Haruki MURAKAMI (Japon)

Page 1 sur 5 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Haruki MURAKAMI (Japon)

Message  Mousseline le Lun 1 Déc 2008 - 2:06

Une biographie de l'auteur :

Ecrivain japonais, Haruki Murakami est né en 1949 à Kobé. Après des études sur la tragédie grecque, il ouvrira un club de jazz à Tokyo. Puis il voyagera en Grèce, en Italie, aux Etats-Unis, tout en se consacrant à la littérature. Essentiellement romancier, il est l'auteur de nombreux ouvrages, notamment «La Course au mouton sauvage», «Au Sud de la frontière, à l'ouest du soleil», «La Ballade de l'impossible», «Les Chroniques de l'oiseau à ressort», et le recueil de nouvelles «Après le Tremblement de terre». Il a également traduit en japonais des oeuvres d'auteurs américains comme Scott Fitzgerald, Raymond Carver, John Irving, Paul Theroux. En 1995, le tremblement de terre de Kobé et l'attaque au sarin par la secte Aum dans le métro de Tokyo l'ont amené à écrire des nouvelles, mais aussi à revenir au pays. Il a reçu plusieurs prix japonais, dont le Prix Noma pour nouveaux écrivains, le Prix Tanizaki et le Prix Yomiuri 1996. Ses ouvrages traduits en chinois sont des bestsellers, notamment à Taiwan.


De : supermartine Envoyé : 2008-10-12 13:48

LE PASSAGE DE LA NUIT

Présentation de l'éditeur

Dans un bar, Mari est plongée dans un livre. Elle boit du thé, fume cigarette sur cigarette. Surgit alors un musicien qui la reconnaît. Au même moment, dans une chambre, Eri, la sœur de Mari, dort à poings fermés, sans savoir que quelqu'un l'observe. Autour des deux sœurs vont défiler des personnages insolites : une prostituée blessée, une gérante d'hôtel vengeresse, un informaticien désabusé, une femme de chambre en fuite. Des événements bizarres vont survenir : une télévision qui se met brusquement en marche, un miroir qui garde les reflets... A mesure que l'intrigue progresse, le mystère se fait plus dense, suggérant l'existence d'un ordre des choses puissant et caché. Le temps d'une nuit, Haruki Murakami nous entraîne dans un Tokyo sombre, hypnotique, aux prémices d'un drame.


Mon avis :

J'ai lu 3 livres de l'auteur jusqu'à maintenant et c'est peut être mon préféré. ( à l'ouest du soleil etc... que j'avais moyennement apprécié, et Kafka sur le rivage bien aussi )
Lorsque je regarde les critiques de ce livre sur certains sites, je suis étonnée de constater que pas mal de lecteurs ont été déçus ??

Il y a peu d'action dans ce livre, on suit chaque heure, chaque minute même ( en début de chaque chapitre, une horloge nous indique l'heure exacte ), le parcours de Mari, une jeune fille apparemment ordinaire qui erre dans la nuit et qui va croiser quelques personnages assez particuliers pendant cette nuit.
On assiste au cours du livre à l'évolution de Mari, qui se sent plutôt inférieure à sa soeur Eri qu'elle admire. Grâce à un jeune musicien, à une prostituée blessée, une gérante de love hotel, Mari va beaucoup évoluer au cours de cette seule et unique nuit. Elle en sortira grandie.

L'histoire de sa soeur Eri est très étrange, intrigante, rêve ou réalité ? A nous de voir ! Même s'ils ne sont pas très développés, ces passages dans la chambre d'Eri sont indispensables pour avoir cette ambiance si particulière tout au long du livre !
On a l'impression d'être parfois derrière l'objectif d'une caméra et de scruter à l'insu des personnages ce qui se passe chez eux...

J'ai beaucoup aimé l'ambiance feutrée, mystérieuse, onirique de cette nuit dans un Tokyo un peu à l'écart des clichés qu'on peut avoir du Japon.
Il y a un mélange de réel et de surnaturel dans ce livre, il me fait à la fois penser à l'univers de Paul Auster, mais aussi à celui de David Linch ( pour les situations absurdes de certains personnages, pour cette télévision inquiétante dans la chambre d'Eri : rêve ou réalité ? On ne sait plus trop ! )et aussi à celui de Sofia Coppola : une jeune fille solitaire la nuit à Tokyo dans Lost in translation )et aussi au film : Ring ( à cause de cette télévision qui s'allume toute seule !! )
Pas mal de références cinématographiques donc !
Le livre est aussi très musical, l'auteur a volontairement accompagné chaque scène d'un morceau particulier. Ca contribue beaucoup à l'ambiance du livre.

Bref, une très bonne lecture à conseiller !

Ma note : 4,5 /5




De : Lyreek14 Envoyé : 2007-08-28 07:28

Au Sud de la frontière, à l'Est du Soleil


En vérité, je ne sais pas très bien que dire sur ce roman. J'ai aimé, c'est sur, j'ai trouvé l'ambiance vraiment captivante, surtout la première partie sur la jeunesse d'Hajime. Mais quelque chose m'a gené, je n'ai pas vraiment apprécié le Hajime adulte ni Shimamoto qui est si distante et mystérieuse. J'ai regretté qu'on est pas plus de détails sur sa vie. La fin aussi m'a dérouté, je ne m'attendais pas à ça.
Cela dit, ça m'a donné envie de découvrir d'autres romans de cet auteur car j'ai aimé son style d'écriture, tout en retenue et un peu mélancolique.

Un bilan en demi-teinte donc, je le note 3.5/5




De : liza_lou55 Envoyé : 2007-05-05 11:58

Au sud de la frontière, à l'ouest du soleil
(10/18, 225 pages)

En commençant à lire Au sud de la frontière, à l'ouest du soleil, je me rendis compte que je n'avais jamais lu de romans japonais. Aussi ce fut avec un sentiment empris de curiosité et d'appréhension que je lus ce récit de Haruki Murakimi dont j'avais entendu chanter les louanges à droite et à gauche.

Ai je été déçue de ma lecture? Non, heureusement, et au contraire Au sud de la frontière, à l'ouest du soleil ne ressemble peut-être à aucun autre roman que j'ai pu lire. Peut-être est ce parce que je lis rarement (voire jamais) de littérature contemporaine que cette histoire m'a autant charmée. Voire par moments bouleversée.

J'avoue que le début du récit - en gros jusqu'à l'arrivée ou plutôt l'apparition comme dans un rêve de Shimamoto-San dans l'existence du narrateur - me laissa de marbre voire m'indifféra par moments. Je ne voyais à ce moment là vraiment pas ce qui pouvait rendre si particulier ce roman. Mais par la suite, je dois reconnaître que Murakami, avec ses descriptions des doutes et questionnements qui assaillent Hajime sur sa vie a beaucoup de talent et de maitrise.

Cette réflexion va surement paraître simplette voire incongrue mais pour moi, Au sud de la frontière, à l'ouest du soleil est un roman très "asiatique", c'est à dire par moments froid, tout en retenue et pudeur. On peut s'en énerver ou au contraire s'en émerveiller. Le récit est très esthétique, tout en symboles et réflexions sur l'âme humaine et ses tourments. Le genre de récits qui malgré tout fascine tout en mettant aussi par instant le lecteur mal à l'aise.

Les dernières pages du récit sont tout simplement magnifiques et rattrapent à elles seules la (légère) déception que j'ai pu ressentir au départ. Quel est le sens que chaque homme souhaite donner à sa vie? Murakami tente de donner une réponse ou plutôt de faire réflechir ses lecteurs avec cette histoire à la fois douce et tragique, émouvante et belle.

Ma note : 4/5




De : Sahkti1 Envoyé : 2006-06-15 08:37

Haruki MURAKAMI, Au sud de la frontière, à l'ouest du soleil

Que dire à propos de ce que j'ai ressenti en lisant ce livre dont j'avais entendu de belles critiques jusqu'à présent... que je me suis souvent ennuyée, que j'ai par moments trouvé que le chemin emprunté par les héros de Murakami était bien trop balisé, qu'il y avait des clichés et aussi trop d'attendus.
Avec en même temps une écriture simple et subtile, faites d'émotion et de tendresse. Un mélange qui au final donne un roman plaisant, certes bien écrit, mais qui ne laissera chez moi pas de véritable souvenir impérissable.
Le personnage de Hajime est pourtant très intéressant, héros de papier qui renoue avec ses souvenirs d'enfance tout en observant cela avec son âme d'adulte conformiste et lâche. Le personnage de Shimamoto-San semble si fragile à côté de ses certitudes d'homme qui a réussi dans la vie. Mais quelle triste réussite pour lui.
Je ne remets évidemment pas en cause le talent et les qualités d'écriture de Haruki Murakami, c'est moi qui n'ai pas accroché et puis voilà. Beau mais trop lisse, trop propre, trop formaté à mon goût. Au cinéma, cela pourrait donner quelque chose de magnifique dans la lignée de ce que fait Wong Kar Wai et ses films esthétiques. En livre, je trouve ça un peu trop terne.

Ma note: 2,5/5




De : Melisande5505 Envoyé : 2006-04-28 05:12

Au sud de la frontière, à l'ouest du soleil / Belfond / traduit par C. Atlan

Hajime, enfant unique, chose exceptionnel au Japon à l'époque, se sent différent des autres et a du mal à nouer des véritables relations avec les enfants de son âge. Tout au moins jusqu'à ce qu'il rencontre Shimamoto-san, une enfant de sa classe, elle aussi enfant unique, avec qui il partagera des moments de grande intensité. Suite à un démenagement il perdra contact avec elle, mais il n'arrivera jamais à oublier cette relation, à côté de laquelle toutes ses rencontres futurs lui semblent frustantes et incomplètes. Mais un jour Shimamoto-san vient dans le bar dont Hajime est le propriétaire et la magie semble opérer de nouveau...
J'ai été séduite au départ du livre par le style de l'auteur, la partie consacrée à l'enfance de Hajime est à mon sens très réussie, on vit les choses avec le personnage. J'ai été en revanche moins convaincue par la partie la plus longue, consacrée à l'âge adulte. Il me semble que là, le personnage devient stéréotypé et plus très intéressant. Une autre chose qui m'a gêné, c'est que les personnages autour de Hajime ne sont que des silhouettes, l'auteur ne semble par réellement s'intéresser à eux, c'est peut être la perception de Hajime qui à du mal à trouver de l'intérêt aux autres, mais cela m'a fait un peu décrocher du roman. Ne pas mieux connaître Shimamoto-san, qu'elle ne soit plus qu'un fantasme de Hajime m'a frustré par exemple, j'aurais voulu connaître la vie de cette femme, ses sentiments.

2,5 / 5


Auteur du mois Mars 2005
Haruki MURAKAMI


Voir toutes les critiques : http://clubdesrats.forumr.net/mars-2005-haruki-murakami-f50/
avatar
Mousseline
Admin

Nombre de messages : 4359
Date d'inscription : 24/10/2008

https://sites.google.com/site/lauteursamericains/home

Revenir en haut Aller en bas

haruki murakami

Message  nuage le Jeu 16 Avr 2009 - 12:02

Haruki Murakami




Chroniques de l'oiseau à ressort

Seuil/Points,
847 pages



Commencer à lire ces chroniques de l'oiseau à ressort, c'est entrer dans un univers tout à fait unique!

Toru Okada est un jeune homme aux dehors banals, chômeur au foyer, il s'occupe petitement durant la journée, en attendant le retour du travail de sa femme, Kumiko. Ils habitent une petite maison louée par son oncle, dans une banlieue tranquille de Tokyo. Un jour, alors qu'il se fait cuire des pâtes, le téléphonne sonne, et une voix féminine lui demande 10 mn de son temps afin de mieux se comprendre... A partir de là, petit à petit, toute la vie de Toru va basculer, comme dans un univers parallèle, sans jamais lâcher totalement prise avec la vraisemblance, tout en s'éloignant concentriquement...

C'est littéralement envoûtant. Ça foisonne de mille histoires tissées les une dans les autres, dans des registres très différents.
L'écriture de Murakami est magistrale, capable de nous horrifier complètement pour nous désarçonner juste après, ou nous faire ressentir toute la langueur de certaines journées au soleil... Jeu de piste à travers les dimensions, on se délecte de chaque mot, chaque phrase, chaque histoire, y plongeant avec tant de volupté qu'il est franchement difficile de démêler le sens final, d'expliquer tous les points un à un.
L'oiseau à ressort c'est vraiment ce genre de livres à qui une seule lecture ne suffit pas, et à la limite il faut le lire à plusieurs pour confronter ses opinions étape par étape. J'ai beaucoup aimé aussi les expressions récurrentes, délicieusement surannées "en voilà bien une autre!" pour marquer la surprise et "elle est bien bonne!" la stupéfaction. Aussi de tomber sur les paroles de Simon & Garfunkel au détour d'une page, sans oublier certains passages à la portée

Je pense que ce livre est idéal pour les gens curieux. On s'immisce dans la vie de plusieurs personnages du livre et ça rend la lecture délicieuse. Plus le livre avance, plus on a le goût de le terminer pour voir ce qui va arriver. Je le conseille aux lecteurs avides de nouvelles saveurs et patients! Il faut aussi être prêt à ne pas tout comprendre et un bon esprit de déduction ne fera pas de tort...
Il ne faut pas se laisser impressionner par l'épaisseur du livre (850 pages quand même !), car une fois qu'on l'a commencé il se lit avec tant de bonheur qu'il paraît finalement trop court. C'est un livre très étrange, qui oscille sans arrêt entre rêve et réalité. D'ailleurs, plus que l'histoire, j'ai surtout aimé l'atmosphère onirique et poétique de Murakami, qui donne vraiment envie de lire d'autres romans de cet auteur.
tentez le






avatar
nuage

Nombre de messages : 26
Age : 43
Location : sud de la france
Date d'inscription : 10/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Haruki MURAKAMI (Japon)

Message  s-lewerentz le Lun 4 Mai 2009 - 12:09

After dark – Haruki Murakami

(Le passage de la nuit)


Résumé
L’histoire est simple et linéaire, mais j’ai pourtant beaucoup de mal à résumer ce roman qui se déroule sur une nuit, à Tokyo. J’essaie… Quelques minutes avant minuit, Mari, une jeune fille étudiante en lettres (chinois), est assise dans un snack et lit en attendant de pouvoir prendre le premier train pour rentrer chez ses parents. Arrive Takahashi, un musicien de son âge qui fait une pause durant son concert. Il connaît vaguement Mari, s’installe à sa table et lui parle d’Eri, la sœur de Mari. Mais Mari n’est pas très bavarde. Parallèlement, le récit raconte justement la nuit de Eri. Elle dort, paisiblement ; il ne se passe rien – du moins en apparence. Alors que Takahashi est reparti jouer, Kaoru, la gérante d’un « love hôtel », vient demander l’aide de Mari : une prostituée chinoise qui ne parle pas japonais a été rouée de coups dans une des chambres de son établissement ; c’est Takahashi qui l’envoie. Mari la suit et découvre une autre facette de Tokyo la nuit. Aux petites heures du jour, le musicien revient et accompagne Mari à la gare.

Commentaire
Comme je l’ai dis, il ne m’est pas facile de résumer ce livre, car il ne s’y passe somme toute pas grand chose. L’ambiance est légèrement étrange, surtout les passages sur Eri. Les personnages sont « normaux », banals, les événements aussi ; voire insignifiants. En fait, c’est bizarre, car j’ai beaucoup aimé ce livre. Malgré son caractère « ordinaire », j’ai été accrochée par l’histoire. J’ai bien aimé le style de Murakami qui décrit par petites touches une ambiance, ses personnages, les petits détails apparemment sans importance de tout ce qui fait notre quotidien. C'est feutré, doux comme un cocon.
Pas le meilleur livre de cet auteur mais plaisant.

3/5
avatar
s-lewerentz

Nombre de messages : 865
Location : La Chaux-de-Fonds, Suisse
Date d'inscription : 27/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Haruki MURAKAMI (Japon)

Message  Van le Mar 12 Mai 2009 - 14:12

Le passage de la nuit


A minuit moins cinq, Mari lit un livre dans un bar. Elle ne veut pas dormir, ne veut pas rentrer chez elle. Un musicien entre dans le bar, la reconnaît comme étant la sœur d’Eri, s’assoit auprès d’elle et commence à discuter. En même temps, on observe Eri, qui dort alors que quelqu’un – on ne sait pas qui – l’observe. Pendant cette nuit, Mari va rencontrer plusieurs personnes : une prostituée chinoise blessée, une gérante d’hôtel, une femme de chambre.

Une soirée emplie de mystère, contée sans artifices. Une atmosphère parfois un peu lourde, oppressante. Deux sœurs qu’on veut connaître un peu plus. Des personnages autour d’elles qui intriguent. On se contente d’observer dans la nuit chaque évènement. Il n’y a pas d’actions mais l’atmosphère intrigue. Jamais identiques, les livres d’Haruki Murakami ont des univers différents et laissent de drôles d’impressions. On ne se lasse pas de le lire.

Note : 4/5
avatar
Van

Nombre de messages : 423
Age : 34
Location : Val de Marne - France
Date d'inscription : 03/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Haruki MURAKAMI (Japon)

Message  Van le Mar 12 Mai 2009 - 14:13

Après le tremblement de terre


Tremblement de terre de Kobé, 1995.
Un recueil de nouvelles. On observe différentes personnes après ce drame. Un mari que la femme a quitté après avoir passé 5 jours non stop à regarder les infos. Crapaudin qui doit sauver Tokyo d’un séisme. Une jeune fille et un jeune homme qui aiment faire des feux de camp. Un homme qui en suit un autre supposé être son père.

Des histoires courtes, souvent sans queue ni tête. Un peu décevant par rapport à ce que j’ai pu déjà lire de Murakami. Il sera vite oublié malheureusement car il ne marque pas plus que ça.

Note : 2.5/5
avatar
Van

Nombre de messages : 423
Age : 34
Location : Val de Marne - France
Date d'inscription : 03/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Haruki MURAKAMI (Japon)

Message  lyana79 le Dim 24 Mai 2009 - 15:01

Kafka sur le rivage:


Je viens de terminer ce livre.Mon premier de cet auteur, chaleureusement recommandé par les internautes.
Pendant la lecture ce ces pages, je suis passée par toutes les émotions possibles.
L'écriture
est très originale, arrive à allier simplicité du style et complexité
du message, car il y a beaucoup de messages dans ce livre...
On
navigue sans cesse entre la réalité et la fiction, l'inconscient et
l'inconscient, ce qui peut parfois être déroutant et donner une sorte
de sensation vertigineuse.
Je ne suis pas sûre d'avoir tout saisi,
beaucoup d'hypothèses restent non vérifiées et peut-être qu'en fin de
compte "tout n'est que métaphore", pour citer une phrase qui revient
souvent dans le roman.
Une chose m'a par contre interpellée, c'est
la multiplicité des marques de vêtements ou autres citées dans le
livre, c'est parfois tellement fréquent que cela en devient envahissant.
Bref, une lecture à découvrir...et qui ne laisse pas indifférent....
avatar
lyana79

Nombre de messages : 73
Age : 37
Location : Suisse
Date d'inscription : 20/02/2009

http://partage-lecture.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Haruki MURAKAMI (Japon)

Message  laurier le Dim 2 Aoû 2009 - 19:51

Aprés le tremblement de terre

dans cette suite de nouvelles nous retrouvons des personneges que l'on croirait en fuite ...
tous disent ne pas avoir vécu directement le tremblement de terre de KOBE , mais je me suis quand même posé la question Question
On a l'impression que tous fuient quelque chose, voir eux-même d'ailleurs...
Aucun des personnages n'est serein
ils donnent l'impression de vivre en suspend, peut-être en attente d'autre chose, ou de ne plus rien attendre

pour la dernière nouvelle , je serai tentée de dire "c'est lui l'écrivain finalement"

Pas inintéressant ce livre, un peu surréaliste, mais pas non plus inoubliable
3.5/5
avatar
laurier

Nombre de messages : 589
Age : 64
Location : Alsace
Date d'inscription : 21/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Haruki MURAKAMI (Japon)

Message  laurier le Lun 23 Nov 2009 - 20:12

Les amants Spoutnik

Présentation de l'éditeur

K. est amoureux de Sumire, mais celle-ci n'a que deux passions : la littérature et Miu, une mystérieuse femme mariée. Au sein de ce triangle amoureux, chaque amant est un satellite autonome et triste, et gravite sur l'orbite de la solitude. Jusqu'au jour où Sumire disparaît... Les Amants du Spoutnik bascule alors dans une atmosphère proprement fantastique où l'extrême concision de Murakami cisèle, de façon toujours plus profonde, le mystère insondable de l'amour. " Ceux qui n'ont jamais lu cet auteur-culte au Japon découvriront une langue limpide, fluide, presque éthérée, une manière diaphane de raconter une histoire en semblant effleurer les choses et les êtres. Jusqu'à ce qu'un incident, un souffle, brouille la surface et nous entraîne vers les profondeurs indéterminées de l'onirisme. " Pierre Sorgue, Télérama



Mon commentaire

Dans ce livre nous retrouvons bien l'univers de Haruki MURAKAMI
Son amour et ses connaissances de la musique classique, il en parle beaucoup et cite pas mal de morceaux avec leurs interprètes instrumentaux et vocaux, mais aussi littéraires et cinématographiques occidentales
Son goût pour la reflexion sur soi, les autres et le monde


Pourquoi Spoutnik ? parceque petites boules métalliques les satellites Spoutnik ne se rencontrent jamais.
Hors dans ce livre trois personnages : K, Sumire et Miu

K et Sumire se sont connus étudiants, il est instit, elle écrivaine, du moins elle écrit, sans arrêt, des histoires aussi longues que les romans 18 et 19ème de nos auteurs classiques, q'elles ne finit jamais, trop de choses dans sa tête, qu'elle ne met jamais en forme...

K, un homme intelligent, calme, serein, fou amoureux de Sumire, mais avec les pieds sur terre

Sumire, souvent un peu larguée, habillée de couleurs vives, chaussettes dépareillées et le tout à l'avenent.

Pour elle K est toujours là, le plus souvent en pleine nuit, elle l'appelle d'une cabine téléphonique pour lui poser des questions existencielles.
Pour elle K est l'Ami avec un grand A. Elle sait qu'il l'aime, mais jamais n'évoquera le sujet.Lui non plus
Puis Sumire, à son tour, est folle amoureuse de Miu, une femme plus agée, sophistiquée, riche,
Sumire cesse l'écriture pour travailler avec Miu. Elle déménage, elle s'abille "corectement"
Elle devient une autre pour Miu, Miu qui ne peut aimer personne...

Je n'en dit pas plus, sinon j'en dévoilerai trop
Le titre est très bien trouvé,
L'écriture est fluide, mais bien asiatique
L'histoire pourait se dérouler chez nous, sauf que ces trois là réagiraient tout à fait autrement en occident, à mon avis ils se poseraient moins de questions et iraient plus facilement au but, quitte à se ramasser

Mais on a toujours l'impression que les personnages de Murakami survolent leur propre histoire
Ils sont en continuelle introspection, et il en ressort de belles choses...

On a l'impression que finalement on va tomber dans le fantastique, dans le rêve...
Mon second livre de cet auteur et j'ai autant aimé celui ci que le 1er
Un univers intéressant où la culture japonaise y change tout.

Mon bemol, j'aurai aimé aller plus loin avec eux, la "fin" nous laisse sur notre "faim"
4/5
avatar
laurier

Nombre de messages : 589
Age : 64
Location : Alsace
Date d'inscription : 21/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Haruki MURAKAMI (Japon)

Message  s-lewerentz le Mar 6 Avr 2010 - 8:11

Saules aveugles, femme endormie – Haruki Murakami

Commentaire
Un recueil de vingt-trois nouvelles que j'ai trouvé assez inégal, même si j'ai apprécié la "touche japonaise" dans chacune : un mélange de réel et d'onirique, de surréalisme, dans un langage simple mais très poétique.

Parmi les textes qui m'ont le plus marqué, il y a "Le miroir" qui penche vers le fantastique, "L'homme de glace" qui raconte la rencontre puis le mariage entre une femme et un homme fait de glace (si, si !), "La luciole", et "Hasard, hasard" qui, selon Murakami, est une histoire vraie et dans laquelle il parle de sa passion pour le jazz (comme dans Au sud de la frontière, à l'ouest du soleil).

On peut, par contre, regretter que toutes les histoires sont construites sur le même modèle: présentation d'un personnage, mise en situation dans un contexte où on sent que quelque chose "cloche" mais sans qu'on puisse nécessairement le définir clairement, puis fin "en queue de poisson". Je n'ai toutefois rien contre ce type de fin, car elle laissent la porte ouverte à l'imaginaire.

3/5
avatar
s-lewerentz

Nombre de messages : 865
Location : La Chaux-de-Fonds, Suisse
Date d'inscription : 27/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

KAFKA SUR LE RIVAGE

Message  mawani le Mer 19 Mai 2010 - 16:13

KAFKA SUR LE RIVAGE


Ce livre est-il un roman? Un conte?

C'est une histoire peuplée de personnages simples, de "créatures" imaginaires,
d'animaux parlant ou tombant du ciel.....

C'est une histoire à lire sans se poser de questions, en se laissant simplement
porter. On y est confronté au suspens, au mystère, à la vie simple de tous les
jours , à des personnages simples (simplets?), à des aventures "normales" ou "loufoques".
Mais, ne vous y trompez pas, il y a un fil conducteur. Le lecteur n'est pas livré à lui même.

La lecture y est facile, elle s'écoule tout simplement.

On suit les aventures d'un garçon de 15 ans (le garçon de 15 ans le plus courageux)
et, en parrallèle d'un vieux monsieur simple d'esprit. Avec de nombreuses rencontres
pour chacun d'eux.
Chaque personnage, objet, paysage est porteur de mystère.
L'impression d'ensemble est très poétique.

Je suis devenue fada avec cette histoire, à ne plus pouvoir faire autre chose. Je l'ai
dévorée. J'étais redevenue une enfant captivée par un conte magique.
Il faudra que je la relise un jour plus posément pour mieux profiter de la poésie
de l'auteur.

Un vrai coup de coeur. Un pur bonheur.

ma note 5/5
avatar
mawani

Nombre de messages : 80
Age : 54
Location : Belfort :franche comté
Date d'inscription : 10/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Haruki MURAKAMI (Japon)

Message  Lacazavent le Mar 29 Juin 2010 - 14:24

Le passage de la nuit d' Haruki Murakami
10-18 / 230 pages







la quatrième de couverture :
Dans un bar, Mari est plongée dans un livre. Elle boit du thé, fume cigarette sur cigarette.Surgit alors un musicien qui la reconnaît. Au même moment, dans une chambre, Eri, la sœur de Mari, dort à poings fermés, sans savoir que quelqu'un l'observe. Autour des deux sœurs vont défiler des personnages insolites : une prostituée blessée, une gérante d'hôtel vengeresse, un informaticien désabusé, une femme de chambre en fuite. Des événements bizarres vont survenir : une télévision qui se met brusquement en marche, un miroir qui garde les reflets...



J'ai fait la connaissance de cet auteur il y a bien bien longtemps en le rencontrant au détour de La course au mouton sauvage. Je garde de ce livre un très bon souvenir. J' aime le mélange entre réalité et imaginaire, j'aime la bizarrerie et l'étrangeté des personnages, de leurs actions et de leur vie. Je n'ai lu que deux livres d'Haruki Murakami et pourtant je suis certaine de pouvoir affirmer que c' est un auteur qui me plaît énormément.
Le passage de la nuit ou plutôt le passage d'une seule nuit...
Une horloge marque le temps à chaque début de chapitre. On suit différent personnages et plus la nuit avance plus les personnages se révèlent et se découvrent. Toujours à mi-chemin entre rêve et réalité, plus je progressais dans la lecture et moins je cherchais à classer les événements. J' ai pris chaque avancée comme elle se présentait et je me suis régalée!
C'est une histoire courte, à l'écriture fluide et rythmée. Grâce aux nombreuses incursions de la musique, on baigne dans des ambiances allant du jazz à la musique classique. Une bande son pour un livre qui emprunte aux codes du roman, du théâtre et des scénarios de film. Nous observons les personnages comme si la caméra utilisé par l'auteur était finalement tenu et dirigé par le lecteur. Et même si je n'arrive pas à imaginer qu'elle forme cela pourrait
prendre, j'aimerai en voir une adaptation. Je me suis attachée à chacun des personnages voyant le matin arrivé avec regret. Une impression étrange pour un livre dont l'univers ne l'est pas à moins...


4/5




Haruki Murakami
(Librairie Monet)
avatar
Lacazavent
Admin

Nombre de messages : 5582
Age : 31
Location : France
Date d'inscription : 25/10/2008

http://quandlappetitvatoutva.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Haruki MURAKAMI (Japon)

Message  Lacazavent le Mer 21 Juil 2010 - 8:50

Kafka sur le rivage d' Haruki Murakami
10x18 / 638 pages






Présentation de l'éditeur :
Kafka sur le rivage est un roman d'initiation où se déploie, avec une grâce infinie et une imagination stupéfiante toute la profondeur et la richesse de Haruki Murakami. Une œuvre majeure, qui s'inscrit parmi les plus grands romans d'apprentissage de la littérature universelle. Kafka Tamura quinze ans, fuit sa maison de Tokyo pour échapper à la térible prophétie que son père a prononcée contre lui. Nakata, vieil homme simple d'esprit, décide lui aussi de prendre la route, obéissant à un appel impérieux, attiré par une force qui le dépasse. Lancés dans une vaste odyssée, nos deux héros vont croiser en chemin des hommes et des chats, une mère maquerelle fantomatique et une prostitué férue de Hegel, des soldats perdus et un inquiétant colonel, des poissons tombant du ciel, et bien d'autres choses encore... Avant de voir leur destin converger inexorablement, et de découvrir leur propre vérité.






Décidément Haruki Murakami est un auteur qui me plait énormément, à tel point que je me demande encore comment j' ai pu laisser ses ouvrages dormir si longtemps sur mes étagères.

Ce roman est une véritable plongée dans un univers presque onirique. Il faut parvenir à oublier les codes, ce qui peut-être de l'ordre du possible ou du probable, retrouver une imagination d'enfant.
Kafka sur le rivage est le roman des destins de Kafka Tamura et de Nakata qui vont se croisaient tout au long du roman pour finalement se rejoindre dans l'étrange. Plus on progresse dans notre lecture et plus l' imaginaire prend le pas sur une fiction qui se voudrait plus ancrée dans un univers réaliste. Haruki Murakami se place toujours à la frontière de ces deux mondes la franchissant allégrement et sans complexe.
C'est un roman magistral que j'ai adoré et un immense coup de cœur. J'aime les rêves qu'il m' a apporté, j'aime cette sensation de ne pouvoir décoller des pages. Je n'ai qu'une déception avoir des difficultés à vous faire partager la fascination que j'ai pu éprouvé.

5/5
avatar
Lacazavent
Admin

Nombre de messages : 5582
Age : 31
Location : France
Date d'inscription : 25/10/2008

http://quandlappetitvatoutva.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Haruki MURAKAMI (Japon)

Message  petitemartine le Mer 21 Juil 2010 - 12:10

Lacazavent, je découvre en même temps tes deux critiques de Murakami.
Ce sont pour moi aussi; deux livres que j'ai beaucoup aimé. J'aime beaucoup son univers onirique et parfois farfelu. Vas-tu continuer ton exploration de l'auteur prochainement ?
avatar
petitemartine

Nombre de messages : 2412
Age : 46
Location : Morbihan /France
Date d'inscription : 04/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Haruki MURAKAMI (Japon)

Message  Lulu le Mer 21 Juil 2010 - 13:02

Murakami c'est un de mes chouchous.J'ai d'ailleurs emprunté Le passage de la nuit suite à ta critique Lacazavent!

Il faut que vous lisiez (si ce n'est déjà fait) La course au mouton sauvage mon préféré avec Kafka sur le rivage. coeur
avatar
Lulu

Nombre de messages : 1229
Age : 36
Location : Cholet, Maine et Loire
Date d'inscription : 03/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Haruki MURAKAMI (Japon)

Message  mawani le Jeu 22 Juil 2010 - 7:24

Contente que ce livre t'aie vraiment plu.
Tu dis dans ta critique exactement ce que j'ai ressenti en lisant
"Kafka sur le rivage"

Plusieurs mois plus tard, ça reste pour moi une grande lecture.
avatar
mawani

Nombre de messages : 80
Age : 54
Location : Belfort :franche comté
Date d'inscription : 10/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Haruki MURAKAMI (Japon)

Message  Lacazavent le Ven 23 Juil 2010 - 8:01

Bien sûr que je vais continué ! Comment y résister ?
J'ai lu trois livres de lui, dans l'ordre :
La course au mouton sauvage (lu il y a très très longtemps mais je l'ai retrouvé dans mes étagères et chose rare pour moi, j' ai bien envie de le relire)
Le passage de la nuit
et Kafka sur le rivage

Et puis j'ai profité de mon passage à la librairie, la recherche de la matière première du swap de la rentrée oblige me fournissant une excellente excuse, pour repartir avec en plus 4 autres titres (j'avais un chèque cadeau mis de côté pour les grandes occasion) :
Chronique de l'oiseau en cage (dont j'ai eu d'excellent écho)
Danse, danse, danse
La ballade de l'impossible
Au sud de la frontière, à l'ouest du soleil


Quand j' aime un auteur il faut que je lise toute ses publications
bonnes ou moins bonnes mais c'est plus fort que moi !

Ne reste plus qu' à se mettre à table.
avatar
Lacazavent
Admin

Nombre de messages : 5582
Age : 31
Location : France
Date d'inscription : 25/10/2008

http://quandlappetitvatoutva.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Haruki MURAKAMI (Japon)

Message  Lulu le Ven 23 Juil 2010 - 9:46

Bonne continuation dans ta découverte de l'univers de Murakami.Comme toi je continues à lire régulièrement cet auteur.
En effet Chroniques de l'oiseau à ressort est très bon (il rappelle par certains aspects Kafka sur le rivage).
Au plaisir de lire tes prochaines critiques. Very Happy
avatar
Lulu

Nombre de messages : 1229
Age : 36
Location : Cholet, Maine et Loire
Date d'inscription : 03/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Haruki MURAKAMI (Japon)

Message  Shan_Ze le Ven 23 Juil 2010 - 9:56

Ca me donne envie de me remettre à Murakami. J'ai lu aussi l'autre Murakami (Ryu), un tout autre genre. De Haruki, je n'ai lu que Au sud de la frontière, à l'ouest du soleil.

J'ai une LAL infinie...
avatar
Shan_Ze
Admin

Nombre de messages : 7418
Age : 34
Location : Lyon/France
Date d'inscription : 26/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Haruki MURAKAMI (Japon)

Message  Lulu le Ven 23 Juil 2010 - 10:00

Pour moi Shan-Ze Au sud de la frontière... n'est pas le meilleur.Il faut que tu lises Kafka sur le rivage ou La couse au mouton sauvage pour te donner une vraie idée de cet auteur.Quant à Ryu j'en ai lu un pas trop aimé.

Ah bon tu as une LAL infinie Very Happy !Et que dire de ta PAL....
avatar
Lulu

Nombre de messages : 1229
Age : 36
Location : Cholet, Maine et Loire
Date d'inscription : 03/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Haruki MURAKAMI (Japon)

Message  Shan_Ze le Ven 23 Juil 2010 - 10:27

C'est noté pour les deux titres !
Pas réellement infinie mais proche des 600... et j'en rajoute presque tous les jours !
Ma PAL est est proche des 200 !
avatar
Shan_Ze
Admin

Nombre de messages : 7418
Age : 34
Location : Lyon/France
Date d'inscription : 26/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Haruki MURAKAMI (Japon)

Message  Lacazavent le Ven 23 Juil 2010 - 10:30

Moi non plus je ne suis pas vraiment convaincue par Ryu mais peut-être suis-je tombé sur le mauvais !

Shan-Ze : moi aussi ma lal atteint des sommets entre les magasines les podcast, les amis, les criques des rats, je n'aurais pas assez d'une vie pour tous lire...!

Dommage qu'il est déjà été auteur du mois...
avatar
Lacazavent
Admin

Nombre de messages : 5582
Age : 31
Location : France
Date d'inscription : 25/10/2008

http://quandlappetitvatoutva.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Haruki MURAKAMI (Japon)

Message  Lulu le Sam 13 Nov 2010 - 13:15

La ballade de l'impossible

Belfond (1ère édition au Japon 1987) 390 pages

Watanabe est un jeune étudiant vivant à Tokyo.Son univers se limite à ses cours de théâtre, son foyer, son petit boulot, ses lectures et la musique.Un jour il renoue par hasard avec Naoko la petite amie de Kuzuki qui était son meilleur ami au lycée.Ils restent tous deux profondément marqués par le suicide de Kizuki.La jeune fille préfère rejoindre une communauté pour se soigner.

Ce roman est un des premiers de Murakami il est d'ailleurs qualifié de roman d'apprentissage.On y retrouve déjà les thèmes de prédilections de l'auteur: les livres, la musique, les relations hommes-femmes.
Comme ses autres oeuvres, ce roman est ancré dans la réalité quotidienne du protagoniste.Le récit foisonne de détails.Par contre on n'y retrouve pas le côté "fantastique" si caractéristique de son écriture.Pourtant certains lieux restent très mystérieux comme la communauté dans la montagne.Je me suis quelquefois perdue dans les quartiers de la capitale japonaise.

J'ai beaucoup aimé les accents autobiographiques de ce roman.Murakami a lui aussi étudié le théâtre et vécu dans la solitude.
Ce roman est écrit tout en douceur avec de belles images poétiques.Et la fin en surprendra plus d'un!

Ma note: 4/5
avatar
Lulu

Nombre de messages : 1229
Age : 36
Location : Cholet, Maine et Loire
Date d'inscription : 03/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Haruki MURAKAMI (Japon)

Message  s-lewerentz le Lun 15 Nov 2010 - 15:42

Il y a longtemps que ce roman est sur ma liste et ta critique ne fait que me donner encore plus envie de le lire :-)
avatar
s-lewerentz

Nombre de messages : 865
Location : La Chaux-de-Fonds, Suisse
Date d'inscription : 27/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Au sud de la frontière, à l'ouest du soleil

Message  nauticus45 le Lun 10 Jan 2011 - 10:07





  • Poche: 223 pages
  • Editeur : 10 X 18 (6 février 2003)
  • Collection : Domaine étranger
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 226403629X
  • ISBN-13: 978-2264036292

Présentation de l'éditeur



Hajime a connu pour la première fois l'amour en compagnie de la douce Shimamoto-San. Séparés par la vie, il n'a pourtant jamais oublié. Aujourd'hui, à l'aube de la quarantaine, Hajime est devenu un homme ordinaire et s'est construit une vie agréable entre sa famille et un métier qui lui plaît. Ce fragile équilibre résistera-t-il à ses retrouvailles avec Shimamoto-San ?

Commentaire:

C'est un joli roman, bien écrit et remplit de séduction et de mystère. Le style est très poétique, et les personnages plutôt attachants. Celui d'Hajime traverse la vie tranquillement et réussit sans avoir l'air de s'en rendre compte, ce qui est assez étonnant. Quant à Shimamoto-San, elle est mystérieuse et très envoutante. Son mystère reste entier jusqu'à la fin du roman, cela peut paraître frustrant mais je trouve que ça sert bien le roman puisque jusqu'à la fin on reste aussi troublé et perdu qu' Hajime...

4/5



avatar
nauticus45

Nombre de messages : 1548
Age : 40
Location : Haut-Rhin, France
Date d'inscription : 27/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Haruki MURAKAMI (Japon)

Message  Lulu le Ven 1 Avr 2011 - 14:22

Autoportrait de l'auteur en coureur de fond

2007 (Japon) 2009 (Belfond-France)

10/18 220 pages


En 2005, Haruki Murakami décide de rédiger une courte autobiographie sur sa vie de coureur de fond.
A travers de courts épisodes de sa vie de sportif, on apprend à mieux connaître les motivations de l'écrivain ainsi que ses méthodes d'écriture.Un lien étroit relie ses deux existences: romancier et coureur de fond.

Tout commence pour lui en 1978, il décide de vendre son club de jazz à Tokyo et de se mettre à écrire (presque sur un coup de tête) son premier roman Ecoute le chant du vent.
Sa vie devient sédentaire, il fume beaucoup et prend du poids.De manière tout aussi radicale il change de mode de vie: il se met intensivement à la course, se lève tôt et se couche tôt, ne sort plus et mange sainement.
Depuis son niveau sportif est devenu excellent et il continue à écrire des romans très appréciés du public.

J'ai beaucoup aimé cette petite autobiographie qui a comblé mon côté "fan".En plus de suivre le parcours sportif de l'auteur on apprend beaucoup de son quotidien et de ses questionnements les plus profonds.
Je le conseille aux admirateurs de Murakami (les autres vont certainement s'ennuyer...) ou aux coureurs qui y retrouveront des idées similaires aux leurs.

Ma note: 4/5


avatar
Lulu

Nombre de messages : 1229
Age : 36
Location : Cholet, Maine et Loire
Date d'inscription : 03/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Haruki MURAKAMI (Japon)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 5 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum