Robert BLOCH (Etats-Unis)

Aller en bas

Robert BLOCH (Etats-Unis)

Message  gallo le Dim 30 Nov 2008 - 18:37

De : Thomthom1293 (Message d'origine) Envoyé : 21/09/2005 14:59
Ah OUF ! Ca faisait longtemps que j'avais pas ouvert une discussion sur un auteur, ça commençait à me manquer !!!

Donc. Robert Bloch, ce cher Robbie. Un homme aussi charmant que ses histoires sont atroces, comme souvent.
Meme ceux qui ici n'ont jamais entendu son nom connaisse au moins une de ses histoires. Si, si. Je parle bien sûr d'un certain roman, puis d'un film, intitulé "Psychose"...l'arbre qui cache la foret en ce qui concerne cet auteur.

Car "Psycho" n'est sorti qu'en 1959, et Bloch a une longue et riche vie auparavant. Enfant, il découvre le frisson en lisant "Le Fantome de l'Opéra", puis sera l'un des premiers à découvrir Lovecraft dans le magazine Weird Tales. Il n'a alors que 16 ans, et décide d'envoyer ses première nouvelles à son idole. Et voilà que Lovecraft, misanthrope et solitaire s'il en est, s'entiche de lui. Les deux hommes correspondent, échangent des idées, et à la mort de Lovecraft Bloch deviendra avec August Derlteth son exécuteur testamentaire. C'est à eux que l'on doit la publication en volumes des oeuvres du mythtique Howard.
En 1947 parait "The Scarf", le tout premier roman de Bloch, qui recueille immédiatement tous les suffrages. Mais c'est seulement dix ans plus tard que l'auteur deviendra LA star du roman de l'étrange.
Milieu des années 50 : les Etats Unis tremblent et découvrent l'effroi personnifié par le premier serial killer de l'histoire (ou plus précisément le premier a recevoir cette terminologie) : John Wayne Gacy. Un être charmant souffrant d'un doublement de la personnalité et revêtant à la nuit tombé la peau de sa mère pour massacrer tous ceux qui croisent sa route. Robert Bloch ose s'inspirer de ce fait divers traumatisant pour créer le personnage de Norman Bates. Mais la réalité est si horrible qu'il est obligé de la travestir (c'est le cas de le dire) : si dans le livre et le film le tueur se déguise en sa mère, le véritable Norman Bates, lui, revêtait littéralement...sa peau...
Bref ! le roman passe finalement assez innaperçu, sauf pour une personne : Alfred Hitchcock. Il vient de tourner une série de films à gros budgets avec tout le gratin d'Holywood et, conscient qu'il est en train de perdre, il cherche partout ce qu'il nomme : "a typically un-hitchcokian movie". Fasciné par le livre de Bloch, il en achète TOUS les exemplaires afin de le rendre introuvable, et commence l'adaptation sous la direction de l'auteur en personne. Les deux hommes, qui préfèrent de loin la suggestion à l'horreur pure, le roman noir au polar, l'étrange au fantastique...vont tellement se lier d'amitié que Bloch coécrira quasiment tous les films d'Hitchcock jusqu'à sa mort.
Parrallèlement à cela, Bloch poursuit sa carrière littéraire avec un franc succès, conscient qu'il a inventé un genre à lui seul : le roman de serial killer. Il usera le filon jusqu'à la corde (avec notamment deux suites à "Psycho" totalement dispensables : "Psycho II" en 1982 et "Psycho House" en 1990), et publiera quelques chef d'oeuvre de l'étrange, comme "Firebug" (1961) ou "It's all in your mind".
A la croisée des chemins de Philip K.Dick (pour le côté paranoïaque), de Jim Thomson (renversement des valeurs traditionnelles) et bien sûr de Hitchcock (préférence affirmée pour les personnages sombres et torturés), Bloch va influencer des cohortes de jeunes écrivains, dont Stephen King, qui s'est très largement inspiré de son oeuvre pour l'aspect "fantastique niché au coeur d'un quotidien hyper réaliste" de ses livres.
Dans les années 80, le genre "étrange" tombe totalement en désuétude. C'est la fin du règne de Bloch sur les ventes américaines. Les critiques le taxe de has been, et il n'écrit quasiment plus, tentant juste, assez vainement, de réitérer avec Jack L'Eventreur ou Dr Jekyll ce qu'il avait réussi avec John Wayne Gacy (transformation du fait divers en personnage littéraire...à tel point que plus de personnes se souviennent du tueur fictif que du vrai). En 1989, il publie son chef d'oeuvre absolu, "Lori", qui passera totalement innaperçu.
Robert Bloch est mort 1994, dans une indifférence quasi générale.

ps : désolé je n'ai pas les titres français, mais la plupart sont des traductions littérales assez moches.


"Robert BLOCH : NIGHT-WORLD" ("Monde des ténèbres", 1972)

Karen Raymond est au comble du bonheur : son mari, Bruce, va d'ici peu sortir de l'Asile Griswold, où il s'est interné volontairement six mois plus tôt. Un asile étrange, réservé à une poignée de patient riches (et souvent célèbres) en quête d'un traitement anonyme. Griswold lui même est un psychiatre tout à fait bizarre sous ses apparences joviales. Ce soir, Karen part rendre visite à Bruce et, surtout, discuter avec Griswold de son éventuelle sortie. A son arrivée, Griswold a été littéralement massacré. De même que tout le personne de l'asile. Effrayée, Karen prend la fuite et prévient la police. Qui comprend vite la situation : non seulement les dossiers de l'asile ont été brulés, mais surtout, les cinq pensionnaires sont en vadrouille. Le seul dont on connaisse l'identité est Bruce Raymond. Et l'un d"entre eux est un psychopate.

Impossible de ne pas penser à Philip K. Dick en lisant ce livre. Pas tellement au Philip K.Dick auteur de SF, plutôt à l'auteur de "King in the High Castle"...celui qui détraque progressivement le quotidien en semant le mystère et le doute un peu partout. Karen refuse d'envisager que son mari puisse être le psychopate en question. Lequel tarde à se manifester. Tout comme son mari. Son mari est libre, mais il ne réaparait pas ? Pourquoi ? Pourquoi sa belle soeur affirme t'elle qu'il n'était pas prêt à sortir ? Le tueur est-il réellement fou, alors qu'il a pris la peine d'effacer toute trace de son identité...
Voilà la définition parfaite du genre "étrange" : le moindre petit détail induit un doute, puis une question. Rien ne semble être ce qu'il est. D'ailleurs, Karen est-elle elle-même si clean qu'elle le prétend ? Pourquoi alors induit-elle volontairement la police en erreur...
Dans un style d'une rare efficacité, Bloch impose une atmosphère poisseusse, étouffante. Ce monde nocturne ne ressemble à rien, et surtout pas au nôtre. Ambiances feutrées, personnages aux multiples facettes, héroïne ambigue et long passages dans la tête du tueur dont on se demande s'il est totalement fou, ou drogué, ou qui sait encore....sans oublier le rebondissement final (grande spécialité de Bloch), proprement hallucinant.
Chaudement recommandé, donc !

4/5

(toute la biblio de Bloch est disponible en français dans la collection "Gallimard Série Noire"...mais n'est plus éditée actuellement......alors longue vie aux bouquinistes !)
avatar
gallo

Nombre de messages : 2598
Location : Pays-Bas
Date d'inscription : 29/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Robert BLOCH (Etats-Unis)

Message  cookie610 le Sam 16 Juil 2011 - 12:46

Psychose

Note : 5/5



Résumé : Mary Crane dérobe 40 000 dollars à son patron et s'enfuit rejoindre son fiancé. Sur la route, après avoir conduit pendant plus de 18h, surprise par une pluie torentielle et perdue sur une route déserte, elle décide de passer la nuit dans un motel. C'est Norman Bates, un homme solitaire peu social, qui tient le motel tout en s'occupant de sa mère gravement malade.

Critique : difficile de résumer mieux cette histoire sans aller plus dans les révélations pour ceux qui ne connaissent pas déjà l'histoire portée très fidèlement à l'écran par Alfred Hitchcock qui en tirera son meilleur film. Ca fait des années que je cherchais ce livre qui n'est plus édité. Une toute petite maison d'édition (une vingtaine de livre dans le catalogue pour le moment) a eu la brillante idée de le ressortir alors quand je l'ai vu, j'ai sauté dessus. Rien que la couverture donne le ton du livre. Pas de mystère pour moi puisque j'ai déjà vu le film plus d'une demi-douzaine de fois au bas mot avec toujours le même plaisir (et la même angoisse). Malgré cela, j'ai adoré ce livre qui a été un véritable coup de coeur. 200 très courtes pages avec un rythme incroyable, une ambiance noire magistrale même si finalement, les scènes de violences, comme pour le film, sont peu nombreuses et épurées. Mais ça marche, tout est dans le style impecable et les descriptions des décors et de l'environnement de ce motel quasi abandonné.

Je ne savais pas mais l'histoire a été inspirée à l'auteur par un fait divers réel à la fin des années 50's. L'histoire est présentée dans la préface et est incroyable (et plus trash que le livre finalement). Il y a aussi une retranscription d'une interview avec l'auteur qui est très intéressante et qui traite du livre mais aussi de son adaptation ciné et du reste.

En tout cas, c'est frappant de voir à quel point ce fait divers et ce livre ont été marquant pour la littérature noire et le cinéma. Bref, j'ai été totalement happée, j'ai dévoré ce livre en un peu plus d'une journée et j'ai adoré. Un grand merci aux Editions Moisson Rouge pour avoir réédité ce chef d'oeuvre. Ca a été un grand coup de coeur pour moi.

PS: si certains sont intéressés, je pourrais le mettre en LV.
avatar
cookie610

Nombre de messages : 4843
Age : 28
Location : Lyon
Date d'inscription : 28/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Robert BLOCH (Etats-Unis)

Message  Cyrielle le Sam 16 Juil 2011 - 14:52

Je serai intéressée de le lire Very Happy
avatar
Cyrielle
Admin

Nombre de messages : 7750
Age : 31
Date d'inscription : 27/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Robert BLOCH (Etats-Unis)

Message  anna44 le Sam 16 Juil 2011 - 21:44

Je crois bien que moi aussi, je serai intéressée ! Bonne critique Cookie Smile
avatar
anna44

Nombre de messages : 1634
Age : 36
Location : Québec (Qc)
Date d'inscription : 01/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Robert BLOCH (Etats-Unis)

Message  Suzanne-écrivain le Mer 27 Juil 2011 - 14:40

Psychose
Le résumé a déjà été fait par Cookie de façon superbe ! Je passerai donc à mon avis :

J'avais déjà vu le film, mais il y avait très longtemps. En fait, je devais avoir 10 ans et c'était à la campagne avec mes cousins plus âgés. J'avais eu tellement peur que j'avais gardé les yeux fermés une bonne partie du film. Donc, rien de surprenant au fait que je ne me souvenais pas tellement de l'histoire... Tout ce dont je me souvenais : La fameuse scène de la douche !

J'ai donc eu l'impression de découvrir ce roman ! J'ai beaucoup aimé ! La tension est palpable... L'atmosphère tendu... Le personnage de Norman Bates est tordu... Tout y est pour captiver notre attention !

J'ai également aimé la préface (que j'ai lu à la fin selon les conseils de cookies... Merci !), qui explique comment l'auteur a trouvé son inspiration pour créer le personnage de norman Bates. Ouf ! C'est atroce...

Petit détail : Dans le roman, norman est un homme corpulent. Par contre, dans le film, Anthony Perkins, qui jouait ce rôle, était grand et mince... Je n'avais que lui en tête ! J'ai donc été incapable de m'imaginer Norman autrement que sous les traits de Perkins ! Laughing

Ma note

5/5

Merci pour ce livre-voyageur !

_________________
Lecture du moment :
 
Violence à l'origine de Martin Michaud
avatar
Suzanne-écrivain

Nombre de messages : 847
Age : 46
Location : Saint-Hubert, Québec
Date d'inscription : 25/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Robert BLOCH (Etats-Unis)

Message  cookie610 le Jeu 28 Juil 2011 - 12:56

Je suis contente que tu as appréciée ta lecture, Suzanne.



Moi aussi, je m'imaginais les personnages comme les acteurs du film. C'est une déformation de cinéphile !
avatar
cookie610

Nombre de messages : 4843
Age : 28
Location : Lyon
Date d'inscription : 28/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Robert BLOCH (Etats-Unis)

Message  Cyrielle le Dim 25 Sep 2011 - 12:24

PSYCHOSE


Mon avis 5/5
Je suis encore tendue par cette lecture, je n'ai pas vu le film, je connais juste la célébrissime scène de la douche donc c'est une totale découverte pour moi.
Je n'avais pas envie de lâcher le livre dès le premier chapitre, je me demandais au fil de l'histoire quel allait être le dénouement et bien je n'ai pas été réçu!
Le personnage de Norman Bates est intriguant au début et devient effrayant ensuite.
La préface est très intéressante et m'a donné envie de sortir Le silence des agneaux de ma PAL.

Je vais emprunter le film à la médiathèque.

Un grand merci à Cookie de m'avoir permit de lire ce livre génial!

avatar
Cyrielle
Admin

Nombre de messages : 7750
Age : 31
Date d'inscription : 27/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Robert BLOCH (Etats-Unis)

Message  cookie610 le Dim 25 Sep 2011 - 18:40

Ravie que cette lecture t'ait plu. C'est sur que c'est un livre marquant par son aspect angoissant. Le film est absolument génial, autant que le livre et très fidèle surtout (ce qui est assez rare pour le souligner). Certains aspects ont beaucoup vieillis aujourd'hui (les effets spéciaux pour les meurtres notamment) mais pour un film du début des années 60's, je le trouve révolutionnaire. Bon film !
avatar
cookie610

Nombre de messages : 4843
Age : 28
Location : Lyon
Date d'inscription : 28/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Psychose, Robert Bloch

Message  anna44 le Sam 26 Nov 2011 - 19:40

Psychose, Robert Bloch

Mon résumé : Mary, employée dans une agence immobilière est chargée de déposer à la banque une coquette somme de 40000$. Elle est amoureuse mais ne peut aller vivre son amour au grand jour en raison des problèmes financiers de son amoureux. Elle fait alors le choix un peu fou de prendre la fuite pour aller retrouver son amoureux...
Norman est propriétaire avec sa mère d'un motel dans les environs d'une petite ville des Etats-Unis. Les lieux sont tranquilles, ils reçoivent quelques clients de passage... le quotidien de ce motel va se trouver fort bousculé...

Mon avis : Je précise dans un premier temps que je n'ai jamais vu le film d'Hitchcock et suis donc entrée dans l'histoire vierge de toute connaissance ou de tout préjugé...
On entre d'ailleurs très facilement dans ce qui peut s'apparenter à une sorte de huis-clos. Dès le départ, l'ambiance est assez glaciale et l'on s'attend à chaque instant à un retournement de situation. En ce sens, j'ai été quelque peu déçue puisque je pensais que les rebondissements seraient plus spectaculaires qu'ils ne l'ont été, en tout cas dans la première moitié du livre.
Il s'agit véritablement d'un thriller psychologique et le dénouement de l'histoire ne nous apparaît clairement qu'en toute fin de roman, ce qui en fait un très bon livre. En effet, que dire d'un roman où l'issue est trop vite prévisible ? Ce n'est pas du tout le cas ici !
L'écriture est fluide, agréable, les chapitres courts et les personnages ont chacun une personnalité bien développée qui nous permet de les identifier.
En résumé, une bonne lecture, palpitante.

[b]Ma note[/b] : 4.25/5
avatar
anna44

Nombre de messages : 1634
Age : 36
Location : Québec (Qc)
Date d'inscription : 01/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Robert BLOCH (Etats-Unis)

Message  cookie610 le Dim 27 Nov 2011 - 11:23

Anna : si tu n'as pas vu le film, je ne peux que te le conseiller vivement. Malgré l'aspect années 50's et les "effets spéciaux" datés, le film reste l'un des plus angoissants que j'ai jamais vu.
avatar
cookie610

Nombre de messages : 4843
Age : 28
Location : Lyon
Date d'inscription : 28/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Robert BLOCH (Etats-Unis)

Message  anna44 le Dim 27 Nov 2011 - 13:13

Je suppose que l'angoisse doit être plus marqué dans le film que dans le livre, et peut-être que la musique y est aussi pour quelque chose. En tout cas, si j'ai l'occasion de le voir, je n'y manquerai pas Smile
avatar
anna44

Nombre de messages : 1634
Age : 36
Location : Québec (Qc)
Date d'inscription : 01/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Robert BLOCH (Etats-Unis)

Message  cookie610 le Dim 27 Nov 2011 - 16:20

Anna : personnellement, je ne saurais dire d'où viens l'aspect angoissant, pas des scènes gores, ça c'est sur. C'est comme Halloween ou Le silence des agneaux, peu de choses sont montrées mais malgré tout, on ressent une forte angoisse. Mais je ne sais pas si ça vient de l'aspect motel abandonné ou la musique ou bien l'acteur principal qui est extraordinaire dans son rôle. Pour moi, c'est un petit chef d’œuvre.
avatar
cookie610

Nombre de messages : 4843
Age : 28
Location : Lyon
Date d'inscription : 28/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Robert BLOCH (Etats-Unis)

Message  aurora22062002 le Sam 4 Fév 2012 - 12:17

Psychose
Robert BLOCH
(Editions Moisson Rouge - 188 pages)

Quatrième de couverture :



"Norman sourit, puis s'offrit le luxe de frissonner en toute quiétude. Macabre mais efficace. Je le crois sans peine ! Vous imaginez un homme qu'on écorche - tout vif sans doute - avant de lui tendre la peau du ventre pour en faire un tambour ? Comment procède-t-on pour ne pas détériorer et conserver la chair du cadavre ? Et d'ailleurs, quelle mentalité faut-il avoir pour qu'une telle idée puisse naître en vous ?"

Bloch crée le personnage de Norman Bates après avoir pris connaissance des meurtres d'Ed Gein, serial killer ayant sévi à quelques dizaines de kilomètres de son propre domicile.

Dans sa préface, Stéphane Bourgoin retrace la vie de Gein, qui a inspiré de nombreux films, du Silence des agneaux à Massacre à la tronçonneuse. Il retranscrit aussi un entretien inédit avec l'auteur qui raconte comment Hitchcock a acheté "anonymement" les droits sur lesquels Bloch n'aura touché, en tout et pour tout, que 6125 dollars.

Norman Bates restera le père des serial killers du polar américain.





Ma critique :



Débuter par la préface de Stéphane BOURGOIN ne m'a pas dérangé du tout car je connaissais le film avec Anthony PERKINS dans le rôle de Norman BATES. Ce roman a été écrit avant le film en 1959 et adapté par Hitchcock l'année suivante. C'est plutôt l'histoire d'Ed GEIN que je ne connaissais pas.



J'ai vraiment aimé me replonger dans l'histoire du fameux film "Psychose" avec le meurtre sous la douche. C'est surtout cette scène qui m'avait marquée, les autres, je ne m'en souvenais plus. J'ai donc redécouvert le film en lisant ce livre.



C'est un livre vraiment prenant de bout en bout . J'avais toujours peur pour les personnages entrant dans ce motel. J'avais des frissons. Je me suis presque prise de sympathie pour le personnage de Norman BATES car je trouve que c'est un être torturé psychologiquement. Il vit seul avec sa mère qui est bien étrange. Je n'en dirai pas plus de peur de trop dévoiler l'histoire.



Je vous encourage à lire ce livre car il en vaut vraiment le coup.



Un grand merci à Cookie pour avoir fait voyager ce livre qui m'a énormément plu.



.

Ma note :



5/5
avatar
aurora22062002

Nombre de messages : 959
Age : 38
Location : EMMERIN, FRANCE
Date d'inscription : 27/10/2008

http://auroraetlapassiondeslivres.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Robert BLOCH (Etats-Unis)

Message  Caro le Dim 22 Avr 2012 - 16:38

PSYCHOSE

Mon avis :
Pour commencer, la préface de Stephane BOURGOIN m'a donné des frissons pale Ensuite, je dois dire que je connais le film, que j'ai aimé, donc le livre n'a pas été une surprise pour moi, ce que je regrette.
L'histoire est vraiment bien faite ou refaite !
Si je m'imagine que je ne connaissais pas l'histoire, je dirai que le roman est vraiment bien et rythmé !

Ma note :
5/5
avatar
Caro

Nombre de messages : 1234
Age : 45
Location : France
Date d'inscription : 04/11/2008

http://jailujelisetjelirai.eklablog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Robert BLOCH (Etats-Unis)

Message  nauticus45 le Mer 30 Oct 2013 - 21:56




  • Poche: 230 pages
  • Editeur : Points (17 mai 2013)
  • Collection : Points Thriller
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2757834770
  • ISBN-13: 978-2757834770

Résumé:

Mary Crane arrive en plein orage au Motel de Monsieur Bates. Il fait nuit, elle vient de se tromper de route et les 40 000 dollars en espèces qu'elle vient de dérober à son patron ne l'aide pas à y voir plus clair. Epuisée, elle s'arrête au Motel et écoute Norman, le gérant, lui parler de lui et, surtout de sa mère. quelques jours plus tard, à quelques miles de là, le fiancé de Mary reçoit la visite de la soeur de cette dernière: Mary a disparu depuis une semaine et un détective privé les recherche, elle et l'argent qu'elle a probablement emporté...


Commentaire:

J'ai souvent du mal à lire un roman après avoir vu son adaptation cinématographique, en général je suis déçue par le roman. Etant donné la qualité du film d' Hitchcock, le risque de déception me semblait plus grand encore mais la tentation a été la plus forte, j'ai acheté le roman. Je l'ai lu en une journée, totalement prise par le suspense alors que je connais très bien le film qui lui est fidèle! Le suspense en effet est là du début à la fin, l'auteur brouille les pistes et comme Norman Bates on finit par ne plus savoir qui est vivant... ou mort. Un très bon polar, adapté en plus d'un personnage réel autour duquel Robert Bloch a créé une histoire, ce que la préface nous explique très bien.

5/5 coeur
avatar
nauticus45

Nombre de messages : 1715
Age : 41
Location : Haut-Rhin, France
Date d'inscription : 27/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Robert BLOCH (Etats-Unis)

Message  cookie610 le Dim 5 Nov 2017 - 20:27

Le boucher de Chicago
 
Note : 3.75/5
 
Résumé : En 1893, Chicago bat son plein. L’exposition universelle vient d’ouvrir. Des milliers de touristes se pressent pour y assiter. C’est pour ça que le Dr G Gordon Gregg a fait construire un immense immeuble, un château, pour loger ces touristes. Son officine de pharmacie au rez-de-chaussée lui permet de vendre son fameux élixir. Mais des choses bizarres se passent au château. Personne ne connait vraiment son architecture. Il est plein d’escaliers cachés, de cabinets secrets. Et les gens qui le fréquentent ont la facheuse tendance de disparaitre soudainement.
 
Critique : Inspiré de l’histoire vraie et terrible de H H Holmes, Robert Bloch nous raconte l’histoire d’un tueur en série à qui on aurait donné le bon dieu sans confession. Il a mis au point un système incroyable pour tuer et se débarrasser de ses victimes. Le livre est très soft par rapport à son thème et à ce que j’ai pu lire de Holmes sur internet. Il y avait de quoi basculer dans le gore et le trash mais l’auteur reste très sobre, peut-être même un peu trop, je trouve que ça manquait d’un poil de détail. Il tisse une histoire fictive pour nous faire le portrait d’un homme prêt à toutes les extrémités pour parvenir à ses fins. Ça se lit très vite (200 pages découpées en 30 chapitres). Un roman intéressant mais sans être exceptionnel pour autant.
avatar
cookie610

Nombre de messages : 4843
Age : 28
Location : Lyon
Date d'inscription : 28/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Robert BLOCH (Etats-Unis)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum