Philip ROTH (Etats-Unis)

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Aller en bas

Re: Philip ROTH (Etats-Unis)

Message  petitemartine le Dim 11 Mar 2018 - 16:52

Un homme de Philip ROTH

Résumé ( fnac ) : Un homme. Un homme parmi d'autres. Le destin du personnage de Philip Roth est retracé depuis sa première confrontation avec la mort sur les plages de son enfance jusque dans son vieil âge, quand les maux physiques l'accablent. Entre-temps, publicitaire à succès, il aura connu épreuves familiales et satisfactions professionnelles. D'un premier mariage, il a eu deux fils qui le méprisent et, d'un second, une fille qui l'adore. Il est le frère d'un homme sympathique dont la santé lui inspire de l'amertume et l'ex-mari de trois femmes qu'il a entraînées dans des mariages chaotiques. En fin de compte, c'est un homme qui est devenu ce qu'il ne voulait pas être. Ce roman puissant - le vingt-septième de Roth - prend pour territoire le corps humain. Il a pour sujet l'expérience qui nous est commune et nous terrifie tous.

Mon avis : J'ai beaucoup aimé ce court roman très émouvant dont le thème principal reste la mort à laquelle nous sommes tous confrontés et la maladie. Le roman commence dans un  cimetière de Newark lors de l'enterrement de cet homme entouré de sa famille et de ses collègues. Le roman retrace alors la vie de cet homme de son enfance à Newark dans la bijouterie familiale jusqu'à sa dernière opération fatale. Un homme cultivé, bourgeois  avec ses failles, ses erreurs, ses succès, ses maladies, ses femmes, ses enfants, ses pontages, son arythmie, ses opérations, sa solitude...
Certes, l'issue est connue mais il n'y a aucun apitoiement ou pathos , ce livre est à la fois poignant, sombre mais plein de vérités mais aussi lumineux, on sourit aussi !  Il n'est pas forcément simple à lire car il peut faire écho à notre propre expérience de la mort et/ou de la maladie de proches. Certains passages sont très techniques mais plaisants à lire sur des opérations d'artères et vous apprendrez comment creuser une tombe parfaitement !
Selon moi, il ne faut pas passer à côté de ce roman...
voici un interview de l'auteur suite à la sortie de ce livre  trouvé sur télérama
http://www.telerama.fr/livre/21654-aux_etats_unis_la_lecture_de_romans_est_un_art_desormais_mourant.php

Ma note : 5/5 coeur
avatar
petitemartine

Nombre de messages : 2570
Age : 47
Location : Morbihan /France
Date d'inscription : 04/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Philip ROTH (Etats-Unis)

Message  lalyre le Lun 12 Mar 2018 - 12:56

Roth Philip
Un homme

Mon avis
Dans ce livre, le narrateur nous dit qu’après un quintuple pontage, sa vie a pris un autre tournant, il nous décrit la première alerte qu’il a eu sans en prendre compte, essoufflement ensuite un malaise qu’il prend au sérieux. Il nous décrit ce qu’est un défibrillateur, l’attente de l’opération et bien sûr son passé, ce qui lui fait dire qu’il a raté sa vie. Il parle de ses deux fils indifférents, de sa fille trop attentionnée, il aurait aimé se remettre à la peinture mais il a perdu le courage. En bref, il se sent seul et l’on ressent son amertume. On peut imaginer que c’est Philip Roth qui est le narrateur, qui nous avoue ses craintes des aller-retours à l’hôpital, des questionnements, quand la vie s’arrêtera t-elle ? Mais çà personne ne le sait. Il est certain que ce récit n’est pas gai, cependant il m’a fortement interpellée car la maladie et la mort y sont principalement abordées par une belle écriture et parfois un peu de poésie..4,5/5
avatar
lalyre

Nombre de messages : 4404
Age : 86
Location : Belgique
Date d'inscription : 01/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Philip ROTH (Etats-Unis)

Message  géromino le Lun 26 Mar 2018 - 8:37

"Pastorale américaine"    Le Grand Livre du Mois 1999    432 pages


                     Après avoir repoussé longtemps la lecture de cet auteur (allez savoir pourquoi), je profite qu'il soit à l'honneur sur le forum pour découvrir ses livres. "Pastorale américaine" est le premier volume d'une trilogie, suivent "J'ai épousé un communiste" et "La tache". 
                     L'écrivain Zuckerman (c'est le narrateur) retrouve Seymour Levov, une ancienne gloire sportive, qu'il a bien connu dans sa jeunesse, au début des années quarante. Il va essayer de retracer son parcours et comprendre le personnage. 
                      Levov a repris avec succès la société de ganterie de son père, la faisant prospérer avantageusement. Petit-fils d'émigrés juifs suédois, on peut dire que Levov a parfaitement réussi sont intégration dans la société américaine. Profondément amoureux de l'Amérique pour tout ce qu'elle lui a apporté de bonheur, de réussite, de satisfaction, il ne peut convenir que son adolescente de fille, Merry, éprouve une telle haine envers son pays, au point de militer contre la guerre au Viêt-Nam, et tenir des propos qui heurtent son patriotisme fervent. Petit à petit Merry se met à fréquenter des groupes activistes; et commet l'irréparable: un attentat à l'explosif contre le magasin général de la ville, qui fait un mort. La jeune fille disparaît; Levov tente de comprendre comment sa propre fille a pu en arriver là. C'est le début d'une descente aux enfers, où le rêve américain s'effrite à mesure que l'on fouille derrière le paravent d'une société américaine riche, propre et unitaire.


                       Je ne suis pas rentré tout de suite dans le livre; le premier chapitre est assez obscur, je ne voyais pas où voulais en venir l'auteur. Le coup de poing est arrivé avec l'histoire de Merry; ça a été le déclencheur émotionnel! Merry, jeune fille bègue, qui adore ses parents et suis une thérapie afin de guérir de son handicap, sa métamorphose en militante activiste pose question à son père et à son entourage. La suite, l'effondrement familial qui arrive, m'a semblé de moindre importance, tant je me suis focalisé sur "l'événement Merry". C'est le socle du livre. Après, le désastre familial qui s'ensuit et que relate l'auteur avec de nombreux retours en arrière et de longues et profondes réflexions, m'a semblé l'effarante description de l'anéantissement d'un Paradis, du rêve américain. Le mot de paradis est repris dans deux titres des trois chapitres,('Le paradis de la mémoire' - 'La chute' - 'Le paradis perdu') comme pour bien nous convaincre qu'il y a effectivement eu un paradis en Amérique. 
                        La société américaine des années après guerre, décryptée avec véhémence et grande ampleur; c'est beaucoup de descriptions, un style complexe qui demande souvent un effort de concentration. Mais je n'avais jamais rien lu de pareil sur la société américaine!


Note: 4/5


                       

_________________
                                                                                                                                                                              

Challenge "Book around the States":  18/50
avatar
géromino

Nombre de messages : 3087
Age : 54
Location : Finistère, FRANCE
Date d'inscription : 07/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Philip ROTH (Etats-Unis)

Message  Réaliste-romantique le Dim 1 Avr 2018 - 0:56

Ma vie d'homme
1974

Récit par Peter Tarnapol de son court mais catastrophique mariage au début des années 1960. Il s’est marié pour des raisons éthiques, sans attirance, ni même bonne entente, avec sa future femme. La relation était déjà difficile, le mariage est un désastre de disputes, jalousie et crises mélodramatiques. Tarnapol est écrivain, alors il tente de transcender cette crise en écrivant des textes salvateurs. Ces textes constituent en fait les deux premiers chapitres du livre et mettent en scènes Nathan Zuckerman. Ces textes ont un certain parallèle avec la vie de Tarnapol. Les trois chapitres suivants se concentrent sur différentes périodes de ces années de la vie de Tarnapol.

La construction du livre est géniale, avec les fictions écrites par le narrateur des autres parties (qui est aussi de la fiction). Les chapitres de Tarnapol sont aussi très bien structurés, car on découvre seulement petit à petit les détails clés de l’histoire de la relation de couple (et des aventures, car il s’agit tout de même de Philip Roth). Le narrateur est en colère à cause de son mariage qui lui a gâché des années de vie et l’écriture le traduit bien : la narration semble continuellement crier de rage. J’ai dévoré le récit, mais le ton rend aussi cette lecture épuisante, et on est en plus découragé pour ces deux personnes qui se déchirent mais seraient tellement mieux séparées (ou n’avoir jamais été mariées ensemble). C’est une belle découverte que ce titre moins connu de Roth.

4,5/5

RR

_________________
Lectures en cours : Muss (Curzio Malaparte) Dévorés (Charles-Étienne Ferland)
En attente :  
Commentaire en attente : Blackout (Arthur Hailey) C'était mieux avant (Michel Serres)
avatar
Réaliste-romantique

Nombre de messages : 2129
Age : 42
Location : Outaouais, Québec
Date d'inscription : 30/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Philip ROTH (Etats-Unis)

Message  géromino le Jeu 26 Avr 2018 - 8:37

"J'ai épousé un communiste"  Gallimard 2001   404 pages


                En 1997 Nathan Zuckerman retrouve Murray Ringold, son ancien professeur d'anglais; celui-ci arrive au seuil de sa vie. Murray avait un frère avec lequel s'était lié Zuckerman: Ira.  Né à Newark, son passé est assez trouble; il est devenu animateur-vedette à la radio (sous le nom de Iron Linn), et s'est marié avec une ancienne star du cinéma muet: Eve Frame. 
               Aux USA, dans les années 50, lors de cette période durant laquelle a sévi ce qu'on a appelé La chasse aux sorcières, est menée une traque envers toute personne qui se revendique communiste ou simplement sympathisant. Sous la pression d'hommes politiques influents, Eve Frame publie un livre "J'ai épousé un communiste", où elle trahit bel et bien son mari, le livrant à la Commission des Affaires anti-américaines.


                 Avec minutie Philip Roth retrace une époque tourmentée de l'Amérique, une chronique du temps de la Guerre Froide. Les américains vivaient alors dans la peur que leur monde se voit absorbé par l'URSS. Je dis avec 'minutie', mais c'est plus que ça. Il y a trop de tout! Trop de précisions, trop de rabâchage, trop de retours en arrière, trop de références à l'Histoire politique de l'Amérique. J'étais un peu perdu... J'avais l'impression d'avoir un superbe gâteau devant moi, mais qui se révèle bourratif et au final indigeste. Pour moi sa lecture a été trop exigeante pour réellement apprécier le sujet à sa juste valeur.


Note: 3/5

_________________
                                                                                                                                                                              

Challenge "Book around the States":  18/50
avatar
géromino

Nombre de messages : 3087
Age : 54
Location : Finistère, FRANCE
Date d'inscription : 07/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Philip ROTH (Etats-Unis)

Message  géromino le Mar 1 Mai 2018 - 13:47

"La tache"  Gallimard 2002   440 pages
              
               Coleman Silk, doyen de l'université d'Athena, est accusé par deux de ses élèves d'avoir tenu des propos racistes à leur encontre. Pour ne pas être obligé de dévoiler son secret (ce qui pourrait le tirer de son embarras), il préfère démissionner, alors qu'il est tout près de la retraite. Une deuxième affaire vient sonner comme une exécution: une lettre anonyme dévoile que quelqu'un est au courant de sa liaison extra-conjugale avec Faunia, une jeune femme sulfureuse de trente-quatre ans, la moitié de son âge à lui. Il se confie à Nathan Zuckerman, écrivain et voisin, afin que celui-ci écrive un livre qu'il intitulerait Zombies (le terme utilisé dans ses propos sois-disant racistes, terme à double sens en anglais). Nathan Zuckerman déroule la vie de chacun des personnages pour essayer de comprendre cette histoire et de percer le secret de Coleman Silk.


                Roth reprend le même procédé que dans Pastorale américaine: l'écrivain Zuckerman se voit confier la besogne d'écrire un livre afin de reconstituer l'histoire d'un personnage. Je ne vais pas dévoiler le secret de Silk (ou les), ça serait gâcher la lecture. Car tout l'intérêt de ce livre réside justement dans le travail de l'écrivain, qui fouille dans le passé des personnages afin de comprendre leur vie. On avance dans chaque existence, avec des retours en arrière; des passages volontairement flous dont on saura l'aboutissement plus tard; lecture parfois déroutante, par le nombre de personnages et leurs histoires propres, que Roth s'ingénie à fouiller dans les plus profonds recoins. Par ces histoires de sexe et d'adultère, Roth évoque l'affaire Lewinsky/Clinton qui a défrayé la chronique en 1998 et dont les commérages ont étalé au grand jour ce scandale d'état! L'Amérique bien-pensante est passée au laminoir; les Vétérans revenus du Viêt-Nam sont étrillés à la brosse à chiendent, pour leurs "actions d'éclat" pendant la guerre. Ce roman tire à boulets rouges sur une société américaine qui n'en a pas terminé avec son histoire identitaire et son racisme.
                
                De la trilogie, c'est sans doute celui-ci qui m'a le plus impressionné. Peut-être parce que je me suis fais au style de Philip Roth, mais aussi parce que ses envolées lyriques sont d'une grande puissance et qu'on en reste groggy! Et aussi, qu'une fois plongé dans sa narration (je parle pour La tache), on ne peut plus s'en défaire!


Note   4,5/5

_________________
                                                                                                                                                                              

Challenge "Book around the States":  18/50
avatar
géromino

Nombre de messages : 3087
Age : 54
Location : Finistère, FRANCE
Date d'inscription : 07/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Philip ROTH (Etats-Unis)

Message  kattylou le Mar 1 Mai 2018 - 17:27

Je trouve ta critique très juste Geromino et cela m'aurait bien aidée de la lire avant de commencer le livre j'étais un peu perdue au début .Concernant le secret j'ai aussi eu l'impression d'avoir raté quelque chose .  wink

_________________
Challenge US Plus que 4 Etats !
avatar
kattylou

Nombre de messages : 3762
Age : 53
Location : 77
Date d'inscription : 08/09/2009

http://kattyloucuis.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Philip ROTH (Etats-Unis)

Message  géromino le Mer 2 Mai 2018 - 8:12

Merci Kattylou  bienvenue1 ! Un peu perdu moi aussi en abordant le chapitre 2. Philip Roth distille ses informations de manière à ne pas révéler trop tôt le fameux secret de Coleman. Au fil de la lecture on en est à échafauder des hypothèses, sans se douter que le véritable secret est sous nos yeux; c'est très habile de la part de l'auteur, parce que le suspense est maintenu jusqu'aux presque dernières pages, lorsque Zuckerman comprend tout. Et à ce moment-là on se dit "C'était ça son secret?... Mais on le sait depuis le chapitre 2!"    Bon, j'en ai trop dit... Smile

_________________
                                                                                                                                                                              

Challenge "Book around the States":  18/50
avatar
géromino

Nombre de messages : 3087
Age : 54
Location : Finistère, FRANCE
Date d'inscription : 07/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Philip ROTH (Etats-Unis)

Message  kattylou le Dim 6 Mai 2018 - 18:26

L'avis de Géromino est très juste j'ai aussi été déroutée par ce roman qui distille des bribes de vies des différents personnages passant de l'un à l'autre parfois sans préambule . J'ai aimé les différents styles de narrations que l'auteur choisi pour raconter le passé des uns ou des autres. On se demande comment Coleman Silk a pu garder son secret qui effectivement est assez vite révélé dans le roman . 
Quelques longueurs mais je suis contente d'avoir lu ce roman.
4/5

_________________
Challenge US Plus que 4 Etats !
avatar
kattylou

Nombre de messages : 3762
Age : 53
Location : 77
Date d'inscription : 08/09/2009

http://kattyloucuis.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Philip ROTH (Etats-Unis)

Message  Mandarine le Mer 23 Mai 2018 - 12:08

Le grand écrivain américain, Philip Roth, est décédé hier à l'âge de 85 ans. Neutral

Il vient d'être mis à l'honneur sur le forum de janvier à avril...
avatar
Mandarine

Nombre de messages : 2257
Age : 32
Date d'inscription : 10/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Philip ROTH (Etats-Unis)

Message  Shan_Ze le Dim 17 Juin 2018 - 22:48

Le sein de Philip Roth

Le sein est un petit roman de Philip Roth qui m'était inconnu jusqu'à présent. Le titre est assez équivoque, comme l'image en première couverture. Pourtant, je ne m'attendais pas à une approche kafkaïenne. A l'instar de La métamorphose du célèbre auteur tchèque, un homme se transforme... non pas en insecte mais en une partie de l'anatomie féminine, le sein !
La description de son état était est très détaillée au début est très étonnante (un sein qui parle !) et les interactions avec son entourage est assez... comique (?). David Kepesh se pose des questions sur son identité, la réalité de ce fait, ce qu'il se passe autour de lui... il a l'impression de perdre la tête. L'aspect sexuel est aussi bien présent car comme il est désormais un membre sensible de l'anatomie féminine, il devient lui-même, très sensible aux effleurements et autres câlins des personnes de sexe féminin...
Un livre très curieux mais qui fait réfléchir sur son identité ! 
J'ai encore Portnoy et son complese sur mes étagères, à lire prochainement.

Note : 3.5/5
avatar
Shan_Ze
Admin

Nombre de messages : 7745
Age : 35
Location : Lyon/France
Date d'inscription : 26/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Philip ROTH (Etats-Unis)

Message  géromino le Mar 19 Juin 2018 - 8:13

"Portnoy et son complexe"   Gallimard 1970   275 pages
                    Une famille juive: un père effacé, qui travaille dans les assurances (et qui souffre de constipation chronique!), une mère envahissante et possessive, une soeur de quatre ans son aînée au physique désavantageux, voilà l'entourage familial d'Alexander Portnoy, né en 1933 et petit-fils d'immigrés juifs, tout ce petit monde vivant à Newark, au sein du quartier juif. A l'âge de l'adolescence, il découvre la sexualité "intime". Continuellement obsédé par son sexe, il se débat entre le besoin irrépressible de se masturber (parfois dans des endroits incongrus!) et les règles traditionnelles édictées par la religion juive. Ses fantasmes sexuels sont exclusivement dirigés vers des filles ou des femmes non-juives. Peut-être en réaction envers l'excessive religiosité de sa mère...
                     Le livre est un long monologue qu'Alexander, devenu adulte, adresse à son psychiatre. Il lui explique la relation compliquée qu'il a avec sa mère et qui est, croit-il (sans doute avec raison), à l'origine probable de son adolescence tourmentée et son dysfonctionnement psychique. 
                     Bon, c'est assez cru, il faut bien l'admettre. Ce livre, sorti en 1969 aux USA, a parait-il fait l'effet d'une bombe, choquant la communauté juive américaine forcément, mais même au-delà des frontières, puisqu'il a été censuré dans certains pays, considéré comme pornographique. Masturbations, ébats érotiques, descriptions de scènes plutôt salaces... C'est raconté de façon alerte, drolatique, avec un humour déconcertant et caustique surtout envers la religion juive; parce que Roth s'en prend avec vigueur aux tabous et interdictions véhiculées par la tradition juive. A un moment, Alexander explose même, se rebelle contre la morale inculquée par ses parents, jusqu'à refuser de participer à une importante fête religieuse. 
                     Mais c'est long; et toutes ces descriptions de débauche sexuelles, c'est lassant à force! Je pense avoir saisi le message de Roth, compris sa réflexion. Mon avis est donc assez mitigé sur l'appréciation globale du livre: je n'ai pas détesté, mais ce n'est pas non plus un coup de coeur.


Note: 3/5

_________________
                                                                                                                                                                              

Challenge "Book around the States":  18/50
avatar
géromino

Nombre de messages : 3087
Age : 54
Location : Finistère, FRANCE
Date d'inscription : 07/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Philip ROTH (Etats-Unis)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum