Mikhaïl BOULGAKOV (Ukraine/Russie)

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Mikhaïl BOULGAKOV (Ukraine/Russie)

Message  gallo le Lun 1 Déc 2008 - 11:30

De : -Iliade- (Message d'origine) Envoyé : 23/04/2005 11:20

Le Roman de monsieur de Molière - Mikhaïl Boulgakov

Editeur : Gallimard
Pages : 283
Traduit du russe par Michel Pétris

Résumé :

Ce roman biographique est consacré à la vie et à l’œuvre du grand dramaturge français : Jean-Baptiste Poquelin, dit Molière, depuis ses premiers pas jusqu’à sa mort. En dehors de l'expression de sa passion du théâtre et de son admiration à l'égart de Molière, c'est également une façon pour Boulgakov de critiquer implicitement la société Stalinienne, qui, comme la société du XVIIème avec certaines des pièces de Molière, censura ses œuvres et l’écrasa sous la disgrâce.

Mon avis :

Je n’aurais pas connu l’auteur, je n’aurais certainement jamais lu ce livre car le sujet m’aurait paru un peu rébarbatif. Mais, j’avais déjà lu le Maître et Marguerite dans lequel Boulgakov fait preuve d’une imagination et d’un talent de conteur remarquables. J’attendais donc de lui qu’il fasse de ce livre biographique quelque chose de surprenant et d’attractif. Et ce fût chose faite.
J’ai aimé son ton léger avec lequel il nous raconte cette histoire, cette façon de rendre original un fait apparemment banal. Il a le don de tenir en haleine ses lecteurs. De plus, la vie de Molière, pleine de péripéties et d'anecdotes succulentes de prête parfaitement à la narration.
Bref, un bien agréable moment passé en la compagnie de Boulgakov et de Molière.

Et un extrait :

« Tous les architectes ont leur lubie. Aux angles d'une agréable maison de deux étages au toit à double pente raide située à l'intersection de la rue Saint-Honoré et de la rue des Vieilles-Étuves, le bâtisseur du XVe siècle avait disposé des bois sculptés qui représentaient des orangers aux branches soigneusement détaillées. Sur ces arbres, des kyrielles de petits singes allaient cueillir les fruits. Naturellement, les Parisiens avaient surnommé la maison "maison aux singes". Et par la suite, ces guenons coûtèrent cher au comédien Molière ! Il se trouva nombre de personnes bien intentionnées pour dire que la carrière du fils aîné de l'honorable Poquelin n'avait rien qui pût étonner. Ce fils était devenu un paillasse : mais que pouvait-on attendre d'un homme élevé dans la compagnie de guenons grimacières ? Mais le comédien ne renia pas ses singes et quand, vers la fin de sa vie, il conçut le projet d'un blason dont il avai, on ne sait trop pourquoi ressenti la nécessité, il y fit figurer ses amies à queue qui avaient monté la garde sur la maison paternelle. »

4/5


De : 2550Chimère Envoyé : 15/08/2005 11:13

LE MAITRE ET MARGUERITE de Mikhaïl Boulgakov

Résumé : Depuis que Wolland un mystérieux étranger spécialiste es magie noire et son invraisemblable équipe ont débarqué à Moscou, rien ne va plus. Tout à commencer lorsque Mikhaïl Alexandrovitch Berlioz rédacteur en chef d'une revue littéraire et le poète Ivan Nicolaïevitch Ponyriev aussi connu sous le nom de plume Biezdommy eurent une discussion avec Wolland sur la non existence de Jésus et par conséquence du diable. S'en est suivi une succession d'événements ahurissants et un vent de panique à commencer à souffler dans la ville. Mais que vient donc faire ici cet écrivain interné dans un asile qui se fait appelé Le Maître (dont quelques chapitres de son roman sur Ponce Pilate apparaissent dans le récit) et son histoire d'amour avec Marguerite ? L'appartement 50 est-il réellement maudit au vu des disparitions et faits étranges qui ont eu lieu entre ses murs ? Les femmes peuvent-elles se transformer en sorcières et un respectable comptable du théâtre des variétés en vampire ? Pourquoi doit-on être poli avec les chats noirs qui parlent, jouent aux échecs et tiennent à payer leur place dans le tramway ? Vous pensez réellement que Satan puisse séjourner dans une ville aussi respectable que Moscou vous ?

Mon avis : Jubilatoire. J'ai probablement raté énormément de significations profondes en lisant ce livre mais j'ai pris un plaisir fou à le lire. Ou comment d'un événement sommes toutes anodin (une conversation dans un parc entre trois individus), on arrive à l'internement à leur demande de centaines de personnes dans des asiles psychiatriques, deux incendies, des troubles sur la voie publique impliquant des femmes en sous vêtements sortant d'un théâtre, une pluie de billets de dix roubles qui n'en sont pas, un grand bal chez Satan et une Marguerite prête à tout pour le Maître y compris pactiser avec les forces obscures. Bref une folle sarabande. Le seul hic à la lecture, c'est l'apparition de multiples personnages et la nécessité d' être bien concentré sur sa lecture pour se rappeler qui est qui en raison des prénoms et noms russes pas toujours faciles à retenir.

Ma note : 4,5/5


De : Philcabzi5 Envoyé : 19/06/2006 14:15
Biographie de Mikhaïl BOULGAKOV

Mikhaïl Afanasievich Boulgakov naît en 1891 à Kiev, aujourd'hui capitale de l'Ukraine. Il fait dans un premier temps des études de médecine puis commence à écrire dès 1919. Il écrit des nouvelles pour des journaux, des pièces de théâtre puis paraît Récit d'un jeune médecin qui retrace sa propre expérience durant la 1ère guerre mondiale (il fut médecin à la Croix-Rouge). Durant la guerre civile, il s'est engagé auprès des troupes tsaristes, ce qui n'est pas pour faciliter par la suite la représentation de ses pièces et la publication de ses textes qui se heurtent rapidement à l'hostilité du pouvoir soviétique. Petit à petit, il est privé de tout revenu (ses textes sont retirés de la vente et ses pièces interdites de représentation) et en vient à écrire une lettre à Staline pour l'informer de sa situation désespérée. Cette lettre, datée de mars 1930 se terminait ainsi : "Si l'on ne me nomme pas metteur en scène, je sollicite un emploi fixe de figurant. Si cela même ne peut se faire, je sollicite un emploi de machiniste. Au cas où cela encore serait impossible, je demande au gouvernement soviétique d'agir avec moi comme il l'entendra, mais d'agir d'une manière ou d'une autre car le dramaturge que je suis, auteur de cinq pièces, connu en URSS et à l'étranger, est confronté, en ce moment même, à la misère, à la rue et à une fin tragique." Staline, soit pour s'assurer son silence, soit parce qu'il apprécie quelque peu son œuvre, offre à Boulgakov un poste dans un théâtre de Moscou. Dès lors Boulgakov n'aura de cesse de s'interroger sur son statut d'écrivain protégé par le gouvernement. Il ira même jusqu'à écrire une pièce, refusée, sur la jeunesse de Staline. Cependant, Le Maître et Marguerite est une critique à peine voilée du pouvoir soviétique et de ses excès. Aussi roman fantastique, il a pour cadre la réalité quotidienne des Moscovites, afin de mieux en dénoncer les travers et injustices.

http://www.mesimaginaires.com/co2/le%20maitre%20et%20marguerite.htm


De : Philcabzi5 Envoyé : 19/06/2006 14:41

Mikhaïl BOULGAKOV - Le Maître et Marguerite

4.5/5

Si quelqu'un vous pose la question: "Croyez-vous au diable?"... répondez oui! C'est se qu'aurait dû faire Berlioz, et son accolyte Ivan, lorsque ce drôle de personnage, un certain Woland, lui posa la question. Parce que dès ce moment son destin tragique fut tracé ainsi que celui de centaines de personnes à Moscou. Parce que voyez vous Satan et sa suite sont en ville pour organiser son grand bal du Printemps. Woland (ou Satan) à besoin d'une femme qui se prénomme Marguerite pour servir d'hotesse à ce bal. Et il la trouve... Cette femme, cette Marguerite, qui a rendu fous d'amour (et tout simplement fou) un écrivain qui se fait appeler le Maître, participeras à la plus grande soirée jamais donné à Moscou.

Mon avis:
Tout le long du roman, j'ai eut l'impression que Boulgakov me racontait une anecdote ou un rêve autour d'une bonne tasse de café (ou d'un verre de vodka, selon l'heure!). Quelque fois il s'emportait, d'autre fois il chuchotait mais toujours il me faisait sentir comme un personnage important du récit. Parce que Boulgakov, s'adresse directement à nous, il nous intègre dans son histoire. Je me suis bizarrement attaché à ce duo de Béhémoth, un chat noir qui tient à payer sa place de tramway, et Koroviev, pour leur impertinence et leur envie de se divertir. Le problème, c'est que leur jeux ne plaisent pas vraiment à tous le monde... J'ai ausi beaucoup apprécier les insertions du roman du Maître qui est en fait une sorte de biographie de Ponce Pilate.

Pour vraiment apprécier ce roman, il faut savoir se laisser aller à la fantaisie et à l'absurde. Ce n'est pas plus difficile à lire qu'Alice au pays des merveilles... c'est juste plus cruel et satanique! Aussi on n'a pas vraiment besoin de connaître les intentions cachés de Boulgakov pour vraiment s'imprégner de l'histoire.


De : oxymore Envoyé : 13/09/2006 18:15

Mikhaïl BOULGAKOV - LE MAITRE ET MARGUERITE

Je ne reviendrai pas sur ce qui a été dit plus haut, enfin pas directement puisque je me contenterai d'exprimer ici les différentes interprétations ressenties.

D'abord, il me semble avoir lu là l'un des plus fabuleux romans d'amour qu'il m'ait été permit de lire.
Un amour immense dans sa forme gnostique d'abord avec cette humanisme immense qui ressort de l'image de Yeshua Ha-nosri par Boulgakov, c'est vrai qu'il semble habité par une sorte d'amour absolu, dépouillé de tout préjugé et de tout jugement. Cet amour est présent aussi chez Ponce Pilate qui, bien que conscient de la latence de sa lâcheté, juge avec amour et contre l'avis général ce prophète-philosophe qu'il considère avec respect et admiration.
Un amour d'amants ensuite avec cette relation entre le maître et Marguerite, lui désirant fuir sa bien aimée pour ne pas lui faire subir l'outrage de pauvreté, elle prête à pactiser avec le diable pour revoir son bien-aimé dans ce petit sous-sol moscovite.
Et cet amour onirique effectivement, celui du pardon, de la réconciliation de la lune et des ténèbres, du maître et de Ponce-pilate, de Moscou et Jérusalem, de la vie et de la mort enfin au travers de Marguerite au bal de Satan qui somatise la douleur des damnés qui s'abaissent à la saluer.

Ensuite, j'ai trouvé dans Le maître et Marguerite une intelligence exceptionnelle; cette utilisation du fantastique pour mieux dénoncer l'absurdité d'un régime totalitaire. Boulgakov se sert à merveille de Woland et sa troupe pour dénoncer les maux de son pays: disparitions multiples (directeur des variétés, vanioukhova etc....) pour représenter l'arbitraire des arrestations, appels de la milice incessants pour signifier l'encouragement à la délation et le théâtre burlesque mené par Woland pour dénoncer la confiscation des biens appartenants à chacun; Woland, Koroviev, Azazello et le chat Behemot n'apparaissant-ils pas comme des formes diaboliques du pouvoir en place ?

Enfin, j'ai ressenti au travers ce roman que Boulgakov cherchait malgré tout à régler ses comptes avec lui-même; cette fameuse phrase qu'il attribut à Ponce-pilate: "la lâcheté n'est-elle pas le plus grand crime qui soit ?" ne serait-elle pas pour lui sa façon de se punir des concessions faites à Staline ? (tel le remords de Ponce-pilate concernant Yeshua). Son oeuvre (que je ne connais que très superficiellement pour le moment) doit s'en affranchir puisque Nicolaï Ivanovitch lui glisse dans le roman que "les manuscrits ne brûlent pas!!"; et ces derniers attestent sans doute des véritables positions de Boulgakov.
Non les manuscrits ne brûlent pas dans ce chef d'oeuvre et c'est bien là la seule chose qui ne subisse pas les ravages de l'ignition; le siège du Massolit, l'appartement n°50 de la rue Sadovaïa, le magasin des étrangers, tout est ravagé par le feu, symbole du roman mais les écrits restent et attestent de la pensée de Boulgakov.

Ma note:5/5
avatar
gallo

Nombre de messages : 2598
Location : Pays-Bas
Date d'inscription : 29/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mikhaïl BOULGAKOV (Ukraine/Russie)

Message  DM29 le Mer 24 Juin 2009 - 14:20


M. BOULGAKOV
(le livre de poche, 1996, 160 pages )

Résumé (de la couverture) : "La Russie des années 20 : un univers campagnard enfoncé dans la boue et les hivers rigoureux, hanté par des traditions immémoriales, rongé de tabous et de superstitions. Tandis que dans les grands centres urbains la révolution bouleverse la vie et les mentalités, dans les profondeurs du pays un jeune médecin consacre ses forces à lutter contre le fatalisme et la résignation ambiants. Sept nouvelles racontent avec brio l'ordinaire de sa vie, où le pathétique sans cesse côtoie le drame, mais aussi, parfois, le grotesque et la farce. Un accouchement difficile, une intervention chirurgicale délicate, un voyage au coeur d'une violente tempête de neige pour rejoindre un malade éloigné..."

Un livre très drôle, où le lecteur se met souvent à la place de ce jeune homme qui débarque dans cette contrée, où il est le seul médecin, où les gens le trouvent bien jeune pour être médecin et sont très sceptiques. Boulgakov se sert de son expérience d'ancien médecin pour les détails des opérations, ce qui en rajoute au réalisme.
note : 4/5

(Dans cette édition, nous avons aussi le texte Morphine qui raconte sous forme de lettre les derniers jours d'un médecin en prise avec la morphine. Un texte extraordinaire. (note 5/5))
avatar
DM29

Nombre de messages : 675
Age : 30
Location : Breizh
Date d'inscription : 21/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mikhaïl BOULGAKOV (Ukraine/Russie)

Message  Lyreek le Jeu 18 Fév 2010 - 13:08


Le maitre et Marguerite - Mikhaïl Boulgakov
Pocket - 572 page

Comment faire le résumé d'un tel livre?
On débute par une conversation sur l'existence de Dieu entre Berlioz et son ami Ivan, interrompue par un étranger bizarre fraichement débarqué à Moscou. A partir de là, on enchaine les situations rocambolesques et absurdes, entre magie noire, chat qui parle, sorcières, disparitions inexpliquées, etc...

Ah que je n'aime pas apporter une voix discordante dans une série de bonnes critiques! Mais bon, il faut bien vous avouer que je n'ai pas aimé ce roman. Trop de personnages, trop d'absurdités, je n'ai pas du tout compris où l'auteur voulait nous emmener. J'imagine qu'il doit y avoir un sens caché mais je ne l'ai pas perçu, sans doute par manque de connaissance sur l'époque.
Du coup, difficile d'apprécier cette lecture qui part dans tous les sens, comme un rêve qui n'a ni queue ni tête.
J'ai tout de même lu jusqu'à la fin, parce que je suis curieuse et surtout parce que j'espérais enfin comprendre le fin mot de l'histoire, en vain!
Je finis par me dire qu'en fait ce n'est pas ça l'important, que peut-être fallait-il seulement se laisser porter par la fantaisie et les délires du Diable et de ses acolytes. Peut-être suis-je un peu trop terre à terre, mais en général j'aime comprendre ce que je lis et là en refermant le livre ne me reste qu'un gros point d'interrogation. Je crois que je suis totalement passée à côté Embarassed

2/5

_________________
Lecture en cours : L'incolore Tsukuru Tazaki et ses années de pélérinage de Haruki Murakami

"Lire est le seul moyen de vivre plusieurs fois"
avatar
Lyreek

Nombre de messages : 2285
Age : 35
Location : Côte d'Azur, France
Date d'inscription : 26/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mikhaïl BOULGAKOV (Ukraine/Russie)

Message  DM29 le Jeu 18 Fév 2010 - 17:41

Dommage que tu n'ai pas aimé ! Rolling Eyes Mais Philcabzi a raison il faut se laisser porter par ce livre, et sa poésie. Certains passages sont incroyables.

Mais j'espère que tu vas essayer un autre de ses livres. Cet auteur mérite vraiment le détour.

_________________
study livres lus PAL : 10/47
avatar
DM29

Nombre de messages : 675
Age : 30
Location : Breizh
Date d'inscription : 21/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mikhaïl BOULGAKOV (Ukraine/Russie)

Message  Lyreek le Ven 19 Fév 2010 - 8:22

Disons que pour moi le plus important dans un livre, c'est l'histoire. Je passe facilement sur le style et les défauts si l'histoire m'emballe. Mais là, j'étais trop perdue mais j'essaierais tout de même sans doute un autre de ses livres un jour en espérant que j'apprécierai davantage Smile

_________________
Lecture en cours : L'incolore Tsukuru Tazaki et ses années de pélérinage de Haruki Murakami

"Lire est le seul moyen de vivre plusieurs fois"
avatar
Lyreek

Nombre de messages : 2285
Age : 35
Location : Côte d'Azur, France
Date d'inscription : 26/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mikhaïl BOULGAKOV (Ukraine/Russie)

Message  Ysla le Ven 19 Fév 2010 - 9:46

Lyreek : essaye Récits d'un jeune médecin, c'est très bien !
Le maître et Marguerite est prévu pour moi cette année (challenge) et ça fait très longtemps que je veux le lire. J'ai hâte de mettre ce projet à exécution, après les examens de mai et tout ce qui me prend tout mon temps en ce moment !
avatar
Ysla

Nombre de messages : 1800
Location : Grenoble / France
Date d'inscription : 23/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mikhaïl BOULGAKOV (Ukraine/Russie)

Message  Lyreek le Ven 19 Fév 2010 - 10:02

Merci Ysla, effectivement ça m'a l'air intéressant, je le note!
Je lirai avec plaisir ton avis sur Le maitre et Marguerite, j'espère qu'il te plaira. C'est tellement décevant de ne pas aimer un livre après de si bonnes critiques. Mais c'est la dure vite de raton lol!

_________________
Lecture en cours : L'incolore Tsukuru Tazaki et ses années de pélérinage de Haruki Murakami

"Lire est le seul moyen de vivre plusieurs fois"
avatar
Lyreek

Nombre de messages : 2285
Age : 35
Location : Côte d'Azur, France
Date d'inscription : 26/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mikhaïl BOULGAKOV (Ukraine/Russie)

Message  Franillon le Ven 19 Fév 2010 - 11:16

Lireek, de Boulgakov je te conseille aussi Les oeufs du destin, Coeur de chien et La garde blanche. Dans ces trois titres l'histoire est vraiment prenante. Dans les deux premiers c'est assez étonnant, mais presque crédible sous la plume d'un tel écrivain et c'est très drôle. Quant à La garde blanche, que Boulgakov aimait lui-même plus que toutes ses autres oeuvres, c'est le récit de la lutte des bolcheviks contre l'armée blanche en Ukraine dans les années 1919-1920. C'est aussi son oeuvre la plus directemnet autobiographique.
avatar
Franillon

Nombre de messages : 1652
Age : 83
Location : MONTMARTIN-SUR-MER (Manche)
Date d'inscription : 09/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mikhaïl BOULGAKOV (Ukraine/Russie)

Message  Lyreek le Ven 19 Fév 2010 - 13:14

Merci Franillon, je suis contente d'avoir autant de choix pour donner une seconde chance à cet auteur Smile

_________________
Lecture en cours : L'incolore Tsukuru Tazaki et ses années de pélérinage de Haruki Murakami

"Lire est le seul moyen de vivre plusieurs fois"
avatar
Lyreek

Nombre de messages : 2285
Age : 35
Location : Côte d'Azur, France
Date d'inscription : 26/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mikhaïl BOULGAKOV (Ukraine/Russie)

Message  dodie le Mer 24 Fév 2010 - 15:33

Récits d'un jeune médecin

Résumé:Dans les années 1920, frais émoulu de la faculté de médecine, un jeune médecin inexpérimenté dont on se demande s'il a seulement effectué une seule intervention durant ses études, est envoyé dans un hôpital de campagne au fin fond de la Russie.
Ce court roman relate en sept histoires différentes les aventures de ce médecin. A chaque fois il se trouve confronté à des situations exceptionnelles voire gravissimes. Rajoutez à cela, l'isolement de ce jeune médecin seulement secondé de deux infirmières ou sage-femmes et du gardien de l'hôpital dans une région des plus reculées sous un climat sibérien et vous imaginerez facilement l'ambiance du livre

Mon avis: Boulgakov a un don indiscutable pour raconter des histoires. Malgré la gravité de certaines situations, il arrive à nous faire sourire en nous décrivant ce pauvre novice cherchant sans arrêt dans ses manuels une solution miraculeuse. Mais le personnage n'est pas si "amateur" qu'il y paraît et s'en sort finalement très bien. Boulgakov est médecin de formation et ses histoires n'en semblent que plus plausibles.
La description de la Russie profonde, de son climat inhumain et de sa population est admirable.
A noter également le court récit Morphine en fin d'ouvrage. Il raconte sous la forme d'un journal la lente descente aux enfers d'un médecin devenu morphinomane: très poignant.

Je ne connaissais pas cet auteur mais je le relirai avec plaisir. Ma note 4/5
avatar
dodie

Nombre de messages : 4519
Age : 53
Location : France
Date d'inscription : 11/04/2009

http://dodiecuisine.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mikhaïl BOULGAKOV (Ukraine/Russie)

Message  DM29 le Mer 24 Fév 2010 - 18:49

Chouette une nouvelle adepte !
Morphine j'ai adoré aussi, il passe pour être un des meilleures textes de l'auteur et je suis plutôt d'accord avec ça. C'est génial.

_________________
study livres lus PAL : 10/47
avatar
DM29

Nombre de messages : 675
Age : 30
Location : Breizh
Date d'inscription : 21/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mikhaïl BOULGAKOV (Ukraine/Russie)

Message  Ysla le Ven 14 Mai 2010 - 9:43

MORPHINE

Il y a longtemps, j'ai lu et apprécié Récits d'un jeune médecin, mais impossible de me rappeler si Morphine faisait partie de l'édition... Je crois que oui, que je l'avais déjà lu, mais je n'en avais gardé aucun souvenir (très normal chez moi, quelle que soit la qualité du texte ).

Donc une relecture pour moi ! Et j'ai trouvé ce texte vraiment très bon, passionnant. Il nous plonge dans une atmosphère très particulière et la forme du journal me plaît toujours beaucoup. Vraiment un texte à lire ! Fascinant !

Ma note : 5/5
avatar
Ysla

Nombre de messages : 1800
Location : Grenoble / France
Date d'inscription : 23/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mikhaïl BOULGAKOV (Ukraine/Russie)

Message  Ysla le Lun 30 Aoû 2010 - 17:10

LE MAITRE ET MARGUERITE

Ce roman était dans ma LAL depuis des années et je l'avais inscrit dans mon challenge 2009 puis 2010 pour enfin le lire. C'est chose faite et je me demande vraiment pourquoi je ne l'ai pas lu avant !

J'ai ressenti une impression de vide en tournant la dernière page et je me suis demandé ce que j'allais bien pouvoir lire ensuite... Deux indices qui ne trompent pas : j'ai adoré Le Maître et Marguerite !
Alors, c'est vrai, je partais avec un fort a priori positif mais je ne savais vraiment pas ce que j'allais découvrir et surtout je m'attendais à une lecture beaucoup plus ardue. Il n'en est rien, l'histoire se lit toute seule et j'avais envie de reprendre ma lecture dès que je posais le livre. Les frasques de Satan et sa troupe à Moscou m'ont beaucoup fait rire et l'histoire de Ponce Pilate m'a beaucoup plu aussi.
Les notes de bas de page (dans mon édition) m'ont permis d'accéder au sens "caché" de certains passages, ce qui a fait que ce livre a été censuré. J'ai pu percevoir la critique sociale et politique véhiculée par ce roman. Mais je serais bien malhonnête en disant que j'ai tout perçu cependant, je manque de connaissances sur cette époque et ce pays.
Il reste que ce roman peut absolument se lire et s'apprécier pour lui-même tant il est distrayant, plein de rebondissements et doté de personnages aussi comiques qu'attachants (le duo Koroviev/Behemoth est fantastiquement drôle !).
Un livre à relire car très riche !

Ma note (sans surprise) : 5/5
avatar
Ysla

Nombre de messages : 1800
Location : Grenoble / France
Date d'inscription : 23/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mikhaïl BOULGAKOV (Ukraine/Russie)

Message  DM29 le Lun 30 Aoû 2010 - 17:45

Contente que ce livre te plaise !! Il est vraiment génial.

_________________
study livres lus PAL : 10/47
avatar
DM29

Nombre de messages : 675
Age : 30
Location : Breizh
Date d'inscription : 21/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mikhaïl BOULGAKOV (Ukraine/Russie)

Message  petitemartine le Mar 31 Aoû 2010 - 12:15

Merci pour ta critique Ysla. Elle me rassure un peu car j'ai moi aussi un peu peur de me plonger dans ce roman à cause de ma méconnaissance du pays, de l'époque et d'un texte un peu complexe... Mais j'ai envie de tenter, et puis grâce à l'expo photo que j'ai vue,j'ai des images plein la tête et j'imaginerai Marguerite sous les traits d'Isabelle Adjani !
avatar
petitemartine

Nombre de messages : 2411
Age : 46
Location : Morbihan /France
Date d'inscription : 04/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mikhaïl BOULGAKOV (Ukraine/Russie)

Message  Ysla le Mar 31 Aoû 2010 - 12:38

Petitemartine, ne t'inquiète pas pour le texte, il est au contraire très fluide et pas du tout complexe. On peut le lire pour lui-même et c'est un plaisir aussi car l'histoire est très très drôle et farfelue ! J'ai apprécié de pouvoir comprendre certains passages sous une lumière historique grâce aux notes, cependant, donc si tu as une version annotée, je pense que tu profiteras vraiment de ta lecture. Ce qui est sûr, c'est qu'il faut aimer la littérature de l'absurde et les personnages et situations déjantés !
et Adjani en Marguerite, oui ça correspond bien .
avatar
Ysla

Nombre de messages : 1800
Location : Grenoble / France
Date d'inscription : 23/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

boulgakov/ le maître et marguerite

Message  korat le Mar 12 Avr 2011 - 13:13

Ce message vient après la bataille mais je découvre votre site !

Le maître et Marguerite : à lire, quel bonheur si vous ne l'avez pas encore lu !

Le diable qui discute avec un bolchevique (forcément) athée
Les asiles psychiatriques devenus refuges contre les forces du mal (alors que l'URSS y enfermait les opposants)
Les petits détails qu'on ne voit qu'après ( les personnages qui ont un nom de musicien : Berlioz, le professeur Stravinski, etc)
La grande symphonie amoureuse et diabolique
Le contre-point Pilate et Jésus
Et c'est vrai : les manuscrits ne brûlent pas

Korat

korat

Nombre de messages : 4
Location : Paris
Date d'inscription : 11/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mikhaïl BOULGAKOV (Ukraine/Russie)

Message  Nathalire le Dim 18 Sep 2011 - 12:21

Les oeufs fatidiques
nouvelle, 110 pages

J'ai trouvé ce livre dans une broquante, et il y avait parfaitement sa place puisqu'il s'agit de SF de première génération, pas de toute fraîcheur mais néanmoins intéressante.

L'histoire se déroule en Russie (on l'aurait parié) où un éminent professeur de zoologie (je vous épargne les noms en russe) fait des recherches approfondies sur les batraciens. Un jour il découvre par hasard le rayon de vie, capable de multiplier les ovules et de faire naître des animaux bien plus gros et plus forts. C'est la révolution dans le pays tout entier, on veut savoir, on veut utiliser ce rayon... Surtout que, ailleurs dans le pays, les poules sont victimes d'un étrange virus meurtrier. Bien que le professeur dit ne pas connaître les effets de ce rayon, d'autres chercheurs le teste pour leur plus grand malheur...

J'ai eu un peu de peine à entrer dans l'histoire au début... Le genre est très narratif, il y a beaucoup de jeux de mots en russe qui ne peuvent pas être bien traduits (par exemple le mot oeuf en russe est le même que le mot désignant les organes sexuels masculins Very Happy ) font que l'on perd un peu du charme et de l'humour du récit. Mais quand même l'histoire est assez prenante et bien construite, entre la SF et l'horreur. Note: 4/5
avatar
Nathalire

Nombre de messages : 1058
Age : 37
Location : Pully (Suisse)
Date d'inscription : 22/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mikhaïl BOULGAKOV (Ukraine/Russie)

Message  catherine le Sam 28 Jan 2012 - 18:48

Le Maître et Marguerite
Éditions Pocket
529 pages

Résumé
Difficile à résumer, ce livre... je vous retranscris ici deux phrases de l'éditeur: C'est une satire acerbe, une comédie burlesque, une parodie politique, un poème philosophique dévastateur avec des fantômes et des transformations magiques. Mais cette fantasmagorie baroque, ce film noir, cette vision d'apocalypse est aussi l'une des plus belles histoires d'amour jamais écrites.

Critique
Mon édition, fort heureusement, comprenait beaucoup de notes de bas de page expliquant un peu le contexte de l'écriture et les liens qui peuvent être faits entre l'histoire et la réalité politique du pays. Je n'aurais pas fait ces liens, ayant très peu de connaissances à ce sujet... Mais évidemment, la lecture de notes en bas de page rendent une lecture moins fluide, et certaines notes en bas de page ne m'intéressaient pas et coupaient le fil de ma lecture.

Cela dit, c'est un livre très riche, très dense en liens de toute sorte mais dont l'écriture est fluide et agréable à lire. Un livre dont il faudrait plus de temps pour en comprendre tout le sens, mais malheureusement je ne m'y consacrerai pas davantage. Mais j'ai beaucoup aimé ce que j'ai compris, les liens comme je l'ai mentionné entre la magie du roman et l'histoire russe (notamment, des disparitions mystérieuses de personnages font référence aux enlèvements politiques). Je n'ai jamais lu de roman russe auparavant et il m'était parfois difficile de suivre les histoires des différents personnages de noms parfois semblables... en effet, beaucoup d'histoires sont racontées en parallèle pour ensuite se rejoindre - j'aurais dû noter les noms des personnages au fur et à mesure de ma lecture car j'ai à quelques reprises dû revenir en arrière.

J'ai beaucoup apprécié ma lecture qui m'a fait découvrir un monde qui m'était inconnu, pour une belle histoire et des personnages intéressants. Et on ne s'attache pas nécessairement aux bons, car l'écriture de l'auteur est souvent à double-sens et pleine de satyre.

Je noterai ma lecture à 4/5 tout en étant pleinement consciente que cela en vaut plus, mais il faudrait que j'y revienne un jour. Je continuerai certainement ma découverte de la littérature russe. Merci Franillon!

_________________



Lectures en cours:
The strange case of Dr Jekyll and Mr Hyde and other tales of terror de Robert Louis Stevenson
avatar
catherine

Nombre de messages : 611
Age : 40
Location : Montréal
Date d'inscription : 07/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mikhaïl BOULGAKOV (Ukraine/Russie)

Message  Franillon le Sam 28 Jan 2012 - 20:50

Je suis très content que tu aies apprécié ce livre, Catherine. C'est en effet l'un des meilleurs livres fantastiques de la littérature russe. Les autres ouvrages de Boulgakov sont très bien aussi. Mais il y a bien d'autres auteurs russes à découvrir, aussi bien dans les classiques que dans les actuels.
avatar
Franillon

Nombre de messages : 1652
Age : 83
Location : MONTMARTIN-SUR-MER (Manche)
Date d'inscription : 09/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mikhaïl BOULGAKOV (Ukraine/Russie)

Message  lalyre le Dim 29 Jan 2012 - 8:46

Ysla a écrit:LE MAITRE ET MARGUERITE

Ce roman était dans ma LAL depuis des années et je l'avais inscrit dans mon challenge 2009 puis 2010 pour enfin le lire. C'est chose faite et je me demande vraiment pourquoi je ne l'ai pas lu avant !

J'ai ressenti une impression de vide en tournant la dernière page et je me suis demandé ce que j'allais bien pouvoir lire ensuite... Deux indices qui ne trompent pas : j'ai adoré Le Maître et Marguerite !
Alors, c'est vrai, je partais avec un fort a priori positif mais je ne savais vraiment pas ce que j'allais découvrir et surtout je m'attendais à une lecture beaucoup plus ardue. Il n'en est rien, l'histoire se lit toute seule et j'avais envie de reprendre ma lecture dès que je posais le livre. Les frasques de Satan et sa troupe à Moscou m'ont beaucoup fait rire et l'histoire de Ponce Pilate m'a beaucoup plu aussi.
Les notes de bas de page (dans mon édition) m'ont permis d'accéder au sens "caché" de certains passages, ce qui a fait que ce livre a été censuré. J'ai pu percevoir la critique sociale et politique véhiculée par ce roman. Mais je serais bien malhonnête en disant que j'ai tout perçu cependant, je manque de connaissances sur cette époque et ce pays.
Il reste que ce roman peut absolument se lire et s'apprécier pour lui-même tant il est distrayant, plein de rebondissements et doté de personnages aussi comiques qu'attachants (le duo Koroviev/Behemoth est fantastiquement drôle !).
Un livre à relire car très riche !


Ma note (sans surprise) : 5/5

Merci Isla , tu me donnes très envie de lire ce livre, je note
avatar
lalyre

Nombre de messages : 4216
Age : 85
Location : Belgique
Date d'inscription : 01/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mikhaïl BOULGAKOV (Ukraine/Russie)

Message  Chantal le Ven 1 Mar 2013 - 16:32

LE MAITRE ET MARGUERITE : Mikhaïl Boulgakov
Editions Pocket - 528 pages.


A la fin d'une matinée de printemps, Berlioz, rédacteur en chef d'une revue littéraire, et Biezdomny, jeune poète, conversent sur la Promenade de l'Etang du Patriarche. Berlioz est en fait en train d'essayer d'expliquer au jeune homme, que Jésus n'a jamais existé et qu'il n'est qu'un mythe. Mais voilà qu'un homme bizarre et inquiétant, un "étranger" vient prendre part à la conversation et leur explique que Jésus a existé. Et il se met à leur raconter la rencontre de Yéshoua (Jésus) et Ponce Pilate, rencontre à laquelle il a assisté....

Eh bien, quel livre ! Celui-ci, je ne suis pas prête de l'oublier, et je crois même que je le relirai un jour pour en apprécier tout ce que j'ai dû laisser passer.... J'ai plein d'adjectifs qui me viennent en tête pour le qualifier : riche, dense, foisonnant, truculent, drôle souvent jusqu'au délire, ironique, sarcastique, mais aussi poétique et naturellement fantastique. Mais celui qui importe, c'est magistral.
Trois histoires mêlées : celle du diable Woland et de ses acolytes Koroviev, Azazello, Hella la sorcière et surtout Behemoth le chat, qui vont mettre une sacrée pagaille dans Moscou ; celle du Maïtre, écrivain déchu, et de Marguerite, sa bien-aimée ; et celle de Ponce-Pilate au moment de l'arrestation et la mort de Jésus. Et ces trois histoires sont imbriquées et défilent de manière très intelligente et très visuelle, grâce au talent exceptionnel de cet écrivain, (je voyais toutes les images se dérouler dans ma tête) . Je me demandais bien comment le livre allait se terminer. Eh bien la fin est au même niveau que le reste du livre, elle est superbe.
Par l'intermédiaire du fantastique, Boulgakov fait une critique très pointue de la société et de la politique russe, avec une analyse très fine de la nature humaine, dans sa bêtise et sa lâcheté. A tel point que les "diaboliques" en deviennent attachants... Bon, il m'a fallu un petit temps pour entrer dans le livre, j'ai apprécié les nombreuses notes de bas de pages pour comprendre certaines allusions. Je pense que j'ai dû en laisser encore passer pas mal. Mais quel bonheur de lecture ! Quel plaisir! Un de mes souvenirs marquants sera le voyage en balai de Marguerite transformée en sorcière pour aller au bal de Satan.
Il y aurait encore plein de choses à ajouter, ce livre est tellement riche, mais je vous laisse le plaisir de le découvrir par vous-même...
Ma critique paraît dithyrambique mais vraiment, c'est un livre unique que je n'oublierai pas, et naturellement un très gros coup de coeur. Alors lisez-le. Il ne faut pas passer à côté !

5/5
avatar
Chantal

Nombre de messages : 2240
Location : France
Date d'inscription : 22/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mikhaïl BOULGAKOV (Ukraine/Russie)

Message  Ladybug le Ven 1 Mar 2013 - 16:43

Ce livre m'effraie un peu, trop peur que cette littérature soit hermétique mais je me demande si je ne vais pas me laisser tenter.

_________________
Je lis

avatar
Ladybug

Nombre de messages : 1970
Date d'inscription : 22/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mikhaïl BOULGAKOV (Ukraine/Russie)

Message  Chantal le Ven 1 Mar 2013 - 16:53

Non, non, Ladybug, tente ! ça se lit très bien. J'en ai été la première étonnée. Il faut juste ne pas trop le '"lâcher" pour bien se souvenir des personnages et ne pas en perdre en route ! Very Happy
avatar
Chantal

Nombre de messages : 2240
Location : France
Date d'inscription : 22/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mikhaïl BOULGAKOV (Ukraine/Russie)

Message  Mousseline le Ven 1 Mar 2013 - 17:07

Bien trop compliqué pour moi. Very Happy


_________________
Mousseline

Magasin général tome 2 : Serge de Loisel et Tripp et L'île des chasseurs d'oiseaux de Peter May



"Happiness is only real when shared." (Christopher McCandless)
avatar
Mousseline
Admin

Nombre de messages : 4359
Date d'inscription : 24/10/2008

https://sites.google.com/site/lauteursamericains/home

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mikhaïl BOULGAKOV (Ukraine/Russie)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum