Myriam BEAUDOIN (Canada/Québec)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Myriam BEAUDOIN (Canada/Québec)

Message  Mousseline le Lun 27 Oct 2008 - 5:12

De : Houppelande (Message d'origine) Envoyé : 2008-02-08 19:44

HADASSA de Myriam Beaudoin

2 histoires s'entrecoupent dans ce livre. Premièrement, une jeune femme, québécoise "de souche", francophone, obtient un contrat pour enseigner dans une école pour filles juives hassidiques, dans le quartier montréalais d'Outremont . Elle ne doit pas parler de sa vie, de sa famille, de Noel et les petites ne sont elles n'ont plus pas supposées donner des détails sur la vie des juifs à cette goya. Évidemment, les petites de 11 et 12 ans en disent plus qu'elles ne devraient et lentement, Alice, l'enseignante, apprend à découvir cet univers.
En parralèle, on découvre Jan, immigrant polonias installé dans le Mile End (quartier montréalais juste à l'est d'Outremont, les deux quartiers étant séparés pas l'Avenue Du Parc) depuis quelques mois. Il travaille dans une épicerie, où il remarque une cliente, juive hassidique...

Magnifique livre, l'écriture de Myriam Beaudoin est parfaite, juste assez poétique, sans tomber dans les fioritures exagérées. L'histoire quant à elle est très touchante, on décrouvre un univers où peu ont pu entré, celui des juifs hassidiques. Il aurait été facile pour l'auteure de tomber dans la critique ou la caricature de ces gens, mais non, aucun jugement n'est posé. C'est un livre court (197 pages) et on voudrait que ça dure, il est difficile de quitter l'univers de toute ces petites écolières, dont la petite Hadassa.

Bref, un coup de coeur!

5/5

Houppelande




De : Profgéo Envoyé : 2008-09-15 19:06

Hadassa Myriam Beaudoin Lemeac

Résumé:
Alice est engagée comme professeur dans une école juive hassidique. Elle y enseigne tous les après-midi à une vingtaine de petites filles ayant à part elle très peu de contact avec l'extérieur. Vivant comme dans un cocon, refermé sur elles-mêmes, les petites vont pourtant s'ouvrir à autres choses au contact de leur enseignante, particulièrement grâce à la lecture dont Alice nourrira la passion à grand sac emprunté à la librairie. En parallèle, naît une passion entre un immigré polonais habitant dans une épicerie tout près du quartier juif et une jeune hassidim mariée, mais qui sous ses airs de parfaite soummission, ne sait pas quelle est sa voie.

Critique:
J'ai trouvé que le livre manquait de profondeur. Les parties où Alice fait découvrir la littérature jeunesse à ses élèves sont très intéressantes, ainsi que celles où elles lui parlent de leur monde. Par contre, la relation entre Jan et Deborah m'a semblé plutôt terne, dénué de connaissance de base sur la psychologie d'une hassidim. En fait, le comportement de Déborah peut semblé assez révolutionnaire pour quelqu'un ayant son éducation et sa culture. Je n'ai pas aimé la fin, mélange de l'abandon de Hadassa envers la maîtresse qui l'a tant chérie et de la décision de Déborah. En fait, je trouve qu'il n'y a pas de fin à cette histoire, le point final ne marquant finalement qu'un appel à tourner la page pour continuer, mais sans que cela se produise. Tout de même, une belle écriture, mais j'ai eu de la difficulté à en croire le réalisme, pas à cause des événement, mais plutôt de l'impression d'écriture fantaisy du texte. Dans le même genre, j'avais beaucoup mieux aimé Lekhaim! de Malka Zippora.

Ma note: 4/5
avatar
Mousseline
Admin

Nombre de messages : 4359
Date d'inscription : 24/10/2008

https://sites.google.com/site/lauteursamericains/home

Revenir en haut Aller en bas

Re: Myriam BEAUDOIN (Canada/Québec)

Message  Philcabzi le Lun 6 Juin 2011 - 10:41

Hadassa
Ed. Leméac, 2006, 197 pages, ISBN 978-2-7609-3277-7

Ma note: 4/5

Houppelande et Prospéryne ont très bien fait le résumé!

Mon avis:
Cette plongée dans l'univers très fermé des juifs hassidiques m'a beaucoup plût. On y apprend plein de choses et surtout on comprend plusieurs comportements qui peuvent nous sembler étranges. L'écriture est très jolie, souvent pleine de poésie mais très inégale. Comme Prospéryne, je suis restée sur ma faim à la dernière page du bouquin et personnellement j'ai trouvé excessif la réaction d'Alice face à "l'abandon" d'Hadassa. Malgré ça j'ai dévoré ce court roman en quelques heures et il m'a donné envie de me plonger plus à fond dans cette culture.

_________________
Philcabzi
Ainsi qu'une journée bien remplie donne un doux dormir, ainsi une vie bien employée donne un doux mourir. Leonardo da Vinci

Ma PAL: 64 livres
Lecture du moment: Les âmes perdues de Dutch Island de John Connolly
avatar
Philcabzi
Admin

Nombre de messages : 2995
Age : 41
Location : Québec/Canada
Date d'inscription : 25/10/2008

http://latetedanslechaudron.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Myriam BEAUDOIN (Canada/Québec)

Message  Cyrielle le Lun 6 Juin 2011 - 10:45

Je le note!
avatar
Cyrielle

Nombre de messages : 7350
Age : 30
Date d'inscription : 27/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Myriam BEAUDOIN (Canada/Québec)

Message  catherine le Dim 21 Aoû 2011 - 2:50

Hadassa
197 pages
Éditions Leméac


Après, c'est impensable mais elle le fait, elle le regarde encore, c'est comme ça, c'est grave comme ça.

J'ai grandi à Outremont et ai côtoyé cette communauté à l'écart du reste du monde. Je me rappelle être entrée dans une maison, alors que le four n'avait pas été éteint et qu'il leur était interdit de toucher à quoi que ce soit d'électrique un jour de sabbat. J'ai toujours considérée cette communauté fermée avec, je dois l'avouer, beaucoup d'antipathie. En effet, je crois que tout immigrant doit faire des efforts pour s'intégrer au pays qui l'accueille, sans bien entendu oublier d'où il vient.

J'ai choisi ce livre par hasard à la bibliothèque, dans la section des livres qui ont gagné des prix (Prix littéraire des collégiens, 2007).

Et j'ai été séduite. Ce livre m'a touchée, comme si les juifs hassidiques m'avaient laissé entrer une seconde fois chez eux... une faille, une femme qui est séduite par un non-juif, un non-juif qui est séduit par une juive. J'ai beaucoup appris par ailleurs sur les habitudes, certaines coutumes... ayant lu récemment 'The Help', j'ai fait le lien entre les maid qui s'attachaient aux enfants de qui elles s'occupaient, pour ensuite être regardées de haut lorsqu'ils grandissaient. La professeure de français, dans cette école de jeunes juives, supporte difficilement d'être ignorée de ses élèves dans la rue alors qu'elles lui livrent des secrets en classe, et voit les jours de l'année défiler à grande vitesse, donc le jour de leur départ pour le secondaire, alors qu'elles auront toutes 12 ans et qu'elles auront à respecter les nombreuses règles de vies qui les empêcheront de continuer à la côtoyer... Il s'agit d'une communauté raciste et misogyne, certes, mais humaine comme toutes les autres et j'ai trouvé fascinant d'y entrer.

J'ai littéralement dévoré ce livre, j'ai aimé l'écriture, y compris les dialogues souvent en franglais. Une belle découverte et un coeur , bien que je comprenne pas du tout comment
Spoiler:
une non-juive puisse considérer la possibilité d'adhérer à une telle religion...
5/5

_________________



Lectures en cours:
The strange case of Dr Jekyll and Mr Hyde and other tales of terror de Robert Louis Stevenson
avatar
catherine

Nombre de messages : 611
Age : 40
Location : Montréal
Date d'inscription : 07/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Myriam BEAUDOIN (Canada/Québec)

Message  kattylou le Dim 21 Aoû 2011 - 12:01

cela ne va pas arranger ma pal !

_________________
Un vieux chêne en Bretagne - Louis Pouliquen
Toni Morisson - Sula 
Challenge US Plus que 5 Etats !
avatar
kattylou

Nombre de messages : 3396
Age : 52
Location : 77
Date d'inscription : 08/09/2009

http://kattyloucuis.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Myriam BEAUDOIN (Canada/Québec)

Message  Réaliste-romantique le Sam 24 Mar 2012 - 17:13

Myriam Beaudoin
Hadassa


Une jeune femme est embauchée comme enseignante de français dans une école juive hassidique de Montréal. Elle est fascinée par ces jeunes filles pour qui l’avenir est déjà tout tracé : mariage arrangé et famille nombreuse, tout en respectant la multitudes de règles de vie hassidiques strictes.

Tout Montréalais connaît de vue ces Juifs du Mile End, habillés d’une autre époque, qui regardent ailleurs lorsqu’on les croisent. Ils fascinent et dérangent par l’hermétisme de leur communauté. Le livre éclaire cette communauté, et raconte aussi la vie du Mile End et d’Outremont, où un groupe ultrareligieux côtoie des artistes et autres bohèmes. J’ai bien aimé ce récit.

4/5

le réaliste-romantique
avatar
Réaliste-romantique

Nombre de messages : 1961
Age : 41
Location : Outaouais, Québec
Date d'inscription : 30/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Myriam BEAUDOIN (Canada/Québec)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum