SAPPHIRE (Etats-Unis)

Aller en bas

SAPPHIRE (Etats-Unis)

Message  Calepin le Mar 2 Déc 2008 - 13:32

De : Bernie (Message d'origine) Envoyé : 2004-03-19 00:52

Push

En anglais, "push" veut dire "pousser". C'est le titre qu'a choisi d'utiliser Sapphire pour son roman (ce titre est identique en français). "Pousser", Claireece Precious Jones l'a fait deux fois en m'étant au monde Mongo (une petite fille trisomique) et Abdul, enfants nés de ces amours incestueux avec son père, Carl Kenwood Jones. La première fois, elle avait 12 ans, la seconde 16. Sa mère, Mary Lee Johnston (le couple vit en concubinage), n'a pas protesté contre ses atteintes à l'intégrité physique, ne les a pas dénoncés à la police ou à la protection des enfants mineurs; au contraire, elle a masturbé sa fille, s'est mise à la battre et s'en est servie comme d'esclave pour les activités ménagères!
Claireece est noire et vit dans le Bronx. Elle a des difficultés pour parler, pour écrire et aussi pour communiquer avec les autres.Elle ne réussit pas à l'école, elle s'y ennuie.C'est de là que Madame Lichenstein, la directrice de l'école, lui propose de fréquenter "Apprendre à chacun" qui est un établissement paralléle. Blue Avers y dispense les cours et Claireece y rencontre d'autres jeunes illettrés et "cas sociaux". Au contact de toutes ces personnes, Claireece supporte mieux "sa misère", s'investit dans l'écriture et oublie un peu ses jours "de sursis" car elle est devenue séropositive.
Un livre émouvant, bouleversant qui se veut un réquisitoire contre la société américaine contemporaine, ses laissés-pour-compte et ses ghettos. Une réflexion sur le poids de l'écriture comme facteur d'insertion. Afin de faire comprendre les difficultés de Claireece pour s'exprimer, tout au moins dans la traduction française, il a fallu "aménager" le texte original et le traducteur est amené à expliquer ses intentions. Ainsi, en anglais, "for" et "four" se prononcent à peu près pareil. En français, "pour" et "quatre" pas du tout! Alors il fallu "broder" et dire "si, six, scies, scient" pour comprendre qu'un son peut renvoyer à de nombreux sens.
Je donne 5/5 à ce livre, en précisant cependant que l'orthographe des mots le rend difficile à lire car chaque fois il faut "imaginer" le mot qui se cache derrière le mot écrit.

Note : 5/5



De : Lhisbei Envoyé : 2004-10-26 13:35

Push, de Sapphire
200 pages format poche Edition Points

Claireece Precious Jones a 16 ans. Elle est noire et vit à Harlem. Elle ne sait ni lire ni écrire. Au début du livre Precious (elle préfère son 2eme prénom) est enceinte de son 2eme enfant. Elle a déjà eu une petite fille quand elle avait 12 ans. Cette petite fille est trisomique. Le père des 2 enfants est aussi le père de Precious. Precious se fait virer de l'école qu'elle fréquente parce qu'elle est enceinte et est envoyée dans une école parallèle "Apprendre de chacun, Apprendre à chacun". Elle va rencontrer d'autres jeunes filles analphabètes et marquées comme elle par la vie. Avec l'aide de Blue Avers sa prof elle va partir à la reconquête de sa vie. En guise d'exercice Blue demande à ses élèves de tenir un journal. Alors Precious nous raconte son histoire, avec ses mots truffés de fautes, sa grammaire précaire. Precious souffre et nous souffrons avec elle. Elle nous raconte les abus sexuels d'un père qu'on a envie de trucider, la perversité de sa mère, son amour pour ses enfants. Tour à tour naïve, crue ou dure Precious se livre et nous livre l'histoire de centaines de personnes dont le quotidien c'est ça : la misère, le ghetto, la haine, le crack, le SIDA, la mort. Precious fait partie de ces laissés pour compte de la société américaine contemporaine qui a oublié, un peu vite, que ce sont avant tout des êtres humains.

L'écriture, réaliste, hachée, marquée par le rythme de la musique rap est un choc. Les mots, les phrases, les expressions utilisées par Sapphire nous montre les difficultés de Precious avec sa langue mais aussi ses progrès tout au long de son apprentissage. Je n'ai lu que la version traduite (et quel travail pour le traducteur !) mais les mots sont forts : on se croirait dans la tête de Precious. On ressent, on survit, on souffre avec elle et on partage son bonheur quand enfin les mots sortent et que la vie vient avec.
"Ecoute bébé, maman t'aime. Maman est pas con. Ecoute bébé : ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ. C'est l'alphabet. 26 lettres en tout. Ces lettres font les mots. Et c'est tout les mots tout."

Ma note : 5/5



De : Mousseliine Envoyé : 2004-11-30 13:21

Push

Et bien voilà un chef d'oeuvre! Je ne vais pas résumer ce livre car cela a été très bien fait par Bernie et Lhisbei, je vais plutôt m'attarder sur l'écriture.

Ce qui fait la force de ce roman c'est l'écriture. Precious, la narratrice, écrit comme elle parle et ça permet aux lecteurs de ressentir ses émotions, d'être dans sa peau, dans sa tête. Aussi c'est absolument intéressant de voir l'évolution de son écriture du début à la fin. Chapeau au traducteur, qui a su transcrire en genre d'argot international la langue qui se parle dans les rues de Harlem. Mille bravos à l'auteur, Sapphire, car ça doit être drôlement exigeant d'écrire avec des mots qu'on n'emploie pas dans son langage courant. Ce roman écrit dans un anglais châtié serait sans doute très banal, en tout cas il n'aurait certes pas la même puissance d'évocation car ça ne serait pas la vraie Precious.

Je le recommande très fort, faut pas passer à côté, un roman très touchant. Moi je sais que je vais le relire, il ne peut en être autrement. Je pourrais vous citer plein, plein d'extraits mais je vous laisse le plaisir de la découverte.

Note : 5/5



De : Friisette Envoyé : 2004-12-28 23:57

Push

Comme ceux qui ont déjà critiqué ce livre, j'ai adoré ce roman! un roman qui montre la dure vie des noirs de Harlem. Un regard sincère, sans complaisance qui raconte le quotidien comme le ferait une jeune de là-bas. Du moins je suppose que c'est ce que faisait la version originale anglaise. Disons que j'ai eu un peu de mal avec la traduction. Qu'on utilise les niveaux scolaires français pour parler du système américain, j'avoue que ça m'a agacée. Même chose avec le langage. Mais bon faut dire que le traducteur a tout de même fait un boulot incroyable pour parvenir à traduire les propos d'une personne analphabète.

Mais ça reste une oeuvre très touchante, bien que crue. Un roman qui dénonce, sans pour autant faire de politique puisque les faits parlent d'eux-mêmes. Un roman qu'il faut lire sans faute!

Note : 4.25/5


De: Butterfly
Ce roman est d'une qualité extrême, tellement extrême qu'on se croirait dans la peau de la petite Precious. Alors je trouve bien dommage que brutalement tout s'arrête sans que l'on sache la fin, sans que l'on sache ce que devient la petite Mongo, le petit Abdul et surtout Claireece Precious Jones!

Note : 4/5
(Butterfly, 18 ans, Toulouse/France)


De : Chantal5500 Envoyé : 2005-01-17 12:33

PUSH
Points - 196 p.

Battue par sa mère, violée par son père, qui lui fera deux enfants (dont une petite trisomique) et lui transmettra le sida, Precious Jones, analphabète, va se battre avec énergie et, grâce à Blue Avers, prof dans une école parallèle, va apprendre à lire et à écrire...

C'est Precious qui raconte, et c'est dans son langage à elle. C'est difficile de se mettre dans le texte, mais une fois qu'on y est, on plonge et on n'en ressort pas intact ! L'affreuse misère des ghettos de Harlem, le sida, l'inceste, le crack...., tout cela nous est livré avec tant de vérité qu'à la fin du livre, on en sort révolté devant ce monde qui autorise tant d'injustice et de misère... Bouleversant, précieux (comme le nom de son héroïne), et bien malheureusement tellement criant de vérité.

Note : 4,5/5


Lien pour Sapphire sur wikipedia anglais
Calepin
Calepin

Nombre de messages : 1527
Age : 37
Location : Québec/Canada
Date d'inscription : 25/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: SAPPHIRE (Etats-Unis)

Message  MeShell le Mar 26 Jan 2010 - 19:18

Push: A novel de Sapphire
Editions: Vintage

Push - Comme un coup. Quand Precious, 16 ans, se fait renvoyer de l’école, c’est son monde qui finit de s’écrouler : obèse et illettrée, mère de 2 enfants faits par son père, battue et humiliée par sa mère, Precious tente de se relever avec la rage du désespoir. Son combat:
Apprendre enfin à lire et à écrire envers et contre tout. Soutenue par une enseignante, elle déverse sa vie, dans un flot de mots à l’état brut et une violence inouïe, celle de sa vie, son enfance, sa douleur et surtout ses rêves.
Push est un livre très dur, un livre puissant, tant par l'histoire que par le style, ce style haché, qui s'harmonise superbement au rythme violent des pensées quotidiennes de Precious.
Une incroyable leçon de vie. 5/5

MeShell

Nombre de messages : 31
Age : 49
Location : London
Date d'inscription : 30/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: SAPPHIRE (Etats-Unis)

Message  RaincoatRai le Mer 7 Avr 2010 - 16:16

Sapphire, Precious Editions Points/Seuil

Precious, 16 ans, se fait renvoyer de l'école. Pourquoi ? Elle est enceinte de son deuxième enfant, fruit de l'inceste commis sur elle par son père. Elle est obèse, illétrée, battue par sa mère et violée par son père. Mais on va l'aider. Elle va aller dans une institution adaptée, se rebeller contre la destinée que sa mère veut contrôler, elle va enfin commencer à vivre et à respirer.
Ce livre a été pour moi un grand coup de poing dans l'estomac : il traite d'un sujet très fort et très dur, en plein milieu de Harlem. On pourrait s'attendre à un trop plein de misérabilisme, voire à de la vulgarité. Eh bien non. Certes certaines scènes sont très crues, comme lorqu'elle se remémore ses nuits avec son père, mais l'auteur trouve toujours le ton et la manière juste pour amener ces éléments. Pour ma part, je pense que le traducteur a dû bien galérer à traduire l'argot d'Harlem, et il a trouvé une très bonne manière de le transcrire, en évitant l'écueil que pourrait être l'effet " parler jeune " . Le langage de Precious rend bien compte des difficultés de compréhension, d'écriture et de lecture qu'elle a, les fausses liaisons transcrites par des " z" en début de mots. Malgré l'absence de chapitres, le récit reste très bien construit, on suit une logique, même s'il y a quelques digressions.
En bref, un vrai coup de

5/5


Dernière édition par RaincoatRai le Ven 23 Avr 2010 - 11:18, édité 1 fois
RaincoatRai
RaincoatRai

Nombre de messages : 110
Age : 27
Location : Midi Pyrénées
Date d'inscription : 17/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: SAPPHIRE (Etats-Unis)

Message  cookie610 le Mar 20 Avr 2010 - 18:25

Precious (push)

Note : 4.5/5

Résumé :
Precious, 16 ans, se fait renvoyé de l'école parce qu'elle est enceinte du 2ème enfant de son père. Sa première enfant, élevé par sa grand-mère, est trisomique. Sa mère la frappe. Malgré tous, elle décide d'essayer de s'en sortir en intégrant une école parallèle.

Critique : j'ai bien aimé, on suit le parcours de cette jeune fille qui lutte pour s'en sortir et élevé son enfant correctement. L'auteur traite très bien de ces sujets difficiles : la condition des noirs aux USA, les ghettos, etc. J'ai particulièrement bien aimé la fin avec les messages de chacune des élèves de la classe de Precious et les poèmes qu'elle écrit. Le livre est très court (200 pages) et se lit très vite. Par contre, j'ai été un peu génée par le langage très cru et comme l'histoire est racontée du point de vue de Precious, il y a des "fautes" d'orthographe et d'expression. Ca gène un peu la lecture. Un quasi coup de coeur.
cookie610
cookie610

Nombre de messages : 4884
Age : 28
Location : Lyon
Date d'inscription : 28/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: SAPPHIRE (Etats-Unis)

Message  RaincoatRai le Mer 21 Avr 2010 - 18:48

Cookie, je ne suis pas tout à fait d'accord avec toi au sujet du langage : certes il parfois très cru, et ça ne me plaît pas trop, mais je pense, après tu peux être d'accord ou pas, que les fautes d'orthographe et les mauvaises liaisons sont le seul moyen plausible et pas " effet parler jeune " trop caricatural que le traducteur ait trouvé pour transcrire l'américain des ghettos. Faudrait que je compare lorsque je vais me procurer la version originale, si effectivement c'est approprié, mais moi en tout cas, à part les mauvaises liaisons de temps en temps, cela n'a pas gêné ma lecture

Sinon pour tout le reste, je suis d'accord avec toi ^^


Dernière édition par RaincoatRai le Ven 23 Avr 2010 - 11:18, édité 1 fois
RaincoatRai
RaincoatRai

Nombre de messages : 110
Age : 27
Location : Midi Pyrénées
Date d'inscription : 17/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: SAPPHIRE (Etats-Unis)

Message  Louvaluna le Jeu 22 Avr 2010 - 8:32

RaincoatRai, je me permets de soulever un point qui me chiffonne. Je précise que je n'ai pas lu le livre mais j'ai vu le film. Et il me semble que ce qui transpire de cette horrible histoire est ce mépris sans nom dont l'héroïne tente courageusement de s'extirper. Or, je suis ennuyée de constater par deux fois les termes "d'effet racaille" pour désigner le langage adopté par les jeunes de nos banlieues en comparaison de "l'américain des ghettos". A savoir que "racaille" signifie : ensemble d'individus méprisables. Le terme vieilli, lui, signifie : couche la plus basse de la société, considérée comme la plus méprisable ; populace. Difficile de faire plus péjoratif. Voilà donc ce qui ne colle pas à mon sens. Désolée pour ce petit aparté étymologique mais il me semblait important d'en parler.

_________________
Louvaluna

« Écrire consiste à rêver avec une intensité telle que nous parvenions à arracher au monde un morceau. » - Pierre Jourde

« J'aime la lecture en général. Celle où il se trouve quelque chose qui peut façonner l'esprit et fortifier l'âme est celle que j'aime le plus. » - La Rochefoucauld
Louvaluna
Louvaluna

Nombre de messages : 1131
Location : France (Est)
Date d'inscription : 28/10/2008

http://biblioscopie.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: SAPPHIRE (Etats-Unis)

Message  RaincoatRai le Jeu 22 Avr 2010 - 9:56

Louvaluna a écrit:RaincoatRai, je me permets de soulever un point qui me chiffonne. Je précise que je n'ai pas lu le livre mais j'ai vu le film. Et il me semble que ce qui transpire de cette horrible histoire est ce mépris sans nom dont l'héroïne tente courageusement de s'extirper. Or, je suis ennuyée de constater par deux fois les termes "d'effet racaille" pour désigner le langage adopté par les jeunes de nos banlieues en comparaison de "l'américain des ghettos". A savoir que "racaille" signifie : ensemble d'individus méprisables. Le terme vieilli, lui, signifie : couche la plus basse de la société, considérée comme la plus méprisable ; populace. Difficile de faire plus péjoratif. Voilà donc ce qui ne colle pas à mon sens. Désolée pour ce petit aparté étymologique mais il me semblait important d'en parler.

En effet, je suis d'accord, c'est juste que je ne trouvais pas d'autres expressions Dans ce cas, essaye de me proposer quelque chose d'autres, parce que honnêtement, de mon côté il n'y a rien d'autre qui ne me vient à l'esprit, j'en suis désolée.

En tout cas, tu m'as appris quelquechose ^^

Bonne journée ^^
RaincoatRai
RaincoatRai

Nombre de messages : 110
Age : 27
Location : Midi Pyrénées
Date d'inscription : 17/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: SAPPHIRE (Etats-Unis)

Message  Louvaluna le Jeu 22 Avr 2010 - 10:24

Si l'on peut parler de "l'américain des ghettos", ne peut-on dire "le français des banlieues" ? Tout au moins une dénomination qui ne contienne pas un jugement de valeur. On peut aussi parler d'argot par exemple, vocabulaire propre à un groupe social ou à une profession. Il y a certainement d'autres propositions à faire et peut-être que d'autres rats ont une idée sur le sujet...

_________________
Louvaluna

« Écrire consiste à rêver avec une intensité telle que nous parvenions à arracher au monde un morceau. » - Pierre Jourde

« J'aime la lecture en général. Celle où il se trouve quelque chose qui peut façonner l'esprit et fortifier l'âme est celle que j'aime le plus. » - La Rochefoucauld
Louvaluna
Louvaluna

Nombre de messages : 1131
Location : France (Est)
Date d'inscription : 28/10/2008

http://biblioscopie.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: SAPPHIRE (Etats-Unis)

Message  Ysla le Jeu 22 Avr 2010 - 10:46

Je suis tout à fait d'accord avec Louvaluna et l'expression "parler des banlieues" est souvent utilisé pour désigner cette variation de la langue française, ou bien "le parler jeune" car il n'y a pas que dans les banlieues que ces variations se produisent finalement.
Ysla
Ysla

Nombre de messages : 1800
Location : Grenoble / France
Date d'inscription : 23/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: SAPPHIRE (Etats-Unis)

Message  Louvaluna le Jeu 22 Avr 2010 - 14:45

Très intéressante remarque Ysla. En effet, le "parler des banlieues" en dépasse largement les frontières et l'expression "parler jeune" est certainement plus approprié.

_________________
Louvaluna

« Écrire consiste à rêver avec une intensité telle que nous parvenions à arracher au monde un morceau. » - Pierre Jourde

« J'aime la lecture en général. Celle où il se trouve quelque chose qui peut façonner l'esprit et fortifier l'âme est celle que j'aime le plus. » - La Rochefoucauld
Louvaluna
Louvaluna

Nombre de messages : 1131
Location : France (Est)
Date d'inscription : 28/10/2008

http://biblioscopie.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: SAPPHIRE (Etats-Unis)

Message  RaincoatRai le Ven 23 Avr 2010 - 11:17

Ok d'accord ^^ Je modifie ^^

Bonne journée
RaincoatRai
RaincoatRai

Nombre de messages : 110
Age : 27
Location : Midi Pyrénées
Date d'inscription : 17/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: SAPPHIRE (Etats-Unis)

Message  Mousseline le Ven 23 Avr 2010 - 11:34

En tout cas c'est un très très bon livre! Very Happy

_________________
Mousseline

Magasin général tome 2 : Serge de Loisel et Tripp et L'île des chasseurs d'oiseaux de Peter May



"Happiness is only real when shared." (Christopher McCandless)
Mousseline
Mousseline
Admin

Nombre de messages : 4359
Date d'inscription : 24/10/2008

https://sites.google.com/site/lauteursamericains/home

Revenir en haut Aller en bas

Re: SAPPHIRE (Etats-Unis)

Message  Louvaluna le Ven 23 Avr 2010 - 15:13

RaincoatRai, tu as carrément modifié tes textes ! J'espère que tu ne t'es pas sentie obligée car j'en serais vraiment désolée... Je voulais simplement qu'on réfléchisse sur le sujet, au poids des mots, mais ce n'était en aucun cas une censure à ton égard. Je tenais tout de même à le préciser afin que tu te sentes toujours à l'aise au sein du club des rats. Bonne soirée à toi !

_________________
Louvaluna

« Écrire consiste à rêver avec une intensité telle que nous parvenions à arracher au monde un morceau. » - Pierre Jourde

« J'aime la lecture en général. Celle où il se trouve quelque chose qui peut façonner l'esprit et fortifier l'âme est celle que j'aime le plus. » - La Rochefoucauld
Louvaluna
Louvaluna

Nombre de messages : 1131
Location : France (Est)
Date d'inscription : 28/10/2008

http://biblioscopie.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: SAPPHIRE (Etats-Unis)

Message  Lyreek le Ven 30 Juil 2010 - 18:09


Push - Sapphire
Editions de l'olivier - 201 pages

Precious, 16 ans, est enceinte de son deuxième enfant. Le premier, elle l'a eu à peine 12 ans, violée par son père et dans l'indifférence totale de sa mère qui au contraire la méprise et la bat.
Renvoyée de son école, elle intègre une école parallèle où elle va rencontrer d'autres jeunes filles paumées et petit à petit trouver la force d'apprendre à lire et à écrire et espérer un avenir meilleur.

Ames sensibles s'abstenir! Push est un livre très dur, presque insupportable tant ce que vit Precious est injuste et révoltant.
Un père incestueux, une mère qui ne mérite même pas ce nom, un quotidien de misère et de violence et aucun espoir à l'horizon. Bienvenue à Harlem, au coeur du ghetto, d'où il parait impossible de s'échapper quand on est noire, illettrée, séropositive et mère adolescente.
Et pourtant... Pourtant Precious ne se laisse pas abattre, elle trouve en elle l'amour qu'elle n'a jamais reçu pour le donner à ses enfants, elle travaille d'arrache-pied pour s'en sortir et d'analphabète, elle devient poète. De quoi remettre les idées en place!
Seul petit reproche, la fin qui arrive trop vite, sans qu'on sache vraiment ce qui va advenir de Precious.
Mais sinon, rien à redire, c'est un roman tout aussi percutant que son écriture, une plongée brutale mais nécessaire dans le monde sans pitié des laissés pour compte que tous les autres préfèrent oublier.
A lire absolument!

4,5/5

_________________
Lecture en cours : Dewey de Vicki Myron

"Lire est le seul moyen de vivre plusieurs fois"
Lyreek
Lyreek

Nombre de messages : 2470
Age : 37
Location : Côte d'Azur, France
Date d'inscription : 26/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: SAPPHIRE (Etats-Unis)

Message  Caro le Jeu 5 Aoû 2010 - 7:05

Push

Je ne referai pas le résumé car il a été fait plusieurs fois.

Mon avis :

Cela faisait un moment que je voulais le lire, je ne m'attendais pas à une écriture aussi dure. L'histoire de Precious est horrible, cette fille de 16 ans en voit de toutes les couleurs, il n'y a pas d'amour dans sa vie, il n'y a qu'inceste, violence... et pourtant elle décide de se battre pour ses enfants et pour elle-même. Ce qui est dommage, c'est qu'on ne sait ce qu'elle devient lorsque le livre est terminé.
C'est un livre qui je pense ne peut pas vous laissez indifférents.

Ma note :
5/5
Caro
Caro

Nombre de messages : 1234
Age : 45
Location : France
Date d'inscription : 04/11/2008

http://jailujelisetjelirai.eklablog.com/

Revenir en haut Aller en bas

"Push"

Message  nauticus45 le Jeu 21 Oct 2010 - 19:32

Je ne vais pas résumer ce livre car il l'a déjà largement été! Ce que j'en retiens, c'est un livre poignant, une gifle qui commence dès l'incipit ("Quand j'avais douze ans j'ai redoublé pasque j'ai fait un gosse à mon père"!!!) , et qui évolue peu à peu, l'écriture de la narratrice s'améliorant avec ses connaissances. L'histoire est belle et Precious, avec sa manière d'aimer ses enfants dont le père est aussi le sien et de vouloir se sortir de son milieu pour eux, est bouleversante. Un gros coup de pour une magnifique lecture.

5/5
nauticus45
nauticus45

Nombre de messages : 1784
Age : 42
Location : Haut-Rhin, France
Date d'inscription : 27/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: SAPPHIRE (Etats-Unis)

Message  Pistoufle le Sam 9 Juil 2011 - 14:03

Precious (Push) - Sapphire (2010)

Quel coup de poing !

Precious, jeune afro-américaine de 16 ans se livre dans un journal où elle retrace son parcours (les viols de son père et de sa mère, la maltraitance morale, ses grossesses, ses amies, l'école)
L'écriture est crue, parfois dure, mais juste et très touchante.
L'originalité du roman tient justement dans cette écriture "parlée" que le traducteur a su retranscrire avec justesse (mais peut être ce roman vaut-il la peine d'être lu dans sa version originale ?)

Je n'en dirai pas plus pour ne rien dévoiler de l'histoire de Precious, mais c'est un livre que je conseille vivement car il est poignant et que l'on ne ressort pas indemne d'une telle lecture !


Ma note : 4.25/5
Pistoufle
Pistoufle

Nombre de messages : 472
Age : 34
Location : Val-de-Marne - FRANCE
Date d'inscription : 10/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: SAPPHIRE (Etats-Unis)

Message  Mandarine le Mer 22 Fév 2012 - 16:12

PUSH

Je ne referai pas le résumé, il a déjà été fait maintes fois ci-dessus.

Il s'agit d'un livre très émouvant, très dur. Ce que Precious a vécu est tout simplement horrible, et lorsqu’elle commence enfin à sortir de l’horreur, elle apprend qu’elle est en fait en sursis, qu’elle ne pourra peut-être pas profiter longtemps de sa nouvelle vie.

Malgré tout, il y a vraiment un message d’espoir qui ressort de cette lecture. Pour Precious et les autres filles de sa classe, il y a une issue possible, grâce à ce que leur offre leur nouvelle école.
S’instruire lui ouvre des portes, lui donne l’espoir de s’en sortir, de pouvoir enfin couper les ponts avec sa famille (si ce beau mot peut être utilisé pour parler des individus exécrables qui lui servent de père et de mère !)
Ces filles devront se battre, c’est certain, mais elles peuvent enfin entrevoir le bout du tunnel. Il y a une lueur, dont elles se rapprochent toutes jour après jours. « PUSH », « Pousse, vas-y ! Encore ! Plus fort ! Lève-toi, et bats-toi ! » Ces filles sont tellement fortes…

Ce que je trouve intéressant, (enfin, en tout cas c’est un peu comme ça que j’ai perçu la chose) c’est qu’au fur et à mesure qu’elle s’instruit, Precious devient plus tolérante. Elle ouvre les yeux sur les choses de la vie, sur le fait que tout n’est pas noir ou blanc.

Je pense que certains pourraient reprocher à ce livre d’être trop « glauque », mais justement, moi j’ai trouvé qu’il y avait une grande force qui se dégageait, un grand courage, donc beaucoup d’espoir.

Je suis vraiment curieuse de savoir ce que donne la traduction française. J’ai vraiment bien apprécié de lire ce livre en VO. C’est écrit comme le langage parlé, en fait (et pas le plus soutenu) et je devais parfois lire à voix haute pour comprendre. Mais ça m’a beaucoup plu, c’est très réaliste. Et puis ça m’a fait rire aussi parfois! Il y avait souvent une touche d’humour, tout à fait bienvenue. Par contre, pas sûre que ça donne aussi bien en français. Ou alors, chapeau au traducteur !
Malgré ce langage « basique », truffé de fautes d’orthographe, parfois cru, on ressent une émotion derrière les mots, on ressent que Precious a des sentiments intenses, qu’elle est intellectuellement curieuse, que sa personnalité n’a pas été annihilée par toutes les horreurs qu’elle a vécues.

Je recommande cette lecture (sauf peut-être aux âmes trop sensibles)

Note: 4.75/5
Mandarine
Mandarine

Nombre de messages : 2354
Age : 33
Date d'inscription : 10/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: SAPPHIRE (Etats-Unis)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum