Charles BOLDUC (Canada/Québec)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Charles BOLDUC (Canada/Québec)

Message  gallo le Lun 1 Déc 2008 - 10:36

De : Philcabzi5 (Message d'origine) Envoyé : 16/10/2006 14:09

Un jeune auteur de 24 ans vient de faire paraître un receuil de nouvelles qui semble vraiment très interessant! René Omier-Roy en a fait une critique élogieuse à la radio et l'auteur était en entrevue avec Julie Laferrière à Radio-Canada.

Charles BOLDUC - Les perruches sont cuites
Ed. Leméac, 2006

4ème de couverture:
Ce jeune homme au début de la vingtaine vit les mésaventures de son âge avec une maturité de vieillard parfois lubrique, parfois mélancolique, mais toujours étonnamment juste. De femme en femme, de bar en bar, il promène son désarroi comme un animal domestique tenu en laisse. Mais les petits dégâts s'accumulent, et comment éviter de mettre les pieds dedans ? Risibles et tragiques, drôles et graves, les nouvelles de Charles Bolduc révèlent surtout la voix parfaitement originale d'un écrivain qui sait que la surface est indissociable du fond. Et qu'il en est de la vie comme d'une eau froide: il faudra bien finir par y plonger.
avatar
gallo

Nombre de messages : 2598
Location : Pays-Bas
Date d'inscription : 29/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Charles BOLDUC (Canada/Québec)

Message  Prospéryne le Lun 9 Avr 2012 - 14:34

Les truites à mains nues Charles Bolduc Leméac 138 pages


Résumé:
Trente textes courts, drôles, fantastiques, glauques ou ordinaires pour
raconter le temps qui passe, la vie qui avance et qui nous use, un peu à
chaque jour.

Mon avis:
Méfiez-vous de ce recueil! Tous les textes (des nouvelles? J'en sais
fichtre rien!) commencent d'une façon et soudain, tout part de travers,
on tombe dans la folie, dans le fantastique, l'humanisme ou encore
l'irréaliste. C'est très bien écrit, chaque mot est soigneusement
choisi et l'ensemble, malgré son effet disparate tient parfaitement bien
la route. Le premier et le dernier texte m'ont particulièrement plus,
leur réflexion sur la vie montrait une belle profondeur, pourtant sur
des choses du simple quotidien. L'auteur donne le nom de texticules à
ses micro-oeuvres, mais bon, j'ai du mal avec le terme, surtout que
prononcé vite, on pourrait avoir tendance à prendre le mot comme s'il
avait un s à la place du x (lapsus que j'ai fait à ma première
lecture...) C'est plein de profondeur, ça parle du couple, du sexe, de
la création, de l'ordinaire. Rien de neuf dans les sujets, mais c'est
bien traité. Et très bien écrit.

Ma note: 4/5

_________________
On peut se passer de tout, sauf de la littérature et des chats Graffiti vu à Berlin
avatar
Prospéryne

Nombre de messages : 4864
Age : 34
Location : Québec, Canada
Date d'inscription : 26/10/2008

http://prosperyne.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum