Rita MONALDI (Italie)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Rita MONALDI (Italie)

Message  Mousseline le Dim 30 Nov 2008 - 13:34

De : melodie74 (Message d'origine) Envoyé : 2004-12-14 18:32

Rita Monaldi & Francesco Sorti (2002) Imprimatur. (v.o. en italien) 644 pages.

Un polar historique très divertissant!

Quatrième de couverture
"Septembre 1683. Les Trucs assiègent Vienne. La peste menace Rome. Dans les souterrains, les imprimeries clandestines et les laboratoires alchimiques de la ville sainte, Atta Melani, abbé, castrat, diplomate et espion au service de Louis XIV, dispute une partie mortelle. Tel est le point de départ de ce flamboyant roman historique qui nous plonge au coeur des intrigues politiques et religieuses de grandes cours européennes, tout en nous initiant à la musique baroque, à l'astrologie et aux sciences de l'époque".

Menacée par la peste, l'auberge du Damoiseau, avec ses locataires, est mise en quarantaine. Pendant 20 jours, ces diverses gens (un musicien, un poète, un apprenti, un abbé, un médecin, etc.) devront vivre dans un environnement contrôlé et restreint. Les mystères pullulent et l'abbé Melani, aidé du jeune apprenti de l'auberge, tentera de découvrir ce qui se cache dans les souterrains de Rome.

C'est une histoire très difficile à vulgariser et à résumer, car il y a beaucoup de personnages, beaucoup de faits et de noms historiques et plusieurs mystères! Quand nous pensons être sur la bonne voie, l'histoire nous dévoile autre chose. C'est un polar qui me fait penser à ceux de Wilkie Collins où tout est décrit, rien n'est laissé au hasard, tout est super bien réglé et où chaque page nous prend par surprise.

L'histoire est vraiment intéressant par tous les faits historiques amenés (les papes, les rois, Fouquet, les traitements médicinaux de l'époque, etc), mais j'ai été un peu déçue car je m'attendais (à cause du titre et du quatrième de couverture) à roman qui avait trait à la littérature, mais ce n'est pas vraiment le cas. Il en est question, mais ce n'est pas le thème central. Intéressant quand meme

Un 3.5/5




De : lassy Envoyé : 2005-06-29 09:59

Rita Monaldi est diplômée de philologie classique et spécialiste de l'histoire des religions. Francesco Sorti est musicologue et spécialiste de la musique du XVIIè siècle.
Il leur a fallu dix ans de recherche et d'enquête pour bâtir cette histoire qui, au-delà de sa puissance romanesque, révèle un des secrets les mieux gardés de l'histoire de la papauté. Imprimatur est déjà un best seller européen.

--------------------------------------------------------------------------------

Imprimatur

Côme, 14 février 2040. L'évêque envoie une lettre au Vatican qui remet en cause la béatification d'Innocent XI (pape de 1676 à 1689), à laquelle il joint le manuscrit d'un récit, trouvé et remanié par deux chercheurs, Monaldo et Sorti.

Le récit : A la suite de la mort suspecte de l'un de ses pensionnaires, (on craint la peste) une auberge à Rome est mise en quarantaine, et le jeune apprenti du lieu tient un journal. Le décès ne semble pas dû à la peste, (on soupçonne un empoisonnement) des perles disparaissent.... dans cet espace en vase clos, les hommes s'inquiètent, les âmes s'agitent, des confidences se font, les voiles tombent. Parmi les voyageurs, il y a un abbé (Atto Melani) qui entraîne notre narrateur dans une enquête mouvementée, pleine de mystères et de rebondissements... C'est captivant, un vrai régal. Tout est vivant et semble réel, et ça fourmille de détails : on y parle de médecine, de religion, de cuisine, de musique, et bien sûr de politique et d'argent.....C'est très facile à lire, car l'abbé qui s'adresse à un néophyte plutôt naïf, utilise un langage simple pour lui expliquer au fur et à mesure les tenants et les aboutissants de leurs découvertes, et puis rien ne manque, le souffle de l'aventure, l'humour, le suspense....
"J'étais intimidé et échauffé par ces récits extravagants. Des conflits lointains et puissants entre les souverains d'Europe s'insinuaient dans l'auberge où je n'étais qu'un pauvre apprenti." (...)
"Désormais, je n'avais qu'un seul appui : la compagnie, sans doute intéressée, d'un abbé castrat doublé d'un espion, dont les enseignements n'étaient qu'une source d'angoisse."

Suite au récit, nous revenons à la lettre de l'évêque qui a fait des recherches afin de faire la part du vrai et du faux dans ce récit, et les résultats de son enquête sont confondants. Toute l'histoire de la fin du XVIIè siècle trouve ici un nouvel éclairage.

C'est vraiment passionnant !

5/5

"- Pour connaître la vérité, il est parfois nécessaire de la supposer.
- Que voulez-vous dire ?
- Il en va ainsi dans les affaires d'Etat : en présence de faits inexplicables ou illogiques, il convient d'imaginer la condition indispensable qui les détermine, même si celle-ci paraît incroyable.
- Je ne comprends pas.
- Les vérités les plus absurdes, qui sont aussi les plus noires, ne laissent jamais de trace, mon garçon. Ne l'oublie pas.
- Cela signifie qu'elles ne seront jamais découvertes ?
- Ce n'est pas dit. Il y a deux possibilités. La première : un individu sait, ou a compris, mais ne possède pas de preuves.
- Et alors ? demandai-je sans comprendre les paroles de l'abbé.
- Alors, il construit les preuves qu'il n'a pas, afin que la vérité apparaisse, répondit Atto sur un ton candide.
- Vous voulez dire qu'on peut se heurter à de fausses preuves de véritables faits ? m'écriai-je, bouche bée.
- Bien. Mais ne t'étonne pas. Il ne faut pas tomber dans l'erreur commune qui consiste à considérer comme faux le contenu d'un document ou d'une preuve contrefaits, et à en arriver à croire que le contraire est vrai. Ne l'oublie jamais quand tu seras gazetier : les vérités les plus horribles et les plus inadmissibles se cachent souvent dans de faux papiers.
- Et en l'absence de faux papiers ?
- Alors, et c'est la seconde hypothèse, il ne te reste plus qu'à bâtir des suppositions, comme je te le disais au début, et à vérifier ensuite que le raisonnement colle."




De : melodie74 Envoyé : 2005-06-29 18:06

J'avais beaucoup aimé, mais je trouvais les descriptions longues et redondantes. Le fait d'utiliser un jeune apprenti un peu niais donnait la chance aux auteurs de nous parler parfois comme si on était des enfants et de répéter énormément. Les deux auteurs sont très instruits, et ce, dans plusieurs domaines, et j'ai trouvé que parfois, c'était de l'étendage de connaissances, sans que celles-ci n'aient vraiment une utilité. Dommage, car je regarde le deuxième tome (tout aussi gros) avec peur...mais il m'intéresse quand même!! On ne peut toutefois outrepasser le fait qu'ils aient pris plus de 10 ans pour écrire leur livre. Ça paraît. J'ai appris que Imprimatur est le premier d'une série de 7 livres...




De : 2186Elfe Envoyé : 2005-09-13 05:11

Mélodie, je crois que j'ai ressentie la même chose que toi à la lecture de ce livre. Certes il est passionnant et nous tient en haleine, mais quelques descriptions restent toute fois redondantes et inutiles. J'ai quelquefois décroché à cause de celles ci. Néanmoins c'est un livre qui remet en question l'histoire et qui nous apprend des tas de choses!!!!

Je le note: 4/5
avatar
Mousseline
Admin

Nombre de messages : 4359
Date d'inscription : 24/10/2008

https://sites.google.com/site/lauteursamericains/home

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rita MONALDI (Italie)

Message  doriane99 le Jeu 10 Déc 2009 - 7:31

Au bout de 300 pages, je jette l'éponge !!! trop de palabres, même si les explications historiques sont intéressantes, elles arrivent au beau milieu de l'histoire toutes les deux pages (j'exagère à peine) et cassent le rythme de lecture !

Un autre "hic", j'ai noté deux passages (une ou deux phrases à chaque fois), que je suis PERSUADEE d'avoir déjà lus Shocked (dans un autre livre antérieur bien évidemment !) Je cherche ça et je vous tiens au courant, mais c'est très désagréable...
avatar
doriane99

Nombre de messages : 643
Age : 48
Location : Savigny Sur Orge (France)
Date d'inscription : 25/10/2008

http://lepotinoirdedoriane.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum