Dermot BOLGER (Irlande)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Dermot BOLGER (Irlande)

Message  gallo le Lun 1 Déc 2008 - 10:40

De : lalyre7032 (Message d'origine) Envoyé : 14/01/2006 16:39
La musique du père - Dermot Bolger
10/18 Irlande

Tracey est jeune,libre et mène une vie dissolue au rythme de la nuit,elle s'étourdit,danse à perdre haleine et goûte même à l'ecstasy,elle s'enivre pour oublier son enfance et son adolescence douloureuse,son père musicien qui l'a abandonnée et sa mère folle qu'elle vient d'enterrer.Le jour ou elle rencontre Luke,un Irlandais plus âgé qu'elle et marié,homme tendre et brutal qui semble t-il ne la rencontre que pour le sexe et l'emmène à Dublin pour enterrer son frère abattu par la pègre irlandaise.Ce sera une descente aux enfers mais aussi la recherche de ce père violoneux qui la fait revenir à un passé traumatisant qui est sans doute la cause de son désordre intèrieur.

Mon commentaire:Très dur par le thème abordé car violent,sombre et angoissant,j'ai lu ce livre en entier mais je ne pense pas lire encore cet auteur malgré le style parfois lyrique.
3/5
--------------------------------------------------------------------------------
Dermot Bolger est né en 1959. Issu de la classe ouvrière du faubourg dublinois de Finglas, il a fait ses études à St Canice et à Beneavin College. Successivement ouvrier d'usine, aide bibliothécaire, puis écrivain et éditeur-fondateur de la Raven Arts Press en 1979. Directeur littéraire de New Island Books depuis 1992. Il a publié de nombreux recueils de poèmes, des romans (Night Shift, 1985; Le Ventre de l'ange, 1987; La Ville des ténèbres, 1990; Emily's Shoes, 1992; A Second Life, 1994; La Musique du Père, 1997; Tentation, 2000; Le Voyage à Valparaiso, 2001) et fait représenter des pièces de théâtre.


De : Venusia (Message d'origine) Envoyé : 2006-02-18 13:49

Dermot Bolger - Finbar's Hotel

(Collectif, sous la direction de Dermot Bolger, et avec la contribution de Roddy Doyle, Colm Toibin, Jennifer Johnson, Hugo Hamilton, Joseph O'Connor, et Anne Enright)

Éditeur : Joëlle Losfeld (14 septembre 1999)
Collection : Litt Etrang
Format : Broché
ISBN : 2844120229
Dimensions (en cm) : 2 x 15 x 22

Un petit exercise littéraire amusant auquel se sont livrés sept auteurs contemporains irlandais: sept nouvelles, toutes prenant place lors d'une même nuit au Finbar's Hotel, cette institution dublinoise qui a vécu de meilleurs jours et qui doit imminemment fermer ses portes, et interreliées par l'intrigue et les personnages, qui apparaissent et réapparaissent tous dans plusieurs des chapitres. Les auteurs ont choisi de garder leur contribution anonyme, alors c'est au lecteur de deviner qui a écrit quoi.

J'ai trouvé l'exécution très bien menée et même astucieuse de par les liens qui unissent les personnages. On devine que les auteurs ont collaboré très étroitement, avec beaucoup de va-et-vient, parce que les nouvelles forment un tout très harmonieux. J'ai trouvé les deux premières nouvelles plutôt ordinaires, mais toutes les autres sont tantôt émouvantes, tantôt drôles et toutes intéressantes; il y en a une qui a une chute particulièrement réussie. C'est une belle façon d'aborder l'écriture de ces sept auteurs qui compte parmi eux certains des plus grands et des plus populaires des auteurs irlandais contemporains.

On remarque plusieurs thèmes (typiquement irlandais?) qui reviennent souvent: la mort, le deuil (c'est étrange, mais ces deux derniers thèmes sont abordés dans toutes les nouvelles), l'exil, la nostalgie des temps passés; il y a des allusions à des préoccupations qu'on devine d'importance pour les Irlandais comme la spécificité de Dublin et l'influence du catholicisme.

4 sur 5.


De : Sahkti1 Envoyé : 16/03/2006 14:59
Dermot BOLGER, La ville des ténèbres

L'histoire débute avec deux jeunes qui se cachent du regard des voitures de police. La nuit est là, sombre, dure, elle les retient prisonniers. A cette peur et cette fuite viennent s'entremêler les souvenirs, les débuts d'un travail, d'une amitié, de relations. Une certaine sensation de liberté aussi pour Hano qui, grâce à Shay, puis à Katie, va découvrir la ville, le monde, les turpitudes, mais aussi la misère sociale et humaine.
C'est un roman noir, très sombre même, récit de la désillusion parfaite, celle qui fait mal et dont on ne se remet pas vraiment.
La langue de Bolger est violente, sans compromission, n'épargne pas les détails tout en se préservant de tout misérabilisme bon marché. C'est assez sinistre et le caractère enchanteur de Dublin disparaît pour faire place à une ville tentaculaire qui se nourrit des siens. Une ville noire, presque monstrueuse. Ville des ténèbres, oui, celle qui fait mal et dont on ne se détache qu'avec difficulté. Comme une drogue. Comme la drogue...
C'est un roman dur, à lire de préférence quand le moral n'est pas trop bas. Un texte empreint d'une telle force qu'il finit par vous engluer et vous laisser prendre au piège comme le narrateur.

Ma note: 3,5/5
avatar
gallo

Nombre de messages : 2598
Location : Pays-Bas
Date d'inscription : 29/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dermot BOLGER (Irlande)

Message  Lacazavent le Dim 20 Avr 2014 - 17:10

Une illusion passagère de Dermot Bolger
Joëlle Losfeld / 136 pages


Martin, haut fonctionnaire irlandais d’une cinquantaine d’années, rattaché à un ministère en bout de course, se retrouve, le temps d’un voyage officiel en Chine, seul dans sa luxueuse chambre d’hôtel. Accablé par une existence terne, entre son épouse et ses trois filles, il décide de s’offrir un massage durant son séjour. La jeune femme chinoise qui vient le masser ne parle pas sa langue et ne partage rien de sa vie : mère célibataire, elle peine à joindre les deux bouts, mais ce qu’elle lui procure est autrement précieux : le plaisir d’être touché, la sensation d’être désiré. Une complicité naît entre eux, que rompt la proposition de la jeune femme de monnayer ses charmes. Martin va-t-il céder à cette tentation ?


Un court roman singulier mais qui manque cruellement de subtilité si les illusions sont omniprésentes dans l' histoire qu' il nous raconte, l'auteur ne peut s' empêcher de nous mettre le nez dedans. La peur que le lecteur passe à côté ?
À mon goût l' écriture aurait gagné en finesse sans ces allusions incessantes aux illusions, la trame déjà mince en est ramené à la banalité de ses situations. On frôle l'ennui.

3/5

_________________
Lectures en cours :  Indépendance de Richard Ford  ([i]Frank Bascombe T2) $

Dernières lectures : L' Intérêt de l' enfant de Ian McEWAN (4/5), Un week-end dans le Michigan de Richard Ford (4,5/5)(Frank Bascombe T1), [/i]L' Homme du verger d' Amanda COPLIN (4/5), La Pyramide de glace J-F Parot (3,75/5)(T12)
avatar
Lacazavent
Admin

Nombre de messages : 5582
Age : 31
Location : France
Date d'inscription : 25/10/2008

http://quandlappetitvatoutva.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dermot BOLGER (Irlande)

Message  Lacazavent le Jeu 19 Juin 2014 - 9:17

Une seconde vie de Dermot Bolger
Folio / 368 pages



Un roman qui l' on on parvient à oublier ses incursions inutiles dans un univers surnaturel, les rêves, l'expérience de mort clinique que vit Sean Blake le personnage principal qui si l' on parvient à ne retenir de l' histoire, simplement la quête dans laquelle va se lancer cet homme nous promet à nous lecteur un excellent moment.
Nous sommes dans la très catholique Irlande au milieu du XXème siècle, Sean Blake est un nourrisson abandonné «  confié » à la naissance aux institutions religieuses, c'est à la suite d' un grave accident de voiture qui va éprouver le besoin de se lancer sur les traces de sa mère biologique.  
Une lecture qui me laissera un sentiment mitigé l' histoire en jouant sur trop de tableau à la fois y perd de sa force, c'est dommage la description de la société irlandaise, du poids de la religion sur la vie quotidienne, des drames qu' elle engendre se serait suffit à elle-même.

3,5/5

_________________
Lectures en cours :  Indépendance de Richard Ford  ([i]Frank Bascombe T2) $

Dernières lectures : L' Intérêt de l' enfant de Ian McEWAN (4/5), Un week-end dans le Michigan de Richard Ford (4,5/5)(Frank Bascombe T1), [/i]L' Homme du verger d' Amanda COPLIN (4/5), La Pyramide de glace J-F Parot (3,75/5)(T12)
avatar
Lacazavent
Admin

Nombre de messages : 5582
Age : 31
Location : France
Date d'inscription : 25/10/2008

http://quandlappetitvatoutva.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dermot BOLGER (Irlande)

Message  Chantal le Dim 13 Juil 2014 - 16:08

TOUTE LA FAMILLE SUR LA JETEE DU PARADIS :
Editions Folio - 655 pages.


           L'histoire commence en 1916 dans le Donegal. La famille Goold Verschoyle, famille d'aristocrates protestants, organise des pique-niques d'été en bord de mer, sur la jetée baptisée "du Paradis". Il y a là les parents, les cinq enfants (Maud, Eva, Thomas, Art et Brendan), les voisins les Ffrench, et des cousins et amis. C'est l'époque de l'insouciance et du bonheur. Mais tous vont devoir affronter les énormes tumultes du 20è siècle : la guerre civile irlandaise et l'indépendance, le premier conflit mondial, le fascisme et la guerre espagnole, le stalinisme et la deuxième guerre mondiale...
           L'auteur va surtout s'attacher à trois des enfants Goold Verschoyle : Art, contaminé par Mr Ffrench et complètement "imprégné" de l'idéologie communiste, Brendan qui suivra la voie de son frère par admiration tout en s'en démarquant, et surtout Eva, qui en est le personnage principal, puisqu'à ma grande surprise, l'auteur, dans une note de fin de roman, révèle que cette histoire est celle de Sheila Fitzgerald, personnage d'Eva, qui a vraiment existé.
           Chaque personnage va se lancer dans la vie, avec ses certitudes, ses doutes, ses peurs, ses ambivalences, va se battre pour survivre, en gardant dans son coeur, malgré les évènements, les malentendus, les conflits familiaux, la nostalgie des baignades le long de la jetée du Paradis.
            Belle écriture, histoires de différentes vies dans le cours de la grande Histoire, portraits très riches de femmes et d'hommes attachants, analyse fine et détaillée des courants politiques ou religieux, ce roman est vraiment très réussi. Il m'a séduit, autant comme roman que comme "narration" politique et historique.


          4,5/5
avatar
Chantal

Nombre de messages : 2249
Location : France
Date d'inscription : 22/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dermot BOLGER (Irlande)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum