Henry BAUCHAU (Belgique)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Henry BAUCHAU (Belgique)

Message  Mousseline le Lun 27 Oct 2008 - 4:36

De : 2550Chimère (Message d'origine) Envoyé : 2005-06-30 13:41

L'ENFANT BLEU d'Henri BAUCHAU
ed Actes Sud/374p

Résumé : Véronique travaille comme analyste dans un hôpital de jour et prend en charge un adolescent perturbé : Orion. Très vite elle découvre son talent pour la peinture et la sculpture et l'encourage à développer son don. Commence un long chemin vers une hypothétique guérison sous l'ombre protectrice d'un mystérieux enfant bleu.

Mon avis : assurément un gros coup de coeur. L'histoire devient vite passionnante. On suit pas à pas les petits progrès, les grandes régressions, les bons jours et les mauvais de cet étrange artiste par les yeux de sa psychothérapeute.L'auteur prend le temps de développer les autres personnages qui gravitent autour de Véronique et Orion et eux aussi ont aussi leurs histoires qui s'intègrent à la principale. Enfin, l'auteur a le bon goût de ne pas transformer l'histoire en guérison miracle puisque le récit se déroule sur de nombreuses années. Emouvant, poétique, hymne à l'expression artistique, ce livre offre un portrait inoubliable et bouleversant celui d'Orion et de son ange protecteur l'enfant bleu.

Ma note : 5/5




De : doriane99 Envoyé : 2008-04-13 12:06

Le boulevard périphérique
Actes Sud, 254 p

Le narrateur fréquente quasi quotidiennement le boulevard périphérique, égrénant les portes les unes après les autres. Il se rend auprès de sa belle-fille Paule qui vit ses derniers instants dans un hôpital de banlieue, terrassée par le cancer. La confrontation avec cette mort le ramène à une autre mort, bien plus ancienne, mais tout aussi importante pour lui : celle de son ami Stéphane lors de la guerre, tué par un général SS.

Un livre qui coupe le souffle ! La mort et l'amitié sont les sujets principaux. Comment ne pas être ému par cette jeune femme qui combat la mort, contre cet homme qui, quelques quarante ans plus tôt, affrontera la sienne avec courage ou devant cet homme vieillissant qui réfléchit sur le sens de sa vie ? J'ai dû attendre plusieurs jours avant de vous livrer mes impressions et n'arrive pas à exprimer mon ressenti. A peine tournée la dernière page (j'ai traîné sur la fin pour mieux le savourer), j'ai gardé ce livre en tête et n'ai à présent qu'une envie : le relire afin d'affiner mes impressions.

A lire!

5/5




De : lalyre7032 Envoyé : 2008-10-16 13:00

Le boulevard périphérique
Henry Bauchau
Actes/Sud 2008
255 P.

Paris 1980,le narrateur,beau-père de Paule qui est à l'hôpital en phase terminale d'un cancer,il va la voir tous les jours et nous conte le calvaire de la malade dans une forme de journal.Il parle de Mykha son fils qui est le mari de Paule,qui entre son métier et leur enfant,essaye d'être le plus souvent présent pour accompagner sa femme ,ce n'est guère facile pour lui...Le narrateur dépeint ses sentiments vis à vis de celle que la mort guette,les outrages et les douleurs du corps dont la vie s'éteint peu à peu,et enfin la mort libèratrice de Paule.
Cette mort amène le narrateur à revivre son passé,se souvient de Stéphane qui avant la guerre 1940-45 était un grand athlète,guide de montagne il a initié le narrateur à l'escalade.Ils devinrent de grands amis et ont peut deviner que de la part de Stephane ,c'était plutôt de l'amour pour son ami.Voici la guerre,Stephane fait partie de la résistance ,il travaille seul pour saboter ,se fait arrêter et là intervient un certain Shadow,un major nazi,Stephane prisonnier et surveillé jour et nuit dans sa cellule par le nazi qui éprouve une sorte d'amour pour lui mais Stephane l'ignore ,ne lui répond pas.Lorsque Stephane se sauve par une lucarne,Shadow qui a appris que son prisonnier a peur de l'eau,décide de lui préparer une mort atroce.Après la guerre Shadow qui est prisonnier et gravement ,fait appeler le narrateur et lors de sa confession lui apprend comment est mort Stephane......

Un livre dur par les thèmes abordés...la maladie,la souffrance,la mort,la cruauté des hommes.Un roman ou deux histoires se croisent,l'une de la souffrance et la perte d'un être cher,l'autre ce sont les souvenirs de la vie d'avant,ce qui crée une transition douloureuse dans le récit .Un roman qui m'a touchée et bouleversée par la maladie et la mort de Paule que j'ai revécue en lisant avec des images qui me sont revenues.Un très beau livre avec des personnages attachants....4,5/5



De : lalyre7032 Envoyé : 30/11/2008 18:57
L'enfant bleu - Henry Bauchau
Babel 2006 443 P.

Véronique psychologue travaille dans un hôpital de jour à Paris,on lui confie un cas très lourd à traiter,il s'agit du jeune Orion,un adolescent psychotique qui s'est fait jeter de plusieurs écoles.Dès le début de leur rencontre ,une sorte d'amitié se crée entre eux.Véronique vit avec Vasco,ancien coureur automobile ,devenu un musicien très connu la soutient dans son métier épuisant,il se lie d'amitié avec Orion qui exprime sa terreur du démon de Paris qui le persécute et lui lance ses terribles rayons,à ces moments-là Orion se transforme en furie,lance des chaises et casse tout,ce sont des moments de violence difficile à supporter pour son entourage.Il aime dessiner et petit à petit,il transfère ses angoisses et ses peurs sur les pages blanches que lui donne Véronique qui au fil des mois et des années pendant lesquelles elle s'occupe de lui,voit naître un véritable artiste.L'encourageant dans cette voie,elle organise une exposition des oeuvres de son protégé et il reçoit le premier prix.Véronique va se rendre compte après plusieurs années qu'il faudra lui laisser faire sa vie avec l'aide et l'amour de ses parents,en lui promettant de garder le contact avec lui....

Un très beau livre ou l'histoire d'Orion tient le centre car il y a des régressions,la violence,le délire,la confusion,il va mieux,il pleure,il voudrait que le démon de Paris lâche prise.Une très belle et émouvante amitié entre les trois principaux personnages,la patience et le courage de Véronique,un cas très lourd à porter pour elle qui est une femme comme les autres avec ses fatigue et sa fragilité.C'est le récit d'une maladie inguérissable,dont personne ne connaît à l'avance l'évolution mais on partage avec Orion ,sa façon particulière de s'exprimer,dans son expérience artistique qui finira par le libérer de ses angoisses mais " Orion restera toujours Orion" Un roman tendre d'espoir et d'amitié qui fait réfléchir sur ces personnes que l'on appelle "des gens anormaux " 5/5
Lalyre
avatar
Mousseline
Admin

Nombre de messages : 4359
Date d'inscription : 24/10/2008

https://sites.google.com/site/lauteursamericains/home

Revenir en haut Aller en bas

Re: Henry BAUCHAU (Belgique)

Message  Bellonzo le Dim 24 Mai 2009 - 18:53

Après avoir beaucoup aimé Oedipe sur la route je viens de commencer Le boulevard périphérique et trente pages suffisent à comprendre que l'on tient là un très grand bouquin.A bientôt ici-même.
avatar
Bellonzo

Nombre de messages : 178
Age : 68
Location : Picardie
Date d'inscription : 26/04/2009

http://eeguab.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Henry BAUCHAU (Belgique)

Message  Bellonzo le Sam 30 Mai 2009 - 11:49

Peu à rajouter à Doriane et Lalyre.Un très beau livre,intime et douloureux avec ces aller-retour du quotidien dans toute sa dureté.On se cogne au béton des ceintures urbaines comme on se saoule de ces aller-retour dans le temps,si bien menés par cet immense écrivain quasi centenaire et qu'il était temps que je découvre car je n'en suis qu'à son deuxième livre.
avatar
Bellonzo

Nombre de messages : 178
Age : 68
Location : Picardie
Date d'inscription : 26/04/2009

http://eeguab.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Henry BAUCHAU (Belgique)

Message  flop-itude le Mer 3 Juin 2009 - 21:21

Bellonzo : Henri Bauchau est mort, il n'y a pas longtemps, fin de l'année 2008, il me semble. Je n'ai lu que Boulevard Périphérique et dans l'admiration du moment j'ai acheté Oedipe sur la route que je n'ai pas terminé parce que cette histoire de mythologie fantastique demande que je m'y accroche avec une âme curieuse qui ne cède pas à la difficulté. Il faut que je reprenne cette lecture et que j'en lise d'autres car je suis convaincue comme toi qu'il s'agit d'un grand écrivain.Flop
avatar
flop-itude

Nombre de messages : 236
Age : 52
Location : Aveyron France
Date d'inscription : 15/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Henry BAUCHAU

Message  laurier le Mer 3 Juin 2009 - 21:58




je suis les autres rats pour cet auteur
ANTIGONE

355 pages
<LI>Editeur : Actes Sud (4 janvier 1999)
<LI>Collection : Romans Nouvell
Langue : Français

Présentation de l'éditeur
Tout le monde connaît Antigone, jeune fille intrépide attachée aux valeurs familiales, "l'ensevelisseuse" qui incarne les lois non écrites et le droit du sang, l'obstinée, la résistance, celle qui dit non au pouvoir établi. Ou plutôt tout le monde croit la connaître. Car il y a "des Antigones" - pour reprendre la formule de George Steiner - multiples et paradoxales. Reflet de cette figure complexe, la littérature occidentale offre depuis Sophocle une multitude de versions, traductions et interprétations, penchant tour à tour pour une vision chrétienne, politique, féministe, psychanalytique... Prêtresse de l'amour pur, mais d'un amour extrême, presque absurde, Antigone est aussi la figure de la démesure et de la transgression, à la fois (trop) innocente et (pas assez) coupable. A cette folie de la démesure, la danse contemporaine de Mathilde Monnier donne corps et mouvement. Le désir absolu et mortifère - proche à s'y méprendre du désir de l'hystérique - et la faute tragique d'Antigone ne se résolvent que dans la mort. "Une lumière d'Antigone, adaptée au monde mouvant d'aujourd'hui", nous souffle Henry Bauchau. Mais la lumière Antigone est parfois une lumière noire... --Ce texte fait référence à une édition épuisée ou non disponible de ce titre.

Quatrième de couverture
Lumineuse, féminine, intrépide, l'Antigone d'Henry Bauchau nous est peut-être plus présente que celle des dramaturges. Et sans doute fallait-il un roman pour vraiment incarner les passions de la jeune mendiante qui, après avoir suivi son père, le roi aveugle, des années durant jusqu'au terme de son parcours, contre toute prudence prend le chemin de Thèbes avec l'espoir d'empêcher la guerre entre les fils de Jocaste, ses deux frères tant aimés. Commence alors pour elle une suite d'épreuves, de doutes, d'humbles joies et d'inexorables déchirements. Traversée d'épisodes sublimes où resplendissent la beauté des chevaux, l'éclat des armes et la vaine gloire des combats, l'Antigone de Bauchau n'en est pas moins une oeuvre d'écoute et d'attention à la souffrance, qui chante les regrets de l'amour, l'apaisement des blessures, l'ambivalence des désirs, les mystères de la filiation. Dans une écriture limpide, semblant souverainement précéder toute rhétorique, Henry Bauchau traverse les âges de l'humanité jusqu'à atteindre un temps des origines, une matière première des passions et des arts, d'où il fait soudain jaillir cet événement merveilleux : la naissance du théâtre. Par-delà les éblouissements que nous procure parfois la littérature, il y a bel et bien dans ce livre quelque chose d'éternel. Comme est éternelle Antigone, figure laïque et rédemptrice, symbole de paix et de féminité, qui défie les lois viriles de la haine - et nous éclaire depuis des millénaires, face aux millénaires à venir.


critique

un excellent livre
il donne envie d'en connaitre plus sur la mythologie
Antigone est une femme exceptionnelle, qui ira jusqu'au bout de ses passions filliales, une femme attachante
l'écriture est moderne et le récit garde son classissisme, belle performance de l'auteur
ça se lit tout seul
4/5</LI>
avatar
laurier

Nombre de messages : 589
Age : 63
Location : Alsace
Date d'inscription : 21/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Henry BAUCHAU (Belgique)

Message  zeta le Mar 9 Juin 2009 - 11:22

Beau texte Laurier, Je connais le personnage d'Electre (par Sartre et Giraudoux), mais pas celui d'Antigone, je vais devoir remédier à cette ignorance après ta critique.
avatar
zeta
Admin

Nombre de messages : 4028
Location : lot et garonne - France
Date d'inscription : 25/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Henry BAUCHAU (Belgique)

Message  laurier le Mar 9 Juin 2009 - 18:43

bienvenue1
je connais très peu les classiques, peut être un peu plus par les opéras d'ailleurs que par les livres
et c'est une voie à explorer pour moi lecture
avatar
laurier

Nombre de messages : 589
Age : 63
Location : Alsace
Date d'inscription : 21/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Henry Bauchau

Message  Angel le Dim 14 Juin 2009 - 1:16

J'ai fais la demande pour divers livres de Bauchau à ma bibliothèque.
J'attends leurs arrivée avec impatience.
pour en discuter avec vous.
avatar
Angel

Nombre de messages : 60
Location : Quelque part où il fait beau
Date d'inscription : 13/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Henry BAUCHAU (Belgique)

Message  Angel le Jeu 30 Juil 2009 - 6:12

Henry Bauchau - Le boulevard périphérique

Je partage mes lectures du moment avec de grands écrivains.
Parmi ceux-çi. Monsieur Bauchau.

Je suis rendue au moment où Paule se meurt et que Stéphane le grand ami
d'Henry ; au sourire vainqueur qui sait dépasser toutes les limites, ou presque.
fait parti intégrante de l'histoire. Dans un temps décalé au passé.
Henry grâce à Stéphane a su vaincre sa peur.
Le sourire et les yeux de Stéphane auront donné la force à Henry de devenir
l'être qu'il est devenu.
Le souvenir amer des SS sur la Grand Place à Bruxelles.
fait aussi parti de l'histoire de ce livre.

le compte rendu suivra éventuellement.

* J'ai aussi l'enfant bleu du même auteur à lire bientôt, très bientôt. Smile
avatar
Angel

Nombre de messages : 60
Location : Quelque part où il fait beau
Date d'inscription : 13/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Henry BAUCHAU (Belgique)

Message  lalyre le Jeu 11 Mar 2010 - 10:09

Déluge
Henry Bauchau
ActesSud 2010
170 P.
Florence atteinte d'une maladie qu'elle croit incurable,abandonne son poste universitaire pour s'installer dans un petit port du Sud de la France.En se promenant ,elle fait la connaissance de Florian ,un peintre assez spéciale car ^dès qu'il a terminé une oeuvre ,il la brûle ,on peut appeler cela un peintre pyromane.Déja âgé ,cet homme attire la sympathie ,très cite une amitié se noue entre ces deux personnages ,il attire l'attention et un cercle d'amitié entoure le vieil homme solitaire,réputé fou puisqu'il brûle chacun de ses dessins et toiles.Il rêve d'un grand tableau et Florence encouragée par Hellé ,une psychiatre qui le suit de loin ,va l'aider avec Simon qui lui aussi a pris le vieux peintre en amitié.Elle ca louer une pièce immense car ce doit être une oeuvre gigantesque inspirée par le Déluge .On monte des échafaudages et Florian,florence et Simon vont entreprendre cette peinture ,les deux jeunes gens vont y mettre le peu qu'ils savent sous la direction de Florian qui corrige ,ce sera tout d'abord un paysage ,il y aura le vent qui ploie les arbres ,le soleil ,les nuages menacants ,l'eau sur laquelle ,il faut construire l'arche ,car le ciel devient noir ,il faut faire rentrer les animaux dans l'arche et les gens ,voici le Déluge tel que le rêve Florian ,il a peint une une femme nue qui ressemble à Florence pour attirer l'attention de Simon qui découvre qu'il est amoureux d'elle ,c'est le cadeau qu'il fait aux deux jeunes gens .Lorsqu'arrive Hellé qui a suivi de loin toute la transformation de Florian,très malade ,elle est à la fin de sa vie ,elle est conduite en chaise roulante devant l'oeuvre immense .Et là ,aucun échange de paroles entre Florian et elle ,rien qu'un double regard de d'admiration et de d'amitié intense ,unami musicien qui l'accompagne dit à Hellé ;J'ai promis à Florian de faire ce qui manque et de composer ,un jour ,l'arc-en-ciel en musique......

Un très beau livre ou le peintre est hanté par le désir de créer coûte que coûte,on vit justement cette création pas à pas ,on se rend compte que Florian en peignant son Déluge aimerait guérir ses crises de pyromanie et enfin garder cette oeuvre .Des thèmes percutants comme la folie,la maladie,la vulnérabilité ,l'art ,l'amitié et l'amour m'ont fait aimer ce roman ou la peinture très bien décrite avec les couleurs a encore fait travailler mon imagination. 4,5/5
avatar
lalyre

Nombre de messages : 4094
Age : 85
Location : Belgique
Date d'inscription : 01/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Henry BAUCHAU (Belgique)

Message  Lacazavent le Jeu 19 Mai 2011 - 17:42

Antigone de Henry Bauchau
J'ai lu / 315 pages





cf. résumé précédent


J'en ai lu beaucoup des livres reprenant l'histoire d'Antigone, des bon des moins bon.
J'ai trouvé celui-ci vraiment excellent et c'est avec beaucoup de plaisir que j'ai retrouvé la si célèbre Antigone. À mon avis le tour de force d'Henry Bauchau est d'avoir su renouveler et presque moderniser la figure d'Antigone sans rien lui renié. Elle reste fidèle au portrait que d'autres grands auteurs on pu faire d'elle tout en prenant presque plus d'ampleur. Peut-être Henry Bauchau réussit-il tout simplement à écrire cette histoire autrement ?
L'écriture est absolument magnifique, le récit s' affranchit du temps devenant intemporel.
Je garderai un très bon souvenir de cette lecture.

4,5/5




_________________
Lectures en cours :  Indépendance de Richard Ford  ([i]Frank Bascombe T2) $

Dernières lectures : L' Intérêt de l' enfant de Ian McEWAN (4/5), Un week-end dans le Michigan de Richard Ford (4,5/5)(Frank Bascombe T1), [/i]L' Homme du verger d' Amanda COPLIN (4/5), La Pyramide de glace J-F Parot (3,75/5)(T12)
avatar
Lacazavent
Admin

Nombre de messages : 5583
Age : 31
Location : France
Date d'inscription : 25/10/2008

http://quandlappetitvatoutva.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Henry BAUCHAU (Belgique)

Message  Lacazavent le Mar 31 Mai 2011 - 19:13

Œdipe sur la route de Henry Bauchau
Babel /416 pages





J'ai retrouvé avec beaucoup de plaisir l'écriture si belle d'Henry Bauchau.
L'histoire est encore une fois des plus connue et pourtant Henry Bauchau réussi là encore à la renouveler. Au début du roman nous sommes dans le palais où Œdipe ,aveugle, effondré se cache depuis près d'un an. Son départ se fera au petit matin dans une ville déserté par la peur qu'inspire le Roi désormais maudit. C'est au tout dernier moment qu' Antigone décidera de le suivre...
Je ne vous raconterai pas la suite, connaître les péripéties gâcheraient je pense le plaisir de lecture. Elles sont nombreuses, se succèdent, chacune à leurs manières formant une étape sur le chemin physique de l' exil et sur celui plus spirituel qui l'accompagne. C'est un très beau roman qui propose à son lecteur de très nombreuses piste de réflexion.
Et même si j'ai été moins absorbé par l'histoire que pour son livre « Antigone », c'est un roman qui m'a cependant beaucoup plu.

4/5



PS : À tous les curieux qui peuvent être effrayer par les mythes antiques et par les grand classiques, je pense qu' Antigone et Œdipe sur la route d'Henry Bauchau peuvent être une bonne manière d'accéder à cette Histoire et à sa littérature.

_________________
Lectures en cours :  Indépendance de Richard Ford  ([i]Frank Bascombe T2) $

Dernières lectures : L' Intérêt de l' enfant de Ian McEWAN (4/5), Un week-end dans le Michigan de Richard Ford (4,5/5)(Frank Bascombe T1), [/i]L' Homme du verger d' Amanda COPLIN (4/5), La Pyramide de glace J-F Parot (3,75/5)(T12)
avatar
Lacazavent
Admin

Nombre de messages : 5583
Age : 31
Location : France
Date d'inscription : 25/10/2008

http://quandlappetitvatoutva.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Henry BAUCHAU (Belgique)

Message  nauticus45 le Mar 31 Mai 2011 - 19:45

Les mythes antiques ne m'effraient pas, mais ce roman me tente beaucoup... je l'ajoute à ma LAL, merci Lacazavent!
avatar
nauticus45

Nombre de messages : 1503
Age : 40
Location : Haut-Rhin, France
Date d'inscription : 27/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Henry BAUCHAU (Belgique)

Message  Cyrielle le Mer 1 Juin 2011 - 7:23

Après avoir lu La mythologie pour les nuls j'ai très envie de poursuivre dans ce thème en lisant des romans à ce sujet, alors je note Antigone qui me tente plus pour le moment.
avatar
Cyrielle

Nombre de messages : 7248
Age : 30
Date d'inscription : 27/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Henry BAUCHAU (Belgique)

Message  Lacazavent le Sam 1 Oct 2011 - 20:47

Le boulevard périphérique d'Henry Bauchau
Babel / 256 pages






Paris, 1980. Alors qu'il " accompagne " sa belle-fille dans sa lutte contre un cancer, le narrateur se souvient de Stéphane, son
ami de jeunesse. Au début de la guerre, cet homme l'a initié à l'escalade et au dépassement de la peur, avant d'entrer dans la
Résistance puis, capturé par un officier nazi - le colonel Shadow-, de mourir dans des circonstances jamais vraiment élucidées. Mais
Shadow, à la fin de la guerre, s'est fait connaître du narrateur. Son intangible présence demeure en lui, elle laisse affleurer les
instants ultimes, la mort courageuse - héroïque, peut-être - de Stéphane. Et la réalité contemporaine (l'hôpital, les soignés et
les soignants, les visites, l'anxiété des proches, les minuscules désastres de la vie ordinaire, tout ce que représentent les
quotidiens trajets sur le boulevard périphérique) reçoit de ce passé un écho d'incertitude et pourtant d'espérance...



Que ce livre est beau, c'est un roman qui m'a bouleversé, les larmes n'étaient pas loin. Les sujets abordés sont difficiles; on y parle
de la mort, du combat, de la maladie mais avec une sensibilitée telle que l'on est touché au cœur. Chez Henry Bauchau, il y a au delà même de son écriture et de son style reconnaissable entre tous, un amour incroyable pour ses personnages et pour son prochain. J' ai été emporté dans son univers; ce livre, c'est un tourbillon d'émotion qui chose sûr ne m' aura pas laissé indemne.


5/5

_________________
Lectures en cours :  Indépendance de Richard Ford  ([i]Frank Bascombe T2) $

Dernières lectures : L' Intérêt de l' enfant de Ian McEWAN (4/5), Un week-end dans le Michigan de Richard Ford (4,5/5)(Frank Bascombe T1), [/i]L' Homme du verger d' Amanda COPLIN (4/5), La Pyramide de glace J-F Parot (3,75/5)(T12)
avatar
Lacazavent
Admin

Nombre de messages : 5583
Age : 31
Location : France
Date d'inscription : 25/10/2008

http://quandlappetitvatoutva.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Henry BAUCHAU (Belgique)

Message  lalyre le Lun 14 Nov 2011 - 17:54

L’enfant rieur
Henry Bauchau
Actes Sud novembre 2011
327 pages

4ème de couverture

Il lui aura fallu attendre le très grand âge pour rencontrer enfin en lui-même cet enfant rieur qu'il aurait pu être si les circonstances, deux guerres, et quantité d'incertitudes écrasantes pour sa jeunesse, avaient rendu cela possible. A tant d'années de distance, afin de ne pas imposer au personnage principal son "moi actuel, qui depuis lors a tant vécu", il s'agit
pour lui de ré-imaginer à partir des souvenirs. Voilà pourquoi ce livre est à lire comme le roman des commencements d'une vie, dans une société désormais lointaine : un monde plus
paysan qu'urbain, fait de grandes maisonnées, de vastes parentèles, de fermes et de terres et de chevaux, mais aussi de règles strictes, de droits et devoirs inégalement partagés entre
les sexes, de profond respect pour les lois, les hiérarchies... et de tentatives de révolte. Tout en chapitres courts composés avec vivacité, dans l'écriture si transparente et sereine qui,
alors, ne lui était pas encore advenue, Henry Bauchau raconte ici (de 1913 à 1940) une partie importante de "son époque". Et lui qui a longtemps cru qu'il deviendrait un "homme d'action",
lui qui a si tardivement rencontré sa vraie vocation d'écrivain puis la notoriété littéraire, lui qui, pour tant de lecteurs, depuis longtemps fait figure de vieux sage, prend un visible et
malicieux plaisir à redessiner les péripéties dangereuses et les courants contraires dont a fini par s'affranchir l'enfant rieur.



Ma chronique

Il a fallu que Henry Bauchau arrive à un âge avancé pour écrire ses souvenirs d’enfance et de jeune adulte puisque le récit se passe sur la période de 1913-1940. C’est à la fois un récit et de la poésie et l’enfant rieur a perdu son rire lorsque bébé, il échappe à la mort lors de l’incendie de Louvain tout au début de la Grande guerre. Il est recueilli chez ses grands-parents et c’est seulement quelques mois plus tard qu’il retrouvera sa mère. La guerre force la famille à déménager d’une maison à l’autre, croyant trouver un abri chez un oncle ou ses parents, son frère Olivier, la petite soeur et lui-même sont mal reçus, l’enfant pourtant très jeune ressent très fort l’humiliation de ses parents. Voici la guerre terminée, l’enfant a grandi et lorsqu’il entre à l’université il s’éprend de Léo un homosexuel, mais l’éducation d’Henry lui interdit cet amour. Nous voici en 1933, il fait son service militaire dans la cavalerie, il s’est marié avec Mary, une femme dépensière et colérique qui lui donne deux enfants. Laure une jeune femme est entrée dans son coeur, il se voit en cachette, la guerre est déclarée en 1940, il est mobilisé mais Laure est partie en exode comme beaucoup d’autres.... Un récit qui m’a tenue jusqu’à la fin, un grand écrivain qui nous livre des pans de sa vie avec beaucoup de pudeur et de simplicité, de la poésie et quel style !!! Vraiment j’ai apprécié ce livre qui sans aucun doute m’a encore appris beaucoup....5/5
[url][/url]
avatar
lalyre

Nombre de messages : 4094
Age : 85
Location : Belgique
Date d'inscription : 01/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Henry BAUCHAU (Belgique)

Message  sybilline le Dim 18 Mar 2012 - 21:46

Contrairement à ce qui a été dit plus haut, je pense qu'Henry, avec Y et non I Bauchau n'est pas décédé.

Voici une biographie bien complète. http://bauchau.fltr.ucl.ac.be/spip.php?article43

Je viens de terminer "Boulevard périphérique". j'ai vraiment beaucoup aimé. Difficile d'en resortir indemne.
avatar
sybilline

Nombre de messages : 17
Location : belgique
Date d'inscription : 05/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Henry BAUCHAU (Belgique)

Message  lalyre le Lun 9 Avr 2012 - 11:43

sybilline a écrit:Contrairement à ce qui a été dit plus haut, je pense qu'Henry, avec Y et non I Bauchau n'est pas décédé.

Voici une biographie bien complète. http://bauchau.fltr.ucl.ac.be/spip.php?article43

Je viens de terminer "Boulevard périphérique". j'ai vraiment beaucoup aimé. Difficile d'en resortir indemne.
Qui a dit qu'il était mort ?
avatar
lalyre

Nombre de messages : 4094
Age : 85
Location : Belgique
Date d'inscription : 01/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Henry BAUCHAU (Belgique)

Message  sybilline le Lun 9 Avr 2012 - 12:08

FLopitude, en page 1 de ce sujet:
flop-itude a écrit:Bellonzo : Henri Bauchau est mort, il n'y a pas longtemps, fin de l'année 2008, il me semble. Je n'ai lu que Boulevard Périphérique et dans l'admiration du moment j'ai acheté Oedipe sur la route que je n'ai pas terminé parce que cette histoire de mythologie fantastique demande que je m'y accroche avec une âme curieuse qui ne cède pas à la difficulté. Il faut que je reprenne cette lecture et que j'en lise d'autres car je suis convaincue comme toi qu'il s'agit d'un grand écrivain.Flop
avatar
sybilline

Nombre de messages : 17
Location : belgique
Date d'inscription : 05/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Henry BAUCHAU (Belgique)

Message  lalyre le Lun 9 Avr 2012 - 16:36

sybilline a écrit:FLopitude, en page 1 de ce sujet:
flop-itude a écrit:Bellonzo : Henri Bauchau est mort, il n'y a pas longtemps, fin de l'année 2008, il me semble. Je n'ai lu que Boulevard Périphérique et dans l'admiration du moment j'ai acheté Oedipe sur la route que je n'ai pas terminé parce que cette histoire de mythologie fantastique demande que je m'y accroche avec une âme curieuse qui ne cède pas à la difficulté. Il faut que je reprenne cette lecture et que j'en lise d'autres car je suis convaincue comme toi qu'il s'agit d'un grand écrivain.Flop
J'ai lu quelque part que l'on préparait son centenaire pour 2013, ce serai bien un écrivain centenaire, mais n'anticipons pas..... flower
avatar
lalyre

Nombre de messages : 4094
Age : 85
Location : Belgique
Date d'inscription : 01/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Henry BAUCHAU (Belgique)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum