. Il est écrivain, ou du moins il essaie, mais aucun éditeur n'a encore accepté la moindre de ses nouvelles. Sa femme l'a quitté , il ne voit plus ses gosses et il n'a plus une tune. Entre deux petits boulots alimentaires, il écrit, il écrit et il écrit encore. De temps en temps il fait une virée avec ses potes et se noie dans la bière. Leon Barlow n'est sûr de rien dans cette vie, sauf d'une chose : son talent d'écrivain. Alors il s'acharne sur la page blanche pendant que le vie (ou plutôt la mort) s'acharne contre lui. Heureusement, l'écriture va le sauver, parce que pour Leon écrire est une drogue, une impérieuse nécessité, une croisade contre l'adversité.

J'adore les romans où l'écrivain se met en scène, nous livrant la difficulté d'écrire, le doute face à la page blanche, la peur de n'être pas reconnu en tant qu'écrivain… C'est pourquoi j'ai tout de suite aimé ce personnage. La vie est dure pour Leon dans ce coin du Mississipi, alors les histoires qu'il écrit sont noires. C'est un homme simple mais qui croit en la littérature en tant que remède à la difficulté d'être, en tant que transcendance du quotidien, de la peur, de la mort. Leon Barlow et Larry Brown proclament que la littérature n'est pas seulement une aimable distraction, mais parfois une question de vie ou de mort.

Ma note : 5 / 5


De : la-grande Envoyé : 07/07/2005 03:08
92 jours

Je dois dire d'emblée que j'aime ce genre de récit - un personnage torturé, complètement défoncé, qui semble sans aucune ambitions et qui sait ce qu'il veut faire mais s'y prend très mal pour y arriver.

Comment ne pas ressntir de la pitié pour cet homme qui a tout laissé tomber et qui a tout perdu pour écrire... c'est le besoin ultime de vouloir vivre de son art tout en ayant peur de voir son rêve de réaliser et le besoin de s'abandonner ici dans l'alcool afin d'oublier sa misère...

C'est pas mal puissant

Note: 4.75/5


De : Lhisbei Envoyé : 11/07/2005 22:57

Larry BROWN - Dur comme l’amour
Folio 316 pages

Dur comme l’amour est un recueil de nouvelles divisé en trois parties. La 1ere partie regroupe 8 courtes nouvelles de qualité inégale. Le thème principal est l’amour où plutôt le désamour et le manque d’amour. Les héros ont tous le même profil : des gars paumés du Mississipi, pauvres et malheureux, qui boivent trop de bière, conduisent des pick-up, sortent le soir, fréquentent des bars mal famés et ne récoltent que des ennuis. Il sont malheureux, n’ont pas de femmes ou les ont perdues. Dans ces nouvelles ma préférence va à Vieux soldats qui évoque le désespoir d’anciens combattants dont la guerre à totalement brisé la vie et L'’apprentie qui nous conte comme l’obsession d’une femme de devenir écrivain l’éloigne peu à peu mais définitivement de son mari. Toutes ces nouvelles sont écrites à la première personne et le narrateur est toujours l’homme qui souffre.
La 2eme partie n’est constituée que d’une seule nouvelle intitulée Discipline. Il s’agit d’une scène de type pièce de théâtre, un dialogue en fait entre un procureur et un écrivain lors de son procès. Un procès très particulier qui a lieu dans une prison spéciale. Je n’en dit pas plus car cela gâcherait le plaisir de la découverte et amoindrirait la tée en tension des lecteurs. C’est puissant, effrayant et très bien écrit.
La 3eme partie est elle aussi constituée d’une seule nouvelle. Il s’agit de 92 jours déjà évoquée plus haut dans la discussion. Cette nouvelle reste et restera ma préférée recueil.
Larry Brown a du talent c’est incontestable pourtant je n’ai pas ressenti un coup de cœur comme pour 92 jours. Mais cela reste un excellent livre, écrit avec des tripes. C’est dur, c’est triste, c’est noir, c’est la vie. 4,5/5


De : Cocotte8017 Envoyé : 10/10/2005 21:52

Larry Brown - 92 jours

La vie de Leon Barlow n'est pas des plus réjouissante. Divorcé depuis peu, Leon entretient une relation tendue avec son ex-épouse et voit rarement ses deux enfants. Écrivain dont les ouvrages sont refusés par les maisons d'édition, Leon noie son désespoir dans l'alcool.
J'ai un avis mitigé sur ce court récit. D'un côté, c'est une histoire qui se lit d'une traite, on s'imprègne de la misère et du désespoir de cet homme qui souhaite à tout prix vivre de son art. C'est d'ailleurs cette misère constante sans espoir qui m'a rebuté quelque peu. Je comprends que l'auteur dépeint la réalité de bien des hommes, mais le malheur de Leon Barlow ne m'a pas touché autant que je m'y attendais. J'ai toutefois apprécié le style de l'auteur, direct sans artifice, mais efficace pour rendre l'état d'esprit du personnage. Bref, un sujet bien traité, mais qui ne fait pas partie de mes préférés.

Ma note : 3,5/5


De : Shan_Ze Envoyé : 24/10/2005 22:56

L'usine à lapins de Larry Brown

Tranches de vie entremélées, choisies du quotidien de quelques personnes, de milieux différents avant les fêtes de Noël à Memphis (Usa). On découvre avec humour, oscillant entre brusquerie et douceur, amour et violence, les vies quelque peu chaotiques de chacun. Les problèmes d'érection d'un septuagénaire, une livraison de viande surgelée qui tourne mal... Ces petites histoires qui, de fil en aiguille, nous en dévoilent d'autres, toutes aussi touchantes.

Note 4/5


De : odilette84 Envoyé : 20/11/2005 17:54
univers très dur pour
92 jours
j'aimerais lire d'autres livres de cet auteur, pour me faire une meilleure idée de son monde.
J'ai aimé ce petit livre très vite lu et d'un style fluide.
ma note 3.5/5


De : Stephermanicus Envoyé : 27/11/2005 13:08
LArry Brown - 92 jours,
Voila je suis sans doute le dernier sur la liste du LV. ALors je vais posté mon avis...
J'ai adoré ce livre ! Je trouve le résumé de Cuné très fort ! et très proche de ce que je ressens... Aucun espoir de s'en sortir, aucune motivation de s'en sortir.... Bref ca peut paraître très déprimant mais au contraire, ca nous pousse a apprécier la vie
4,5/5
Steph
avatar
gallo

Nombre de messages : 2598
Location : Pays-Bas
Date d'inscription : 29/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Larry BROWN (Etats-Unis)

Message  Mousseline le Lun 6 Sep 2010 - 1:06


Joe coeur coeur coeur

(Gallimard/Folio, 2003, 142 pages)

Il y a la famille Jones qui sont partis du Texas, à pied, pour venir s'installer au Mississippi. Ils sont tombés sur une vieille cabane dans la forêt et s'y sont installés. Il y a Wade, le père, la mère plutôt timbrée, et les enfants, deux filles et un garçon. Gary, le garçon, ramasse des canettes vides avec le père, pour se faire de l'argent. Le père est brutal et vulgaire, un pas grand chose, un dégoutant. Pathétique.

Quelle vie de misère! En fait c'est plus que de la misère c'est l'horreur. Au début, je croyais qu'on était vers les années 30, une période de grande pauvreté. Mais non! Installés dans le confort de la vie moderne, on oublie souvent qu'il y a des gens qui souffrent, des enfants surtout.

Et puis il y a Joe, il ramasse chaque matin des journaliers, des noirs qui travaillent pour lui, dans la forêt. Sa femme l'a laissé. Il boit trop.

Gary et Joe vont se rencontrer. Gary, on a envie de le prendre dans ses bras et d'en prendre soin. Et Joe, on voudrait qu'il boive un peu moins et qu'il profite mieux de la vie.

Chaleur, alcool. Camionnette avec la glacière de bières. Mais aussi une belle histoire d'amitié.

Je ne sais pas pourquoi ce livre est édité dans la collection "folio policier" car ce n'est pas du tout un roman policier. C'est un roman noir par contre mais avec beaucoup de tendresse, de sensibilité et de coeur.

C'est la première fois que je lis Larry Brown. Toute une claque ce roman. C'est très fort. Quel auteur! Un style percutant. Dire que j'aurais pu passer à côté, après tout on n'en parle pas tant que ça sur le net. Je me retiens de ne pas commander immédiatement tous les livres de Larry Brown, à cause de ma PAL. Mais ça viendra, je veux lire tout Larry Brown. J'ai accroché totalement.

Bref, un excellent roman! Je le suggère à tous. Avec tous ces excellents romans que je n'ai pas encore lus, ça ne sert à rien de courir après les nouveautés de l'automne.

Note : 4,75/5


L'histoire se déroule dans la région d'Oxford / Tupelo.


Un de mes projets futurs de voyage c'est de faire le Sud : Louisiane, Alabama, Mississippi, Tennessee...

_________________
Mousseline

Magasin général tome 2 : Serge de Loisel et Tripp et L'île des chasseurs d'oiseaux de Peter May



"Happiness is only real when shared." (Christopher McCandless)
avatar
Mousseline
Admin

Nombre de messages : 4359
Date d'inscription : 24/10/2008

https://sites.google.com/site/lauteursamericains/home

Revenir en haut Aller en bas

Re: Larry BROWN (Etats-Unis)

Message  Shan_Ze le Jeu 9 Sep 2010 - 14:54

Merci Mousseline ! Je note Joe, j'avais beaucoup aimé L'usine à lapins.
Fay me tente aussi.
avatar
Shan_Ze
Admin

Nombre de messages : 7407
Age : 34
Location : Lyon/France
Date d'inscription : 26/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Larry BROWN (Etats-Unis)

Message  odilette84 le Ven 10 Sep 2010 - 17:55

j'ai bien noté aussi

_________________
résister c'est exister

avatar
odilette84

Nombre de messages : 2261
Age : 52
Location : Provence
Date d'inscription : 28/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Larry BROWN (Etats-Unis)

Message  Mousseline le Ven 10 Sep 2010 - 22:30

Ça m'a vraiment donné le goût de lire tout ce qu'a écrit Larry Brown. Il y a des livres qu'on aime énormément... mias ici c'est aussi pour moi un coup de foudre pour l'auteur.

_________________
Mousseline

Magasin général tome 2 : Serge de Loisel et Tripp et L'île des chasseurs d'oiseaux de Peter May



"Happiness is only real when shared." (Christopher McCandless)
avatar
Mousseline
Admin

Nombre de messages : 4359
Date d'inscription : 24/10/2008

https://sites.google.com/site/lauteursamericains/home

Revenir en haut Aller en bas

Larry Brown Etats unis

Message  clarize le Mar 21 Juin 2016 - 8:54

Joe  de Larry Brown,



Je suis passée à coté de ce livre si souvent sans l'acheter et avec sa réédition je me suis décidée , c'est un petit bijou.
Vous direz que c'est encore une histoire pauvres petits blancs mais c'est une très belle histoire.

5/5 coeur coeur coeur

_________________

Challenge US : 10/50
avatar
clarize

Nombre de messages : 2590
Location : FRANCE
Date d'inscription : 09/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Larry BROWN (Etats-Unis)

Message  Chantal le Mar 21 Juin 2016 - 9:04

Je le note alors Clarize ! Very Happy C'est pour quel état ?
avatar
Chantal

Nombre de messages : 2223
Location : France
Date d'inscription : 22/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Larry BROWN (Etats-Unis)

Message  clarize le Mar 21 Juin 2016 - 10:27

Le Mississipi Chantal  Smile

_________________

Challenge US : 10/50
avatar
clarize

Nombre de messages : 2590
Location : FRANCE
Date d'inscription : 09/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Larry BROWN (Etats-Unis)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum