Harry MULISCH (Pays-Bas)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Harry MULISCH (Pays-Bas)

Message  Mousseline le Lun 1 Déc 2008 - 1:52

De : Le-réaliste-romantique Envoyé : 2008-11-28 21:08

La découverte du ciel
Harry Mulisch
687 pages, traduit du néerlandais

En 1967, deux jeunes hommes des Pays-Bas que presque tout sépare deviennent des amis inséparables. Ils évolueront au fil des années, feront des rencontres, avanceront dans leurs carrières, fonderont une famille… Il m’est difficile de donner plus de détails sans dévoiler les intrigues et surprises qui parsèment ce livre. Le tout se déroule jusqu’en 1985.

Un excellent livre! Le développement de l’amitié prend moins de cent pages, laissant tout le reste pour dépeindre leurs vies. Les deux jeunes hommes, Onno et Max, sont linguiste et astronome, chacun très érudit. J’ai d’abord craint des poseurs comme dans Le Jour des Morts de Cees Nooteboom, mais ce n’est pas le cas : ils ne se prennent pas trop au sérieux et parviennent à nous intéresser à leur champ de compétences.

Le livre touche de nombreux thèmes : la déportation, le devoir de mémoire, la frontière entre la vie et la mort… Mon intérêt ses affaibli entre les pages 500 et 600, mais il a vite repris pour la conclusion qui surprend. L’auteur réussit à écrire un récit d’abord très réaliste et étoffé, puis il ajoute vers la fin une touche de surnaturelle, pour nous décontenancer, mais sans faire dérailler son roman. En outre, je n’ai pas apprécié les prologue, intermède et épilogue, des dialogues entre le narrateur et son auditeur (pas le lecteur) : des anges ou des dieux, mais c’est court et ça ne nuit pas trop à la crédibilité du reste du récit.

5/5

le réaliste-romantique
avatar
Mousseline
Admin

Nombre de messages : 4359
Date d'inscription : 24/10/2008

https://sites.google.com/site/lauteursamericains/home

Revenir en haut Aller en bas

Siegfried

Message  Réaliste-romantique le Jeu 22 Jan 2009 - 0:29

Harry Mulisch
Siegfried Une idylle noire


Rudolf Herter, un auteur néerlandais, en visite à Vienne pour la promotion de son dernier livre, La découverte de l’amour, élabore un projet pour sa prochaine œuvre : imaginer Adolf Hitler dans une situation fictive, de manière à saisir son vrai visage. Toutefois, il n’aura que le temps d’esquisser ce projet, car il rencontre un couple de vieillards qui lui raconte une histoire incroyable au sujet du tyran : alors qu’ils étaient domestiques au Berghof, le repaire en Bavière, ils ont dû élever l’enfant secret d’Hitler et d’Eva Braun. Herter réalise que son projet est vain, car la réalité dépasse encore la fiction : il n’aurait pas pu imaginer un tel scénario. Le couple lui raconte comment le garçon grandit et ce qu’il en advient.


Le personnage est un double de l’auteur, mais Mulisch peut se prêter au jeu qu’Herter envisage : c’est lui qui a l’occasion de placer Hitler dans une situation hypothétique (la réalité de l’un est la fiction de l’autre). Le récit du couple de domestique est captivant et occupe une bonne partie du livre. Il y a ensuite quelques considérations philosophiques d’Herter qui m’ont moins intéressé, mais le tout est néanmoins une très bonne lecture.

4,5/5

le réaliste-romantique
avatar
Réaliste-romantique

Nombre de messages : 1860
Age : 41
Location : Outaouais, Québec
Date d'inscription : 30/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Harry MULISCH (Pays-Bas)

Message  gallo le Jeu 22 Jan 2009 - 9:32

Ci-dessous les oubliés du déménagement: oublié d'envoyer après prévision.... Embarassed

De : 2550Chimère (Message d'origine) Envoyé : 22/05/2006 20:38
LA DECOUVERTE DU CIEL de Harry MULISCH
Ed Gallimard/683p
Trad (néerlandais) : Isabelle Rosselin (avec la participation de Philippe Noble)

Imaginez un livre qui contiendrait tout : une histoire, des personnages fascinants mais aussi, l'Histoire, les sciences, les arts, les religions, l'amour, l'amitié, un secret qu'à côté les révélations du Da Vinci Code c'est de la rigolade, et même un grand plan cosmique parce que oui tout a été prévu.
Imaginez qu'après avoir été en immersion complète dans ce livre, après avoir vécu toutes les événements que traversent les héros, après avoir tenter d'assimiler toutes les informations distillées dans le texte, vous deviez maintenant rendre compte de votre lecture, mettre par écrit tout le ressenti, tout ce que contient ce livre.
Mission impossible. Aucun mot de ma pathétique prose n'arrivera à vous transmettre la richesse, l'inventivité et l'impressionnante maîtrise de ce prodige qu'est La découverte du ciel. Une seule chose à dire : si vous ne deviez lire qu'un seul livre cette année, c'est celui ci et pas un autre qu'il vous faut.

Dans mon expérience de lectrice, il y aura un avant et un après La découverte du ciel et il va falloir faire vraiment très fort pour le dépasser. Et maintenant, je n'ai qu'une hâte : le récupérer en poche (chez folio) pour l'avoir là à portée de main, parce que je ne peux plus m'en passer.

Quelques petites questions me titillent quand même:
- L'observatoire de Westerbrock au Pays Bas, il existe vraiment ?
- Une météorite est elle vraiment tombée pas loin du site ?
-L'expérience tentée en Thaïlande au sujet des élections présidentielles opposant Giscard d'Estaing et Mittérand, elle a vraiment eut lieu ?
- La sancta Sanctorum elle est vraie ?

Quand je vous dis que ce livre ne peut plus vous quitter une fois lu.

Ma note : 5/5 (et si seulement je pouvais mettre plus)


De : gallomaniac Envoyé : 23/10/2006 14:35
Chimère, va voir le lien suivant pour Westerbork http://en.wikipedia.org/wiki/Westerbork_Synthesis_Radio_Telescope
Mulisch est un fervent amateur-astrologue. On a donné récemment une astéroide large de 5,5 km et distant de 350 million km, le nom Mulisch. Mulisch, déçu de ne pas avoir eu le prix Nobel, trouve sa consolation au ciel.


De : gallomaniac Envoyé : 13/03/2007 00:05
La découverte du ciel de Harry Mülisch vient d'être élu le meilleur livre Néerlandais depuis toujours.... ... et je ne l'ai toujours pas (lu)!


De : Chantal5500 Envoyé : 30/07/2007 12:40
LA DECOUVERTE DU CIEL :
Editions Gallimard - 683 pages.

Onno Quist, fils de notables calvinistes et spécialiste des langues anciennes, quitte une réunion de famille éprouvante et rentre en stop à Amsterdam. Il monte dans la voiture de Max Delius, astronome, fils d'une mère juive et d'un collaborateur autrichien (qui a dénoncé sa femme et l'a fait déporter). Les deux hommes si différents l'un de l'autre, (l'un est solitaire et replié sur lui-même et ses recherches, l'autre est extraverti et "coureur de jupons") vont "se reconnaître" et devenir des amis inséparables. Tous les deux vont aimer la même femme, Ada, violoncelliste...et c'est le début d'une longue, longue histoire... Mais leur rencontre n'était pas le fruit du hasard, elle est issue d'une volonté extérieure et elle a un but ultime....

Malgré ses quelques 700 pages, ce roman-fleuve se lit très facilement tellement les personnages sont attachants et l'écriture prenante, intelligente et érudite. C'est à la fois historique, politique, philosophique, métaphysique, théologique..., le tout mêlé très souvent d'humour. J'ai vraiment énormément aimé jusqu'aux trois-quarts du livre, ensuite un petit peu moins surtout que la fin est très pessimiste. Mais ce fut tout de même vraiment un très bon moment de lecture.

4,5/5


De : gallomaniac Envoyé : 07/08/2007 20:40
La découverte du ciel, de Harry Mulisch. Lu en néerlandais: De ontdekking van de hemel. Ma note 5/5.
De Bezige Bij 1992, 901 pg.

Le livre pourrait être juste un collage de faits divers survenus à des personnes disparates au Pays-Bas, dans les années 65-90 à peu près, un peu partout en Hollande et plus spécialement à Westerbork, Drenthe. Même qu'Onno fait penser à un politicien néerlandais (Hans Wiegel) qui a perdu deux femmes et qui en a gagné une formidable popularité. L'ambiance du milieu intellectuel et politique (premier Dorus fait penser à Dries van Agt), la vie dans les villes de Hollande, les villages de Drenthe, tout y est.
Le roman n'est complexe que par apparence: dès que l'histoire devient impossible, Mulisch utilise un "deus ex machina" pour faire repartir le recit ou le faire changer de direction. Donc, accident d'amour, accident de voiture, accident de météorite, hasard de rencontres, hasard de politique, hasard de mort. Et si cela ne suffit pas, il y a le Grand Chef lui-même en arrière-plan ou en avant-plan, en tout cas pour servir de fin.
Mais ces faits divers, comme la linguistique d'Onno, la cosmologie de Max, les aspects théologiques, métaphysiques, éthiques, culturelles ne sont que des contingences, qui sont utilisés par Mulisch pour dessiner finement le caractères et les développements psychologiques des personnages et des relations interpersonnelles. C'est cela qui m'a plu dans ce livre, - c'est cela qui en a fait un coeup de coeur pour moi. Une véracité dans la déscription de relations parfois simples, parfois burlesques, qui rend tous les personnages très humaines (même la grand-mère, qui jette un tabou auteur des choses de la nuit, même le simple qui passe sa vie à faire "une grande rideau"). Et surtout les deux protagonistes, Max et Onno. Ou faut-il dire trois protagonistes, puisqu'il y a le fils Quinten. Onno et Max à 30 ou à 50 ans: on sent le vieillissement pysychologique. Quinten: on le sent grandir psychologiquement de 1 à 16 ans. Onno 50 ans et et Quinten 16 ans: père et fils d'après nature, dirait-on: le père un peu à bout, le fils fonçant sans doute. Les trois femmes principales: Ada, Helga et Sophia ont leur caractères aussi, mais elles sont décrites du point de vue des mâles ou du mâle auteur.

"La découverte du ciel" n'est pas un livre de sagesse, c'est un livre de fiction pleine de vie. La fin, qui n'est pas forcément pessimiste, plutôt relativiste, est un peu insatisfaisant, du genre mystère-mystique pas éclairci. À cause du résumé technique que j'avais lu dans le temps, j'avais laissé le livre longuement à coté - à tort. Le livre est un plaisir de lire, on a envie de le relire tout de suite par la richesse des épisodes, pas tellement pour la grande ligne de l'histoire. Et pour les étrangers: le livre est on ne peut plus néerlandais.


De : van1709 Envoyé : 31/08/2007 18:25
La découverte du ciel

Onno Quist et Max Delius font connaissance. De leur amitié va naître un long récit de leur vie, entrecoupé par la voix de deux personnages qui disent avoir provoqué ces évènements pour une fin bien précise.

Impossible d’en dire plus sans tout gâcher. C’est la découverte de chaque évènement qui donne le plaisir de la lecture et surtout l’envie de continuer. J’ai été très enthousiasmée pendant les ¾ du livre. Une histoire qu’on a envie de suivre, des personnages très attachants avec des sujets de conversation qu’on ne peut que suivre avec intérêt. Tout laissait présager un coup de cœur. C’était sans compter la fin de la troisième partie du livre qui a commencé à gâcher le plaisir que j’avais pu avoir jusque là. Il y a eu, à mon avis - et ça ne tient qu’à moi - trop de blabla qui ne menait à rien pendant un bon moment. J’ai eu du mal à avancer, repoussant à chaque fois le livre au bout de quelques paragraphes, puis y revenant. L’enthousiasme des premières parties s’est envolé et c’est bien dommage parce qu’il est difficile dans ces cas-là de se rappeler des débuts prometteurs. Vers la fin, ça a un peu redémarré, et puis c’était fini. Sur le coup, après enfin un redémarrage, ça s’est fini trop rapidement, j’ai eu une impression de « bâclage » à la fin. Je regrette vraiment de ne pas avoir partagé de coup de cœur avec les autres rats.

Note : 3.8/5

_________________
Gallo
avatar
gallo

Nombre de messages : 2598
Location : Pays-Bas
Date d'inscription : 29/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Harry MULISCH (Pays-Bas)

Message  Parch le Dim 22 Aoû 2010 - 16:08

Harry Mulisch, La découverte du ciel, 1992, 1143 pages

Pas grand chose à ajouter aux critiques précédentes. Le livre nous conte d'abord l'histoire d'une amitié entre deux individus farfelus mais attachants. Leurs aventures sont loin d'être extraordinaires mais l'auteur parvient à capter notre attention malgré la longueur le livre. Pas une seule fois je me suis ennuyé, c'est ma première expérience avec un livre de cette taille et je recommencerais sans tarder !

L'histoire est très contemporaine et le style excellent. Mulisch est très lisible tout en donnant de la personnalité à son écriture. Sa lecture est un vrai plaisir. Sur le fond les rebondissements sont fréquent sans être extraordinaires ou attendus.

Les thèmes évoqués sont variés avec toutefois une préférence pour la question de la mémoire de la déportation des Juifs aux Pays-Bas. Le livre regorge d'informations sur le camp de Westerbork : il est interessant de constater l'évolution du lieu (ignorance, effacement des traces douloureuses puis reconstruction pour en faire un lieu de mémoire).

Les 200 dernières pages donnent l'impression d'avoir un autre livre : on est alors en plein Indiana Jones ! La chute est intéressante. Entre le début et la fin du livre, on a l'impression d'avoir de tous autres enjeux...

Ma note : 5/5

_________________
Accomplissement du challenge 2011 : 69 %, du challenge 2012 : 79 %, du challenge 2013 : 110 %
Accomplissement du challenge 2014 : ...
avatar
Parch

Nombre de messages : 619
Age : 32
Location : Aix-en-Provence, France
Date d'inscription : 25/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Harry MULISCH (Pays-Bas)

Message  Shan_Ze le Mer 25 Aoû 2010 - 8:06

Il y a une (petite) dizaine d'années, j'ai emprunté ce livre. A l'époque, comme c'était le cas pour plusieurs livres assez volumineux, je l'ai commencé mais non fini, non par manque d'intérêt. Ta critique me donne envie de m'y remettre ! Merci Parch !
avatar
Shan_Ze
Admin

Nombre de messages : 7338
Age : 33
Location : Lyon/France
Date d'inscription : 26/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Harry MULISCH (Pays-Bas)

Message  gallo le Dim 31 Oct 2010 - 17:19


Harry Mulisch vient de mourir le 30 octobre 2010
. Photo: Harry Mulisch en 2010.

_________________
Gallo
avatar
gallo

Nombre de messages : 2598
Location : Pays-Bas
Date d'inscription : 29/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Harry MULISCH (Pays-Bas)

Message  Liza_lou le Dim 31 Oct 2010 - 19:15

J'ai La découverte du ciel dans ma PAL. Il va falloir que je m'y mette!

_________________
Lecture en cours :
Le Pavillon d'or de Mishima (Thème)
avatar
Liza_lou

Nombre de messages : 1300
Age : 34
Location : France, à coté de Nantes
Date d'inscription : 07/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Harry MULISCH (Pays-Bas)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum