Jean-Philippe BLONDEL (France)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Jean-Philippe BLONDEL (France)

Message  gallo le Dim 30 Nov 2008 - 18:48

De : lalyre7032 (Message d'origine) Envoyé : 10/02/2005 10:25

Juke-box - Jean-Philippe Blondel

Jean-Philippe Blondel crée dans l'écriture de ce roman un genre à part entière. Tout le long d'une biographie, peut-être autobiographique, dans laquelle on suit l'évolution de la vie d'un petit garçon, l'écriture de l'auteur nous fait écouter une "petite musique". Le fait de titrer chaque chapitre d'une chanson laisse les paroles en trame, comme une mélodie, un air de musique constant à l'oreille. En plus de cette particularité "mélodique", l'histoire est intrigante, surprenante. Elle retrace la vie plutôt originale d'un homme qui évolue au fil de notre lecture. Tout est dans le détail, tout s'ouvre grâce à de petites "clés" présentes dans le texte. On l'accompagne dans son histoire : celle de l'enfant, du jeune homme, du père, du mari... de l'écrivain qu'il devient quand il découvre ce qu'est écrire. Un très beau roman plein de nostalgie et d'espoir.
4/5
------------------------------------------------------------------------------
Jean-Philippe Blondel est né en 1964. Écumeur de régions côtières et amateur d'iode, il habite cependant à Troyes, sa ville natale, avec sa femme et ses deux filles, en Champagne, où il enseigne l'anglais.


De : Claarabel Envoyé : 10/02/2005 15:31

Lalyre, je suis très heureuse que tu aies apprécié cet auteur ! Pour moi ce fut aussi un vrai bonheur de lire son roman ! Voici ce que j'en avais pensé :

J'avais découvert Jean Philippe Blondel avec son petit roman épatant, "Accès direct à la plage". Le plaisir de lire une nouvelle histoire, celle de "Juke Box", se passe presque de commentaires ! Car dans ce roman, point d'Histoire de la chanson à travers les siècles mais plutôt la petite histoire d'un homme depuis son enfance (six ans) vers sa vie d'adulte (40 ans). Et pour illustrer chaque chapitre, le narrateur choisit une chanson qui a souvent marqué un passage de son existence : "Le lundi au soleil" de Claude François porte malheur, "I go to sleep" des Pretenders marque sa première expérience sexuelle, il y a aussi les premières boums ("Ti amo" d'Umberto Tozzi), la vie de couple, les expériences professionnelles, les drames, les déboires... bref ce qui fait une vie tout à fait ordinaire. Sauf que c'est drôlement bien raconté. Il y a une légèreté dans le récit, un bain de jouvence à replonger des années en arrière, se rappeler nos propres souvenirs à l'évocation de telle ou telle chanson. Je pense que cela doit être plus percutant pour la génération des 30-40 ans. Mais parallèlement j'ai trouvé que l'histoire était parfois inégale. J'ai un peu déploré certains passages à vide : souvent pour marquer les quêtes d'identité du narrateur, ses quêtes de vérité, ses errances et ses incertitudes qui l'ont mené en bateau, fait divaguer dans ses expériences et son vécu. Pour ces côtés-là, je n'ai pas manifesté de grande sympathie. Pourtant, après avoir fini ce livre, mon impression reste globalement enthousiaste, même si parfois inégale. Mais bon.. un bon auteur au style limpide et sans fioritures. (3.5 / 5)

Voici son premier roman, à recommander très fortement !!!

Accès direct à la plage de Jean-Philippe Blondel

La note: 4 / 5

Vive les vacances à la plage !

Vraiment, ce livre m'a enthousiasmée par sa fraîcheur, sa cadence enlevée et joyeuse !!! Au sortir de cet hiver qui traîne, il est bien plaisant de se plonger dans les souvenirs de divers personnages en vacances au bord de mer.
Direct accès à la plage, c'est une histoire qui se passe de 1982 à 2002, chaque été, sur un coin de plage.. et tous les dix ans. Plusieurs personnes nous parlent, nous commentent leurs vies et leurs aventures estivales.. Au début on se sent perdu parmi cette floppée de personnalités mais, bien vite, on s'aperçoit que tous sont liés, que leurs histoires se rejoignent ou vont se rejoindre.. bref c'est prenant, captivant et c'est tellement bon !!!
Très, très agréable à lire ! c'est frais comme un bon moment passé, en vacances, en bord de mer, sur un coin de plage.. ça nous donne déjà envie d'y être. Ou alors ça chasse cette grisaille hivernale et rien que ça, ça vaut vraiment le coup de lire Jean-Philippe Blondel.
Hélas: c'est terriblement court. Quelle frustration !


De : Claarabel Envoyé : 24/08/2005 10:48

Jean-Philppe BLONDEL - Un minuscule inventaire
robert laffont, 295 pages

Après "Juke Box" (une chanson, un pan de vie), "Un minuscule inventaire" reprend le principe de ressasser un moment de son existence à partir d'un objet, cette fois-ci. Antoine a quarante ans, sa femme le quitte pour un dentiste et part avec leurs deux enfants. Lui décide de faire le vide dans la maison avant de tout quitter pour partir à l'étranger. A l'occasion d'un vide-greniers, il déballe ainsi les vestiges d'un passé à la fois récent ou lié à l'enfance. La journée s'écoule et lui de rêvasser sur sa chaise au fur et à mesure que les objets changent de main et de propriétaire...

D'abord, je m'attendais à lire l'inventaire de son stand et l'association mélancolique à un souvenir d'une vie tour à tour comique, dramatique ou dérisoire. Et puis, finalement, après avoir fait le maigre tour des "objets perdus", on passe de l'autre côté du miroir : vers les "objets trouvés". Et alors tout prend un sens différent, ce qui paraissait aigre-doux prend une teinte plus édulcorée. Finalement, Antoine est un garçon bien sympathique... Et c'est l'un des points attachants du roman : la tendresse qu'inspirent les personnages. Au cours de cette journée, on accompagne Antoine bien plus loin - on fait la connaissance du petit garçon, de l'adolescent puis du jeune homme. Enfin bref, j'ai beaucoup aimé... Jean-Philippe Blondel est plus "léger" dans ce roman qu'il ne transparaissait dans "Juke Box" - plus d'humour, de finesse. C'est un beau petit voyage au travers du miroir - très, très agréable !

Extrait :
"... je pense que j'en ai fini, moi, du rêve du hamac - plutôt qu'un hamac, je voudrais un nuage - quelque chose qui s'élève un peu plus haut maintenant, une ouate - et puis tout oublier. "

4.5/5


De : Claarabel Envoyé : 31/08/2005 11:09

1979 - Jean Philippe Blondel
Pocket, 184 pages

Dans un quartier paisible, le voisinage se surprend un matin à lire l'inscription "1979" sur le mur d'une maison abandonnée depuis le décès de son propriétaire. A quoi correspond 1979 ? Une date ? Pour qui, par qui, pourquoi ? Autour de ce symbôle peint en rouge, neuf personnes vont se souvenir et aussi paniquer, divaguer, refuser ou envisager un avenir différent. "Pourquoi une date, soudain, s'enfonce dans leur peau jusqu'à faire sortir le sang" ?

En 1979, année politiquement et socialement creuse, une année vraiment insignifiante, sauf pour neuf personnes car pour eux elle rappelle un mariage, une mort, un accident, un abandon, une naissance, qu'importe... Ce sont des petits riens de la vie, et aujourd'hui ces quarantenaires se retrouvent dans un pub pour une espèce de commémoration à cette année désormais symbolique, jusque là refoulée dans les esprits. J'apprécie ce principe de partager les pensées et le bout de vie de plusieurs personnages, comme pour "Accès direct à la plage". Au départ le principe est déroutant car le panel est large, confus avant d'être adopté. Puis, ce roman se lit et est construit comme un puzzle, et c'est au fil des pages qu'on effeuille les couches dont s'enveloppent les hommes et les femmes de ce roman. Ils sont tous plus ou moins attachants, entachés de secrets - on s'en rend compte. Et finalement ce qui paraissait anodin devient, au fur et à mesure, consistant et crucial pour l'épilogue ! J'étais une nouvelle fois charmée par cette histoire de Jean-Philippe Blondel, un auteur décidément généreux et qui ne roule pas des mécaniques - j'apprécie beaucoup !

4 / 5


De : lalyre7032 Envoyé : 11/11/2005 15:14
1979 - Jean-Philippe Blondel

Je n'ajoute pas de résumé Clarabel l'ayant très bien fait.
Mon avis:Ce petit livre vite lu m'a bien plu dans ses débuts,ensuite un certain ennui s'est installé,je l'ai lu jusqu'au bout mais je suis déçue,pas très réjouissant ce livre.
3/5
Lalyre


De : Laure Envoyé : 16/11/2005 17:48

Jean- Philipppe BLONDEL - Accès direct à la plage

Ce roman s'étend sur trente ans. Dans chaque chapitre, l'histoire est racontée par un narrateur différent, le premier narrateur et le dernier étant le même.
Les histoires de ces vies qui se croisent au fil des locations de vacances d'été, avec leurs petits soucis et aussi leurs drames, sont écrites dans une langue moderne et agréable à lire. Elles suscitent aussi, parfois, comme le souligne Cuné, une certaine amertume chez le lecteur.

Note:4/5


De : Laure Envoyé : 23/11/2005 14:37

Jean- Philippe BLONDEL - Juke-box

Le roman, rythmé par des titres de chansons, retrace 40 ans de la vie d'un homme, de l'enfant à l'adulte.
Juke-box aurait pu être une juxtaposition de réminiscences et se révéler décousu. Il n'en est rien, le tout est bien lié.
Cette alternance de phrases longues et de phrases nominales, parfois composées d'un seul mot, permet au lecteur de vivre et de ressentir au rythme du personnage Yoann qui évolue sous ses yeux, tantôt taraudé par la nostalgie, tantôt tourné résolument vers l'avenir.
J'avais apprécié le premier roman de J.Ph. Blondel, mais j'ai préféré celui-ci. L'écriture maîtrisée de l'auteur sait parfaitement rendre compte des émotions du personnage et aussi de la cocasserie de certains événements.

Note: 4,8/5


De : lalyre7032 Envoyé : 27/11/2008 19:22
Passage du gué Jean-Philippe Blondel Pocket

307 P.
Voici une histoire racontée à trois voix ,celles de Myriam,Thomas et Fred.C'est tout d'abord une première rencontre entre Myriam et Fred,une relation d'amour-amitié qui s'établit entre les deux,Fred la croit libre bien qu'elle lui parle de Thomas , il pense qu'elle est en rupture avec cet homme,mais il finit par comprendre qu'elle vit avec Thomas et que c'est l'homme de sa vie.Elle décide d'organiser une soirée chez elle avec des amis,Fred est invité,il va faire la connaissance de Thomas,au cours de cette fête ,elle annonce qu'elle est enceinte.Fred amoureux d'elle bien qu'il ne soit rien passé entre eux ,se sent rejeté par cette annonce ,décide de quitter la soirée,de s'effacer et laisser ce couple vivre sa vie....Mais neuf mois plus tard un drame les réunit tous les trois et une relation triangulaire va se créer car face à la détresse du couple ,que peut faire Fred ?Les accompagner dans cette extrème douleur ?Faire le choix de les aider à franchir le cap de l'insurmontable perte d'un petit être ?Un rôle très difficile pour aider Myriam et Thomas à passer le gué et se retrouver sur une autre rive ou le bonheur pourrait se retrouver....Qui sait ??

Un livre dont on ne sort pas indemne,la mort d'un enfant dont il faut faire le deuil,l'amitié,l'amour,la fraternité,de la maternité et la paternité.J'ai beaucoup aimé le personnage de Fred que j'ai identifié à l'auteur qui déborde de sensibilité et de tendresse .Car un homme qui peut décrire avec une telle délicatesse les sentiments intimes d'une femme ne saurait être qu'un homme qui s'oublie lui-même au service des autres,il est certain que c'est un homme délicat et sensible.Ouf !!! hé oui cela sort de mon coeur..... 5/5
Lalyre
avatar
gallo

Nombre de messages : 2598
Location : Pays-Bas
Date d'inscription : 29/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-Philippe BLONDEL (France)

Message  aBeiLLe le Jeu 21 Mai 2009 - 19:27



Passage du gué, Jean-Philippe Blondel, Robert Laffont, Pocket, 2006, 306p
4e couverture:

Myriam et Thomas. Pour Fred, les revoir aujourd'hui, c'est une joie violente qui prend à la gorge, bouscule et donne une force inattendue.
Il y a vingt ans, Fred a choisi de traverser, à leurs côtés, une épreuve qui n'était pas sienne. Pour leur éviter la noyade, il s'est tenu là, attentif, disponible, sans rien attendre. Avec tendresse et fermeté, il a tenu leurs têtes hors de l'eau. Une fois la tempête éloignée, il s'est effacé. Myriam, Thomas et Fred. S'ils ont survécu, c'est que le pari le plus insensé peut être tenu. C'est que la vie peut tout donner après avoir tout retiré.

Je trouve extremement ardu de donner mon impression sur ce livre. Je ne sais pas trop si j'ai aimé ou détesté cette lecture. Je me suis sentie mal à l'aise dans plusieurs passages, j'avais la drôle impression d'être une voyeuse. Je me suis sentie le personnage de trop dans ce roman à trois voix. Je me sentais peut-être un peu trop impliquée, ayant vécu un événement semblable dans mon entourage. Mais par contre, je ne mets pas en cause le talent indéniable de l'auteur. J'ai beaucoup aimé la manière qu'il a mené son récit. Mais le sujet, pas pour moi...

2.5/5

Passage du gué, Jean-Philippe Blondel, Robert Laffont, Pocket, 2006, 306p.
avatar
aBeiLLe

Nombre de messages : 200
Age : 36
Location : Québec/Canada
Date d'inscription : 26/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-Philippe BLONDEL (France)

Message  aBeiLLe le Lun 24 Aoû 2009 - 22:47


4e couverture:

Ce roman prend racine aux quatre coins des côtes françaises. De Capbreton dans les Landes, en 1972, à Arromanches – Calvados – en 2002, en passant par Hyères et Perros-Guirec. Rien ne relierait ses personnages s'ils n'avaient le goût des locations à la mer. Ils se sont croisés dans l'épice particulière des soirs d'été. Les couples, les familles, les célibataires qui nous ont précédés. Ceux d'avant.

Ainsi, le lecteur, avec Jean-Philippe Blondel, éprouve-t-il lui aussi le sentiment d'être à la suite de quelqu'un. Il reste une empreinte qui s'attarde. Ici, il y a eu des envies, et puis des bonheurs étrangers, tellement visibles qu'ils ressemblent aux nôtres.

J'ai beaucoup aimé ce petit roman qui laisse la voix à chacun des personnages qui nous raconte leurs aventures estivales sur quatre plages différentes, en quatre époques différentes. Les personnages, qui n'ont en apparence rien en commun, finissent par se retrouver au détour du destin. J'ai apprécié la construction du roman, la façon dont les histoires s'imbriquent à la manière d'un puzzle. Accès direct à la plage est un roman tout en demi-teintes simplement humain qui nous montre, sans jugement, la vie, les gens, leurs histoires. À découvrir!

4/5


Accès direct à la plage, Jean-Philippe Blondel, Delphine Montalant, Pocket, 2003, 119p.


avatar
aBeiLLe

Nombre de messages : 200
Age : 36
Location : Québec/Canada
Date d'inscription : 26/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

A contretemps - Pocket - 3,5/5

Message  zeta le Jeu 14 Jan 2010 - 11:09

Voilà un livre qui parle des livres, du point de vue du lecteur quand il est passionné et de l'écrivain.
En quatrième de couverture on qualifie ce court récit de "roman d'apprentissage".
Hugo vient d'avoir son bac et se destine à des études de lettres qu'il veut accomplir dans la capitale, pour être au plus près de l'action, et pour s'éloigner d'une mère dont il a du mal à supporter les certitudes, les aphorismes, et la tendresse pesante (sale môme).
Mais bien que cette mère trop présente, ait trouvé facilement un lieu où il sera hébergé, une chambre chez un logeur plutôt discret et peu intéressé à cohabiter convivialement, le jeune Hugo est vite confronté aux réalités matérielles de l'existence dans la capitale. Son budget mince est mis à mal par ses achats de livres qu'il dévore avec une faim inextinguible. Sa recherche d'un boulot d'appoint va lui faire cotoyer des êtres qui le prendront sous leurs ailes et par hasard l'amèneront à découvrir la personnalité secrète de son propriétaire, et tout ça en restant dans le monde de l'écriture et de la lecture.

Je le raconte mal, la quatrième de couverture est beaucoup mieux, mais je déteste les recopier. Enfin, vous avez compris c'est un roman dans lequel Hugo, passablement arrogant, comme tout jeune homme, n'a qu'une importance relative. Le vrai sujet c'est les livres pour ceux qui les aiment, et ceux, plus rares qui les écrivent.
Alors il y a de très bonnes pages sur ce thème là et c'est ce qui m'a le plus intéressé :

"tous ces récits écrits à la va-comme-je-te-pouse sur comment untel s'est sorti de la drogue ou de l'alcoolisme, tous ces livres racoleurs sur les entrepreneurs, les politiques, les stars de la chanson ou du cinéma, ça me rend malade. Donnez-moi des histoires, non d'un chien, donnez-moi des personnages et des intrigues, donnez-moi du style et des mots qui sonnent, donnez-moi des métaphores inusitées et des métonymies qui crucifient. Du corps, c'est ça, donnez-moi du corps"

"Il m'arrive bien sûr de tomber sur des livres que je trouve sans intérêt. Bâclés. Gâchés. Un bon début et une intrigue qui ne tient pas la route et qu'on tente de rattraper avec des bouts de ficelle, je les abandonne très vite. J'ai vite compris que le monde est un océan de livres et que certaines îles n'étaient pas pour moi ...... mais la raison principale de mes insomnies, ce sont les livres. Quand les personnages collent au corps et que les méandres de l'histoire se font de plus en plus profonds, le sommeil m'est hors d'atteinte ...."


Dernière édition par zeta le Jeu 14 Jan 2010 - 18:21, édité 1 fois
avatar
zeta
Admin

Nombre de messages : 4028
Location : lot et garonne - France
Date d'inscription : 25/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-Philippe BLONDEL (France)

Message  anna44 le Jeu 14 Jan 2010 - 14:56

Merci Zeta pour ta critique, les 2 extraits que tu as mis me donnent l'eau à la bouche... Je le note !!

_________________
Mes lectures en cours : Quitter le monde, Douglas Kennedy
avatar
anna44

Nombre de messages : 1601
Age : 35
Location : Québec (Qc)
Date d'inscription : 01/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-Philippe BLONDEL (France)

Message  zozinette le Jeu 14 Jan 2010 - 17:16

Je note aussi
avatar
zozinette

Nombre de messages : 2437
Age : 43
Location : belfort, franche-comté
Date d'inscription : 15/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-Philippe BLONDEL (France)

Message  dodie le Jeu 14 Jan 2010 - 17:53

J'ai noté
avatar
dodie

Nombre de messages : 4541
Age : 54
Location : France
Date d'inscription : 11/04/2009

http://dodiecuisine.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

blog

Message  doriane99 le Dim 20 Juin 2010 - 18:29

officiellement "livre jeunesse" mais je le trouve mal adapté aux ados et le classe ici

3/5
Le père du narrateur, un ado d'une quinzaine d'années, a commis un crime : lire en cachette le blog de son fils. S'ensuit une guerre des nerfs qui sape l'ambiance familiale. Pour se faire pardonner, le papa dépose au seuil de la chambre de son fils un carton dans lequel l'ado découvrira les journaux intimes écrits par son père lorsqu'il avait son âge.


Voilà longtemps que je voulais lire ce livre, le sujet m'intéresse, l'éditeur est pour moi gage de qualité et les avis glanés ici et là était positifs.

Une écriture qui m'a plu, un sujet amusant que cette confrontation entre le père et le fils, tous deux pourtant assez semblables. Malgré tout, je suis gênée par le "prétexte" de l'histoire ! L'ado est dans une colère noire car son père a eu le culot de lire son blog, mais pour moi un blog est un espace public, c'est justement ce qui en fait sa richesse et son intérêt, ce "viol virtuel" commis par le père pour moi n'en est pas un.


Malgré cette réserve, j'ai dévoré ce livre, m'y retrouvantparfois :


C'est pour ça aussi, le blog. J'en suis conscient. Pour conserver. Parce que j'ai peur que tout ne nous échappe. Ne nous file entre les doigts.


Un livre agréable mais qui ne me laissera pas un souvenir inoubliable. Comme dans le baby sitter, j'ai trouvé que l'auteur aborde des thèmes très intéressants mais ne les approfondit pas suffisamment. Pour ma seconde lecture de Blondel, je ressens le même sentiment, je le lis très vite , j'aime bien mais... il me manque un petit quelque chose, j'ai l'impression d'un livre inabouti qui aurait pu être génial.
avatar
doriane99

Nombre de messages : 643
Age : 48
Location : Savigny Sur Orge (France)
Date d'inscription : 25/10/2008

http://lepotinoirdedoriane.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Le baby sitter

Message  doriane99 le Dim 20 Juin 2010 - 18:31

3.5/5
Alex désargenté comme tous les étudiants décide de se lancer dans le baby-sitting. Garder un enfant c'est aussi partager la vie de ses "employeurs", tisser avec eux des relations qui peuvent modifier à jamais sa vie.


Un livre qui m'a laissée perplexe, une première partie très légère, on passe d'un personnage à l'autre de façon assez superficielle. On y évoque la vie de couple, les choix et les renoncements qui font nos vies mais les sujets sont survolés et j'aurai eu envie d'aller plus loin.


Ensuite, le livre est plus profond, les personnages nous confient leur mal être mais malgré tout j'ai trouvé le procédé de faire intervenir Alex un peu surfait. Quant à la fin, happy end, elle m'a semblé trop guimauve pour que je m'y attarde.


En conclusion, un roman qui m'a déçue, il possède en lui tant de questionnements qui auraient été passionnants s'ils avaient été mieux traités. J'ai l'impression que l'auteur est passé à côté d'un chef d'oeuvre et c'est bien dommage !


Lu dans le cadre de l'opération "carte noire", je devais donner mon avis au sujet d'une éventuelle adaptation film, je suis là encore perplexe. Le début est trop lent, la suite trop psychologique et la fin trop "spectaculaire" pour qu'un tel film puisse être cohérent...
avatar
doriane99

Nombre de messages : 643
Age : 48
Location : Savigny Sur Orge (France)
Date d'inscription : 25/10/2008

http://lepotinoirdedoriane.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Le baby-sitter de Jean-Philippe Blondel

Message  Aurore le Mar 1 Fév 2011 - 9:32

Le baby-sitter - Jean-Philippe Blondel
(Pocket, 2010, 246 p.)




Alex est un jeune adulte de tout juste 19 ans. Ce qui le caractérise c'est sa taille car, du haut de ses 1m93, il a de quoi impressionner l'immense Alex. Il est étudiant en première année d'anglais et c'est avec ce début d'indépendance que commencent les soucis car il s'est trouvé un chouette appart' mais n'arrive pas à mettre de sous de côté. Est-ce l'heure des petits boulots? Il peaufine son annonce, à la recherche de cours particuliers à donner lorsque c'est l'illumination. Et s'il offrait ses services en tant que baby-sitter? Idée saugrenue sans doute pour ce grand jeune homme, mais qui fait son bonhomme de chemin et qui l'amènera bien à placarder ladite annonce dans sa boulangerie de quartier. Cette idée, il la doit sans doute à ses voisins du dessus dont le bébé pleure sans cesse. Pauvres parents qui auraient bien besoin d'un peu de repos de temps en temps !

Cette petite annonce fera des adeptes tout de suite puisque la boulangère est elle-même en recherche d'un baby-sitter pour garder ses deux enfants. Un bon moyen de redonner un second souffle à son couple qui part à la dérive ! La soirée se passe bien, Alex est exemplaire, sur ses gardes, toujours à veiller les deux garçons endormis.
Et le bouche-à-oreille fonctionne à plein régime puisque la boulangère loue les services à tous ses clients. Voilà donc Alex bien occupé avec chaque semaine, deux-trois soirées de baby-sitting qui lui permettent d'enfin s'assumer financièrement.
Il y a ce couple de garagistes, les Luzard, qui confieront leur fils unique le temps d'une soirée. Et cette soirée virera au cauchemar malgré la présence salvatrice d'Alex.
Il y a Marc, ce jeune professeur, qui veille sur ses deux filles. Sa femme a été mutée au loin, c'est donc lui qui assure le quotidien !
Enfin il y a Irina, une jeune femme slave troublante, qui fera tourner la tête à Alex. Et au travers de ces familles, dont le dénominateur commun est Alex, il y a toute une série de confidences, de confiance qui s'instaurent et s'installent. Car au-delà des enfants ce sont des adultes qui se dévoilent au fil de l'histoire, des adultes qui ont besoin d'air, d'écoute ou de loisirs, des grands enfants en mal de liberté.
En parallèle du baby-sitting, Alex découvre l'amour auprès de Marion, jeune étudiante indépendante qui sait ce qu'elle veut de la vie. Il y a aussi sa mère qui cherche à renouer un peu le dialogue et Bastien, son ami, sur qui il va falloir compter car l'amitié ça s'entretient.

Ce livre connait un certain plébiscite sur la Toile et je vais donc m'attirer quelques foudres en vous disant que j'ai aimé ce livre mais sans plus. Car l'histoire est plaisante, bien écrite et que ça se lit tout seul. Seulement, j'attendais bien autre chose de ce roman et l'ai donc fini avec un sentiment en demi-teinte.

Aucun reproche sur la forme qui m'a plue. On se laisse embarquer par cette narration qui part au quart de tour. C'est fluide, net et sans ambages ! Ce qui m'a gêné relève plutôt du fond. Je m'attendais à des anecdotes de baby-sitting, à des situations cocasses d'enfants volontaires ou trouillards. Au lieu de ça ce sont les parents qui sont décrits. Certes, les parents laissent un inconnu pénétrer dans leur intimité lorsqu'ils confient foyer et enfants à ce tout jeune homme qui partage leur vie, le temps de quelques heures. Seulement, je crois que j'aurais voulu qu'on s'attarde moins sur ces adultes pour en venir aux faits : ces soirées où les enfants sont les petits propriétaires de leur maison.
Dommage que le roman ait pris comme fil conducteur tous ces adultes devenus parents. Évidemment que c'est touchant de prendre part à leurs histoires individuelles mais ce sont bien les enfants qu'évoque le terme "baby-sitter", non? Qui sont-ils ces enfants? Comment vivent-ils ces soirées?
On reste avec de nombreuses incertitudes même si Alex, rappelé à chaque fois, doit être un excellent baby-sitter. Moi qui ai aussi été baby-sitter dans le temps, j'aurais trouvé bien original de se pencher enfin sur le point de vue des enfants.
L'histoire prend un tournant insolite et les cinquante dernières pages garantissent un certain suspense. Bravo pour ce revirement de situation et pour cette fin qui est bien plus qu'un espoir, c'est une révélation !


3/5

_________________
Ce n'est pas parce que c'est inventé que ça n'existe pas.





avatar
Aurore

Nombre de messages : 2137
Age : 30
Location : Amiens
Date d'inscription : 27/02/2009

http://shereads.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-Philippe BLONDEL (France)

Message  Prospéryne le Jeu 28 Avr 2011 - 12:04

Blog Jean-Philippe Blondel Collection Ado Actes Sud Junior 114 pages


Résumé:
Le narrateur a 17 ans et tient un blog sur Internet. Secret. Il n'en
parle pas autour de lui. Personne n'est sensé voir ça, surtout pas sa
famille, ses parents. Lorsqu'un jour, il se rend compte que son père
lit son blog, c'est l'impression de vivre un viol total de son
intimité. Celui-ci, pour se faire pardonner, lui donne son journal, le
journal de l'ado de 17 ans qu'il a été, des années auparavant.

Critique:
Ok, disons-le en partant, ce livre est un coup de coeur. Ici, le blog
est un prétexte. Certes, le point de départ de cette histoire est que
le père lit en cachette le blog de son fils, mais c'est avant tout la
réalité de cet ado qui a l'impression de voir la totalité de son
intimité voler en éclats dont il est question. Et, dans un deuxième
temps, c'est la réalité de ce père qui choisi, délibérément et
consciemment de lui laisser lire son journal intime, celui qu'il a tenu
alors qu'il avait le même âge que son fils. Et qui va faire sortir de
l'ombre de sombres secrets de famille. Le fil de la narration est tout
entière dans la voix du fils, du fils qui en même temps, vit une
histoire d'amour, une première, se pose des questions comme tout
adolescent. Sa mère qui encaisse le contre-coup de la dispute. Bref,
tout un tas de choses. De choses, vraies, de la vie quoi. La
découverte du contenu des cartons va être révélatrice de la personnalité
de son père, de ce qui s'est passé pour que celui-ci laisse tomber ses
rêves. L'écriture est belle, sobre et simple, on ne cherche pas les
effets de style, on se concentre sur l'histoire avec un niveau de
langage suffisant pour qu'il soit celui d'un ado sans pour autant tomber
dans le SMS. Un coup de coeur que celui-là!

Ma note: 5/5!

_________________
On peut se passer de tout, sauf de la littérature et des chats Graffiti vu à Berlin
avatar
Prospéryne

Nombre de messages : 4864
Age : 35
Location : Québec, Canada
Date d'inscription : 26/10/2008

http://prosperyne.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-Philippe BLONDEL (France)

Message  Elfe le Sam 30 Avr 2011 - 9:03

Blog

Trahi!
Voilà comment un adolescent de seize ans se sent lorsqu'il s'aperçoit
que son père a lu son blog. Il n'aurait pas dû, c'est son espace privé,
intime... Très en colère, il va decidé de ne plus adresser la parole à
son père. C'est alors que s'installe une ambiance pesante et qui, malgré
les efforts de sa mère pour arrondir les angles, ne s'apaise pas. Alors
son père va faire un geste... Devant sa porte de chambre, un soir, il
dépose un carton contenant ses carnets dans lesquels il se confiait
étant adolescent...


J'ai
purement et simplement adoré ce roman, l'écriture, les personnages.
Très sensible, ce roman illustre la fragilité de la vie. L'adolescent
qui découvre que son père a eu une adolescence, a ses fragilités, a
ressenti les mêmes choses que lui aujourd'hui. Et ce père qui accepte de
se mettre à nu face à son fils en lui ouvrant les portes de son
adolescence et de cet épisode de sa vie si important et si douloureux.


Une très très jolie lecture.


Ma note: 5/5
avatar
Elfe

Nombre de messages : 1778
Age : 37
Date d'inscription : 07/01/2009

http://elfique2.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-Philippe BLONDEL (France)

Message  matw25 le Sam 30 Avr 2011 - 9:16

Je note cet auteur qui pourrait bien me plaire Very Happy

_________________
Ce qui demeure secret chez le père, s’exprime chez le fils et je
découvre souvent grâce à lui le secret que son père n’a jamais dévoilé
-Nietzche



Lecture en cours: Peine Perdue d'Olivier Adam


avatar
matw25

Nombre de messages : 865
Age : 25
Location : Besançon (25)
Date d'inscription : 10/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-Philippe BLONDEL (France)

Message  lalyre le Jeu 5 Sep 2013 - 16:16

Double jeu            
Jean-Philip Blondel        
Actes Sud Junior 22 août 2013      
        135 pages

Quatrième de couverture
"Changer. C'est ce qu'ils veulent tous. Il faut que j'arrête de poser des problèmes aux adultes. Que je cesse d'être dans leur ligne de vision, de mire, de tir. Que je bouge de là. C'est ce que je voudrais, oui. À l'intérieur, je bous. J'aimerais être loin. Loin, genre à l'autre bout du monde. Me réinventer une existence avec un début moins pourri."

Quentin, nouveau dans son lycée, est enrôlé dans un cours de théâtre pour jouer dans la pièce de Tennessee Williams 'La Ménagerie de verre'. Comme le personnage qu'il interprète, le garçon est tiraillé entre l'envie de tout plaquer pour voir le monde et celle de se battre. D'affronter. Les parents. Les profs. Les spectateurs. L'avenir.
Mon avis

Un petit livre qui s’est laissé gentiment lire, j’ai adoré Quentin un garçon sympathiquesympathique, Mme Fernandez, la prof de français qui au premier abord, semble dure et intransigeante mais qui se dévoue pour donner le meilleur à ses élèves. Un roman qui parle de théâtre et de littérature, de la difficulté de Quentin, le narrateur de s’intégrer dans le milieu scolaire. Une écriture lucide et intéressante pour raconter le parcours d’un adolescent et son mal-être et grâce à Mme Fernandez, il pourra peut-être a avancer et régler une partie de ses problèmes. J’ai beaucoup aimé les dialogues entre Quentin et son professeur, j’ai aussi trouvé le copain Heatcliff très attachant. Un petit roman que j’ai beaucoup apprécié et à proposer  aux jeunes adolescents à partir de treize ans. 4,5/5 
avatar
lalyre

Nombre de messages : 4234
Age : 85
Location : Belgique
Date d'inscription : 01/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-Philippe BLONDEL (France)

Message  Awara le Jeu 5 Sep 2013 - 17:33

Un auteur que je n'ai jamais lu mais que vous donnez envie de découvrir!

_________________
avatar
Awara

Nombre de messages : 4005
Age : 72
Location : PARIS
Date d'inscription : 03/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-Philippe BLONDEL (France)

Message  lalyre le Jeu 5 Sep 2013 - 20:38

Awara a écrit:Un auteur que je n'ai jamais lu mais que vous donnez envie de découvrir!
Awwara j'aime beaucoup J-C Blondel, merci de ton passage
avatar
lalyre

Nombre de messages : 4234
Age : 85
Location : Belgique
Date d'inscription : 01/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-Philippe BLONDEL (France)

Message  Patience le Lun 24 Fév 2014 - 16:40

LE BABY-SITTER
Buchet Chastel 298 pages

Ma note : 4/5

Quatrième de couverture : Dix-neuf ans. Etudiant. Pas d'argent. Pour pouvoir remplir son frigo et s'amuser un peu, il n'y a guère de solutions. Travailler dans un fast-food. Surveiller les activités périscolaires. Ou opter pour le baby-sitting. C'est ce que choisi Alex, finalement. Mais lorsqu'il dépose son annonce à la boulangerie du coin, il est loin d'imaginer la série de personnages qu'il va rencontrer, et à quel point cet emploi va modifier sa perception du monde. Il ne peut surtout pas de douter combien sa présence va influer sur la vie de ses nouveaux employeurs. Parce que, au fond, ce que l'on confie à un baby-sitter, pour quelques heures, c'est ce que l'on a de plus précieux - ses enfants, sa maison, le coeur même de son existence.
Un roman sur les liens que l'on tisse et sur ceux que l'on tranche - et sur cette humanité qui tente, bon an mal an, de tenir et d'avancer, en rêvant de courir et de dévaler les pentes.

Mon avis : Je lis rarement ce type de roman, centré sur les personnages et les relations humaines, donc je n'ai pas vraiment de point de comparaison. Mais j'ai bien apprécié ce récit. Les personnages et les situations sont caricaturaux, mais ça se lit bien. J'ai beaucoup aimé la dernière partie avec le point de vue de tous les parents.

_________________
Lecture en cours : Prime Time de Jay Martel
PAL : 364
Livres lus depuis le début de l'année : 78 (30242 pages)
avatar
Patience

Nombre de messages : 1059
Age : 35
Location : Lorraine
Date d'inscription : 12/01/2011

http://quarte-editions.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-Philippe BLONDEL (France)

Message  dodie le Jeu 26 Mar 2015 - 15:58

Un hiver à Paris


Le narrateur est un jeune homme issu d'un milieu modeste. Il quitte sa province natale pour intégrer une classe préparatoire littéraire à Paris. Dans cet univers si éloigné du sien il va connaître la compétition féroce entre les élèves, l'attitude méprisante (et le mot est faible) des professeurs et la solitude jusqu'au jour où un drame survient......
 Je ne veux pas en dire plus afin de ne pas trop en dévoiler.
J'ai vraiment beaucoup aimé ce roman. Peut-être a-t-il fait remonter à la surface des souvenirs de mes années d'étude? 
Dans ce roman qui possède certainement une part d'histoire vécue par l'auteur, J.P. Blondel nous parle de la sortie de l'adolescence, des premières désillusions, de la difficulté pour ces jeunes étudiants à sortir du cadre rigide voulu par leurs parents ou la société. 
Un très beau roman qui m'a personnellement touchée sans que l'auteur ne tombe dans la facilité ou le pathos.
Ma note 5/5
avatar
dodie

Nombre de messages : 4541
Age : 54
Location : France
Date d'inscription : 11/04/2009

http://dodiecuisine.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-Philippe BLONDEL (France)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum