Régis de SA MOREIRA (France)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Régis de SA MOREIRA (France)

Message  Calepin le Mar 2 Déc 2008 - 3:10

Régis de Sa Moreira est né en 1973 de père brésilien et de mère française.
Son premier roman, Pas de temps à perdre (Au Diable Vauvert, 2000), s'est vendu à 3700 exemplaires et a été lauréat du Prix Le Livre élu, des jeunes lecteurs des Hauts-de-Seine.
Zéros tués est son second roman.


De : Claarabel (Message d'origine) Envoyé : 2004-09-24 11:40

Le Libraire de Régis de Sa Moreira

Burlesque
Ce nouveau roman de Régis de Sa Moreira est pesant : on a très bien compris que son sujet premier est LE LIBRAIRE ! N'en point douter. Car de long, en large et en travers, l'auteur nous déverse sa dose du libraire jusqu'à devenir indigeste ! Désolée. Au début j'ai trouvé que c'était drôle et puis, progressivement, je me suis lassée et j'étais agacée de ce portrait burlesque de libraire. Faut-il croire que les livres rendent timbrés ? Je me pose la question après lecture : "Le libraire" parle donc d'un homme dont la vie se concentre à sa librairie. C'est un homme qui a perdu tous ses amis, et aussi ses cinq frères et ses cinq soeurs, partis vivre aux quatre coins du monde. Pour garder le lien, au lieu de lettres, il envoie des pages déchirées de livres, à tout hasard. Puis cet homme se camoufle derrière son bureau noyé par la masse de livres. Ses clients, il les aime ou les déteste : il adore les originaux, les grossiers aussi, mais il abhorre les couples et les non-fumeurs qui fument dans sa boutique. Il reçoit constamment la visite des témoins de Jéhovah. Il écoute Mozart à plein volume. Il boit une tisane après chaque vente. Au parfum adapté à la situation ! Et il n'hésite pas à donner de sa personne : faire l'amour avec une belle femme contre l'étagère de littérature russe, veiller toute la nuit en cas de visite impromptu d'un lecteur désespéré ou aux abois... Bref c'est un portrait désopilant mais un peu rasant. Finalement j'ai éprouvé de la compassion pour cet homme, de la pitié et le sentiment qu'il perdait le sens du réel. Mais chez cet auteur, on se moque bien du réel, apparemment ! Pour ne point se laisser déconcerter, il existe une phrase d'appoint : "il y a beaucoup de choses intéressantes à apprendre sur les icebergs". Et même si je trouve que Régis de Sa Moreira possède un talent d'écriture, je ne renouvellerai pas une autre lecture de lui car j'ai bien du mal à adhérer à sa politique d'écriture, d'absurde et du non-sens qui me fait perdre la tête !

La note: 2.5 / 5 (et encore ... )



De : coeur de trèfles Envoyé : 2006-06-22 15:11

Pas de temps à perdre
Edition au diable vauvert

Une bouffé de bonheur!..Ce livre n'est composé que de ça.C'est tout simplement poetique, magique, envoutant...L'écriture de Sa Moreira n'est pas commune et semble le differencier des nombreux auteurs.Plein de petit détails qui nous font tous avoir un petit sourire ou même un fou rire qui vous rappel une situation que vous avez déjà vécu... C'est un couple tout ce qu'il n'y a de pas banal...Nous pouvons y rencontrer Ben, Fontaine qui porte ce nom grâce à la fontaine du parc, Cow boy le facteur,Robin des boîtes, M.Gilles... Un petit conte pour adultes...raconté comme à des enfants.Vraiment un pûre plaisir. J'ai hate de lire ses autre romans!...

Note : 5/5
avatar
Calepin

Nombre de messages : 1527
Age : 36
Location : Québec/Canada
Date d'inscription : 25/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Régis de SA MOREIRA (France)

Message  Shan_Ze le Mar 9 Sep 2014 - 21:13

Mari et femme de Régis de Sa Moreira



Un jour, que le couple se lève, chacun se rend compte qu’il est dans le corps de l’autre. Lui, l’homme, écrivain en mal d’idées se retrouve dans le corps féminin de son épouse, sain et sportif. Elle, la femme, agent littéraire, est soudainement dans le corps de son mari, qui boit, fume et mange n’importe quoi. Ils étaient sur le point de se quitter mais ils ne peuvent pas se laisser comme ça…
Pas facile à suivre quand l’un parle de son corps mais propriétaire de l’autre, on s’y perd presque… ! Chaque geste que l’un fait avec le corps de l’un est une agression pour l’autre. L’échange de personnes est presque amusant à suivre, quand l’un rencontre la famille et les contacts de l’autre. La découverte du corps de l’autre à travers ses sensations est aussi intéressant. Plus on avance dans le récit, plus l’exercice prend un côté loufoque. 
Un livre qui se lit rapidement mais qui donne à réfléchir longtemps…
Note : 4/5
avatar
Shan_Ze
Admin

Nombre de messages : 7461
Age : 34
Location : Lyon/France
Date d'inscription : 26/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum