JOhn STEINBECK: Des souris et des hommes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

JOhn STEINBECK: Des souris et des hommes

Message  Prospéryne le Dim 30 Nov 2008 - 17:53

De : doriane99 (Message d'origine) Envoyé : 2007-10-02 08:36

4e de couverture :

"Lennie serra les doigts, se cramponna aux cheveux.
— Lâche-moi, cria-t-elle. Mais lâche-moi donc. Lennie était affolé. Son visage se contractait. Elle se mit à hurler et, de l'autre main, il lui couvrit la bouche et le nez.
_ Non, j' vous en prie, supplia-t-il. Oh, j' vous en prie, ne faites pas ça. George se fâcherait.
Elle se débattait vigoureusement sous ses mains...
— Oh, je vous en prie, ne faites pas ça, supplia-t-il. George va dire que j'ai encore fait quelque chose de mal. Il m' laissera pas soigner les lapins."


De : doriane99 Envoyé : 2007-10-02 08:43
Ed Folio, Trad de Murice-Edgar Coindreau
Préface de Joseph Kessel

George et Lennie sont deux travailleurs itinérants. Ils s'apprêtent à commencer leur nouveau travail dans un ranch. Lennie est un "doux colosse aux mains dévastatrices" et, malgré la vigilance de son ami George, il s'attire bien des ennuis.

Un récit court, très simple, en majorité fait de dialogue. Il a d'ailleurs souvent été monté en pièce de théâtre. L'écriture est limpide, je me suis sentie accrochée dès les premières phrases. Un vrai plaisir !
4/5


De : lalyre7032 Envoyé : 2007-10-04 04:54
Des souris et des hommes John Steinbeck Folio
Thème 177 p.

Dans l'Amérique rurale des années 30,c'est l' histoire de Georges et Lennie,une grande amitié lie les deux hommes qui sont ouvriers journaliers et voyagent ensemble.Ils doivent souvent changer d'emploi car Lennie est simplet,il a l'âge mental d'un enfant mais c'est un colosse,il est capable d'abattre de durs boulots tant qu'il est dirigé par Georges,mais sa force incroyable lui joue des tours,il aime caresser ce qui est doux et soyeux comme les chiots ou les souris,mais dès que ses petits animaux se débattent Lennie panique,broie sans le vouloir de ses énormes mains.Les deux hommes ont un rêve, c'est d'amasser assez d'argent pour s'acheter une petite ferme avec un jardin,des poules et des lapins que Lennie pourrait caresser et soigner,ce rêve leur insuffle beaucoup d'espoir qu'il font partager à d'autres compagnons de travail.Mais voila que Lennie.....
Comme j'ai aimé ce petit livre très réaliste,l'auteur arrive par de simples mots et une écriture sobre à nous faire entrer dans le roman dès la première page avec une telle intensité que l'émotion affleure jusqu'à la fin dramatique.Comme j'ai aimé Georges pour son dévouement ,Lennie pour sa candeur et ses rêveries.Mais il y a aussi d'autres personnages comme Crooks,un noir esseulé,repoussé par ses compagnons,Carlson dont on a tué le vieux chien parce qu'il puait etc.....Hé oui j'arrête car il me semble que je pourrais écrire toute une page tellement j'ai aimé ce livre.
Un 5/5 me paraît trop peu........
Lalyre


De : Sahkti1 Envoyé : 2007-10-23 13:07
John STEINBECK, Des souris et des hommes

On parle souvent de ce roman comme étant le récit d'une formidable amitié entre deux hommes. Oui, c'est certes le cas. George et Lennie vivront ensemble jusqu'au bout, ne se quittant pas, George protégeant Lennie qui s'abandonne complètement, en totale confiance, aux décision de son ami. Une amitié plus forte que la mort qui comporte cependant son lot de dureté et de difficultés. Tout n'est pas simple, Lennie est régulièrement un fardeau avec lequel George doit composer. Et George n'est pas non plus de plus faciles.
Au delà de cette fresque affective, on trouve aussi (et surtout) un portrait d'une certaine Amérique, l'Amérique profonde des rangers et des préjugés. Celle qui veut que les pauvres restent pauvres, les riches encore plus riches, les noirs et les infirmes remisés au placard. Un regard lucide et sans compromis sur une société récurrente dans toute l'oeuvre de Steinbeck, bien plus efficace qu'on long essai sociologique.
L'écriture est belle, car forte et familière. L'essentiel du texte est composé de dialogues, des phrases que tout le monde peut penser et prononcer, ça rend les personnages encore plus proches du lecteur et le récit très accessible.

Ma note: 3,5/5


De : Azurelia7 Envoyé : 2007-10-29 12:37
Des souris et des hommes
John Steinbeck

Voici une très belle fresque, concise et percutante, sur l'amitié et le rêve américain. L'écriture est entraînante puisque basée principalement sur le dialogue, et les deux personnages principaux, Lennie et George, font naître chez le lecteur de nombreuses émotions. Difficile de rester insensible devant Lennie, grand personnage tout en craintes et désirs. Oui, il aime toucher ce qui est doux, mais il ne veut pas faire de mal. Juste s'occuper des lapins, dans la grande ferme qu'il achètera un jour, avec George. Alors on lui passe ses accès de violence, toute cette animalité contenue. Un curieux mais attachant personnage, dont Steinbeck disait qu'il ne voulait en faire "non pas un fou ou un idiot, mais l'incarnation des désirs informulés et puissants de tous les hommes". Essai réussi.
Quant à George, petit homme bourru, au caractère bien trempé, mais qui pour rien au monde ne laisserait tomber Lennie. Il a promis à sa tante de s'en occuper et de ne pas le juger, alors il le fera. Mais jusqu'à quel point ?
Et ces deux personnages parcourent l'Amérique rurale, à la recherche de petits boulots qui, un jour, leur permettront d'accumuler assez d'argent pour s'offrir la ferme dont ils rêvent. Un vrai rêve américain.
Un roman rapide à lire et très émouvant.

Ma note : 4,5/5

Azurelia
avatar
Prospéryne

Nombre de messages : 4864
Age : 34
Location : Québec, Canada
Date d'inscription : 26/10/2008

http://prosperyne.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum