Yolande MUKAGASANA (Rwanda)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Yolande MUKAGASANA (Rwanda)

Message  Mousseline le Lun 1 Déc 2008 - 1:30

De : Cafrine (Message d'origine) Envoyé : 2008-05-19 11:11

La mort ne veut pas de moi de Yolande Mukagasana

Edition Fixot - 268 p.

Résumé :

Yolande a le cœur à la fête. Son fils aîné Christian s'apprête à souffler ses bougies et son anniversaire de mariage est proche. Mais voilà, ce que cette mère de famille ne sait pas c'est que le destin en a décidé autrement... Nous sommes le 6 avril 1994...au Rwanda.

Un appel étrange de son mari Josef l'incite à quitter son dispensaire dans la banlieue de Kigali où elle exerce en tant qu'infirmière chef. Une fois chez elle, Yolande apprend la nouvelle : le président Habyarimana est mort et les Hutus réclament le sang des Tutsi. Yolande et les siens vont vivre dès lors une véritable descente en enfer : nuits d’angoisse dans la brousse à craindre les coups de machette ; trahison de ceux qui hier encore étaient des ais, des voisins, des patients ; la peur de mourir ; ...Yolande sera la seule qui échappera aux bourreaux grâce à la persuasion, la manipulation, la chance pour rester en vie car la mort ne veut pas d’elle. Mais elle ne sera plus jamais la même.



Avis :

Une autobiographie sur un tel événement suscite toujours quelque appréhension. Assez sensible, j'ai voulu quand même tenter sa lecture car il est important de savoir ce qui s’est passé.

Mon premier temps de lecture a été long, très long. J’ai lu des heures et des heures sans réussir à poser ce livre. J'ai littéralement "subi" de plein fouet le récit est si intense, les événements si effroyables…

L’être humain est vraiment capable du meilleur comme du pire

Pourquoi lire ce livre ? Pour mieux comprendre ce qui s’est passé de l’intérieur, à l’échelle humaine. D’ailleurs, qui mieux que celle qui a survécu peut répondre à cette question : «Moi Yolande Mukagasana, je déclare à la face de l’humanité que quiconque ne veut pas prendre connaissance du calvaire du peuple rwandais est complice des bourreaux. Le monde ne renoncera à être violent que lorsqu’il acceptera d’étudier son besoin de violence. Je ne veux terrifier ni apitoyer. Je veux témoigner.»

Je vous conseille de lire l’annexe (qui se trouve donc à la fin) avant d’amorcer le récit lui-même pour ceux qui comme moi, ont besoin d’une mise à niveau rapide en histoire.

Note : 4.5/5

Non ce n’est pas parce qu’une autre main l’a aidée à mettre sur papier son vécu ni parce qu’il manquait de style que je n’ai pas mis la note maximale. Mais tout simplement parce que j’aurai préféré que Yolande Mukagasana soit aujourd’hui encore dans son dispensaire entourée des siens…plutôt que son ouvrage entre mes mains.
avatar
Mousseline
Admin

Nombre de messages : 4359
Date d'inscription : 24/10/2008

https://sites.google.com/site/lauteursamericains/home

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum