Joseph BOYDEN (Canada)

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

Joseph BOYDEN (Canada)

Message  gallo le Mar 2 Déc 2008 - 18:15

De : 2550Chimère (Message d'origine) Envoyé : 05/02/2007 21:28

LE CHEMIN DES AMES de Joseph BOYDEN
Ed Albin Michel/390p
Trad (anglais Canada) : Hugues Leroy


Il était une fois deux amis Elijah et Xavier deux indiens du peuple Cree qui étaient partis à la guerre là-bas en Europe dans les tranchées. Quelques années plus tard, en 1919, en Ontario, Niska une vieille indienne attend sur le quai d’une gare le retour d’Elijah l’ami de son neveu Xavier mort là-bas mais c’est bel et bien Xavier qui descend de ce train totalement méconnaissable et l’apparence d’un mourant. Durant les trois jours qu’il faut pour les ramener chez eux, chacun des deux plongent dans leurs souvenirs…

Dès le début, c’est une certitude, c’est du grand roman, le genre qui ne vous lâchera plus jusqu’à la fin et après. De l’enfer des tranchées aux forêts du Canada, le parcours de Xavier, Elijah et Niska est décrit avec talent et la tragédie qui se prépare devient de plus en plus palpable au fur et mesure que les pages tournent. Mais loin de se révéler déprimant le récit devient une célébration de la vie et contient beaucoup d’espoir pour l’avenir. Ce sont effectivement les personnages qui portent ce roman et surtout l’impact que la guerre aura sur eux :la lente et terrifiante transformation d’Elijah et la décision que devra prendre son ami et frère, décision qui le hantera jusqu’au bout, tout cela dans l’ambiance apocalyptique de la guerre. Au départ, on peut se demander pourquoi l’auteur a mêlé également les souvenirs des rites, coutumes et croyances indiennes de Niska, considérée comme une femme aux pouvoirs mystiques, à ce drame mais plus on avance et plus on comprend qu’il y a un lien entre les deux récits et que les souvenirs de Niska ne sont pas anodins. Un livre magnifique qui laisse présager que l’auteur est un futur grand.

Ma note : 5/5


De : Clochette1509 Envoyé : 15/04/2007 11:55

Le chemin des âmes - Joseph Boyden

En 1919, en Ontario, Niska, une indienne de la tribu Cree, pense venir chercher à la gare, Elijah, le meilleur ami de son neveu, parti en France, aider les troupes françaises lors de la 1ère guerre mondiale.
Ce n'est pas Elijah qui apparait, mais neveu qu'on lui avait annoncé mort au combat. Xavier a tout l'apparence d'un fantôme, il a été amputé d'une jambe et pensait également sa tante morte. Ils partent donc tous les deux rejoindre leur réserve situé à 3 jours de canoé. C'est au cours de ce voyage que Xavier va revivre ces 3 années de folie, et nous relater toutes les horreurs de cette guerre et parcourir le Chemin des âmes. (Le Chemin des âmes est un chemin qui dure 3 jours et que chaque indien parcourt avant de laisser son âme. De là où est allé Xavier, on n'en revient jamais). En parallèle, Niska raconte sa propre enfance au milieu de sa tribu, avec les rites initiatiques, les coutumes de ce peuple Cree et l'enfance de Xavier.

J'avais déjà lu des romans traitant de la 1ère mondiale, mais je ne savais pas que les Indiens avaient participé à cette guerre. D'ailleurs, hasard, on vient de célébrer, en France, les 90 ans de la victoire de Vimy ( dans le nord de la France), en présence du gouvernement canadien. Il y a un long passage sur cette bataille que seuls les Canadiens ont réussi à prendre aux allemands alors que les français et les anglais s'y étaient "cassés les dents".
Joseph Boyden relate les faits d'une manière très documentaire, et là encore, au niveau des combats, rien ne nous est épargné, et les situations sont plus que réalistes, on a presque l'impression d'entendre les obus tomber dans les tranchées. On vit avec les 2 personnages pendant 3 ans et l'on découvre alors la boucherie de cette guerre. Les hommes ne sont plus des hommes mais des machines à tuer. Ils vivent dans la boue, avec les poux, n'ont pas de nouvelles de leur famille, et on leur demande de se battre pour un pays qu'il ne connaissent absolument pas.
Les 3 personnages, Niska, Xavier, et Elijah sont très attachants, pleins de sagesse, et de qualité, mais aussi de défauts, et l'on ne peut que se sentir mortifié de voir comment la guerre a rendu ces 2 soldats.
En effet, alors qu'au début du récit, Xavier et Elijah sont les meilleurs amis du monde, le fait d'être des chasseurs et donc, par la suite de devenir des tireurs d'élite, va entrainer la gloire pour l'un deux, mais ainsi une rivalité qui va les mènera à des évènements dramatiques. Elijah n'est à la guerre que pour tuer et Xavier se pose des questions quant à leur avenir à tous les deux, ensemble.
Les parties de chasses au Canada racontées par Xavier lors de son retour à la réserve sont très belles et également très réalistes.
Un roman bouleversant de réalité, très bien écrit, que l'on ne peut que recommander.
Ma note : 5/5


De : doriane99 Envoyé : 21/05/2007 18:29

Joseph BOYDEN - Le chemin des âmes
Albin Michel, Trad par Hugues Leroy, 390p

Elijah et Xavier, deux jeunes canadiens indiens décident de s'engager comme volontaires dans cette grande guerre qui met l'Europe à feu et à sang. Il partent pour les Flandres.

1919, c'est un homme brisé qui revient chez lui. Xavier est mutilé et n'aspire qu'à la mort. Sa tante Niska l'attend pour le ramener chez lui. Pendant les quelques jours de navigation en canoë, elle s'efforcera de le réconcilier avec la vie, lui contant l'histoire de ses racines, ce qui le fait appartenir à cette Terre pendant que lui, entre deux injections de morphine, se remémore l'enfer qu'il vient de traverser.

Un vrai coup de coeur ! La guerre, l'amitié, les racines familiales et culturelles. Un récit à deux voix, d'un côté cette vie traditionnelle dans la forêt, les rites ancestraux qui permettent de vivre auprès de la nature, de l'autre cet enfer des tranchées, la folie des hommes. J'ai adoré !
5/5


De : odilette84 Envoyé : 24/05/2007 21:31

Joseph BOYDEN - Le chemin des âmes.

Je ne reprendrai pas le résumé.
Des livres sur cette guerre, j'en ai lu plusieurs, et chaque fois le thème était développé différement :
les âmes grises de Besson, un long dimanche de fiançailles de Japrisot, dans la guerre de Ferney, Effroyables jardins de Quint pour ne citer que les plus récents.
C'est assez étonnant de lire cette guerre racontée par un Canadien.
En même temps rien ne change vraiment, l'horreur est toujours là, la peur de mourir, la souffrance des hommes.
J'ai aimé ce roman. La structure complexe avec les changements de lieux, de temps, et de narrateurs permet un intérêt sans cesse renouvelé.
L'histoire est belle,elle parle à la fois du choc des cultures (l'indienne et les autres), de l''amitié entre ces deux garçons, et de la violence terrible des hommes.
ma note 5/5


De : van1709 Envoyé : 18/07/2007 19:13

Joseph BOYDEN - Le chemin des âmes

Xavier Bird et Elijah Whiskeyjack, indiens cree, se sont enrôlés dans l’armée pendant la première guerre mondiale. A la fin de la guerre, Niska, la tante de Xavier, attend Elijah, qui doit revenir seul de la guerre. Mais ce n’est pas lui qu’elle retrouve, à sa grande surprise.

Le chemin des âmes retrace le chemin de Niska et Xavier, alors qu’ils rentrent chez eux en canoë, un trajet de trois jours. Pendant ces trois jours, Xavier se remémore la guerre, qu’il a passée tout le temps au côté d’Elijah. Cette guerre qui l’a changé, mais également Elijah, qui le hante. De temps en temps, le récit est entrecoupé par celui de Niska, qui raconte son enfance, sa vie, seule, puis après être partie à la recherche de Xavier lorsque celui-ci était enfant. Un très beau récit, très dur aussi.

Note : 5/5


De : Cocotte8017 Envoyé : 20/07/2007 22:54

Joseph BOYDEN - Le chemin des âmes
(Albin Michel, 2006 390 pages)

Xavier et Elijah, deux indiens Cree du Canada décident de partir à la guerre en Europe. Quelques années plus tard, Xavier revient méconnaissable et mutilé par les horreurs de la guerre. Il sera accueilli par sa tante Niska. Au cours du trajet les menant vers la tribu, Xavier et Niska vont raconter leur histoire.

Je ne ferai pas exception à la règle, j'ai beaucoup aimé ce livre qui raconte les horreurs de la guerre sans être trop dur ni trop moralisateur. L'auteur décrit la guerre de façon très réalsite, on s'y croirait presque. C'est fascinant et surtout désolant d'être témoin de l'impact de la guerre sur l'attitude des soldats. Elijah en particulier qui devient de plus en plus obsédé par l'envie de tuer, ce qui crééra bien des conflits avec son presque frère Xavier. Ce qui me touche beaucoup c'est de savoir que même lorsque les horreurs se terminent, les cicatrices restent encore...

Un récit bouleversant!

Ma note : 5/5


De : Mousseliine Envoyé : 11/11/2007 21:25

Joseph BOYDEN - Le chemin des âmes

4 000 Amérindiens se sont engagés volontairement lors de la Première Guerre Mondiale. Ils étaient souvent victimes de racisme, plusieurs se sont distingués mais leurs exploits sont demeurés inconnus ou presque. De nombreux autochtones devinrent tireurs d'élite et éclaireurs. Joseph Boyden s'est inspiré de l'histoire de l'un de ses soldats, Francis Pegahmagabow, qui a grandi dans la même réserve que sa mère. Afin de lever le voile sur un pan de notre histoire, qu'on ne connaît pas.

La narration alterne entre des bouts de la vie de la tante, des bouts de l'enfance de Xavier et Elijah, Xavier et Elijah à la guerre et puis la tante et Xavier dans le canot qui les ramène à la maison. C'est une façon de faire qui me plaît énormément quand l'auteur sait comment s'y prendre pour entretenir le suspense et c'est le cas avec Joseph Boyden. Il y va par de courts chapitres dans lesquels on retrouve chaque fois une nouvelle aventure et racontée de manière à nous empêcher d'arrêter de lire avant d'être arrivé au bout du chapitre en question. Je me demande encore ce que j'aimais le plus tellement j'aimais tout finalement.

Générallement les récits de guerre m'ennuient, trop descriptifs je crois, mais pas ici. Probablement parce que ce n'est pas qu'un roman sur la guerre... et aussi que ça se joue beaucoup avec Xavier, moins les faits et gestes que ses pensées, émotions, peurs. Et peu à peu, on voit comment la guerre change Elijah, et les inquiétudes que ça cause à Xavier. Aussi Joseph Boyden, dévoile une partie de notre Histoire, ignoré par la plupart des Canadiens sans doûte. Ces Amérindiens qui sont allés combattre en Europe, qui ont participé à une guerre qui n'était pas la leur.

Même si j'ai déjà lu pas mal de romans qui parlent de la vie des Amérindiens, la vie d'autrefois, j'ai été très captivée. Joseph Boyden sait si bien raconter et avec une grande sensibilité. Il n'a pas besoin de beaucoup de mots pour nous faire découvrir le sort des Crees du Nord. Comment peu à peu ils ont perdu leurs traditions, et leurs souffrances, leurs peines mais aussi leurs joies de vivre en harmonie avec la nature même si la nature n'est pas toujours généreuse. C'est à la fois la même chose mais aussi différent que pour les autres tribus. C'est toujours extrêmement passionnant de lire sur l'Histoire des Amérindiens.

Plusieurs thèmes sont développés : la Première Guerre Mondiale et la participation canadienne et surtout amérindienne avec la pluie, la boue et les poux, la guerre des tranchées, la vie des Amérindiens et leurs traditions ancestrales versus les réserves et l'ingérence de l'homme blanc, l'amitié entre deux jeunes hommes, la guerre qui détruit tout et surtout l'équilibre de l'homme.

Une histoire captivante qui nous tient captif, une plume évocatrice, et des détails historiques passionnants... que voulez-vous de plus! Un chef-d'oeuvre comme premier roman pour un jeune auteur - Vivement un deuxième roman mais la barre est haute pour Joseph Boyden. Et surtout pour les Canadiens, un incontournable, pour vous Le Jour du Souvenir ne sera plus pareil...

Note : 5/5
(Mousseline)


De : zeta-b Envoyé : 13/12/2007 16:52

Joseph BOYDEN - Le chemin des Ames

Dans le concert de louanges qui entoure ce roman je vais lancer une note discordante : je n’ai pas aimé ce livre, bien que lui reconnaissant tout un tas de qualités, dont la perfection de l’écriture, la puissance d’évocation et l’utilité du thème (il n’est jamais vain de démontrer à quelle point la guerre est horrible).

Dès les premières pages je me suis forcée à le lire, pour toutes les raisons précitées, tout en sachant que ce roman qui commence avec le massacre d’un animal et qui page après page fait pleuvoir un déluge de feu, de sang, et toujours des massacres perpétrés par et contre des hommes, ne m’apporterait aucun plaisir.

Encore une fois se pose la question de savoir ce que chacun attend de la littérature. S'il s'agit de rendre compte, pour les raisons qui vont suivre, ce livre n'était pas pour moi.

Je suis née dans les années cinquante, la deuxième guerre mondiale était terminée depuis moins de 10 ans. Toute mon enfance a été peuplée de récits de combats. Les films de guerre hollywoodiens, nous montraient des héros intrépides partant au combat la fleur au fusil et mourant d’une mort propre et romantique dans les bras de leurs copains de régiments ou de belles infirmières. "Mort propre" mais ils mourraient quand même. Mes terreurs enfantines ont été nourries par la vision répétée de somptueuses explosions atomiques (les essais nucléaires), qui risquaient fort de se produire au temps de la guerre froide entre russes et américains. Puis il y eut la guerre d’Algérie, et les récits qu’en faisaient des amis de mes parents dont les fils avaient été appelés. Dans les années 60-70, pendant la guerre du Vietnam, l’écran de la télévision nous a infligé une surenchère d’images choc, où, là, la mort n’avait plus rien de propre et de romanesque.

Il y a des films qui, pour dénoncer la violence, montrent une débauche de violence insoutenable. Je ne les aime pas non plus.

En 1970 est sorti un film américain sur la première guerre mondiale "Johnny got his gun" ou "Johnny s’en va en guerre" en français. Ce film, qui montre peu d’images de combats, est le plus percutant, le plus efficace plaidoyer jamais réalisé contre la guerre.

Dans le roman de Boyden les images sanglantes sont présentes à chaque page, Elles heurtent profondément au début, puis au fil de la narration on doit se blinder. Les récits de chasse (aussi cruels) s’y mêlant renforcent une sensation d’assimilation : l’homme tue bêtes et gens dans un même combat pour survivre. C’est un raccourci, teinté de justification, inquiétant dont on peut se méfier encore aujourd’hui.

La question du racisme au sein de l’armée dont souffrait ces peuples indiens est par contre autrement intéressante et de mon point de vue aurait dû être plus développée.

"Paroles de Poilus" ce petit fascicule reprenant des lettres de soldats à leur famille, où la guerre est à peine évoquée, sans récit de massacre, juste avec une annotation disant que ce jeune homme dont les lettres pleines de vie et d'espoir a été fauché au cours des combats, m'a ému aux larmes. Dans le roman de Boyden il n'y a que l'horreur. Comment le dire, je ne peux l'expliquer autrement qu'avec mes mots j'ai l'impression que cela va à l'encontre du but recherché.
avatar
gallo

Nombre de messages : 2598
Location : Pays-Bas
Date d'inscription : 29/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Joseph BOYDEN (Canada)

Message  Mousseline le Sam 22 Aoû 2009 - 17:44

Avis à tous les fans, je viens d'apprendre que le dernier livre de Joseph Boyden vient de sortir en français :


_________________
Mousseline

Magasin général tome 2 : Serge de Loisel et Tripp et L'île des chasseurs d'oiseaux de Peter May



"Happiness is only real when shared." (Christopher McCandless)
avatar
Mousseline
Admin

Nombre de messages : 4359
Date d'inscription : 24/10/2008

https://sites.google.com/site/lauteursamericains/home

Revenir en haut Aller en bas

Re: Joseph BOYDEN (Canada)

Message  clarize le Sam 22 Aoû 2009 - 19:02

Oui je l'ai déjà repére et vraiment plus que tentant wink

_________________

Challenge US : 10/50
avatar
clarize

Nombre de messages : 2591
Location : FRANCE
Date d'inscription : 09/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Joseph BOYDEN (Canada)

Message  odilette84 le Lun 24 Aoû 2009 - 21:22

miam miam !!

_________________
résister c'est exister

avatar
odilette84

Nombre de messages : 2261
Age : 53
Location : Provence
Date d'inscription : 28/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Joseph BOYDEN (Canada)

Message  Elfe le Sam 31 Oct 2009 - 8:20

Les saisons de la solitude

Albin Michel



Les saisons de la solitude est en quelque sorte une suite du chemin des âmes, puisqu'on y retrouve Will le petit fils du personnage principal. Le roman entremêle deux voix: celle de Will, ancien pilote d'avion tombé dans le coma suite à une agression et Annie, sa nièce, qui veille sur lui et tente de le réveiller en lui racontant sa pénible quête pour retrouver sa soeur disparue. Nous voyageons entre les grands espaces du canada aux gratte-ciel de Manhattan. C'est un livre sur la rédemption, sur l'amour, sur l'amitié et c'est un hommage à la nature, à sa force et surtout c'est une réflexion sur la vie. Ce roman saisissant est porté par une poésie d'écriture de Joseph Boyden qui vous emporte. Ce fut pour moi une véritable découverte et un grand coup de coeur.

Ma note: 5/5
avatar
Elfe

Nombre de messages : 1823
Age : 37
Date d'inscription : 07/01/2009

http://elfique2.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Joseph BOYDEN (Canada)

Message  odilette84 le Sam 31 Oct 2009 - 9:05

Merci Elfe, je note tout de suite !

_________________
résister c'est exister

avatar
odilette84

Nombre de messages : 2261
Age : 53
Location : Provence
Date d'inscription : 28/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Joseph BOYDEN (Canada)

Message  Mousseline le Sam 7 Nov 2009 - 13:05

Merci Elfe! J'ai très très hâte de le lire... mais avec ma PAL ça va certainement attendre à l'été prochain.

_________________
Mousseline

Magasin général tome 2 : Serge de Loisel et Tripp et L'île des chasseurs d'oiseaux de Peter May



"Happiness is only real when shared." (Christopher McCandless)
avatar
Mousseline
Admin

Nombre de messages : 4359
Date d'inscription : 24/10/2008

https://sites.google.com/site/lauteursamericains/home

Revenir en haut Aller en bas

Re: Joseph BOYDEN (Canada)

Message  Clochette le Mer 9 Déc 2009 - 20:13

Les saisons de la solitude - Joseph Boyden
Albin Michel

L'histoire
Ce roman est un roman à deux voix : la première celle de Will, un indien Cree, fils de Xavier, héros du "Chemin des âmes". Il est dans le coma suite à une agression et nous raconte son histoire familiale, la perte de sa famille, sa vengeance vis-à-vis de ses détraqueurs et sa solitude forcée, mais nécessaire, au milieu des grands espaces canadiens, puis sa rédemption en tant qu'"indien".
La deuxième voix est celle de sa nièce Annie, une "princesse indienne" qui à son chevet, et pour tenter de le sortir de son coma, lui relate sa quête désespérée de sa soeur, Suzanne, disparue dans la "grande ville du sud" Montréal. Au cours de sa quête, elle se rendra donc dans les grandes métropoles (Montréal, Toronto, New-York) où elle va cotoyer le monde superficiel du mannequinat, le "bling-bling", la drogue mais aussi les gens de la rue, et notamment Gordon, qui deviendra son protecteur.

Mon avis :
Un grand roman qui m'a énormément touchée. J'aime ce genre de livres où je me sens bien, où je n'ai pas envie de quitter les personnages. L'écriture de Joseph Boyden m'a profondément remuée. Les mots sont simples et à la fois poétiques, toujours bien choisis, ses descriptions des us et coutumes indiennes très bien détaillées et les scènes de chasse et de trappe sont crues et très réalistes (et cela peut déplaire aux amoureux de la nature). On sent le sang indien dans son écriture ! J'ai vraiment eu l'impression qu'il les connaissait très bien.
Ses descriptions de paysages sont également magnifiques, le séjour de Will dans une petite île après sa fuite est une pure merveille. (Il trouve refuge dans une carcasse de baleine échouée sur le rivage, ses longues descentes de rivière en canoë...).
Et pourtant, on souffre avec Will, lors de sa solitude forcée et son retour à ses origines, on ressent ses doutes, ses frustrations mais on vit aussi la solitude d'Annie dans ce monde inconnu d'elle, et qui met pourtant tous les moyens pour retrouver sa sœur.
Une saga familiale comme je les aime, avec une petite pointe de mystère quant à la disparition de Suzanne. Beaucoup de personnages sont franchement attachants, notamment les deux héros pleins de doute, mais également Gordon, le protecteur muet, qui suit Annie, comme son ombre et mourrait pour elle.
Un roman sur la solitude, mais également sur l'amour des siens, et les liens très forts entre les communautés indiennes.
Ma note : 5/5 - Un coup de
avatar
Clochette

Nombre de messages : 2135
Age : 44
Location : Nantes Bretagne
Date d'inscription : 25/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Joseph BOYDEN (Canada)

Message  odilette84 le Mer 9 Déc 2009 - 20:45

je m'en doutais !!

_________________
résister c'est exister

avatar
odilette84

Nombre de messages : 2261
Age : 53
Location : Provence
Date d'inscription : 28/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Joseph BOYDEN (Canada)

Message  Cocotte le Jeu 10 Déc 2009 - 0:29

Superbe critique Clochette! Ce livre était déjà dans ma LAL, mais j'ai l'impression qu'il prendra le chemin de ma PAL bientôt!
avatar
Cocotte

Nombre de messages : 870
Age : 37
Location : Québec / Canada
Date d'inscription : 26/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Joseph BOYDEN (Canada)

Message  Bernard le Jeu 10 Déc 2009 - 11:52

Très alléchant, Clochette.

J'y viendrai.
B
avatar
Bernard

Nombre de messages : 3566
Age : 73
Location : 94160 Saint-Mandé
Date d'inscription : 28/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Joseph BOYDEN (Canada)

Message  géromino le Ven 11 Déc 2009 - 16:51

C'est noté en bonne place dans ma LAL... livre et auteur.
avatar
géromino

Nombre de messages : 3009
Age : 53
Location : Finistère, FRANCE
Date d'inscription : 07/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Joseph BOYDEN (Canada)

Message  Clochette le Ven 11 Déc 2009 - 17:55

Je pense effectivement que cet auteur pourrait franchement te plaire Géromino.
Merci aux autres razérates pour vos compliments
avatar
Clochette

Nombre de messages : 2135
Age : 44
Location : Nantes Bretagne
Date d'inscription : 25/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Joseph BOYDEN (Canada)

Message  Elfe le Jeu 4 Mar 2010 - 8:24

Le chemin des âmes

1919. Nord de l'Ontario. Niska, une vieille Indienne Cree, attend sur un quai de gare le retour d'un soldat qui a survécu à la guerre. Pourtant, l'homme qui descend du train n'est pas Elijah, mais son neveu Xavier qu'elle croyait disparu, ou plutôt son ombre malade et méconnaissable. Trois jours durant, à bord du canoë qui les ramène chez eux, Xavier, entre la vie et la mort, replonge dans les eaux sombres de son passé. En 1914, Xavier et Elijah, son meilleur ami, s'étaient engagés dans l'armée canadienne, certains l'un et l'autre de vivre l'aventure de leur vie. Mais sur les champs de bataille français, l'enfer les attendait... A travers le destin brisé de ces deux personnages, Joseph Boyden évoque, dans ce remarquable premier roman, l'horreur de la guerre avec une force rare.
Déchirant, passionnant, Le chemin des âmes est aussi une réflexion sur notre propre humanité et ce qui la menace. " (présentation de l'éditeur)


Je voulais à tout prix lire ce roman après avoir découvert le dernier roman de cet auteur. On y retrouve Xavier, en jeune homme devant affronter toutes ses peurs sur le champ de bataille d'une guerre qui ne le concerne pas. On y cotoie la violence et l'absurdité de cette guerre, mais également la folie qui en émane. C'est un roman très beau mais aussi très fort, une sorte d'hymne à la nature et aux peuples indiens, à la liberté. C'est un vrai bijou de poésie.

5/5
avatar
Elfe

Nombre de messages : 1823
Age : 37
Date d'inscription : 07/01/2009

http://elfique2.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Joseph BOYDEN (Canada)

Message  Bernard le Jeu 4 Mar 2010 - 11:31

Décidément, il a l'air super ce Boyden ! Tentant Elfe.

B
avatar
Bernard

Nombre de messages : 3566
Age : 73
Location : 94160 Saint-Mandé
Date d'inscription : 28/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Joseph BOYDEN (Canada)

Message  revolte le Jeu 4 Mar 2010 - 12:44

Et voici ma LAL qui vient d'en prendre encore un coup. Terrible.
avatar
revolte

Nombre de messages : 143
Date d'inscription : 16/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Joseph BOYDEN (Canada)

Message  Mousseline le Dim 4 Avr 2010 - 0:32


Là-haut vers le nord

(Albin Michel, 2008, 275 pages)

On est dans des réserves indiennes très loin au nord de l'Ontario ou à la Baie-James chez les Crees. Chaque nouvelle nous fait découvrir une vie, une vie triste parfois, étriquée mais pas plus j'imagine que bien d'autres vies.

Le bingo. Un Indien sans abri et alcoolique à Toronto. On veut quitter la réserve mais on n'y arrive pas, mal préparé à affronter la vie loin des siens dans un monde de blancs et leurs préjugés. Même pas sorties de l'adolescence les filles commencent à avoir des bébés quant aux vieux ils tentent de préserver les traditions. Dans Abitibi Canyon on se bat contre la construction d'un barrage. Un enfant, une petite fille, a trouvé un grand réconfort dans le sucre quand on l'a enlevé de sa famille pour l'amener dans un pensionnat. Et l'alccol, le Cold Duck, qui fait des ravages.

Joseph Boyden ne tombe pas dans le misérabilisme, il ne juge pas non plus, il raconte des histoires. Et il le fait très bien avec une très belle plume expressive et imagée.

Pour compléter la lecture de ces belles nouvelles, je suis allée voir sur le net plusieurs photos de la région de Moosonee. Ça fait rêver, aucune route ne s'y rend. Il faut prendre le "Polar Bear Express".

Extrait : "Ma théorie, c'est que le vin Cold Duck est un complot des Blancs pour accrocher les Indiens à l'alcool et les faire, au passage, ressembler un peu plus à des Blancs. On dirait bien que ça marche : salauds de Blancs. Mais il reste une chose que la boisson n'a pas affectée, ce sont mes rêves."

Note : 4,25/5

_________________
Mousseline

Magasin général tome 2 : Serge de Loisel et Tripp et L'île des chasseurs d'oiseaux de Peter May



"Happiness is only real when shared." (Christopher McCandless)
avatar
Mousseline
Admin

Nombre de messages : 4359
Date d'inscription : 24/10/2008

https://sites.google.com/site/lauteursamericains/home

Revenir en haut Aller en bas

Re: Joseph BOYDEN (Canada)

Message  Chantal le Dim 18 Avr 2010 - 21:45

LE CHEMIN DES ÂMES : Joseph Boyden
Le livre de Poche - 470 pages.


Bon, je ne raconte pas l'histoire, toutes les critiques précédentes l'ont fait. Je vais juste vous livrer mon ressenti.

Déjà, je dois dire que je suis très loin d'être une fana de livres sur la guerre. De plus j'habite tout près de Verdun, ville très connue elle aussi pour ces guerres de tranchées et les massacres qui y ont eu lieu en 1916, et ici, le souvenir y est toujours très "vivant", si l'on peut dire. J'ai donc d'habitude plutôt envie de lire d'autres thèmes.

Pourtant, ce roman m'a captivée dès les premières pages, et je crois que cela est dû pour beaucoup, au très grand talent de conteur de Joseph Boyden, car le lecteur entre dans la peau, tour à tour de Xavier, d'Elyja ou de Niska. Les scènes de guerre sont très dures, très pointues, mais aussi fascinantes et font ressortir avec une grande réalité et vérité toute l'humanité de ses soldats, confrontés à l'inhumain de la guerre ; toute leur fragilité et toute leur fraternité alors qu'ils doivent obéir aux ordres absurdes et odieux de leurs supérieurs, et n'avoir d'autre choix que de tuer pour survivre.

Et puis ces chapitres "magiques" sur la vie des indiens dans les bois, sur leurs coutumes et leur vie difficile liée à la discrimination, et les chapitres concernant les retrouvailles de Naski et Xavier et leur retour en forêt, intercalés entre deux chapitres de guerre pure, permettent au lecteur de souffler, de respirer, tout en faisant connaître l'enfance des deux indiens, leur évolution personnelle jusqu'à ce qu'ils sont devenus dans les tranchées. Cette construction du récit est très habile tout en étant délicate, et finalement elle est très réussie et permet de maintenir le suspense tout au long du récit.

L'écriture coule clairement, elle est très descriptive mais surtout infiniment puissante dans l'évocation des faits, dans le rythme.

J'ai aussi aimé la fin, que je prévoyais à tord, beaucoup plus pessimiste.

C'est certes un roman sur la guerre, mais c'est aussi un roman sur l'amitié, sur le peuple indien et ses coutumes. Et c'est un livre qui m'a captivée, chamboulée par sa force et sa puissance(un peu comme "La route" de McCarthy), et qui reste très fort dans mon coeur et dans ma tête. Je ne suis pas prête de l'oublier.

5/5
avatar
Chantal

Nombre de messages : 2324
Location : France
Date d'inscription : 22/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Joseph BOYDEN (Canada)

Message  Liza_lou le Jeu 2 Juin 2011 - 11:30

Le chemin des âmes
(Albin Michel, 390 pages)

En 1914, Xavier et Elijah, deux jeunes indiens Cree s'engagent dans l'armée canadienne afin de participer à la grande guerre qui se déroule loin de chez eux, au delà des mers, sur ce continent qu'on appelle Europe et dont ils ne savent rien. Rêvant de gloire et de bravoure, certains que la guerre ne durera pas, ils quittent alors leur existence primitive et calme de la foret et débarquent brutalement dans l'horreur des bombardements continuels et meurtriers, des tranchées boueuses et froides, du meurtre accepté et encouragé qu'on appelle bravoure. Rapidement, les talents des deux jeunes gens à s'embusquer et leurs précisions au tir les entrainent à devenir de redoutables tireurs d'élite et à passer toutes leurs journées embusquer sur ce terrain sans nom qu'est le no man's land. Mais sort-on indemne de ce bourbier qui ne veut pas dire son nom?

Des récits sur la première guerre mondiale, il y en a eu beaucoup dans la littérature et cela, de tous les points de vue, aussi bien allemand que français, anglais, américain. Et pourtant, en lisant Le chemin des âmes, le lecteur a l'impression de découvrir pour la première toute l'horreur et l'absurdité de ce conflit qui dura près de quatre ans dans les régions du nord de la France et de la Belgique. Rarement les descriptions des combats ou plutôt de ces tueries n'aura été aussi précises. Mieux, on ressent une empathie réelle avec les personnages, aussi bien principaux que secondaires, et avec eux, le froid, la boue, la peur, la souffrance sont ressentis de manière poignante et inextinguible.

Les destins de Xavier et Elijah ne peuvent que toucher et chambouler l'être que nous sommes. Tous deux, indiens Cree, n'étaient pas préparés à cela et chacun réagira de façon différente. Aveuglé par la recherche de la gloire et du pouvoir, Elijah considèrera rapidement cette guerre non plus comme un combat d'une troupe contre une autre mais plutôt comme une chasse réelle avec un gibier à pister et chasser. Témoin impuissant face à cette rage qui le consume, Xavier, lui, se raccrochera aux souvenirs de sa terre natale mais verra lui aussi son destin profondément bouleversé par les horreurs qu'il côtoie chaque jour.

Comme pour atténuer les scènes difficiles, l'auteur intercale les récits de souvenirs que Niska, la tante de Xavier, se remémore de son propre passé. Mais là aussi, c'est d'une autre souffrance dont il est question, celle de tout un peuple forcé de se plier au bon vouloir des hommes blancs venus les dépouiller de leurs biens, de leur terre, de leur histoire. Revenu meurtri de la guerre, seul, Xavier, alors entre la vie et la mort, retourne sur ses terres d'origine en canoë avec sa tante. De ce long voyage à travers les terres mais aussi les souvenirs de son enfance, Xavier fera alors le point sur son expérience de souffrance mais aussi de regrets. Que s'est il réellement passé sur le champ de bataille? Pourquoi et comment Elijah est-il mort?

Un récit dur, violent mais aussi et surtout d'un réalisme impressionnant. Rarement les descriptions de scènes de bataille auront été décrites avec une telle précision qui fait que l'on a l'impression nous aussi d'être au milieu de ces hommes qui se battent sans savoir réellement pourquoi contre des hommes qui ne leur ont rien fait. Réflexion sur l'humanité, sur les pulsions qui la composent, Le chemin des âmes est un premier roman brillant de réalisme où rien ne sera épargné au lecteur sur les horreurs et l'enfer de la guerre. Mais c'est aussi une ode poignante sur la nature et sur la rédemption des âmes. Un roman grandiose, inoubliable où l'on ne ressort absolument pas indemne. Une réussite indéniable.

Ma note : 5/5

avatar
Liza_lou

Nombre de messages : 1300
Age : 34
Location : France, à coté de Nantes
Date d'inscription : 07/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Joseph BOYDEN (Canada)

Message  clarize le Dim 27 Nov 2011 - 14:03

Les saisons de la solitude de Joseph Boyden

Récit à deux voix ou Will Bird, est dans le coma revoit son passé mèler de rêves et sa nièce Annie à son chevet lui parle pour l’aider à s’en sortir . Sublime roman ou deux monde, ainsi que les solitudes se confrontent , vivre dans la nature proche des traditions ou dans les grandes villes au risques de si perdre et une malédiction qui semble poursuivre la famille Bird à travers les générations

C’est mon roman de l’année , il mérite un 5/5

_________________

Challenge US : 10/50
avatar
clarize

Nombre de messages : 2591
Location : FRANCE
Date d'inscription : 09/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Joseph BOYDEN (Canada)

Message  anna44 le Dim 27 Nov 2011 - 14:34

Il va peut-être falloir que je me penche sur cet auteur vu les notes que vous lui décernez !!
avatar
anna44

Nombre de messages : 1629
Age : 36
Location : Québec (Qc)
Date d'inscription : 01/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Joseph BOYDEN (Canada)

Message  Mousseline le Dim 27 Nov 2011 - 21:42

C'est fatiguant quand même tous ces livres qu'on veut lire.......... ca ne s'arrête pas. Au lieu de diminuer ca augmente sans cesse, peu importe le nombre de livres qu'on peut lire dans une année la LAL grossit sans pitié.

_________________
Mousseline

Magasin général tome 2 : Serge de Loisel et Tripp et L'île des chasseurs d'oiseaux de Peter May



"Happiness is only real when shared." (Christopher McCandless)
avatar
Mousseline
Admin

Nombre de messages : 4359
Date d'inscription : 24/10/2008

https://sites.google.com/site/lauteursamericains/home

Revenir en haut Aller en bas

Re: Joseph BOYDEN (Canada)

Message  Isaby le Dim 18 Déc 2011 - 15:11

Les saisons de la solitude de Joseph Boyden



éd. livre de poche, 2009

473 pages

Je viens de terminer ce magnifique roman à 2 voix. l'une des voix est celle d'Annie, une amérindienne dans la vingtaine, qui est au chevet de son oncle qui est dans le coma. Elle lui raconte des épisodes de sa vie, sans aucune censure en espérant que ses récits sortiront son oncle de son triste état. La seconde voix est celle de l'oncle lui-même, comme si nous étions témoins de ses songes. Il nous raconte lui aussi des événements marquant de sa vie. Les 2 voix nous appportent chacune des éléments sur une histoire de disparition. L'histoire est très plaisante à lire, l'écriture est très belle et on ne s'y perd jamais. Le côté "nature" et traditions Amérindiennes apporte aux romans une certaine touche de sagesse. Certains personnages sont particulièrement attachants, certains passages du livres font sourire et d'autres sont plutôt violents. C'est un bon livre à lire l'hiver au coin du feu, car on sent le froid du nord! Je n'ai pas lu le chemin des âmes, mais on fait allusion à Xavier (le grand-père d'Annie et Suzanne) à plusieurs reprises. J'espère mettre la main dessus! Un auteur à découvrir!

5/5

_________________
sunny
avatar
Isaby

Nombre de messages : 1855
Age : 43
Location : Québec, Canada
Date d'inscription : 11/08/2009

http://lavoixauchapitre.eklablog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Joseph BOYDEN (Canada)

Message  cecile le Jeu 12 Jan 2012 - 14:16

Le chemin des âmes de Joseph Boyden

Maintes fois résumé, je pense qu'il est inutile de le faire à nouveau.
Je pourrais également reprendre tous les éloges que ce livre a suscité car je partage tout à fait ces avis.
Pour faire court, passionnant et émouvant sont les deux mots qui me viennent à l'esprit pour exprimer ce que je ressens après l'avoir lu.

Note : 5/5



avatar
cecile

Nombre de messages : 2360
Date d'inscription : 11/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Joseph BOYDEN (Canada)

Message  belledenuit le Jeu 12 Jan 2012 - 14:45

Mon avis sur "Le chemin des âmes" que j'ai lu en mai 2011 :

L'histoire qui nous est racontée en alternance par Xavier et Niska, sa tante, aurait dû me toucher. Or, ça n'a pas vraiment été le cas.

Pourtant, je suis loin d'être insensible aux horreurs de la Grande Guerre et des traumatismes y afférents. Malgré tout, ici, je suis restée totalement en dehors de tout ce qui était raconté. Je n'ai quasiment rien ressenti (même si par moment j'ai eu la gorge et le ventre noués).

Je crois que j'ai voulu me protéger de cette lecture. Après avoir lu "Un long silence" de Mikal Gilmore qui m'avait mise KO, je ne voulais pas ressentir les mêmes émotions, être encore mal par un bouquin.

Les personnages sont attachants et touchants, s'agissant de Xavier et Niska. Leurs retrouvailles sont bouleversantes tenant les circonstances mais j'ai trouvé ce livre trop long, un peu brouillon à certains passages tenant des allers-retours narratifs qui m'ont un peu perdue.

Même si je ne suis pas totalement enthousiasmée par cette lecture, je suis néanmoins contente de l'avoir lu jusqu'au bout (au départ, je n'étais même pas sûre d'y arriver).

Je ne dirai pas qu'il n'est pas à lire. Au contraire. Il nous révèle la part importante que les soldats canadiens ont tenue dans cette guerre pour libérer la Belgique et la France du joug allemand.

Un ouvrage intéressant du point de vue historique mais dont je n'ai pas voulu subir toutes les souffrances.
avatar
belledenuit

Nombre de messages : 1067
Age : 42
Location : Sud de la France
Date d'inscription : 05/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Joseph BOYDEN (Canada)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum